AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Don't look back into the sun ◇ Elijah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Don't look back into the sun ◇ Elijah Mar 5 Jan 2016 - 21:39

Dottie était en mission, une mission des plus importantes. Elle avait quitté l'hôtel de ville quelques minutes plus tôt et pris place dans l'une des nombreuses voitures de fonction dont disposait la mairie, laissant à un chauffeur quelconque le soin de la conduire jusqu'à la pâtisserie des Smith. Il connaissait aussi bien la route qu'elle puisqu'ils la faisaient ensemble depuis quelques semaine mais chacun de leurs trajets se faisait dans un silence absolu, tant ils pouvaient avoir peu de choses à se dire. Elle avait essayé de lui faire la conversation au début mais, à force de ne rien obtenir d'autre que de vagues grognements, elle avait laissé tomber. A la place, elle en profitait pour faire le tour des réseaux sociaux et faire quelques retouches de maquillages, deux activités de la plus haute importance pour ce qu'elle s'apprêtait à faire. Depuis qu'elle s'était rendue compte que l'un de leurs employés de la pâtisserait avait un petit faible pour elle et rajoutait à chaque fois un ou deux gracieux cupcakes à sa commande, elle y venait en sortant le grand jeu. C'était la Dottie des grands jours qui venait récupérer la commande passée pour l'ensemble du pôle accueil de la mairie, celle qui n'était avare ni de sourires ni de minauderies. Elle plaisantait, flirtait, et repartait avec un carton aux couleurs pastels sentant le sucre et la vanille qui ferait le bonheur de ses collègues, le tout en moins de cinq minutes à chaque fois. Son chauffeur avait à peine le temps de sortir et se griller une cigarette qu'elle réapparaissait déjà et s'engouffrait à l'arrière avec son air hautain habituel. A force, il avait autant l'habitude de ce petit cirque qu'elle et acceptait la tâche comme n'importe quelle autre corvée que lui imposait son emploi.
Cette fois pourtant, la mission était plus périlleuse. Dottie devait récupérer la traditionnelle commande destinée à ses collègues et elle, mais elle devait également récupérer celle faite par l'un des adjoints du maire, Irving. Elle le savait, c'était sa faute. Après tout, elle était celle qui lui avait vanté tous les mérites de ces cupcakes, et voilà qu'elle se retrouvait à jouer les coursières pour ses beaux yeux... Elle lui devait son emploi et préférait avoir à lui rendre ce genre de faveurs plutôt que certaines d'un autre type mais, maintenant qu'elle se retrouvait à poireauter pour récupérer le carton qui lui était destiné, elle trouvait le temps long. S'il y avait eu son petit vendeur elle aurait pu en profiter pour négocier un ou deux cupcakes pour l'aider à patienter, mais il était aux abonnés absents, remplacés par madame Smith avec son air blafard et ce sourire idiot qu'elle sortait aux rares clients entrant dans la pâtisserie à pareille heure de la journée.
Ca ne va pas tarder madame, mon mari termine votre commande. Dottie leva les yeux de son portable et haussa les épaules. Elle était pressée d'en finir mais, puisque c'était la quatrième fois qu'on l'informait de l'avancée de ses précieux cupcakes gingembre - thé vert, elle avait fini par en déduire que c'était une formule tout faite destinée à l'empêchée de s'enfuir tout de suite. Elle y avait pensé, comme elle avait pensé à rentrer à la mairie et demander à quelqu'un d'autre d'ensuite venir récupérer les cupcakes d'Irving, mais elle se serait voulu de se gâcher le plaisir d'avoir à les lui apporter en main propre. Elle levait de temps en temps le nez de son écran pour observer les autres clients, écoutait leur commande, et les laisser repartir avec le peu d'intérêt qu'il avait provoqué en elle. Jusqu'à un certain visage. Là, elle abandonna la photo de cupcakes qu'elle s'apprêtait à poster sur Instagram et prépara un joli sourire pour le jeune homme qui était en train de faire son choix. Elle comprenait, ce n'était jamais facile de se décider face à un autant de variété, et elle était prête à le conseiller. Vous avez besoin d'aide ? Ceux fourrés au chocolat-noisette sont à se damner, mais pas autant que ceux citron - gingembre confit. Ce sont mes préférés. Elle les pointa du doigt dans la vitrine, au cas où il aurait eu du mal à les repérer ou à lire leur nom, et en profita pour faire un pas dans sa direction. Voilà qui allait l'occuper jusqu'à ce que sa commande soit prête.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Don't look back into the sun ◇ Elijah Dim 24 Jan 2016 - 14:12



