AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 + you won't suspect a thing.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Teza Stark
hot ash, dead match.
avatar

♦ Posts : 1495
Multinicks : georgie, jemima, reggie, louisa, matt & selina
♦ Credits : ava@dripping alchemy. ~ sign@mine

Status : love is for children
Address : about five feet from kicking your ass.
Job/Studies : criminal + hostess in Z Cars
Quote : it’s okay. everyone’s survival looks a little bit like death sometimes.


HALL OF FAME
To Do List: visit mom and dad, finish him off, slap a bitch, call Maddox
Contact List:
RP status: [ ■ ■ ■ ■ ] ; angus - ridley - elyes - eliott

Message(#) Sujet: + you won't suspect a thing. Mar 23 Juin 2015 - 11:24



In the cobwebs and the lies
I'm learning all your tricks.



L'air étouffant de Miami ne la dérange pas, elle y est accoutumée à présent. Une légère brise accompagne ses pas, la démarche calme, son pouls ne trahissant même pas les enjeux de cette soirée aux docks. Un homme est à ses côtés, grand, élancé, le teint pâle comme la mort. Il est anxieux. Jette sa troisième cigarettes qui vient s'échouer aux pieds de la jeune femme. Agité, il fait les cents pas, sa main empoigne fermement la anse d'un sac à dos abîmé par le temps. « Il ne viendra pas.. » déclara-t-il, fébrile. Teza lui offre pour seule réponse un haussement de sourcils avant de reporter son regard sur sa montre. L'heure du rendez-vous n'était dépassée que de deux petites minutes. Lors de rendez-vous comme celui-ci, rare sont ceux à se pointer en avance, au contraire, plus les minutes défilaient, plus la partie adverse paniquait. La preuve avec l'imbécile qui tournait sur lui même. Un chien jouant avec sa queue avait plus de chance. « Et pourquoi m'envoyer une gonzesse pour me protéger?! Autant me donner un flingue, je me débrouillerais aussi bien.. » elle sourit. Teza, elle est habituée à ce genre de réaction machiste, elle s'en fiche. Encore une fois, comme si elle ignorait pourquoi elle était là, la brune hausse les épaules. Elle sent sa nervosité monter d'un cran, et n'en est que plus satisfaite. Qu'il rentre chez lui ou non lui est égale, qui il était, ce qu'il avait à délivrer ce soir, lui importait aucunement. La jeune femme songe seulement à son loyer à payer. Enfin, une silhouette s'avance vers eux... Son meilleur ami, un vieux couteau de chasse, bien sanglé à sa cheville, les mains fourrées dans les poches de son blouson en cuire, sa longue chevelure brune oscille au grès du vent. Elle attend, son regard perçant scrutant l'horizon, observant cet homme. Avec impatience, sa bottine martèle le bitume à un rythme régulier et agace au passage le gringalet à sa gauche. Une nouvelle fois, elle n'avait pas a espionner un mari infidèle, pas à organiser un cambriolage pour récupérer des photos douteuses. Elle devait protéger ledit gringalet. De quoi? Elle s'en fichait. Comme toujours, l'important; le fric. Loin d'en avoir après l'argent, Teza se fiche du sort de ses clients, ne voit toutes ces histoires que comme les aléas de son métier, rien d'autre. Elle le suit, veille sur ses arrières, et rentre chez elle comme une autre soirée normale dans la vie de la brune. L'homme mystère n'est alors qu'à quelques pas, il reste immobile, aussi détendu que l'est Teza. « Qui es-tu? » balance l'agité du bulbe. « Ce n'est pas avec toi que je devais faire affaire. » Un changement de plan? Pas de quoi affoler la brune qui reste impassible, elle observe. « Non, non. » renchérit son boulet. Il fait demi-tour, revient sur ses pas, puis se décide à retourner vers la voiture. Avec colère il déblatère « On se paie ma tête! Je ne ferais pas affaire avec un nabot .. » il n'est pas très grand certes, mais la brune ne juge pas en fonction de critère aussi futile. Toutefois, lorsqu'elle aperçoit le regard de l'intéressé, elle ne peut s'empêcher de sourire. Sa patience était aussi limitée que la sienne. L'asticot se tortillant à ses côtés fini par sortir son portable, il compose un numéro et fulmine encore .. « Je refuse .. » La brune se fiche pas mal de l'issue de cette rencontre, mais la réaction du 'nabot' va considérablement changer la donne..

