AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (famille stewart) what a surprise!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: (famille stewart) what a surprise! Ven 17 Juil 2009 - 20:53

    Le soleil s'était levé depuis une petite demi-heure sur Ocean Grove. Le ciel était déjà parsemé de nuages alourdis qui cachaient nonchalamment le soleil, battant de son plein feu. Les habitants de la petite ville sortaient déjà en peignoir en velours blanc chercher leur courrier ainsi que leur journal quotidien déposé devant leur porte en bois, purement américaine. Les enfants couraient dehors, jouant de leur plein gré et s'amusant avec le chat des voisins tandis que les parents préparaient d'un geste machinal le petit - déjeuner avant d'appeler leurs enfants. Les adolescents s'adossaient déjà à leurs tâches quotidiennes : ils lavaient d'ores et déjà la voiture de leurs parents, en échange d'une belle liasse de billets qui leur permettra de s'acheter les nouvelles chaussures à la mode. Cyan, quant à elle, se vêtit en vitesse d'une tunique blanche en lin portée au - dessus d'un jean délavé et déchiré, son éternel jean. Ses cheveux ondulés lâchés sur ses épaules n'étaient même pas brossés mais cela ne se voyait même pas. Elle ne s'était pas encore présentée à tous ses voisins mais devait tout de même saisir cette opportunité afin de rencontrer quelques personnes et ainsi se faire quelques amis pour sa nouvelle vie à Ocean Grove. Bien sûr, elle avait déjà rencontré le boucher à qui elle avait déjà acheté une côtelette de bœuf qui lui avait proposé un rencard. ' Navrée, je suis déjà prise ce soir. ' Mensonge. Elle sortit de sa propriété, ancienne bâtisse victorienne dont la tapisserie fleurie faisait très vintage mais dont le mobilier faisait étrangement moderne. Les rayons de soleil qui transperçaient les nuages éclairaient la peau hâlée de la jeune femme, soucieuse. Celle - ci ne savait pas à quoi s'attendre. Si elle sonnait et qu'on la rejetait ... Elle n'avait même pas eu le temps de consulter un annuaire afin de voir qui exactement habiter à Lemon Street, son quartier résidentiel. Le pas assuré, la démarche d'une pure mannequin, la jeune Hawks avançait sur le trottoir sans se préoccuper des voisins la fixant aux alentours. Elle ne voulait pas d'amis possédant déjà des enfants. Les cris, les hurlements et les pleurs des bambins l'énervaient déjà assez alors si elle devait ensuite jouer les baby-sitters, très peu pour elle, merci quand même ! Une fraîche bouteille d'orangina dans sa paume droite, elle buvait quelques gorgées lentement sans se presser de terminer sa boisson. Puis elle arriva devant un portail en fer, elle poussa le grillage avec un certain crissement mais sans un regard derrière elle, la jeune fille avança. Elle n'avait même pas regardé le nom de la personne chez qui elle s'invitait mais cela lui était bien égal, elle le découvrirait par elle - même, après tout. Ainsi, ses pas s'enchaînaient jusqu'à ce qu'elle atteigne une grande maison, couverte d'un toit en briques bordeaux. La sonnerie retentit puis quelques secondes plus tard, une jeune femme apparut. Sa silhouette fine était digne d'une grande mannequin et son visage était étrangement familier à Cyan. Il ne fallut pas longtemps à la jeune femme pour réaliser que cette voisine qui lui semblait familière n'était autre que son ancienne amie, Goldie Stewart, récemment partie sans même un au revoir. Celle - ci recula instinctivement de deux ou trois pas avant de baisser la tête, n'osant affronter le regard de son interlocutrice. Elle était vêtue d'un vieux short en coton blanc et un long tee-shirt bleu turquoise. Elle portait des chaussures à bas talons et des collants couleur peau qui étaient tout à fait inutiles quant à la température très chaude qu'il faisait en ce moment à Ocean Grove. Ses cheveux blonds bouclés étaient lâchés sur ses épaules nues tandis que ses chevilles se tordaient quant à la tension et au silence qui régnaient tous deux sur le seuil de la porte de la bâtisse. Ses traits étaient fermes et son regard rivé sur son ancienne amie semblait sérieux. Puis, les commissures des lèvres fines de Cyan se soulevèrent d'un geste machinal, façon de soulager la situation. Derrière elles, les bambins hurlaient, appelant leurs mères pour empêcher leurs genoux de laisser échapper le liquide rougeâtre que l'on appelait ... sang.

