AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (camden) tonight, i could make you my queen.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: (camden) tonight, i could make you my queen. Jeu 21 Mar 2013 - 0:31

Tonight, I could make you my queen.
feat Camden Ellerby et Grayson O'Faolain.

Nerveux comme jamais, Grayson était devant son miroir entrain de s'attaquer aux ongles de sa seconde main. Il n'avait aucune idée de quoi porter et Sansa avait tellement insisté sur l'importance du look qu'il en devenait fou. La totalité de son placard était sur son lit, ces tee-shirt de geek mis à part et rien ne l'inspirait. Il poussa un profond soupir et finit par capituler et attraper son tee-shirt affublé du logo de Superman. Il avait besoin de courage et aussi enfantin que ce soit, ce tee-shirt le lui avait toujours apporté. Il se retourna ensuite sur son lit, cherchant à se rappeler les tenues que sa soeur lui avait fait acheté ensemble parce qu'elles étaient parfaites ensemble. Il finit par avoir un éclair de génie – ou de mémoire, sûrement grâce aux pouvoirs que Superman tire du soleil jaune – et attrapa une chemise et un pantalon respectivement violette et noir. Il les enfila, finit de se coiffer et jeta un coup d'oeil à l'horloge. Vingt-deux heures venaient de sonner et si il était trop tôt pour aller en boîte de nuit comme Grayson le prévoyait, il n'y avait aucun problème à se rendre dans un bar. Sans raison particulière, sans même que sa diablesse de soeur ne l'y pousse, ce dernier avait décidé de tester son évolution, ses capacités à draguer une jeune femme et pourquoi pas à le ramener chez lui – même si ça l'arrangerait si il pouvait aller chez la dite jeune femme, avec ses parents et sa soeur, cela pourrait s'avérer gênant au petit déjeuner sinon. Ou même avant qu'il ne se passe réellement quoique ce soit ce qui serait particulièrement frustrant pour Grayson. En effet, aussi romantique ce dernier soit-il, il restait un homme avec des besoins à assouvir, et des besoins qui s'assouvissaient mieux à deux que seul. Détail sur lequel nous ne nous étendrons pas pour ne pas choquer nos jeunes et innocents lecteurs inexistants sur ce forum.
Il devait être vingt deux heures trente lorsque Grayson pénétra dans un bar sur le port de Miami. Animé, il était rempli exactement comme il fallait pour que l'ambiance soit là sans que les gens ne soient étouffés. S'installant au bar, Grayson commanda une double dose de bourbon, et observa les personnes se trouvant autour de lui. Il aperçut bien une ou deux jeunes filles qui pourraient l'intéresser mais honnêtement, elles ne semblaient pas accessibles et même si cela faisait bien trois heures qu'il y réfléchissait, le jeune homme n'avait aucune idée de comment aborder qui que ce soit. L'esprit de Superman semblait l'avoir complètement abandonné. Il réfléchit aux quelques techniques que Sansa lui avait donné et secoua la tête. Il manquait beaucoup trop d'assurance pour faire une chose pareille, même si la jeune femme qui attendait pour commander son verre lui paraissait de plus en plus délicieuse. Il avala alors son verre d'une traite, s'interrogeant sur la personnalité de la jeune femme. Si il n'avait aucune intention de construire sa vie avec elle – même si il ne rejetait pas cette option, Evelyn restait indéniablement dans son esprit -, Grayson ne serait pas non plus trop à l'aise avec quelqu'un complètement superficiel et manquant de culture. Il commanda un deuxième verre d'un geste de la main, et finit après s'être auto-motivé pendant quelques minutes à aller aborder la demoiselle qui venait tout juste d'obtenir son verre. Il essaya de faire preuve d'assez d'assurance pour ne pas avoir l'air de l'handicapé social qu'il était mais pas de trop pour ne pas avoir l'air complètement d'un goujat. « Excusez moi mais je n'ai pas pu m'empêcher de remarquer que vous étiez ravissante. » Il gonfla sa poitrine, et chercha à moduler sa voix pour la rendre séductrice et assurée. « Ma soeur a la même et laissez moi vous dire qu'elle lui va nettement moins bien qu'à vous. » dit-il, en prenant un air qui ne lui ressemblait même pas. Il appuyait un peu plus sur les syllabes qu'il le faisait d'ordinaire et si il n'avait pas l'air non plus de ses « fils de » qui ne doutaient jamais rien d'eux, Grayson n'était pas certain de faire bonne impression. Une chose était certaine : il n'était absolument pas lui-même, et si il obtenait quoique ce soit de cette demoiselle, ne serait-ce qu'un numéro de téléphone, cela serait plus l'image qu'il cherchait à renvoyer qu'il lui plairait que le vrai Grayson.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (camden) tonight, i could make you my queen. Ven 5 Avr 2013 - 13:22

