AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Famille Matthews C.] - Plus qu'un cousin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: [Famille Matthews C.] - Plus qu'un cousin Jeu 18 Juin 2009 - 15:33

    THE BLUE LAGOON BAR

      ELVIS : Heaven, deux cafés et une bière pour la trois !


    Aujourd’hui, la jeune Stevens bossait. Elle avait commencé assez tôt, alors qu’en règle générale elle prenait son service en fin d’après midi, pour finir assez tard. Un de ses collègues avait eu un empêchement assez important de dernière minute, c’est pourquoi elle s’était proposée pour le remplacer. Ce qui avait aussi chamboulé l’emploi du temps des autres employés.
    Il n’y avait pas grand monde, mais ils n’étaient pas pour autant négligeables. C’était les habitués des lieux. Toujours les mêmes commandes, les mêmes mots, les mêmes sourires. Ceux là n’étaient pas chiants, mais la routine l’emmerdait.
    La jeune Stevens déposa les petites tasses sous la cafetière, qui en quelques minutes furent remplies. A peine les posa-t-elle dans les petites coupelles qu’Elvis fut devant le comptoir, prête à les embarquer pour les mettre sur son plateau et ainsi les distribuer aux clients voulus.
    Il était bientôt 15 heures. Heaven avait bientôt fini son service… Elle avait décidé d’aller voir son cousin, Conner Matthews. Ca faisait déjà quelques temps qu’elle ne lui avait pas rendu visite.

      ELVIS : Victoria vient d’arriver !

    Ca c’était le signe que la jeune femme pouvait quitter son boulot et que Vicky allait reprendre sa place.

    La jeune Stevens frappa à la porte, puis attendit. La réponse ne vint pas, alors elle vérifia si c’était ouvert ou non. Visiblement, ça ne l’était pas. Elle entra, assez timidement même si elle avait l’habitude de débarquer à l’improviste chez son cousin. Elle aimait bien passer du temps avec lui…

      HEAVEN : Conner ?
      C’est Heaven !


    C’est là que la jolie brune le vit, assit dans son canapé, un verre de whisky à la main, la bouteille ouverte, déjà bien entamée, posée sur la table.
    S’avançant d’un pas assurée, exaspérée, voire énervée, la jeune femme attrapa la bouteille avant que Conner ne puisse dire quelque chose et la posa à une distance qu’il ne pouvait atteindre sans se lever et de faire quelques pas.

      HEAVEN : Je peux savoir ce que tu fous à boire en plein après midi ?!


    Heaven était loin de pouvoir donner des leçons de moral, surtout en ce qui concernait les tendances à se défoncer, à vouloir tout oublier avec de l’alcool ou de la drogue. Elle ne faisait ça que trop souvent. Mais voir son cousin dans cet état, elle ne le supportait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: [Famille Matthews C.] - Plus qu'un cousin Ven 19 Juin 2009 - 14:22

    Heaven Stevens
    Conner A. Matthews

    Plus qu'un cousin





    Ce samedi, je ne travaillais pas. Et ce n'était pas plus mal. Éviter à tout prix mon connard de patron m'arrangerait. Enfin, c'était aussi mon ami, mais je n'aimais vraiment pas le fait qu'il veuille en savoir plus sur moi. Qu'il se mêle de ma vie et non de la sienne. J'étais déjà levé depuis un long moment maintenant. Je m'étais déjà doucher et habiller. Je partis ouvrir la porte et qui je découvris ? Lui!
    Je vois que tu n'as toujours pas compris mon message Fred!
    Je viens juste voir comment tu vas, c'est tout.
    Je vais très bien, merci de t'en soucier. Dis-je en poussant la porte afin de la refermée. Mais Fred s'interposa entre ce geste et arrêta la porte.
    Mais de quoi tu te mêles ? Monsieur je pense savoir tout! Lâchais-je déjà énerver. Pourquoi tu me colles autant avec ça ? Pourquoi tu me fais chier tous les jours avec ça ? Merde quoi! Fait ta vie et laisse-moi faire la mienne comme il me plaît !!
    Pourquoi ?! Tu sais pourquoi ? Parce que c'est du vécu! Mon sale connard de père était alcoolique et j'en suis devenu un aussi! Perdant ma femme et ma fille! Ma famille et mes amis! Et crois-moi c'est douloureux! Et dis-toi qu'après un séjour dans un centre de désintox, c'est super compliquer de ne pas vouloir toucher à une goutte d'alcool à ta sortie! Tu ne penses qu'à cela, tu ne veux que cela, mais tu essaies de te contrôler et tu n'y touches pas. La seule goutte et c'est partit pour te foutre de nouveau la vie en l'air! Alors, maintenant tu vas m'écouter Conner! J'en ai ras le bol de tes conneries! J'en ai ras le bol de me dire que demain tu pourrais ne plus faire partit de ce monde à cause de l'alcool. Car dis-toi que si tu crèves, je m'en voudrais! Je m'en voudrais de ne pas avoir pu être là quand il le fallait. Je m'en voudrais d'avoir été incapable d'épauler un ami! Et tu risquerais de m'entraîner à boire. Et là, je te détesterais... Je l'avais écouté attentivement. Ne l'interrompant pas. J'en avais rien à foutre de sa vie. Mais il ne comprenait pas...
    Quelle triste histoire! Mais ce n'est pas ça qui arrangera les choses Fred! Alors, retourne chez toi. Fais ta vie et laisse-moi vivre la mienne... Je ne bois pas...
    Conner! Tu te rends compte que je viens de m'ouvrir à toi ? Que je viens te raconter ma vie et que je me suis dégonfler devant toi pour essayer de te ressaisir. Et tu me dis quoi ? Tu lâches un commentaire hypocrite sur ma vie... Franchement je te remercie Conner! Je ne te croyais pas aussi salaud que ça!
    Comme quoi il vaut mieux que tu me fiches la paix. Dis-je en clapant la porte.
    Il n'avait pas intérêt à rentrer, car je risquerais, bien sur de m'énerver sur lui, de lui foutre mon poing dans sa gueule et après je me retrouverais sans boulot. Je repartis dans le salon où je m'assois de nouveau dans le canapé. Une musique des Led Zeppelin comme fond de musique. Je tentais de me calmer, car c'est loin d'être bon signe quand je suis énervé et de mauvaise humeur. Je me redressais un peu pour attraper mon verre qui était posé sur la table. Je le regardais un instant en réfléchissant pour finalement le porter à mes lèvres pour en extraire quelques gorgées. J'entendis de nouveau frapper à la porte. * Il ne va pas me faire chier encore longtemps celui-là ! * pensais-je sur le moment. Je restais cependant assit n'ayant pas trop l'envie de le revoir maintenant. J'entendis la porte s'ouvrir et je reconnu la voix de ma cousine.
    Merde... Murmurais-je. Quelle connerie allais-je encore inventé ? Je gardais le verre pour finalement le reporter à mes lèvres mon regard diriger vers Heaven.
    Juste une petite envie! Rien de bien grave! Lâchais-je. C'est vrai quoi, j'avais le droit d'avoir cette envie. Mais ça, personne n'arrivait à le comprendre. Pourtant, boire un verre en pleine de journée ne voulait pas dire que j'étais alcoolique. Et la bouteille déjà entamé ne vous vient pas à l'idée qu'elle a pu être ouverte il y a quelques jours ? Personne ne pensait à cela.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: [Famille Matthews C.] - Plus qu'un cousin Sam 20 Juin 2009 - 16:55