      cyan - toujours aussi bavarde à ce que je vois, ma chère goldie. J'ignorais que tu habitais à quelques pâtés de maison. J'imagine que je ne suis pas la bienvenue dans ta demeure. Sache simplement que j'ai été profondément blessée face à ton départ si soudain. Tu étais tellement proche de moi et pourtant tu n'as pas été présente lorsque mon père a trompé ma génitrice et que j'ai eu des problèmes d'anorexie. Je ne t'en ai jamais pardonnée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (famille stewart) what a surprise! Mer 22 Juil 2009 - 16:26



    Les matins étaient en général les moments le plus atroces pour Goldie Stewart. Presque toujours, elle devait se remettre d'une nuit quasi blanche et avec une gueule de bois plus ou moins forte; Et ce matin ne faisait pas exception à la règle. Lorsqu'elle sortit enfin de sous ses draps, son premier réflexe fût de se diriger vers sa cuisine. Deux aspirines calmaient son mal de tête pour la matinée. Puis elle prit la direction de la salle de bain pour une longue douche tiède.
    Elle n'avait aucun rendez-vous prévu ce matin, Tous ses shoots étaient prévus pour cet après-midi. Il lui restait donc quelques heures pour faire disparaître ses cernes; redonner du volume à ses magnifiques boucles et retrouver son teint de porcelaine. Cela faisait 4 mois que Goldie avait acheté cette maison; Et en quatre mois, elle avait vite apprit à vivre dans une banlieue comme Ocean Grove. En venant s'installer ici, elle imaginait que les gens partaient au travail le matin et rentraient le soir exténués par leur journée harassantes et ne trouveraient jamais le temps de commérer à tout va et d'épier leurs voisins à la quête d'un soi-disant secret. Mais c'était ce qui arrivait tout les jours dans le coin; Surtout que Goldie avait eu le malheur de s'installer une semaine avant le meurtre de quatre personnes, dont Mr Tiggs, l'homme qui lui avait fait visiter la maison que Goldie avait acheté et celui qui l'avait aidé à porter tous ses cartons. Elle avait d'ailleurs été attristée par cette nouvelle. Et sans s'en rendre compte, celle qui voyait ce quartier d'un oeil extérieur s'était prise au même jeu que ses charmants voisins. Elle voulait savoir ce qui avait pu arriver ici et surtout, pourquoi tuer un aussi gentil homme. Au début, Goldie avait fait une psychose sur cette affaire, se reliant directement à ces meurtres. Mais avec le temps, elle s'était enfin décidée à se dire que tout ceci n'avait aucun rapport avec elle et qu'elle devait continuer à vivre sa vie normalement.
    Ici, à Ocean Grove, elle avait retrouvé Heaven Stevens, une grande amie du temps où elle vivait encore à L.A. Et bien entendu, elle avait retrouvé Shirley, sa cousine qui lui tape sur le système en ce moment en voulait savoir à tout prix pourquoi Goldie était partie pendant 11 mois sans rien dire à personne. En quatre mois, elle avait eu le temps de se faire plusieurs amis et surtout plusieurs ennemis. Le caractère de Goldie ne plaisait pas à tout le monde dans le coin, c'était pour cela qu'elle ne traînait pas beaucoup dans les rues d'Ocean Grove à bavasser avec toutes les commères du quartier.
    On sonna à la porte; Goldie laissa de côté son tube de mascara, baissa le volume de sa musique et se rendit à la porte d'entrée. Elle examina par le judas qui pouvait bien la déranger en pleine matinée, espérant que ce n'était pas encore une fois un de ces stupides gamins. Mais lorsqu'elle mit un nom sur cette crinière rousse, elle en eu le souffle coupé. Cyan Joanie Hawks était plantée devant sa porte, attendant qu'on lui ouvre, une bouteille d'orangina à la main. Plusieurs sentiments envahirent Goldie en à peine quelques secondes; Elle passa de la peur à l'anxiété, puis à un certain calme qu'elle mit quelques secondes à acquérir. Elle se demandait pourquoi Cyan était ici, si elle était venue seule et surtout, si elle avait dit à quelqu'un d'autre que miss Stewart vivait à cette adresse. Goldie prit une grande inspiration et ouvrit la porte, scrutant la moindre réaction de la part de son (ex)amie. Apparemment, Cyan était aussi surprise que Goldie quelques instants plus tôt. Cette réaction eu le don de calmer Goldie, qui comprit que Cyan ne s'attendait pas à ce que ce soit sa magnifique blonde de copine qui lui ouvre cette porte. Goldie n'ouvrit pas la bouche, attendant que Cyan fasse le premier pas; Et après quelques secondes d'un lourd silence, elle prit enfin la parole. Tout ce que sa presque soeur disait était vraie, presque tout sauf une chose, elle était la bienvenue. Goldie ne savait pas si elle voulait se racheter auprès de Cyan ou non. Mais la curiosité était plus forte que la haine ou l'amour, alors, elle écarta sa porte d'entrée, signe à Cyan qu'elle pouvait entrer si elle le désirait, au lieu de s'expliquer sur le perron. Mais avant cela, Goldie se mit à son tour à parler, sur son mythique ton désinvolte et parfait.

