AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 at starbucks, we don't suck | rhys.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: at starbucks, we don't suck | rhys. Jeu 16 Juil 2009 - 21:57


    (c)emesele.
    JD&RHYS.


    Aujourd'hui la journée s'annonçait belle pour JD Manning. Celle ci se réveilla grâce aux rayons de soleil qui se faufilait aux travers de ses volets. La jeune femme n'eut pas de mal à s'éveiller. Il faut dire que la veille ne fut pas fatiguante puisque la jeune femme passa la soirée chez elle. Entre ses photos à developper, son ordinateur, et puis entre temps un petit film, JD avait passé une bonne petite soirée. Une fois levée, la jeune femme ouvrit totalement ses volets. Elle se dirigea vers son bureau, là où se tenait son ordinateur, qu'elle alluma d'ailleurs. Puis JD se dirigea dans la salle de bain où elle s'occupa de sa toilette. Une fois qu'elle fut toute belle et toute propre, JD s'habilla. Un short, plus un tee shirt du groupe AC/DC, assez large, mais qu'elle aimait tellement. Elle retourna à son ordinateur. En vérifiant sa boîte mail, elle avait un message.
    Citation :

    JD,

    C'est encore moi. Cela fait trois messages que je te laisse sur ta boîte mail. Quant à ton portable, tu n'y réponds même pas. Je sais que je t'ai fais du mal, et qu'aucune excuse ne pourra être valable. Mais sache que je t'aime, et une fois à Ocean Grove, je te le prouverais.

    Rhyan.

    Sa bonne humeur s'estompa aussitôt. La jeune femme appréhendait son retour. Elle n'avait pas envie qu'il refasse surface dans sa vie. Le fait qu'il la quitte sans explications n'allait pas avec le fait qu'il lui disait je t'aime à chaque message qu'il lui laissait. Cette fois ci, JD allait lui répondre.

    Citation :
    Rhyan,
    Ne vient pas.
    S'il te plaîs.

    C'est tout ce qu'elle écrivit. Après ça, elle ferma son PC portable, et alla dans sa cuisine. Elle s'assit et repensait à ce qui venait de se passer. Elle allait passer une journée de merde, tout ça à cause de lui. La jeune femme décida de partir de chez elle, afin de s'aérer un peu l'esprit. Elle prit son sac sur une épaule, et son appareil photo tenait de l'autre. Elle enfila ses tongs, et partit de chez elle, en fermant bien à clefs.

    JD décida d'aller se rendre au Starbucks qui se trouvait Fairway Place. Elle se prendrait un café, s'installerait sûrement un petit moment, prenant des photos en cachette et puis retournerait tranquilement chez elle en se promenant sur Ocean Grove, histoire de changer d'air. La jeune femme, après pas mal de marches, arriva sur Fairway Place. Elle marcha le long de cette place pour enfin arriver à bon port. Il était 11h, il n'y avait donc pas énormément de monde. Elle entra, se commanda un bon café, une fois qu'on le lui donna elle s'installa sur une table vers le fond de la salle. Cinq bonnes minutes plus tard, un homme entra. Mais cet homme elle le connaissait. C'était Rhys Blythe, son ancien petit ami. Vraiment ancien, puisque c'était lors de ses années de lycée. Il commanda lui aussi un café, et s'installa. Il ne vit pas JD, il fallait dire qu'elle était au fond, et que les gens ne regardait pas vraiment le fond de la salle. JD en profita pour le prendre en photo. Au lycée, il n'avait jamais aimé lorsque JD le prenait en photos, c'était son droit, mais JD était têtue et elle aimait tellement le prendre en photos. Après qu'elle assouvit son désir, la jeune femme décida d'aller le voir. Elle prit son café, et s'installa à sa table.

      « Salut, ancien camarade. »


    'Ancien Petit Ami' lui démangeait la langue, mais ce fut 'Ancien Camarade' qui prima. La jeune femme avait un sourire aux lèvres. Ca lui faisait du bien de le voir, depuis le lycée, il lui avait manqué, tout de même.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: at starbucks, we don't suck | rhys. Lun 20 Juil 2009 - 0:54