    Heaven était au seuil de la porte, la pognée encore dans la main, jetant un coup d’œil autour d’elle, avant d’apercevoir son cousin assis dans le canapé.
    Se dirigeant vivement dans le salon, elle trouva Conner avec un verre de whisky dans la main, et la bouteille posée sur la table. Un soupir s’échappa de la bouche de la jeune femme.

    CONNER : Juste une petite envie! Rien de bien grave!

    Hum, elle n’était pas convaincue, que c’était juste une petite envie. Ou du moins si, une envie mais sans doute pour se calmer, ou quelque chose dans le genre. Et pour le « rien de bien grave », là aussi, elle n’était franchement pas convaincue. Alors oui, il se pouvait qu’il ait juste eu envie de se boire un verre. Mais combien de personnes n’ayant aucun problème avec l’alcool, buvait du whisky en plein après midi, seule ? Personne… Elle se posait vraiment des questions sur ce qu’il se passait dans la vie de Conner. Il n’en parlait pas beaucoup. Et c’était sans doute dans cet aspect de sa personnalité qu’ils se ressemblaient le plus.

    HEAVEN : C’est pas que j’aime être chiante… Quoique…
    Mais, t’es sûr que ce n’est rien de bien grave ?!

    Elle avait insisté sur les derniers mots que lui-même avait prononcés. Elle s’inquiétait vraiment pour lui, et voulait savoir ce qui l’inquiétait. Et puis, pourquoi n’avait-il pas répondu lorsqu’elle avait frappé à la porte ?
    La jeune Stevens prit alors le verre des mains de sn cousin, avant de le porter à ses lèvres. Merde, c’est vrai que ça faisait du bien. Et ça venait aussi de lui exploser la gorge. Le whisky n’était pas son alcool de prédilection. Enfin peu importe, c’était désormais elle qui avait le verre dans la main. Elle se dirigea vers la cuisine rapidement, déposant le vers sur un des plans de travail avant de retourner tout aussi rapidement dans le salon, avant que Conner ne s’énerve.
    Heaven s’assit alors en face de lui, dans un fauteuil, le fixant, cherchant à savoir ce qu’il avait. Outre la bouteille de d’alcool, elle voyait très bien qu’il y avait quelque chose qui clochait, et elle aurait aimé savoir ce qui se passait…

    HEAVEN : Conner… Tu sais que si ça va pas, tu peux m’en parler.
    Peu importe ce que c’est !


    Alors oui, tout le monde disait ça quand on s’inquiétait pour quelqu’un, mais la jeune femme était sincère. Elle considérait l’aîné des Matthews plus que comme son simple cousin, et elle voulait savoir ce qui n’allait pas. Histoire de femme, boulot, peu importe…
    Lui avait toujours été là pour elle, quand son père était parti, quand il avait voulu revenir, quand elle l’avait éjecté de sa vie…. Bref tout le temps, et ce, même s’ils n’habitaient franchement pas dans la même ville. Alors maintenant qu’ils étaient quasiment voisins, elle serait là pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: [Famille Matthews C.] - Plus qu'un cousin Dim 21 Juin 2009 - 13:49

    Heaven Stevens
    Conner A. Matthews

    Plus qu'un cousin



    Il n'en parlait pas beaucoup ? Je n'en parlais pas du tout de ma vie et de mes problèmes! J'ai gardé cette habitude. Étant donné que dans la famille Matthews je suis le plus vieux, je réglais les problèmes de mes soeurs et de mon frère en premier, avant de me préoccuper des miens. Je mettais ma vie de côté pour les aider eux. Et c'est sans doute mon plus gros défauts. Être beaucoup trop protecteurs avec eux. Alors qu'ils ne me demandent rien. Mais je ne peux m'en empêcher.

    Tu ne peux pas dire que tu aimes être chiante, tu ne t'en rends même pas compte quand tu l'es! Mais oui je t'assure, ce n'est rien de grave. Enfin, il n'y a rien du tout quoi! Ensuite elle me prit le verre hors de mes mains. Je releva mon regard vers cette dernière, je la vis boire quelques gorgées. Pour ensuite laisser place à une grosse grimace.
    Ça je te l'aurai bien dit Heaven!

    Lâchais-je. Maintenant si elle a la gorge en feu et bien tant pis. Sa lui apprendra de prendre les affaires des autres, sans leur permissions. Alors qu'elle apportait le verre dans la cuisine, je l'avais suivis du regard. Je l'aimais bien cette gamine. Et même pour elle j'avais été là. Elle en avait bien besoin avec son fils de... Connard de père, pour rester un peu plus poli. Je ne comprenais toujours pas comment il avait pu faire ça à sa fille. L'abandonner pour aller se mettre avec une autre traîner quasi de son âge! Ce qui m'a sans doute enrager le plus, ce n'était pas le fait qu'il se tape une autre femme, mais qu'il ne sait même pas débrouiller pour avoir ça garde. Je ne comprenais toujours pas son geste. Dans tous les cas, je viendrais à être moi-même, père. Et qu'une situation viendrait à me faire quitter ma femme, je me battrais pour garder la garde de mon enfant. Mais là encore faut-il trouver l'amour. Ce qui ne m'intéressait vraiment pas. Pour l'instant en tout cas. Oui vous vous dites que j'ai déjà trente ans et qu'il ne faut pas traîner. Mais me retrouver seul ne me dérangerait pas personnellement Et si je veux un gosse, l'adoption peut toujours exister!

