AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (IN FRONT OF THE MANNING'S HOUSE)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: (IN FRONT OF THE MANNING'S HOUSE) Mer 1 Juil 2009 - 14:49


JD MANNING AND JHORDAN KENNEDY
pour le meilleur & pour le pire

Ocean Groove, le Mardi 30 Juin 2009 (la veille) -
In front of the Kennedy's house.

Il y a énormement de bonne choses à vivre dans un quartier. Tout d'abord vous avez les diner de voisinage, les fêtes d'anniversaire entre les enfants des enfants, puis il y a les longues discussions sur les trottoires devant les maisons, les rumeurs qui circulent du 1507 d'apple road jusqu'au 5009 de lemon street. Pour certains la deuxième partie n'est pas considérée comme une bonne chose, disons que ceux qui se trouvent au coeur des rumeurs ont forcément beaucoup de mal à apprécier que l'on piplette sur eux. En ce qui concerne JD&Jhordan les choses étaient différentes. Pour commencer Jhordan n'était pas du tout le genre de fille à glousser lors des soirée de voisinage, elle était d'ailleurs du genre à ne pas se pointer à ces trucs à la con. Pour elle les choses étaient simples du fait qu'elle n'avait pas d'enfants dans le coin rien ne l'obligeait à se rendre à droite à gauche et à acheter des cadeaux pour tel ou tel enfant ami avec le sien. Quant aux rumeurs, peu circulaient à son sujet étant donner que tous ce qui se savait était vrai. Ses parties de jambes en l'air à trois, le fait qu'elle était une allumeuse de première, que ses parties de Poker avec Austin Levingston finissaient toujours sous la couette, qu'elle mattait vicieusement le nouvel habitant d'Ocean Groove un filet de bave au bord des lèvres, etc. Mais disons que les rumeurs mises à part le reste de sa vie de quartier était assée ennuyante. C'est la raison pour laquelle elle avait décidée de lancer les hostilités avec JD Manning depuis un petit moment maintenant. Voilà maintenant un an que le petit manège JD/Jhordan durait. La chose avait commencée l'été dernier et depuis cela n'avait cessé de durer. Pas plus tard qu'hier les deux jeunes femmes s'exercaient à leur activité favorites; le voisinage compliqué.

JHORDANVire tes pattes de ma boite aux lettres salope !
JDCrève blondasse ! Ton courrier est à moi, viens le chercher si tu le veux.
JHORDANMais quel âge tu as ?
JDC'est toi qui a commencé chérie.
JHORDANEspèce de ...

Jhordan ne finit pas sa phrase mais elle courra comme elle n'avait jamais couru auparavant. Beaucoup se demandaient, Jhordan la première, comment elle faisait pour garder la ligne, la réponse se trouvait ici. Ces courses poursuites quotidienne avec JD la poussait à galoper comme une gazelle. Hier Jhordan récupéra son courrier, après avoir été le chercher au fond d'une bouche d'égouts. Cette rumeurs aussi était vérifiée; Jhordan et JD se détestaient et tout le quartier en était témoin grâce à leur marathon journalier d'apple road jusqu'à lemon street pour revenir à apple road.

Ocean Groove, le Mercredi 1 Juillet 2009 -
In front of the Manning's house.

Comme la tradition l'exige aujourd'hui c'était au tour de Jhordan de s'en prendre à sa voisine. C'est donc bien décidée et le plus discrète au possible qu'elle se dirigea vers le trois mile huit cent cinquante et un d'apple road. Le mercredi qu'elle belle journée, journée des poubelles qui plus est. C'est donc la banane aux lèvres que Jhordan pensait déjà à son futur crime très drôle. Elle se dirigea vers la poubelle, les mains croisées sur sa poitrine, le regard ailleurs. Son expression corporelle voulait jetter un 'Je ne fais que me ballader, pourquoi vous me regardez' mais en réalité elle affichait un 'je vais faire une putain de connerie et je suis super fière de moi'. En toute tranquillité elle s'approcha de la bête et se positionna à ses côté quelques minutes lui jettant des regards pervers de satisfaction. Mais le plaisir ne fut que de courte durée car la porte d'entrée qui se trouvait dans son dos s'ouvrit. JD Manning se trouvait sur son pallier, Jhordan s'empressa donc de shooter dans la poubelle qui se retourna et se vida sur la belle pelouse de la brune. Vengance achevée, Jhordan souria bêtement à sa voisine, tandis que celle-ci affichait un air très en colère. Il était temps de commencer le sprint quotidien il me semble, nan ?