    Ces derniers temps, il était difficile d'arracher un sourire sincère des lèvres de Rhys Blythe. A moins de violemment subir l'une de ses facéties ou de lui servir sur un plateau d'argent la tête des personnes qu'il n'arrivait pas à supporter, il y avait peu de chance de réussir à le faire rire. Cela ne lui ressemblait pourtant pas : il était d'un naturel spontané, espiègle et une simple galipette de son chien Glutton pouvait le tordre de rire. Mais les temps changent et le jeune homme traversait de toute évidence une période délicate : le décès de son père puis de son grand-père avant la pluie de révélations de la part de son frère et sa sœur qui lui tombait soudainement dessus avaient réussi à donner un sérieux coup à son moral. La vie sous le toit des Blythe devenant rude à supporter pour lui, il préférait passer ses soirées dehors, dans un bar quelconque ou sur un banc de l'église d'Ocean Grove. Il buvait ou priait. Le paradoxe Rhys dans toute sa grandeur. Il n'était ni plus heureux dans l'un que dans l'autre alors il alternait entre ses deux activités. Pourtant, un paramètre restait constant : son retour à la maison qui était toujours bien trop tard. Il se couchait tard pour se lever tôt afin de rejoindre le lycée d'Ocean Grove où il était assistant prof d'éducation physique et sportive.

    Cette journée brûlante d'été suivait une longue veillée au comptoir d'un bar de mauvais goût et le jeune homme ne demandait donc qu'une seule chose : être seul et n'être surtout pas dérangé. Il avait naturellement fuit le n° 1666 d'Apple Road aux alentours de dix heures et demi et avait simplement demandé à sa sœur d'éviter de provoquer un autre malheur sur la famille Blythe avant de sortir (et se serait prit un coussin s'il n'avait pas claqué rapidement la porte derrière lui et son chien). Grimpant l'instant d'après dans sa Land Rover après avoir fait monter son labrador noir à l'arrière, il démarra et prit la direction de la ville, souhaitant trouver un coin pour se poser cinq minutes et s'accorder un petit déjeuner digne de ce nom. Il avait la tête qui sifflait et ses traits tendus trahissaient sa courte nuit. Sans trop y réfléchir, il opta pour le parking du Fairway Place pour garer sa voiture : la place était célèbre pour ses différents cafés et Rhys appréciait particulièrement s'y rendre en week-end car la plupart des commerçants le connaissaient depuis toujours et n'hésitaient pas à lui accorder une parole agréable, chose qui ces derniers temps, ne lui était pas du luxe.
    Rhys se retrouva alors devant le guichet du Starbucks du Fairway Place, son chien à ses pieds et commanda sans regarder la carte son Espresso Macchiato. Il fut servi deux minutes plus tard et le jeune homme, l'expression fermée, fit signe à Glutton de le suivre jusqu'à une table située en retrait, près de la baie vitrée. L'esprit embrumé encore suite à la soirée de la veille, il ne prit pas le temps de regarder autour de lui les autres personnes présentes mais peut-être que s'il l'avait fait, il aurait vu un optique vissé en sa direction. Il se contenta de masser son crâne un instant avant de porter son attention vers la rue extérieure qui s'agitait en cette fin d'après-midi. Lorsqu'il décida enfin de porter sa tasse à ses lèvres, il fut arrêter dans son geste en sentant une présence s'être approchée de lui. Lentement, il leva son visage vers la personne qui s'adressait déjà à lui. Instantanément, sa fatigue s'estompa pour laisser la place à une expression surprise et intriguée. Que faisait-elle ?

    En effet, Rhys Blythe connaissait cette jeune femme. Il la connaissait même très bien.
    En matière d'amour, tout au long de sa vie, le jeune homme n'était pas le plus chanceux des types mais il n'était pas non plus le plus à plaindre. Il avait connu des déceptions, des histoires fabuleuses et d'autres qui étaient un mélange des deux. En l'occurrence, la relation qu'il entretenu durant son adolescence avec JD Manning entrait dans la dernière catégorie : des mois d'idylle et quelques jours de conflit qui aboutirent à une rupture en bonne et due forme. Ni tentative d' « amitié » après la tornade, ni haine déclarée : ils avaient simplement choisi la solution de la séparation dans sa réalisation la plus complète. Plus de rendez-vous, plus de rencontres, voire plus de communication qui fut digne de cette appellation. Ils redevenaient des inconnus l'un pour l'autre.
    Suspect, il s'éclaircit la gorge et jeta un coup d'oeil à son chien qui paraissait tout aussi surpris de retrouver la jeune femme. Elle n'avait pas changé tant que ça : elle gardait ses grands yeux pour lesquels il était tombé amoureux et la douceur de ses traits le touchait toujours autant. Pourtant, il feinta une désinvolture proche du mécontentement. Il remarqua alors qu'à son cou pendait son légendaire appareil photo et il décida de la charger à ce propos.

