AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 got me chained to your touch /margo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: got me chained to your touch /margo Sam 3 Jan 2015 - 23:59


it's about to go down, would you let me talk to you?
you gotta let me know 'cause i'm on the edge now
of a nervous breakdown 'cause i can't get through to you

( ▪ ▪ ▪ )
Ceux qui connaissaient Lleyton Mayhew savaient que l'image dépeinte à la Une des journaux n'était pas un mensonge. Elle était évidemment accentuée dans le mauvais sens et ceux qui ne connaissaient que le footballeur et l'homme de médias le prenaient sûrement pour un homme mauvais, ce qui était loin d'être le cas. Mais il était bien infidèle et fêtard, et ce depuis toujours, même si son infidélité n'avait pas toujours été sa caractéristique principale. Tout avait commencé lors de son mariage avec Evelyn — il n'irait pas jusqu'à dire que c'était de sa faute mais c'était son attitude qui l'avait poussé dans les bras d'une autre. Il l'avait regretté tout de suite après mais la machine était lancée et il avait réitéré plusieurs fois jusqu'à ce qu'elle demande enfin le divorce. Ses copines suivantes n'avaient pas eu la chance de connaître le même amour qu'il avait ressenti pour son ex-femme et ses relations n'avaient jamais duré plus de quelques mois, et surtout, il n'avait jamais été fidèle à l'une d'entre elles. Il essayait de faire des efforts depuis qu'Evelyn avait décidé de lui donner une seconde chance mais ce n'est pas parce qu'ils avaient emménagé ensemble et qu'un enfant vivait sous leur toit qu'il avait renoncé au monde de la nuit pour autant. Il faisait très attention à son train de vie à l'approche d'un grand match mais lorsqu'il s'agissait d'une période de creux, comme en ce moment, il n'hésitait pas à sortir jusque tard la nuit, rentrant en faisant le moins de bruit possible pour ne pas réveiller Evelyn et l'inquiéter en voyant l'heure à laquelle il rentrait. Ils avaient un passé plutôt lourd et Lleyton avait bien peur que la confiance ne soit pas entièrement restaurée. S'il arrivait plutôt facilement à résister aux tentations qui s'offraient à lui tout en sortant toujours autant (son amour pour Evelyn devait y être pour beaucoup), les choses risquaient de bientôt changer lorsqu'il posa le regard sur une certaine Jade. Qu'est-ce qu'elle fichait là? Lleyton pouvait voir distinctement le warning qui clignotait au-dessus de la jeune femme, lui indiquant qu'il devait prendre ses jambes à son cou avant que cette fille ne lui apporte toutes les emmerdes du monde, mais il ne pouvait pas se résigner à partir. Il avait été tellement déboussolé quand elle avait disparu de sa vie du jour au lendemain qu'il ne pouvait pas l'ignorer maintenant. Peut-être qu'un autre homme serait venu à elle pour avoir des explications, mais ce n'était pas le genre de Lleyton, surtout qu'officiellement, ça n'avait été qu'un jeu entre eux. Même ses deux meilleurs amis, Tommy et Alec, ne savaient pas ce qu'il avait pu ressentir pour cette femme qui n'avait fait qu'un passage express dans sa vie (et dans son lit). Tiens, tiens, mais qui vois-je? Prêt à lui demander s'il s'agissait d'un mirage, pour lui rappeler la façon dont elle avait mis un terme à ce qui se passait entre eux, peu importe ce que c'était, il opta pour une autre approche. Alors comme ça on a abandonné le club de strip-tease pour une boîte de nuit? C'est triste, la tenue d'Eve t'allait tellement bien. En vérité Jade se déshabillait moins que les autres sur scène, ce qui était à déplorer, mais Lleyton l'avait vue entièrement nue et il en avait bien profité. Je t'ai connue plus sexy que ça. remarqua-t-il d'une voix plaintive en l'observant des pieds à la tête. Elle n'était pas si mal habillée, mais disons qu'il préférait quand il y avait deux fois moins de tissu, et ce sur toutes les femmes qui pouvaient se le permettre (les autres étaient une vision d'horreur). Semblant enfin remarquer qu'elle n'était pas seule, il releva la tête vers l'homme qui l'accompagnait. Qui c'est celui-là? Si tu me dis que tu te prostitues alors que j'ai galéré pendant des semaines pour t'avoir, je vais me vexer. Lleyton ignorait ce qu'elle fichait là et qui était cet homme — il avait parfaitement conscience que ses propos étaient déplacés et ne se vérifieraient pas, mais c'était tellement plus drôle de jouer avec les nerfs des gens. Connaissant Jade, il savait qu'elle n'allait pas rester indifférente bien longtemps face à son attitude.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: got me chained to your touch /margo Jeu 5 Fév 2015 - 22:06