Après s'être assurée auprès de la nouvelle baby-sitter qu'ils ne manqueraient de rien, Camden fit voler un dernier baiser à Felix, assit (avachit) sur le canapé et quitta la maison pour se rendre en ville. Elle n'était qu'à moitié rassurée de laisser son poussin entre les mains d'une si jeune demoiselle; elle devait avoir sept, peut-être huit ans de plus que lui mais, puisque Elsie n'avait pas pu se libérer ce soir-là, Camden avait du faire avec ce qu'elle avait sous la main, à savoir Judi, la petite nièce d'une de ses collègues de boulot. Felix, lui, avait tout sauf l'air investit puisqu'il se disait 'bien trop grand pour avoir une baby-sitter'; remarque qui encore, alors qu'elle rejoignait sa petite coccinelle rouge, fit sourire Camden. A peine fut-elle montée dans sa vieille voiture qu'elle ferma les yeux, priant pour que le moteur se mette en marche du premier coup, chose rare puisque le caractère bien trempée de sa titinette était de grande renommée sur Apple Road. Pétarade sur pétarade, Camden avait bien souvent l'impression d'avoir à nouveau 14 ans et son scooter en fidèle destrier. Vingt-deux heures venaient de clignoter sur la petite horloge du panneau de bord lorsque Camden prit la route, rejoignant le port dans le but de passer une soirée à faire autre chose que repasser les vêtements de son cousin et regarder en boucle les épisodes de Spiderman ou pire des aventures de Phineas et Ferb.
Lissant sa robe blanche d'un revers de main, Camden enfila sa veste en cuir noire et alla changer ses chaussures pour de splendides talons noirs qu'elle avait acheté au Cocowalk deux semaines plus tôt. C'était leur première sortie officielle et la jolie brune en était tout aussi excitée. Cela faisait depuis le réveillon de la nouvelle année que Camden n'était pas sortie, par manque de temps, par flemme ou par manque d'argent, aussi se rendit-elle compte de la légère pointe d'appréhension qui la rongeait lorsqu'elle passa les portes du bar et se faufila dans la foule. Elle était censée retrouver quelques uns de ses collègues mais n'avait pas réussit à les joindre, un classique avait-elle pensé lorsque leur portable l'avait dirigé tout droit vers leur boîte vocale. Un tour d'horizon mais personne en vue. Elle prit donc la direction du bar, histoire de ne pas avoir l'air trop perdue au milieu des gens et tenta désespérément d'attirer l'attention du barman. Vu la foule qu'il y avait, elle mit bien plus de temps qu'elle ne le voulut pour enfin passer sa commande. Un mojito. A nouveau, un classique mais la jeune femme avait quelque peu perdu de vue les nouveaux cocktails en vogue et elle savait qu'elle jouait la carte de la sureté avec ce mélange. Tous les Woo-Woo, Pom-Pom, Vodka Monster et autre Jose The Tropical ne lui disaient rien qui vaille à cette heure-ci de la soirée. Téméraire, mais pas trop. « Excusez moi mais je n'ai pas pu m'empêcher de remarquer que vous étiez ravissante. Ma soeur a la même et laissez moi vous dire qu'elle lui va nettement moins bien qu'à vous. » entendit-elle dire près de son oreille. Après s'être légèrement écartée, plus parce qu'elle avait été surprise qu'autre chose, Camden haussa doucement les sourcils en regardant son interlocuteur; un type mignon au premier abord, vêtu d'une chemise violette dont elle trouva le choix original. « J'vous demande pardon? » répondit-elle, sincèrement confuse. Ne sachant pas trop à quoi s'attendre mais ne sentant pas le jeune homme imbibé ou même intrusif, la brune lui sourit « Je n'ai aucune idée de quoi vous me parlez mais merci, ca me fait plaisir » continua t-elle sur le ton de la plaisanterie, esquissant même un petit rire amusé. « D'ailleurs, je vous retourne le compliment! » plaisanta t-elle à nouveau, toujours à l'aveuglette avant d'attraper son mojito et d'en boire une gorgée, détournant son attention du grand brun afin de chercher du regard des têtes connues. Bien évidemment, rien. Elle soupira et laissa échapper un petit râle mécontent « J'ai l'impression que mes collègues m'ont posé le lapin du siècle... à moins qu'il n'y ait une autre salle? » dit-elle en laissant à l'inconnu le soin de lui donner la réponse. Si oui, alors elle irait voir si ses amis se trouvaient là-bas mais vu la tournure que prenait la soirée, elle se fit à l'idée qu'elle ne les trouveraient pas ici ce soir. 'Rendez-vous au Blue Lagoon à 22h, mais bien sûr' pensa t-elle en sirotant à nouveau son cocktail...


