AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 we could waste the night together / sophia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: we could waste the night together / sophia Lun 8 Aoû 2016 - 10:30


we could be beautiful
"Je ne vais pas t'apprendre les secrets d'une bonne négociation. Tu sais bien qu'une affaire se signe plus facilement dans une atmosphère propice non ?" Jack avait le don d'achever ses phrases sans réellement aller jusqu'au bout de ses pensées. Le rouquin devait constamment lui tirer les vers du nez, ce qui l'agaçait d'ailleurs terriblement. Alors qu'il réajustait sa chemise, Buchanan arqua un sourcil avant de surenchérir. "Propice ?" Son ami ne tarda pas à apparaître dans l'encadrement de la porte, le sourire aux lèvres et visiblement prêt à lui révéler leur destination. "Le Soho ... C'est un cabaret. Je veux maximiser mes chances de conclure la vente ! Une bonne idée non ?" Poussant un léger soupir, Ezra se focalisa sur le reflet que lui rendait le miroir, préférant le silence et déjà épuisé de devoir argumenter pour défendre ses opinions. "Depuis quand le highlander du ring refuse de profiter des plaisirs de la chair ! T'étais un vrai don juan !" Son colocataire disait vrai mais suite à toutes ces aventures avec des groupies, il avait rencontré Norma ... Buchanan était un homme de paroles et de valeurs et pour lui, le mariage était plus qu'un simple contrat. Il avait juré fidélité à son épouse et plus jamais il ne s'était écarté du droit chemin. Le décès de sa femme l'avait plongé dans le désespoir et la tourmente si bien qu'aujourd'hui, il demeurait dominé par ses frasques passées ; cherchant avec ardeur tout contact charnel et physique. Quelques heures de délivrance pour une vie brisée ... Alors oui, sa vraie nature avait repris le dessus. Son ami venait de marquer un point. "Je n'ai pas à juger quoique ce soit, au final. Je suis là pour t'épauler et éviter que tu te fasses plumer, rien de plus !" Jack éclata d'un rire franc, puis, dans une dextérité qui étonna le rouquin, il attacha sa cravate en un nœud parfait. "T'es vraiment pas croyable !"
Le trajet jusqu'au club fut bercé par la joie et l'empressement de Jack. Cette affaire valait de l'or et l'ancien boxeur ne pouvait le nier. Les frères Sheperd se débarrassaient de leur salle de sport, un endroit mythique connu de tous les afficionados du crossfit. Son ami souhaitait transformer cette salle en club de boxe, un pari audacieux certes, mais prometteur. Quelques instants plus tard, les deux jeunes hommes pénétrèrent dans le cabaret. Ezra, focalisé sur le projet ne s'attarda pas sur le lieu, ni-même sur les filles dénudées qui lui faisaient les yeux doux. L'ancien champion vint prendre place à la table que Jack avait préalablement réservée et la négociation commença.
Les frères Sheperd étaient des businessmen aguerris mais toutefois, ils furent séduits par le projet de Jack. Buchanan, s'était mêlé à l'affaire, réussissant avec brio à négocier le prix de vente. "Le jeune loup a loupé sa vocation on dirait !" lança un des frères à Jack avant de vider d'une traite son verre de whisky. "Cessons de parler affaires durant quelques minutes. Regardez-moi cette femme ! Il paraitrait que ses shows soient très ... suggestifs !" Ezra reposa son verre, fit volte-face avant de toiser intensément la délicieuse créature qui venait de monter sur scène.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: we could waste the night together / sophia Mer 24 Aoû 2016 - 18:10