_________________

I'm well acquainted With villains that live in my head.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t11652-i-learn-through-sorrow http://www.filthy-secret.com/t11934-journal-de-bord-de-teza-stark
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: + you won't suspect a thing. Sam 2 Jan 2016 - 13:21

Récupérer le sac et son contenu. Ainsi étaient les ordres qu'on lui avait donné pour ce soir. Intrigué et en proie à un ennui mortel depuis le silence radio des semaines passées, Angus avait accepté sa nouvelle mission sans rechigner ni même poser plus de questions. Son boss lui avait fait passer toutes les informations nécessaires. Le type était grand, légèrement arrogant et en proie à des crises d'angoisses nocturnes, un businessman quelconque embourbé dans une affaire qui le dépassait et assumant mal ses actes. Il serait très certainement accompagné de quelques malabars, chargés d'assurer sa défense. Rien qui n'inquiétait franchement le châtain, qui de toute manière n'avait pas en tête d'utiliser la violence, cette nuit. C'était un petit défi qu'il se lançait lui-même ; il avait entendu les directives de son boss mais s'était lui-même mit la barre un peu plus haute. Il essaierait, ce soir, de faire l'échange sans utiliser la violence. Ça le changerait d'ordinaire et s'il parvenait à récupérer le sac sans embrouilles, peut-être que sa place au sein du gang grimperait légèrement. Assit au volant de sa sombre voiture, le châtain observa discrètement l'arrivée de sa cible. Il sortit de la voiture, et comme prévu, il reconnu la description qu'on lui avait faite, mais quelque chose d'autre clochait et Angus plissa légèrement les yeux lorsqu'une deuxième silhouette, plus fine, plus frêle, sortit également de la voiture. Là où il s'attendait à voir une troisième personne sortir, les portes de la voiture claquèrent et les deux silhouettes se rendirent au point de rendez-vous. Le type n'avait pas de second garde du corps. Ce qui voulait dire que la nana qui l'accompagnait était suffisamment capable de gérer la situation seule. Angus prit note de l'information et ouvrit sa boîte à gants afin de sortir son arme fétiche. Tant pis... Il essaierait une prochaine fois de ne pas avoir recours à la violence. Reniflant brièvement, le criminel observa encore quelques minutes le duo, puis sortit enfin de sa voiture pour les rejoindre. D'un pas lent, il avança vers eux et son regard clair oscilla entre le sac à dos que tenait l'homme et la posture calme et assurée de la brune à ses côtés. Il s'arrêta à une dizaine de pas d'eux alors que le bonhomme était visiblement en proie à une de ses angoisses. Angus resta impassible face à lui, il ne prit même pas la peine de répondre ou de lui renvoyer la balle alors qu'il se faisait clairement insulter. « Le sac. » se contenta t-il de dire en donnant un coup de menton vers l'objet en question. Les mains croisées devant lui, Angus pencha légèrement la tête sur le côté et leva les yeux au ciel lorsque le type continua dans son délire. La nana derrière lui n'avait pas bougé d'un pouce, elle était visiblement aussi calme et professionnelle qu'Angus et ne se laissait pas perturber par le comportement exécrable de celui qu'elle devait protéger. Lassé de son comportement, le criminel le regarda s'éloigner légèrement et secoua doucement la tête, espérant qu'il n'aille pas contacter quiconque l'avait envoyé ici. Malheureusement, il alla chercher dans la poche de sa veste un téléphone dernier cri et le sortit avant de continuer à se plaindre. Yap yap yap. Tout ce qui parvenait aux oreilles d'Angus n'étaient que des jérémiades inutiles et chaque minute qui passait retardait sa mission. Jetant un petit coup d’œil préventif à la brune, Angus sortit son arme et d'un geste anodin, le pointa vers le type avant d'appuyer sur la gâchette. Son téléphone tomba au sol, le sac également. Puis suivit le corps plombant de sa victime.
Revenir en haut Aller en bas
Teza Stark
hot ash, dead match.
avatar

♦ Posts : 1495
Multinicks : georgie, jemima, reggie, louisa, matt & selina
♦ Credits : ava@dripping alchemy. ~ sign@mine

Status : love is for children
Address : about five feet from kicking your ass.
Job/Studies : criminal + hostess in Z Cars
Quote : it’s okay. everyone’s survival looks a little bit like death sometimes.


HALL OF FAME
To Do List: visit mom and dad, finish him off, slap a bitch, call Maddox
Contact List:
RP status: [ ■ ■ ■ ■ ] ; angus - ridley - elyes - eliott

