AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 every tear's a waterfall (samantha/peter)

Aller en bas 
✬ love, lust, faith and dreams.

Mila Zvonareva

messages : 1684
name : mrs.brightside (marine)
face + © : bella hadid ⋅ kidd - ariana grande.
multinicks : tommy ⋅ raph ⋅ anton ⋅ avery ⋅ owen.
points : 945
age : twenty two y.o
♡ status : independently owned and operated.
work : fitness coach for sporting field, ex professional tenniswoman (wta #23)
home : a flat on harbor row.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : s1 | jacks › s2 | scott

Message· · Sujet: every tear's a waterfall (samantha/peter) Ven 6 Juil - 11:14

as we saw this light i swear you, emerge blinking into to tell me it's alright
as we soar walls, every siren is a symphony and every tear's a waterfall

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
@samantha webber - 17 avril 2018.


Rares étaient encore les weekends où Mila travaillait au cinéma. Si elle avait clairement besoin de l'argent extra, son salaire d'au-pair étant plus que misérable, l'été pointait le bout de son nez et la demoiselle préférait profiter de celui-ci plutôt que de remplir ses poches. Il fallait faire des choix dans la vie et celui de s'amuser était pour l'instant le sien. Cela ne l'empêchait pas de réfléchir à son futur proche et à ce qui s'offrait à elle pour se détacher des Bradbury. Si Mila n'avait pas vraiment à se plaindre de sa situation, elle n'en restait pas moins étrange. Elle faisait partie de la famille, sans en faire partie. Etait un élément additionnel qu'on pouvait jeter à tout moment, et autant dire que vivre avec un couple marié et leur gosse restait assez spéciale. Ça allait bien une année, mais ça en faisait déjà deux qu'elle partageait leur vie. Aujourd'hui, elle avait été réquisitionnée au cinéma, short en staff, et se trouvait donc derrière son stand à vendre popcorns, boissons et autres crasses en tout genre. Sa seule envie était de s'échapper dans la salle de projection numéro 4 où Sami se trouvait, mais étant seulement deux vendeuses, elle ne pouvait délibérément pas quitter son poste. A croire qu'au lieu de profiter du soleil, la population de WB préférait chasser la climatisation. Aujourd'hui, il n'y avait pas de ' j'en ai pour cinq minutes ' qui passe pour fuir son poste, elle allait devoir travailler! Du moins, c'était l'idée jusqu'à ce qu'elle ne capte Samantha se rendre aux toilettes en plein film, sans prendre le temps de lui faire un petit coucou ce qu'elle trouva étrange. Peut-être cherchait-elle à se dépêcher pour rater le minimum, c'était une possibilité. S'excusant de devoir elle-même utiliser les sanitaires, Mila la rejoignit une petit minute plus tard et s'appuya contre les éviers en attendant que son amie sorte de sa toilette. Tout était bon pour avoir une petite pause! Elle remarqua immédiatement les yeux rougis de Samantha dés que celle-i les posa sur elle en cherchant visiblement à effacer ses larmes. « Sam? Qu'est ce qui ne va pas? » Elle s'approcha d'elle pour la forcer à la regarder, en fronçant les sourcils. Si Mila n'était pas la personne la plus compatissante qui soit -on pouvait même dire qu'elle ne supportait pas les personnes qui pleurnichaient pour un oui pour un non- elle n'aimait pas voir ses proches en peine. Samantha faisait partie de ses rares amies, l'ex championne ayant toujours eut plus de feeling avec les gars. Moins de drames, moins de sentiments aussi. Son amie tenta de la rassurer en se défendant sur son côté un peu trop émotif devant un film, alors que Mila croisa les bras contre sa poitrine, n'en croyant pas un mot. « C'est Red Sparrow Samantha. J'vois vraiment pas devant quoi tu as pu verser une larme. » Dit-elle en observant sa montre pour juger où elle en était dans le film. Peu importe, en fait, il n'y avait absolument rien d'émotionnel. Venant poser une main sur l'épaule de son amie, Mila la caressa rapidement, un peu mal à l'aise face à ses larmes. Elle était une piètre amie quand il s'agissait de consoler quelqu'un, ne sachant jamais quoi dire ou faire. D'autant plus en ignorant pour l'instant la raison de ses pleurs. « Il s'est passé quelque chose avec Sam? » Elle n'en avait pas eut vent, mais après tout ils n'étaient pas vraiment dans une relation de confidence avec Samson. Elle l'adorait, le comptait parmi ses amis les plus proches, sans vraiment parler de sujets profonds. Elle pris un peu de papier, pré-disposé pour s'essuyer les mains, et lui tendit pour qu'elle sèche ses joues à présent rougies. « T'es venue avec qui? Je peux te couvrir et inventer n'importe quoi, si tu ne veux pas y retourner. » Elle offrit, avant de s'asseoir à côté d'un des éviers, prolongeant un peu les deux minutes originales qu'elle était censée prendre. C'était justifié après tout.