    Alors que la miss Stevens revenait dans le salon pour s'asseoir en face de moi. Je la regardai un instant dans les yeux. Bien que je sache cacher tout ce que je veux, avec Heaven, je préférais éviter son regard. Son regard pouvant peut-être comprendre qu'en fin de compte, je ne vais pas bien et que je culpabilise. Celle-ci commença à me dire que si je voulais parler je pouvais. Déjà que je ne parlais pas à ma propre soeur qui est psychologue avec qui seulement deux ans d'âge nous séparent, alors je ne vais pas aller m'amuser à parler avec ma cousine qui n'était qu'une « gamine ».

    Tiens tu n'es plus serveuse ? Tu joues au psy maintenant ?

    Demandais-je, pour finalement me lever et attraper par la même occasion la bouteille de Jack Daniel's et me diriger vers la cuisine. Je terminais le fond d'alcool qui restait dans le verre pour en vider de nouveau un autre et déposer la bouteille sur le plan de travail noir laqué. De la cuisine, le verre de Whisky dans une main, je demandais à Heaven :

    Tu veux un truc à boire ? A part de l'alcool étant donné que je n'ai que la bouteille de Jack Daniel's que tu as vu tout à l'heure que tu as goûtée et que tu n'aimes pas!

    Eh puis même si j'avais de l'alcool chez moi je ne lui en aurait pas proposé. Bien qu'elle ait vingt ans et qu'elle soit adulte, je la considérais encore comme «?trop jeune?» pour que, moi, je lui serve de l'alcool. Si elle voulait boire, qu'elle aille dans un bar. Enfin, bien sur j'avais menti sur le fit que je ne possédais que cette bouteille. Le whisky était l'alcool que je préférais, surtout le Jack Daniel's, alors bien sur, dans une armoire, mes bouteilles y étaient rangées. Après tout, la bouteille que je venais de déposer, était ouverte depuis lundi, elle n'était toujours pas terminée et on était samedi, alors bon, me considérer pour un alcoolique ? Non, je n'en étais pas un.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: [Famille Matthews C.] - Plus qu'un cousin Lun 22 Juin 2009 - 17:30

    Ne jamais parler de ses problèmes, de sentiments, et de ce qui n’allait, bref de tout ce qui n’était pas superficiel était sans doute un gêne dominant dans leur famille ! Heaven retrouvait beaucoup de sa personnalité chez son cousin… Sauf que chez lui, ça avait le don de lui taper sur le système. Enfin peut être, que ça faisait la même chose avec elle… Et ce qui n’arrangeait rien, était que Conner était l’aîné de la famille Matthews. De ce fait, il se préoccupait d’abord des autres, et ensuite de lui, ce qui n’aidait en rien pour s’ouvrir aux autres…

    CONNER : Tu ne peux pas dire que tu aimes être chiante, tu ne t'en rends même pas compte quand tu l'es! Mais oui je t'assure, ce n'est rien de grave. Enfin, il n'y a rien du tout quoi!
    Ça je te l'aurai bien dit Heaven!

    Là par contre, elle fut piquée au vif. Elle ne se rendait pas compte lorsqu’elle l’était. Non mais il voulait dire quoi par là ?! Qu’elle l’était constamment et qu’il ne la supportait plus ? Son regard se fit moins compatissant, il devint plus noir… Il en fallait peu pour vexer Heaven, du moins lorsque c’était avec des gens qui lui étaient proches.

    HEAVEN : Euh ouais… Ca fait toujours plaisir à entendre.

    Puis, sans avertir, elle lui avait pris son verre de main, qu’elle finit avant de sentir sa gorge en feu. Elle buvait du whisky, mais rarement… Très rarement ! Fallait vraiment qu’elle soit au fond du gouffre en fait, et la dernière fois remontait à quelques temps déjà… Regardant la bouteille, elle s’aperçut que c’était du Jack Daniel’s… Alors qu’elle, était plus fan du Clan Campbell.
    Elle adorait son cousin, mais merde quoi, des fois elle aurait bien aimé qu’il soit un peu moins… renfermé !

    CONNER : Tiens tu n'es plus serveuse ? Tu joues au psy maintenant ?

    HEAVEN : Roooh ! Conner mais merde. Si je suis toujours serveuse. Et pas besoin d’être psy pour se demander si t’as pas un problème !

    Conner se leva et se dirigea vers la cuisine. La jeune femme ne daigna pas bouger de son fauteuil. Elle savait très bien ce qu’il était parti faire. Elle entendait le bruit de bouteille contre le plan de travail. Un bruit qu’elle ne connaissait que trop bien. Puis il lui demanda si elle voulait à boire. Un rire nerveux s’échappa de sa bouche. Si elle lui demandait une vodka citron, il allait la lui servir ? Non sans doute pas.

    HEAVEN : Non merci… Et évite juste de descendre tout ce qui te reste...

    Non mais il croyait réellement qu’il allait lui faire croire qu’il n’avait plus une seule goutte d’alcool chez lui ?! Alors ok, elle était plus jeune que lui, ils avaient peut être dix ans d’écart, mais il était peut être temps qu’il arrête de la considérer comme une gamine…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: [Famille Matthews C.] - Plus qu'un cousin Mar 23 Juin 2009 - 16:38

    Heaven Stevens
    Conner A. Matthews

    Plus qu'un cousin


    Alors que je venais de lui proposé à boire celle-ci refusa. Je n'allai pas insister donc j'ajoutais un simple :

    Très bien! Comme tu veux!

    Ajoutais-je retournant dans le salon le verre d'alcool dans ma main. Elle me l'avait pris une fois, pas une deuxième fois et elle n'avait pas intérêt. Car je m'énerverais et pour ne pas m'énerver sur elle, je la mettrais à la porte. La phrase comme quoi j'avais dit qu'elle était chiante n'était pas passer comme je le voulais. La connaissant, je croyais qu'elle l'aurait plutôt pris à la rigolade. Ce qui bien sur s'en était, mais c'était mon humour à moi. Un humour que pas grand monde comprend d'ailleurs. Peut-être les militaires eux me comprendraient, mais des filles comme Heaven prenait tout au premier degré.