and you got me on the ropes
yeah, you got me on the ropes again
✻ ✻ ✻



Peu adepte des boîtes de nuit, le Parkwest était probablement le dernier endroit qu’aurait choisi Margo pour y passer sa soirée. Pourtant l’une des quadragénaires du quartier l’avait embauchée pour suivre son ‘petit ami’, un gamin de tout juste vingt ans appelé Teo, et le superbe chèque qui l’attendait à l’arrivée lui avait soudainement donné la folle envie de se déhancher sur ce qu’elle appelait de la mauvaise musique, le visage trop maquillé et ses courbes exhibées. Elle n’y prenait pas vraiment de plaisir, à vrai dire sa tenue la mettait même mal à l’aise mais la brune était forcée de reconnaître que le regard que certains hommes posaient sur elle n’était pas déplaisant, si on oubliait l’aspect gibier. Ce soir son objectif était simple : prouver l’infidélité du fameux Teo, qui avait pourtant l’air aussi doux qu’un agneau malgré son physique plus qu’avantageux. Après une heure à l’observer de loin et lassée d’attendre qu’un peu d’action se produise autour du beau blond, Margo s’était décidée à attaquer et à le le rejoindre, à peine subtile dans sa tactique d’approche — il ne fallait pas se leurrer, les hommes ne venaient pas en boîte pour y rencontrer des filles timides. Il ne lui avait fallu que quelques minutes pour le convaincre de l’accompagner sur la piste de danse, encouragé par les quelques beaufs assis plus loin sur les fauteuils à disposition, et à sa grande surprise le petit Teo s’avéra moins innocent qu’elle ne l’avait imaginé. Sentant les mains du blond se balader sur son corps presque collé au sien, Margo écourta leur danse et lui proposa de prendre un verre au bar pour ‘faire connaissance’. Elle savait qu’elle aurait dû continuer mais ce n’était pas en se laissant tripoter qu’elle obtiendrait ce qu’elle voudrait, ou du moins elle n’y tenait pas particulièrement mais être au comptoir n’empêcha pas sa proie d’être tactile. Toujours dans le flirt et alors qu’elle s’apprêtait à tremper ses lèvres dans sa boisson alcoolisée avec un manque de naturel flagrant, Margo regarda par-dessus son épaule lorsqu’un tiers s’invita à leur conversation et elle manqua de recracher sa tequila lorsqu’elle découvrit Lleyton, juste derrière elle. « Lleyton Mayhew ?! Tu connais Lleyton Mayhew ? » Les yeux toujours rivés sur le brun, il fallut quelques secondes avant que la jeune femme ne puisse enfin réagir, ses traits se déformant en une léger grimace tandis qu’elle haussait les épaules « Oh pas plus que — » Mais Lleyton la coupa et au fur et à mesure qu’elle l’entendait, ses lèvres s’entrouvrirent jusqu’à former un ‘o’, et d’un geste aussi rapide qu’imprécis Margo posa son verre sur le bar et attrapa le bras du sportif, adressant un sourire forcé à Teo. « Tu veux bien nous excuser un petit instant ? » Sans attendre de réponse, elle s’éloigna et entraîna Lleyton dans un coin plus à l’écart. La brune relâcha son étreinte et jeta un coup d’oeil à celui qu’elle venait d’abandonner avant de reporter son attention sur le champion, sourcils froncés. Son petit sourire satisfait à lui seul réussit à l’irriter un peu plus et elle le poussa contre le mur. « Non mais t’es sérieux là ? Je peux savoir à quoi tu joues ? » Dans d’autres circonstances elle aurait été heureuse de le revoir — et d’une certaine façon elle l’était — mais son attitude de petit con arrogant lui ôta ce plaisir et sa seule envie était de lui en coller une. « Et puis qu’est-ce que tu fous là d’abord ? T’es pas censé être — je sais pas moi, ailleurs. » N’importe où mais pas ici, et surtout pas ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: got me chained to your touch /margo Mar 3 Mar 2015 - 21:51