_________________
-- one taught me love, one taught me patience and one taught me pain. now, i'm so amazing i've loved and i've lost but that's not what i see. so, look what i got, look what you taught me and for that, i say : thank you, next.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Samantha Bradbury

messages : 787
name : Caro
face + © : Britt Robertson by nepy
multinicks : -
points : 374
age : 24
♡ status : in a relationship w/ Peter O'Reilly, 5 months pregnant
work : owner of 'Bradbury's', home décor

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : 0/6

Message· · Sujet: Re: every tear's a waterfall (samantha/peter) Mar 14 Aoû - 1:14

Ce soir, j’ai ressenti le besoin de sortir de notre foyer. Après avoir dîné, Samson et moi avons fini par vaquer à nos occupations chacun de notre côté, comme c’est le cas depuis des lustres. J’ai bien proposé qu’on sorte, se faire un ciné, mais non, ses jeux vidéo étaient apparemment plus intéressants. Alors tant pis, j’ai prétexté sortir avec Alex ce soir, sauf que c’est seule que je me suis rendue au cinéma, le cœur lourd et des questions plein la tête concernant mon couple avec Sam. Ce n’est pas la première fois qu’il refuse de sortir avec moi et ce n’est sûrement pas la dernière. Je me demande encore pourquoi je persiste à vouloir sauver quelque chose qui ne peut être sauvé. Et je le vois bien, qu’il ne s’intéresse plus à moi. Pourtant, je ne lui montre que le meilleur de moi-même, cachant mon mal-être, mes pleurs et mes vacillements, tout ce qui pourrait le faire fuir. Qui aurait envie d’une personne faible comme moi ? D’une personne qui coule tout doucement vers le fond ? De peur d’être entraîné avec ? Personne. Et pourtant, en plein milieu de ce film en solo qui ne m’intéresse guère, le bourdonnement intempestif dans ma tête devient trop insupportable, tellement que je me sens prise de nausée, la gorge serrée à retenir mes larmes. Je me dépêche de me réfugier aux toilettes, me cachant de Mila que j’ai aperçue derrière le comptoir tout à l’heure et que j’ai déjà pris soin d’éviter en entrant dans ma salle de projection. Mila, je la connais depuis deux ans maintenant. Elle garde Aaron, mon neveu. Et puis elle est devenue très amie avec la bande de Sam. On se fréquente assez souvent, à vrai dire, mais je ne sais pas encore sur quel pied danser avec elle. Je l’aime bien, mais étrangement, elle me fait peur. Je ne saurais dire pourquoi. Je la trouve un peu fofolle, ça doit être ça. Moi qui suis très « dans le contrôle », je lui trouve un côté trop spontané et perturbateur qui m’effraie. Mais je l’apprécie quand même et elle est adorable avec Aaron qui l’adore, évidemment. Alors je me fie à l’avis de mon neveu.
Cependant, en poussant la porte des toilettes pour y rentrer, j’espère de tout cœur qu’elle ne m’a pas vue et qu’elle n’ira pas répéter que je suis seule ici, étant donné que j’ai menti à Sam. Encore un mensonge…