    Ce n'est pas dans ce sens-là que j'avais imaginé que tu le prendrais! Mais oui parfois tu me gonfle! Un peu comme en ce moment en fait! Et je m'en doute bien que tu es toujours serveuse! Mais tu te comportes comme un psychologue avec tes questions débiles et à la con digne d'une psychologue qui croit être sur le bon chemin alors qu'elle est totalement à côté! Et puis tu n'as rien à me dire à ce que je sache! Je ne me mêle pas de ta précieuse vie alors ne te mêle pas de la mienne. Lâchais-je la fixant. Je porta de nouveau mon verre à ma bouche. Buvant quelque gorgée hors. Je reportais mon regard vers ma cousine et finit par dire :

    En tout cas ça me fait plaisir de voir que ma propre cousine, elle aussi me voit comme un alcoolique. C'est très sympa de ta part Heaven! Je te remercie.

    Dis-je hypocritement, avec un petit sourire narquois. Je la cherchais à vrai dire. Juste pour la voir s'énerver Mais c'est alors qu'en me redisant dans ma tête les paroles que je remarquais que j'avais fait une grosse erreur. * MERDE! Quel abrutit je suis!!! * pensais-je. Le « aussi » n'aurait pas du être dit. Et connaissant la jeune Stevens, elle n'allait pas laisser passer cela. Car bien qu'elle soit jeune, elle est très intelligente et mature pour son âge. A présent, je faisais comme si de rien n'était, mais j'espérais qu'une chose, qu'elle n'ait pas entendu cette erreur de ma part. Qui amènerait les faits qu'elle n'est pas la seule à m'avoir surpris entrain de boire de l'alcool en pleine journée. Ou même le matin.. Quel connard je suis. Me répétais-je. Cependant, je reportais mon verre à ma bouche pour en reboire quelque gorgée. Je me levais, gardant mon verre en main pour ne pas risquer qu'elle boive de nouveau une gorgée d'arracheur de gorge xD Je pris mon paquet de cigarette et revint m'asseoir en face de la belle. Je posais mon verre sur l'accoudoir pendant que j'allumai ma cigarette. Si elle en voulait une, elle pouvait se servir, ayant toujours été du genre généreux.

    Sinon à part ça... Tu es venue pour quelle raison ?!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: [Famille Matthews C.] - Plus qu'un cousin Jeu 25 Juin 2009 - 20:11

    La jeune Stevens venait de refuser la boisson que lui offrait son cousin, alors qu’il revenait dans le salon, un nouveau verre à la main.

    CONNER : Très bien! Comme tu veux!

    Bien qu’à l’origine elle était venue voir Conner pour une sorte de visite de courtoisie, tout simplement parce que ça faisait trop longtemps à son goût qu’elle n’avait pas passé un peu de temps avec, leur entrevue commençait à sérieusement mal tourner !

    CONNER : Ce n'est pas dans ce sens-là que j'avais imaginé que tu le prendrais! Mais oui parfois tu me gonfle! Un peu comme en ce moment en fait! Et je m'en doute bien que tu es toujours serveuse! Mais tu te comportes comme un psychologue avec tes questions débiles et à la con digne d'une psychologue qui croit être sur le bon chemin alors qu'elle est totalement à côté! Et puis tu n'as rien à me dire à ce que je sache! Je ne me mêle pas de ta précieuse vie alors ne te mêle pas de la mienne.

    Putain mais sérieusement, il comptait lui sortir ses quatre vérités ? C’était bien parti pour avec le « parfois tu me gonfles, un peu comme en ce moment ». Ca faisait toujours à entendre. Elle se mêlait rarement de sa vie, ou alors quand elle faisait, c’était pour aider, même s’il ne s’en rendait pas toujours compte. Alors lui dire que parfois, elle le gonflait c’était quand même vachement sympa, surtout venant d’un mec qu’elle considérait plus que comme son simple cousin que l’on ne voit que trois fois par an ! Sur le fait que les psychologues avaient des question à la con, il était plutôt dans le vrai, ça, elle ne pouvait le nier… Mais elle n’apprécia pas la suite.

    HEAVEN : Ma précieuse vie ? Non mais vas y dit le si tu veux que je te foute totalement la paix, puisque j’ai l’air de réellement être gonflante comme tu me le fais si bien remarquer !

    S’il voulait la provoquer, il allait bel et bien la trouver, mais ça ne serait bénéfique pour aucun des deux, bien au contraire. Elle se retenait, mais elle avait du mal à canaliser toutes ses émotions. Elle ne supportait pas de le voir refuser d’admettre qu’il avait bel et bien un problème. Quoique niveau problème d’addiction, elle était pas mal non plus dans son genre !

    CONNER : En tout cas ça me fait plaisir de voir que ma propre cousine, elle aussi me voit comme un alcoolique. C'est très sympa de ta part Heaven! Je te remercie.
    HEAVEN : « Elle aussi » ?! Donc je ne suis pas la seule Conner ! C’est peut être qu’il y a un problème nan ?!

    Oh non elle n’allait pas laisser passer ce petit mot qu’il avait par erreur prononcé. A son regard et à son expression, il savait aussi bien qu’elle, qu’il venait de faire une bourde monumentale pour sa propre défense. Elle voulait savoir qui avait déjà essayé de lui en parler. Oui je dis bien « essayer », parce qu’Heaven voyait déjà la réaction de Conner à des kilomètres ! Il l’aurait envoyé balader, ne se gênant pas, même s’il passait pour quelqu’un d’agressif ou d’impoli… Elle le vit s’asseoir sur le canapé, prenant une clope au passage, laissant le paquet ouvert. La jolie brune s’empressa d’en prendre une. Ca faisait quelques semaines qu’elle n’y avait pas touché… quoique vu ce à quoi elle touchait depuis quelques temps maintenant, les clopes étaient peut être mieux en fin de compte. Attrapant le briquer qui était sur la table, elle l’alluma avant de le tendre à Conner et de se lever pour faire les cent pas, toujours aussi énervée. S’il ça continuait comme ça, elle vraiment pété un câble…

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: [Famille Matthews C.] - Plus qu'un cousin Ven 26 Juin 2009 - 16:04

    Heaven Stevens
    Conner A. Matthews

    Plus qu'un cousin



    Non mais vas y dit le si tu veux que je te foute totalement la paix, puisque j'ai l'air de réellement être gonflante comme tu me le fais si bien remarquer !
    Ce serait une décision des plus intelligentes de ta part miss Stevens! Répliquais-je un sourire narquois aux bouts des lèvres.