Message(#) Sujet: Re: + you won't suspect a thing. Lun 4 Jan 2016 - 17:15

Protéger un homme lors d'un échange, cela devrait être un boulot de routine, la mission facile. On accompagne le gars en question, on reste sagement à ses côtés, on attend le temps qu'il faut, assure un échange dans des conditions optimales, et on rentre à la maison une liasse de billets à la main. Dans l'idéale, c'est assez simple. Toutefois, Teresa l'a fait un assez grand nombre de fois pour savoir que rien n'est aussi simple qu'il n'y paraît. Un rendez-vous comme celui-ci présente de nombreux défauts, des données trop aléatoires qui peuvent en changer l'issue d'un moment à l'autre. La préparation n'y change alors pas grand chose. Pour preuve, rassuré cet homme n'a pas pour autant fait baisser son niveau de stress. Certes, Teza n'est peut être pas non plus la personne idéale pour rassurer quelqu'un. Froide et distante, plus encore lorsqu'il s'agit d'un parfait inconnu dont le sort l'indiffère, elle était bien incapable de montrer un intérêt suffisant, et une chaleur humaine -pourtant nécessaire- pour apaiser un esprit soucieux. Voilà, pourquoi elle grimace, elle observe le nouvel arrivant, le détail de la tête aux pieds, se méfie comme elle se méfierait de n'importe quel armoire à glace qu'on aurait pu envoyer. Le fait qu'il semble moins costaud ne le rend pas moins menaçant, et Teza sait ô combien les apparences peuvent être trompeuses pour être l'incarnation même de cet adage. Toutefois, elle en oublie de se méfier de son petit protégé, qui, fébrile, prend des risques inutiles. Ainsi elle a le temps de voir l'homme face à elle sortir une arme, mais guère le temps d'agir. Elle observe ainsi son protégé s'échouer lamentablement au sol, sans le moindre sursaut ni haussement d'épaule. « Sérieusement? » balance-t-elle au tireur, levant les yeux au ciel et sortant enfin les mains de ses poches pour les laisser retomber le long de ses jambes. Pour être clair, la mort de cet homme lui fait ni chaud ni froid et ne l'empêchera pas de dormir. Son souci premier à cet instant, c'est bien de ne pas s'être fait payer la totalité de la somme avant. Heureusement pour elle, l'expérience et les années de métiers lui ont apprit à se faire payer au moins la moitié en amont. Mais voilà qu'il gisait au sol sans avoir prit la peine de lui donner les 40% restant. En cela, c'était une mauvaise soirée pour la jeune femme. Teresa s'avance vers le corps sans vie près de la voiture et se baisse pour lui faire les poches -au cas où une enveloppe à son intention traîne par là, mais rien- et garder aussi la main mise sur la cargaison. S'il pense s'en tirer sans échange alors qu'elle se fait léser de 40% de son salaire, il se fourre le doigt dans l'œil. « Qu'on soit clair, tuer le messager ne va pas facilité l'échange mon bonhomme. » Pas plus effrayée par l'arme entre ses mains elle s'est stratégiquement rapprochée de la voiture au cas où ça tourne mal, la brune reprend. « Je dois encore me faire payer, donc à moins que tu ais 2500$ dans tes poches, tu ne verras pas la couleur de ce sac. » les dés sont lancés, faites vos jeux.

_________________

I'm well acquainted With villains that live in my head.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t11652-i-learn-through-sorrow http://www.filthy-secret.com/t11934-journal-de-bord-de-teza-stark
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: + you won't suspect a thing. Ven 29 Jan 2016 - 22:35

Il ne fallait plus préciser combien la patience d'Angus Shields pouvait être fine. Ce soir, elle avait été encore plus qu'éphémère et alors que l'odeur du coup de feu qu'il venait de tirer embaumait encore ses narines, le criminel se sentait à nouveau emprunt d'un calme Olympien. La brune ne sembla pas le moins du monde affectée par la perte de son client et Angus, la respiration posée et silencieuse, ne fit que hausser les épaules en guise de réponse. « Ça aurait finit en vrai bain de sang s'il avait passé cet appel... » formula t-il finalement, pris d'un égard considérable envers sa rivale nocturne. Elle le savait tout aussi bien que lui. Et de par son comportement détaché, lui, avait bien compris qu'elle n'en était pas à son premier coup d'essai, loin de là. C'est pour cette raison qu'il baissa son arme et la regarda se diriger vers le sac qu'il avait réclamé un peu plus tôt. « Tu m'prends pour un bleu ou quoi ? » lui demanda t-il en faisant enfin lui aussi un pas vers le sac. Il n'en oubliait pas sa mission pour autant, mais devait avouer ré-évaluer complètement les choix qui s'offraient à lui tant le manque de réaction de la brune était surprenant. « J'me doute, mais il se fera peut-être plus à l'amiable qu'avec ton pantin de pingouin... » dit-il en donnant un coup de menton au corps gisant au sol et dont l'unique trace de son passage se manifestait par la mare de sang qui s'étendait graduellement au sol. Il fixa alors les yeux encore ouverts de l'homme en costard, attendant de voir si une pointe de remord se manifesterait, mais au lieu de ça, c'est un sentiment d'invulnérabilité qui saisit son âme. Il se sentait puissant. Dans la nuit, le corps aurait disparu pour ne jamais être retrouvé et personne ne pourrait lier la disparition du type à la présence du criminel sur les lieux... Parce qu'il n'y avait personne d'autre ici ce soir que lui et la brune. Et il ne se faisait aucun soucis quant à elle, elle semblait suffisamment intelligente pour ne pas dévoiler à son patron l'identité de celui qui avait fait foirer sa mission. Son regard azur toujours fixé sur le défunt, Angus esquissa un petit rictus avant de reporter son attention sur la phrase que formulait la nana. Ses motivations le surprirent et il haussa alors les sourcils. Elle ne faisait ça que pour l'argent ? « Et si tu commençais par m'dire c'qu'il y a dans ce sac ? » l'interrogea t-il afin d'évaluer la gravité de la chose. « J'te dirai si ça vaut vraiment 2 500$ ou si tu t'es fait arnaquée par ton boss. ». Il s'arrêta à quelques mètres du capot de la voiture alors que la nana s'en était rapprochée doucement. Il ne pouvait pas la laisser partir aussi facilement. Peu importe ce que contenait ce sac, ses directives avaient été claires et il repartirait avec cette nuit, que la nana se montre raisonnable et accepte de le lui donner ou qu'il doive utiliser un autre moyen pour l'obtenir... Il venait d'utiliser une forme de violence sur le type qu'il venait de refroidir et apprécierait fortement ne pas avoir à en abuser sur la brune... mais le châtain était aussi imprévisible que changeant et si les choses n'allaient pas dans son sens, il se pouvait qu'il finisse par oublier complètement ses bonnes résolutions et ne doivent disposer d'un deuxième corps à l'issu de la soirée... Tout ça pour deux milles cinq cent pauvres billets verts...
Revenir en haut Aller en bas
Teza Stark
hot ash, dead match.
avatar

