AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Je te hais encore plus... PV VICTORIA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Je te hais encore plus... PV VICTORIA Sam 4 Juil 2009 - 23:06

Premier Samedi du mois de Juillet, Dakota était officiellement en vacance, fini les longues semaines de cours, finis les séances de sport chez les gens, cette été il allait pouvoir profiter, dormir, sortir, s'amuser, il en avait besoin après les dernières, il lui fallait décompresser et vite. C'est dernier temps il avait été à fleur de peau et dans un sens, il était facile de savoir pourquoi, c'était du à une fatigue accumulée, Vendredi se couchant sur les coups de 22 heures, il ne se reveilla pas avant midi le lendemain. Une fois debout, il se leva en prenant son temps, rien ne servait de courir, il était bien, cela faisait longtemps qu'il ne c'était pas sentis aussi. Même le fait que Cordelia ne lui est pas donnée de signe de vie depuis pratiquement un mois aujourd'hui, il n'en avait rien à faire, Il ne pensait pas à ça seulement à ce qu'il voulait faire de sa journée et pour une fois penser à lui. Après une bonne douche qui dura une bonne vingtaine de minutes, le jeune homme sorti puis enfila un short et un tshirt qui se trouvait sur la chaise de son bureau. Puis avant de partir un rapide coup d'oeil sur ses mails, encore un message de sa mère. Il avait enfin répondu à sa mère et depuis cette dernière lui ecrivait tout les jours. Il survola le courrier, puis leva les yeux au ciel, pour laisser ensuite un petit sourire sur ses lèvres. Puis tapota un message en quelques secondes et quitta la pièce. Il passa par le salon prendre une saccoche, les clés de sa voiture et hop il était parti.
Il devait être les 13 heures, quand Dakota alluma le moteur de sa voiture pour rouler une dizaine de minute avant de s'arrêter devant un restaurant. «  Cuisine à l'ancienne » la petite cloche retentit quand Dakota ouvrit la porte et de sa voix clair, il dit.

Bonjour !! Joanne est la ?
«  Bonjour Monsieur Wayhne... Oui elle est dans le bureau. Je vais l'appeler si vous voulez. »
Samuel, appel moi Dakota je te les déjà dit !! va pas me vieillir alors que tu es plus vieux que moi en plus...


Samuel sourit, puis alla jusqu'aux bout de la salle. Une jeune femme blonde, aux yeux bleu magnifiquement coiffée et un sourire d'une blancheur hallucinante.

« Salut Dakoti »
Salut Joannounou...


Surnom stupide, enfin je vous avez prévenus que entre le groupe des quatre, il y avait toujours eu des surnoms stupides. Et vous ne les avaient encore tous pas entendus, Dakota fut surpris de voir la jeune femme arrivé avec un gros cahier, mais après tout elle devait faire son travail donc rien de bien surprenant en faite.

« Tu viens prendre ton poste ? »
Pardon ?!


Dakota ouvrit la bouche en grand surpris par cette question, il n'avait jamais entendu dire qu'il viendrait travailler dans le restaurant de sa mère, dirigé par l'une de ces meilleures amis en plus.

« Ta mère ne ta rien dit ? »
Me dire quoi ?
«  Bah tu as ramené les documents avec le chéquier, ta bien du voir le changement !! »
Mais le changement quoi ? Je comprend pas !!
«  Tu es le nouveau directeur du restaurant, petite tête... »
Quoi c'est pas sérieux !!
« Si c'est ta mère qui à prit la décision de le laisser, elle aurait pus te l'annoncer.  Et donc aujourd'hui tu dois nous dire si tu veux qu'il est du changement. Des départs etc... Les choses de chef.»


Dakota rigola nerveusement, puis alla à une table pour s'assoir un moment. Il en revenait pas du coup que sa mère lui avait fait, elle lui avait laissé sur les bras le premier restaurant qu'elle avait construit de ces mains. Dakota était perdu, puis il releva la tête vers Joanne, qui elle semblait inquiéte.

«  ça va ? Tu vas pas nous virrer, hein ? »


Dakota perdu, mais avait enfin repris l'usage de la parole, il était surpris par les nouvelles responsabilités qu'on venait de lui mettre de force sur le dos et de ces conneries, il en avait mare, mais si sa mère lui avait confié c'était qu'il y avait une raison, et comme tout bon fils, il écoutait sa mère. Dakota souria alors, la question de Joanne avait été amusante? En tout cas Dakota repris un rire qui n'était plus nerveux, mais calme et serein, il avait encaissé la nouvelle, il se devait de respecter le choix de sa mère.

Non, toutes les personnes présentes resterons. Joanne d'ailleurs tu as une promotion. pour la cuisine nous prendrons un chef cuisinier et pour la salle nous prendrons une agence de nettoyage. Je veux que les erreurs de ma mère du à ces absences, ne vous incomble plus.


Voilà à 20 ans, Dakota venait de devenir directeur de son propre restaurant, voilà qui allait être comique. Il resta donc une partie de l'après midi avec l'équipe, il aida à préparer les différentes tables et autres petites choses à coter.

Un peu plus tard dans la journée

Puis vers 20 heures, Dakota qui n'avait toujours pas mangé, laissa rentrer les premier clients et lui aussi alla s'assoir un peu plus loin. Les huit heures qu'il avait passé à aider et à gérrer lui avait beaucoup plus en fin de compte et il avait un bon appuie en même temps avec Joanne. Il avait donc prévus de venir, deux fois par semaine et le reste du temps les laissaient s'occuper d'eux même du restaurant, en même temps l'équipe avaient parfaitement réussi à gérrer pendant plus de six mois sans directeur alors bon... Dakota avait confiance.


Le serveur arriva de suite à lui et Dakota sourit, il allait se faire plaisir, Joanne le rejoindrait plus tard quand le service sera mis en route. Il commanda une salade du chef, Un steak de bœuf accompagnée de ces pommes noisettes et du gâteau aux chocolat accompagné d'un verre de lait. La salade arriva donc très vite, le jeune homme commença donc à manger, calmement, il regardait « son restaurant » se remplir, la peur qu'il avait eu en début de journée était partie aussi vite qu'elle était arrivée, il savait qu'il pourrait gérer facilement avec l'équipe qu'il avait, il n'y avait pas de soucis, le chiffre d'affaire était bon et les salaires de chacun pouvait être augmenter de 5% en tout.

L'équipe avait donc été très vite content du nouveau patron qui avantagé le salaire aux autres babioles inutiles. Le restaurant marché parfaitement comme il avait fonctionné, juste que personne n'avait pris le temps d'augmenter les gens qui y travaillé depuis un moment. C'était peut être pour ça que sa mère lui avait confier le restaurant pour réparer les erreurs qu'elle avait commise avec le personnel ? Ou bien montrer qu'elle avait entièrement confiance en son fils, et que c'était une manière à elle de s'excuser... Une fois l'entrée finit Dakota entendu la porte s'ouvrir, mais ne prenais pas le temps de jeter un regard, il avait sortit son nouveau portable, le dernier avait finis à la poubelle... Il envoya un message à Neal et John afin de leurs raconter sa journée.

Puis il remarqua qu'on l'observait de très près... Il leva alors la tête... C'était elle, il ne l'avait pas revu depuis...

Victoria...


Dernière édition par Dakota Wayhne le Dim 5 Juil 2009 - 17:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Je te hais encore plus... PV VICTORIA Dim 5 Juil 2009 - 16:14


Il y avait des jours où la force nous semble hors d'atteinte tandis que l'on sent nos muscles et nos barrières baissaient. Faire preuve de vulnérabilité et de fragilité n'étaient pas des choses qui faisaient partit de la vie de Victoria Blythe. Quand elle était jeune, sûrement. Voilà même pourquoi elle avait tenu à remonter la barre plus vieille. Elle s'était forgée une carapace qui semblait rejeter la Terre entière. Mais une carapace a toujours ses failles. & ce qu'il s'est passé avec Dakota l'autre jour, sur la plage, en faisait partit. Non seulement cette rencontre était une faille mais en plus, elle avait été une erreur. Une terrible erreur qui n'aurait jamais dût se passer. Ce n'était pas comme ça qu'elle avait vu les choses, ce soir-là, en allant à la plage. Jamais elle n'aurait pensé avoir frôlé la mort deux fois. Elle avait eut la peur de sa vie mais sans chercher la réelle cause du problème. La chose qui l'avait le plus frappé lors de ces quelques instants, ce n'était pas tant la montée d'adrénaline qu'elle avait ressentit en freinant brutalement ou même l'invasion de l'eau dans ses poumons. Non, rien de tout ça n'était comparable aux lèvres du jeune homme frôlant les siennes. Elle avait beau avoir été comme dans un état second, c'était pas le genre de détails qui passait inaperçu. Quant bien même ce baiser fut d'un réconfort certain, il n'était pas sans suite. Il n'était pas sans une foule de sentiments et de souvenirs passés. Tout ce dont elle se serait bien passée. Car nous pouvions pas dire que les souvenirs étaient glorieux et d'une nature excitante, bien au contraire. Raison pour laquelle elle avait passé ces derniers jours à l'éviter. Exactement comme elle évitait Neal. Victoria ne se sentait guère prête à affronter ni l'un ni l'autre. Elle avait eut d'autres préoccupations et leurs visages planant dans sa tête n'aidaient rien du tout. Sans oublier Robynn qui avait eut la sale idée de fouiller dans son sac et, surtout, de la gifler, Rhys qui possédait quelque chose qu'il ne devrait pas et Maât, qui avait fait un coming out plutôt remarqué. Le monde était mal foutu.