Dernière édition par Camden Ellerby le Mer 29 Mai 2013 - 1:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (camden) tonight, i could make you my queen. Mar 16 Avr 2013 - 13:57

Ce n'est que lorsque la demoiselle lui “demanda pardon” que Grayson réalisa qu'il avait oublié un mot dans sa phrase précédente, le plus crucial qui plus est, et qu'il était vraiment loin d'être un tombeur. Sa nervosité s'accentua encore et il put sentir les battements de son coeur s'accélérer. Quelle idée avait-il eu de se rendre ici pas préparé, et sans le soutien de sa soeur. Sansa avait beau être dur avec lui, elle savait également comment le motiver et quels conseils lui donnaient. Dans le pire des cas, si il se plantait, elle poussait un soupir exaspéré et le renvoyait à la charge sur une autre personne. Là, il était coincé. Grayson savait pertinemment qu'il ne trouverait pas le courage d'aborder une autre personne et quand bien même, cela serait le cas, le jeune homme avait sincèrement craqué sur celle qui se trouvait devant lui. Par chance, cependant, elle ne semblait pas être l'une de ses habitantes de Miami qui se croyaient supérieures à la race humaine. Elle ne parlait pas comme si elle avait un chewing gum dans la bouche et ne semblait pas être entrain de se moquer de Grayson (ou elle jouait tellement bien son jeu que cela en devenait insultant). Il passa une main gênée dans ses cheveux lorsqu'elle lui retourna le compliment et finit par lâcher, avec bien moins d'assurance que lorsqu'il l'avait abordé. “Votre robe, je voulais parler de votre robe...” Il profita cependant que la demoiselle tourne la tête pour se redresser et se remettre les idées en place. Il venait de comprendre d'où venait son erreur, et comptait bien ne pas la reproduire, même si cela signifiait ne plus pouvoir se perdre dans les magnifiques yeux de la jeune femme. Il bomba la poitrine et décida de reprendre son rôle. Il n'était pas Grayson O'Faolain, le geek ce soir. Non, il était le séducteur, l'homme assuré, celui à qui personne ne pouvait résister. Pas entièrement convaincu, il décida de rentrer dans son rôle, cherchant la parfaite attitude à adopter. La demoiselle semblait déjà chercher une autre compagnie. “Je vous ennuie déjà ?” lâcha-t-il d'un ton assuré, presque insolent. La jeune femme ne sembla pas l'entendre cependant (pas étonnant avec la cacaphonie qui régnait dans les lieux), lui parla des personnes qu'elle venait retrouver. Un sourire en coin se dessina sur le visage de Grayson, qui fut bien ravie que ce ne soit pas son petit-ami qu'il cherchait, et il regarda le jeune femme d'un air sincèrement désolé. “Je suis désolé, c'est bien la seule salle. L'autre porte mène aux toilettes.” Cependant, même si il comprenait que la situation de celle-ci était loin d'être agréable, Grayson ne pouvait que s'en réjouir. Cela lui donnait en effet l'occasion parfaite d'offrir un verre à la jeune femme, verre qu'elle ne refuserait pas selon les statistiques des films qu'il avait pu voir. Sur le même ton séducteur, il continua donc : “Laissez moi vous offrir un autre verre, ça serait dommage que votre jolie robe soit privée de sortie à cause de vos collègues.” Et ça serait bien dommage que vous partiez avec elle, se retint-il d'ajouter, sentant qu'il irait trop loin. Pourtant, désarçonné devant le charme de la jeune fille, malgré ce qu'il tentait de montrer, Grayson était prêt à aller bien loin pour séduire la jeune femme. Il y avait son sourire, ses yeux, ses cheveux... et cette façon qu'elle avait de s'adresser aux gens. Elle était tout simplement adorable. Alors, oui, peut être que Grayson avait besoin de revêtir un costume qui ne lui ressemblait pas pour la convaincre de lui parler, de sortir quelque part en sa compagnie, mais quelque chose lui soufflait qu'une fois séduite (si il y parvenait, ce qui n'était pas donné), elle accepterait peut être de le connaître tel qu'il était vraiment. Et si ce n'était pas le cas, eh bien... Cgrayson continuerait à jouer le jeu aussi longtemps qu'il resterait sous son charme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (camden) tonight, i could make you my queen. Sam 25 Mai 2013 - 18:44