♦ Posts : 1495
Multinicks : georgie, jemima, reggie, louisa, matt & selina
♦ Credits : ava@dripping alchemy. ~ sign@mine

Status : love is for children
Address : about five feet from kicking your ass.
Job/Studies : criminal + hostess in Z Cars
Quote : it’s okay. everyone’s survival looks a little bit like death sometimes.


HALL OF FAME
To Do List: visit mom and dad, finish him off, slap a bitch, call Maddox
Contact List:
RP status: [ ■ ■ ■ ■ ] ; angus - ridley - elyes - eliott

Message(#) Sujet: Re: + you won't suspect a thing. Dim 13 Mar 2016 - 20:03

« Et pourquoi serais-tu le seul à t'amuser? » C'est vrai, devrait-il être le seul à se sentir enivré par le meurtre, ivre de cette sensation de pouvoir si délectable? Pourquoi la brune devrait-elle sans priver? Soit, l'idiot qu'elle protégeait à peine quelques minutes auparavant, allait les faire tuer. Son appel de panique ne l'aurait pas ramené chez elle, des billets verts plein les poches. Regrettable, très regrettable. Toutefois, la tournure des événements est bien plus excitante que prévu. Certes, elle s'attendait à une mission pépère, être rentrée pour dîner autour d'un bol de céréales et devant une enquête policière qu'elle serait capable de résoudre en un rien de temps. Son attention, bien plus attiré par le parti adverse que par le défunt, Teresa le jauge en rival davantage qu'en adversaire. Tout deux font preuve de calme et d'un détachement certain face à la situation. En outre, il range son arme et s'approche en douceur. Il l'a sous-estime? Non, son air attentif et intrigué témoignent d'un certain intérêt pour sa personne. Un prédateur qui rôde autour de sa proie, il l'observe, évalue les nouvelles données qui s'étalent devant lui, tente de la percer à jour. Teza est un mystère qui tend à s'épaissir. Un trait de sa personnalité qu'elle entretien et arbore avec fierté. « Serais-tu entrain d'insinuer que je suis plus malléable que notre cher ami? La, c'est toi qui me prend pour un bleu ! » Comme si elle allait déguerpir et se contenter d'un petit arrangement. Non, après tout, s'il souhaite pimenter l'échange qu'à cela ne tienne, la brune y est tout à fait disposée. Un sourire éclair alors son visage. Il est surprit? Une femme ne peut-elle pas se lancer dans la protection de sombre idiot dans le seul but de s'enrichir? Ce qu'il y a dans ce sac? Tente-t-il de jouer sur sa faiblesse apparente pour lui tirer les vers du nez? Malin en plus de ça. La belle hausse les épaules, toujours aussi désintéressée par ce qui l'entoure. « Pas la moindre idée, je ne pose pas de questions inutiles, moins j'en sais, mieux c'est. » Ce que contient ce sac? Elle n'en a vraiment pas la moindre idée, elle n'est pas désireuse de se mêler de ce genre d'affaire. Son rôle de garde du corps lui suffit et paye bien assez. Il est fort possible que la somme promise soit inférieure au caractère précieux du cargo, mais ça aussi, elle s'en moque. Teza n'a pas la folie des grandeurs, on pense souvent la berner lorsqu'on l'embauche mais cela lui est égale. Plus bas on l'estimerait plus puissant serait le revers. « Mon boss hein? Et si tu me disais comment tu veux la jouer bonhomme. On se tourne autour on se pose quelques questions indiscrètes, on vide nos chargeurs, on fini ça au corps à corps? Ou tu penses vraiment qu'un arrangement à l'amiable est envisageable? » La brune en profite pour faire quelques pas de plus en direction du sac, toujours dans le but de pouvoir se servir de la voiture comme bouclier en cas d'assaut de bals. Puisque dans ce cas là, la belle, bluff, elle n'a pas d'arme à feu, jamais, elle déteste ça. Plus net, plus expéditif, sans doute trop. Teza adore sentir les os craquer sous ses doigts, pourquoi s'en priver? « Je peux envisager de te laisser repartir avec, mais pas sans rien. Le loyer ne se payera pas à coup de battements de cils.. »

_________________

I'm well acquainted With villains that live in my head.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t11652-i-learn-through-sorrow http://www.filthy-secret.com/t11934-journal-de-bord-de-teza-stark
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: + you won't suspect a thing. Jeu 12 Mai 2016 - 0:18