Dernière édition par Jhordan Kennedy le Jeu 16 Juil 2009 - 23:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (IN FRONT OF THE MANNING'S HOUSE) Mer 15 Juil 2009 - 22:26

    Ah l'été. Quelle belle saison, vous ne trouvez pas ? La jeune femme adore l'été. Le soleil qui se montre présent chaque journée, les habits légers, les baignades, que ce soit à huit heures du matin, ou bien minuit, l'eau sera aussi agréable. Quand elle était petite JD adorait aller à la plage avec ses parents. Etant fille unique, elle risquait de s'ennuyer toute seule, mais elle arrivait toujours à s'occuper et il était difficile de la faire partir de la plage. Désormais JD vivait seule, et cela s'était quand même sur un coup de tête, mais elle ne regrettait pas. JD se sentait beaucoup mieux dans cette belle maison. En parlant de celle ci. Chaque maison à ses voisins, à moins que la maison se situt dans un coin réellement paumée, mais je m'égare. Habitant dans une maison, JD a donc des voisins et en particulier une voisine qu'elle ne porte pas réellement dans son coeur, Jhordan Kennedy. Ces deux là adoraient se chamailler. Il ne se passait pas une journée sans qu'une des deux fassent une blague à l'autre, mais qui dit blague ne dit pas forcément drôle chez les deux jeunes femmes.

    Aujourd'hui, en se réveillant, JD eut une idée malsaine dans la tête. Bien évidemment c'était un acte qu'elle ferait contre sa chère voisine. Après s'être lavée, habillée, avoir mangé, la jeune femme mit son idée à l'oeuvre. Elle sortit de chez elle et se dirigea vers la boîte aux lettres de Jhordan Kennedy. Elle avait dans l'idée de lui prendre son courrier et de le lui garder. Une fois qu'elle fit ce qu'elle avait à faire, le son d'une voix familière vint jusqu'à ses timpans.

      jhordan ▬ « Vire tes pattes de ma boite aux lettres salope ! »
      jd ▬ « Crève blondasse ! Ton courrier est à moi, viens le chercher si tu le veux. »
      jhordan ▬ « Mais quel âge tu as ? »
      jd ▬ « C'est toi qui a commencé chérie. »
      jhordan ▬ « Espèce de ... »

    Et c'est à ce moment là que leur footing matinal commenca. JD, le courrier à la main courrait devant Jhordan, qui elle, lui courrait après. JD finit par jeter le courrier de la blonde dans une bouche d'égout pour enfin rentrer chez elle. Un point pour elle aujourd'hui.

    Le lendemain JD s'attendait à un retour de change de la part de la blonde mais elle n'avait aucune idée de ce qu'elle avait en tête. En ouvrant ses volets, la jeune femme découvrit Jhordan qui vint se poster à côtés de sa poubelle. JD enfila alors son peignoir et courut vers la porte d'entrée afin de sortir. Et à ce moment là, Jhordan shoota dans la poubelle de JD. Celle ci sentit sa colère montait en elle.

      jd ▬ « Espèce de blondasse ! »
      jhordan ▬ « Ah Ah ! Ca t'énerves n'est-ce pas ? »
      jd ▬ « TG Pétasse ! »


    Et JD commenca à courir, ce que Jhordan fit instinctivement. Ah lala, elles ne changeront donc pas. Jhordan réussit finalement à rentrer chez elle, et JD fit de même. Mais une fois rentrée chez elle, JD ne voulait pas en finir aussi facilement. Elle monta dans sa chambre, et enfila des vêtements un peu plus protecteurs qu'un pyjama et un peignoir. Une fois cela fit, elle sortit de chez elle et se dirigea vers la maison de Jhordan. Et elle commenca à taper à la porte, mais aussi à sonner autant de fois qu'elle le pouvait, rien que pour la faire ch***.

