AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 SEASON FINALE ▬ truth is the most valuable thing in the world.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Georgie Keily
the light is all but gone.
avatar

♦ Posts : 7869
Multinicks : teza, jemima, reggie, louisa, matt & selina
♦ Credits : ava@mine ~ sign@tumblr

Status : single mom; flirting in secret w/ irving; still in love with her ex husband
Address : #1523 apple road, w/ rhys
Job/Studies : firefighter.
Quote : remember yourself as a little girl, she is counting on you to protect her.
Activité(s) de quartier : brigade du quartier.


HALL OF FAME
To Do List: having a baby, visit Antwon, stop rushing to him, stop thinking about it, stop being selfish, heal, never open her heart to love again.
Contact List:
RP status: [ ■ ■ ■ ] ; irving - marcus - xavi

Message(#) Sujet: SEASON FINALE ▬ truth is the most valuable thing in the world. Mar 17 Avr 2012 - 21:03


Season Finaletruth is the most valuable thing in the world.

Cela aurait dut être un jour comme beaucoup d’autres. Un dimanche ensoleillé un agréable barbecue entre voisins. Certes, dans un quartier comme celui-ci « agréable » était aussi synonyme d’agitation et règlement de comptes. Les habitants de cette petite banlieue, étaient aussi calmes et paisibles qu’Ocean Grove. Apparences trompeuses, les sourires hypocrites laissèrent place à un véritable festival de mesquineries en tout genre. D’autres se contentaient plus simplement de profiter de cette journée de leurs amis ou encore des nombreuses grillades que leur hôte s’aventurait à préparer pour eux. Des voisins aussi exigeants que sympathiques. Néanmoins la tranquillité de cette petite journée n’allait pas durer …

… Les sirènes grondaient avec puissance, couvrant les bruits de stupéfactions. Ces hommes ne prenaient pas de gants et ne s’encombraient pas de politesse, allant droit au but, ignorant les invités qui n’avaient, pour eux, aucun intérêt. Impuissants, toutes ces personnes assistaient une nouvelle fois à une arrestation, ils voyaient une nouvelle fois un visage familier s’engouffrer sans ménagement dans une voiture de la police de Miami. La scène paraissait si familière presque trop habituelle désormais. La journaliste Pamela Auber était à quelque mètres de la scène, ses caméramans ne loupaient rien de ce retournement de situation. Et pourtant c’était le visage livide et les jambes flageolantes que la jeune femme s’adressait à son publique, une lettre pourpre à la main, prête à faire parler la vérité …

FLASHBACKS.


02 AVRIL 2013,

Un homme arpentait les rues de Lemon Street et Apple Road, sa plaque à la ceinture ainsi que son arme de service. Une jeune femme aux longues boucles dorés l’accompagnait. Frappant à toutes les portes, ce duo enquêtait de leur propre chef sur ce qui se tramait réellement derrière ces façades parfaitement peintes et ces pelouses si bien tondues. Cette nouvelle agitation n’allait pas pour rassurer le couple Edgerton, l’attention était bien trop braquée sur le quartier. Si au départ cela avait constitué le principale argument de Phylis pour revenir, à présent cela devenait bien trop inquiétant. Les projecteurs braqués sur la mauvaise affaire, sur de pauvres familles. Des diverses collectes de fonds des mouvements de générosité comme il y en avait rarement eu auparavant à Ocean Grove. Mais Phylis continuait de cogiter là-dessus, ignorant comment se comporter face à la situation, les mains moites elle observait une fois de plus, impuissante, un énième interrogatoire. Son tour viendrait bientôt, mentir une première fois n’avait pas été simple, comment était-elle supposé s’y prêter encore ? Sans même consulter son mari, qui était en quelque sorte à l’abri à son travail. Cette mère de famille, prit la décision de dire la vérité, à commencer par son fils, il devait savoir. L’angoisse se lisait dans son regard, tandis qu’elle prenait péniblement place dans ce canapé face à son unique enfant. La prunelle de ses yeux, la chair de sa chair, quoi de plus précieux que son propre enfant ? Il était tellement rare de pouvoir en prendre conscience réellement. Si tout le monde s’accordait à le dire, peu de monde avait pu vivre l’une de ces situations abominables durant lesquelles on serait prêt à croire en n’importe quoi et n’importe qui, pourvu que l’on ne nous arrache pas notre enfant. Phylis avait passé sa vie de mère à avoir peur, et tout avait commencé onze ans auparavant ..
    « Et bien qu’est-ce qu’il y a maman ? »
    « Ton père n’est pas au courant que je m’apprête à te dire ça, on s’était juré de ne jamais le faire. Mais à présent tout à changer. »
    « De quoi tu parles ? »