Plus elle parlait, plus le criminel s’abreuvait de ses paroles. Il l’écouta attentivement, tenta de déceler une inflexion dans sa voix, quelque chose qui trahirait une légère incertitude quant à l’issu de la soirée, mais elle ne laissa rien paraître, pas le moindre trémolo ni signe de respiration saccadée. Il secoua la tête, il ne la connaissait pas mais ne la prenait certainement pas pour une bleue. « J’insinue rien du tout. J’suis pas du genre à faire dans la dentelle. » répliqua-t-il alors mais se doutant qu’elle l’avait compris puisqu’il venait de tirer froidement sur le type en costard sans chercher à le résonner outre mesure. « J’pense juste que t’es pas conne et que tu sais bien que cette mission est plus grande que ce qu’on t’en a dit… », continua-t-il après qu’elle lui ai pourtant dit ne pas savoir ce que contenait le sac. Il en prit note. Ils ne travaillaient pas de la même façon ; lui aimait tout savoir de sa mission, afin d’envisager chaque possibilité et ne pas se retrouver face au mur ; elle, elle devait être plus sanguinaire que lui encore, plus imprévisible et réactive si elle s’enrôlait dans des tâches du genre sans poser de questions. Moins elle en savait, mieux elle se portait, disait-elle ? Il haussa les sourcils, c’était une approche qu’il avait adoptée par le passé et il s’était retrouvé avec une balle dans l’épaule et une sale cicatrice mal recousue marquait encore sa peau pour le lui rappeler à chaque fois qu’il se regardait dans le miroir. Depuis, tout devait être carré, il ne tenait pas à crever comme le pauvre type qu’il venait d’abattre. Et c’est parce que cette nana était sortie de la voiture comme un as de cœur de la manche d’un joueur de poker qu’Angus réfléchit à un plan B, il ne tenait pas spécialement à se battre contre elle. Non pas parce que c’était une fille, ça, il s’en fichait royalement, mais plus parce qu’il sentait bien qu’il n’aurait pas la main. Elle était visiblement plus agile que lui et surtout, surtout très encline à se battre. L’envie de se défouler était pourtant bien là… Il inspira et leva le menton en la dévisageant longuement. Son regard azur dévia rapidement sur le sac duquel elle s’était rapprochée, puis revint se poser sur sa silhouette d’allure pourtant fine. S’il avait baissé son arme, il ne pouvait pourtant pas s’empêcher d’en caresser doucement la gâchette. Il lui suffirait d’une seule balle. Et son chargeur était presque plein… Mais s’il l’abattait et récupérait simplement le sac, il sentait qu’il passerait à côté de quelque chose. Elle l’intriguait. Et c’était rare qu’une nana réussisse à l’intriguer en si peu de temps. Prenant le risque, le châtain avança également vers le sac et s’arrêta à quelques centimètres à peine de son adversaire. Il réprima un petit sourire surpris et secoua la tête « J’pense qu’on peut s’arranger. » balança-t-il de but en blanc. « Combien ton boss te paie pour ce soir ? J’te file un extra si tu m’aides à disposer de notre poids mort. » annonça-t-il en donnant un coup de menton vers le fameux poids mort et en se baissant pour attraper doucement l’objet de ses désirs. Réactive et imprévisible, il l’avait bien analysée, car la nana protégea son bien en posant soudainement son pied dessus, juste avant qu’Angus ne puisse s’en saisir. Il se releva aussitôt et pointa son arme vers la nana avant qu’elle ne puisse réagir plus. Lui aussi était connu pour sa rapidité d’action et son côté imprévisible. « On va avoir un sérieux problème… » commenta-t-il en la fixant de son regard glacial.
Revenir en haut Aller en bas
Teza Stark
hot ash, dead match.
avatar

♦ Posts : 1495
Multinicks : georgie, jemima, reggie, louisa, matt & selina
♦ Credits : ava@dripping alchemy. ~ sign@mine

Status : love is for children
Address : about five feet from kicking your ass.
Job/Studies : criminal + hostess in Z Cars
Quote : it’s okay. everyone’s survival looks a little bit like death sometimes.


HALL OF FAME
To Do List: visit mom and dad, finish him off, slap a bitch, call Maddox
Contact List:
RP status: [ ■ ■ ■ ■ ] ; angus - ridley - elyes - eliott