don't look back into the sun
dottie l. kessler — elijah simmons



« - Des cupcakes ? » Elijah fronça les sourcils, laissant son stylet de côté ainsi que sa tablette graphique sur ses genoux. Il n'était pas le genre d'employé modèle et était assis dans une position peu flatteuse. Mais cela n'avait pas d'importance, puisqu'il faisait bien son travail et que généralement ses patrons étaient largement satisfait de ses créations. « - J'sais pas. » Il croisa les bras, se penchant légèrement en arrière. Il voulait aller voir Jenna et lui faire une surprise, mais il n'aimait pas l'idée d'y aller les mains vides. Depuis qu'ils se connaissaient, il avait pris l'habitude d'aller la voir avec un cadeau. Par cadeau, il faut entendre des babioles parfois ramasser par terre. La première fois qu'il était venu chez elle, il était arrivé avec des avions en papier que sa grand-mère lui avait appris à faire et par la suite, il avait toujours ramené quelques choses. Après tout ce temps, il essayait de suivre cette petite tradition qui parfois avait d'étonnant résultat. Le pire cadeau : Une boite de capote acheté à la pharmacie en bas de chez elle. Il manquait parfois d'idée, et parfois se contenait de lui apporter quelque chose dont elle avait besoin où qu'elle n'avait plus. A force, il n'avait plus vraiment de solution et s'amusait à piocher le premier truc qui lui passait par la tête. Soulevant sa tablette, qu'il posa en face de lui, Elijah commença a dessiner un cupcake sur sa maquette de prospectus. « - Pourquoi pas en fait, au pire, je les boufferais tous et puis voilà. » Son collègue se mit à rire, se retournant vers son plan de travail alors qu'Elijah s'amusait à colorier son cupcake en rose – oui, c'était très original. Finalement il effaça celle-ci et se remit à travailler, il avait encore une heure devant lui avant de pouvoir sortir.

Une fois dehors, il chercha dans sa poche les clefs de l'antivol de son vélo tout en se dirigeant vers son bébé – un vieux débris qu'il avait amélioré avec le temps depuis l'université. Il avait même invité ses amis à dessiner dessus et même si certaines illustrations avaient presque disparu, d'autres étaient toujours visibles. Il était peut-être temps de recommencer ? Peu importe, il y réfléchirait ce soir, en attendant il se dirigea tranquillement vers la pâtisserie des Smith, parce que c'était assez proche et qu'il avait lu de bonnes critiques sur leur cupcake. En entrant dans l'endroit, il ne s'attendait pas à ce que l'odeur lui donne autant faim. Avec autant de choix sous les yeux, il en savait pas quoi faire et resta muet face à la vendeuse et gérante. « - J'vais… J'vais regarder et j'vous dis. » Il argumenta avec son plus beau sourire, espérant que c'était suffisant. Par chance il n'y avait pas grand monde, donc il pouvait choisir en paix, sans pression. Lequel Jenna aimerait le plus ? Bon sang, il était mal barré. Deux pour elle et deux pour lui, ça devrait être bon ? Il ne pouvait même pas lui envoyer un SMS, au risque de gâcher l'effet de surprise de ses cadeaux habituels. Et pourquoi ne pas prendre les plus horribles ? Ceux qui n'avaient pas une bonne tête ? Une voix le coupa dans sa réflexion et Elijah se mit à fixer Dottie avec un regard assez intense.

