AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 meet me halfway (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: meet me halfway (pv) Mer 22 Fév 2012 - 20:58

Les semaines avaient finis par passer, les unes après les autres, laissant croire à Pryce que son ex-meilleure amie avait fini par l’oublier. Pire encore, elle s’imaginait à présent que Jaime avait accepté de la rencontrer une semaine plus tard juste pour être libérée de sa présence. Que tout ceci n’avait en fait était qu’un mensonge pur et simple qu’elle avait fini par sortir pour ne plus être dérangée. Cela faisait presque deux mois que Pryce attendait, guettait un message ou un appel sur son cellulaire, depuis qu’elle avait rencontré par le plus grand des hasards, son ancienne meilleure amie à un coin de rue. Au départ, elle avait imaginé que Jaime n’avait finalement pas le temps de la rencontrer avec les fêtes de Noël et de la nouvelle année. Puis, elle avait imaginé qu’elle avait peut-être mal noté son numéro de téléphone et que Jaime cherchait à la joindre vainement depuis lors. Enfin, elle s’était rendue à l’évidence : elle s’était encore une fois voilé la face, Jaime ne la rappellerait probablement jamais. C’est pourquoi, lorsque son cellulaire vibra un matin alors qu’elle jouait à un jeu de société en compagnie d’Ailie, elle n’eut pas le réflexe soudain de se jeter dessus. C’était probablement son opérateur qui lui proposait de nouvelles offres, ou sa demi-sœur toujours prête à la rendre folle. Rien de bien intéressant, en somme. Lorsqu’elle prit le temps de poser les yeux sur l’écran, quelques heures plus tard, c’est deux yeux ronds qui s’affichèrent alors sur son joli minois, remplaçant ses fins yeux de couleur émeraude habituels. Pryce dut relire le message texte plusieurs fois pour être sûre qu’elle ne rêvait pas, qu’elle n’hallucinait pas. Jaime lui donnait enfin ce rendez-vous tant attendu et il était fixé à la semaine d’après, au lendemain de la St-Valentin. Même si cette rencontre avait mis du temps à arriver, elle ne s’était finalement pas désistée. Un large sourire se dessina sur les lèvres teintées de rose de la brune, alors qu’elle entreprit une petite danse de joie au milieu de sa salle à manger sous le regard interloqué de sa fille. Certains diraient probablement qu’elle exprimait bien trop de joie pour une chose si peu importante. Mais important, ça l’était, pour elle.

Jour J. Pryce avait réellement tenu à être au top pour ce jour, au point qu’on pourrait penser qu’elle allait à un rendez-vous galant avec un charmant jeune homme, plutôt qu’avec Jaime. La brune s’était levée tôt pour prendre le soin de boucler ses cheveux. C’était une chose qu’elle adorait réellement : se coiffer et prendre soin de sa chevelure sublime. Un rapide coup de maquillage pour effacer les traits de la fatigue et une tenue au top de la mode, et voilà qu’elle était prête à quitter la maison. Mais, sur le trajet en direction du lieu de rendez-vous : un petit café du centre, son cellulaire se mit à sonner, indiquant un appel entrant. N’étant pas du genre à répondre lorsqu’elle roule, cela la déconcentrait réellement trop, elle continua son chemin jusqu’au centre ville pour finalement découvrir une fois à destination, que l’appel manqué venait de celle avec qui elle avait rendez-vous et qu’elle lui avait également laissé un message. Cela ne présageait rien de bon, à coup sûr, elle annulait. Pryce se rendit immédiatement sur sa messagerie et alors qu’elle écoutait peu à peu le message laissé par Pryce, son visage se décomposait. Sans écouter la fin, elle balanca le téléphone dans un coin de la voiture avant de reprendre le volant. A une vitesse bien trop élevé, Pryce conduisait pour se rendre à l’hopital où elle lui avait indiqué être suite à une bagarre. « Ce n’est rien de grave, ne t’inquiètes pas. » - tels avaient étés les propos de Jaime. Cependant, cela n’empêchait pas Pryce de s’inquiéter, réellement. A peine arrivée devant le grand bâtiment blanc, Pryce se jeta hors du véhicule sans prendre le soin de laisser refroidir le moteur avant de l’éteindre : elle n’avait clairement pas le temps pour cela. C’est d’un pas précipité qu’elle se dirigea vers l’entrée de l’hôpital, tentant vainement de courir le plus vite que possible avec ses talons de quinze centimètres. Alors qu’elle trouvait enfin la rousse, elle fondit sur elle dans une étreinte spontanée. « Oh mon dieu Jaime ! J’ai eu tellement peur. Tu es sûre que ça va ? Qu’est-ce qui s’est passé ? »


Dernière édition par Pryce Crowley le Ven 24 Fév 2012 - 10:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nikki Odair
× SHE'S HELL ON HEELS.
avatar

♦ Posts : 3446
Multinicks : xavi, sophia, priam.
♦ Credits : @herjuliwiii ~ @tumblr.

Status : divorced/dating max.
Address : n°6015, apple road.
Job/Studies : heiress/anew councilwoman.
Quote : « maybe it’s time to become the person you’ve been waiting for. »
Activité(s) de quartier : self defense.


HALL OF FAME
To Do List: stop being so weak, get what she want.
Contact List:
RP status: [ ■ ■ □ ] - heath, casey.

Message(#) Sujet: Re: meet me halfway (pv) Jeu 23 Fév 2012 - 15:13


Installée en tailleur sur une banc froid et miteux des urgences, le regard de Jaime était fixé sur l'aiguille de l'horloge. La notion de temps l'avait quitté depuis quelques heures déjà, patientant comme elle le pouvait. Le visage tuméfié, de nombreuses écorchures arpentaient son corps, un mince filet de sang avait coagulé au coin de ses lèvres, tandis qu'une entaille plus importante traversait son arcade. Chaques parcelles (ou presque) de son corps, la faisaient souffrir. Ce soir, elle n'avait ni la capacité de se plaindre, ni même celle de se lever. Plantée là telle une statut de marbre, figée dans la souffrance. Si la saint valentin rimait avec le bonheur d'être en couple, Jaime avait passé une bonne partie de sa soirée à la vente aux enchères. Bredouille, elle n'avait guère daigné y rester plus longtemps, préférant retourner chez elle. C'est sur ce même chemin qu'elle avait croisé Adam et qu'une dispute violente avait éclaté entre eux. Visiblement excédée, la rousse avait réagi au quart de tour, lui assenant une gifle lourde. La bagarre qui s'en était suivie s'était soldé par un échec pour la jeune femme qui fut, et c'est le moins qu'on puisse dire, battu à plate couture par un homme faisant deux fois sa taille. Largement surpassée, Jaime avait encaissé les coups un temps, jusqu'à ce qu'Adam se rende compte de son erreur. Choquée, c'est une voisine ayant assisté à la scène qui l'avait immédiatement conduite aux urgences, se voyant déjà appeler la police et prévenir le quartier. Ce à quoi Jaime avait répondu par un simple hochement négatif de tête, préférant garder ça pour elle et rester seule dans cet endroit froid et miteux.