Quelle tigresse. Lleyton ne s'était attendu à rien de moins de la part de la jeune femme qui avait toujours été, du temps où il l'avait fréquentée, une véritable tornade. C'était ce qu'il avait aimé chez Jade après tout, son tempérament de feu et la facilité qu'elle avait à l'envoyer balader. Lleyton avait l'habitude qu'on lui dise oui grâce à son statut de footballeur anglais (l'accent était un véritable atout dans le pays de l'Oncle Sam), et il avait vu en Jade un nouveau défi à relever. Ce qu'il n'avait pas prévu, c'était qu'elle l'ensorcèle et qu'il devient totalement accro à ce petit bout de femme enragé. Il avait obtenu gain de cause pour seulement la voir fuir dès le lendemain, se retrouver seul comme un con après une nuit magique dont, il en était sûr, elle avait autant rêvé que lui. Les chances de la revoir par hasard à Miami étaient maigres voire inexistantes, et pourtant elle était toujours là devant lui après s'être pincé plusieurs fois pour être certain qu'il ne s'agissait pas d'une hallucination. Ca lui plaisait de la revoir; ce qui lui plaisait beaucoup moins, c'était le beau gosse avec elle. Il était fade, blond, et sans doute américain: comprenez pas là qu'il ne tenait pas la comparaison avec lui. Sûr de lui, Lleyton s'approcha du couple et interrompit leur conversation sans aucune gêne, plutôt fier de l'effet qu'il produisait — le jeune homme était émerveillé et Jade bouillonnait, soit la réaction parfaite qu'il attendait d'elle. Elle ne serait pas Jade sans une petite engueulade comme introduction, et quand elle lui attrapa le bras pour l'emmener plus loin, Lleyton savait que ça allait barder. Ne l'attends pas, j'vais pas t'la rendre. souffla-t-il à l'inconnu avec un sourire satisfait sur le visage, jusqu'à ce que Jade s'arrête et se retourne vers lui. Suis-moi je te fuis, fuis-moi je te suis. C'est bien à ça qu'on joue, non? Depuis que tu es partie comme une voleuse. Lleyton était charmeur, comme à son habitude, mais le départ de Jade l'avait vraiment blessé, il s'était presque senti trahi. Il n'avait pas été effondré et il s'en était rapidement remis, mais le coup avait été dur à encaisser. Ils avaient passé des semaines à se tourner autour, à se séduire, à jouer l'un avec l'autre et, éventuellement, à s'attacher. Le fait qu'elle disparaisse du jour au lendemain après leur première (et dernière) nuit ensemble lui avait fait du mal et il voulait des réponses à ses questions, mais ce n'était pas le sujet actuel de la conversation. Wow, t'as l'air vraiment au courant de mes allées et venues. applaudit-il avec tout le sarcasme dont il pouvait faire preuve, un sourire dansant toujours sur ses lèvres. Il jeta un coup d'oeil vers le blond qui les observait toujours. Lleyton était prêt à parier que c'est lui qu'il admirait, et non pas son interlocutrice, aussi belle soit-elle. Cette simple pensée suffit à le satisfaire et à rebooster son ego qui n'en avait pas vraiment besoin. Et qu'est-ce que tu fous avec Tintin là-bas? C'est pas ton genre, tu préfères les beaux bruns ténébreux à l'accent sexy, on le sait tous les deux. Lleyton lui adressa un clin d'oeil lourd de sous-entendu, fier de lui. Risquait-il de se prendre une baffe? Sûrement, mais c'était ce qui rendait les choses si intéressantes avec Jade.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: got me chained to your touch /margo Mar 14 Juil 2015 - 17:56

Loin d’être connue pour sa patience, Margo ne perdait qu’un peu plus son sang-froid lorsque Miles était dans les parages et à juste cause : au cours des quelques semaines où ils s’étaient côtoyés, pas une seule journée ne s’était écoulée sans que le footballeur ne provoque la jeune femme. À force, elle s’y était habituée et plus les jours passaient et plus elle s’était attachée à ce trait de sa personnalité qu’elle avait depuis oublié, comme l’homme en lui-même. Elle s’était plusieurs fois surprise à repenser à lui, à ce sourire charmeur et à ses répliques plus piquantes les unes que les autres, à la façon qu’il avait de la regarder et même à cette nuit endiablée où elle avait cédé, parce qu’elle savait qu’elle ne le reverrait plus jamais. La brune ignorait si c’était sa personnalité si agaçante mais tenace qui avait fini par la charmer ou si le blond n’avait été qu’au bon endroit au bon moment, à une période de sa vie où, bien qu’en mission, la solitude avait fini par peser. Ce qu’elle savait, en revanche, était que cette flamme éphémère avait bien plus compté pour elle qu’elle ne voulait se l’avouer et que le revoir après tout ce temps la chamboulait. Ce qu’elle était bien décidée à ne pas lui montrer. « C’est pour ça que tu me fais chier ? T’en es encore là ? Ça remonte à des mois, Miles, get over it. » Margo ne savait pas si elle devait être blasée ou bien se sentir flattée de constater que la pilule avait eu du mal à passer, même si elle n’avait aucun doute sur le fait que l’Anglais s’en soit remis depuis longtemps. Miles Warren restait Miles Warren, un coureur de jupons à la réputation confirmée et elle n’avait été qu’un énième trophée à son tableau chasse. « Tu m’en voudras pas d’avoir mieux à faire que de m’intéresser à ta petite personne, hm. » Ce n’était pourtant pas les ressources qui manquaient pour connaître les moindres faits et gestes du sportif mais dès l’instant où leurs chemins s’étaient séparés, la jeune femme avait tiré un trait définitif sur lui. À quoi bon s’accrocher à quelque chose qui était désormais terminée et qui, au final, n’avait jamais vraiment existé ? « Je suis plutôt branchée bons coups à vrai dire. » C’était bas de l’attaquer sur sa performance et, en quelques sortes, s’en servir pour justifier son départ mais elle se mettait au même niveau que Miles. Inutile d’être foncièrement intelligent pour se rendre compte qu’il cherchait à la provoquer, sauf qu’il était hors de question de lui donner ce qu’il attendait. Reportant son attention sur celui qu’elle avait abandonné quelques minutes plus tôt, Margo lui fit un petit signe de la main pour l’encourager à rester. Il était son chèque, elle ne le laisserait pas filer, même si chaque seconde passée en compagnie du trentenaire jouait contre elle. « Qu’est-ce que tu veux ? » Elle croisa les bras et cette fois c’est sur lui que son regard vint se poser. « Écoute, tu voulais me sauter et tu l’as fait. Je t’ai donné ce que tu voulais, Miles. » La brune lâcha un long soupir et leva les yeux au ciel, déjà exaspérée par cette conversation. Elle n’avait aucune envie de ressasser ce qui s’était passé entre eux, encore moins avec le principal concerné. « Si c’est qu’une question d’ego parce que je suis pas restée à te câliner comme une de tes poules à te dire combien t’étais génial, que ta queue était la plus grosse que j’aie jamais vue et qu'après j’ai pas pris la peine de t’envoyer une carte postale, fais-toi une raison. Tu savais très bien que ça allait pas arriver. » Parce qu’entre eux ils n’avaient été question que d’une partie de jambes en l’air et rien de plus ou du moins, c’était la version que la détective s’efforçait de croire. Car elle savait qu’elle était la seule pour laquelle ces quelques semaines avaient comptées.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: got me chained to your touch /margo Lun 20 Juil 2015 - 23:14