Elle ne put s'empêcher de rouler des yeux lorsque le jeune homme lui confirma qu'il n'y avait pas d'autres salles que celle où ils étaient. « Pourquoi ca ne m'étonne pas? Pfff, j'me sens bien idiote! Ils entendront parler de moi demain au boulot, vous pouvez me croire » grinça t-elle avant de terminer son verre d'une traite; ne sachant pas trop d'où elle avait pêché cette rapidité à terminer un verre d'alcool. Elle déposa son verre sur le comptoir et le repoussa d'un geste de la main, espérant ainsi attirer l'attention du barman afin de recommander une deuxième tournée. Avant qu'elle ne puisse lever la main, le jeune homme à ses côtés lui proposa de lui offrir un verre, afin d'honorer la robe qu'elle portait ce soir. Camden lui jeta un coup d'oeil et réprima un petit rire amusé, qui que soit ce type, il avait au moins le don d'être original. Elle l'étudia à nouveau un instant, scannant son visage avec plus d'attention; allant de ses cheveux châtains à sa mâchoire carrée, n'omettant pas la couleur émeraude de ses yeux. Elle pinça les lèvres après un instant puis hocha la tête en souriant avant de se redresser, lui présentant sa main afin de faire officiellement connaissance « Camden. Et ca serait avec plaisir... J'aimerais essayer quelque chose de nouveau, comme tu as pu voir, j'ai fait dans le classique » lui dit-elle en lui serrant la main et en donnant un coup de menton vers le verre vide de mojito qui traînait près d'eux. « Je te propose un truc. Tu me payes ce verre-là, je te laisse le choix de la boisson, mais après, c'est moi qui régale et je choisirais. Tout est entre tes mains, parce que saches que ce que je choisirais dépendra de ce que tu auras choisit pour ce verre-là » lui dit-elle en s'approchant de lui, fatiguée de devoir hurler pour qu'il puisse l'entendre. Cela pouvait paraître être une bien drôle de suggestion mais elle permettrait à Camden de savoir quel genre de garçon ce type-là était. Bière. Cocktail. Shots. Mixers. Toutes ces boissons pouvaient en dire bien plus qu'elles n'y paraissaient et Camden s’accouda au bar en souriant, prête à découvrir les intentions de ce charmant jeune homme qui était venue l'accoster. Les tubes s’enchainaient les uns après les autres et l'ambiance dans le bar battait son plein mais Camden avait pourtant l'impression d'être en tête à tête avec ce jeune homme; une sensation qu'elle trouva à la fois surprenante et agréable.. Elle se rendit compte bien vite avoir oublié les déboires avec ses amis et son échec en venant ici... Si elle avait été déçue de s'être fait poser un tel lapin par ceux qu'elle pensait être ses amis, elle n'était pas non plus prête à rentrer chez elle et terminer la soirée. A vrai dire, la soirée ne faisait que commencer et Camden était déjà satisfaite de la tournure que prenaient les choses. « Bon et alors dis-moi... Qu'est-ce que tu fais ici ce soir, tout seul? Toi aussi on t'a posé un lapin ou tu as l'habitude de partir en chasse en solo?» lui demanda t-elle en réprimant un petit rire, curieuse et intriguée d'en savoir plus. D'où lui venait donc cette audace? Le mojito qu'elle avait sifflé lui montait-il déjà aussi vite à la tête? Fort probable vu le peu d'habitude qu'elle avait à boire de l'alcool et la vitesse à laquelle elle l'avait bu...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (camden) tonight, i could make you my queen. Lun 27 Mai 2013 - 22:47