Les heures s'écoulèrent jusqu'au petit matin. Un nombre incroyable d'urgences avait pris le dessus sur l'état on ne peut plus acceptable (selon les médecins présents) de la rousse. Un interne avait subitement prit soin de la placer dans un boxe, prétextant qu'il reviendrait dans quelques minutes. Minutes qui lui parurent interminables. C'est ce moment précis ou le visage de Pryce apparu dans son esprit : elles avaient rendez-vous. Dégainant son téléphone, elle prit soin de lui laisser un message évasif et rassurant, puis raccrocha aussitôt alors que la silhouette de l'interne revint encore une fois. Perdue dans ses pensées, Jaime répondait à ses questions machinalement, sans une once de foi. Il l'examina un temps, griffonna quelques notes sur une feuille volante, puis s'excusa un instant et repartit tout aussi rapidement. Arquant un sourcil, sa patience était à son apogée. Une voix familière attira son attention, tandis que la silhouette de Pryce lui fonça subitement dessus. Étonnée par sa présence, elle mit un certain temps avant de réagir. Elle grimaça légèrement sous l'étreinte trop abrupte de son amie et dut la repousser avec toute la délicatesse possible, lui laissant ainsi comprendre qu'elle souffrait. « Hm.. appelles ça.. accrochage entre voisins.. » souffla-t-elle d'une petite voix, incapable de fixer Pryce. Une moue presque honteuse émanait de son visage tuméfié. Encore choquée, Jaime n'arrivait pas à faire bonne figure, ressassant cette soirée, cherchant le détail insignifiant qui avait permis à la situation de tourner au presque drame. Un sourire crispé qui se voulait rassurant apparu au bout de ses lèvres alors qu'elle daigna enfin jeter un coup d'oeil à son amie. « C'est Adam. » avoua-t-elle, espérant que la brune se souviendrait d'Adam Broad, ce petit garçon que la rousse avait torturé durant leur adolescence. « Mais.. je cr.. je crois que je l'ai mérité celle-là. » Sa voix se perdit dans le brouhaha général des urgences. Jaime n'était pas fière de son houleux passé d'enfant sauvage. Elle s’affairait depuis des années à parfaire son image de jeune femme équilibrée et terriblement généreuse, souhaitant ainsi effacer les méandres d'hier. Elle devrait désormais avouer que son idée était plus que bancale et qu'elle subissait ce qu'elle avait infligeait durant tant d'années. « Je pensais pas que ça irait aussi loin. » La rousse avait bien frappé la première, après un début de dispute monumentale. Adam s'était contenté de poursuivre en répliquant. Ainsi, même avec quelques années de bagarres à son actif, Jaime n'avait su faire face à son accès de violence, la privant ainsi de sa capacité à rétorquer. Elle était restée amorphe et prise au piège. L'interne, papiers en mains, arriva à nouveau à leur hauteur, la sortant ainsi de ses rêveries. « Vous avez deux côtes cassées. Je vais vous prescrire ce qu'il vous faut. » Elle répondit dans un haussement furtif d'épaules, accompagné d'un regard vide. Le diagnostic ne lui importait pas. « Je savais que j'aurai dû investir dans une batte de baseball. » dit-elle, cherchant à faire une plaisanterie afin de détendre l'atmosphère. Mais son rire s'étouffa subitement. Jaime posa une main sur son flan, souhaitant calmer la douleur qui en émanait. Sa respiration était pénible et même un simple gloussement ne lui était plus possible.

_________________

( Everything has changed and yet, I am more me than I’ve ever been )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: meet me halfway (pv) Ven 24 Fév 2012 - 11:36

Le visage de Jaime se tordait dans tous les sens et alors que la rousse la repoussait alors avec délicatesse, il fallut un certain temps à Pryce pour comprendre qu’elle y avait peut-être été un peu trop fort. Affichant à son tour une petite grimace, elle bafouilla un rapide : « Désolée » avant de s’atteler à l’observation de Jaime. Celle-ci n’était réellement pas très belle à voir. Son visage était ensanglanté et la jeune maman se demandait réellement ce que les infirmières et autres médecins du coin attendaient pour s’occuper d’elle. Ils pourraient au moins lui nettoyer le visage ou faire quelque chose, plutôt que de la laisser pourrir là. Agacé, Pryce écouta avec attention le récit de Jaime en ce qui concernait sa dispute, avec une seule envie cependant : aller crier sur un médecin pour qu’il arrête de flemmarder près de la machine à café du coin. « Hm.. appelles ça.. accrochage entre voisins.. » Pryce arqua légèrement un sourcil. Quel habitant du quartier était aussi dérangé pour faire une chose pareille ? La brune savait que son amie avait toujours eu de bonnes capacités pour se battre. Il paraissait donc logique que ce soit quelqu’un de plus fort et musclé qu’elle qui lui avait assené ces coups. Donc, c’était probablement un homme. Cette question paraissait donc comme existentielle dans l’esprit de Pryce : Quel habitant du quartier était aussi dérangé pour frapper une femme ? Pour sûr, Pryce avait bien l’intention de faire quelque chose pour ne pas laisser ce crime impuni. Elle pourrait toujours faire la leçon à Lee la prochaine fois qu’elle le croiserait. Lui dire qu’au lieu de fouiller dans ses affaires personnelles, il pourrait s’occuper de faire un peu la loi dans le quartier afin de ne pas laisser des femmes innocentes se faire attaquer de la sorte. Puisque bien entendu, elle ne pouvait que prétendre qu’il n’y avait rien d’intéressant à trouver, dans sa vie privée. Et surtout pas une carrière illégale de tueuse à gages, bien sûr. « C'est Adam. » Adam comme Adam Broad ? Impossible. Elle ne savait pas réellement ce qu’était devenu ce gars-là depuis l’enfance, mais elle n’était pas prête de commencer à l’apprécier après ces révélations. « Mais.. je cr.. je crois que je l'ai mérité celle-là. » Mériter ? Certes, si c’était bien du même garçon qu’elles parlaient, le comportement de Jaime n’avait pas toujours été angélique, mais cela n’était pas une raison pour devenir violent. Depuis toujours, Jaime avait su blesser les autres avec les mots. Se venger par les coups, c’était une chose bien basse de la part de ce jeune homme. Pitoyable, même. Pryce pensait réellement que cela ne montrait pas de particulières forces, juste des faiblesses. Esprit creux, muscles gonflés. Telle pourrait être la devise de grands nombres d’hommes, en réalité. Parce que c’est bien connu : les hommes intelligents se font rares. La plupart réfléchissent seulement soit avec leurs muscles, soit avec leur queue. « Je pensais pas que ça irait aussi loin. » Il fallait faire quelque chose. Pryce se sentait le devoir de faire quelque chose pour venger la fierté de son ex-meilleure amie. Alors qu’elle s’apprêtait à répliquer quelque chose, un petit brun avec une blouse verte entra dans le box, document en main. Pryce ne pu s’empêcher de persifler, entre ses dents : « C’est pas trop tôt. Il était bon le café ? » Fort heureusement, l’interne ne sembla pas intercepter sa remarque, il poursuivait alors. « Vous avez deux côtes cassées. Je vais vous prescrire ce qu'il vous faut. » L’interne repartait déjà, ayant l’air peu intéressé par son activité. « Quoi ? Deux côtes cassées ?! Mais quel enfoiré ! » Pryce ne pu retenir sa colère plus longtemps. Cet Adam Broad devait le payer. « Je savais que j'aurai dû investir dans une batte de baseball. » - « C’est une bonne idée, oui. » Tout comme Jaime, Pryce laissa échapper un petit gloussement qui se stoppa assez net alors que la rousse semblait en souffrir. Avec un petit sourire désolé, Pryce annonça : « Je crois que tu vas pouvoir passer les prochaines semaines couché à ne rien faire. » Mais, alors qu’elle annonçait cela, une question lui vint à l’esprit : pourquoi n’y avait-il aucun policier avec elle pour lui poser des questions ? Elle devait porter plainte, quoi. Un air plus contrariée s’affichait sur son visage, alors qu’elle reposait les yeux sur la rousse. « Jaime, tu ne peux pas laisser passer ça. Tu as porté plainte ? Sinon, je peux lui donner une bonne leçon, si tu veux ? Tu as juste à me le dire. »
Revenir en haut Aller en bas
Nikki Odair
× SHE'S HELL ON HEELS.
avatar