Non, je te fais chier parce que t'es si drôle quand tu t'énerves. Et elle l'était. Il lui en fallait plus pour se vexer et la voir si exaspérée par son comportement lui rappelait l'époque où il avait traîné au club de strip-tease tous les soirs, rien que pour elle. Une époque qu'il regrettait, à laquelle il voulait revenir. Miles n'avait pas l'habitude de vivre dans le passé et pourtant il donnerait tout pour revivre ces quelques instants avec elle. Il l'avait rencontrée à un moment difficile, tout juste après son divorce — il avait besoin d'une distraction et elle était apparue au bon moment, laissant son emprunte sur lui. Ce qui aurait dû n'être qu'un flirt innocent et une partie de jambes en l'air futile s'était transformé en beaucoup plus mais ça, Miles n'était pas prêt à se l'avouer et encore moins à Jade. Bon coups, huh? J'accepte le compliment. Il était parfaitement conscient qu'elle n'avait dit ça que pour atteindre son ego mais le footballeur était connu pour ne comprendre ce qu'il voulait et interpréter les choses à sa façon, détournant ainsi le véritable sens de la phrase de son interlocutrice. Puis ils savaient tous les deux qu'il était un bon coup, il n'en avait jamais douté et il savait aussi que Jade en avait profité autant que lui. Il savait s'y prendre avec les femmes, il faisait ça depuis longtemps et avait beaucoup trop d'expérience selon son ex-femme. Quand Jade lui demanda ce qu'il voulait, Miles parut surpris. C'était venu d'un coup, comme si elle voulait en finir le plus rapidement possible alors qu'il n'avait aucune envie de la quitter. Il venait à peine de la retrouver, avait-il si peu compté pour elle qu'elle n'avait aucune envie de traîner avec lui? La voyant faire un signe de la main à l'intention du jeune homme, Miles se retourna vers l'homme en question et lui fit un coucou de la main, un sourire immense sur les lèvres. Il se retourna ensuite vers Jade, son visage beaucoup plus sérieux. Tu veux me faire passer pour le salaud dans l'histoire, le coureur de jupons qui s'est fait une strip-teaseuse, mais qui me dit que c'est pas toi, qui a joué avec moi? Me faire tourner en rond pendant des semaines pour booster ton ego, utiliser mon corps et disparaître comme une voleuse? Tout au long de sa tirade, Miles avait avancé vers la jeune femme, la forçant ainsi à reculer. Il finit par se redresser, un sourire moqueur sur les lèvres. Enfin bon, tout ça c'est derrière nous. C'était sympa de te revoir. Puis Miles tourna les talons — mais au lieu de quitter les lieux c'est vers Tintin qu'il se dirigea. Il savait que s'il allait embêter ce pauvre gars, Jade rappliquerait rapidement. T'attache pas trop; elle va coucher avec toi, te laisser tomber, et s'en taper un autre deux jours après. Faut pas lui en vouloir, qu'est-ce qu'on peut attendre d'autre d'une strip-teaseuse qui s'appelle Jade? J'me suis fait avoir, fais pas la même connerie. Il lui adressa un sourire presque compatissant avant de glisser son regard sur Jade et de hausser les épaules, tel l'innocent qu'il n'était pas. S'il ne pouvait pas l'avoir alors personne ne l'aurait et Miles ne partirait pas avant de s'être assuré que sa cible de ce soir était hors course.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: got me chained to your touch /margo Lun 7 Sep 2015 - 20:20