    Comme quoi elle et moi on n'était pas si différent. Quand ce n'est pas elle qui me cherche c'est moi, et quand je ne fais rien c'est elle qui me cherche à part que moi j'ignore complètement ce qu'elle me dit contrairement à elle qui est déjà énerver. C'était marrant de la voir ainsi. N'était-elle pas plus jolie énervée ? Qu'est-ce que je pouvais être un emmerdeur quand je m'y mettait. Je lui avais bien sur, ce que je pensais, tout comme moi, cette jeune femme disait ce qu'elle pensait à par que cela semblait beaucoup plus rapidement la toucher que moi. Enfin, faut dire que j'avais appris à me foutre de l'avis qu'avait les gens sur moi, à part quand cela se rapportait sur ma famille. Là je les défendait.

    Tout comme je m'en serais douté, Heaven ne laissait guère passer cela. Je soupirais ai fond de moi, me maltraitant encore de con. Putain, quelle connerie. Je n'avais pas envie de discuter! Et encore moins avec une « gamine » comme Heaven qui n'a encore rien à me dire.

    « Elle aussi » ?! Donc je ne suis pas la seule Conner ! C'est peut être qu'il y a un problème nan ?!
    Je n'ai pas de problème Heaven! Je connais mes limites! Lâchais-je ayant élevé la voix. Des limites peut-être déjà franchies sans que je ne m'en rende compte.

    Si tu comptes en savoir plus Heaven, ça ne sert strictement à rien! Et si tu comptes encore me faire chier tu sais où se trouve la porte! Merde quoi! Pourquoi tu viens encore fourrer ton nez dans les affaires qui ne te regarde pas ?! Tu es incroyable toi! Je te jure par moment tu abuses un peu! Va donc fourrer ton nez dans les affaires de tes amis de ton âge au lieu de te mêler de ma vie qui ne te regarde en rien! Disais-je mon regard vers elle. Je tirais un coup sur la cigarette que je venais tout juste d'allumer, puis je pris une gorgée de l'alcool. Pour finalement reprendre avant qu'elle n'ait pu dire quoi que ce soit.

    Et ce n'est pas comme si j'étais ton frère ni quoi que ce soit, je ne suis que ton putain de cousin! J'ai 30 ans quoi! Alors, arrête de te mêler de ma vie, de mes affaires, de ce qui ne me regarde que moi ! Et puis même! Si j'aurai un problème que ça peut te faire ? T'irais t'amuser peut-être à aller le crier sous tous les toits ? Ou encore tu voudrais m'aider ? Merde tu fais chier à croire ça aussi, toi! Je n'ai pas cessé de dire à mon patron que je ne buvais pas! Mais l'enculer il ne me croit pas! J'ai essayé de lui faire comprendre d'une autre manière et il ne comprend toujours pas! Et toi tu t'y met! Ce qui n'arrange rien! Je ne suis pas ton père Heaven! Alors, arrête un peu de te préoccuper autant de moi!

    Terminais-je par dire. Passant une main sur mon visage pour finalement porter le verre à mes lèvres et de le terminer alors que je venais de me le servir. Je me relevais, m'appuyer contre le mur, la cigarette pincée entre mes lèvres à la regarder. Je ne regrettais pas mes paroles. Je n'avais rien dit de méchant. Je n'avais dit que la vérité. Je n'étais que son cousin et elle n'avait pas à me faire chier autant avec ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: [Famille Matthews C.] - Plus qu'un cousin Ven 26 Juin 2009 - 22:53

    Conner et Heaven n’étaient pas si différents, ils se ressemblaient même plutôt beaucoup. Ils ne parlaient que rarement de leur sentiment, ils pensaient pouvoir se débrouiller tout seul, sans l’aide de personne. Conner parce qu’il était l’aîné et que c’était lui qui prenait soin de tout le monde, Heaven parce qu’elle était fille unique et qu’elle n’avait jamais vraiment eu le choix. En plus de ça, ils avaient tendance à aimer les provocations. Toujours un truc pour chercher l’autre. Si ce n’était pas la jeune femme qui s’en chargeait, son cousin prenait le relais. La plus grande différence qu’il y avait entre eux, était le fait que Conner se foutait de ce que les gens disaient, au contraire de la jeune Stevens, ainsi, elle était blessée beaucoup plus facilement.

    CONNER : Je n'ai pas de problème Heaven! Je connais mes limites!

    Oui bah forcément, c’est ce qu’ils disaient tous. Avant de se rendre compte que leur limite était dépassée depuis bien longtemps ! Et pour ça, elle savait largement de quoi elle parlait. Les limites étaient vite franchies, et on ne s’en apercevait que trop tard. Beaucoup trop tard.

    CONNER : Si tu comptes en savoir plus Heaven, ça ne sert strictement à rien! Et si tu comptes encore me faire chier tu sais où se trouve la porte! Merde quoi! Pourquoi tu viens encore fourrer ton nez dans les affaires qui ne te regarde pas ?! Tu es incroyable toi! Je te jure par moment tu abuses un peu! Va donc fourrer ton nez dans les affaires de tes amis de ton âge au lieu de te mêler de ma vie qui ne te regarde en rien! Ne lui laissant pas le temps de répondre, il enchaina.
    Et ce n'est pas comme si j'étais ton frère ni quoi que ce soit, je ne suis que ton putain de cousin! J'ai 30 ans quoi! Alors, arrête de te mêler de ma vie, de mes affaires, de ce qui ne me regarde que moi ! Et puis même! Si j'aurai un problème que ça peut te faire ? T'irais t'amuser peut-être à aller le crier sous tous les toits ? Ou encore tu voudrais m'aider ? Merde tu fais chier à croire ça aussi, toi! Je n'ai pas cessé de dire à mon patron que je ne buvais pas! Mais l'enculer il ne me croit pas! J'ai essayé de lui faire comprendre d'une autre manière et il ne comprend toujours pas! Et toi tu t'y met! Ce qui n'arrange rien! Je ne suis pas ton père Heaven! Alors, arrête un peu de te préoccuper autant de moi!