Une odeur poudrée et salvatrice, c'est ce qui lui chatouillait les narines, à Sierra. Car Sophia n'existait pas, ou plus, dans cet endroit tamisé qui cachait on ne peut mieux chaque bribe de visage. Le sien, pourtant si lumineux, était constamment paré d'un masque noir, dentelé, qui laissait habilement transparaître son regard perçant, rien de plus. Il n'y avait ni mère de famille, ni épouse élégante ; rien de tout cela ne venait entravé ce lieu sensuel et Sophia mettait un point d'honneur à passer inaperçu. Que penseraient-ils, ses proches, ses voisins ? Oh, ce n'était pas tant leur avis qui intéressait la jeune femme, mais bel et bien son image qu'elle voulait reluisante depuis tant d'années. N'était-elle pas une Roscha avant d'être une King ? Mais n'était-elle pas en droit de faire ses propres choix depuis que son mariage battait de l'aile et que sa vie, si peu trépidante, avait fini par laisser un trou béant au creux de ses entrailles ? Que lui manquait-il ? Peut-être, simplement, ce goût de l'interdit, de l'impunité, être là où ne l'attendait pas et, tout bonnement, se faire plaisir dans une activité qui la délectait. Si son esprit était toujours titillé par l'appréhension de se faire prendre sur le fait, la brune avait su, avec les mois, calmer ce sentiment. Elle qui cachait si bien son activité burlesque, ne fut-elle pas surprise de croiser ici, des visages pourtant si familiers ? Prenez son voisin le plus proche, un homme lui aussi marié appréciant visiblement le charme d'une femme se déhanchant sur un rythme suave sans pour autant aller plus loin. L'avait-elle jugé, en observant sa silhouette au creux d'un fauteuil rougeâtre ? Pas le moins du monde, bien au contraire. N'était-il, lui aussi, pas en droit de profiter d'un aspect plus léger de sa vie ? Le plaisir fut d'autant plus évident pour elle. Car Sophia n'était ni une stripteaseuse, ni une danseuse suggestive, elle n'était qu'un plus, un show différent et pourtant si bien mené, qui semblait sublimer la femme plutôt que de la soumettre au regard pervers des hommes. Un point qu'elle s'appliquait toujours à privilégier et qui avait su séduire un public hétéroclite. Du haut de sa scène, cachée derrière son masque et sa tenue affriolante, la brune observait ce public si intéressé. Des hommes, des femmes, des couples ; et elle se plaisait à imaginer être leur boite de Pandore, celle-là même qu'ils dévoraient du regard sans pour autant oser y aventurer ne serait-ce qu'un geste. Elle était cette femme insoumise, indomptable, qui trônait sur un piédestal qu'elle s'était elle même forgée avec un caractère bien dessiné. Et elle s'y plaisait, dans cet endroit pourtant jugé si peu fréquentable, elle adulait ces soirs passés ici avant de reprendre sa vie bien rangée. Une satisfaction immense s'était emparée d'elle depuis des mois et elle ne pouvait s'empêcher de la laisser transparaître une fois sur scène. Elle dansait, avec une suavité intense et plantait son regard sur chaque être ici présent, laissant ainsi présager à ses spectateurs être à eux le temps d'un instant. Et puis, son regard se posa sur une tablée de trois hommes qui venaient d'être interpellés par sa présence. Sophia - Sierra - ne dit mot, se contentant d'approcher ses déhanchés au plus près de leur table, jugeant chaque homme ici présent avec une infime lueur d'amusement. Un sourire en coin et son intérêt finit sa course sur le dernier, plus intense que les deux autres, mais elle ne lui offrit guère plus qu'un regard appuyé, puis conclut. « Vous passez une bonne soirée, messieurs ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: we could waste the night together / sophia Jeu 8 Sep 2016 - 12:10

L’homme faisait fausse route. La naïade n’était aucunement suggestive. Ses danses demeuraient lascives certes, mais chacun de ses mouvements embellissaient sa sculpturale silhouette. Les lumières tamisées ajoutées aux notes musicales faisaient ode à sa beauté ; et l’intégralité de son show n’était que louanges à la sensualité féminine. Les hommes, captivés par ses déhanchements nonchalants, avaient stoppé toute activité et les femmes présentes ce soir, jalousaient sa grâce et son indéniable sex-appeal. La danseuse était bien évidemment consciente de tout cela et comme pour appuyer cette vérité non-dissimulée, ses enchaînements se firent davantage langoureux tout en demeurant dans le politiquement correct. Un étrange paradoxe qui acheva de séduire le rouquin. Elle se donnait à son public sans s’abandonner complètement. L’ange à la tenue légère maîtrisait son image et s’accordait le plaisir d’être un véritable fantasme pour tous les fauves ici présents. Indomptable, inaccessible … lorsqu’elle quitta la scène, Ezra surprit deux de ses congénères qui baissaient le regard sur son passage. Sierra, luxuriante créature, imposait le respect. Un deuxième paradoxe ô combien délicieux. Le boxeur s’était cramé la rétine et comme pour le punir d’en avoir trop abusé, la tentatrice s’approcha de leur table … Quel doux châtiment. La panthère, de toute sa hauteur, toisa les quatre négociateurs d’une oeillade amusée. Consciente du pouvoir qu’elle exerçait sur chacun d’eux, l’insolente vint se plaire à les déstabiliser davantage, en exposant avec malice, ses courbes délicates. Buchanan, de son côté, se refusa de rompre le lien et les pupilles toujours rivées sur la muse, il vint soutenir son regard, quitte à se brûler les ailes. Quelques mots s’échappèrent de ses lèvres pulpeuses ; une interrogation badine qui ne méritait aucune réponse, tant l’évidence était irréfutable. La soirée était devenue exquise dès lors qu’elle eut grimpé sur scène et ça, Sierra le savait délibérément. L’écossais s’inclina avec politesse, remerciant la duchesse pour cette exquise parenthèse. Robb, la hyène grossière, ne l’entendit pas de cette oreille et se permettant quelques familiarités, il s’empara de sa main délicate et l’invita à s’asseoir. « Madame … » Son français était lamentable et cette tirade qui se voulait charmeuse n’eut pas l’effet escompté ; sûrement boosté par l’adrénaline et par la volonté de se démarquer des autres prédateurs, le quarantenaire refusa de lâcher prise, avant de venir lui tendre un verre d’alcool ambré. « Je vous en prie, faites-nous le plaisir de votre compagnie … » Allait-elle sortir les griffes ? Robb méritait de subir son courroux, lui qui avait osé toucher l’archange.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: we could waste the night together / sophia Dim 25 Sep 2016 - 6:52