Message(#) Sujet: Re: + you won't suspect a thing. Sam 28 Mai 2016 - 11:09

Ça non, il n’est pas du genre à faire dans la dentelle, la jeune femme est tout à fait disposée à le croire. Il n’est pas du genre patient non plus par ailleurs, vu la rapidité avec laquelle il a décidé de mettre un terme à la vie d’un pion devenu gênant. Une fraction de seconde et une seule balle, c’est tout ce qu’il faut à cet homme pour s’emparer du sac et se débarrasser de deux ’témoins’ trop encombrant.  Bien sur, une ribambelle de cadavres, ça fait désordre. Peut être est-ce là raison pour laquelle, il n’a pas encore prit l’initiative de tirer sur la belle. Ou la juge-t-il à la hauteur pour éviter de se faire avoir par un excellent tireur? Du moins, peut être est-elle capable d’éviter un coup fatale, mais esquiver la totalité d’un chargeur plein? Bien plus délicat. Non, il semble plus malin, son regard affûté remarque sans mal le petit manège de la belle, tandis qu’elle tente de gagner quelques secondes potentiellement décisives. Certes, elle ne ment pas, si elle préfère tout savoir, enquêter sur toutes les variantes possibles d’une affaire comme celle-ci. Elle avoue modestement, ne pas s’intéresser aux raisons, aux circonstances, ou dans ce cas-là au contenu de la cargaison. Bien sur, on l’a prévenu qu’un seul homme devait se charger du paquet, mais impossible d’en apprendre d’avantage. Teza entrait à l’aveugle dans cette arène, à l’instar de son interlocuteur. « Ce que j’en pense n’a pas d’importance. Mais si tu m’en disais d’avantage, je pourrais peut être décider de changer de camp .. » Inenvisageable en réalité. Teza ne pratique pas la trahison, elle exécute un boulot, ne prend pas parti, évite au maximum de s’investir personnellement. Sauf dans le cas où un homme a un comportement déplacé, odieux ou monstrueux envers femmes et enfants. Seul et unique moment où la jeune femme est incapable de garder la tête froide. En revanche ce soir, elle a bel et bien la tête sur les épaules mais son sang bouillonne dans ses veines. Il n’a pas tord, le blond, elle n’est pas sans ignorer que l’enjeu dépasse un simple échange anodin. Et si elle l’ignorait jusqu’à présent, un coup de feu au bout de dix secondes aurait suffit à la convaincre. En revanche, lui, semble s’y intéresser presque un peu trop. Coquine et provocatrice, la belle lui offre un sourire enjôleur rehaussant sa petite moue aux accents mutins. La brunette mettrait sa main au feu qu’il n’en sait guère d’avantage, du moins ce qu’on a bien voulu lui dire. Il ne faut pas se leurrer, s’ils mettent des pauvres marionnettes comme eux aux devants d’un échange comme celui-ci, c’est bien parce qu’on peut se passer d’eux. Ou qu’ils n’auront rien à dire s’ils tombent entre de mauvaises mains. Le mort, lui, a sans doute emporté plus de secrets dans la tombe. Est-ce pour ça qu’il est mort si vite? La belle commence à s’interroger. Voilà pourtant qu’il propose un deal, la belle, elle, écoute, toujours le sourire aux lèvres mais pourtant si sérieuse. Elle l’observe, ne loupe pas un geste, pas un battement de cil. Son arme repose le long de sa jambe, toujours fermement encrée dans sa main, le doigt sur la gâchette. Il semble offrir un répit alors qu’il est prêt à tirer à n’importe quel moment. Ainsi, à peine eut-il formuler l’idée qu’il se penche vers l’objet tant convoité. Rapide, Teresa pose brusquement son pied sur son sac, l’empêchant de s’en emparer et son flingue dangereusement braqué sur son visage. « Il semble que tu vas vite en besogne. Sois tu présumes bien trop vite que ton marché me convient et comptais seulement t’emparer du sac sans mauvaises intentions. Sois ce n’était qu’une diversion pour m’entuber. L’un comme l’autre, je t’avoue que je n’apprécie pas beaucoup. » Admet-elle, les bras croisés contre sa poitrine. D’un coup de talon, la belle envoie valser le sac qui atterrit sous la voiture. N’ayant plus à focaliser son attention là-dessus, Teza fait un pas en direction du blond. Faisant preuve d’une vivacité étonnante, d’un geste expert, elle empoigne sa main qu’elle fait passer au dessus d’elle, tel un sublime pas de danse parfaitement maîtrisé. La jeune femme se retrouve ainsi derrière l’arme, étroitement collé à lui. Elle parvient à le désarmer -non sans lui tordre un ou deux doigts au passage- et si elle retrouve sa place initiale ce n’est que pour jeter le flingue quelques mètres plus loin. « Désolée de t’avoir séparé de ton adorable maîtresse, mais je ne trouvais pas ça très intime comme conversation pour le coup. » Teza retourne près de la voiture, s’adosse au capot, s’assoit presque, tandis que ses doigts courent sur sa carrosserie brillante. « Bien, maintenant on peut négocier. Je suis disposée à t’aider, mais tu devras nommer ton prix toi-même, on verra si ça m’intéresse… » En réalité, l’argent ne l’importe pas des masses, pas dans ce deal en tout cas, la belle a une autre idée en tête. « J’ai toutefois une ou deux conditions. Premièrement, des frittes, je meurs de faim ! Deuxièmement, t’as tiré, tu le portes ! Troisièmement, qu’est-ce qui t’intéresse autant dans ce sac? » Comme elle l’a si bien dit, elle ne pose pas de questions inutiles. L’affaire en elle-même l’indiffère complètement. Lui, en revanche, a toute son attention.