« Booster mon ego ? Parce que tu crois que j’en avais besoin avec un job comme celui de stripteaseuse ? J’ai eu tellement de propositions indécentes et de regards braqués sur moi que crois-moi, c’est pas toi qui as fait la différence. » Finalement peut-être n’avait-elle pas eu tort la première fois qu’elle avait posé les yeux sur Miles, que la première impression avait été bonne et que l’homme devant elle avait bien un ego surdimensionné. Margo lu avait tout de suite trouvé cet air suffisant, de gosse pourri gâté qui pensait que tout lui était dû et que la Terre tournait autour de sa petite personne, et il semblait lui donner raison ce soir. « Je savais même pas qui tu étais, franchement est-ce que j’ai une tête à regarder le foot ? Non parce qu’à part me rincer l’oeil avec les joueurs d’Espagne je m’éclate pas à regarder des hommes courir après un ballon, je vois pareil au parc avec des chiens. » Elle exagérait peut-être un peu mais l’idée était là, et il l’exaspérait tellement qu’elle n’avait aucune envie de le ménager. La jeune femme lui adressa un sourire hypocrite lorsqu’il sembla enfin sur le point de prendre congé et la laisser en paix mais c’était mal connaître Miles Warren. Comment avait-elle pu penser qu’il s’en irait sans laisser derrière lui une trace de son passage ? Quand elle vit s’approcher de Teo, Margo rappliqua aussitôt et partit retrouver les deux hommes mais il était trop tard, le footballeur l’avait déjà grillée. « L’écoute pas, il raconte des conneries. On est sortis ensemble et il a pas supporté de se faire larguer. On a encore quelques petites choses à éclaircir, je reviens tout de suite. » Dans l’espoir que cela lui permette de patienter, la brune déposa un baiser sur sa joue vite suivit d’un large sourire puis elle attrapa la main de Miles et l’entraîna avec elle jusqu’au coin où ils se trouvaient quelques minutes plus tôt. Une fois arrivés, et parce qu’il devait avoir une bonne tête de plus qu’elle, Margo le fit s’asseoir et l’observa un moment sans rien dire, bras croisés et les yeux plissés. « Tu m’énerves », finit-elle par lâcher, cette fois plus amusée que blasée. À quoi s’attendait-elle venant de lui ? C’était du Miles tout craché, un petit con de première et l’une des raisons mêmes — et elle ignorait encore comment — pour lesquelles elle était tombée sous son charme. « Tout d’abord je ne suis pas stripteaseuse. Ou plutôt plus depuis longtemps. » Elle ne l’avait jamais vraiment été mais elle ne s’imaginait pas lui expliquer tout ce qui avait mené à leur rencontre. En plus d’être long à raconter, elle n’était pas sûre qu’il accepte son passé, et peut-être encore moins son présent alors elle tairait sa profession. « Et on ne va pas se mentir, Jade n’était qu’un nom de scène. Je m’appelle Margo. » Plus ou moins. Un léger sourire étira ses lèvres puis elle se permit un nouveau coup d’oeil en direction de Teo, maintenant en compagnie d’une autre demoiselle. Margo laissa alors échapper un long soupir et décida de s’installer à côté de Miles — qui semblait de toute façon décidé à pourrir sa soirée. « C’est vrai quand je te dis que je ne savais pas qui tu étais. Je ne l’ai su que bien plus tard, peu avant que je m’en aille. Mais je savais que j’allais partir le soir où l’on a couché ensemble, et c’est d’ailleurs pour ça que j’ai accepté car je pensais que je ne te reverrais plus jamais. » Sauf qu’elle s’était clairement ratée sur ce détail.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: got me chained to your touch /margo Lun 7 Sep 2015 - 23:59