♦ Posts : 3446
Multinicks : xavi, sophia, priam.
♦ Credits : @herjuliwiii ~ @tumblr.

Status : divorced/dating max.
Address : n°6015, apple road.
Job/Studies : heiress/anew councilwoman.
Quote : « maybe it’s time to become the person you’ve been waiting for. »
Activité(s) de quartier : self defense.


HALL OF FAME
To Do List: stop being so weak, get what she want.
Contact List:
RP status: [ ■ ■ □ ] - heath, casey.

Message(#) Sujet: Re: meet me halfway (pv) Sam 25 Fév 2012 - 22:54


Jaime estimait s'en être plutôt bien sortie. Vu le gabarit du jeune Adam, de six ans son cadet, elle aurait pu essuyer une correction plus sévère. Elle n'en restait pas moins choquée par son attitude. Peut être que sa naïveté jugée légendaire par les 3/4 du quartier était fondée. Qui aurait pu croire que le petit blondinet avait autant de réparti ? Ah, pour ce coup là, la rousse l'avait largement sous estimé et ce, comme jamais. C'est désormais avec méfiance qu'elle l’aborderait. Si tant est qu'elle l'aborde à nouveau. Elle avait beau savoir se défendre et être un monstre déguisé, son égo et son courage venaient d'en prendre un sacré coup. Était-ce peut le signe que son changement radical de comportement n'était pas si bon ? L'utopie d'une vie parfaite avec ses voisins venait d'être ébranlé. Ses seules pensées étaient tournées vers une batte de baseball qu'elle lui collerait sur le nez, jusqu'à oublier cette terrible soirée. La pire saint valentin de sa vie. « Je suis pas contre l'idée de rester allongée comme une loque. Mais j'ai pas la chance d'être entretenue. » Et elle était en colocation. Jaime ne pouvait pas se permettre de faire un break durant un temps. Elle travaillait à son compte. Ainsi, à moins de vivre sans eau, électricité et nourritures, elle n'avait pas le choix et devrait continuer son activité, souffrance ou non. Au pire, elle pourrait encore squatter chez un voisin. David et Franklin lui vinrent à l'esprit mais cette idée ne la ravissait pas franchement. Vu son état pitoyable, elle les voyait tous les deux régler le problème Adam une bonne fois pour toute à coups de barre de fer. Quoi qu'elle imaginait plutôt David la forçait à faire de la musculation afin de parer à d'autres - éventuelles - attaques et Franklin l'enguirlander pour avoir perdue la bataille aussi facilement. Ce n'était peut être pas la meilleure des idées, de ce fait. « Jaime, tu ne peux pas laisser passer ça. Tu as porté plainte ? Sinon, je peux lui donner une bonne leçon, si tu veux ? Tu as juste à me le dire. » Un sourire amusé se dessina sur ses lèvres. Jaime la savait tout à fait capable d'envoyer Adam au tapis. Cependant elle n'était guère disposée à ce que cette proposition se concrétise. Doucement, elle secoua la tête négativement, resserrant subitement ses doigts sur le draps immaculé qui voilà le lit dans lequel, elle était assise. Un pic de douleur venait de se faire sentir, alors qu'elle souhaitait avant tout que l'interne revienne à elle le plus vite possible afin de la soulager. « J'ai dans l'idée de lui régler son compte moi-même. » avoua-t-elle, non sans une pointe d’agacement, rien qu'à l'idée de repenser à lui. Son état actuel ne le permettait peut être pas, cependant sa patience était une vertu qui aurait enfin un intérêt certain. « Je me vois mal porter plainte contre lui, alors que j'ai commencé à l'attaquer. Il trouvera le vice qu'il retournera contre moi. En plus, il est devenu le toutou officiel du nouvel héritier du quartier.. Bill.. ou Neal, quelque chose comme ça.. » Ce qui signifiait qu'il avait un atout certain dans sa manche. S'entêter à vouloir l'attaquer revenait à une perte de temps considérable. Haussant furtivement les épaules, la rousse était donc résolue à ne rien tenter contre lui, rien d'officiel du moins, puisque son esprit de vengeance refaisait douloureusement surface depuis quelques heures déjà. « Ceci dit je vais éclater sa gueule avec une batte de baseball, crois moi. » précisa-t-elle, hors d'elle, incapable de faire preuve de retenue ou de sympathie. Plus le temps passait, plus elle cogitait, plus l'envie de lui faire payer s'insinuait en elle comme un poison. Pryce comprenait son attitude mieux que personne, combien de fois s'étaient-elles vengées du monde adolescentes ? Une pensée qui la fit sourire en la fixant. « Merci d'être venue.. » souffla-t-elle enfin, déposant sa main sur celle de son amie, touchée par son attention. « Je t'ai dit des choses horribles la dernière fois.. J'en suis navrée. » reprit-elle, se remémorant la rancoeur qu'elle lui avait porté. Rancoeur qui n'était pas mérité.