C'était donc sur cette pensée qui avait eut l'immense bénéfice de clore sa réflexion que la demoiselle sortit de la maison, les clefs à la main, s'amusant à les faire tourner autour de son doigt. Une distraction qu'Alin lui avait transmise et qui avait le don de l'occuper quotidiennement durant son trajet porte maison à porte voiture. Au risque de prendre des crampes mais qu'importe. Victoria était persuadée que ses doigts pouvaient bénéficier d'une dureté infaillible, après. &, croyez-le ou non, avec des doigts de béton, c'est aussi utile qu'un poing américain. Son regard vert sillonna, comme d'habitude, la rue, en quête d'une vision de tête connue - voulue ou non - avant de descendre les quelques marches, traverser la pelouse et ouvrir le garage. Sa petite merveille dormait là, bien paisiblement, n'attendant qu'à faire son tour du jour. Et c'était justement ce que comptait faire Victoria : sortir et rouler, rouler, rouler jusqu'à ne plus en finir. Dans le fond, elle avait certainement envié le road-trip qu'avait entreprit son frère, il y a quelques mois de cela. Cependant, si elle devait partir, ce ne serait pas plus pour la beauté des paysages ou la découverte des States en long et en large mais plutôt pour se retrouver en tête-à-tête avec sa voiture. C'était quelque chose dont elle devrait penser à songer. Partir quelque temps, ça ne serait pas une mauvaise idée, dans le fond. Ces derniers mois ont été assez éprouvants pour elle, autant physiquement que moralement, que des vacances anticipées ne seraient pas de trop. Mais pour le moment, elle ne pensait qu'au ronronnement qu'émettait sa voiture alors que le contact venait d'être mis en route. C'était dingue tout ce qu'une voiture pouvait vous apporter, comme bonheur. D'un point de vue extérieur, ce n'était qu'un bout de ferraille assemblé. Mais du point du vue de sa propriétaire, c'était beaucoup plus que ça ; c'était une confidente, une amie et une personne qui a assisté à ses rages, ses pleurs et peines les plus grandes. Elle était le témoin de tout ce qui s'était écoulée durant les deux dernières années écoulées (ayant été offerte à la jeune fille pour ses 16 ans) et Victoria avait un véritable lien affectif envers cette voiture. Au moins, elle était sûre que jamais sa Chrysler la trahira ; c'est une amie fidèle sur qui elle pouvait compter.

Ce fut donc à huit heure du soir bien passé que la blonde décida d'aller faire un tour en ville. Elle ne savait pas vraiment où mais elle savait qu'elle irait. Ses vacances étaient là et elle pouvait se permettre de sortir de temps en temps quand cela lui chantait. Après tout, elle avait juste deux mois pour le faire. Mais la perspective d'aller à l'université ne la désolait pas. Au contraire, cela l'enchantait totalement. Le coude sur le rebord de la fenêtre qui était ouverte, Victoria appuya sur l'accélérateur lors d'une rue vide juste pour le plaisir de sentir le vent s'engouffrer un peu plus et faire danser ses cheveux blonds. A croire que, en l'espace de quelques minutes, Neal avait réussi à déteindre sur elle. Mais elle refusait passablement de penser à lui. Ou de qui que ce soit d'autre. Si seulement elle aussi pouvait fermer son esprit, apprendre à avoir la tête légère et les idées claires. Quelques minutes après, Victoria gara sa voiture alors que son regard venait de se poser vers l'intérieur d'un restaurant. Un restaurant à l'aspect plutôt agréable, assez typique et qui laissait bien prévoir l'ambiance déjà dans le titre, Cuisine à l'ancienne. Après avoir longtemps observer l'apparence, elle s'approcha quelque peu de la vitre pour y voir, notamment, une personne qui mangeait tranquillement et dont elle se serait bien passée de voir. Tournant la tête vers la rue, la jeune Blythe hésita un moment avant de rentrer. Puis, quelques secondes après, la cloche retentit de nouveau et Victoria franchit le seuil, l'hésitation ayant fait place à la détermination. La détermination de régler cette affairer une bonne fois pour toute. Passant ses mains se frotter légèrement sur le jean de ses cuisses, elles se retrouvèrent ensuite dans les poches arrières alors que la blonde s'approchait de la table, où Dakota l'avait vu, passant sa langue sur ses lèvres.

VICTORIA : Je crois qu'il faut qu'on parle.

La demoiselle s'arrêta derrière la chaise qui faisait face au jeune homme, ne le quittant pas du regard. Elle était consciente qu'il n'y avait aucun mot de politesse. Mais à quoi bon ? Ils n'avaient été tendre, ni agréable, ni poli l'un envers l'autre. C'était dans leur habitude de passer outre les règles de politesse. Et puis, Victoria ne voulait pas tourner autour du pot. Aussi fut-elle pour cela qu'elle fit racler la chaise sur le sol pour ensuite poser ses fesses dessus, les mains à présent jointes sur la table et le buste rapproché. Sa voix n'était pas criante - il manquerait plus que tout le monde soit au courant - mais claire et sèche.

VICTORIA : Ce qui s'est passé l'autre jour était une erreur. Une terrible erreur qui doit rester entre nous, okay ? J'étais pas vraiment dans un état d'extrême conscience, ce jour-là, il est donc clair que ça ne se reproduira plus.



Dernière édition par Victoria Blythe le Jeu 6 Aoû 2009 - 15:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Je te hais encore plus... PV VICTORIA Mar 7 Juil 2009 - 16:22

Deux Jours plus tôt

Dakota sortait des couloirs de l'université, il n'y reviendrait pas avant trois long mois... Le pied, il allait pouvoir ce reposer, enfin c'était ce qu'il pensait. Il avait pris la direction du parking quand un garçon légèrement plus petit que lui l'interpella.


« Dakota attends moi !! »
_ Qu'est que tu me veux William ?
«  Bah on raconte que... Victoria... Victoria Blythe...à un copain, c'est vrai ? »



Dakota regarda le jeune homme incrédule, lui demander à lui si l'autre blondasse avait quelqu'un dans ça vie ?


_ Mais qu'est que j'en sais !! Et puis même si elle aurait quelqu'un en quoi sa te regarde ?

«  Bah j'aurais aimé tenter ma chance... »
_Bah tente la ta chance !! J'en est rien a foutre.
« Bah pas besoin d'être aussi agressif. »


Dakota ne répondit plus et fonça vers sa voiture, il en avait mare d'entendre ce prénom à longueur de journée, pourquoi fallait il toujours que tout le monde lui parle de cette fille. Dakota avait pris la route a toute vitesse dans la direction opposée qui devait le mener chez lui...


Retour au présent

Dakota regarda la jeune fille blonde s'assoir, ne pas le saluer, il avait prit l'habitude de toute manière, et de toute façon avec elle, la politesse pouvait s'assoir dessus, il en avait rien à faire, d'être polis avec elle ou non, et pour elle aussi cela devait être la même chose. Il l'écouta parler, il fit signe de la tête à chaque mot que la blonde énoncée.

_Je suis entièrement d'accord avec toi Victoria, ceci était une erreur monumental de t'avoir sortis de l'eau excuse moi de t'avoir sauvé ta misérable vie.



Bien sur que la jeune fille ne faisait pas vraiment référence à ce moment de la soirée, bien évidement que Dakota le savait, mais qu'est qu'il pouvait dire d'autre ? L'avoir embrassé avait été la pire chose qu'il avait fait depuis des années, jamais il n'aurait du le faire, même si cette faiblesse les avaient rongés tous les deux, il était intolérables pour Dakota ce qu'il y avait eu l'autre nuit.