      jd ▬ « je t'attends BLONDY BLONDASSE. »


    Et JD continuait de taper et en même temps de sonner. Ca devait être assez insupportable de l'autre côté mais JD s'en fichait royalement. Elle rêvait du moment où elle réussirait à l'attraper et puis tant qu'à faire lui tirer les cheveux jusqu'à les lui arracher. Ah, ça la faisait se sentir vivante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (IN FRONT OF THE MANNING'S HOUSE) Ven 17 Juil 2009 - 17:48

Une fois la poubelle de la demoiselle étalée sur le sol, les choses commençaient à se gatter, comme à chaque fois. Il était clair que Jhordan adorait, non pas JD, mais la faire chier, mais disons que leurs footings longue durée devenait vite épuisant et c'est d'ailleurs ce qui freinait Jho à chaque fois qu'elle pensait aux représailles, mais malgré ça cet argument ne la retenait pas bien longtemps éloignée de la demoiselle, son envie de s'immiscer dans sa vie et de tout foutre en l'air était tellement plus puissante que la fatigue à l'idée de courir les quelques kilomètres du quartier.

JD : Espèce de blondasse !
Jhordan : Ah Ah ! Ca t'énerves n'est-ce pas ?
JD : TG Pétasse !

Comme prévu, il était l'heure de se mettre à courir. Les pieds de Jhordan ne bougeaient pas d'un seul pas jusqu'à ce que la brunette décide d'ouvrir officiellement les hostilités. JD commença à courir après Jhordan, mais cette dernière rentra chez elle. Il fallait avouer que sur ce coup là elle n'avait pas beaucoup couru étant donné que les deux demoiselles habitaient la même rue et donc qu'à quelques pattés de maisons l'une de l'autre. Jhordan rentra donc chez elle et JD suivit le même chemin, mais en direction de sa propre demeure.

Jhordan se posta donc devant la télé, la zappète à la main. Il était rare pour la demoiselle de profiter d'un moment devant la télé, pour une fois que Jayhan ne se trouvait pas dans le coin pour la faire chier, la télécommande à la main, à zapper toutes les secondes afin de ne pas trouver un programme intéressant, mais de seulement énerver sa cousine en faisant défiler les chaines. Mais le plaisir n'était pas très présent. Certes Jhordan avait la télé et visiblement la maison pour elle toute seule, mais son esprit était focalisé sur JD, elle pensait déjà à ses futurs batailles, à son prochain plan pour emmerder sa voisine qu'elle détestait tant, d'ailleurs personne n'a jamais su pourquoi elle se détestait, mais elles se détestaient point barre. C'est donc l'esprit ailleurs que Jhordan ne regardait absolument pas la télé, alors qu'elle en avait l'occasion pour la première fois en sept ans. Mais la sonnette et les tambours de la porte vint la sortir de ses pensées malsaines envers Manning. La blondinette se dirigea donc vers la porte, droit dans la gueule du loup, car derrière cette porte se trouvait l'objet du mal : JD. Ce que Jhordan remarqua par la fenêtre qui se trouvait sur son chemin pour aller ouvrir la porte. Au vu de la puissance que déployait la jeune femme pour taper à cette porte Jhordan comprit qu'elle n'était pas là pour lui piquer son courrier, retourner ses poubelles, déterrer ses fleurs ou jeter des œufs sur les vitres, JD était là pour passer au niveau supérieur.

JD : Je t'attends BLONDY BLONDASSE.

Il n'y avait plus aucun doute, cette voix Jhordan l'aurait reconnue parmi des milliers, miss Manning était bien la furie qui cognait à sa porte pour lui péter la gueule en toute légitimité. Le fait est que Jhordan Kennedy ne se jette pas dans la gueule du loup aussi simplement et facilement. Sautillant sur place derrière la porte à la recherche d'une idée de génie pour devancer sa voisine et pour ne pas se prendre une patate en plein nez sur le pallier de sa maison, Jhordan eut alors l'idée qui lui éviterait ce geste. Elle se dirigea vers l'arrière de la maison et passa par la porte qui se trouvait derrière, celle qui donnait sur le jardin. Elle sortit de la maison et escalada, le petit grillage présent entre son jardin et son allée de garage, elle se colla au murs extérieurs de la maison tel un super espion à la James Bond Girl. Elle arriva au bout du mur et pencha donc légèrement la tête pour voir où en était JD. La réponse était largement prévisible, toujours collée à la porte la demoiselle s'évertuait à taper et taper de plus en plus fort contre cette dernière tout en gardant son doigt appuyé sur le bouton de la sonnette. Il était tant, le combat devait avoir lieux, c'était maintenant ou jamais. Jhordan inspira fortement et expira tout aussi fort et elle courut en direction de JD.