Son expression se mua en de l'incompréhension. Était-elle en train de le draguer ? Ou pire, elle ne le reconnaissait pas. « - Citron – gingembre confit… Je mets ça dans la liste de ceux à bannir à vie alors. » Son regard se reporta vers les pâtisseries avant de revenir vers Dottie. Il ne savait pas quoi dire, mais le sourire de Dottie le perturba grandement. Il hésitait d'un coup. Jouer le jeu et se venger d'une façon ou d'une autre ou lui dire tout de suite la vérité. N'étant pas doué pour la comédie, la seconde option semblait être la plus appropriée. « - Est-ce que tu es en train de tester une nouvelle technique pour que je te file un cupcake gratos ? » Il était hors de question qu'il réponde à ses désirs, ils n'étaient plus aux lycées. Elle ne pouvait pas lui prendre son argent de poche et son déjeuner avec… du moins, il l'espérait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Don't look back into the sun ◇ Elijah Lun 15 Fév 2016 - 22:26

Son nouvel emploi lui donnait l'impression d'être importante, et Dottie adorait ça. Elle savait qu'elle n'était rien d'autre qu'une simple hôtesse d'accueil, une personne qui se contente de donner des informations parmi les plus basiques aux gens qui y entrent, mais sa fonction lui permettait de parader et de regonfler un ego qui avait pris un sérieux coup avec l'histoire de son mari. Par souci de correction, elle avait d'ailleurs évité d'en parler avec ses nouvelles collègues, se contentant d'expliquer qu'elle était de nouveau célibataire et prête à trouver le grand amour. Lorsqu'il lui fallait parler de Bronn, ce qui arrivait quand même assez souvent, elle se gardait de donner trop de détails, comme si l'issue de leur relation était encore trop douloureuse pour qu'elle ait envie de se confier. En soi, la vérité n'était pas si éloignée, mais ses collègues n'avaient pas besoin de le savoir, comme ses employeurs. Elle faisait correctement son travail, ou du moins donnait l'impression de le faire correctement, et ce petit monde s'en contentait volontiers. Les cupcakes qu'elle apportait toutes les semaines aidaient d'ailleurs à faire taire les quelques mauvaises langues qui auraient voulu la critiquer : tout le monde sait qu'on ne peut pas dire de mal de quelqu'un qui vous nourrit avec autant de bonne volonté...

D'habitude, Dottie était toujours impatiente d'être servie. Elle prenait la peine de passer commande dès l'instant où la voiture démarrait, se contentant ensuite de récupérer le joli carton rose qui portait son nom. C'était rapide et efficace, deux qualités qu'elle appréciait chez les Smiths. Pour une fois, pourtant, elle était prête à accepter un peu de retard chez eux, du moins si cela pouvait lui permettre de mieux sympathiser avec le jeune homme qui venait de faire son entrée. Le pauvre avait l'air complètement perdu, ne sachant pas où donner de la tête entre tous les cupcakes exposés devant lui, et elle s'était sentie obligée de lui proposer son aide. Preuve ultime de son dévouement, elle glissa son portable dans l'une des nombreuses poches de son sac à main, lui permettant ainsi de mieux exécuter son petit numéro. Elle point ces deux cupcakes préférés, des étoiles dans les yeux, et éclata de rire en entendant le jeune homme prétendre qu'il n'en voudrait pas. Elle riait rarement en public, et encore moins sans raison. Vraiment ? Vous ne savez pas ce que vous ratez... Elle s'approcha d'un pas supplémentaire vers lui, prête à déployer tous ses charmes pour lui. Dottie avait tout de suite senti qu'il ne serait pas du genre facile mais ce n'était pas grave, un peu d'exercice ne faisait jamais de mal et elle n'avait rien de mieux à faire en attendant ses cupcakes. Passer le temps en charmante compagnie était toujours agréable, même si certains débuts étaient plus difficiles que d'autres. Malgré tout, il la prit par surprise en insinuant qu'elle puisse tenter de le séduire seulement pour un cupcake : elle avait passé l'âge de ce genre d'enfantillages. Quoi ? Mais noooooon ! Sa voix était partie dans les aigus avant de virer au léger gloussement, preuve qu'elle continuait à minauder avec lui. Ma commande est quasiment prête, pourquoi est-ce que je ferais ça...? Il devait y avoir une bonne centaine de raisons pour expliquer pourquoi Dottie en aurait été capable mais, pour une fois, elle n'attendait rien de ce genre. Puisque aujourd'hui c'était Irving qui régalait, elle n'avait aucune raison de vouloir se faire offrir davantage de pâtisseries.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Don't look back into the sun ◇ Elijah Sam 2 Avr 2016 - 15:29