_________________

( Everything has changed and yet, I am more me than I’ve ever been )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: meet me halfway (pv) Lun 27 Fév 2012 - 21:56

« Je suis pas contre l'idée de rester allongée comme une loque. Mais j'ai pas la chance d'être entretenue. » Un petit sourire s’afficha sur les lèvres de la brune alors qu’elle se rendait compte qu’elle ne savait pas vraiment où vivait Jaime à présent. Cependant, il était bien logique qu’elle ne vive plus en compagnie de ses parents puisqu’elle n’était plus adolescente. Vivait-elle seule ? En colocation ? Avec un charmant jeune homme appelé petit-ami ? Il ne semblerait pas puisqu’elle disait ne pas être entretenue et après tout, un homme était en partie fait pour s’occuper et prendre soin de sa bien-aimée, non ? Elle n’en savait pas grand-chose. Après tout, cela faisait bien longtemps qu’elle n’avait plus eu l’occasion qu’on s’occupe d’elle de telle manière. Aussi loin qu’elle ne s’en rappelait même pas. Pourtant, Pryce avait tout de la jeune femme jolie et tout ce qu’il y avait de désirable. Mais, apprendre qu’elle était mère célibataire était souvent une trop grande barrière pour les hommes qui commençaient à s’intéresser à elle. Rapidement, l’idée de venir en aide à Jaime lui vînt à l’esprit. « Je pourrais m’occuper de toi. » annonça-t-elle subitement avant de reprendre : « Enfin, si tu le veux. Je veux dire, j’ai rien de particulier à faire de mes journées et je commence à devenir une ermite à force de rester chez moi. » Marquant une petite pause, elle ne voulait pas aller trop vite en besogne pour autant. C’était déjà assez surprenant que les deux jeunes femmes arrivent à rire et plaisanter ensemble après la rancune toujours bien présente dans le cœur de la rousse, comme elle avait pu l’afficher lors de leur précédente rencontre. Pryce ne voulait pas non plus brusquer les choses. Elle ne voulait pas que Jaime se referme à nouveau dans sa coquille, en l’expulsant bien loin de sa vie. « Mais c’est une proposition comme une autre. Tu n’es pas obligée d’accepter. Tu n’es même pas obligée de répondre maintenant. » La jeune maman afficha un petit sourire sympathique, cherchant à cacher sa crainte, cherchant à se faire oublier l’espace de quelques instants.

« J'ai dans l'idée de lui régler son compte moi-même. » Un sourire amusé se dessina inconsciemment sur le visage de Pryce. C’était bien là la Jaime qu’elle avait toujours connu. Soit, elle la laisserait faire. Cependant, elle essaierait cette fois de se soucier de ne pas être trop loin, au cas-où Jaime aurait tout de même besoin d’elle pour lui donner la leçon. Après tout, elle ne sortait pas en très bon état de ce combat elle ne souhaitait pas que sa vengeance la mène une nouvelle fois à l’hôpital. Le seul qui méritait de s’y rendre à présent était ce bon vieux Adam. Mais à vrai dire, Pryce l’imaginait déjà plus du côté des sous-sols. Peut-être un peu brutal ? Pas pour elle. S’il avait osé s’en prendre avec tant de violence à une femme, d’autant plus à l’une de ses amies, la morgue n’était que l’endroit précis où il devrait se trouver à présent. Loin d’être féministe, Pryce défendait pourtant assez bien la cause des femmes battues. « Je me vois mal porter plainte contre lui, alors que j'ai commencé à l'attaquer. Il trouvera le vice qu'il retournera contre moi. En plus, il est devenu le toutou officiel du nouvel héritier du quartier.. Bill.. ou Neal, quelque chose comme ça.. » Un héritier, à Ocean Grove ? Pryce n’en avait pas entendu parler mais elle ne manquerait sûrement pas de s’en informer au plus vite. Désormais, les affaires de la rousse devenaient également ses affaires. Après tout, Pryce pouvait aussi avoir de l’influence de part son amitié et fausse relation avec Reese. Elle saurait s’en servir si cela s’avérait nécessaire, un jour. « Ceci dit je vais éclater sa gueule avec une batte de baseball, crois moi. » Pryce étouffa un gloussement, imaginant Adam écrabouillé sous les coups d’une batte. L’image n’était pas pour la déplaire et Jaime semblait déterminée à se venger. Pryce la comprenait parfaitement. « Merci d'être venue.. » La main de Jaime posée sur la sienne eût don de lui réchauffer le cœur. Une réconciliation était-elle possible à nouveau entre elle ? En tout cas, le climat actuel y semblait plus enclin. « Je t'ai dit des choses horribles la dernière fois.. J'en suis navrée. » Pryce baissa la tête, déconcertée par ses paroles auxquelles elle ne s’attendait pas. Qui aurait cru que cette matinée serait emplie de tant d’émotions ? Tout d’abord, la crainte qu’il soit arrivé quelque chose de grave à son amie, ex-amie ou nouvelle amie en devenir. Puis, la colère envers cet homme qui avait osé s’en prendre à elle. Enfin, la joie de se voir rapprocher d’elle, à nouveau. « C’est normal. Tu te doutais bien que je n’allais pas tranquillement aller prendre mon café pendant que toi tu étais là. » Lui adressant un petit sourire plein d’empathie, Pryce voulait être présente pour elle. Elle voulait réellement lui montrer que cette seconde chance, elle pouvait lui accorder. « Ce n’est rien. Je pense que cela devait sortir tôt ou tard… N’y pensons plus. »
Revenir en haut Aller en bas
Nikki Odair
× SHE'S HELL ON HEELS.
avatar

♦ Posts : 3446
Multinicks : xavi, sophia, priam.
♦ Credits : @herjuliwiii ~ @tumblr.

Status : divorced/dating max.
Address : n°6015, apple road.
Job/Studies : heiress/anew councilwoman.
Quote : « maybe it’s time to become the person you’ve been waiting for. »
Activité(s) de quartier : self defense.


HALL OF FAME
To Do List: stop being so weak, get what she want.
Contact List:
RP status: [ ■ ■ □ ] - heath, casey.

Message(#) Sujet: Re: meet me halfway (pv) Sam 3 Mar 2012 - 0:37


« Je pourrais m’occuper de toi. » Elle fronça légèrement les sourcils, remarquant qu'elle ne savait plus rien de son amie. Elle l’imaginait en poste dans une entreprise sympathique, bien installée avec sa fille - qu'elle n'avait jamais pris la peine de connaître - ou encore, fiancée, mariée, en concubinage, peu importe. Autant ses idées lui semblaient véridiques, autant Jaime ne pouvait en certifier à l'heure actuelle. Il y avait un bond d'une dizaine d'années entre elles, un véritable trou noir. Pourtant, la rousse voyait mal lui poser ce tas de questions qui cognaient dans son esprit, se sentant plus mal à l'aise qu'à l'habitude. « Tu vis en ermite ? » demanda-t-elle, subtilement, ne détournant pas l'attention de sa proposition première mais bien décidée à éclaircir certains points trop sombres à son goût. « J'ai toujours pensé que tu avais un poste qui nécessitait un bureau immense, une assistante café et un emploi du temps plein à rabord pour les deux prochaines années. » avoua-t-elle à la va vite, elle-même étonnée de sa facilité à émettre un jugement. Du Jaime tout craché, bien qu'elle ne se focalisait jamais dessus si ses idées s'avéraient fausses. « Ta fille, ton mari, une maison, un chien. » poursuivie-t-elle en hochant la tête, oubliant sa pensée première qui était de se taire et d'attendre le bon moment pour la harceler. Après tout, Jaime l'avait délibérément rejetée de sa vie, sans possibilité pour elle de s'en défendre. Aujourd'hui, sa curiosité prenait le dessus et elle la sentait plus déplacée que jamais. Elle afficha un léger sourire désolé, haussant légèrement les épaules. « Si tu avais été plus.. grande, les cheveux courts et du sexe opposé, j'aurai dit oui. » plaisanta-t-elle un instant, avant de reprendre aussitôt : « Je veux bien que tu passes chez moi quand tu veux mais pas pour t'occuper de moi. J'agonise pas après tout.. Je devrais y arriver. Au pire tu pourras tout de même cuisiner.. » proposa-t-elle, puisque sa seule capacité derrière un fourneau était de mettre des céréales dans un bol de lait. Ce qui, il était évident, ne suffirait pas à la nourrir durant les jours à venir. Randa était là, sa présence suffirait pour qu'elle s'en sorte à merveille. Jaime ne se voyait pas comme une patiente lambda et bien qu'elle souffre de ses blessures, l'idée de rester indépendante lui était importante. Il ne s'agissait en aucun cas d'un rejet, puisque de toute évidence, si Pryce se pointait chez elle, sa porte serait bien ouverte cette fois-ci.