    HEAVEN : Je te demande pardon ?! Encore fourrer mon nez dans les affaires qui me regarde pas ?! Nan mais arrête ! Je t’ai toujours foutu la paix. Mais t’aurais dû me dire de dégager il y a des années de ça, ça t’aurait évité bien des emmerdes ! Ca t’aurait évité d’avoir une cousine si chiante !

    Après tout ce qu’il venait de lui sortir, Heaven avait les larmes aux yeux, pas sûr qu’il ne se rende compte du mal qu’il venait de lui faire. Debout, marchant dans tous les sens, elle s’énervait, une fois de plus. Elle ne gardait jamais son calme bien longtemps.

    HEAVEN : Putain mais tu me prends vraiment pour une conne ou quoi Conner ?! T’as vraiment cru que j’irais gueuler ça dans tout le quartier ?! T’as 30 ans et alors ?! Parce que t’as 10 ans de plus, que t’es plus âgé tu crois que t’as plus besoin d’aide ? Il y a peut être une raison si ton patron t’en a parlé non ?! Tu bois pas ? Putain mais regarde toi !! La jeune femme était à bout de nerf, les larmes commençaient à perler le long de sa joue. Je sais que t’es pas mon père ! Mais réfléchit deux secondes, si je suis aussi chiante, aussi insupportable, c’est peut être pour être sur que tu ailles bien, peut être parce que j’ai peur qu’il t’arrive quelque chose ! Peut être que je te considère plus comme mon père que comme un simple putain de cousin Conner !! Tu comprends ça ?!

    La jeune Stevens se laissa alors glisser contre le mur du hall d’entrée, en larme. Elle porta sa cigarette à sa bouche, tirant une grosse bouffée, avant de la ressortir.
    Elle venait de lui dire ce qu’elle pensait depuis des années. Elle avait toujours vu l’aîné des Matthews comme une sorte de figure paternelle. Remplaçant ainsi le sien, qui mis à part son travail biologique n’avait pas contribué à grand-chose dans sa vie… La plus grande attention dont il avait fait preuve à son égard, était les chèques envoyés régulièrement. C’est beau l’amour d’un père pour sa fille.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: [Famille Matthews C.] - Plus qu'un cousin Sam 27 Juin 2009 - 14:16

    Heaven Stevens
    Conner A. Matthews

    Plus qu'un cousin



    Et voilà ça commençait. Heaven était déjà énervée. Pour ne pas changer en fait. J'adorai l'ennuyer, sans pour autant exagérer. Je connaissais mes limites avec elle, je savais ce que je pouvais et ne pas faire avec ma cousine. Logiquement le truc du « Tu me gonfles » elle l'aurait prit beaucoup mieux, d'habitude elle comprenait un peu mon humour. Mais vu qu'elle l'a mal prit forcément avec moi, cela a dégénéré pour finalement lui balancer à la gueule qu'elle me gonflait vraiment! Chose que d'ailleurs je n'avais pas hésité à lui dire, grande gueule moi ? Oui, tout comme Heaven en fait. Mais aujourd'hui, comme si tout changeait dans ma putain de vie, elle le prit mal et du coup j'avais été trop loin avec elle. Et pour la première fois depuis que je la connais, c'est-à-dire depuis toujours, je la vis en pleure. Avais-je été aussi loin ? Pour arriver à la faire pleurer, je devais vraiment lui avoir fait du mal.

    Cependant, je ne disais rien. Je la regardais. J'étais étonné de la voir ainsi. Dans un tel état. Mais c'était sans doute parce que s'était la première fois qu'elle se lâchait devant moi. Et surtout surpris qu'elle puisse pleurer à cause de moi. En fait mon problème était de la voir trop comme moi De croire qu'elle est presque pareil que moi. Or, c'était faux. Je n'étais pas sensible, ou tout du moins sur certains rare points. Contrairement Heaven qui était beaucoup plus sensible. Heaven toujours en larme continuait cependant son monologue. Je n'avais rien ajouté, l'écoutant attentivement.

    Putain mais tu me prends vraiment pour une conne ou quoi Conner ?! T’as vraiment cru que j’irais gueuler ça dans tout le quartier ?! T’as 30 ans et alors ?! Parce que t’as 10 ans de plus, que t’es plus âgé tu crois que t’as plus besoin d’aide ? Il y a peut être une raison si ton patron t’en a parlé non ?! Tu bois pas ? Putain mais regarde toi !! La jeune femme était à bout de nerf, les larmes commençaient à perler le long de sa joue. Je sais que t’es pas mon père ! Mais réfléchit deux secondes, si je suis aussi chiante, aussi insupportable, c’est peut être pour être sur que tu ailles bien, peut être parce que j’ai peur qu’il t’arrive quelque chose ! Peut être que je te considère plus comme mon père que comme un simple putain de cousin Conner !! Tu comprends ça ?!

    Non, je ne disais pas que parce que j'avais 30 ans, je n'avais pas besoin d'aide. Si, je le savais, mais je la refusais. C'est juste que j'essayais de lui faire comprendre que j'avais 30 ans et mes problèmes et qu'elle ne pourrait rien y faire même si elle souhaitait m'aider. Une raison pour que mon patron m'en ait parlé ? Oui, bien sur qu'il y en avait une. C'était justement le fait que je boive. Il tentait de m'expliquer qu'il allait tout perdre. Lui-même ayant été alcoolique autre fois, d'ailleurs mon patron s'était ouvert à moi, me confessant qu'il avait perdu sa femme et sa fille à cause de l'alcool et qu'il sait que c'est douloureux et que jamais il n'accepterait le fait qu'un de ses amis comme moi puisse tomber aussi bas comme lui.