La simple idée d'autres hommes la regarder se déshabiller lui arracha une grimace. Ce n'était pas anodin qu'il ait passé pratiquement chaque soir au club de strip-tease pendant que Jade y était, il ne supportait pas l'idée qu'un quarantenaire dégueulasse paye pour une danse privée avec elle, il était hors de question qu'il laisse faire. Alors il était intervenu à chaque fois, mettant un peu plus d'argent que l'homme en question, tous les soirs, pour ne l'avoir que pour lui. Ils n'avaient rien fait dans cette salle à part si ce n'est se prendre la tête comme ils le faisaient à l'instant, mais Jade n'avait eu d'autres choix que d'accepter son argent et de passer du temps avec lui pour satisfaire son patron. L'Espagne? répéta-t-il bêtement, toujours en grimaçant mais cette fois-ci de dégoût. Il détestait cette équipe — en réalité, il détestait tous les joueurs qui ne faisaient pas partie de l'équipe d'Angleterre ou de Manchester United — les Silverbacks ne comptaient pas, les Etats-Unis n'étaient pas connus pour leur réussite en football et la seule chose qui avait poussé Miles à se faire transferrer ici était son amour pour Evelyn (et le fait qu'il arrivait tel un messi, le roi anglais du foot pour sauver l'équipe américaine). Il était même surpris que Margo s'y intéresse suffisamment pour savoir ce qu'était le football européen, même si c'était pour mater les Espagnols. Il ne comprenait pas tout cet engouement autour des joueurs de cette équipe. Certes les Anglais n'étaient pas réputés pour leur sex-attitude, mais il était là, lui. C'était suffisant. On revient, à tout à l'heure mon chou. dit-il d'une voix moqueuse et amusée, avant de rire quand Jade s'empara de sa main pour le tirer derrière elle et, surtout, loin de Tintin. Il aimait quand elle prenait les devants et commençait à s'énerver, elle était vraiment craquante. Elle se pensait sûrement intimidante mais de quoi devait-il avoir peur? Il était capable de l'écraser avec son pouce, il ne s'inquiétait pas — évidemment, il avait vite oublié l'incident où Jade lui avait mis la raclée de sa vie. Quoi?! Tu prives le monde de tes attributs parfaits? Mais... pourquoi? Insistant sur la moue de chien battu, Miles reprit une expression plus sérieuse quand elle lui avoua sa véritable identité. Margo... répéta-t-il, l'air pensif, comme s'il s'habituait au son, à la sensation de ce prénom sur sa bouche. Elle attendait sûrement une réponse pleine de sarcasme, c'est pourtant en toute sincérité qu'il lui répondit, se surprenant lui-même. Je crois que j'aime bien. Tu méritais mieux qu'un nom de strip-teaseuse. Et il le pensait. Il s'était toujours demandé comment une fille comme elle avait pu en arriver là — il n'avait jamais posé la question car il ne s'y était jamais intéressé assez longtemps pour le faire, préférant se concentrer sur son corps de rêve, mais maintenant que le sujet revenait sur le tapis, l'interrogation était toujours aussi présente dans son esprit. T'avais peur d'être un mauvais coup alors tu voulais pas assumer le lendemain matin? Crois-moi, tu te débrouilles plutôt pas mal. Même plutôt très bien. Miles restait Miles, incapable d'avoir une conversation sérieuse quand les réponses lui faisaient peur. Pourtant il reprit son sérieux, la musique du club presque inaudible tellement il était concentré sur la jeune femme qui lui faisait face. Pourquoi t'es partie comme une voleuse? Pourquoi tu m'as rien dit? Il essayait de ne pas le montrer mais Miles était blessé. Toutes ces semaines passées à se disputer avait mené à un semblant de relation, ou du moins c'est comme ça que Miles l'avait ressenti. Alors qu'il pensait avoir perdu l'amour de sa vie, Margo était arrivée dans sa vie et lui avait redonné de l'espoir. Elle n'était pas Evelyn, certes, mais elle lui avait fait ressentir quelque chose, et c'était déjà plus que n'importe quelle autre femme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: got me chained to your touch /margo Dim 10 Jan 2016 - 18:44

Lorsque Lleyton répéta après elle le nom de la célèbre équipe ibérique, Margo hocha la tête avec un léger sourire satisfait. En plus de ne pas y connaître grand chose (à part sexy De Gea, cutie Casillas et hottie Ramos), son but n’avait pas été de le provoquer avec ses concurrents et l’expression qui déformait le visage du sportif en valait le coup. Cependant l’envie de rire lui passa quand Lleyton retourna auprès de Teo et il n’en fallut pas plus pour que la brune ne se précipite vers les deux hommes, éloignant le trentenaire du blondinet. « Mon chou ? Tu sais que ce gamin est l’un de tes fans quand même ? » Qui s’était bien plus intéressé à la célébrité qu’à son décolleté, ce qui était presque vexant quand on savait l’effort qu’elle avait fait pour rendre sa poitrine apparente. Garçon manqué dans l’âme, se retrouver ce soir moulée dans une robe trop étriquée relevait autant du défi que de la torture mais ce n’était rien comparé à toutes les fois où elle avait dû se tortiller à moitié nue autour d’une barre. Une période de sa vie qu’elle préférait oublier, chose dont son interlocuteur ne semblait pas disposé à l’y aider. Margo leva les yeux au ciel et ne prit même pas la peine de lui répondre. Ce n’est que lorsqu’il souffla son prénom qu’un frisson parcourut ton son corps, ses ongles glissant doucement sur sa peau et son regard rivé sur les lèvres de Lleyton. Troublée, elle baissa la tête et se concentra un instant sur leurs pieds. « Merci… » Elle ignorait s’il le pensait réellement ou non mais cette confession la toucha, plus encore venant d’un homme qu’elle avait pensé indifférent à ce qu’elle était à l’époque. Margo ne s’était jamais vue que comme une distraction de plus pour une célébrité à la vie ennuyeuse et que ce soit elle ou l’une de ses collègues strip-teaseuses était la même chose, à l’exception que c’était bien pour elle qu’il était revenu soir après soir. Un rendez-vous auquel Lleyton n’avait jamais manqué. « Plutôt pas mal seulement ? » demanda la brune un sourcil arqué et bras croisés, dubitative. « J’aurais pourtant juré avoir entendu quelque chose comme ‘oh Jade, continue… ouais comme ça, vas-y…’ entre deux soupirs. Mais j’imagine que je dois me tromper de personne. » Elle haussa les épaules, indifférente, comme si ses partenaires avaient été nombreux alors que le trentenaire avait été le seul client à qui elle avait permis une rencontre entre les draps. Le sérieux de ce dernier la déstabilisa et elle fronça les sourcils. « Je sais pas quoi te dire… » La vérité ne lui semblait pas une option qui pouvait être prise en compte mais Margo ne voulait pas lui mentir plus qu’elle ne l’avait déjà fait non plus. « J’ai aimé ce qui s’est passé entre nous. Je ne sais pas ce que c’était et je ne me fais pas d’illusion en pensant que ça a compté mais— j’en ai apprécié chaque moment. Y compris celui où je t’ai foutu par terre. » Ce qui avait été leur première interaction mais aussi un malentendu, et qui par la suite les avait rendu inséparables pendant des semaines, d’abord contre son gré avant qu’elle n’attende leurs tête à tête avec impatience. « Il était juste temps pour moi de partir. D’aller ailleurs, de voir et de faire autre chose. Et puis ce n’est pas comme si mon départ avait changé quoi que ce soit de ce qui devait se passer. » Un footballeur et une strip-teaseuse. Un triste cliché qui n’avait de cesse d’alimenter les tabloïds au moindre dérapage des sportifs, souvent rattaché à ce type d’affaire. Ils n’avaient rien à faire l’un avec l’autre, moins encore avec la véritable nature de sa profession à l’époque, et là encore elle ne s’était faite aucune illusion sur un possible avenir avec lui. « Au contraire, ça nous aura rendu service. » Ou peut-être plus pour elle et son ego. Car si elle n’était pas partie c’est lui qui ne serait plus venu après s’être lassé de cette relation sans fond et qui finalement n’en était pas une. Oui, cette mission s’était arrêtée au bon moment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: got me chained to your touch /margo Mer 13 Jan 2016 - 23:37