Jaime n'avait plus rien en commun avec l'ancienne, ou presque. Plus cette façon amère de traiter les gens, ni de finir au poste à peu près toutes les semaines, encore moins ce côté aventurière sans réflexion et son audace semblait évanouie dans un autre monde. Si Adam n'en avait peut être pas conscience, il avait légèrement réveillé un côté de sa personnalité qui était fait de vengeance et de correction. Aller dans ce sens n'était pas la meilleure idée, mais l'option de lutter ne lui traversait même plus l'esprit. Il voulait un monstre, il finirait par en obtenir un. D'un calme olympien, la rousse réfléchissait énormément, trop peut être. Elle cogitait sans arrêt, ne jeter même pas un coup d'oeil à l'interne qui lui marmonna, apparemment, des conseils. Jaime répondit d'un simple hochement, sans même savoir ce qu'il venait de lui raconter, puis se saisit d'une boite de médicament avec une autorisation de sortie. Elle porta doucement une main sur ses côtes, l'endroit le plus sensible de son corps désormais. Elle n'avait même pas pris le temps d'observer son reflet dans un miroir qui devait, elle en était sûr, être terrible. « Je ne voulais pas t'embêter avec ça. C'est pas grand chose. » lança-t-elle, afin de minimiser la situation. Elle le pensait également. Se plaindre n'avait jamais atterri sur la liste de ses défauts, elle ne commencerait donc pas aujourd'hui. « Je crois qu'on va pouvoir y aller. » lança-t-elle enfin, sautant presque du lit. Une idée plus que mauvaise puisqu'elle vacilla un tant et se rattrapa automatiquement sur l'avant bras de son amie. Non seulement elle venait de se faire assez mal pour des broutilles, mais en plus, elle sentait que ces prochaines jours seraient particulièrement chiants à subir. La rousse pesta des insultes à voix basse, toutes à destination d'Adam puis afficha un bref sourire qui se voulait rassurant. « J'ai l'impression de retrouver nos 14 ans et nos bagarres. » avoua-t-elle, nostalgique de son ancienne capacité à foutre une bonne raclée à tout le monde : garçon ou fille.

_________________

( Everything has changed and yet, I am more me than I’ve ever been )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: meet me halfway (pv) Lun 19 Mar 2012 - 14:54

« Tu vis en ermite ? » Un petit sourire s’afficha sur les lèvres de la brune, joyeuse que Jaime s’intéresse à sa situation et au reste. D’une certaine manière, elle avait beaucoup de choses à rattraper l’une sur l’autre. Beaucoup de temps perdu et d’événements passés dont elles n’avaient pas eu connaissances. Autant Pryce se souvenait avec un degré élevé de certitude de leurs années d’adolescence, autant elle ignorait tout du quotidien actuel de la rousse. Et, elle souhaitait réellement s’en informer afin de pouvoir prétendre au titre d’amie réelle à nouveau. « J'ai toujours pensé que tu avais un poste qui nécessitait un bureau immense, une assistante café et un emploi du temps plein à rabord pour les deux prochaines années. » Pryce ne pu s’empêcher de glousser face à cette révélation. En effet, si quelques années plus tôt elle avait du imaginer sa vie, c’est aussi comme cela qu’elle l’aurait probablement imaginé. Avec ses études en communication, Pryce avait toujours pensé qu’elle occuperait un poste important dans une entreprise et aurait une vie folle en rebondissements. Elle pensait qu’elle passerait le plus gros de son temps à courir dans tout les sens et cela aurait pu lui convenir. Mais finalement, en plein milieu de ses études, une petite fille était apparue dans sa vie et au lieu de se trouver un poste dans une entreprise, elle avait fini ses études et accumulé les jobs pour trouver sa voie pour finalement se rendre compte que rien de tout ce qu’elle avait alors exercé ne lui convenait pleinement. Pryce avait une réelle difficulté pour trouver sa place dans la société professionnelle mais elle ne baissait pas les bras, persuadée qu’un jour elle saurait ce qu’elle désirait réellement. « Ta fille, ton mari, une maison, un chien. » La vie rêvée quoi. Celle que tout le monde espère obtenir un jour. Prenant alors la parole, elle se décida à mettre Jaime au courant des principales choses qui occupaient alors sa vie. « Oui, j’ai décidé de faire une petite pause dans ma vie professionnelle. Mais je pense que je vais me remettre à chercher quelque chose bientôt, rester à la maison commence à vraiment me lasser. » Elle savait qu’il serait bientôt temps de reprendre le travail. Non pas qu’elle en ait réellement besoin puisque ses finances étaient bien garnies au départ, d’autant plus que sa pratique illégale du métier de tueuse à gages lui ramenait de belles sommes d’argent. Puisque bien sûr, elle n’exerçait pas ses missions pour trois fois rien. Les risques qu’elle encourrait étant réellement présents, ses clients la payaient donc toujours d’un chèque avec un nombre conséquent de zéro pour qu’elle réalise ces meurtres. Elle ne savait pas réellement si elle devait être fière ou non de ce métier bien particulier. Mais, elle se rendait bien compte que la plupart des personnes qu’elle exécutait était généralement des sales types, des malfaiteurs, elle pensait donc rendre un réel service à la Terre en les éliminant. Une tueuse qui tue d’autres meurtriers. Ou autres individus dans le genre. En quelque sorte, elle était une Robin des Bois des temps modernes. Mais ce n’est pas comme cela qu’elle se considérait. Pryce tentait de ne pas trop penser à cela, de le rendre comme invisible, puisque cela devait l’être. « Mais je pensais aussi que ma vie serait comme cela, je te l’avoue. » Affichant un faible sourire, elle reprit alors, amusée. « Mais je n’ai pas de mari. Ni même de petit-copain à vrai dire. Vu que ma relation avec Reese n’est que factice. » Il était très probable que Jaime pensait alors que Pryce vivait avec le père de sa fille, qu’ils étaient fous amoureux l’un de l’autre depuis des années maintenant. La brune ne savait pas réellement ce qu’elle penserait alors si elle savait que Pryce été tombée enceinte d’Ailena lors de ses études à NY avec un homme qui était plus ou moins son sex-friend à l’époque et qui n’était même pas au courant de l’existence d’une quelconque fille quelque part. Ayant peur du jugement de la rousse, elle préféra ne rien dire tant que Jaime ne cherchait pas à lui demander. « Si tu avais été plus.. grande, les cheveux courts et du sexe opposé, j'aurai dit oui. » Pryce laissa échapper un franc rire devant la réponse de Jaime quant à sa proposition de s’occuper d’elle. « Je veux bien que tu passes chez moi quand tu veux mais pas pour t'occuper de moi. J'agonise pas après tout.. Je devrais y arriver. Au pire tu pourras tout de même cuisiner.. » Un large sourire se dessinait alors sur les lèvres de la brune. Jaime lui donnait en quelque sorte l’autorisation de venir lui rendre visite dès qu’elle voulait. C’était si dur à croire et pourtant, il s’agissait bien de la réalité. « Je passerais alors, je ne suis pas une top chef aux fourneaux mais je me débrouille. Et puis, je pourrais toujours ramener un bel homme pour te tenir compagnie, si jamais. » Bien entendu, elle disait cela pour plaisanter. Elle ne se voyait pas débarquer chez Jaime avec un homme qui ne serait là que dans l’unique but de draguer la rousse. Ce type de mec était quelque peu lourdaud en général et Pryce voulait pouvoir profiter de son temps en compagnie de son amie.