Jhordan : Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaahhhhhhhhh !

Lançant un cris de guerre digne des plus grandes productions hollywoodiennes Jhordan arriva en courant vers JD qui en en entendant le gloussement de Jhordan se retourna. La blonde monta donc, toujours en courant, les quelques marches qui se trouvaient devant son logis et sauta sur JD. Agrippée sur son dos, les jambes autours de ses hanches et ses bras autour de son coups, Jhordan continuait à crier comme si sa vie en dépendait. Les demoiselles commencèrent alors la descente dangereuse que constituaient les petites marchent de devant chez Jhordan. Le drame eut lieux au moment de descendre l'ultime pallier, Jhordan sur le dos de JD déséquilibra la jeune femme et les deux demoiselles s'écrasèrent sur la pelouse de la première. Daniel Craig peut se rhabiller, le prochain James Bond c'est pour Jhordan&JD !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (IN FRONT OF THE MANNING'S HOUSE) Sam 18 Juil 2009 - 17:59

    Ceux qui connaissent Jhordan et JD savent pertinemment que chaque jours ils auront droit à la bataille quotidienne des deux jeunes femmes. Allez savoir pourquoi, depuis qu'elles habitaient à côté, elles se sont toujours détestés. Certains voisins ont marre de leurs querelles, d'autres trouve cela amusant et y assister de leur jardin. C'était un peu le spectacle du quartier. Ca ressemblait un peu aux temps des gladiateurs, sauf que c'était gratuit, et puis c'était deux femmes. Mais ne nous écartons pas du sujet principal.

    JD se tenait toujours devant la porte de la résidence de Jhordan Kennedy. Sa main droite se tenait vers la sonnette, dont un de ses doigts restait sur la sonnette afin de ne pas arrêter la sonnerie. Quant à son autre main, elle lui servait à tapper contre la porte assez fortement. JD était en train d'insulter Jhordan de l'autre côté et il n'y avait aucune réponse de la part de la blonde, elle trouvait ça bizarre et commencer à penser que Kennedy préparait un mauvais coup. Mais ça n'empêchait pas JD de continuer à tapper comme une dingue sur la porte. Puis un cri hardent se fit entendre.

      jhordan : Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaahhhhhhhhh !


    A ce cri JD ne put s'empêcher de se retourner et vit Jhordan qui courrait à vive allure vers elle. JD n'eut le temps de courir à son tour, que la blonde s'aggripa sur JD par le dos. Celle ci marchait assez vite, et en tournant afin d'essayer de faire tomber Jhordan, mais rien à faire, la jeune femme s'aggripait bien à elle. JD marchait vers les marches, de la maison de Jhordan, sans le faire exprès. Et JD ne vit pas ces fameuses marches. Elles firent donc toute les deux, une assez mauvaise chute. Elles étaient maintenant toutes les deux allongés sur la pelouse. Mais JD n'allait pas se laisser faire comme ça. Elle essaya de se lever, et se dirigea vers Jhordan. Elle se positionna sur elle, et commença à lui tirer les cheveux. La prise classique pour une bagarre entre femmes. Jhordan, se débattant, et JD continuant, elles roulèrent toutes deux sur la pelouse. JD ne voulait pas lacher ses cheveux.

      jd : tu vas me le payer sal*** !!