Que c'était gratifiant d'être une autre, que c'était gratifiant d'être observé de la sorte ; telle une antilope à chasser pour certains, telles une lionne en quête pour d'autres. Ce soir, elle n'était plus cette mère de famille aux responsabilités flagrantes, elle n'était qu'une femme de plus sur une scène offerte à elle. Une femme différente, qui inspirait la volupté et l'envie. Et telle une panthère lascive, elle offrit plus qu'elle ne devait à ce public si charmeur, si révélateur ; ils n'étaient là que pour elle, que pour se délecter de ce spectacle qu'elle dominait si bien. Sierra était son alter-égo parfait, la féminité et le désir incarnés, l'indépendance en plus. Et n'était-il pas encore plus salvateur d'aller à le rencontre de public bouillant, en quête de bien plus qu'une simple œillade bien placé ? Les hommes, fut-elle contrainte de constater, n'était que des animaux sauvages sans douceur aucune et cet énergumène ne fit que renforcer son idée. Le contact avec cet homme fut d'ailleurs dérangeant ; si bien que la danseuse notifia à peine sa tirade peu charmeuse et prédatrice. Son regard, voilé cette fois-ci, se posa avec amertume sur l'impertinent qui avait osé l'effleuré mais la brune ne dit mot, bien que prête à bondir. Une certaine retenue se fit sentir et elle posa avec délectation son œillade sur le verre de liquide ambré. Sophia le saisit et força l’intrus à lâcher prise, alors qu'elle se détourna bien vite de lui pour s'avancer vers cette autre inconnu peu bavard au regard de braise, comme pour le défier au mieux. « Je ne fais le plaisir de ma compagnie qu'à un seul homme à la fois. » rétorqua-t-elle, durement. Et c'est de façon on ne peut plus salvatrice, qu'elle ajouta. « Et vous n'êtes pas l'heureux gagnant ce soir. » Piquée au vif par son attitude, la danseuse prit parti de se figer aux côtés du loup solitaire, qu'elle contempla un instant. Ses doigts fins repoussèrent le verre offert à son destinataire grossier, qu’elle toisa non sans une pointe de satisfaction personnelle, alors que ses doigts faillirent effleurer à leur tour l'inconnu. Mais la panthère se stoppa, estimant que le moment n'était pas propice pour induire un contact. « Messieurs. » conclut-elle à l'attention de ce bourreau et de son accolyte, alors que d'un simple regard et d'un geste anodin de la tête, la danseuse invita le plus effacé des trois au près du bar. Bien que désireuse de la voir accepter, Sophia n'attendit guère une réponse de sa part avant de quitter la table. La sauvageonne réajusta alors son masque, car il n'était guère question de découvrir son identité ce soir. Elle fit signe au barman de lui servir deux boissons et se glissa félinement sur une chaise haute, devant l’œillade on ne peut plus amusé de son collègue. Allait-il avoir l'audace de se joindre à elle ? La réponse semblait évidente mais une piqûre de rappel s'imposait et l'impétueuse danseuse pivota sur sa chaise, croisa les jambes lascivement et porta toute son attention sur le loup solitaire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: we could waste the night together / sophia Lun 26 Sep 2016 - 0:15