    Prenant une grande inspiration et ne perdant pas de son courage, Miss Edgerton se lançait enfin dans son récit.
    « Lorsque tu es tombé malade il y a des années, ton premier rein avait lâché depuis longtemps. Seulement ta maladie s’attaquait à ton deuxième rein et les dialyses ne faisaient que retarder la terrible échéance. Tu étais loin sur la liste, tu n’avais aucune chance. »
    « Qu’est-ce que .. »
    « Ne m’interrompt pas s’il te plait ! Une personne m’a contacté, j’avais brièvement parlé de ma détresse quant à ton cas, quant au drame qui planait au dessus de nos têtes sans que l’on puisse l’en empêcher. Elle t’a inscrit sur une autre liste, deux semaine plus tard tu avais un greffon. »
    « Pourquoi tu me .. Non maman ! Vous n’avez pas fait ça, vous n’avez pas pu faire ça. »

    Face au visage fermé de sa mère, ses larmes silencieuses et en l’absence de réponse, Ian n’eut qu’à se résoudre à l’évidence.
    « Vous avez fait appel à cet clinique ? Vous aviez des informations et vous n’avez rien dit ? Vous saviez que le père d’Alexia n’y était pour rien. Tu le savais maman ! »
    « Mon chéri on ne pouvait rien dire, on prenait le risque que les gens finissent par savoir ce que nous avions fait, cela aurait pu retomber sur toi. »
    « Un gamin m’a donné son rein pour que sa famille puisse vivre dignement maman ! Comment penses-tu que je puisse vivre avec ça ?! »
    « Mon ché .. »
    « Je n’ai pas fini ! Je ne ferais pas plus de dégât autour de moi, tu vas aller voir la police et leur dire ce que tu sais, tu vas dire la vérité et faire libérer le père d’Alexia. Fais quelque chose de bien pour une fois dans ta vie ! »

On pourrait prendre cela pour de l’ingratitude probablement, ou peut être pour de l’impulsivité, dans les formes Ian Edgerton c’était montré dur et incompréhensif face à la douleur de sa propre famille. Cette clinique avait détruit beaucoup de monde pas uniquement les personnes que l’on pointait comme les victimes. Beaucoup de personnes comme Ian, ignoraient d’où provenait leur greffon, ils ignoraient à quoi tenait leur vie. Sa réaction était peut être impulsive, mais à égal mesure de la colère qui grondait dans son esprit. Phylis était consciente qu’il avait raison, elle savait ce qu’elle devait faire, ce qui était juste. Passer à l’acte demandait plus de courage qu’il n’y paraissait. Les jours suivant, elle s’était postée à sa fenêtre comme toujours observant la rue et ses passants, la vie tout simplement. Comment était-elle supposé imaginer une vie sans son fils ? Comment aurait-elle pu faire ce qui était juste quelques années auparavant ? Comment une mère était-elle supposée accepter la mort de son enfant ?


05 AVRIL 2013,

Le cœur léger, Phylis avait finalement prit la bonne décision, néanmoins, si on lui avait promis le secret elle n’oubliait pas que tout finissait par se savoir. Et tant qu’à révéler la vérité, autant que cela se sache. C’était alors légèrement angoissée, mais libérée de son fardeaux, que cette mère de famille sortait du commissariat, croisant au passage un groupe de voisins venus apparemment porter plainte pour une histoire de micros. Un signe de tête poli et un « bonjour » furtif suffirent, elle ne comptait pas s’installer et prendre le thé. Ce qui, une fois n’est pas coutume, eu le don de soulever des questions.