      - " Et moi j'ignorais que tu vivais désormais à Ocean Grove; Le monde est petit. Entre au lieu de déblatérer des choses aussi horrible sur ton père dehors. Tu es nouvelle ici et je dois te mettre en garde que tout ce qui est dit ici est immédiatement entendu par une personne qui le dira à tout le quartier. Et ton père n'étant pas n'importe qui, dès demain, les journaux titreront: Mr Hawks, le futur sénateur de Californie se rend dans un bordel en dehors de Los Angeles afin de s'adonner à des partouzes en compagnie de prostituées; ça m'étonnerait que c'est ce que tu veuilles. Et sache que si je suis partie, c'était qu'il y avait une raison. Ma mère est morte quelques jours avant mon départ, j'avais besoin de changer d'air et de ne plus avoir aucun contact avec les gens qui me la rappelait, en particulier toi. "


    Goldie pénétra dans sa maison, laissant Cyan sur le perron et la porte grande ouverte; Elle savait qu'elle entrerait afin de s'expliquer avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (famille stewart) what a surprise! Jeu 23 Juil 2009 - 15:37


MusicPlaylist
MySpace Playlist at MixPod.com


      goldie – et moi j'ignorais que tu vivais désormais à Ocean Grove; Le monde est petit. Entre au lieu de déblatérer des choses aussi horrible sur ton père dehors. Tu es nouvelle ici et je dois te mettre en garde que tout ce qui est dit ici est immédiatement entendu par une personne qui le dira à tout le quartier. Et ton père n'étant pas n'importe qui, dès demain, les journaux titreront: Mr Hawks, le futur sénateur de Californie se rend dans un bordel en dehors de Los Angeles afin de s'adonner à des partouzes en compagnie de prostituées; ça m'étonnerait que c'est ce que tu veuilles. Et sache que si je suis partie, c'était qu'il y avait une raison. Ma mère est morte quelques jours avant mon départ, j'avais besoin de changer d'air et de ne plus avoir aucun contact avec les gens qui me la rappelait, en particulier toi.
    La jeune femme caressa sa chevelure blond platine avant de passer ses quelques bouclettes anglaises derrière son oreille, discrètement. Puis, elle tourna les talons et entra dans sa propre demeure, sans même fermer la porte au nez de Cyan. Celle – ci ne savait pas vraiment si elle devait entrer afin de s'expliquer sans jamais finir ou plutôt quitter la bâtisse victorienne, reprenant la tâche qu'elle avait entreprise – à savoir rencontrer ses voisins. Après quelques secondes de mûre réflexion, la jeune mannequin quitta le perron pour entrer dans la villa. Les murs lambrissés recouvraient la pièce teinte de vert acidulé. De longs rideaux en taffetas étaient accrochés à de singulières tringles qui suspendaient au – dessus des longs vitraux. Goldie était assise sur le comptoir de sa cuisine, léchant ses doigts couverts de chocolat. Derrière elle des plans de travail étaient superposés en guise de table et Cyan devina alors que son amie n'avait pas encore fini d'emménager. Derrière elle, un vieux canapé en rotin était posé sur le sol en jonc de mer. Tandis que ses yeux survolaient la pièce, elle découvrit une ancienne volée d'escalier en hêtre sablé qui devait sans doute appartenir aux anciens propriétaires puisque celle – ci était couverte d'une épaisse couche de poussière. Goldie parcourut du regard son courrier étalé de tout son large sur la commode en marbre qui ornait son salon puis s'approcha de son ancienne amie, se mordillant fébrilement la lèvre inférieure, d'ores et déjà gercée par le vent qui soufflait de plein feu à l'extérieur, dans le quartier d'Ocean Grove.