Les joues humides, je termine ma crise épuisée, la pression dans ma tête d’avoir trop retenu mes sanglots afin de ne pas éveiller les soupçons doit me faire ressortir les veines et les yeux. Je dois avoir une tête affreuse, en plus d’avoir mal à la tête. Pourquoi suis-je comme ça ? Pourquoi je continue d’exister alors que clairement, personne n’en a rien à carrer de ma petite personne ? Pourquoi je n’apporte que du malheur à ceux que j’aime ? Si seulement je pouvais m’évaporer… Mettre un terme à ma peine de plus en plus lourde à porter. Me délivrer du mal.
Lasse, je déverrouille la porte de mon cabinet et je ne suis pas préparée à voir ce qui m’attend. Mila, postée devant ma porte, me dévisageant. J’en reste pantoise, et je mets plusieurs secondes avant de lâcher la porte pour me diriger vers les lavabos alors qu’elle m’assaillit de questions. « Sam? Qu'est ce qui ne va pas? » suivi d’un « C'est Red Sparrow Samantha. J'vois vraiment pas devant quoi tu as pu verser une larme. » Face à mon silence, alors que je me rince les mains, refoulant une autre envie d’éclater en sanglots, Mila pose une main amicale sur mon épaule. J’apprécie le geste, j’apprécie qu’elle s’inquiète pour moi, mais j’en suis au point de penser qu’elle ne devrait pas perdre son temps avec moi, puisque tout m’indique que je n’en vaux pas la peine. « Il s'est passé quelque chose avec Sam? » Cette question me fait tordre les lèvres de chagrin et mes épaules se remettent à trembler, happées par les sanglots qui reviennent. Comment lui expliquer la situation ? Et puis qu’est-ce qui me dit qu’elle n’ira pas tout répéter ? « Ca va aller », j’arrive à peine à prononcer entre deux pleurs. « Ne t’inquiète pas, Mila… » Si seulement le dire pouvait faire exaucer mon vœu. « Merci mais tu as certainement d’autres choses bien plus intéressantes à faire… », je constate avec grande tristesse. Déjà, elle travaille. Donc elle n’est pas censée rester aux toilettes avec moi pour écouter mes plaintes. « S’il te plaît, ne dis rien à Sam… » je la supplie du regard. « T'es venue avec qui? Je peux te couvrir et inventer n'importe quoi, si tu ne veux pas y retourner. » Elle est adorable, vraiment. Mais est-ce que je mérite un peu de son temps ? Et mérite-t-elle vraiment que je lui fasse perdre le sien ? «  Personne… » j’admets avec tristesse. Personne avec qui sortir, car je ne voulais déranger personne alors que je fuyais mon propre foyer. « Je vais rentrer à la maison, je pense… » Peut-être que ça ira mieux, même si j’en doute. « Et puis vraiment, tu as mieux à faire que de passer ta soirée avec moi. Je ne suis pas de bonne compagnie. » Je le comprends, puisque même mon époux, celui qui est censé m’aimer dans toutes les conditions possibles, évite de sortir avec moi. Il doit être tard, puisque j’ai pris la dernière séance de la journée. Le film n’est pas terminé, mais peut-être que Sam s’est couché et que quand je rentrerai, je n’aurai pas à lui parler. Je me glisserai dans notre lit, restant bien éloignée de lui, et je lui tournerai le dos pour ne pas qu’il voie, si jamais il se réveille, que mon visage est ravagé par des larmes silencieuses. Une habitude que j’ai prise il y a déjà quelques mois. Samson me manque, et en même temps, il m’insupporte. Je crois que l’ancien Samson me manque, ou l’ancienne moi, je ne sais plus. Je suis perdue. « Si seulement je pouvais me déconnecter de tout ça… » je pense tout haut. Je regarde Mila d’un air triste et désespéré. « Si seulement je pouvais oublier tous mes problèmes, Mila… » Mais personne n’a la solution miracle. Parfois, j’envie mes parents de ne plus avoir à supporter les tracas du quotidien, ceux qui s’accumulent et finissent par peser des tonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
✬ love, lust, faith and dreams.