« Je ne voulais pas t'embêter avec ça. C'est pas grand chose. » D’un air faussement exaspéré, Pryce hocha la tête négativement. Prête à tout pour arranger les choses avec Jaime, elle aurait parcouru des kilomètres pour l’aider si cela avait été nécessaire. « Tu ne m’embêtes pas du tout, arrête donc. » Elle lui lança un bref clin d’œil alors que la rousse descendait alors un peu trop précipitamment du lit où elle était alors installée, annonçant qu’elles pouvaient alors partir. Dans un élan d’inquiétude, la brune s’apprêtait à lui demander si elle avait besoin d’aide, mais Jaime lui lançait alors un petit sourire ayant probablement pour objectif de la rassurer. Cela fonctionnait. « J'ai l'impression de retrouver nos 14 ans et nos bagarres. » - « C’était plus facile avant, hein. »
Revenir en haut Aller en bas
Nikki Odair
× SHE'S HELL ON HEELS.
avatar

♦ Posts : 3446
Multinicks : xavi, sophia, priam.
♦ Credits : @herjuliwiii ~ @tumblr.

Status : divorced/dating max.
Address : n°6015, apple road.
Job/Studies : heiress/anew councilwoman.
Quote : « maybe it’s time to become the person you’ve been waiting for. »
Activité(s) de quartier : self defense.


HALL OF FAME
To Do List: stop being so weak, get what she want.
Contact List:
RP status: [ ■ ■ □ ] - heath, casey.

Message(#) Sujet: Re: meet me halfway (pv) Lun 26 Mar 2012 - 18:19

« Oui, j’ai décidé de faire une petite pause dans ma vie professionnelle. Mais je pense que je vais me remettre à chercher quelque chose bientôt, rester à la maison commence à vraiment me lasser. » Elle opta pour un léger sourire, étonnée de savoir Pryce sans emploi. Jaime avait légèrement tendance à imaginer le meilleur pour tout le monde et pour son ancienne meilleure amie la première. Ainsi, cette annonce résonna en elle un temps, la fixant avec attention, cherchant l'erreur. Elle comprenait parfaitement sa réaction, bien que son propre emploi nécessite qu'elle reste chez elle. Jaime possédait une pièce annexe afin de pratiquer sa curieuse profession, loin du bureau et de l’assistante qu'elle imaginait pour Pryce. « Mais je pensais aussi que ma vie serait comme cela, je te l’avoue. » Visiblement les années passées avaient tout de même conservé un semblant de point commun entre elles. Jaime pensait également avoir une vie totalement différente de l'actuelle. Loin de sa personnalité bancale, de ses pulsions pyromanes, des voisins fous et d'évènements en dents de scie. Il régnait chez elle une instabilité ambiante, parfois inquiétante, que Pryce ne pouvait pas capter du fait de son peu de présence. Intérieurement, la rousse s'en ravissait, sans pour autant accepté d'avoir rejetée aussi salement sa meilleure amie. Peut être qu'avec Pryce, sa vie aurait été différente ? Après tout, elle était la mieux placée pour comprendre Jaime, sa façon de faire et jouer sur son évolution. Malheureusement pour elle, ce point resterait en suspend et elle préféra balayer cette théorie d'un revers de la main imagé. « Mais je n’ai pas de mari. Ni même de petit-copain à vrai dire. Vu que ma relation avec Reese n’est que factice. » Si Jaime était perdue dans ses pensées, elle revint automatiquement à elle après cette annonce. Bien qu'ouverte quant aux moeurs des autres, elle n'en restait pas moins étonnée par l'association de relation et de factice. Bien que son esprit cherchait une réponse claire, une explication sur ce terme, il n'en trouva pas et la rousse dut se résoudre à ouvrir la bouche, prise d'incompréhension. « Il va falloir que tu m'expliques là.. » marmonna-t-elle, avant de reprendre aussitôt : « ..comment tu peux avoir une relation factice avec quelqu'un ? ... et pourquoi ? » De toute évidence, les deux jeunes femmes étaient différentes sur ce point. Jaime attendrait une réponse de sa part avant d'émettre un quelconque jugement. Pryce avait peut être une excellente raison, du moins elle tentait de s'en convaincre, n'ayant guère la capacité de comprendre cette subtilité de la vie à deux. « Je préfère choisir l'homme moi-même. » plaisanta-t-elle en haussant les épaules. C'était le but premier de sa saint valentin : participer à cette soirée caritative, choisir un des prétendants, miser sur lui, Franklin en l’occurrence et passer une soirée tranquille en sa compagnie. Encore une fois, elle avait fait des plans sur la comète alors que ses finances ne lui permettaient pas d'enchérir à tout va. Il était clair qu'elle n'avait pas la capacité de débourser 8500$, même en faisant les fonds de tiroir, même en se prostituant durant un mois. De là, la situation avait dérapé et Jaime n'avait pas su la rattraper. Une saint valentin qui aurait au moins le mérite d'être imprimée dans sa mémoire, pensa-t-elle en tentant de minimiser les évènements survenus la veille.

Se lever aussi rapidement ne fut pas la meilleure des idées. Son monde tourna légèrement, elle crut défaillir mais tout redevint claire en quelques secondes. Quelques heures de repos seraient surement nécessaire afin de palier à son manque évident d'énergie. Sans compter les semaines difficiles à venir qui ne lui faisaient étonnamment pas peur. « C'était surtout inégal ! » la reprit-elle en hochant la tête, puisque la Jaime adolescente s'en prenait toujours à plus faible qu'elle. Elle s'assurait ainsi d'avoir toujours le dessus. « Je t'avoue ça me manque l'insouciance de notre adolescence. Sauf de torturer les gens.. » avoua-t-elle dans un léger soupir qui se perdit dans le brouhaha général. Exaspérée par les lieux, la rousse porta un regard autour d'elle, puis se concentra sur Pryce. D'un léger signe de tête, elle lui désigna la sortie, signe qu'elle n'avait qu'une envie : s'en aller. Elle marcha d'un pas fluide, qui se voulait assuré, mais souffrait encore sans même le montrer, trop fière pour une fois. « Va falloir que tu me ramènes.. mais t'es sûre d'être capable de conduire avec des talons de 15 cm ? » Arrivée dehors, elle porta son regard sur la dite paire de chaussure et afficha un mini sourire amusé.