don't look back into the sun
dottie l. kessler — elijah simmons



Le lycée. La période dont Elijah parlait le moins, la période qu'il détestait le plus. Il y avait eu du positif. Il avait rencontré des gens sympas, vécus des choses qui l'ont marqué de la bonne façon, mais il avait surtout été ce gamin que tout le monde préféré ignoré. Ce gamin qui était le centre des moqueries, bêtes et méchantes, donnait gratuitement par des personnes égoïstes et pas assez intelligente pour comprendre le mal que cela lui infligeait. Parmi ces démons, il y avait Dottie. Puissante et belle à la fois, elle n'avait jamais hésité à le regarder comme s'il n'était pas plus puissant que la fourmi qu'elle écrasait avec ses talons hauts.Il y avait eu de la joie lorsqu'il avait compris que le lycée, c'était fini. Une énorme pression avait quitté ses petites épaules pour lui laisser enfin la possibilité de s'exprimer. Il était fier de ce qu'il était aujourd'hui. De tout ce qu'il avait fait pour avoir enfin sa place, quelque part. Il avait des amis, des gens qui comptaient pour lui et qui l'aimaient. Il n'y avait rien à dire plus, il était aimé et aimait en retour sans se prendre la tête. Sa vie n'était peut-être pas parfaite et peut-être avait-il encore du chemin à faire, mais elle était stable. Elle était tranquille, paisible même. Il chérissait son quotidien, ses habitudes. Et il ne voulait rien de plus que continuer à nager dans cette bulle presque trop parfaite aux yeux des autres. Mais maintenant que Dottie était là, en face de lui, plus impertinente que jamais, Elijah avait senti cette bulle éclatée instantanément. Était-il donc encore fragile ? Incapable de se défendre contre une femme ?

Il essayait de garder son calme, mais la manière dont il parlait prouvait bien une chose : il n'aimait pas Dottie et ne l'apprécierait probablement jamais. Et pourtant, il était le genre de personne à ne pas écouter les autres et à donner une chance. Peut-être avait-elle changé, évolué ? Peut-être était-elle différente, mais cela ne changeait pas la rancune qu'il avait au fond de lui. Amer et réel. Il se montrait alors froid, distant. Mais n'étant pas du genre patient, il savait qu'il risquait rapidement de s'emporter.

Il fronça les sourcils. Elle avait l'air réellement surprise par sa question. Son petit rire à la fin, l'énerva étrangement davantage. Elle devait-être sacrément doué en comédie pour arriver à faire ce genre de choses, non ? Finalement, elle semblait ne pas se souvenir. « - Sérieusement ?! » Et Elijah sentie que tout son être avait envie d'exploser. « - Arrête ton char, fait pas la nana qui ne se souvient pas. » Finalement, les cupcakes quittèrent rapidement sa tête pour faire remonter en lui tout un tas de souvenir désagréable. « - T'es incroyable Dottie, heureusement qu'il n'y en a pas deux comme toi sur cette terre, t'imagine le désastre… » Il soupira, s'éloignant de nouveau essayant de se focaliser de nouveau sur ce pourquoi il était là. Mais entre le cupcake fraise et le cupcake vanille-chocolat, ses pensées ne cessèrent de lui dire à quel point il avait enfin l'occasion de parler ouvertement, de se défendre, de changer les choses. Peut-être était-ce l'occasion qu'il avait imaginée durant des rêves improbables pendants toutes ces années ? Car oui, elle avait hanté ses rêves, et pas de manière érotique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Don't look back into the sun ◇ Elijah Sam 16 Avr 2016 - 0:03