Lorsqu'il entendit la jeune femme se plaindre de ses collègues, Grayson se demanda dans quel monde il vivait. Lui qui était plutôt connu pour vivre en dehors la réalité avait bien du mal à comprendre comment on pouvait poser un lapin à une “nana pareil”. En effet, même si il était loin d'être impossible qu'elle ait des vices cachés et que son caractère soit parfaitement insupportable, ce n'était pas du tout ce qu'elle dégageait. Au contraire, une certaine douceur semblait émaner d'elle et si elle était peut être simplement bonne actrice, Grayson avait tendance à toujours moi le coté positif des choses – et des gens. Il décida donc de partir du principe que son impression était la bonne, et que les collègues de la demoiselle avait un pois chiche pour cerveau. Il attrapa doucement la main qu'elle lui tendit, et hésitant entre lui serrer la main et lui faire un baise-main digne d'un Don Juan, Grayson tourna maladroitement la main e la jeune femme et déposa un baiser sur sa paume, au lieu du dessus de celle-ci. Il s'efforça de garder un air digne alors que le peu de confiance en lui qu'il avait réussi à rassembler venait de tomber, la gravité l'entraînant à une vitesse vertigineuse. Malgré tout ce que son corps lui criait, il décida de ne pas abandonner son rôle, et continua donc de se comporter de la même façon : il aurait probablement l'air ridicule si il se comportait d'un coup comme il le faisait chez lui. Ravi qu'elle ait accepté ce verre, le jeune homme en oubliait même Evelyn, et se contentait d'être heureux d'avoir pris initiative de changer. Apparemment, cela devait fonctionner puisque la jolie Camdem n'avait pas encore fui en courant ou ne l'avait pas regardé d'un air hautain : ce qui avait parfois été le cas autrefois lorsqu'il abordait des jeunes femmes les yeux rougis par une nuit passée à jouer à Assassin Creed et vêtu d'un tee-shirt « Bazinga » en hommage à Sheldon Cooper, de Big Bang Theory. Il secoua légèrement la tête à sa proposition. C'était une idée particulièrement originale, et surtout qui pouvait donner quelque chose de très intéressant mais d'un autre côté, il n'avait pas spécialement envie que Camdem lui paye un verre. Elle était la demoiselle dans l'histoire et Grayson avait toujours élevé dans l'idée qu'il devait être un parfait gentleman. Qui, plus est, c'était également l'image qu'il se faisait du personnage qu'il tentait d'incarner : un James Bond en moins dangereux même si il semblait plus avoir la maladresse de Peter Parker. « Ca me va, mais c'est moi qui régale ce soir. Si tu veux m'offrir à boire, tu devras me revoir.  » dit-il, complètement retourné dans son rôle : il affichait un sourire colgate, et était certain que cette réplique marcherait. Elle faisait des ravages dans les films. C'était un peu risqué pour son compte en banque, surtout ce mois-ci où il avait du faire de nouveaux achats pour sa garde-robe, mais tant pis. Il y avait peu de chance qu'un petite bout de femmes comme celle-ci puisse avaler des litres et des litres d'alcool. Rapidement, il réfléchit à quel verre pourrait le mieux convenir à la demoiselle, et décida de se la jouer « beau gosse » jusqu'au bout en commandant du champagne. Ce n'était probablement l'idéal pour boire ainsi dans un bar où l'ambiance semblait plutôt détendu, mais au vu de la sensation qu'il avait dans le creux de l'estomac rien qu'en pensant à la proximité qu'il y avait désormais entre la jeune femme et lui, Grayson décida que c'était le minimum qu'elle méritait. Il tendit donc une coupe à la demoiselle, et attrapa la sienne après que le barman les ait servi et fit tinter leur deux verres. « A tes collègues, qui me laissent passer une soirée en ta compagnie.  » dit-il avant de lui offrir un clin d'oeil digne des plus grands films hollywoodiens. Il paniqua cependant lorsqu'elle l'interrogea sur la raison de sa présence. Evidemment, elle avait misé juste mais Grayson ne savait pas si il devait l'avouer. Cela était un peu ridicule de venir comme ça dans un bar en espérant trouver la perle rare. Pourtant, ce soir il semblait être chanceux... Ne souhaitant pas mentir complètement, il haussa légèrement les épaules et sortit une vérité partielle. « Je voulais simplement me détendre un peu après le boulot, à vrai dire. Donc je suis là en solo.  » Il hésita à ajouter un « et j'ai déjà ma proie » avec un regard à faire fondre la banquise, et un ton audacieux mais quelque chose lui souffla que ce n'était pas l'idée du siècle, et il s'abstint donc. « Et toi, dans quoi travailles-tu pour avoir des collègues aussi charmants ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (camden) tonight, i could make you my queen. Mer 29 Mai 2013 - 1:49