Ezra se redressa sur son siège, prêt à se divertir du courroux de la naïade. Robb méritait sérieusement d’être remis à sa place. Depuis qu’il avait passé les portes de l’établissement, il n’avait été qu’un animal en rut ; en se permettant de taquiner les employées d’un humour graveleux. Les filles devaient être habituées de ce genre de comportements douteux et l’écossais avait hâte que la danseuse sorte enfin ses griffes pour changer la donne. Le businessman manquait sérieusement de tact et la séduction n’était vraiment pas son fort. Le masque onéreux et délicat qui recouvrait son visage d’ange, ne dissimula pas la gêne qu’elle éprouva à l’égard du quarantenaire. Jack, à sa droite, déglutit avec difficulté, sentant que la situation leur échappait cruellement. L’atmosphère était palpable, mais Sierra se contenta de s’emparer du verre de bourbon. Elle rangea ses crocs pour lui offrir un sourire courtois puis dissipa l’espace qui la séparait d’Ezra. Le rouquin, d’abord déçu de ne pas avoir assisté à la déchéance sociale du businessman, trouva son compte dans la lueur de défi que la tentatrice venait de lui lancer. D’une voix suave, Sierra leur avoua qu’un seul homme pourrait jouir de sa compagnie et que malheureusement, Robb n’était pas l’heureux élu. Piquante mais diplomate … Un sourire amusé traversa le visage du champion alors que son interlocuteur changeait de couleur. Livide, il se contenta de baisser les yeux et d’apprécier une longue gorgée d’alcool - celle-ci n’était d’ailleurs pas suffisante pour dissiper le malaise ambiant. Le regard flamboyant de la louve le jaugea avec suffisance avant de reporter toute son attention sur l’écossais. Buchanan n’était pas dupe, il avait saisi le message lancé par la nymphe. Elle l’avait choisi, lui, certainement pour sa discrétion, pour le respect qu’il éprouvait à son égard et pour son charme brut. Sierra repoussa le verre avant de prendre congé. Une oeillade complice invita le loup à la rejoindre et féline, elle quitta la tablée en direction du bar. Voilà que la soirée prenait un tout autre tournant. Délicieux. L’insolent se détacha de son fauteuil et dans un murmure, il s’adressa à ses congénères. « Jack … Messieurs … Je pense que vous n’avez plus besoin de moi désormais … J’espère que la vente se conclura au mieux pour chacun. Bonne fin de soirée … » Un bref signe de tête, il vida son verre d’une traite avant de s’échapper de leurs interminables négociations. Les rétines rivées sur la panthère, Buchanan arrangea le col de sa chemise et effaça les quelques mètres qui l’éloignaient de l’ange. Lorsqu’il fût à ses côtés, l’écossais s’hasarda à comprendre son choix. « Nous sommes une bonne trentaine à avoir assisté à votre show … pourquoi m’avoir choisi ? Je ne suis pas le genre à fréquenter les cabarets … » Peut-être venait-il de saisir l’infime détail qui le différenciait des autres mâles ici présents ce soir. Ce soupçon d’innocence … cette étrange caractéristique qui faisait de lui un novice aux yeux de l’ensorceleuse Sierra.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: we could waste the night together / sophia Jeu 6 Oct 2016 - 16:59

S'intéresser aux clients. Voilà une bien drôle d'attitude pour la jeune femme qui, peu disposée à créer des liens, s'était habituée à disparaître une fois son show terminé. La donne avait changée, par sa propre faute, et la sauvageonne semblait pulsée par l'adrénaline malgré son tact et sa diplomatie. Sophia n'était guère ce genre de danseuse intrusive et expansive ; un détail qui avait son importance dans sa lutte constante pour rester derrière son masque. Dieu, ce que celui-ci la démangeait. Se cacher, n'était-ce pas là, la pire des bassesses pour une femme ? Ne pas pouvoir s'assumer, ni assumer ses atouts. Un résultat dont elle était seule responsable. Était-ce son innocence qui avait poussé Sophia vers cet inconnu ? Une envie de modifier ses habitudes ? Ou tout simplement, une attirance insoupçonnée pour un homme qui, comme elle, semblait détonner dans ce lieu ? Un savait mélange des trois, très certainement, si bien que la principale intéressée émit un doute dans son propre esprit, alors que son invité arriva bien rapidement. « Je vous rassure, je ne bois jamais avec les clients. » spécifia-t-elle, tout en triturant son verre du bout des doigts, hésitante sur la marche à suivre. N'était-ce pas 'trop' d'avoir agi de la sorte ? Elle qui gagnait en discrétion et surfait à merveille sur la vague de la danseuse mystérieuse, s'était vue agir différemment ce soir, pour des raisons encore obscures et peut-être ingérables. « Je sais bien que vous n'êtes pas un habitué, d'ailleurs vous n'aviez pas l'air dans votre élément face à vos deux amis. » reprit-elle habilement, forcée de constater que ces deux énergumènes n'allaient pas de pair avec le quatrième. Etait-ce trop, que de vouloir en savoir d'avantage sur ce qui l'avait attiré ici, hormis ses compères ? Un bref instant, la brune avait faillit l'interroger : sur le pourquoi du comment, sur sa perception du show, sur elle, même mais l'intransigeante ne dit mot. Les questions en entraînaient d'autres et il était impossible pour la danseuse de s'offrir entièrement à lui sur ce point. « Je ne devrai pas être là. » confia-t-elle finalement, observant du coin de l'oeil l'entrée des coulisses qui se trouvait derrière son interlocuteur. Mais, inlassablement, son regard déviait sur lui, comme attiré par ses traits inconnus. Une bien mauvaise chose pour elle, qui s'était embarquée dans une situation qui ne lui ressemblait pas. Ou peut-être bien que si ? Après tout, dans sa vingtaine, Sophia avait toujours été une jeune louve farouche, impertinente et impulsive. Mais celle-là s'était rendormie depuis et avait laissé place à une femme forte et bien, en tout point. Son seul problème, peut-être..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: we could waste the night together / sophia Mar 11 Oct 2016 - 13:17