Dottie avait bien compris qu'elle perdait son temps avec le jeune homme aux cupcakes, mais ça ne la dérangeait pas plus que ça. Elle devait attendre pour sa commande, venait d'envoyer une énième photo de la boutique sur instagram et avait répondu à tous les messages qu'elle avait en attente sur son portable alors n'importe quelle distraction était bonne à prendre surtout qu'elle le trouvait plutôt mignon. Bon, elle ne se serait probablement pas intéressée à lui dans un autre contexte mais, entourée de petits gâteaux à la crème, il lui venait parfois de drôles d'idées. Le fait qu'il essaye de lui résister faisait d'ailleurs partie du plaisir puisque Dottie était convaincue que ça ne pourrait pas durer. Quand elle voulait un mec, elle l'avait, point barre. Certains étaient plus difficiles à obtenir que d'autres, mais elle savait s'y prendre, et elle avait du temps devant elle. Dottie s'apprêtait donc à lui sortir le grand jeu, toute en minauderies et poses des plus avantageuses à son égard. Oui, sérieusement. Elle lui sourit à s'en décrocher la mâchoire, se cambrant très légèrement en avant pour lui laisser le soin d'admirer ses atouts physiques les plus parlant. En général, ça marchait plutôt bien avec les hétéros, et elle fut prise de doute en voyant le peu de réactions du jeune homme. Quelle perte quand même, tous ces types qui préféraient faire leur petite affaire entre eux...
Bizarrement, Dottie se sentit presque soulagée en entendant le jeune homme lui reprocher d'avoir oublié quelque chose. Elle écarquilla les yeux plusieurs fois et pencha la tête sur le côté, ce qui lui donna un air qui n'avait rien de très flatteur. Je comprends pas... On se connait ? Il avait l'air d'avoir à peu près son âge et, d'après son accent, devait être du coin. Quant au reste, c'était le mystère le plus total. Son visage ne lui disait rien, sa voix non plus, et il ne lui en fallait pas plus pour déduire que ce n'était pas quelqu'un avec qui elle avait passé la nuit à un moment ou un autre avant son mariage avec Bronn. Peut être un taré qui s'était amusé à découpé toutes les photos d'elle qu'il trouvait dans des magasines et qui s'était imaginé que ça faisait d'elle sa petite amie, mais elle estimait qu'il était à peu près impossible que ça lui arrive une seconde fois. Alors quoi ? Elle le fixait, et rien. Va falloir que tu m'expliques là, parce que j'y comprends rien et je vais pas me laisser insulter par le premier venu. Elle avait failli préciser "premier minable venu", mais estima que ce n'était peut être pas le moment de braquer davantage l'autre taré. Tiens d'ailleurs, c'était marrant de voir comme ce mec était passé du statut de "charmant jeune homme à séduire" à celui de "taré en permission de sortie" en l'espace de deux minutes. Dottie se gardait d'ailleurs bien de le quitter des yeux, ne sachant pas trop ce qu'il allait pouvoir lui sortir comme explication après avoir osé dire qu'elle était un désastre ambulant. Ce n'étaient pas vraiment les mots qu'il avait employé, mais elle était sûre que c'était l'idée, et ça ne lui plaisait pas pour autant. Au fond, Dottie ne s'était jamais privée de rabaisser les autres, mais n'avait jamais supporté que l'on essaye de lui rendre la pareille, pas même un petit peu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Don't look back into the sun ◇ Elijah Mar 19 Avr 2016 - 10:08



don't look back into the sun
dottie l. kessler — elijah simmons



C'est bon, il perdait patiente. Il se sentait sur le point d'exploser. De la colère allait lui sortir par les yeux à ce rythme. Son esprit lui se mettait à émettre des hypothèses loufoques. Dottie tombant malade, se prenant un coup sur le crâne, perdant à jamais la mémoire. Il avait beau essayer de se dire que le temps avait filé, que les gens changeaient, tout ce qu'il sentait c'était la bonne vieille odeur trop parfaite de Dottie. Il pouvait faire un effort, mais il ne voulait pas. Pas avec elle. Et maintenant, il avait simplement hâte de rentrer et d'aller raconter qu'il avait croisé le diable en personne dans la boutique la plus innocente du monde. Il aurait donné cher pour lui dire tout un tas de choses, mais il devait bien avouer ne pas savoir ce qu'elle était devenue. Rancunier, Elijah fit les gros yeux en voyant le côté innocent si improbable de Dottie. C'était presque traumatisant de se dire qu'elle ne jouait pas la comédie et que pour une fois, elle était sincère. Qu’elle ne se souvenait pas, qu’elle avait oublié. Petit à petit, l’esprit d’Elijah faisait le point. Après tout, lui ne l’avait pas ridiculisé constamment devant tout le lycée. Lui, il ne lui avait rien fait. Si à l’époque, il aurait juré le contraire, aujourd’hui il savait qu’elle s'en était simplement pris à lui parce qu’il était faible. Parce qu’il était gentil et qu’il n’avait pas le physique des autres adolescents de son âge. Il était particulier, mais il aimait cette touche de différence. Aujourd’hui, il avait une vie qui lui plaisait. Il refusait de laisser entrer, comme si elle risquait de tout gâcher. Comme si elle était la main du destin devant une pièce géante de Domino. Il allait tomber le premier, il le savait.