    Et les deux jeunes femmes continuaient de se battre sous les yeux ébahis de leurs voisins, qui, malgré le fait qu'ils étaient outrés de les voir ainsi, ne faisaient absolument rien pour les séparer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (IN FRONT OF THE MANNING'S HOUSE) Lun 27 Juil 2009 - 14:59

Les grands enfants sont ceux qui n'ont jamais perdu leur innocence parait-il. Dans le cas de Jhordan on pouvait aisément deviner que son innocence s'était envolée il y a plusieurs années, certains même se demandaient si elle avait un jour faire preuve d'une quelconque innocence, d'une quelconque empathie ou sympathie, d'une quelconque humanité. C'est donc dans son immaturité la plus parfaite que Jhordan sauta au coup de son ennemie. Le spectacle qu'offraient les deux demoiselles à leurs voisins était tellement intéressant que certaines de leurs vieilles voisines, maitre dans l'art du commérage, avaient déjà installées des chaises sur le parterre d'herbe dont disposait l'avant de leur demeure, histoire d'avoir une vue entière et parfaite sur la scène qui se déroulait sous leurs yeux. Une chose était sûre aucune d'entre elles ne manqueraient de raconter ce qu'elles voyaient le lendemain dans tous le quartier, c'est d'ailleurs comme ça que Jhordan & JD s'étaient forgées une réputation des plus solides. Une fois grimpée sur le dos de Manning et une fois les deux cascadeuses à terre, les choses sérieuses commençaient. JD s'était empressée de se redresser afin de pouvoir grimper sur Jhordan et de pouvoir se retrouver en supériorité, la brunette ne perdit pas une seconde à son avantage physique et commença à tirer les cheveux de Jho sans aucune pitié. Les combats de filles sont toujours les plus drôles et les plus mémorables. Jhordan avait passée quelques mois en maison de redressement pour comportement et attitude violente, alors il fallait avouer que le tirage de cheveux et les marques de griffes sur les bras n'étaient pas sa tasse de thé. Jho était plutôt une habituée des coups de poings et des coups de pieds, demandez donc à Rhys Blythe, il vous le confirmera sans problème.

JD : Tu vas me le payer salope !

A cet instant les deux jeunes femmes se lancèrent dans des roulades majestueuse à travers le jardin de Jhordan, l'une refusant de lâcher les cheveux de l'autre et l'autre refusant tout simplement de lâcher l'autre. Jhordan n'avait jamais jouée les boxeurs sur JD, enfaite Jhordan détestait JD tout en l'appréciant en même temps. Leurs cabrioles et leurs prises de têtes étaient vraiment quelque chose que Jhordan adorait, c'est d'ailleurs pourquoi elle n'avait jamais mis fin à ce petit jeu et c'était également la raison qui l'avait poussée à commencer cette mascarade, mais Jhordan ne voulait pas devenir violente envers JD, disons que dans certains cas le tirage de cheveux et les griffures félines sont bien plus appréciables que les coups de poings et les coups de pieds, c'est pourquoi elle ne s'était jamais emportée avec JD, parce que la réelle violence aurait transformée leur relation conflictuelle en relation malsaine, ce que Jhordan ne voulait pas. Dans cette histoire elle passait beaucoup plus de temps à s'éclater qu'à vouloir réarranger le portrait de miss photographie de l'année. C'est donc un état d'esprit totalement enfantin et amusé que Jhordan réussit à se sortir des pattes de JD. Elle se leva, suivit de peu par JD. Quand JD & Jho se battaient il fallait être rapide à se relever, vous ne savez jamais de quoi l'une est capable, tout comme l'autre. Toute deux debout sur l'herbe de la blondinette, elle se fit fassent. Jhordan commença donc son imitation vulgaire de n'importe quel sumo digne de ce nom. Elle frappa violemment sa jambe droite sur le sol, suivit de la gauche, sa main droite vint se cogner sur sa cuisse droite et pareillement de sa main gauche sur sa cuisse gauche, elle se pencha légèrement et s'abaissa. A présent Jhordan ressemblait à n'importe quel sumo, une centaine de kilos en moins bien sûr.

Jhordan : Je t'attends Manning !

Jhordan fixait JD attendant une réaction quelconque de la brunette.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: (IN FRONT OF THE MANNING'S HOUSE)

Revenir en haut Aller en bas
 

(IN FRONT OF THE MANNING'S HOUSE)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Apple Road & Lemon Street-