_________________

( Everything has changed and yet, I am more me than I’ve ever been )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: meet me halfway (pv) Jeu 5 Avr 2012 - 14:17

« Il va falloir que tu m'expliques là.. » Pryce eut un petit sourire peu surpris, s’attendant à cette réaction de la part de son amie. Il fallait avouer qu’entretenir une fausse relation de couple pouvait paraître étonnant et il était probable que Pryce soit surprise également si elle venait à apprendre que Jaime avait un faux petit-ami. Cependant, elle avait ses raisons. Peu de personnes étaient au courant que sa relation avec le présentateur télévisé était factice et elle s’étonnait d’ailleurs de l’avoir confié à Jaime. Le fait qu’elle ne veuille plus avoir à lui mentir y était probablement pour quelque chose. En revanche, elle n’avait pas réfléchi aux explications qu’elle pourrait lui donner. Clairement, elle ne pouvait pas lui dire l’entière vérité. Que penserait Jaime si elle apprenait que son ancienne meilleure amie n’était toujours pas sortie du monde des armes et de la violence et qu’elle exerçait illégalement un job de tueuses à gages ? Probablement qu’elle fuirait à nouveau très loin, de manière à ne plus avoir de contacts avec Pryce. Cette dernière ne voulait pas que cela se reproduise, bien entendu. Elle avait peut-être perdu Jaime une fois mais ferait tout pour que cela n’arrive plus. Elle ne s’en remettrait pas. « ..comment tu peux avoir une relation factice avec quelqu'un ? ... et pourquoi ? » Plus que surprise, Jaime semblait presque choquée voire outrée de cette découverte. D’un côté, cela amusait la brune. Elle se souvenait encore lorsqu’elle avait annoncé à son père qu’elle ne sortait pas réellement avec Reese. Celui-ci était complètement affolé lorsqu’il était venu la voir, grognant qu’il n’appréciait pas le fait de ne pas avoir été mis au courant. Il était le seul à réellement savoir. C’était moins risqué pour elle ainsi. Haussant alors les épaules, elle devait se contenter d’expliquer à Jaime une des raisons qui l’avait poussé à faire cela. « C’est compliqué… Mais c’est en partie pour rendre jaloux un autre homme… » Affichant un bref sourire gênée, elle était impatiente de changer de sujet de conversation. D’une part, elle n’avait pas réellement eu à mentir à la rousse. Mais d’autre part ne dit-on pas qu’omettre de dire quelque chose est aussi un mensonge en soi ? Peu importait, elle ne pouvait de toute manière pas faire autrement. « Je préfère choisir l'homme moi-même. » Tout en fixant Jaime, et bien qu’elle ne soit pas dans sa meilleure forme, pleine de bleus, Pryce ne pouvait s’empêcher de se demander pourquoi elle était toujours célibataire ? Il n’y avait pas à dire mais la jeune rousse était une jeune femme absolument sublime. Comment se faisait-il qu’elle soit toujours seule ? C’était un nouveau point à élucider pour la jeune maman. Il devait bien y avoir une raison. Cherchant alors à se renseigner, elle questionna Jaime d’un air peu discret : « Tu as quelqu’un en tête ? » Après tout, peut-être que Jaime avait déjà jeté son dévolu sur quelqu’un en particulier. Pryce savait à quel point la rousse pouvait être déterminée et si elle avait décidé qu’elle aurait un homme en particulier plutôt qu’un autre, il était probable qu’elle finisse par l’obtenir un jour. Jaime ne lâchait rarement prise. Du moins, c’était le cas à l’époque de leur amitié et c’était probablement une chose qui était restée. « C'était surtout inégal ! » En effet, la plupart du temps les deux adolescentes s’attaquaient à plus faible que soi. Pas vraiment de quoi être fières. Il était déjà arrivé qu’elles s’en prennent à plus fort mais déguerpissaient rapidement lorsqu’elles comprenaient qu’elles n’y arriveraient pas. D’une certaine manière, elles pouvaient être considérées comme les petites caïds du quartier et lorsqu’elle y repensait, Pryce s’en amusait. Ce qu’elles pouvaient êtres stupides, tout de même. « Je t'avoue ça me manque l'insouciance de notre adolescence. Sauf de torturer les gens.. » C’est un regard plein de nostalgie qu’elle portait alors sur son amie. Il est clair que c’était tout de même une belle époque. L’époque de l’insouciance et d’irresponsabilité. Mais, elles n’étaient pas justes avec les autres. Alors que Jaime lui indiquait alors vouloir rentrer, Pryce prit avec elle la direction de la sortie, marchant dans un long couloir. Une fois arrivée à la sortie, la rousse reprenait alors la parole. « Va falloir que tu me ramènes.. mais t'es sûre d'être capable de conduire avec des talons de 15 cm ? » Pryce émit un petit gloussement, amusée par la question. Rares étaient les jours où la jeune maman ne portait pas des talons vertigineux, elle avait donc l’habitude de conduire, courir et faire tout ce qu’elle avait à faire dans une journée, avec. « Toujours, ne t’inquiètes pas. » Adressant alors un regard assuré à son amie, elle poursuivait alors. « Par contre je suis désolée, je n’ai pas trouvé de place très proches de l’entrée. Si j’avais su, je me serais garée sur une place handicapée pour que tu n’ais pas à marcher ! » Désignant alors un coin du fond du parking, elle reposait ensuite son regard sur la rousse. « Tu veux m’attendre ici le temps que je cherche la voiture ou c’est bon ? »
Revenir en haut Aller en bas
Nikki Odair
× SHE'S HELL ON HEELS.
avatar

♦ Posts : 3446
Multinicks : xavi, sophia, priam.
♦ Credits : @herjuliwiii ~ @tumblr.

Status : divorced/dating max.
Address : n°6015, apple road.
Job/Studies : heiress/anew councilwoman.
Quote : « maybe it’s time to become the person you’ve been waiting for. »
Activité(s) de quartier : self defense.


HALL OF FAME
To Do List: stop being so weak, get what she want.
Contact List:
RP status: [ ■ ■ □ ] - heath, casey.