« - Le premier venu ? » Il ricana – peut-être un peu trop d’ailleurs. « - Tu me diras, j'suis bête de croire que tu te souviens de toutes les personnes que tu tortures ! Évidemment ! Impossible de ce souvenir du pauvre Elijah, hein ? J’étais si insignifiant que tu t’en foutais bien. » Il essaya de nouveau de regarder un cupcake – qui lui rappela étrangement Reagan – mais ce ne fut pas suffisant. Il sentait sa présence. Il la sentait à ses côtés et il allait saisir cette occasion. Il allait lui dire. « - T’es surement toujours le même monstre, alors… reste loin de moi. » Son geste, bien qu’explicite, était maladroit. Lorsque sa phrase résonna dans sa tête, il se sentit stupide. Autant partir, ça serait bien plus simple et pourtant il était toujours là. Il ne voulait pas changer ses plans, il ne voulait pas avoir peur d’elle. S’en aller, ça aurait été comme changer de trottoir à chaque fois qu’elle était en face. Il s’en fichait maintenant, c’était un adulte après-tout. Il devait pouvoir l’affronter, lui parler, et même l’insulter si l’envie le lui prend. En comparaison à ce qu’elle lui avait fait subir, ce n’était vraiment rien. « - Quatre cupcakes Spéculos, s’il vous plaît. » La boulangère lui souris, retournant à l’arrière-boutique lui chercher une boîte. Vite, vite, vite….
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Don't look back into the sun ◇ Elijah Dim 22 Mai 2016 - 18:39

D'un seul coup, son degré de méfiance à l'égard du jeune homme était retombé à zéro. Ce n'était que Elijah, il n'y avait rien à craindre. Dottie se rappelait vaguement de lui, comme c'était le cas de la plupart des élèves qui l'avaient accompagnée à un moment donné de sa scolarité. Ils avaient passé des heures enfermés dans les mêmes salles de cours et s'étaient retrouvés seulement quelques centimètres de distance sur leurs photos de classe, mais ce n'avait jamais été suffisant pour qu'elle daigne s'intéresser à eux. Elle avait toujours considéré qu'il fallait faire une sélection parmi les gens que l'on était obligé de fréquenter, et Dottie prenait un malin plaisir à en tenir certains à une distance des plus raisonnables. Ce n'était pas par méchanceté, elle trouvait juste normal de se retrouver au sommet de l'échelle de la popularité lycéenne et d'exercer les droits qui s'offraient ainsi à elle. Pendant des années, elle en avait été la petite reine autoproclamée, ne laissant son titre qu'en quittant les lieux avec tous les honneurs dus à son rang. Elle regrettait parfois cette époque où tout était tellement plus facile, mais elle savait que ça en était définitivement fini de cet âge d'or.
Elle leva un sourcil en s'entendant accuser de torture, prête à démentir et à crier à la calomnie, mais s'adoucit au nom de Elijah. Elijah ? Mais bien sûr que je me rappelle. Le petit Elijah-Queue-de-Rat ! Par réflexe, son regard fit un bref détour vers son entrejambe, comme ils le faisaient tous à l'époque, lorsqu'ils le croisaient dans les couloirs du lycée. Elle ne savait pas plus comment pareil surnom lui avait été trouvé et ça n'avait strictement aucune importance, surtout après tant d'années. Jamais Dottie n'aurait pu le reconnaître d'elle-même, et elle était plutôt étonnée de le voir aussi changé. Elle n'avait jamais cru à l'histoire du vilain petit canard qui se changeait en cygne, convaincue que c'était ce que les moches se disaient pour rendre leur situation moins déprimante, mais elle était prête à changer d'avis. Elle n'avait qu'un vague souvenir de ce à quoi Elijah ressemblait à l'époque, mais elle était certaine que ce n'avait rien à voir avec son apparence actuelle. Oh arrête, on dirait un gamin. J'ai peut être pas été très sympa avec toi à l'époque mais ça va. Elle le fixait avec impatience, n'arrivant pas à se retenir de glousser en le voyant mimant ce qui se voulait probablement être une façon de la repousser. T'es sérieux ? Elle aurait pu tiquer en s'entendant qualifier de monstre, mais elle trouvait ça tellement ridicule qu'elle releva à peine l'insulte. Pauvre petit Elijah, il avait beau être devenu plutôt charmant, il n'arrivait toujours pas à faire le poids face à elle. Elle l'observa en train de finaliser son choix de cupcakes, mains posées sur la taille pour mieux mettre en avant sa silhouette tandis qu'il hésitait comme le gamin qu'il était probablement resté. Elle avait beau ne pas avoir autant évolué dans la vie qu'elle l'aurait espéré à l'époque du lycée, le fait de le voir si maladroit avec elle confortait Dottie dans l'idée qu'elle n'avait rien perdu de sa superbe. Et, en voyant que la pâtissière allait s'occuper de la commande d'Elijah avant la sienne, elle s'étira en pointant un doigt majestueux. Excusez-moi ! Ma commande n'est toujours pas prête ? Elle le fixa alors du regard, lui rappelant ainsi qu'elle était toujours celle qui aurait le dessus entre eux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Don't look back into the sun ◇ Elijah Dim 10 Juil 2016 - 14:35