« Qu’est-ce que Phylis Edgerton fichait ici ? »



Avec un peu de patience Daisie Bradford et ses amis, finiront par avoir une réponse à cette question ...


_________________
 
i'll be the one, if you want me to, anywhere, (i would've followed you), say something, i'm giving up on you. (and i will stumble and fall), i'm still learning to love, just starting to crawl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t12600-georgie-lonesome-road http://www.filthy-secret.com/t11427-journal-de-bord-de-georgie-keily http://www.filthy-secret.com/t13746-og-n1523-apple-road-famille-jacobsen-keily#513162
Georgie Keily
the light is all but gone.
avatar

♦ Posts : 7869
Multinicks : teza, jemima, reggie, louisa, matt & selina
♦ Credits : ava@mine ~ sign@tumblr

Status : single mom; flirting in secret w/ irving; still in love with her ex husband
Address : #1523 apple road, w/ rhys
Job/Studies : firefighter.
Quote : remember yourself as a little girl, she is counting on you to protect her.
Activité(s) de quartier : brigade du quartier.


HALL OF FAME
To Do List: having a baby, visit Antwon, stop rushing to him, stop thinking about it, stop being selfish, heal, never open her heart to love again.
Contact List:
RP status: [ ■ ■ ■ ] ; irving - marcus - xavi

Message(#) Sujet: Re: SEASON FINALE ▬ truth is the most valuable thing in the world. Mer 18 Avr 2012 - 20:21



Le bouton de la caméra clignotait, son caméraman lui faisait des signes de tête, pourtant Pamela Auber restait sans voix fixant l’objectif pour lequel elle avait vécu jusqu’à présent, mais le redoutait à cet instant. Dans ses mains tremblantes, une lettre pourpre qu’elle avait déjà froissé par des gestes maladroits et incertains. Silencieusement, des larmes se firent un chemin sur son visage soudain blafard, tandis qu’elle fixait la silhouette d’un homme s’éloignant de l’agitation. Comment la situation avait-elle pu basculer ainsi ?

FLASHBACKS.


JUILLET 2012,

La pire crainte d’un journaliste ? La chute des audiences. Pamela Auber ne le savait que trop bien, si avec les années, Ocean Grove lui avait apporté la notoriété qu’elle avait tant souhaité, cette carrière dont elle rêvait depuis son adolescence. Elle se revoyait encore jouer les reporters pour le journal de son lycée, et le faire avec tant de talent que tout ses professeurs s’accordaient à dire qu’elle ferait une grande journaliste. Oui, Pamela en était certaine sa voie était toute tracée et elle ne s’imaginait pas emprunter un autre chemin que celui-ci. Son but serait peut-être difficile à atteindre, plus de 6milliars d’être humains sur terre, il ne pouvait y avoir autant de rêves différents, elle devrait donc partager. Une notion bien difficile à appréhender pour cette fille unique toujours bien trop gâtée. Alors, lorsque son patron lui avait annoncé, la mine grave, que ses passages ne faisaient plus autant d’audience. La jeune femme vit son rêve s’effondrer sous ses yeux. Impossible pour elle de rester impuissante face à une situation aussi aberrante, elle ne laisserait aucun autre journaliste réduire son temps de parole et d’apparition à l’écran, et ça sans bouger le petit doigt. Forte de sa détermination, Pamela avait cogité sur la question durant des jours, jusqu’à ce que l’idée lui apparaisse enfin. La solution se trouvait là, Ocean Grove, ce quartier lui avait tout apporté, la solution ne pouvait être qu’ici. Pour y avoir vécu et surtout grandit, Pamela était très bien placée pour savoir à quel point tout ces sourires pouvaient cacher de terribles secrets, quoi de mieux que de les révéler au grand jour ? Quelques mois auparavant un corbeau avait déjà sévit dans ce même quartier, son retour n’étonnerait personne ..