Lleyton leva les yeux au ciel, loin d'être impressionné par la nouvelle qu'elle pensait lui donner. « Je sais, oui. J'ai l'habitude de faire de l'effet mais je préfère séduire les belles femmes, pas les kékés. » Il n'avait rien contre ses fans masculins, beaucoup plus nombreux que la gent féminine, il fallait l'avouer (celles qui l'aimaient étaient, pour la plupart, des groupies qui n'y connaissaient rien au football et au sport en général), mais il n'aimait pas ce gars par principe. Il était en rencard avec Margo et Lleyton se fichait de connaître la raison, il n'aimait pas ça. Heureusement, Tintin n'était qu'un lointain souvenir quand Lleyton et Margo se remémorèrent leur nuit passée ensemble. Un sourire s'afficha sur les lèvres du footballeur, amusé par la réaction de la jeune femme puisqu'ils savaient tous les deux qu'il avait fait exprès de minimiser l'expérience. « Les femmes ne sont pas les seules à simuler. » L'expression qu'il arborait, plus taquine qu'autre chose, prouvait bien qu'il n'avait aucun autre argument et qu'elle avait raison: il avait pris son pied. Mais elle aussi, et ils le savaient tous les deux. Cette nuit avait été mémorable et pendant longtemps, Lleyton avait voulu recommencer. Malheureusement, Margo était partie sans laisser un mot derrière elle, sans aucune explication, et Lleyton s'était retrouvé comme un con. Mine de rien, il avait fini par s'attacher à ce petit bout de femme (pas si petit que ça et qui pouvait lui mettre une raclée) et il avait vécu son départ comme une véritable trahison alors que l'espace de quelques mois, elle avait réussi à complètement lui faire oublier l'échec de son mariage. Elle l'avait même aidé à s'en remettre et à passer à autre chose, en quelques sortes, avant qu'il ne recroise la route d'Evelyn. « J'ai aussi beaucoup apprécié cet incident. Sans ça, je ne crois pas que tu m'aurais autant obsédée. » Et c'était vrai. Si Margo lui avait tapé dans l'oeil, c'était notamment grâce à sa beauté mais aussi et surtout par leur première rencontre qui avait été plutôt originale. Lleyton Mayhew aurait pu se vexer, voir son ego blessé de se faire battre par une fille, mais ça avait plutôt eu l'effet inverse. À partir de ce moment-là, il n'avait eu d'yeux que pour Margo. « Je m'en fous de ce que tu pensais être bien ou non à l'époque. T'avais pas à partir comme ça, sans rien dire. Pas après ce qui s'est passé. » Plus sérieux qu'à l'accoutumée, Lleyton fronça les sourcils. Il lui en voulait réellement mais ce n'était plus de la colère qu'il ressentait, seulement une impression de manque. Que se serait-il passé si elle était restée? Aurait-il fini par se lasser comme elle le supposait? Il n'aurait certainement pas recroisé Evelyn et sa vie aurait été radicalement différente aujourd'hui. « Je sais que je suis beau, riche et connu, ça ne veut pas dire que je ne ressens rien. » Dit-il en portant sa main au niveau de son coeur, l'humour sa seule arme contre ce qu'il ressentait réellement. Peu importe ce qui aurait pu se passer à l'époque, Margo était partie et les choses étaient telles qu'elles étaient. Rien ne pourrait se passer car il était avec Evelyn, et cette fois-ci il comptait faire les choses bien. La seule chose qu'il regrettait était le timing de Margo pour revenir dans sa vie. « Tu as besoin d'aide ? » Finit-il par demander en faisant un signe de tête vers Tintin. Il avait complètement gâché sa soirée mais il était temps pour lui de partir avant qu'il ne perde toute volonté et commette l'irréparable. La moindre des choses étaient de lui arranger son coup avant de s'en aller.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: got me chained to your touch /margo Dim 10 Avr 2016 - 20:48