Mila Zvonareva

messages : 1684
name : mrs.brightside (marine)
face + © : bella hadid ⋅ kidd - ariana grande.
multinicks : tommy ⋅ raph ⋅ anton ⋅ avery ⋅ owen.
points : 945
age : twenty two y.o
♡ status : independently owned and operated.
work : fitness coach for sporting field, ex professional tenniswoman (wta #23)
home : a flat on harbor row.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : s1 | jacks › s2 | scott

Message· · Sujet: Re: every tear's a waterfall (samantha/peter) Dim 26 Aoû - 16:55

Mila ne s'était jamais interrogée - ou intéressée - à la vie privée des Sam. Pour elle, il était évident que leur couple était solide, bien que terré dans une routine un peu triste à leur jeune âge. Elle passait du temps avec l'un plus qu'avec l'autre, tenait aux deux à différents niveaux, mais ne prenait jamais la place d'une confidente. Il faut dire qu'elle ne posait pas de question sur leur mariage, ne pensant pas qu'il y avait quoi que ce soit à en dire. Si Mila rêvait peut-être encore, silencieusement, à trouver son prince un jour, jamais ô grand jamais elle n'avait envier leur relation. C'était peut-être rassurant d'avoir quelqu'un avec qui avancer jour après jour, avec qui partager joies et peines, mais la russe ne se souvenait pas d'une seule seconde ou elle avait jalousé ce qu'ils avaient tous les deux. C'en était parfois à se demander s'ils étaient amoureux, ou juste ensembles par habitude, mais quelle que soit la réponse, elle semblait leur convenir. Bien que fan des commérages, Mila ne cherchait pas à les alimenter lorsqu'il n'y avait rien à dire, mais les larmes de son amie avaient attiser sa curiosité en un temps record. « Ca va aller. Ne t’inquiète pas, Mila… » Bras croisés, un sourcil arqué, elle l'observa en se demandant qui elle pensait berner à tenir ce discours entre deux sanglots. Sans être les meilleures amies du monde, Mila appréciait sincèrement la petite soeur de Jackson et n'appréciait pas de la voir dans cet état même si les raisons lui échappaient encore. « Merci mais tu as certainement d’autres choses bien plus intéressantes à faire… » Penchant la tête sur le côté, elle réfléchi rapidement à sa collègue qui devait l'attendre avant de hausser les épaules, indifférente. « Tu veux dire remplir des paquets de popcorns et arranger le présentoir? » Un sourire se dessina sur ses lèvres, alors qu'elle agita la tête négativement. Elle n'avait définitivement pas mieux à faire, pas plus important qu'une amie qui avait besoin d'elle. Tout du moins de quelqu'un. « S’il te plaît, ne dis rien à Sam… » Ses lèvres se déformèrent en une petite grimace, en comprenant qu'il devait en effet être la raison de ces larmes. « Ok. » Souffla-t-elle, sincère. Que pouvait-elle bien lui dire, de toute façon? Elle ne savait même pas la raison de ces larmes pour l'instant. Certes, son ami devait apprécier au moins autant qu'elle, si ce n'est plus, les potins mais elle doutait fortement qu'il aie envie d'en entendre sur sa femme et ce n'était pas à elle de lui faire part de "tout ça". Elle écouta Sam lui parler de ses plans pour la soirée, secouant