Message(#) Sujet: Re: meet me halfway (pv) Mar 10 Avr 2012 - 21:43


« C’est compliqué… Mais c’est en partie pour rendre jaloux un autre homme… » Subtil, fut sa première pensée. Pryce et elle avait bien grandis mais de façon très différente. Peu sûre des résultats qu'elle pouvait obtenir avec cette méthode, la rousse fronça à peine les sourcils, adoptant au même instant un léger sourire complice en coin. Une foule de questions vinrent à elle mais la jeune femme se tut, préférant éviter de passer pour une bête trop curieuse, voir fouineuse. L'espace d'un instant, elle choisit de se mettre à sa place. Mais s'imaginer être avec un homme pour en rendre jaloux un autre lui paraissait inconcevable. Jaime avait d'excellent talent de comédienne, sauf à ce niveau là. Jouer les demoiselles éprises, peu importe la raison, était un art qui ne voulait rien savoir d'elle. Et ce n'était pas faute d'avoir tenté l'expérience dans sa jeunesse. Jaime avait tendance à rester focalisé sur un homme et ne plus avoir la capacité d'en prendre un autre en considération, peu importe le but, même dans le factice. Aussi, la jeune femme était perdue entre l'admiration et la curiosité maladive d'en connaître les résultats. Mais bouche cousue, elle se força à la fermer et hocha la tête, visiblement amusée. « Tu as quelqu’un en tête ? » Elle hésita un instant quant à sa réponse. Loin d'elle l'idée de vouloir lui cacher certains détails de sa vie mais Jaime n'avait aucune envie de déblatérer sur ce sujet à l'instant présent. « En fait oui. » souffla-t-elle finalement, ne cherchant pas à s'étendre plus sur le cas Franklin. Elle avait déjà essuyé un vent monumental à la vente aux enchères (à mettre sur le dos de son compte en banque dégarnis) et avait pu cogiter toute la nuit sur la suite des évènements si elle avait pu se l'offrir. En quelque sorte. Autant remuer le couteau dans la plaie une nouvelle fois. Il lui arrivait souvent de se demander pourquoi elle n'avait pas entrepris de grandes études afin d'obtenir un poste intéressant et donc un salaire en conséquence.. Puis elle revenait rapidement à la réalité : elle était tout bonnement incapable de suivre huit heures de cours par jour sans défaillir au milieux. Le concret avait une place dans sa vie, le reste assez peu. Son métier curieux lui convenait très bien et elle s'y épanouissait parfaitement, même s'il lui permettait de vivre assez simplement au final. « Je te donnerais les détails devant un café quand j'aurai pas envie de mourir sous un tas d'anti-douleurs. » reprit-elle, sincère alors que son regard parcourait l'allée de voitures en face d'elles. Peu importe la distance à parcourir pour y arriver, Jaime ne se voyait pas comme une infirme incapable de se bouger un peu. « Non, je te suis. » C'est accompagnée de cette ferme idée qu'elle parcouru les plusieurs mètres qui les séparaient de la voiture de Pryce. Elle souffrait, les médicaments n'ayant pas encore clairement agis. Mais peu importait, la rousse serra les dents et fut complètement soulagée une fois arrivée à destination. Ces mètres lui avait paru des kilomètres. Si Pryce n'était pas venue, elle n'imaginait même pas la suite des évènements. Bus ? Marche ? La pauvre n'avait pas un cents sur elle pour se payer un taxi. Autant dire qu'elle lui sauvait littéralement la vie. Une nouvelle fois. Ce qui était paradoxale en prenant en compte le dernier évènement survenu il y a dix ans. « Et.. comment va.. Lena ? » questionna-t-elle en s'installant dans la voiture, presque certaine du prénom de sa fille. Jaime ne l'avait vu, juste appris son existence il y a quelques années. Elle n'y avait - malheureusement - porté aucune attention, encore pleine de haine à l'égard de la maman et regrettait aujourd'hui son attitude. Sa liste de regrets commençait légèrement à s'allonger depuis quelques temps.

_________________

( Everything has changed and yet, I am more me than I’ve ever been )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: meet me halfway (pv) Jeu 19 Avr 2012 - 21:21

« En fait oui. » C’est un regard intéressé que porta alors la jeune maman vers son amie. Mais, elle comprit rapidement qu’elle n’obtiendrait pas ces réponses aussi aisément. Si, même dans l’adolescence, Pryce avait toujours été le genre de fille à pouvoir parler de ses histoires de cœur durant des heures, cela n’était pas le cas de la jolie rousse. Jaime était en général moins bavarde sur ce point et Pryce avait toujours du mal à lui soutirer des informations concernant cela. La brune savait que c’était principalement parce que son amie manquait de confiance en elle. Pourtant, elle n’avait pas de quoi. Ne cherchant pas à paraître lourde, elle préféra ne pas insister, attendant alors que son amie reprenne la parole d’elle-même. Ou, elle pouvait aussi bien ne pas le faire. « Je te donnerais les détails devant un café quand j'aurai pas envie de mourir sous un tas d'anti-douleurs. » Pryce laissa échapper un petit gloussement. Ce que c’était bon de retrouver Jaime tout de même. C’était comme si tout était finalement revenu à la normale. En vivant de nouveaux moments en compagnie de son amie, Pryce ne pouvait que se rendre à l’évidence : tout cela lui avait terriblement manqué. Rire avec Jaime. Discuter avec Jaime. Se battre avec Jaime ou l’aider à se sortir de ses blessures. Toutes sortes de choses qui plaisaient énormément à la brune dans leur relation. Relation, qui était certainement très particulière. Pryce en était persuadée, leur amitié n’était pas comme toutes les autres. Certainement, leur amitié était capable de résister à tout. De tout surmonter. « Non, je te suis. » Pryce acquiesça. Ce ne serait probablement pas la chose la plus aisée mais si Jaime tenait à marcher, elle ne chercherait pas à la contredire. Après tout, c’était en son choix. Se dirigeant alors vers le fond du parking, les deux jeunes femmes mirent quelques minutes à enfin atteindre le véhicule de Pryce. Alors qu’elles montaient alors dans le Range Rover, Jaime reprit la parole. « Et.. comment va.. Lena ? » Un air plutôt étonnée s’afficha sur les traits de la brunette alors qu’elle ne s’attendait pas le moins du monde à une telle question. Depuis leurs retrouvailles, elles n’avaient jamais eu vraiment l’occasion de parler de la petite fille de Pryce et celle-ci s’était demandé si Jaime était au courant. Certes, elle l’avait invité au baptême et tout cela. Mais, peut-être que Jaime ne s’en rappelait plus. Et pourtant, il semblait alors qu’elle se souvienne même de son prénom. Cherchant à cacher sa surprise, elle démarra le véhicule alors qu’elles étaient toutes les deux installées. « Hum, elle va bien. Un peu turbulente ces derniers temps, mais ça va. » Affichant un petit sourire qu’elle retrouvait toujours lorsqu’elle évoquait le sujet de son petit ange, Pryce était tout de même ravie de cette question inattendue. Après une dizaine de minutes à rouler en direction du quartier résidentiel, elle finit par s’arrêter devant la demeure de son amie. « Rétablis-toi bien, repose toi. Et n’oublie pas, si tu as besoin de moi, tu m’appelles et je suis là dans l’immédiat ! » Quelques sourires et salutations plus tard, Jaime rentrait chez elle et Pryce redémarrait, quittant les lieux.

- SUJET TERMINÉ

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: meet me halfway (pv)

Revenir en haut Aller en bas
 

meet me halfway (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Baptist Hospital-