don't look back into the sun
dottie l. kessler — elijah simmons



Il n'avait aucune chance, voilà tout. Peu importe la situation, Elijah se retrouvait toujours dans des situations qui le condamnaient à la bêtise. Sa rancune n'avait donc aucune limite. Il avait bien le droit vu la vie qu'il avait et les problèmes qui lui tombaient toujours dessus. Et par problème, il n'y avait rien de pire que de croiser le chemin de Dottie. Elle n'avait vraiment aucune gêne à être odieuse, irrespectueuse, méchante. Il doutait sincèrement qu'elle ait changé avec le temps et la façon dont elle l'avait abordé n'avait fait que prouver ce qu'il pensait d'elle : Dottie n'aimait personne, sauf elle. Et elle était prête à tout pour se faire plaisir, pour avoir ce qu'elle désirait. Petite reine tyrannique du royaume du lycée, elle avait toujours sur choisir ses mots avec délicatesse sachant lesquelles ferait le plus mal. Lesquelles toucheraient vraiment. Elle avait beau être jolie, toujours très bien habillée, avec des manières parfaitement maitrisées, elle donnait cette impression d'avoir un bazooka sur l'épaule, prête à défoncer la première venue. Elijah avait beaucoup, beaucoup, beaucoup souffert de ses années aux lycées à cause d'elle. À cause de sa petite bande d'esclaves personnelles qui la suivait partout et sans qui elle n'aurait été rien. Il n'était pas beau, il n'était pas musclé, il était mauvais en sport, trop fragile pour se défendre et elle en avait profité. C'était sa spécialité après tout. Saisir les faiblesses des autres pour briser les cœurs.

Il leva les yeux aux ciels face au retour abominable d’un surnom qu’il pensait ne plus entendre. Ça alors, elle se souvenait de lui ! Quel miracle ! Il s’en serait bien passé, tiens. « - Toujours aussi intelligente. » C’était une cause perdue, il le savait. Il n’avait plus qu’une envie : aller se réfugier dans les bras de Reagan et lui raconter que l’abominable yeti des neiges en Prada était de retour. Ce qui était drôle, c’était qu’après le lycée, il avait essayé de son mieux pour garder la tête haute et pour apprendre à se défendre face à des gens qui avaient ce même parfum amer que Dottie. Face à elle, c’était toujours plus difficile. Elle était une porte ouverte vers un passé qu’il cherchait encore à oublier. Et le pire dans tout ça, c’est que physiquement, elle n’avait pas l’air différente. Comme si le temps n’avait eu aucun impact sur elle. Dottie ne devait sans doute pas penser la même chose de lui, tant il s’était transformé. L’idée qu’elle l’ait trouvé attirant lui donnait sérieusement envie de gerber.