la tête négativement lorsqu'elle lui répéta qu'elle devait avoir mieux à faire. Mila avait des plans pour sa soirée, mais rien ne l'empêchait d'y inclure Samantha, bien que la russe doutait fortement que la soirée à laquelle elle avait prévu de se rendre était dans le délire de son amie. « Qu'est ce que tu en sais que j'ai mieux à faire? » Elle questionna, lui adressant un petit sourire avant d'attraper son téléphone dans la poche arrière de son jeans pour vérifier l'heure. « Si seulement je pouvais me déconnecter de tout ça… Si seulement je pouvais oublier tous mes problèmes, Mila… » Faisant la moue, Mila réfléchissait à lui proposer ou non sa solution - pas si - miracle, qui lui permettait à elle en tout cas de profiter de ses soirées sans s'inquiéter du reste. « Tu n'as pas tout à fait tord, j'ai une soirée de prévue. » Elle admit, pour en revenir à sa supposition sur le fait qu'elle avait mieux à faire. Peut-être aurait-elle du lui proposer une soirée netflix avec un pot de glace pour être une bonne amie, mais c'était beaucoup trop cliché et Mila n'avait jamais fait dans la lamentation. Quand quelque chose n'allait pas, elle faisait tout pour se sortir le problème de la tête plutôt que de le retourner des heures durant dans la tête. « Mais tu pourrais peut-être m'y accompagner? » Elle proposa, glissant ses doigts dans les cheveux de la blonde alors qu'un mini relooking express se dessinait déjà dans son esprit. « Ça va te faire du bien de voir de nouvelles têtes, danser. Je me donne pour mission de te faire oublier ce qui te tracasse ce soir! Qu'est ce que tu en dis? » En déballant ses arguments, son sourire se fit plus franc, enjouée à l'idée que quelqu'un l'accompagne. Sociable, Mila faisait facilement la conversation à tout le monde et n'avait aucun soucis à sortir seule, puisqu'elle ne le restait que quelques minutes. Néanmoins, l'idée de voir Samantha dans un autre contexte que celui dans lequel elle la connaissait, de l'entrainer avec elle dans une folle nuit, lui plaisait. « Je fini dans quarante-cinq minutes, c'est donc le temps que tu as pour sécher tes larmes. » Sans attendre de réponse positive, l'ex championne de tennis concluait déjà que c'était vendu. « On repassera à la maison se changer et se préparer, on doit faire à peu près la même taille. » Dit-elle en l'observant de haut en bas. Hors de question qu'elle sorte dans cette tenue classique, elles ne se rendaient pas au travail. « Tu peux finir le film si tu veux, et on se retrouve ici après? » Toujours sans savoir si Sam était partante, Mila roula des yeux agacée en entendant son prénom venant du couloir et posa ses mains sur les épaules de son amie. « J'y retourne. On se voit vite. Avec un sourire la prochaine fois! » Elle ordonna sur un ton peu maternel, sortant des toilettes pour aller rejoindre son poste qu'elle tenait quand même à conserver, même si ce n'était certainement pas Madison qui allait parvenir à changer la donne. Quarante-trois minutes... C'était pas impossible, même si ça lui semblait d'autant plus long à présent qu'elle avait hâte de sortir d'ici.