_Quoi qu'il en soit tu peut compter sur moi pur ne pas en parler... Il m'est déjà difficile de te voir alors savoir que tu as abusais de mon moment de faiblesse pour assouvir des pulsions malsaines, jusqu'au bout tu me dégouteras.


Bah quoi c'était Victoria qui avait tout fait pour que cela ce passe, c'était elle qui avait tout fait. Dakota n'y était pour rien dans l'histoire, c'était elle qui avait jouer avec la faiblesse de Dakota ce soir là. Dakota avala une gorgée de son verre d'eau avant de dire à la jeune femme face à lui.

_Plus jamais tu me feras du mal Victoria Blythe...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Je te hais encore plus... PV VICTORIA Dim 12 Juil 2009 - 21:39


DAKOTA : Je suis entièrement d'accord avec toi, Victoria. Ceci était une erreur monumental de t'avoir sorti de l'eau, excuse moi de t'avoir sauvé ta misérable vie. Quoi qu'il en soit tu peut compter sur moi pour ne pas en parler... Il m'est déjà difficile de te voir alors savoir que tu as abusé de mon moment de faiblesse pour assouvir des pulsions malsaines, jusqu'au bout tu me dégouteras. Plus jamais tu me feras du mal Victoria Blythe...

Victoria hausse un sourcil. Ainsi donc, il faisait celui qui ne voulait pas comprendre de quoi elle parlait ? Dakota et elle étaient bien réputés pour avoir à chaque fois des conversations sucrées/salées. Celle-ci ne changeait pas de d'habitude. Et, pour tout avouer, il fallait dire que ça n'était pas plus mal. Cette conversation entrait dans leur train-train quotidien, dans leurs habitudes, dans la normale. Elle remettait un peu de l'ordre dans les idées et recadrait un peu mieux la situation. La jolie blonde avait plissé ses yeux et son front était parcouru par les traits fendus. Elle avait toujours détesté Dakota & cela était tout simplement réciproque. Mais ce n'était pas à moindres mesures ; auparavant, quand elle était gamine, elle avait toujours Neal pour la défendre. Parfois sans comprendre pourquoi il s'énervait toujours contre lui et jamais envers elle, Victoria avait toujours été défendu par son ami. Ce fut peut-être même la base de leur haine. Neal Rowlands. Et même durant sa longue désertion, où on aurait pu croire que les deux jeunes gens se seraient tout bonnement ignorés vu qu'ils n'avaient plus aucun lien qui les retenait à l'autre, cette haine ne s'est jamais atténuée. Bien au contraire. Victoria eut un rictus à sa dernière phrase, qui sonnait telle une parole sacrée & à intégrer immédiatement dans son cerveau. Comme si elle n'avait que ça à penser. Comme si elle avait été la personne qui s'était rapprochée. Oui, elle se considérait pas comme entièrement responsable de ce dérapage physique. Si Dakota n'avait pas rapproché sa tête vers elle, jamais elle aurait eut le réflexe de lui tendre ses lèvres pour qu'il les attrape. Victoria avait l'esprit bien trop occupé, bien trop perturbé, bien trop choqué pour pouvoir penser à "abuser de [son] moment de faiblesse pour assouvir des pulsions malsaines." Les paroles du jeune homme l'irritaient au plus haut point. Surtout qu'elle savait pertinemment qu'il comprenait de quoi elle parlait. Bien sûr, frôler la mort avait été choquant (d'ailleurs, personne à part Dakota est au courant) Mais devoir refouler tout ce qui remontait à la surface à cause de ce geste, ça la rendait malade. Et qu'il rejette la faute entièrement sur elle, voilà quelque chose qui eut le don de l'agacer royalement comme seul lui pouvait si bien le faire. Alors, elle se leva dans un raclement de chaise strident. Non, ce n'était pas pour partir - pas quand la partie venait tout juste de commencer. Non, si elle se levait, c'était pour mieux se diriger derrière la chaise de Dakota. La jeune Blythe eut un sourire sympathique aux quelques visages levés vers elle - par bonheur, l'endroit où ils se trouvaient était plutôt reculé - tout en posant ses mains sur les épaules de Dakota, de façon tout aussi amical. Puis, sa main droite se dirigea vers son cou puis son menton pour mieux lui tourner la tête et faire en sorte que l'oreille du jeune homme soit proche des lèvres de la demoiselle, qui s'était alors penchée.

VICTORIA : Écoutes moi bien, Wayhne. Tu sais aussi bien que moi que même si tu étais le dernier souffle de vie sur cette Terre, je préfèrerai crever plutôt que de t'embrasser à nouveau. T'es aussi fautif que moi alors n'oses même plus dire que j'ai pu abuser de quoique ce soit, est-ce bien clair ?

Sa voix était un chuchotement malsain, qui était sifflant et froid. Sa main tenait fermement la mâchoire de Dakota, comme pour l'empêcher de bouger. Cependant, elle ne resta pas plus longtemps à laisser son souffle chatouiller l'oreille du jeune homme, et se redressa tout en le lâchant. Victoria étira ses bras, tel un chaton, comme pour se détendre des muscles déjà très détendus. Son regard émeraude semblait attirer les bonnes faveurs puisque chaque client était repartit dans son repas et sa discussion. En tout cas, ce n'était pas ce même regard qui fut lancé à Dakota alors qu'elle passait devant lui. Elle semblait résolu à partir quand, soudainement, elle se retourna, la moue songeuse, avant de s'approcher de nouveau de la table et d'y poser ses mains dessus. Sans pour autant s'asseoir et ses yeux scrutant ceux du jeune homme.

VICTORIA : & pourquoi tu m'as pas laissé croupir au fond de l'eau, au faites ? Après tout, ça aurait été une bonne occasion de te débarrasser de moi de façon définitive.


Dernière édition par Victoria Blythe le Jeu 6 Aoû 2009 - 15:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Je te hais encore plus... PV VICTORIA Mar 14 Juil 2009 - 23:10

Oh bah bien sur, il avait fallut que la blonde, vienne le voir. Elle devait bien lui gâcher une journée minimum par mois. Il écouta cependant ce qu'elle devait lui dire, entendre sa voix, écouter certains de ses secrets... Partager l'un de ses secrets, oh oui il aurait aimé partager tout autre secret avec Victoria malheureusement, leurs destins avait et resteras lié jusqu'à leurs morts. La démarche calme de victoria, le pas lent, il était seul après tout dans cette zone du restaurant pourquoi tout ce cinéma ? Ne pouvait elle pas dire de sa place tout ce qu'elle avait à lui dire ?
Dakota continuait de manger pendant que la blonde lui susurrer, les paroles à l'oreille. Puis quand cette dernière recula de sa table, enfin elle partait ? Fausse joie... La jeune femme, se retourna vers lui et posa ces mains une nouvelle fois sur la table. Pour poser une question que le jeune homme aurait éviter de vouloir entendre et surtout répondre.

Je te retourne la question, aurais tu pris le risque de me sauver la vie ? Aurais-tu tenté, quelques choses pour me sortir de l'eau ? Je sais que malgré nos... Problèmes, tu n'est pas une fille, sans cœur et même si tu y répondra le contraire, je sais pertinemment que tu aurais fait la même chose pour moi... Mais jamais, non, jamais je ne pourrais te pardonner Victoria. NON JAMAIS !!


Dakota regardait les gens dans le restaurant, tous occupées à manger ce qu'ils y avaient devant eux. Puis Dakota regarda, la porte s'ouvrir. Son visage resta un instant figé. Puis se retourna vers Victoria, sans vraiment lui donner un ordre, il lui demanda de s'assoir. Mais c'était trop tard...


« Hého Dakota !!! »
Merde...


Le pas de la personne était rapide, elle traversa la salle du restaurant, en quelques seconde faut dire que la salle n'était pas bien grande non plus mais bon.

Bonsoir William...
« Je savais pas que tu aimais venir manger ici. »
Euh... Le restaurant m'appartient en faite...


Puis William se retourna vers la blonde, afin de voir avec qui pouvait il être le jeune étudiant en sport. Puis le visage du jeune garçon se tordit comme si la réincarnation de dieu lui était apparus.

« vic... vick.. »
Oui Victoria... C'est bon on a compris que c'était elle...
«  Je commence à comprendre toutes les rumeurs... Le petit copain c'est toi !! »


Dakota pouffa, puis leva les yeux aux ciel, il fallait vraiment qu'il entende toutes sortes de conneries aujourd'hui. Devait il répondre ou laissait victoria s'occuper de se boulet ?