      « Salut … Si tu viens pour m'expliquer comment fonctionne un appareil semi-professionnel, c'est toujours peine perdue. »


    Ses paroles sonnaient froides mais son regard ne l'était pas tant que ça. On pouvait clairement deviner que de la curiosité et de l'intérêt se lisait dans ses yeux mais il était simplement trop habitué à repousser tout le monde ces derniers temps pour prendre sur lui et faire une exception pour JD. Ils ne s'étaient certes pas vu depuis longtemps mais le jeune homme ne voyait pas pourquoi il serait plus tendre avec elle : elle était redevenue une passante comme une autre, une figure de plus dont il avait appris à ne rien attendre d'elle.



Dernière édition par Rhys Blythe le Mer 22 Juil 2009 - 18:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: at starbucks, we don't suck | rhys. Mer 22 Juil 2009 - 17:38

    Les années lycées sont sûrement celles qui resteront gravés longtemps dans sa mémoire. C'est durant ces années au lycée qu'elle sortit avec ces premiers petit amis. C'est aussi durant ces années là que certains garçon, dont je ne citerait pas le nom, arrêtait de l'embêter, en la martirisan. Bref, les années lycée c'est le pied. Rhys Blythe faisait partit de ceux avec qui elle était sortit, et il était sûrement son meilleur souvenir, elle avait d'ailleurs regreté leur séparation, mais Rhys n'était pas une personne dont les relations dure longtemps, alors elle avait du s'y faire. Mais la relation qu'elle avait entretenue avec lui avait été belle, très belle même. Seulement, une fois le lycée terminée, elle ne le revit plus, et il faut avouer qu'elle l'oubliat puisqu'elle eut une histoire avec un homme qui lui fit oublier toutes ses anciennces histoires.

    JD n'avait jamais eu de chances avec les hommes. Quand elle était petite elle n'avait pas d'amoureux, personne à qui faire des petits bisoux en cachettes. Au lycée, les seuls histoires qu'elle avait eu ne duraient pas plus de trois mois, cette durée là étant celle qu'elle avait eu avec Rhys. Et puis il y eut celle qui dura plus d'un an, mais elle n'aime pas en parler. Mais évitons de parler de garçons.

    La jeune femme se tenait donc en face de Rhys Blythe. Cela faisait à peu près quatre ans qu'elle ne l'avait pas vu, et là elle était venue l'accoster toute gentille, toute polie, toute souriante. Elle n'avait même pas hésitée avant de venir le rejoindre à cette table. Le jeune homme n'avait aucunement changé, il était toujours aussi parfait physiquement, mais il avait l'air de mauvais poil, et JD le sentit à sa voix, quand il lui parla.

      rhys : Salut … Si tu viens pour m'expliquer comment fonctionne un appareil semi-professionnel, c'était toujours peine perdue.


    La jeune femme eut un sourire. Sa voix lui avait manqué ...

      jd : Je vais bien, merci, et toi ?


    Après ces années, le jeune homme n'avait pas envie de savoir comme elle allait ? En tout cas elle s'apperçut bien vite que le jeune homme n'avait pas changé, il avait toujours en horreur son appareil photo. Malgré son humeur de chien, car apparemment il n'avait pas l'air bien, elle avait plaisir à le revoir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: at starbucks, we don't suck | rhys. Jeu 23 Juil 2009 - 19:25

    La réponse que lui adressa JD déstabilisa le jeune homme. Il n'avait, en effet, pas pensé qu'elle relèverai avec autant de confiance en elle le fait qu'il ne lui ai pas demandé comment elle allait. C'était pourtant légitime : ils ne s'étaient pas vu depuis des années et cette question sur son état aurait du être sa première. En revanche, Rhys avait été trop fermé d'esprit, trop bougon et agressif pour faire les choses comme il se doit. Il la regarda alors longuement, perplexe et s'en voulu légèrement pour la façon dont il venait de la traiter. Mais il n'y pouvait rien, strictement rien : JD n'était pas la bienvenue à cette table. Il ne l'avait jamais invité et il ne voulait certainement pas d'elle et de son appareil photo qui restait suspectemment suspendu autour de son cou.
    Pourtant, quand elle venait de s'adresser à lui, Rhys n'avait pu s'empêcher de ressentir une certaine vague de sentiments dans un mouvement de nostalgie intense. Il se remémora quand, des années auparavant, elle se chargeait de le calmer lorsqu'il était d'humeur noire comme aujourd'hui. Cependant, à présent, il ne comptait pas lui laisser l'occasion de s'occuper de lui. Ils n'étaient plus en couple, leurs vies avaient considérablement changées et ils ne savaient plus grand chose l'un de l'autre. Ses mains manipulaient nerveusement sa tasse de café mais il prenait encore soin à ne rien renverser lorsqu'il accepta enfin de lui répondre. Sa voix était toujours aussi froide mais son regard était moins agressif.