_________________
-- one taught me love, one taught me patience and one taught me pain. now, i'm so amazing i've loved and i've lost but that's not what i see. so, look what i got, look what you taught me and for that, i say : thank you, next.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Samantha Bradbury

messages : 787
name : Caro
face + © : Britt Robertson by nepy
multinicks : -
points : 374
age : 24
♡ status : in a relationship w/ Peter O'Reilly, 5 months pregnant
work : owner of 'Bradbury's', home décor

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : 0/6

Message· · Sujet: Re: every tear's a waterfall (samantha/peter) Mer 5 Sep - 21:15

« Tu veux dire remplir des paquets de popcorns et arranger le présentoir? » Non, en effet, peut-être que son travail n’est pas plus intéressant que de me regarder pleurer et m’épancher sur ma vie qui est en train de basculer sérieusement. Peut-être qu’elle devrait prendre les fameux paquets de popcorn pour s’asseoir et me regarder plonger jusqu’au fond, ce peut être un sacré spectacle, oui…
Je la supplie de ne rien raconter de tout ça à Sam, de mon état pitoyable, de m’avoir croisée ici alors que j’avais dit sortir avec Alex. Même si cela ne fera sûrement aucune différence qu’il le sache, à vrai dire. Il sait que je ne suis pas bien, il ne peut pas ne pas savoir, il me connaît. Mais ça n’a pas l’air de le déranger puisqu’il ne veut même pas faire l’effort de sortir avec moi quand je le lui propose. Il a perdu tout intérêt en moi, je crois. Je suis devenue aussi importante à ses yeux que la plante verte trônant au milieu de notre salon. Elle est là, mais on n’y fait plus vraiment attention. Au début, elle égayait la pièce, elle resplendissait. Aujourd’hui, on ne la remarque même plus. Voilà ce que je suis aux yeux de mon époux, et de façon assez masochiste, je persiste à tenter de recréer l’étincelle. Mais la mèche est mouillée et j’ai l’impression que jamais la flamme ne se ravivera. Ce fait mal de constater que mon mariage est un échec. Que je suis un échec à part entière. Je ne dois pas être suffisamment bien pour Sam, c’est vrai que j’ai changé depuis New York… La beauté qu’il a vue en moi autrefois n’est plus, fanée à jamais. Je ne suis bonne qu’à être jetée aux ordures… M’effacer, pour ne plus perturber sa vie. Disparaître petit à petit… Jusqu’à ne plus être. Mon Sam… Je suis si désolée de ne plus répondre à tes attentes. Si désolée d’avoir failli. De ne pas être celle qui réchauffe ton cœur, qui te fait sourire avec sincérité, qui te donne des frissons et te fait connaître le bonheur… Mes yeux se brouillent à nouveau, et je resserre mes bras croisés contre moi, détournant le regard de Mila. Je vais retourner dans la salle, ça ira déjà mieux. « Tu n'as pas tout à fait tort, j'ai une soirée de prévue. Mais tu pourrais peut-être m'y accompagner? » Sa proposition me fait relever les yeux dans les siens, et je l’interroge du regard. Quelle soirée ? Mila s’empresse même de m’arranger les cheveux, comme si j’avais déjà répondu par l’affirmative à son invitation. Du calme… Je ne suis pas certaine de vouloir me mêler aux autres, vu l’état dans lequel je me trouve. Et je dois être ridiculement hideuse avec mes yeux rouges et gonflés et je ne suis absolument pas habillée pour l’occasion. « Ça va te faire du bien de voir de nouvelles têtes, danser. Je me donne pour mission de te faire oublier ce qui te tracasse ce soir! Qu'est-ce que tu en dis? » Ah parce qu’il faut danser en plus ? Elle parle d’une soirée en boîte alors ? La bonne volonté de Mila me touche. Tellement que cela me fait de la peine de renoncer à sa soirée. Qu’ai-je vraiment à perdre ? Mais le doute persiste… Je ne suis pas tellement sûre non plus… D’un côté, c’est l’occasion d’apprendre à connaître Mila, aussi. On ne s’est jamais retrouvées seules elle et moi. « Je finis dans quarante-cinq minutes, c'est donc le temps que tu as pour sécher tes larmes. » J’ouvre la bouche et les yeux de surprise. « Mais… », je commence à dire pour montrer mon désaccord. « On repassera à la maison se changer et se préparer, on doit faire à peu près la même taille. » La surprise se lit clairement sur mon visage à présent et je finis par rire. « La même taille ? Tu fais quinze centimètres de plus que moi, Mila ! » Tout sera trop… long, assurément. Je baisse la tête pour regarder ma tenue et je grimace. « Tu peux finir le film si tu veux, et on se retrouve ici après? » Son nom retentit dans le couloir, ses collègues sont en train de l’appeler. En attendant, je n’ai toujours pas dit oui à sa soirée ! Elle est droguée ou quoi ? « J'y retourne. On se voit vite. Avec un sourire la prochaine fois! » Je la regarde sortir, d’un air ahuri. J’ai toujours trouvé Mila un peu folle, mais là, c’était quand même quelque chose. Et son grain de folie a presque réussi à me faire oublier mon chagrin. Je jette un dernier regard dans le miroir des toilettes et je soupire. Au pire… Je retourne dans la salle, et ça me laisse le temps de réfléchir à si j’ai vraiment envie d’y aller, à cette soirée…

Contre toute attente, la réponse est oui, et me voilà en train d’attendre Mila devant le cinéma, le temps qu’elle se change et salue ses collègues. Quand elle arrive vers moi, je lui offre un petit sourire. « Alors toi, t’es un vrai spécimen ! » Elle a ce qu’il me manque cruellement : l’audace. « Je te préviens, tes fringues seront très certainement trop longues pour moi, mais on peut tenter ! » Je hausse les épaules, sans être plus motivée que ça par la soirée, mais je me laisse emporter par le courant.