Je vais t'avouer quelques choses quand même William... Je hais Victoria, autant qu'elle me hais...


Cette phrasé était sortit d'un ton tout a fait naturelle, victoria n'avait pas bronché, n'avait rien dit après tout que dire sur la vérité ? Et c'était pas victoria qui allait démentir ce genre de phrase.

« Oui mais la haine, même très souvent à l'amour... »
_Oh Ta gueule William !!! Puis roh... Victoria occupe toi de lui !!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Je te hais encore plus... PV VICTORIA Ven 17 Juil 2009 - 23:04


    DAKOTA : Je te retourne la question, aurais tu pris le risque de me sauver la vie ? Aurais-tu tenté, quelques choses pour me sortir de l'eau ? Je sais que malgré nos... Problèmes, tu n'est pas une fille qui est sans cœur, et même si tu y répondra le contraire, je sais pertinemment que tu aurais fait la même chose pour moi... Mais Jamais; jamais je ne pourrais te pardonner Victoria. NON JAMAIS !!

Victoria ne bougea pas. Son regard vert ne cessait de scruter le visage de Dakota et elle ne voyait pas intervenir. A vrai dire, elle n'avait rien à dire, rien à répliquer, rien à contrer. Tout d'abord parce qu'il avait raison. Elle aurait réagit comme lui, elle en était certaine. Elle ne l'aimait pas mais pas au point de se transformer en meurtrière. Leur haine n'était pas assez forte pour vouloir la perte de l'autre. Et ce lien qui les unissait était tellement fort, tellement intense - malgré les années passées - que dans le fond, la mort de l'autre serait un véritable désastre. Et enfin, Victoria ne pouvait pas blâmer le fait qu'il lui en voulait. Bien sûr, elle avait ses raisons et ses excuses. Mais ce ne fut qu'un baissement de tête soignée qui accompagna la fin de la phrase du jeune homme. Ce dernier n'était d'ailleurs pas le seul à avoir était présent lors d'une sur-dose de la part de la jeune fille. Robynn Walkers en avait aussi fait les frais. Cependant, elle ne pouvait - ou ne voulait - pas arrêter. Victoria sentait qu'elle en avait besoin. Et malgré la tentative - désastreuse cependant - de Robynn pour les lui enlever et lui faire prendre conscience, la jeune blonde ne voulait rien entendre. Elle qui faisait encore des leçons de moral sur le danger de la drogue à son amie Elvis. Seulement, pour la jeune Blythe, ce n'était pas une dépendance. C'était juste un besoin, voilà tout. La demoiselle resta donc sans bouger, les mains toujours posées sur la table avant que Dakota l'incite à l'asseoir avant de pousser un soupir d'exaspération en regardant par-dessus l'épaule de Victoria. Quelque chose qui eut le don de la sortir de sa transe et de cligner des yeux vers l'arrivant, qui regardait alors son ennemi de toujours.

    WILLIAM : Hého Dakota !!!
    DAKOTA : Merde. Bonsoir William...
    WILLIAM : Je savais pas que tu aimais venir manger ici.
    DAKOTA : Euh... Le restaurant m'appartient en faite...

Une conversation de routine se transforma rapidement en conversation intéressante à partir du moment que cet individu se retourna vers elle. Victoria crut bon de lancer un léger sourire mais elle avait plutôt l'impression que l'arrivant allait se décomposer sur place plutôt qu'autre chose. Comme s'il venait de voir le St Graal incarné. Dieu merci que Dakota était là. La jeune Blythe resta alors silencieuse, son regard passant de l'un à l'autre, un œil amusé et un sourire narquois. Puis, elle explosa radicalement de rire quand le dénommée William annonça que cet imbécile de Wayhne était son petit-ami. Et bien voilà une nouvelle que même les deux concernés n'étaient pas au courant. Elle, sortir avec Dakota ? Plutôt se jeter sous les roues d'un train, oui. Victoria joins ses mains en posant ses coudes sur la table et posa son menton sur la paume de ces dernières, suivant avec un intérêt scrupuleux la discussion qui se déroulait devant ses yeux. Après tout, elle n'avait pas à répliquer. Le jeune Wayhne n'avait pas tord, il décrivait leur relation à merveille. Il n'avait pas besoin d'elle. L'arrivant sortait alors la phrase bateau mais fatidique du "la barrière entre l'amour et la haine est mince." Elle roula des yeux ; si c'était un pote de Dakota, il était vraiment lourd. Mais vu comment ce dernier lui répondit, de façon sèche et brutale, sans oublier son visage irrité, il semblait presque impossible de voir une amitié entre les deux garçons. Dakota lui demanda - ou plutôt, lui ordonna - de prendre les choses en main. Victoria haussa un sourcil ; pourquoi ? Le spectacle venait tout juste de commencer. Mais William se tournait vers elle, avec un sourire maladroit. Elle se redressa et passa la main dans ses cheveux avant de croiser les bras contre elle et sur la table, ses yeux sur l'étudiant debout.

    VICTORIA : Écoutes, bonhomme, tu ne me connais pas plus que je ne te connais. Donc au lieu de dire des stupidités pareilles, tu pourrais pas... Je sais pas, moi, partir ? (elle tourne la tête vers Dakota, sourire narquois toujours aux lèvres.) T'en penses quoi, mon chéri ?

Oui, elle se foutait de la gueule de ce pauvre William qui semblait la voir comme la femme parfaite. Mais elle s'en fichait bien. Victoria n'était pas connue pour être forcément aimable. & jouer était une grande passion. Tout comme maitriser l'ironie. Des passes-temps dans lesquels elle ne cessait de progresser, à son humble avis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Je te hais encore plus... PV VICTORIA Dim 19 Juil 2009 - 10:34

Dakota connaissait William depuis maintenant trois ans, il avait suivis des cours ensemble, et cette idiot avait pensé que, Dakota était son ami parce qu'il lui demander à l'époque, du matériel qu'il n'avait pas sur lui. Rien de plus, mais ce crétin avait espérait plus, la première fois, il espérait que Dakota le face rentrer dans l'équipe de basket, nul, il n'avait aucun talent et Dakota lui avait dit, mais il avait continué à vouloir être son ami. La seconde fois il avait voulu donner des résultats d'examen car son père était professeur, mais Dakota ne lui avait jamais autorisé à lui donner et enfin, depuis déjà un an, il lui prenait la tête avec la blonde, il est déjà chiant d'entendre geindre, un ami qui aura jamais le courage d'aller voir une fille, mais sa les encore plus quand tu n'en à rien à foutre du mec et que tu ne peu pas sentir la nana. Dakota avait prit la suite de son repas, il avait maintenant un gros steak bien gras avec de grosse patate, comme on voit dans les films xD. Il avait faim, en plus il en avait mare d'écouter des paroles aussi stupide surtout sur Victoria et lui. William voulait il le faire vomir ? Non mais franchement, « la haine même à l'amour » Dakota avait pensé bien fort «  Et ta sœur, elle nous même ou ? Dans ton... » Restons polis quand même. Dakota souris intérieurement après tout, il était peut être marrant de profiter un instant de la situation pour faire taire William.

Que dis-tu victoria ? Tu as dévoilés notre secrets intime... Mais je te pardonne je t'aime tellement tellement.

Dakota n'avait pas non plus vraiment à se plaindre pour faire semblant de jouer un rôle bien au contraire. Juste que maintenant il jouait sur l'exagération, et ce pauvre William allait en prendre, pleins la tronche. Que pouvez faire Dakota et Victoria pour se débarrasser d'un gêneur ? Jusqu'à qu'elle point pourrait il aller ?

«  Je le savais... Quand je vais le dire aux autres au lycée, vont être vert !! »

Dakota leva les yeux aux ciel, avant de reprendre la parole et tout en pensant que il n'avait jamais vus aussi con sur terre.

Non. Tu ne dira rien !! après tout aurais tu oublié que je suis avec Cordelia et pour Victoria...D'ailleurs tu es célibataire officiellement ?

La question avec plein de sous entendu ? Ouais, Dakota, avait eu un sourire jusqu'aux oreilles. A chaque que Dakota avait des nouvelles d'elle, c'était qu'elle était avec un nouveau gars, ou au moins des rumeurs. Puis William osa dire une phrase que même un adolescent praipubaire n'aurait jamais osé dire, certainement penser mais jamais dire. XD

A ce qu'on ma dit. Tu es une chaudasse !!