    Par contre, ce qui suivi m'étonna. Non, c'était bien plus que cela. Ça me surpris, mais me bouleversa aussi. Je m'attendais à tout, sauf à ça! Mon regard la questionnait. Alors, comme ça, elle ne me voyait pas comme un cousin ? Mais comme un lien beaucoup plus fort qu'un simple lien de cousin/cousine. Comme son père. J'avoue, je n'en revenais pas d'une telle annonce. En fait je ne savais pas comment je devais le prendre. Je ne savais pas si c'était une bonne idée qu'elle me voit comme un père alors que je n'en étais pas un. Enfin, je ne pouvais pas commencer à lui faire plus de mal qu'autre chose en lui disant que je n'étais pas son père et que jamais je n'en serais un. Enfin ça restait à voir maintenant. Suite à cette annonce tout allait sans doute changer. Comment après toutes ces années je n'ai rien vu venir ? Comment après toutes ces années je n'ai pas compris qu'elle ne me voyait pas comme son cousin ?

    Cependant, je ne savais plus quelle attitude aborder. J'hésitais à aller me chercher un verre et décompresser ou aller près d'elle et la consoler. Je sais vous vous dîtes que c'est honteux d'hésiter sur une telle chose et que la première chose que je devrais faire c'est allé près d'elle, mais ce fut plus fort que moi et je me dirigeais vers la cuisine. Je repensais à tout ce qu'elle m'avait dit ? Cela se voyait tant que ça que je bois ? Pour qu'elle me dise de me regarder je me le demandais. En arrivant dans la cuisine j'ouvris un placard ou se trouvait en fait tous mes alcools. Je sortis une bouteille de vodka pur. Je vidais cela dans un propre verre, je pris ma bouteille de Jack et revint vers elle. Je m'accroupis en face d'elle afin de pouvoir être à sa hauteur. C'est avec délicatesse que je pris son menton entre une de mes mains pour lui remonter son visage. Une fois qu'elle eut ses yeux poser sur moi je me sentit encore plus mal à l'aise de la voir ainsi. Les yeux rouges encore plus qu'humide, les larmes sur ces joues. C'est avec mon pousse que j'en retirais quelque une pour finalement prendre la parole, lui tendant le verre de vodka je lui dis :

    Tiens... Ça ne peut que te faire du bien! Non mais quel genre d'homme suis-je pour donner de l'alcool à ma cous... A ma je ne sais plus quoi! Quand cette dernière accepta le verre pour en boire une gorgée, toujours mon regard poser sur elle, je repris :

    Maintenant tu sais ce que cela me fait!

    Dis-je en parlant de l'alcool. Elle m'aidait à mieux me comporter. A mieux oublier mes problèmes. Certes, c'était loin d'être la meilleure idée mais, je maintenant c'était peut-être trop tard. Cependant, je mis la bouteille de Jack plus loin et je finis par m'asseoir à côté d'elle. Alors qu'elle avait ramené ses jambes vers elle, moi je les avaient tendues tirant une nouvelle fois sur ma cigarette. Alors que petit à petit je l'amenais vers moi je finis par lui dire :

    Allez viens-là!

    Pour finalement la retrouver contre mon torse. Je la gardais ainsi. Mon regard plonger dans le mur en face d'elle et moi, je réfléchissais à ce qu'elle m'avait dit. Pour elle j'étais donc comme un père ? Continuant de fixer le mur je repris de nouveau la parole :

    J'ai juste une question Heaven... Pourquoi ? Pourquoi me le dire seulement maintenant ? Pourquoi ne pas m'avoir dit auparavant que tu me voyais comme un père ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: [Famille Matthews C.] - Plus qu'un cousin Dim 28 Juin 2009 - 0:24

    La jeune Stevens lui balança tout ce qu’elle pensait depuis des années, tout ce qu’elle gardait. Ses impressions, ses sentiments, tout. Ca faisait peut être un peu trop d’information, ou d’émotion, voire les deux, pour son cousin. Il ne s’attendait certainement pas à de telles révélations. Et elle ne pensait réellement pas les sortir un jour !
    Heaven le voyait, il était déstabiliser, perturbé, il ne savait comment réagir à cette nouvelle. Il ne trouva rien de mieux que d’aller se chercher un verre. Enfin deux. Puis réflexion faite, ça ne pouvait pas leur faire de mal. ‘fin, pas plus que d’habitude.

    CONNER : Tiens... Ça ne peut que te faire du bien!

    Son cousin lui tendait un verre remplit d’un liquide translucide, elle n’eut pas besoin de le gouter pour savoir de quoi il s’agissait. C’était loin d’être de l’eau, ça sentait l’alcool. Ca sentait SA boisson de prédilection. Sa première vodka remontait à son adolescence. Non, à sa pré-adolescence. Quatorze ans ? Peut être même treize… Lorsque vous habitez Los Angeles, les quartiers huppés, ce que vous faites, les expériences surtout, prend une toute autre dimension. L’alcool a treize ans, le sexe a quinze, et la coke quelques mois après. Alors la vodka, c’était un peu comme sa meilleure amie. Elle l’a connaissait depuis des années, elle faisait la fête avec tout comme elle partageait les pires moments de sa vie…
    La jeune femme porta le verre à ses lèvres comme elle l’avait si souvent fait, engloutissant ainsi la moitié de son contenu.

    CONNER : Maintenant tu sais ce que cela me fait!

    Heaven était mal placée pour faire la morale à son cousin sur les addictions, que ça soit à l’alcool ou à autre chose. Comme dit précédemment, elle connaissait tout cela depuis des années déjà, et pourtant elle était bien plus jeune que Conner. Elle-même buvait quand ça n’allait pas. La seule différence d’avec son cousin, était que sa bouteille n’était pas une obsession, contrairement à certaines autres substances qu’elle consommait à tort et à travers. Mais peu importe ce qu’elle faisait, elle ne voulait voir son cousin dans un état pareil. Stevens était un peu du genre « fais ce que je dis, mais ne fais pas ce que je fais ». Conner prit alors place à coté d’elle, tandis que la jolie brune ramenait ses jambes contre son corps.

    CONNER : Allez viens-là!

    Il la prit alors dans ses bras et elle s’y blottît, la tête contre son torse. La dernière fois qu’ils avaient été ainsi, devait remonter à l’époque du divorce des parents de la jeune Stevens. Les moments de tendresse n’étaient pas leur fort, et il fallait bien avouer que ce n’était pas en vieillissant que ça allait s’améliorer. Mais sincèrement, de temps en temps, ça faisait du bien.