Et nous voilà chez mon frère, dans la chambre de Mila, à essayer quelques tenues en douce. J’arrive à trouver mon bonheur et Mila s’occupe bien de moi, j’ai l’impression d’avoir une styliste-maquilleuse-coiffeuse à ma disposition, et elle a fait de la magie ! Mon reflet dans le miroir m’impressionne quelque peu… Le maquillage des yeux fait ressortir le bleu de mes iris d’une façon étonnante. J’adore ! Et je me dis que j’ai bien fait d’accepter son invitation, tout compte fait. C’est ce genre de moments qu’il me fallait. La maisonnée est endormie alors c’est en catimini qu’on arrive à sortir de là, et cela rend la soirée que plus excitante à mes yeux. Même si j’appréhende beaucoup. Je n’ai jamais été habituée à sortir comme ça en boîte, ça fait très longtemps que je ne l’ai pas fait. Depuis l’université, à vrai dire. Mais les événements familiaux ont eu raison de cette vie faite d’excitation et de sorties alcoolisées. Je suis vieille avant l’âge et cette pensée me file un électrochoc. Ce soir, j’ai l’occasion de m’amuser et de renouer avec la Samantha que j’étais autrefois lors de mes soirées étudiantes, alors pourquoi ne pas la saisir ?
C’est le cœur gonflé d’une énergie soudaine que je pénètre aux côtés de Mila dans la salle où les basses d’une musique électro font vibrer tout mon être. Littéralement. En fine observatrice, je ne peux m’empêcher de scruter tout le monde autour de moi et d’enregistrer les moindres détails. Je me penche alors vers ma partenaire de soirée. « C’est ici que tu as l’habitude de venir ? » je hurle presque pour qu’elle puisse m’entendre. L’endroit est plein à craquer et une chaleur humaine m’enveloppe aussitôt. Et je réalise qu’il me faut un verre, ou même plusieurs. Pour me relaxer, réussir à lâcher prise – l’objectif de cette soirée, non ? – et ne plus penser à mes malheurs. « Je paie la première tournée ! » j’annonce alors à Mila. Direction le bar !


Dernière édition par Samantha Webber le Sam 29 Sep - 19:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
✬ love, lust, faith and dreams.

Mila Zvonareva

messages : 1684
name : mrs.brightside (marine)
face + © : bella hadid ⋅ kidd - ariana grande.
multinicks : tommy ⋅ raph ⋅ anton ⋅ avery ⋅ owen.
points : 945
age : twenty two y.o
♡ status : independently owned and operated.
work : fitness coach for sporting field, ex professional tenniswoman (wta #23)
home : a flat on harbor row.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : s1 | jacks › s2 | scott

Message· · Sujet: Re: every tear's a waterfall (samantha/peter) Sam 8 Sep - 17:53

L'au pair avait toujours eut un côté « trop » qui pouvait autant être apprécié que critiqué, voir détesté. Toujours dans l'excès, tant dans ses joies que ses peines, elle s'enjaillait pour un rien et se montrait des plus motivée pour des détails. C'était le cas de la soirée qui se dessinait dans sa tête, où elle comptait bien trainer Samantha maintenant que la proposition était lancée. Elle n'avait jamais connue la tête blonde dans un autre contexte que sa boutique, où chez elle. Lorsqu'elle y pensait, c'était juste « la femme de Sam », une personne qu'elle appréciait sans réellement faire l'effort d'apprendre à la découvrir en profondeur, s'entendant déjà très bien avec son mari. Il y avait une barrière invisible, un besoin de faire la part des choses entre l'ami qu'elle avait choisi, et celle qui l'était devenue par défaut... parce qu'elle était là. Il faut dire que Mila n'avait jamais eut le sentiment que cette dernière était particulièrement intéressée pour développer leur relation, ni même qu'elle était une personne intéressante. Toujours un peu fermée, silencieuse, Samantha renvoyait l'image d'une personne éteinte, avec qui Mila contrastait complètement. Ce soir, la russe se donnait pourtant pour mission de la faire sourire et lui changer les idées, n'ayant pas réalisé jusqu'ici à quel point son amie souffrait. Aussi garce puisse-t-elle être parfois, elle n'aimait pas voir les autres en peine, encore moins lorsqu'ils étaient proches d'elle ou important pour des personnes qui l'étaient. N'étant pas la mieux placée pour écouter les lamentations de Sam - Mila était une très mauvaise épaule sur laquelle pleurer -, c'est d'une façon qui lui ressemblait bien plus qu'elle tenait à se montrer présente pour elle. Ça lui éviterait, aussi, de se retrouver dans une position délicate par rapport à Samson si son amie venait à se confier sur des détails personnel. Elle préférait ne rien savoir et les laisser gérer ça tous les deux, malgré sa curiosité piquée à vif. « Mais… » Mila posa un doigt sur ses lèvres, pour lui signaler qu'elle ne voulait même pas entendre de contre-argument. « La même taille ? Tu fais quinze centimètres de plus que moi, Mila ! » Elle rit, venant croiser les bras en réfléchissant déjà à sa garde-robe, ce qu'elle allait pouvoir enfiler elle-même et lui prêter. « Je porte des trucs tellement courts, ça ne devrait pas être un soucis. T'auras une robe ou une jupe plus ou moins décente au moins. » Elle lui adressa un clin d'oeil, ravie d'avoir solution à tout. Son style parfois provoquant lui avait souvent valu des remarques ou critiques, auxquelles elle répondait en portant des vêtements pire la fois suivante. Zvonareva se moquait éperdument des on-dit sur sa personne, ce qu'elle prouvait en se moquant elle-même de ses jupes et robes à ras des fesses. Abandonnant sur ces bonnes paroles, elle retourna à son poste, non sans trainer les pieds, commençant la liste des choses à ne pas oublier pour ce soir dans sa tête.