      « Ça va ... »


    Prenant une profonde respiration, il donna un léger coup de pied dans la chaise qui lui faisait face afin de l'offrir à JD. Ce n'était sans doute pas l'acte de galanterie du siècle mais c'était déjà un incroyable effort de sa part que de lui permettre de s'asseoir en face de lui. Il allait sans doute le regretter, il allait probablement vouloir partir dès l'instant où elle prendrait place à sa table mais Rhys tenait tout de même à ce qu'elle puisse s'asseoir si elle le souhaitait. Il était agacé par cette apparition soudaine mais il espérait tout de même qu'elle ne fut pas uniquement faite sur un coup de tête. Après tout, le jeune homme nourrissait une grande curiosité envers JD. Il s'était souvent demandé ce qu'elle avait pu devenir et ce qu'elle comptait faire de sa vie. Cette nouvelle rencontre allait peut-être lui offrir les réponses à ses questions … Ou lui donner envie de prendre ses jambes à son cou.

      « Tu peux t'asseoir … Mais uniquement si ton appareil est éteint et compte le rester durant tout le long. Sinon c'est moi qui m'en vais. »


    Il se redressa alors sur son siège et but sa première gorgée de café. Il ignorait si JD allait accepter son invitation ou lui rétorquer qu'il n'était qu'un abruti fini et qu'il mériterait bien mieux de rester seul. Rhys profita alors de sa place pour observer une fois de plus la jeune femme : elle était toujours aussi radieuse et imperturbable. Elle l'avait terriblement manqué aussi mais il ne tenait pas à retomber dans un cercle infernal et il s'interdisait de trop ressasser le passé. JD Manning avait signifié beaucoup pour lui pendant son adolescence mais à présent, il était un adulte aussi bien qu'elle et ils n'avait sans doute plus grand chose en commun. Il avait traversé beaucoup trop de choses et ce qu'était devenue sa vie n'était pas une grande fierté ; aussi, il ne tenait pas spécialement à ce que la jeune femme y retrouve une place et puisse constater les dégâts qu'il avait commis : aussi bien physiquement (ses nombreuses cicatrices) que mentalement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: at starbucks, we don't suck | rhys. Dim 26 Juil 2009 - 19:18

    Le jeune homme n'avait vraiment pas l'air dans son assiette, et pendant un instant, la jeune femme commençait à avoir des regrets quand au fait d'être venu jusqu'à sa table. Même si cela faisait une éternité qu'ils ne s'étaient pas vu, il n'avait peut-être pas eu envie de parler, et elle le comprenait. Mais maintenant qu'elle était là, à part si lui voulait vraiment partir, la jeune femme resterait là. Dès qu'elle arriva près de lui, le jeune homme partit sur la défensive en lui faisant une remarque sur son appareil photo. La jeune femme lui répondit en lui demandant si ça allait, une question assez cruciale puisque les deux jeunes ne s'étaient pas vu depuis quatre ans. Un simple 'ça va' sortit de sa bouche. Puis, par un coup de pied, il fit pousser la chaise afin de l'offrir à JD. La jeune femme ne refusa alors pas, et s'assit sur cette fameuse chaise. Après toutes ces années, rien de lui venait. Elle ne savait pas quoi lui dire. De plus la bonne humeur de Rhys n'était pas au rendez vous, ça allait donc être assez dur d'avoir une bonne discussion. Tu peux t'asseoir … Mais uniquement si ton appareil est éteint et compte le rester durant tout le long. Sinon c'est moi qui m'en vais. Le revoilà qui se mettait à parler de son appareil photo. La jeune femme lui accorda un sourire. Elle prit son appareil en main, enleva la pellicule, la montra à Rhys, puis elle la fourra dans son sac.

    JD : Je vois qu'après toutes ces années, les appareils photos et toi font plus que deux.

    La jeune femme utilisa une voix sur le ton de l'amusement, mais, par son humeur, allait-il prendre ça à la légère ? La jeune femme l'espérait. Le Rhys du lycée lui manquait terriblement, il n'avait pas physiquement, peut-être qu'il était devenue plus beau, mais moralement, il avait l'air changé. La jeune femme n'avait pas l'intention de laisser tomber, de le laisser tomber une nouvelle fois.