Dakota resta choqué un moment, comment il parlait à victoria, même Dakota n'aurait jamais osait attaquer sur ce point.

William part... Sinon tu vas t'en prendre une...
Trop tard...


Dakota l'avait prévenu. Malheureusement pour William la poing du jeune homme, c'était envolé dans la figure de William ce dernier tomba au sol avant de s'enfuir en courant. Encore un geste étrange pour une fille qui doit haïr, une chose était sur c'est que Dakota malgré les apparences avaient besoin de protéger la blonde contre toute agression, venant d'elle-même ou extérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Je te hais encore plus... PV VICTORIA Dim 19 Juil 2009 - 19:25


    DAKOTA : Que dis-tu Victoria ? Tu as dévoilé notre secret intime... Mais je te pardonne je t'aime tellement tellement.
    WILLIAM : Je le savais... Quand je vais le dire aux autres à l'université, vont être vert !!
    DAKOTA : Non. Tu ne dira rien !! Après tout, aurais-tu oublié que je suis avec Cordelia et pour Victoria...D'ailleurs tu es célibataire officiellement ?

Le visage de Victoria était minaudant alors que Dakota entrait pleinement dans son jeu. Un jeu qu'elle pouvait pousser très loin. Elle avait tellement l'habitude que cela ne la dérangeait pas forcément. & il n'y avait qu'à voir le regard de Dakota, passablement embêté, pour comprendre que ce type n'était pas forcément son meilleur ami du monde et qu'il était même du genre collant. De toute façon, ça ne l'étonnait pas. Ce William devait être un croisé entre un geek et un emmerdeur. Voilà que ça ne serait même pas étonnant s'il présidait une quelconque association de jeux vidéos en ligne ou autre connerie du genre. Mais, à vrai dire, elle fichait. La jeune fille avait la tête assez bondée pour vouloir rajouter sur son dos d'autres histoires tordues et pénibles. Car c'était bien tout ça qui pesait dans l'esprit de Victoria ; des relations compliquées, tendues ou trop extrêmes. Et même si elle était en vacances, ça lui bousillait ses pensées mais aussi sa santé. Mais il fallait aussi avouer qu'elle ne faisait rien pour s'améliorer. Jamais elle n'aurait pensé avoir autant besoin d'une pauvre et misérable poudre blanche. Elle qui attachait tant d'importance à sa liberté, la voilà prisonnière et dépendante de quelques grammes de farine peu licite. Mais cela, forcément, personne n'était au courant. C'était son petit secret. Partagé avec Elvis. Mais la jeune Blythe comptait s'en débarrasser rapidement. Mais pour l'instant, elle ne se sentait pas en mesure de tout vider dans les toilettes ou dans l'évier - alors que ses tentatives furent nombreuses. Pour en revenir à l'instant présent, Victoria s'était même autorisée à approcher sa main contre celle poisseuse de Wayhne, le regard enjoliveur et le sourire complice aux lèvres. GOSH qu'elle aurait fait une parfaite actrice. Seulement, sa future carrière hollywoodienne ne verra jamais le jour et restera au point mort car la jeune fille n'était pas du tout dans cet objectif là. Puis, elle fronça les sourcils, un air faussement alarmé, en se redressant, alors que William marmonnait qu'il allait le répéter à ses potes. Parce qu'un type comme ça avait des potes ? Bon, il fallait avouer que, de ce côté-là, elle n'avait pas vraiment son mot à dire. Puis, tout en ôtant sa main, elle secoue la tête à la phrase de Dakota, voyait où il venait en venir. Elle devait donc passer pour une amante, c'est ça ? A sa question, elle leva les deux mains, l'air sérieux au visage.

    VICTORIA : Célibataire fière et endurcie.
    WILLIAM : A ce qu'on ma dit, tu es une chaudasse !!
    DAKOTA : William part... Sinon tu vas t'en prendre une...Trop tard.

Victoria n'eut même pas le temps de réagir à la phrase William que Dakota l'avait fait pour elle. Cette fois-ci, son visage était crispé et c'était loin d'être de la comédie. Elle était vexée et frustrée de voir l'opinion que les gens avaient d'elle. Une chaudasse ? Rhys avait déjà dit comme quoi les Blythe étaient des chaud-lapin mais Victoria ne pensait pas qu'un jour, on la verrait de la sorte. Pas après ce qu'elle avait vu et vécu. Son visage devient alors blême alors que, après s'être levé, le poing de Dakota fendit l'air pour atterrir dans la mâchoire de William, qui tomba sur les fesses avant de fuir. La jeune fille se mordilla la lèvre inférieure de façon instantanée alors que son regard vert semblait être perdu. Heureusement qu'elle était assise. Pourquoi attirait-elle autant les hommes chiants ou sportifs ou mauvais ou violents ou ... protecteurs ? Pourquoi on ne pouvait pas la laisser en paix une fois pour toute ? Parce qu'elle était une fille ? Parce qu'elle n'avait que dix huit ans ? Elle releva son visage pâle mais dur et froid vers Dakota. Fallait-il, par d'ailleurs, qu'elle lui parle de la cause de sa fatigue ? Non, mauvaise idée. Mieux valait pas en parler. Sinon, il y avait des risques à ce qu'il se fout d'elle ou, pire, qu'il s'inquiète. Et avec ce qu'il vient de se passer, il valait mieux éviter. Dans une grande inspiration censée lui donner du courage, elle se leva et fusilla du regard les quelques clients qui avaient observé la scène d'un œil curieux puis choqué.

    VICTORIA : Mangez au lieu de croire qu'un spectacle vous attend. (puis, elle se tourna vers Dakota) J'aurai pu m'en sortir toute seule. Je... Je ferrai mieux d'y aller.

Sa voix n'avait pas été très forte mais elle n'était pas non plus très basse. Juste assez pour que le jeune homme l'entende sans trop de peine sans que les personnes avoisinantes ne sachent ce qu'elle disait. De toute façon, ses paroles n'avaient pas de signification particulière. Seul son timbre de voix montrait un certain malaise face à cette attaque que Dakota ne pouvait comprendre comme personne. Sans un mot de plus, elle tourna les talons et prit le chemin de la sortie pour de bon.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Je te hais encore plus... PV VICTORIA Mar 21 Juil 2009 - 14:43

Dakota avait une nouvelle fois perdu son sans froid, il avait encore eu ce geste, vouloir protéger Victoria, ne pas devoir la voir souffrir, ne pas la voir partir, ce qu'elle était entrain de faire. Il abaissa sa tête, puis la releva aussitôt ce levant de chaise, celle ou il venait de se rassoir, et d'un geste rattrapa la jeune femme, il l'entraina par le bras dans le fond, de salle puis emprunta une petite porte qui menait dans un bureau. Victoria recula une fois que Dakota l'avait lâché, elle voulait refaire le trajet inverse, Dakota prit alors la parole.

Non ne part pas... Si te plait j'ai des choses à te dire... Oui,j'ai des choses à te dire...

Citation :

[ Flash-back_21 Juillet 1999 Dakota dix ans & Victoria huit ans

Dakota était à la plage avec sa mère qui avait pus prendre des jours de congés, elle avait à cette époque ouvert un troisième restaurant, les affaires marchaient bien et les problèmes financiers n'était que d'ancien souvenir. Dakota s'amusait avec un saut, une pelle construisant un château avec les petits jouets qu'il aimait temps, sa mère lui avait acheter pour l'occasion. Une fois la structure fini, il alla vers l'océan pour remplir son saut d'eau, il lui avait fallu s'absenter cinq minutes à son retour le drame... Quelqu'un avait détruit le château et tout ce qu'il avait mis du temps à construire et le plus horrible, c'est que sa pelle et son râteau de couleur bleu avait disparu. Il chercha autour de lui, puis il ne fallut pas longtemps avant de voir la blonde avec son râteau et sa pelle.

Dakota : «  Hé toi faut surtout pas ce gêner !! »
Victoria : «  Ché na moi maintenant.. »
Dakota : « Va apprendre à parler, avant de venir dire des conneries. Gamine »
Victoria : «  Tu n'auras pas ché na moi maintenant. »

Dakota à l'époque fille ou non, il n'en avait rien à faire, ce qu'il lui appartenait, n'était pas volable. Il poussa la jeune fille sur le sable, puis repris ce qu'il lui appartenait. Au moment ou il reprit la direction de sa mère, la jeune fille lui sauta dessus et lui mordu le bras gauche. Il fus séparer par une mamie qui passait par là et le bras de Dakota légèrement en sang avait laissé avec le temps une cicatrice, physique et mentale. ]

Dakota se tenait face à victoria, dix ans plus les choses avaient changé, leurs relations étaient devenus étrange, trop bizarre pour que celle-ci ne dure. Il se devait de parler clairement au moins une fois dans leurs vies. Dakota se tenait le bras gauche, là ou victoria avait planter ses dents le premier jours de leurs rencontre. Dakota pris la parole tout en se frottant ce bras. Il abaissa la tête puis dans un murmure...