Un sourcil arqué, Syhem pinça les lèvres dans une énième moue exaspérée alors qu’elle se demandait ce qui avait bien pu la pousser à coucher avec le footballeur il y a de cela quelques années. L’usure, probablement. Depuis l’altercation qui leur avait servi d’introduction, Isaac ne lui avait laissé aucun répit et s’était présenté soir après soir au club de strip-tease, dépensant des sommes faramineuses pour qu’elle ne soit que sienne sans que jamais elle ne puisse s’y opposer. Chose qu’elle n’avait jamais cherché à faire non plus, en réalité. « J’imagine que tu as appris de l’expérience de tes partenaires » rétorqua-t-elle avec une expression similaire à la sienne, plus détendue et joueuse. Voilà pourquoi elle avait cédé : leur complicité. Un lien qu’elle n’avait plus eu avec un homme depuis longtemps, ni avec n’importe qui d’autre d’ailleurs. La seule avait été Johnnie, avant que cette dernière ne brise ce lien spécial, profond et unique qu’elles avaient si longtemps eu, et Syhem s’était depuis refusée de souffrir à nouveau et de s’attacher aux autres. Pourtant Isaac était parvenu à lui faire baisser la garde, à l’apprivoiser, et cette fois c’était elle qui avait pris la fuite. Prise au dépourvu par les propos de son interlocuteur, l’ancienne agent détourna soudainement son regard du sien, un instant perdu dans la foule puis abaissé à leurs pieds. Une attitude qui ne lui ressemblait pas mais qui démontrait que le grand blond continuait de lui faire de l’effet. Elle aurait voulu que ses mots n’aient aucune importance, aucune portée, et que l’intérêt qu’elle ait un jour eu pour lui ait disparu en même temps qu’elle. Mais ce n’était pas le cas. Toutefois, la tournure plus sérieuse de leur échange la conduisit à relever les yeux vers lui, toujours déstabilisée mais cette fois d’une tout autre manière. « Pas à l’époque uniquement. Je pense toujours avoir pris la bonne décision. » À son comportement la jeune femme avait deviné être arrivée au bon (ou peut-être au pire) moment de sa vie, et cette obsession qu’il disait avoir eu pour elle n’en avait été que la conséquence. Isaac était malheureux, recherchait sans doute de quoi se distraire, une compagnie qui lui ferait oublier ce qu’il se passait réellement en dehors du club de strip-tease. Ce qu’il avait ressenti pour elle n’avait été qu’éphémère, une lubie passagère avant un retour à la réalité. Une réalité où Syhem n’avait pas sa place. « Et comme tu l’as dit toi-même, c’est derrière nous. Ça n’a plus aucune importance. » La blonde croisa les bras dans un haussement d’épaules et reporta son attention sur la marée humaine déchaînée. Elle aurait tant aimé que ce soit vrai mais l’allure à laquelle continuait de battre son cœur après toutes ces années lui prouvait le contraire. Et le plus difficile était d’admettre que ce qu’ils avaient eu lui manquait. Que lui lui manquait. Le regard de Syhem croisa celui du trentenaire puis observa Teo, toujours installé au bar en charmante compagnie. « Tu penses que j’ai besoin d’aide ? » lui demanda-t-elle avec un regard appuyé. Elle lui adressa un sourire espiègle et ses mains tirèrent sur le haut de sa robe pour élargir son décolleté, offrant ainsi une vue optimale sur sa poitrine. Si elle n’était pas naturellement féminine et se plaisait davantage dans des tenues plus amples et confortables, la jeune femme n’avait aucun complexe et se fichait du regard que les autres portaient sur son corps. Elle n’y accordait que très peu d’attention elle-même, davantage intéressée par sa santé que par son apparence, mais elle n’en restait pas moins familière avec les codes de la beauté, ou plutôt ceux de l’attraction. Et la clé, dans un endroit comme le Parkwest, était d’y dévoiler un maximum de chair. « Je te laisse admirer, Martell. » Sa main quitta sa crinière dorée pour glisser sur le poignet du footballeur et le serrer doucement. Un au revoir, ou peut-être un adieu, et elle le relâcha pour rejoindre celui qu’elle était venue piéger pour la soirée. Son travail devait rester sa priorité et bien qu’elle gardait ses objectifs en tête et ne tarda pas à reprendre sa place aux côtés de Teo, Syhem ne pouvait s’empêcher d’attendre avec impatience le jour où leurs chemins se recroiseraient.


( sujet terminé )
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: got me chained to your touch /margo

Revenir en haut Aller en bas
 

got me chained to your touch /margo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Parkwest nightclub-