_________________

I'm well acquainted With villains that live in my head.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t11652-i-learn-through-sorrow http://www.filthy-secret.com/t11934-journal-de-bord-de-teza-stark
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: + you won't suspect a thing. Lun 1 Aoû 2016 - 20:40

L'arme toujours pointée vers la nana, le regard acier d'Angus se planta en plein entre ses deux yeux, là où il laisserait un trou béant s'il venait à appuyer sur la gâchette. Leur discussion n'aboutira vraisemblablement nulle part et Angus ne put d'ailleurs qu'esquisser un petit rictus et secouer la tête « Écoutes, t'es là que pour le fric, j'me trompe ? » lanca t-il sans bouger pour autant. « Mon marché c'est de repartir avec l'intégralité de ce que contient ce putain de sac, et si t'as besoin que j'te paye le loyer pendant trois mois, six mois ou un an, annonce la couleur... Si tu trouves que c'est encore une diversion pour t'entuber, j'veux bien faire un geste et te laisser la carcasse vide du sac où tu pourras ranger tous les billets verts que j'te filerai... » expliqua t-il en perdant néanmoins peu à peu sa patience avec elle. « Mais pour ça, il faudra que t'arrêtes de faire la maline... » conclut-il sans préciser l'issu de la soirée s'il devait en venir à utiliser une nouvelle fois son arme. Une petite minute s'écoula durant laquelle il sentit que la nana étudiait sagement son offre et puis, alors qu'il sentit le vent légèrement tourner, au moment où elle alla pour décroiser ses bras de sa poitrine, le châtain n'hésita plus une seconde et appuya une nouvelle fois sur la gâchette, fendant l'air d'une nouvelle balle qui alla exploser le pare-brise de la voiture face à lui. Il n'eut pas le temps de voir la nana bouger mais elle se retrouva dos à lui et dans le prolongement de son bras, prête à le défausser de son arme et ce d'une seule main. Angus réagit donc au quart de tour et bien qu'il sentit ses doigts être tordus de manière anormale, le criminel agrippa à son tour le bras libre de la nana et le tordit dans son dos sans la ménager et ce jusqu'à l'entendre esquisser un cri de douleur. C'est à ce moment-là qu'il la relâcha en un geste sec et fit un pas en arrière, maintenant ses doigts tordus de sa main libre. « J't'avais dit qu'on allait avoir un problème si tu faisais la maline, putain... » commenta t-il les sourcils froncés de colère. Pour être rapide, elle l'était... Elle l'était même énormément, mais il n'avait pas passé toute sa vie à Chicago et n'était pas arrivé là où il était sans avoir dû faire face à des types plus coriaces qu'elle ou sans avoir à se sortir de situations plus dangereuses que ça. La nana s'était rassise sur le capot de la voiture et il l'avait brièvement vu attraper le bras qu'il venait de lui tordre, certainement pour masser rapidement la douleur, avant de reprendre la parole avec un tel détachement que le châtain esquissa un petit rire médusé. « T'es pas passée loin », dit-il en faisant référence au coup de feu qui était parti « Elle est très jalouse quand une autre s'approche de moi... Le bras, ça va ? » continua t-il en prétendant parler de son flingue comme de la maîtresse que la nana venait de mentionner. Il aurait dû se sentir plus énervé, plus agacé par la situation, mais le fait d'avoir quelqu'un avec autant de répondant qu'elle eut le don de l'amuser et de le calmer, aussi étrange que ça puisse être. Elle reprit d'ailleurs la parole et il fut étonnamment surpris de l'entendre dire qu'elle était prête à l'aider et à négocier, surpris parce qu'il lui avait déjà fait part de sa partie du deal et que visiblement ça ne lui convenait pas. Y avait-il autre chose de lui qu'elle attendait ? Il fronça légèrement les sourcils, pas sûr de bien comprendre, quand elle émit quelques conditions qui l'estomaquèrent un instant. « Tu veux que j't'invite à bouffer des frites ? », réitéra t-il, pas sûr de bien comprendre quand la soirée avait viré de bord de la sorte. Elle resta silencieuse, son regard vert planté dans le sien, puis Angus émit un nouveau petit rire ahuri et reprit comme s'il n'avait pas entendu « Je tire le corps ça marche, toi tu nettoies le sol, la caisse et les fringues qui seront tâchées. Deal. » répondit-il ensuite en s'approchant et en tendant la main à la nana. Pour qu'il ai lieu, un deal se devait d'être scellé par une poignée de main, c'était la coutume. Il attendit donc qu'elle s'exécute avant d'ajouter « Tu poses pas les bonnes questions », en esquissant un demi-sourire malicieux avant de prendre la direction du corps mort. Il ramassa son arme, l'examina sous toutes ses coutures et la rangea dans sa ceinture avant de se baisser et d'attraper le poids mort par les épaules. « Plus vite on aura fini, plus vite on pourra aller grailler. Dépêche-toi ». Elle ignorait vraiment tout de l'enjeu de cette mission, ça n'était pas ce qu'il y avait dans ce sac à proprement parler qui l'intéressait, mais bien plus qui voulait ce sac.
Revenir en haut Aller en bas
Teza Stark
hot ash, dead match.
avatar

♦ Posts : 1495
Multinicks : georgie, jemima, reggie, louisa, matt & selina
♦ Credits : ava@dripping alchemy. ~ sign@mine

Status : love is for children
Address : about five feet from kicking your ass.
Job/Studies : criminal + hostess in Z Cars
Quote : it’s okay. everyone’s survival looks a little bit like death sometimes.