    cyan – tu as disparu pile au moment où j'avais besoin de toi. Mon père trompait ma mère et je l'ai appris en fouillant son bureau. J'ai également découvert que sa maîtresse était tombée enceinte et qu'elle a récemment avorté. J'ai pleuré des journées entières tandis que toi, tu t'éclatais bien dans ta petite ville. Je n'ai plus aucun respect pour mon père parce – que pour moi, je n'ai plus de père, à partir du moment où il a brisé la confiance que je lui accordais. Je t'ai tant regretté, tu sais. Je te présente mes sincères condoléances pour ta mère mais je crois franchement que je ne te rappelle pas que ta mère. Ne te rappelle - je pas les doux instants de bonheur vécus ensemble, ces éternelles heures de cours passées à s'envoyer des mots, ces soirées où l'on dansait comme des folles. As – tu oublié tout cela ?
    Goldie baissa la tête tandis que son regard parcourait la pièce du regard, cherchant un quelconque prétexte pour quitter sa demeure et ainsi mettre son ancienne amie à la porte. Elle s'en voulait d'être partie sans avoir mis sa meilleure amie au courant mais elle voulait de tout son cœur recommencé une vie, une nouvelle vie. Elle hocha la tête à l'intention de Cyan et cette dernière attrapa sa main et la posa sur sa joue, tel le rituel qu'elles effectuaient toutes deux lorsque l'une d'elles traversait une période difficile. Cette fois – ci, toutes deux étaient concernées et Cyan ne voulait pas laisser passer l'occasion de retrouver sa meilleure amie. Elle savait très bien qu'elle n'accepterait pas une éventuelle réconciliation avant d'avoir étudié la situation et de l'avoir retournée maintes fois. La spontanéité était loin de ce que pouvait être Goldie. Celle – ci n'était en aucun cas prévisible mais après l'avoir fréquentée pendant des années entières, on décelait facilement son caractère. C'était cela que l'on pouvait nommer meilleures amies, n'est – ce pas ? Et Goldie n'avait sans doute pas autant changé depuis qu'elle résidait à Ocean Grove. Après tout, on ne pouvait pas modifier l'intégralité de son caractère de sa propre volonté puis elle la connaissait bien trop pour ignorer qu'elle n'était pas capable de changer. Au fil des années, de leur enfance à leur adolescence, tout au long de leur maturité croissante et respective, elles se rencontraient quotidiennement, elles s'invitaient chaque week-end, sans jamais laisser une quelque exception confirmait la règle et au fil des années, Goldie n'avait jamais changé, mentalement parlant. Son physique avait bien sûr évolué, elle était devenu l'une des plus belles filles du lycée, laissant échapper ses boucles blondes au – dessus de ses décolletés, collectionnant les conquêtes sans jamais ressentir le moindre sentiment – ou presque. Mais elle avait toujours été aussi égoïste, vantarde, toujours sincère, superstitieuse et manipulatrice. Elle ne pouvait se forcer à mentir, hormis pour ses notes catastrophiques qu'elle n'osait avouer à ses géniteurs mais cela ne peut pas réellement compter. Elle manipulait les garçons afin qu'ils la servent et qu'ils lui obéissent au doigt et à l'œil. Quant à la superstition, cela a débuté à la rencontre des deux jeunes mannequins, très jeunes à ce moment – là. Elles se sont rencontrées, ont sympathisé et ont tout de suite cru que leur date de naissance commune n'y était pas pour rien dans leur relation de meilleure amie. Elles y ont cru toutes deux et aujourd'hui encore, elles ne peuvent nier cela. Leur relation est gravée à travers une roche solide, gravée par le destin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: (famille stewart) what a surprise!

Revenir en haut Aller en bas
 

(famille stewart) what a surprise!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Apple Road & Lemon Street-