Pardonne-moi...

Dakota ne leva pas la tête, il regardait le carrelage puis le plafond, mais jamais il ne regardait la blonde, il ne pouvait croiser son regard, ceci était bien trop dure.

Tout est de ma faute...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Je te hais encore plus... PV VICTORIA Mar 21 Juil 2009 - 15:56


    DAKOTA : Non ne pars pas... Si te plait j'ai des choses à te dire. Oui, j'ai des choses à te dire...

Victoria avait entreprit sa marche vers sa voiture quand Dakota l'interrompit dans son chemin en lui prenant le bras et en l'amenant vers une pièce cachée et réservée au personnel - enfin, au jeune homme puisque les meubles laissaient penser que c'était un bureau. A savoir si c'était celui de son interlocuteur, elle ne savait pas et elle ne voulait pas le savoir. Ce fut donc dans un geste énervé et las qu'elle se dégagea de l'emprise de Dakota avant de tenter une nouvelle fuite. Mais il ne semblait pas vouloir la laisser partir tranquillement. La blonde fronça les sourcils, l'air de ne pas comprendre peint sur son visage. Non, ce n'était pas plus de la comédie que les quelques minutes précédentes. Apparemment, c'était leur journée de vérité, il faut croire. Victoria croisa alors les bras, l'air impatient, attendant que Dakota décide enfin à délier sa langue.

    DAKOTA : Pardonne-moi... Tout est de ma faute...

Il fallait dire que la jeune Blythe tombait très facilement en curiosité. Et là, de nouveau son intérêt avait été frappé. Le jeune homme avait baissé la tête et ne semblait pas vouloir la relever dans les minutes à suivre. Elle n'aimait pas forcément ces silences précédents alors les révélations. Elle détestait que l'on tourne autour du pot, qu'on insiste sans rien dire de concret. Et le fait que Dakota faisait de même l'agaçait passablement. La jeune fille passa sa main dans ses cheveux en lâchant un léger soupir. Que devait-elle faire ? Le secouer, le réveiller, le booster pour qu'il parle ? Parce que, apparemment, la jeune homme n'apparaissait pas très pressé de dire le fond de sa pensée. & moins Victoria restera ici, mieux elle se porterait. Mais il ne semblait pas comprendre son envie de partir, de rentrer chez elle et de s'enfermer dans la salle de bain durant les prochaines heures. Sa main fébrile passa dans la poche arrière de son jean et la jeune fille se mordilla la lèvre inférieure en sentant le sachet sous ses doigts. Puis, dans un soupir agacé, elle prit la parole.

    VICTORIA : Bordel, Wayhne, on va pas y passer la nuit alors magnes ton cul. Qu'est-ce que t'as à me dire ? Craches le morceau, qu'on en finisse.

Victoria posa alors son regard sur Dakota, comme pour l'inciter à ce que lui fasse de même en la regardant à son tour. Quoiqu'il est à lui dire, de toute façon, ça ne pouvait pas être pire que ce qu'ils avaient entendu y a quelques instants auparavant. Enfin, c'est ce que pensait Victoria. Savoir qu'une réputation de fille qui couche à droite à gauche - le genre de filles qu'elle-même déteste - l'attend à l'université qu'elle va intégré à la rentrée prochaine était le comble des évènements passés. La jeune Blythe pensait donc qu'il ne pouvait rien avoir de pire, pour la journée. Aussi fut-elle pour cela qu'elle s'impatientait un peu plus devant la longueur de l'arrivée de réponse de Wayhne. Elle croyait dur comme faire que c'était quelque chose de futile et sans importance qui allait sortir de sa bouche. Ses bras étaient croisés, comme pour empêcher sa main de retourner dans sa poche et de la tenter plus qu'elle ne l'était. C'était comme toute personne devant du chocolat ou un objet désiré. Seulement, elle, elle l'avait. Et la seule chose qui l'empêchait d'assouvir son envie était la personne qui se plantait devant elle et qui mettait trois ans avant de parler.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Je te hais encore plus... PV VICTORIA Mar 21 Juil 2009 - 22:52

Dakota avait du mal à regardait, la jeune fille dans les yeux, lui avouer la vérité, enfin une partie certainement était difficile, mais à victoria, celle qui logiquement ne pouvait voir, ne pouvait aimer. Pour de nombreuse raison. Dakota leva alors les yeux vers elle, celle qui n'aimait pas, celle qui ne pouvait supporter.

« Je dois te dire que l'incident, viens de moi ou tout du moins en partie... »

Dakota marque une nouvelle pause, puis regarda la blonde cette fois dans les yeux, il n'avait rien à regretter dans un sens, il lui disait même si il comprenait pas pourquoi il avait besoin de lui dire ceci parce que il n'avait donnée que l'idée, il n'avait rien fait d'autre.

« C'est Joshua qui à lançait des rumeurs à ton sujet...  Je ne suis pas comme ça d'habitude. Je demande pas d'excuse parce que de toute manière, je sais très bien ce que tu penses et ce que tu ressent pour moi, je ressent la même chose. Juste je ne veux pas que tu souffres, enfin pas comme sa, pas pour sa.»

Dakota, qui reprochait d'avoir trop Victoria Blythe dans sa vie, on aurait pu croire qu'il la cherchait aussi, à défaut de vivre dans les malheurs de la jeune fille, il devait aussi la soutenir quand celui ci était allé trop loin dans ces actions, comme le soir sur la plage, comme ce soir. Comment pourrait il haïr pleinement Victoria sans avoir de scrupule. Comment pouvait il haïr et vouloir protéger en même temps ? Dakota baissa à nouveau sa tête et dans un sanglot, il murmura à la jeune fille.

Je te haïs de tout mon cœur Victoria Blythe...

Cette phrase avait été un léger murmure, un bruit, comme-ci Dakota se la disait à lui même, comme pour ce dire qu'il fallait, qu'il se montre fort face à son ennemis, il ne devait pas montrer ses sentiments, pas dire qu'il avait bien trop de chose dans son cœur pour avouer ce qu'il avait envie de dire, qu'il aimait John, qu'il aimait Cordelia et que Victoria n'arrangeait en rien la situation.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Je te hais encore plus... PV VICTORIA Mer 22 Juil 2009 - 19:23


DAKOTA : Je dois te dire que l'incident, viens de moi ou tout du moins en partie...

Le jeune homme avait envie lever les yeux vers son ennemie jurée. Cette dernière avait froncé de sourcils, alors que l'incompréhension se faisait de plus en plus présent dans son esprit ? Tentait-il de lui faire passer un message ? Même après ce qu'ils avaient vécu ensemble, ils ne semblaient guère très communicatifs entre eux, en tout cas. De toute façon, Victoria n'était guère très communicative avec beaucoup de personnes, ces derniers temps. Elle avait l'impression de remplir à merveille le rôle de l'incomprise, de la rejetée, de la mal-aimée, de celle dont on ne prend pas le temps de savoir pourquoi tout va mal. Car évidemment que tout allait mal. La jeune Blythe tentait de le cacher un peu plus chaque jour mais elle était consciente que ses défenses et sa paroi n'allaient pas duré une éternité. Elle savait que son caractère avait empiré, qu'elle devenait presque invivable. Mais il fallait aussi avouer que l'ambiance à la maison n'était pas la meilleure. Mais la jeune fille ne remettait pas la faute uniquement dans un sens. Non, elle savait que son comportement n'était pas non plus le meilleur, ces derniers temps. Mais serait-ce une raison suffisante pour la blâmer et la faire passer pour le vilain petit canard ? Apparemment et pour l'instant, oui. Victoria commençait donc à s'y faire, depuis le temps. Et c'était avec une grande lassitude dans le regard - bien trop importante pour une fille de son âge - qu'elle vivait et qu'elle subissait les regards de ses voisins sur elle. Après l'instant d'il y a quelques minutes, la jeune fille comprenait mieux pourquoi.


DAKOTA : C'est Joshua qui à lançait des rumeurs à ton sujet... Je ne suis pas comme ça d'habitude. Je demande pas d'excuse parce que de toute manière, je sais très bien ce que tu penses et ce que tu ressens pour moi, je ressens la même chose. Juste je ne veux pas que tu souffres, enfin pas comme ça, pas pour ça.