FEW DAYS LATER ..

    « Vous comprenez bien ce que vous êtes sensé faire ? »
    « Je connais mon travail mademoiselle, mais qu’allez-vous en retirer ? »
    « Votre travail ? Peut importe, je vais récupérer ma place ! »
    « Oh je vois .. Vous êtes le genre de bonne femme carriériste prête à tout pour arriver au sommet ?! Il y en a tant à Ocean Grove .. Ce sera un plaisir de travailler avec vous Mademoiselle Auber. »


07 AVRIL 2013,

La jeune journaliste n’était pas sensée travailler aujourd’hui, elle avait promit à sa famille qu’elle passerait faire une saut au barbecue qu’organisait l’un de ses voisins, Ned Norton. Elle ne le connaissait que de vue, mais aimait cet initiative qui tombait à pic. Croulant sous les heures de travail et son manque de sommeil, elle aurait bien besoin d’une cure de vitamine D. Ce n’était pas elle qui irait s’en plaindre évidement, même si elle en oubliait presque ce qu’était une véritable vie sociale. Pourtant, ne pouvant s’y résoudre, Pamela s’était tout de même rendue aux bureaux de la chaine, récupérant quelques dossiers. Elle avait pour ambition de présenter les informations chaque soir, mais pour cela elle devrait faire ses preuves, et travaillait donc sur un petit projet. Néanmoins, elle ne s’attendait pas à retrouver cet homme dans son bureau. Mais habituée à ses visites surprises et très discrètes, elle ne se formalisa pas pour l’intrusion et se contenta de fourrer ses dossiers dans sa pochette.
    « Vous avez quelque chose pour moi ? »
    « Je suis venu vous rappeler quelque chose. »
    « Vous pourriez peut-être faire vite, je n’ai pas trop le temps de jouer à votre petit jeu, j’ai .. »
    « Prenez le temps ! Je ne suis pas votre larbin, je ne fais pas cela pour vous et vos beaux yeux. J’ai très à cœur que vous et vos voisins finissiez par apprendre le vrai sens du mot vérité. »

    Se levant alors du fauteuil dans lequel il s’était installé plusieurs minutes auparavant en attendant son « associé » cet homme lui balança une lettre pourpre sans ménagement.
    « Voici mon dernier service pour votre carrière. Rendez-vous au 7195 Lemon Street. Allez-y avec votre équipe, et ne lisez cette lettre que devant l’objectif. »
    « Je connais vos règles. »
    « Non, c’est la dernière fois, après cette dernière information, vous ne me reverrai plus. Oh et au cas où l’idée vous soit passé par la tête, ne mentionnez jamais mon identité. On se connait bien maintenant n‘est-ce pas ? Vous saurez donc que j’en sais largement assez pour ruiner votre carrière et même votre vie. Alors ne tentez pas le diable Mlle Auber. »



_________________
 
i'll be the one, if you want me to, anywhere, (i would've followed you), say something, i'm giving up on you. (and i will stumble and fall), i'm still learning to love, just starting to crawl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t12600-georgie-lonesome-road http://www.filthy-secret.com/t11427-journal-de-bord-de-georgie-keily http://www.filthy-secret.com/t13746-og-n1523-apple-road-famille-jacobsen-keily#513162
Georgie Keily
the light is all but gone.
avatar

♦ Posts : 7869
Multinicks : teza, jemima, reggie, louisa, matt & selina
♦ Credits : ava@mine ~ sign@tumblr

Status : single mom; flirting in secret w/ irving; still in love with her ex husband
Address : #1523 apple road, w/ rhys
Job/Studies : firefighter.
Quote : remember yourself as a little girl, she is counting on you to protect her.
Activité(s) de quartier : brigade du quartier.