    CONNER : J'ai juste une question Heaven... Pourquoi ? Pourquoi me le dire seulement maintenant ? Pourquoi ne pas m'avoir dit auparavant que tu me voyais comme un père ?

    A vrai dire, elle n’y avait jamais vraiment réfléchi. Ce n’était pas non plus le genre de truc que l’on balançait après un « comment s’est passée ta journée ». Et puis, il fallait être honnête, Conner n’était pas non plus le genre de mec avec qui on parlait de sentiments, ou de chose dans le genre. Et à y réfléchir, Heaven n’était pas dans ce genre non plus.
    Evidemment ce n’était pas une illumination qui datait d’hier… L’aîné des Matthews avait toujours été là pour elle, tous les autres aussi évidemment, mais le fait qu’il ait une aussi grande différence d’âge aida énormément.
    Toujours posée sur son torse, elle joua avec son père, tout en réfléchissant à comment lui dire ça.

    HEAVEN : Hum… Je sais pas trop. Enfin, c’est pas le genre de truc que je balance comme ça. Surtout moi… et à toi ! Rajouta-t-elle en souriant légèrement.
    Nan mais parce que t’es quand même pas le mec qui exprime le plus ses sentiments hein… Ca c’était juste histoire de le taquiner un peu, pour détendre cette atmosphère. Et puis je savais pas trop comment te le dire… J’allais pas te dire « hey Conner, tu sais je te vois plus comme une figure paternelle qu’autre chose, sinon quoi de beau ? ».
    La jolie brune fit une pause dans son superbe discours légèrement teinté d’humour, finissant par la même occasion son verre, avant de reprendre. Et je dois bien avouer que… Enfin j’ai toujours dit que je voulais plus de mon père, que j’en n’avais pas besoin. Ni de lui, ni d’autorité paternelle… Donc te l’avouer, ça aurait été un peu comme reconnaître que j’avais besoin de quelqu’un, en l’occurrence de toi… Et tu sais à quel point je déteste avoir besoin de quelqu’un !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: [Famille Matthews C.] - Plus qu'un cousin Lun 29 Juin 2009 - 0:28

    Heaven Stevens
    Conner A. Matthews

    Plus qu'un cousin


    Mon meilleur ami est aussi un alcool. Malheureusement. C'est temps-ci je ne faisais que cela, boire, boire et encore boire. Ne prêtant même pas attention au mal que je pouvais bien faire autour de moi. Même mon patron tentait de m'aider alors que s'il y a bien une personne qui préférait ne pas se mêler de ma vie c'était lui. Car il savait pertinemment que s'il se mêlait de la mienne je me mêlerais de la sienne. Bien que pour l'instant je m'en contre fichais pas mal de ce que pouvait bien faire Fred. D'accord il avait été alcoolique, mais rien ne dit que j'en suis un. D'accord je bois... Enfin... Admettre que je suis alcoolique ? Non, jamais. Je ne saurais pas y arriver tout simplement!

    Pourquoi me considérait-elle pour un père. J'allai le savoir rapidement. Je la gardais contre moi. Peut-être qu'aussi ces paroles m'avaient touchées ? Mais que je ne voulais pas non plus l'admettre ? Pourtant, la sentir proche de moi me faisait oublier les quelques problèmes de ma vie. Serait-ce elle qui m'aiderait plus tard ? Je n'en savais trop rien, refusant toute aide de n'importe qui. Je tirais encore quelque coup sur ma cigarette. J'avais tout de même cette folle envie de prendre la bouteille à côté de moi. Cependant, je laissais terminer Heaven me parler. Je l'écoutais attentivement. Elle et moi, on était vraiment les mêmes sur certains points.

    Et tu sais à quel point je déteste avoir besoin de quelqu'un !
    Oui... Pour ça je suis du même avis que toi... Disais-je passant mon bras par-dessus ses épaules. Je portais mon regard vers elle qui avait toujours son visage contre mon torse. Je relevais mon regard vers le mur pour finalement reprendre :
    Mais tu sais... Même si tu n'es pas du genre à dire tes sentiments, tu aurais peut-être pu essayer de me le faire comprendre... De je ne sais quelle manière, tu as toujours le dont de trouver la solution à chaque problème donc... Bref, si je l'aurai sur ça m'aurait évité de te dire les paroles de tout à l'heure.

    Le regretter ? Oui et non. Car je restais tout de même son cousin aux yeux de tout le monde et non son papounet. Mais bon, je lui balançais que je n'étais qu'un simple putain de cousin alors qu'elle, elle me balançait à la gueule qu'elle me voyait comme un père. Bon, ça m'a fait tout de même un choc d'apprendre cela surtout de la part d'Heaven. Je pensais qu'elle me voyait elle aussi comme son simple cousin. Je croyais. Comme quoi. Je soupirais un peu, qu'elle l'ait sentit ou non tant pis, après tout j'en avais le droit. Je tendis ma main pour attraper la bouteille de Jack. N'ayant pas prit de verre, j'allai boire ce qui restait dans la bouteille même. Alors que je portais la bouteille à mes lèvres je réfléchissais à ce qu'elle me disait, juste pour l'ennuyer je repris une phrase qu'elle m'avait dit tout à l'heure :

    Alors, comme ça tu as peur qu'il m'arrive quelque chose ?

    Disais-je pour déjà de nouveau l'ennuyer un peu. Je reportais la bouteille à mes lèvres, mais cette fois-ci j'en bu quelque gorgée. C''était plus fort que moi. Putain que ça fait du bien! Beethoven s'était enfin réveillé. Ce gros chien poilus daignait enfin se lever pour venir me rejoindre Heaven et moi. Je lui accordais une petite caresse regardant à ce qu'il ne commence pas à faire trop la fête. Car bon, les Saint Bernard sont amitieux et tous, quoi que mon chien lui n'est ainsi qu'avec quelques personnes. Bref, ils ne se rendent pas compte qu'ils sont gros et lourds du coup il pourrait écraser Heaven comme il pourrait écraser une fourmi. Enfin, il pourrait surtout la blesser étant assez brute ce fameux toutou. Mais je l'aimais bien mon chien.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: [Famille Matthews C.] - Plus qu'un cousin

Revenir en haut Aller en bas
 

[Famille Matthews C.] - Plus qu'un cousin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Apple Road & Lemon Street-