« - Plus que sérieux ! » Il se tourna vers les pâtisseries et fit sa commande quand la boulangère était là. Il était désormais pressé d’en finir. De partir loin de Dottie avant que la situation dégénère. Oui, parce qu’elle allait forcément dégénérer et il le sentait. La preuve, alors qu’on s’occupait de sa commande, Dottie en profita pour se plaindre de sa petite voix. « - J’dois être plus charmant. » Lança-t-il en voyant la boulangère revenir avec une petite boîte pour lui. Il en profita pour décocher un sourire bien placé. "Mon mari arrive." Ajouta celle-ci, alors qu’Elijah sortait son portefeuille pour payer. Quelques secondes plus tard, un homme sort de l’arrière-boutique, une plus grosse boite dans les bras.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Don't look back into the sun ◇ Elijah Dim 17 Juil 2016 - 23:27

C'était tellement plus simple de faire comme si rien n'avait changé, comme si Dottie était toujours la petite reine auto proclamée du lycée et du quartier. Son sacre n'avait pas duré longtemps, interrompu par son départ pour la fac puis sa vie plus rangée de jeune mariée aux côtés de Bronn, mais le fait de revenir à Ocean Grove lui avait donné envie de renouer avec les meilleurs moments de sa jeunesse. Aussitôt décidé, aussitôt fait. Dottie avait pris dix ans depuis cette époque bénie mais agissait comme si elle venait seulement d'être diplômée, s'entourant même d'une nouvelle bande d'amis qui la regardaient parfois en se demandant ce qu'elle faisait avec eux. Malgré tout, elle ne voulait pas abandonner : ça aurait été comme admettre qu'elle était devenue vieille et bonne à jeter. Elle avait parlé avec Tink de cette impression qu'elle avait que sa vie était déjà fichue, mais sa meilleure amie s'était montrée d'une rare inutilité, se contentant de banalités auxquelles Dottie aurait pu penser toute seule. Elle savait que tout n'était pas complètement fini, mais quand même. Elle ne se voyait pas travailler eternelleéternellement comme hotesse d'accueil à la mairie, et encore moins attendre aussi longtemps avant de rencontrer son prochain prince chqrmant. Ouh j'ai droit à un compliment. Ça doit être mon jour de chance. Dottie jouait avec lui et trouvait ça toujours aussi amusant, même si le côté pathétique de la chose finirait par lui apparaître à un moment ou un autre. Pour l'instant, elle éprouvait un malin plaisir à le titiller, chose qu'elle n'avait pas ressentie depuis des années. Ok, ok, c'est bon. Je te laisse tranquille alors. Ce n'était pas drôle de jouer avec quelqu'un qui ne faisait aucun effort et, par défaut, reporta son attention sur ses ongles, inspectant chacun d'entre eux pour s'assurer que sa manucure n'avait pas bougé. Ce n'était pas son travail qui risquait de l'ecailler mais elle aimait donner une bonne image d'elle aux gens qui l'abordaient, et elle considérait que ses mains devaient refleter l'attention qu'elle accordait à toutes les autres parties de son corps. Il ne viendrait à personne l'idée de sortir sans chaussures et Dottie estimait qu'il en était de même pour le port du vernis : c'était le strict minimum pour vivre en société. Cependant, si elle voulait bien laisser à Elijah le plaisir de croire qu'il avait gagné la partie, elle retrouva toute sa prestance au moment de rappeler sa présence à la pâtissière. Elle fusilla du regard Queue de Rat qui devait se trouver très spirituel et tapa du pied en se retenant de dire quoi que ce soit. Par chance, Mr Smith arriva au même moment, les bras chargés de l'énorme carton contenant sa commande. Encore désolé pour l'attente mademoiselle Kessler. Je vous l'apporte à votre voiture ? Dottie s' approcha du comptoir, toute en sourires mielleux et battements de cils. Vous êtes un amour, merci. Elle est garée à la même place que d'habitude. Elle accompagna Mr Smith du regard jusqu'à ce qu'il quitte la boutique, puis se tourna vers Elijah qui était resté planté là avec sa petite boîte et son porte monnaie. Je dois être plus importante. Elle jubilait et ne voyait aucun intérêt de le cacher. Comme elle l'avait si bien dit, c'était elle la plus importante.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: Don't look back into the sun ◇ Elijah

Revenir en haut Aller en bas
 

Don't look back into the sun ◇ Elijah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: The Smiths Bakery-