HALL OF FAME
To Do List: having a baby, visit Antwon, stop rushing to him, stop thinking about it, stop being selfish, heal, never open her heart to love again.
Contact List:
RP status: [ ■ ■ ■ ] ; irving - marcus - xavi

Message(#) Sujet: Re: SEASON FINALE ▬ truth is the most valuable thing in the world. Jeu 19 Avr 2012 - 20:01



Oui, c’était une belle journée. Dans la matinée des enfants (grands ou petits) avaient pu participer à une chasse aux œufs et s’y amuser avant de rejoindre la demeure Norton pour un barbecue. Oui, hormis les quelques petites altercations entre voisins, rien ne laissait imaginer ce qui se passerait quelques minutes plus tard. L’explosion du barbecue ? Oh bien sur, ce pauvre Ned ni même les invités, personne n’aurait pu le voir venir, et malgré les petites blessures légères, cela avait eu le don de « refroidir » quelques uns de ces voisins. Pour les plus téméraires, il s’agissait simplement d’un petit accident qui alimenterai les conversations, et qu’il suffisait de prendre à la rigolade. Mais très vite, la journée prit une toute autre tournure.
Tandis que les pompiers embarquaient à bord de leur camion prêt à repartir à leur caserne, ce fut de nouvelles sirènes qui animèrent les rues d’Ocean Grove. La police de Miami débarquait en masse et s’arrêtait devant le 7195. Tout les invités prit de panique ignorèrent quoi faire, pour la plus part ils restèrent immobiles, le cœur battant si fort dans leur poitrine, la peur au ventre. Même les plus innocents d’entre eux, craignaient de découvrir la signification de cette intervention. Les sirènes grondaient avec puissance, couvrant les bruits de stupéfactions. Ces hommes ne prenaient pas de gants et ne s’encombraient pas de politesse, allant droit au but, ignorant les invités qui n‘avaient, pour eux, aucun intérêt.

Impuissants, toutes ces personnes assistaient une nouvelle fois à une arrestation, ils voyaient une nouvelle fois des visages familiers s’engouffrer sans ménagement dans une voiture de la police de Miami. La scène paraissait si familière presque trop habituelle désormais.
La journaliste Pamela Auber était à quelque mètres de la scène, ses caméramans ne loupaient rien de ce retournement de situation. Les regards étaient à présent tourner vers elle, cette journaliste carriériste couvrait à présent l’arrestation de ses propres parents. C’était le visage livide et les jambes flageolantes que la jeune femme s’adressait à son publique, une lettre pourpre à la main, prête à faire parler la vérité tandis que les larmes s’exprimaient pour elle.
    « Monsieur et Madame Auber, en voilà une sale histoire .. Ouvrir secrètement une clinique et surtout un service de transplant d’organes. Cela aurait put être une belle idée, si seulement vous n’alliez pas voler de toutes parts pour vous payer des voyages à l’autre bout du monde. Dites-nous, quelle famille a réellement payer les études de votre brillante petite Pamela ? .. »
    Sa voix déraillait, les larmes s’entendaient dans chacun de ses mots, pourtant elle devait continuer, pour elle-même, non pour sa carrière, non pour le public, mais pour la vérité.
    « Peut être Stan et Phylis Edgerton, ces parents désespérés qui ignoraient comment sauver leur fils mourant. Combien y a-t-il de victimes dans cette histoire ? Oh mais j’oubliais, et si nous parlions de ces nombreuses collectes que vous avez organisé pour aider les victimes de ce trafic ? Très cher habitants d’Ocean Grove, toutes ces tenues que vous avez acheté, ces vases et toutes autres babioles hors de prix, n’ont jamais dédommagé qui que ce soit. Cela n’a fait qu’alimenter le trafic des Auber. Comment devient-on aussi diabolique ? Nous en sommes tous réduit à nous poser la même question. »