Il avait beau être tard, la nuit avait complètement enveloppé la jolie brune, qui, accompagnée par un bien charmant jeune homme, ne voyait pas l'heure passer. Loin d'être du genre Cendrillon a devoir rentrer avant minuit, il y avait bien longtemps que la jeune femme n'avait pourtant pas passé la nuit dehors. Désormais responsable d'un garçonnet de 11 ans, il allait de soit que la plupart de ses soirées se passaient en sa compagnie à jouer aux jeux de société ou à Mario Kart plutôt qu'avec des jeunes gens de son âge, encore moins avec un jeune homme tel que celui qu'elle avait en face d'elle. Légèrement déphasée, elle sursauta lorsqu'il déposa un baiser dans la paume de sa main, au lieu de la serrer comme elle pensait qu'il ferait. Un petit sourire pincé et complice étira ses lèvres alors qu'une envie folle lui prit de répondre d'une petite révérence... Fort heureusement pour elle, elle n'en fit rien mais jeta un coup d'oeil amusé au grand châtain avant de se ré-appuyer au bar, détachant finalement son regard de celui du jeune homme. Elle ne se donna pas le temps de réfléchir plus longtemps et lorsqu'il répondit à son idée de 'jeu de boisson' en insinuant plus qu'ouvertement qu'il faudra qu'ils se revoient si elle voulait lui offrir un verre; à nouveau, elle esquissa un demi-sourire qui fut suivit d'un petit rire choqué « T'y vas rarement par quatre chemins toi, hein? Tu veux mon avis? Je crois surtout que cette soirée déterminera si j'ai envie de te revoir ou non » lui dit-elle avant de le scanner de haut en bas, un sourcil levé. Un sourire qui ferait pâlir d'envie le Cheshire Cat d'Alice collé au visage, le jeune homme semblait sûr de son coup puisqu'il interpella le barman rapidement et sans hésitation. La musique à plein volume l'empêcha d'entendre ce qu'il avait commandé mais à en croire par l'air qu'il avait au visage, il semblait fier de son coup. Camden ne put s'empêcher d'être intriguée, si bien qu'elle plissa légèrement les yeux en le regardant, espérant déchiffrer ce qui se cachait derrière ce sourire bien trop parfait. Il devait bien y avoir une histoire derrière cette dentition parfaite? Ca sonnait presque répété et surjoué mais elle n'eut le temps d'approfondir sa réflexion puisque le type derrière le comptoir leur apporta deux coupes « Du champagne?!?!? » s'exclama t-elle alors que le barman ouvrait la bouteille d'un geste expert. La bouche à demie-ouverte, Camden regarda autour d'elle pour voir s'il s'agissait d'une blague ou d'une caméra cachée mais personne autour d'eux ne leur prêtait réelle attention. Aussitôt, l'attitude générale du jeune homme prit tout son sens et Camden ferma la bouche avant de hocher la tête. Pété de thunes. Ce type était pété de thunes. A un tel point qu'il pouvait se permettre d'acheter une bouteille de champagne à la première fille qu'il abordait en boîte. Bizarrement, la soirée prit une toute autre tournure et Camden se redressa légèrement, bien moins charmée qu'il y avait quelques minutes. Elle s'éclaircit la gorge et attrapa la coupe qu'il venait de lui remplir « Je ne m'attendais vraiment pas à ça... » laissa t-elle échapper en élevant poliment sa coupe afin de trinquer. Afin de trinquer sur le joli lapin que ses collègues lui avaient posé, d'ailleurs. Elle esquissa un sourire poli et trempa les lèvres dans le liquide pétillant, ne répondant pas au clin d'oeil bien trop plein d'assurance que le type lui jeta. Certes moins charmée, Camden était toutefois toujours curieuse de savoir ce qu'un type blindé aux as venait faire dans un endroit tel que celui-ci. A ce qu'elle en savait, la plupart des gens friqué de la vlle traînaient au casino, au Palm Island complex ou au Four Season.. Partout sauf dans ce petit bar près du port pour être honnête. La suspicion prit place bien rapidement dans son cerveau bien trop peu habitué à ce genre de circonstances, aussi lui demanda t-elle la raison de sa présence