    JD : Sinon, ... que deviens tu ?

    Cette question n'était pas facile. Soit il avait réussi dans la vie, relation amoureuse sérieuse, ou bien job fiable et bien payé, soit il avait tout râté et leur discution serait encore bien plus froide que leur premières échanges de paroles. Ce moment, passé tout les deux, n'allait pas être facile, n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: at starbucks, we don't suck | rhys. Sam 1 Aoû 2009 - 13:39

    Rhys dut reconnaître qu'il fut soulagé lorsqu'il vit JD s'asseoir tout de même sur le siège qu'il lui présentait. C'était en quelque sorte le signe qu'elle ne lui en voulait pas terriblement pour son attitude : elle ne fuyait pas encore. Rhys souleva sa tasse et trempa ses lèvres dans le liquide chaud tout en ne cessant de regarder la jeune femme. En effet, l'action qu'elle était en train de faire l'intriguait : elle venait d'ouvrir son appareil photo pour en retirer la pellicule et la fourrer à l'abri, dans son sac. Appréciant le café qui coulait dans sa gorge, le jeune homme appréciait bien d'avantage le geste que venait de faire JD. Elle venait de lui donner la garantie que son appareil photo ne serait plus en service, la garantie qu'il ne viendrait pas se mettre entre eux.
    Évidemment, son humeur s'améliora notablement en retour. Il ne pouvait être encore totalement froid envers elle même si une retenue encore bien présente se faisait sentir. La jeune femme avait tout de même de quoi s'estimer heureuse : Rhys était, à présent, disposé à discuter avec elle. Il haussa alors les épaules en reposant sa tasse lorsqu'il entendit la demoiselle souligner son dégoût des appareils photos.

      « On ne change pas les bonnes habitudes, n'est-ce pas ? » La regardant avec reconnaissance, il ajouta rapidement. « Merci, JD. »


    Rhys esquissa un faible sourire avant de détourner son regard et de fixer son chien qui venait de s'allonger et commençait à se prélasser dans un carré de soleil qui traversait la baie vitrée. Glutton était, de toute évidence, en confiance et cela était un élément que Rhys ne comptait pas ignorer : si son chien se sentait bien auprès d'une personne, l'étudiant savait qu'il pouvait l'être tout autant. Relevant le menton en entendant la question de JD, Rhys prit une profonde respiration, réfléchissant à sa réponse. Allait-il lui répondre sincèrement ou allait-il rester dans le vague et espérer qu'elle ne vienne pas creuser d'avantage pour en apprendre plus ? Perplexe, il fit le choix de lui accorder un mélange des deux.

      « Pas grand chose, tu sais. Je vis toujours ici, à Ocean Grove … Même si j'ai essayé de bouger mais les évènements récents ont forcés mon retour. Sinon, je suis des études de sport à Miami et à temps partiel, j'assiste un professeur d'éducation sportive dans notre ancien lycée. Le gymnase et ses fameux vestiaires, tu te souviens ? »


    Rhys avait débuté son récit d'une voix monocorde et l'air très peu inspiré mais en évoquant le gymnase et les vestiaires du lycée, son ton s'était éclaircit et son expression arborait une certaine malice. En effet, il pensait aux fois où, encore lycéens et en couple, JD et lui se dérobaient du cours de sport pour venir se retrouver dans les vestiaires, seuls et excités par l'interdit de se retrouver là pendant les heures de cours. Ensemble, ils avaient commis pas mal de folies – surtout à cause de Rhys à vrai dire qui entraînait souvent la jeune femme dans des activités insolites – et y repenser adoucissait le jeune homme. Nostalgique mais à la fois terriblement désireux de retrouver cette insouciance et cette spontanéité, Rhys se sentait sensiblement plus à l'aise à présent. Était-ce grâce à Glutton qui lui assurait qu'il n'y avait pas de crainte à ressentir de la part de JD ? Était-ce parce qu'elle avait rendu son appareil hors service ? Était-ce grâce à l'évocation de souvenirs joyeux ? Ou était-ce tout simplement grâce à la présence de la jeune femme à ses côtés ? Très probablement un peu de tout ça.
    Souriant doucement, Rhys posa sa main à plat sur la table avant de se lever. Son café était à peine entamé, ce qui prouvait qu'il ne comptait pas partir. En revanche, il reprit la parole et demanda à JD avec assurance.

      « Je vais te chercher à boire, tu souhaites quoi ? »


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: at starbucks, we don't suck | rhys.

Revenir en haut Aller en bas
 

at starbucks, we don't suck | rhys.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Fairway Place-