Joshua... Voilà quelques semaines déjà qu'il s'entêtait de raconter à qui voulait bien l'entendre qu'il s'était tapé Victoria. Pour quelqu'un qu'elle avait considéré comme un ami, il est vite retombé dans son estime. Juste parce qu'ils s'étaient embrassés lors de cette énième fête & où Victoria avait, une énième fois, franchit ses propres limites du raisonnable. Elle connaissait les risques qu'elle prenait en buvant trop & la voilà mêlée dans une sordide affaire. Ou plutôt, rumeur. Rumeur qui l'avait pas agacé mais qui, maintenant, lui passait au-dessus de la tête. Seulement voilà : se faire traiter d'une fille qui couche à droite & à gauche en pleine tronche n'était jamais qu'une douche froide qui vous glaçait de partout. Ce n'était pas forcément agréable et Dakota avait - même si cela lui était difficile de l'avouer - sauver un peu son honneur en lui foutant son poing largement mérité dans la tronche de ce William. Cependant, le discours du jeune homme ne lui semblait pas très clair. Ses mots étaient certainement réconfortants, voire sincères, mais cela n'empêchait guère son froncement de sourcils se marquer de plus en plus - si cela était encore possible - au fur et à mesure qu'il parlait. Juste je ne veux pas que tu souffres, enfin pas comme ça, pas pour ça. Décidément, le monde ne tournait pas rond. Ses frères, Neal ou encore Robynn (mais encore, lui, c'était un cas à part) l'avaient repoussé, rejeté, autant qu'elle le faisait en retour. Et voilà que Wayhne, le type même qu'elle ne peut supporter, qu'elle ne peut voir, qu'elle ne peut sentir, semblait vouloir... Presque son bien. A cette réflexion rapide, Victoria resta un moment interloqué, le visage perdu dans ses pensées, comme si elle ne réalisait pas ce qu'elle venait d'entendre. Juste je ne veux pas que tu souffres, enfin pas comme ça, pas pour ça. C'était à se demander si elle avait bien entendu. C'était à se poser la question car ce comportement venant de sa part n'était pas franchement habituel. & qu'il lui parle avec autant de franchise la perturbait un peu. Surtout que ça n'aidait rien à sa compréhension, tout ça.


DAKOTA : Je te haïs de tout mon cœur Victoria Blythe...

Ah, voilà enfin quelque chose qui lui était un peu plus familier. Victoria fut arrachée de ses pensées par cette simple phrase prononcée par le jeune homme, qui avait alors baissé les yeux. La blonde détendit ses sourcils en remarquant la voix tremblotante de Dakota. Il n'allait pas recommencé, tout de même ? Elle se pinça les lèvres avant de soupirer légèrement tout en roulant des yeux et de s'approcher de lui, de façon à pouvoir lui lever la tête sans réelle douceur, mais sans réelle méchanceté non plus. Juste pour qu'elle puisse regarder à sa guise les yeux bleus de son interlocuteur. Puis, alors qu'une de ses mains lui empoignait l'épaule, l'autre lui tapotait la joue, comme pour le réveiller. Après tout, elle voulait des explications et elle en aurait.


VICTORIA : Wayhne, je t'interdis de te mettre à chialer, tu m'entends ? J'ai l'impression de pas comprendre tout, alors si tu te mets à jouer la fillette, on va pas y arriver. Je t'ai quand même connu plus robuste que ça. (elle le força à s'asseoir sur la chaise derrière lui et suivit le geste en faisant de même avec celle d'en face) Qu'est-ce que t'as à avoir avec cette rumeur stupide de ce grand idiot de Stanford ? & puis, j'ai pas besoin que tu prennes soin de moi. J'crois que je peux me débrouiller toute seule.



Dernière édition par Victoria Blythe le Sam 25 Juil 2009 - 0:16, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Je te hais encore plus... PV VICTORIA Ven 24 Juil 2009 - 12:45

Dakota ne savait pas pourquoi, il était aussi émotif ces dernier temps c'est sur qu'il y avait des choses en lui, beaucoup de confusion et de question sans réponse, des évènements trop soudain qui on fait que la vie du jeune étudiant avait changé, brutalement et trop soudainement, même pour lui. Le réveil de John, la disparition de Cordelia son retour qui n'avait pas vraiment eu des aspects très positifs sur le moral de notre ami basketteur. Dakota s'essaya, il ne devait pas pleurer en effet, pourquoi pleurait-il ? Assit sur sa chaise, il se redressa quand Victoria le fit face, il devait changer de comportement, ne plus être faible, ne plus se montrer hésitant dans les choix qu'il doit faire.

Tu comprend vraiment rien, pauvre sotte !! C'est moi qui est donnais l'idée de lancer cette rumeurs. Pour que Joshua Stanford, ce venge de toi. Tu n'as besoin de personne pour veiller sur toi !! laisse moi rire... Comme le soir sur la plage, ou les nombreuses fois ou tu as eu besoin de Neal... Non mais parfaitement d'accord, tu n'as pas besoin de moi, pour te pourrir la vie, tu le fais très bien toute seule.


Dakota avait retrouvé sa voix, il ne savait pas pourquoi, mais le fait de se faire humilier, par Victoria lui avait rendu ce coter à vouloir la haïr à ne vouloir qu'une seul chose l'enfoncer sous terre, pour ne plus voir sa tronche de blonde. Dakota s'avança sur sa chaise pour montrer qu'il avait repris confiance en lui, il n'avait pas à ce rendre malade pour des choses dont Victoria Blythe pouvait gérrer seul ou non, de toute manière, elle avait toutes une rangée de bon toutou à ses pieds, il ne fallait quand même pas que Dakota lui face des fleurs. Non, lui il était la pour la pourrir et il le ferrait jusqu'à ce que l'un des deux quittes Ocean Groove, c'est à dire... Jamais. Dakota avait certainement beaucoup de chose à ce dire, des choses qui ne sortirons certainement jamais. Mais il était bien aussi pour les deux jeunes gens, de laisser parler leurs émotions. Dakota se leva de sa chaise, il n'avait rien d'autre à lui dire en faite. Si elle voulait partir, et bien la porte était grande ouverte. Enfin, façon de parler, car Dakota alla vers la porte pour l'ouvrir quand, un serveur lui fit barrage.

« Monsieur Wayhne, une lettre à était laissé à l'accueil pour vous. »
Je t'est déjà dit de m'appeler... Dakota !!


Le serveur était parti laissant Dakota avec le courrier dans les mains, il arracha l'enveloppe. Puis retira le contenu, afin de voir ce qu'il y avait à l'intérieur, et la son regard changea, son visage sembla livide, il passa par différente couleur avant de tomber à terre. Victoria toujours dans le bureau, remarqua encore le changement d'habitude de Dakota... Que pouvait être cette lettre pour l'avoir mis dans une tels situations. Allais du nerf mon gars !!


Dernière édition par Dakota Wayhne le Sam 25 Juil 2009 - 9:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Je te hais encore plus... PV VICTORIA Sam 25 Juil 2009 - 1:12


DAKOTA : Tu comprend vraiment rien, pauvre sotte !! C'est moi qui ai donné l'idée de lancer cette rumeur. Pour que Joshua Stanford se venge de toi. Tu n'as besoin de personne pour veiller sur toi !! Laisse moi rire... Comme le soir sur le plage, ou les nombreuses fois où tu as eu besoin de Neal... Non mais parfaitement d'accord, tu n'as pas besoin de moi, pour te pourrir la vie, tu le fais très bien toute seule.