ici ce soir; attendant avidement une réponse, qui, elle aussi, lui permettrait d'en savoir un peu plus sur les intentions du jeune homme. et l'information ne tarda d'ailleurs pas; plutôt vague, pas tout à fait satisfaisante mais le principal était là. Il était venu seul. Ou tout du moins était-ce ce qu'il lui disait. Elle l'écouta sagement puis hocha la tête lorsqu'il termina, jouant distraitement avec la coupe de champagne qu'elle ne porta plus à ses lèvres. « Je travaille au zoo, autant te dire que j'ai vu des macaques plus aimables et courtois que certains de mes collègues... » lui lança t-elle lorsqu'il s'enquit d'en savoir plus sur elle. Elle ne s'étendit pas plus sur le sujet, n'ayant qu'une hâte, prendre congé du jeune homme avant qu'il ne se permette d'étaler encore plus son argent devant son nez ou qu'il n'attende quelque chose d'elle après en avoir dépenser tant. S'il pensait être venu ici pour chopper la première venue en lui offrant du champagne, il faudrait qu'il continue sa route car ca n'était pas du tout le genre de la jeune femme de jouer les escort girl pour la soirée. Elle se retint de le lui faire d'ailleurs savoir et attrapa son sac, qu'elle avait déposé sur le bar. « Enfin, merci pour la coupe, mais je dois y aller. Aurevoir » Dit-elle en tirant légèrement sur sa robe pour en rajouter quelques faux centimètres. Changement grotesque de situation. Camden préféra couper court à la discussion avant que le jeune homme ne s'imagine quoique ce soit sur elle. Elle ne voulait pas passer pour ce qu'elle n'était pas et une fille facile elle ne l'était pas le moins du monde. On ne l'achetait pas à coup de bouteille de champagne ou de caviar et ca, même un petit fils de riche pourri gâté à tendance arrogant (aussi mignon soit-il) n'y changerait rien. Après l'avoir salué, elle n'attendit pas sa réponse et tourna les talons, prenant rapidement la direction de la sortie, préférant écourter sa soirée plus tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (camden) tonight, i could make you my queen. Mar 11 Juin 2013 - 22:03

Particulièrement fier de lui, Grayson était bien heureux de sa rencontre et de la façon dont il gérait la situation pour le moment. Il n'avait probablement pas encore la demoiselle dans la poche et n'était absolument pas certain de la suite des événements. Pourtant, le simple fait qu'elle accepte un verre de sa part, et lui sourit était considéré comme une victoire par le jeune homme. Si Grayson avait été un peu plus attentif à ce qui se déroulait dans sa propre vie, il aurait compris que ce n'était pas nécessairement parce qu'il avait une attitude foncièrement opposée à celle qu'il aurait eu naturellement que cela fonctionnait. En effet, en temps normal, Grayson n'aurait pas particulièrement cherché à aborder une fille dans un bar et encore moins (cela va sans dire) à se rendre dans un bar simplement dans ce but. Il n'avait pas vraiment cherché à conquérir qui que ce soit auparavant. Les quelques petites amies qu'il avait eu étaient parties d'une amitié et avaient mené à une histoire plus ou moins longue. Avec sa meilleure amie, Georgie, par exemple, cela avait mené à une histoire d'une nuit mais dont il se souviendrait toujours. Cela n'avait par chance rien changé à leur amitié. Mais le problème était bien là. La seule différence entre cette soirée et tous les autres soirs était qu'il avait osé aborder une demoiselle. Pour l'instant, cependant, il était bien trop occupé à chercher quelle serait sa prochaine action, quelle tactique mettre en place pour séduire Camdem et comment s'assurer de ne pas la quitter sans avoir échangé un baiser. Tout ce que Sansa lui avait inculqué, ce qu'il avait appris dans les films et ce qu'il se rappelait des magasines féminins que Sansa laissait traîner, tout fusait dans son esprit à une vitesse fulgurante pour mieux trouver la meilleure tactique à aborder, et il choisit l'attitude du jeune premier. Peut être du goujat aussi, mais comment aurait-il pu voir qu'il faisait fausse route alors qu'un sourire se