Son cœur avait cessé de battre, comment avait-elle pu resté si aveugle à tout ce qui se passait chez elle ? Comment était-il possible qu’elle ne soit aperçu de rien ? Mais surtout pourquoi, pourquoi avaient-ils fait cela ? C’était un cauchemar, elle allait se réveiller et réaliser que rien de tout ceci n’était réel. Mais la journaliste était forcée de constater qu’il n’y avait rien de plus vrai que la tragédie qui se jouait à présent dans sa propre vie. Fixant la caméra d’un regard vide et embué de larmes, l’un de ses assistants lui apporta une note. Lui murmurant alors qu’il s’agissait d’informations complémentaires provenant de la police.
    « C’est à 14h aujourd’hui, que les véritables responsables de ce trafic d’organes découvert un peu plus tôt dans l’année, furent arrêtés. Andrea et Liliane Auber, un couple très respecté dans le quartier, de par leur réussite, cachaient bien plus qu’il n’y paraissait. Fabriquant ainsi de fausses preuves pour accuser Rick Dzierman. Mais ne s’arrêtant pas là, ils poursuivaient ainsi leur trafic par le biais de leurs collectes de fonds, sensées alimenter leur réseau. Mais celui-ci fonctionnant désormais au ralenti, ils eurent même recours à un trafic amateur, toujours dans la même branche. Seulement entourés de personnes peu recommandables. Plusieurs personnes faisant parti de ce réseau sont tombés. La personne à la tête de ce petit trafic court toujours, même si des soupçons s’orientent déjà vers l’un des résidents d’Ocean Grove, encore une fois. Cette arrestation n’a été possible que grâce à la réouverture de l’enquête menée par l’inspecteur Rupert Stilson et sa coéquipière Gretta Jacobi. Recueillant ainsi assez de preuves et témoignages pour mettre les véritables coupables derrière les barreaux. Il se dirait, qu’une lettre pourpre les y aurait bien aidé .. »

Très vite, les résidents perdirent de vue le couple de coupables ainsi que leur fille pour s’observer les uns les autres. Ils avaient participé à cette machination, tous, ils avaient tous été piégé et avait contribué à la survit de ce trafic ignoble. Mais un dernier coupable courait toujours, et les suppositions y allaient déjà bon train. Un groupe de femmes orientèrent leur regard en direction de Pride Berrington, cet homme n’étant pas inconnu des services de police. Cet homme, qui, pour ceux le connaissant ne serait-ce que par les informations, était tout à fait capable d’être à la tête d’un business comme celui-ci et surtout de s’en sortir.
Cette pauvre Pamela Auber n’était plus très certaine de ses priorités tandis qu’elle voyait Alexia Dzierman enlacer son père, raccompagnait chez lui par une énième voiture de police. Le retour d’un père innocent alors qu’elle venait d’assister à l’arrestation de ses parents et de l’annoncer en direct à la télévision. Quelques mois auparavant c’était le calvaire de cette jeune femme qui lui servait de tremplin, aujourd’hui elle aurait préféré être n’importe où mais certainement pas ici.
Oui, nous sommes bien peu de chose sur terre, bien peu de chose aux yeux de nos proches lorsque la vérité éclate. Personne ne peut se targuer d’être parfaitement honnête, pas même le plus sain et le plus pure d’entre-nous. Mais lorsque nous sommes mit face à nos mensonges, il est impossible de revenir en arrière. Y réfléchirez-vous à deux fois à présent ? Certainement pas, car il est dans la nature de l’homme d’être imparfait. Mais c’est tout aussi naturel chez lui que de chercher la vérité.
    « Coupez la caméra. »


SEASON 4 - SEASON FINALE


N'hésitez pas à donner votre avis sur tous ces textes du Season finale dans le topic prévu à cet effet.


_________________
 
i'll be the one, if you want me to, anywhere, (i would've followed you), say something, i'm giving up on you. (and i will stumble and fall), i'm still learning to love, just starting to crawl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t12600-georgie-lonesome-road http://www.filthy-secret.com/t11427-journal-de-bord-de-georgie-keily http://www.filthy-secret.com/t13746-og-n1523-apple-road-famille-jacobsen-keily#513162
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: SEASON FINALE ▬ truth is the most valuable thing in the world.

Revenir en haut Aller en bas
 

SEASON FINALE ▬ truth is the most valuable thing in the world.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: ▪ ADMINISTRATION ▪ :: the pretty lies, the ugly truth :: Previous Seasons :: Season 4-