L’atmosphère burlesque des cabarets ne l’intéressaient pas. Malgré son attrait, certain, pour la gente féminine, Ezra avait toujours choisi ses partenaires parmi ses groupies. Des filles faciles avec qui il se perdait dans de purs instants de débauche. Il ne voyait pas l’intérêt de baver sur des créatures qu’il ne pouvait posséder. A quoi bon se torturer pour ensuite se complaindre dans la privation ? Le rouquin avait toujours choisi la facilité dans ses ébats et son ex-femme avait été une divine exception. Il avait trimé des mois pour pouvoir goûter à sa peau et dès lors qu’il l’eut épousé, Buchanan s’était assagi en lui jurant fidélité et dévotion. Le lion audacieux était devenu un chaton docile et désespérément amoureux. A la mort de Norma, il avait basculé dans cette tornade infernale en redevenant peu à peu ce prédateur, avide de chair et de sexe. Ezra n’expliquait pas sa présence ici et encore moins la raison qui l’avait poussé à rejoindre la danseuse. Tout était si confus. Quelle était la marche à suivre ? L’écossais, qui manquait cruellement de maturité quand à ce genre de situation, ne pouvait clairement pas faire marche arrière. Ainsi, ses iris d’un bleu acier dardèrent la sculpturale sylphide qui vint absoudre ses motivations d’une simple phrase. « Vous êtes maîtresse de vos envies et vous n’avez pas à justifier quoique ce soit. » Qu’attendait-elle de lui ? Avait-elle prononcé ces quelques mots pour le flatter ? Devait-il se sentir privilégié ? A moins qu’elle n’ait déjà commencé à se livrer à lui … Sierra était une femme magnifique, ses courbes étaient aussi gracieuses que sa prestance. Elle avait un port de tête altier et malgré la présence d’un masque finement travaillé, l’écossais pouvait apprécier la nuance porcelaine de son visage. Quelles raisons l’avaient-elle poussée à venir se perdre dans un tel endroit ? Les cabarets accueillaient des filles frivoles aux charmants minois, une duchesse telle que Sierra détonnait parmi le personnel. Elle n’était pas de ce monde et ça, Ezra l’avait immédiatement compris dès lors qu’elle eut posé un pied sur la scène. « Vous avez raison, je ne suis pas vraiment à ma place ici … » L’ancien champion de boxe détacha son regard de la danseuse pour venir jauger chacun des hommes ici présents ce soir. A sa table, Jack riait aux éclats avant qu'il ne lève son verre pour porter un toast ; cette entrevue avait été au moins fructueuse pour son ami et colocataire. Un bruissement d’étoffe attira son attention et son interlocutrice glissa de sa chaise. Se dédouaner pour mieux fuir … Excellente stratégie. « Moi non plus … » Buchanan apposa sa veste sur son épaule tout en la bouffant des yeux ; Sierra chercha une échappatoire que le rouquin s’empressa de lui offrir. « Laissez-moi vous raccompagner jusqu’aux coulisses. Je m’en irai après … Je crois que je n’ai plus rien à faire ici … »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: we could waste the night together / sophia

Revenir en haut Aller en bas
 

we could waste the night together / sophia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Soho's 1515-