dessina sur ses lèvres en voyant le champagne ? Elle semblait impressionnée, ce qui n'était sans aucun doute un bon point ; Grayson n'avait jamais été du genre à impressionner qui que ce soit auparavant. Du moins, c'était ainsi que Grayson voyait les choses, complètement aveugle à ce qui se déroulait dans l'esprit – et le visage – de la demoiselle. Ainsi, lorsqu'elle changea d'attitude du tout au tout, et répondit sur un ton qui surprit Grayson, lorsqu'il s'enquit de savoir où elle travaillait. Entrouvrant la bouche, cherchant à répondre quelque chose, le jeune homme ne réussit qu'à balbutier des sons qui ne s'apparentaient même pas à des mots. Avant même qu'il eut le temps de trouver quoi dire, par ailleurs, la demoiselle annonça qu'elle prenait ses cliques et ses claques. Restant droit comme un piquet, parfaitement pantois, il mit quelques secondes avant de reprendre ses esprits, rejouant la scène plusieurs fois dans son esprit afin de comprendre pourquoi elle avait décidé de quitter les lieux aussi rapidement. Aussi prématurément, même. Profondément heurté et déstabilisé, Grayson ne savait pas ce qu'il devait faire désormais. Abandonnant sa coupe à la main, il décida de prendre l'air avant de décider si il désirait rentrer ou, au contraire, cherche une autre proie. Mais, déjà, au fond, il savait qu'il allait rentrer. La demoiselle lui avait énormément plu, malgré le peu qu'il avait échangé et il n'avait pas la force morale de recommencer tout ce cinéma. Apparaître comme quelqu'un sur de lui et qui savait exactement ce qu'il faisait était épuisant et Grayson détestait jouer ce rôle. Il avait l'impression d'être un imposteur... Bien décidé à jouer le tout pour le tout, l'ainé O'Faolain décida donc de jouer le tout pour le tout et de partir à la poursuite de la jeune femme -en espérant ne pas passer pour le psychopathe de service. Il accéléra donc le pas et eut juste le temps d'apercevoir la belle Camdem prendre le tournant. Prenant le pas de course, il réussit enfin à rattraper la demoiselle juste à l'instant où elle allait entrer dans sa voiture. « Non, attends ! » lança-t-il à bout de souffle, parcourant les derniers mètres qui les séparaient. Décidément, il fallait vraiment qu'il se remette au sport. Il avait à peine parcouru 800 mètres en sprint et avait déjà l'impression de ne plus pouvoir respirer. Cherchant à retrouver son souffle, il fit signe à la demoiselle d'attendre quelques secondes qu'il puisse prononcer deux mots. « Ecoute, je... enfin je sais pas vraiment ce que j'ai fait de mal, mais je t'aime bien, vraiment beaucoup et enfin, on se connaît pas mais tu me plais. Je t'ai menti, enfin je veux dire je t'ai pas... non enfin ce que je veux dire c'est que je suis pas vraiment comme ça, je suis pas... enfin je suis quelqu'un de plutôt nerveux, surtout en compagnie de filles aussi jolies que toi, et je.. enfin j'aimerai bien que tu me donnes ma chance. Je comprendrai que tu veuilles pas, j'étais déjà assez surpris que tu veuilles prendre un verre avec moi mais peut être que tu voudrais bien me donner une deuxième chance ? Je te promets de pas écouter les conseils de ma sœur et d'être moi-même... même si tu risques d'être déçue. » Ayant prononcé tout cela d'un trait et à une vitesse affolante, Grayson prit une grande inspiration, toujours à bout de souffle. Pour le coup, il avait été on ne peut plus honnête, et si il était convaincu que cela ne fonctionnerait pas, une part de lui tenait au moins à ce qu'elle lui dise où il avait merdé, histoire de ne pas recommencer la même erreur le jour où il se déciderait à se lancer avec Evelyn. Et puis, si Grayson avait une bonne étoile, il se retrouvait alors à avoir une chance d'être lui-même avec une nana qui ne semblait rien à voir à envier à sa patronne...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: (camden) tonight, i could make you my queen.

Revenir en haut Aller en bas
 

(camden) tonight, i could make you my queen.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Crandon Park Beach & Port of Miami-