HALL OF FAME
To Do List: visit mom and dad, finish him off, slap a bitch, call Maddox
Contact List:
RP status: [ ■ ■ ■ ■ ] ; angus - ridley - elyes - eliott

Message(#) Sujet: Re: + you won't suspect a thing. Dim 9 Oct 2016 - 21:57

Agacée, la jeune femme se contente de rouler des yeux avec ce même air dramatique dont elle use si bien, et d'un haussement d'épaules assez mou. Oui, la belle est principalement intéressée par l'aspect financier de cet échange. Après tout, ce ne sont pas des sourires mielleux et hypocrites qui payeront le loyer. Toutefois, l'argent n'est pas un réel problème pour Teresa. Cette dernière étant à la fois très économe et très grassement payée pour faire le sale boulot des uns et des autres. Se faire amputer de quelques dollars n'allaient pas l'empêcher de bouffer à sa faim ni l'envoyer à la rue. Toutefois, elle détestait la façon dont le nabot s'adressait à elle. Sa suffisance, son arrogance. Elle n'avait aucune garantie qu'il tiendrait parole et sa manie de se cramponner à son flingue comme à une bouée de sauvetage en disait assez long sur ses intentions. Ce pourquoi la belle réagit instinctivement. Le désarmer lui apparaissant comme l'idée la plus judicieuse. Et si Teza était rapide, jouissant en prime de l'effet de surprise, le blond avait lui aussi quelques bons réflexes et l'apprit à ses dépends. Sentant alors son bras gauche se tordre dans son dos. Elle laissa échapper un grognement sous le poids de la douleur avant qu'il ne relâche sa prise et qu'elle puisse reprendre sa place sur le capot de la voiture. Massant subtilement son bras avant qu'un petit rictus ne fende ses lèvres. « Je n'aime pas la facilité. Puis j'aime encore moins être observée. » dit-elle en jetant un regard à l'arme qui gisait quelques mètres plus loin. A sa remarque, la belle observa l'impact sur le pare-brise, coup de feu qu'elle n'avait même pas remarqué tant tout s'était déroulé si vite. Et en effet, quelques centimètres vers la droite et elle y passait. « La mort ne veut pas de moi, j'y peux rien. » Et en un sens, ce n'était pas tout à fait faux, puisque des années durant, elle a essayé. Oh oui elle a essayé la belle. Mais la faucheuse se contentait d'un sourire empreint d'ironie avant de retourner à ses basses besognes. « Tu devrais lui apprendre à partager. Et oui, il en vu d'autres de bien pires. » dit-elle en faisant bouger son épaule légèrement douloureuse. Il faut dire qu'avec le temps et la pratique, Teresa était devenue très résistante à la douleur. « Tes doigts peuvent encore appuyer sur la gâchette? » Ce qui semblait être hautement plus important pour lui que n'importe quoi d'autre. Une proximité avec son arme que Teza avait bien du mal à comprendre. Bien sur, elle ne se séparait jamais de son couteau, sagement dissimulé dans sa botte. Mais même sans cela, elle saurait se sortir de situations inextricables. Ce pourquoi le combat rapproché lui avait toujours parut être un atout bien plus intéressant qu'un 10/10 au stand de tir. Et ce, même si c'était aussi son cas. Quoiqu'il en soit, maintenant qu'ils avaient fini de se tester -pour le moment- il semblait plus judicieux de commencer à se préoccuper du cadavre avant qu'ils finissent par attirer l'attention. Les docks étaient déserts, mais valait mieux se montrer prudent. « Toutes ces aventures, ça creuse ! » justifie-t-elle ainsi son envie de frites. C'était la moindre des choses, après tout, il avait bien essayé de lui coller une balle entre les deux yeux. La belle serra alors fermement la main qu'il lui tendait avant de se mettre au travail. Elle s'élança vers sa voiture où son matériel reposait sagement dans le coffre de cette dernière. Oh, sa précieuse Impala dormait dans un garage, Teza n'était pas assez stupide pour se déplacer à ce genre de rendez-vous avec sa voiture. Nulle doute que la soirée aurait eut une tout autre issue si ce fut le cas. « Quelle question devrais-je poser selon toi? » Prêcher le faux pour savoir le vrai, jouer les écervelée un brin lunatique. Un petit jeu bien rôdé qui lui avait permit d'en apprendre d'avantage que si elle s'était hasardée à poser ses questions de front. Habituée à ce genre de tâche ingrate, la belle en eut vite fini avec la voiture et s'attelait déjà au bitume ensanglanté. « Tu te rends compte quand même, qu'on aurait pu s'épargner tout ça si tu n'avais pas la gâchette si facile?! » Elle aurait très bien pu s'en occuper et ça en aurait été tout aussi efficace. « Au fait t'as un prénom ou tu préfères nabot? »

_________________

I'm well acquainted With villains that live in my head.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t11652-i-learn-through-sorrow http://www.filthy-secret.com/t11934-journal-de-bord-de-teza-stark
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: + you won't suspect a thing.

Revenir en haut Aller en bas
 

+ you won't suspect a thing.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Port of Miami-