Victoria fut surprise mais ne fit pas de mouvement brusque ou arriérer quand Dakota se redressa rapidement. Comme si les mots de la jeune fille avaient un impact sur son moral. Et bien tant mieux. La jeune Blythe n'aurait pas supporter devoir s'entretenir avec un interlocuteur ramolli d'esprit. Déjà que s'entretenir avec lui n'était pas une réjouissance alors qu'il ne se mette pas à rendre la tâche plus difficile qu'elle ne l'était. Et maintenant qu'elle avait réussi à le piquer là où ça coinçait - avec le temps, on apprenait à mieux connaitre les points faibles de ses ennemis plutôt que de ses amis - voilà que le jeune homme lui sortait tout d'une traite, le visage crispé et le regard en fureur appuyé sur elle. Seulement, même si le nouveau comportement de Dakota la satisfaisait, les paroles que celui-ci lui balançaient sans retenue eurent l'effet totalement inverse, à vrai dire. Ses doigts se crispèrent dans la chair de sa paume de main tandis que son regard vert s'alourdissait et s'assombrit un peu plus au fur et à mesure que le discours avançait. Qu'il ose prononcer le nom de Neal fut certainement la chose qui l'irrita la plus. Si elle ne se retenait pas - d'ailleurs, elle ne savait pas ce qui la retenait - elle se jetterait sur lui. Mais non de façon positive. Victoria n'avait jamais vu l'amitié Neal & Dakota d'un bon œil ; déjà parce que ce dernier et elle ne pouvaient pas se supporter. Et avoir un ami dont l'un et l'autre tenaient tout autant n'aidait en rien. Même si la jeune Blythe a toujours soutenu qu'elle tenait plus au jeune Rowlands que Dakota. Elle n'avait que neuf ans quand elle avait sortit cette phrase, lors d'une énième dispute avec ce garçon de deux ans de plus qu'elle qui tentait encore de lui voler son précieux ami. Et bien, neuf ans après, les choses n'ont pas réellement changé. Seulement, Victoria avait déjà dut mal à penser le moins possible au jeune homme alors si Dakota se mettait à en parler, cela avait toutes les chances de la mettre en rogne. Et cela put se remarquer à son visage, qui se renfrogna et qui s'était tendu de tous ses traits. Mais elle s'interdisait fatalement de faire preuve de remord devant lui. Ce n'était pas comme si elle ne l'avait pas cherché. La blonde se concentra alors sur les premières paroles de Wayhne. Ainsi donc, tout était de sa faute ? Si cet abruti de Stanford faisait filtrer une information à la fois intime et fausse, c'était de la faute de cet imbécile de Wayhne, qui n'avait pas pu rester en dehors de cette affaire ? La jeune Blythe sentit sa colère monter d'un cran. Sa vengeance ? Parce que Joshua avait besoin de trouver quelqu'un pour se venger ? Quand la fierté masculine en prenait un coup, voilà le résultat. Être obligée d'écouter votre pire ennemi vous traiter de sotte et d'avouer qu'il est derrière tout ça de façon sèche alors que, cinq minutes à peine et plus tôt, il semblait tout penaud et fautif. Elle n'eut même pas le temps de réagir que Dakota se leva et se dirigea à grandes enjambées vers la sortie du bureau, dans le but de mettre terme à cette conversation. Seulement, un serveur ouvrit la porte et tendit une enveloppe à son patron.


SERVEUR : Monsieur Wayhne, une lettre a été laissé à l'accueil pour vous.
DAKOTA : Je t'ai déjà dit de m'appeler... Dakota !!

Victoria roula des yeux en se lâchant contre le dossier. Voir Dakota Wayhne directeur de restaurant était assez étrange, il fallait l'avouer. Elle l'avait toujours pensé plus doué en pompes plutôt qu'en calculs. Mais pourquoi pas. Il était l'unique fils de la propriétaire légitime des lieux, ce n'était donc, en soi, guère étonnant. D'ailleurs, il semblait pas avoir vu Wayhne Mère, ces derniers temps. Non pas qu'elle l'appréciait mais juste une réflexion soudaine. Son regard parcourut alors le bureau dans lequel Dakota l'avait forcé à se réfugier avant de le reposer sur ce dernier, qui avait ouvert son courrier de façon rapide. La jeune fille se leva donc, toujours un peu irrité, et était prête à partir quand elle vit le jeune homme s'écrouler par terre. Elle roula des yeux avant de s'accroupir à sa hauteur.


VICTORIA : Qu'est-ce qu'il y a, Wayhne ? On vient de t'annoncer que ton lapin vient de donner l'âme ?

Elle eut un sourire moqueur et ironique alors que ses yeux se baissèrent vers les mains de Dakota, qui tenaient alors la lettre en question. Une phrase à l'écriture fine trônait sur le milieu de la page et la demoiselle se permit de la lui arracher des mains pour mieux lire. A son tour, son visage blêmit et perdit tout sourire. Victoria lut et relut ce qu'elle voyait, sans y croire. Et pourtant, c'était là, marquer noir sur blanc. Et cela ne pouvait être une farce, personne n'était au courant de rien. Tout du moins, l'espérait-elle. Mais si cela était une farce, elle était de très mauvais goût. La jeune Blythe déglutit lentement alors que son regard dévia sur l'enveloppe. Il restait quelque chose. Lâchant le papier, elle plongea sa main dedans et elle se releva brusquement tout en poussant un léger cri en voyant le papier glacé. S'en était trop pour elle. Victoria respira profondément avant de lâcher les photos et de s'y éloigner, comme si c'était le diable en personne. La demoiselle eut un haut cœur alors qu'elle passait sa main dans ses cheveux.


VICTORIA : Il est tant que je me tire pour de bon. N'essaye même pas de me retenir, cette fois-ci. Je crois qu'on a eut notre dose pour les trois mois à venir. Et brûles tout ça. Ça doit être une... Une très mauvaise farce. sa voix n'était guère convaincante. la jeune fille se dirigea alors vers la porte. puis, main sur la poignée, elle tourna une dernière fois son regard noir sur lui. Oh et la prochaine fois, réfléchis à deux fois avant d'étaler tes merveilleuses idées. & ne tente même plus de prononcer son nom en ma présence, Wayhne.

Sans un mot de plus, Victoria ouvrit la porte, la franchit et la refermer brutalement. Ce fut dans un soupir et un scrutement d'horizon qu'elle sortit du restaurant. Ce soir, elle allait devoir mettre la double dose, apparemment. Le monde était tellement mal fichu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Je te hais encore plus... PV VICTORIA Sam 25 Juil 2009 - 10:08

Dakota avait du mal à respirer, le morceau de papier avait l'air de peser des tonnes, il était sur qu'il n'y avait pas de belle et jolie nouvelle à voir la façon les deux jeunes personnes avaient agis. Dakota, avait perdu son enthousiasme et sa pêche au moment ou il avait ouvrit le petit paquet, ce qu'il y avait d'écrit n'était certainement pas joyeux. Le jeune étudiant, n'écoutait même plus ce que lui disait la blonde, en faite il ne sais même pas combien de temps il était rester assit dans le noir, dans ce petit bureau. Il n'avait pas eu le souvenir d'éteindre la lumière et d'avoir refermer la porte. Il alla en direction de la cuisine, avant d'allumer la plaque de cuisson, le restaurant était fermé depuis maintenant deux heures, étrange qu'il n'est pas vu Johanne. Victoria avait du partir il y à bien deux heures, la salle du restaurant était propre, la cuisine rangée et les lumières éteintes. Dakota avait un trou de mémoire, il avait du s'endormir ?
Il prit la lettre et comme lui avait dit Victoria, il la jeta au feu. Il resta la silencieux, attendant que le papier ne crame et que les photographies noircisses. Il nettoya le tout. Puis sans regarder en arrière, il traversa la grande salle, attrapa son blouson et quitta le restaurant.

Dakota essayait de comprendre pour ces photos et pourquoi maintenant ? Il était hors de question de penser, à cela maintenant il avait vraiment plus envie de grand chose en faite. Le fait de respirer était déjà un calvaire. Dakota mis sa capuche sur sa tête et commença à courir, de plus en plus vite, ne regardant pas ou il allait, ne cherchant même pas à essayer de comprendre réellement, ce qu'il voulait faire. Sa course s'arrêta vers les cinq heures du matins, transpirant de sueur, fatigué, il traversa le quartier Ocean Groove, traversa l'allée regarda par dessus la clôture pour voir la maison de Suzanne, il était peut être temps de lui pardonne ? Il était de toute manière évident qu'il ne pouvait plus garder cela pour lui. Mais pas maintenant, la seul chose qu'il voulait faire maintenant c'était dormir, dormir, et ne voir personne pendant, un long, un très long moment. Dakota rentra chez lui monta dans sa chambre, fonça dans la salle de bain avant de se laisse vomir, puis il resta un long moment sous la douche, il ne se rendit compte que quelques minutes plus tard qu'il avait garder son caleçon et ces chaussette sous la douche, il était complètement déconnecté, il enfila un short qui trainait dans la salle puis fonça dans son lit...

Dakota n'est ressortis de chez lui que deux semaines plus tard...


Dernière édition par Dakota Wayhne le Sam 25 Juil 2009 - 10:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: Je te hais encore plus... PV VICTORIA

Revenir en haut Aller en bas
 

Je te hais encore plus... PV VICTORIA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Lieux divers-