Une grosse heure plus tard, Sam était assise sur son lit alors que Mila faisait glisser ses tenues une par une dans le dressing, en cherchant celle qui pourrait aller à la soeur de Jacks. Si elle tenait à la transformer en femme fatale ce soir, elle ne voulait pas non plus en faire trop au point de la mettre mal à l'aise pour la soirée : chaque chose en son temps. Après quelques propositions qui la fit grimacer, elle en sorti une robe bustier noire décolletée en v, qui lui arriverait probablement un peu au dessus du genou. Malgré son hésitation, Sam accepta de l'essayer et l'adopta une fois le résultat devant le miroir, elle lui allait comme un gant. Mila frappa dans ses mains, ravie d'avoir accompli sa mission pourtant périlleuse, et enfila une robe rouge avant de s'attaquer à leur cheveux et maquillage. Elle tenait à ce qu'une nouvelle personne quitte cette chambre, même si elles n'avaient pas toute la soirée pour la préparation.

Fin prêtes, Mila appela le uber - sachant parfaitement que ni l'une ni l'autre ne serait en état de conduire pour le retour - avant d'arriver devant un de ses bars / clubs préférés. L'ambiance y était un peu plus décontractée que dans les grosses boites, tout en restant classe. La russe hocha la tête dans un sourire pour confirmer, se frayant un chemin jusqu'au bar en laissant son corps onduler au rythme de la musique. « Une vodka soda pour moi. » Elle lança, s'appuyant contre le bar pendant que son amie commandait alors qu'elle analysait la piste de danse. Profitant que cette dernière soit penchée sur le bar pour faire entendre sa commande au serveur - l'image même lui décrocha un large sourire -, elle sorti une petite pilule de son porte feuille, qu'elle glissa sur sa langue. « On boit à ce nouveau look? Je peux te refaire une garde-robe si tu veux, tu es ca-non. » Elle rit, devant presque hurler pour se faire entendre, avant de trinquer au verre de Sam et d'en boire la première gorgée qui lui permit d'avaler le graal, par la même occasion.

Glissant sa main dans celle de son amie, elle l'attira jusque la piste pour se mêler à la foule et danser. Au rythme des chansons, elle senta doucement mais surement les premiers effets de son bonbon magique apparaître, son coeur et son corps s'alléger. Les yeux fermés, elle savourait la musique, les basses qui résonnait dans tout son être, avant de les ré-ouvrir pour adresser un large sourire à Samantha qui, bien qu'elle s'amusait peut-être, n'était pas du tout dans le même délire. Elle lui fit signe de s'approcher, glissant une main sur sa joue, puis derrière sa tête, pour l'approcher d'elle et glisser ses lèvres à son oreille. « Tu t'amuses? » Elle demanda, éloignant son visage pour observer son expression, avant de s'approcher de son oreille à nouveau. « Je peux te filer un petit quelque chose qui t'aiderait à tout oublier et te sentir plus légère. » Elle proposa, s'éloignant à nouveau pour deviner ce qu'elle pouvait penser de sa proposition, tout en lui adressant un sourire amusé face à la tête qu'elle afficha. « Il ne t'arrivera rien, je ne te lâche pas, promis. » Elle hurla, puis lui tendit son petit doigt pour sceller cette promesse, qu'elle lançait dans le vent sans savoir si elle était ou non tentée. Mila n'avait pas osé le proposer plus tôt, persuadée que ce n'était pas absolument pas quelque chose qui attirait Samantha Webber... Et peut-être, aussi, par crainte qu'elle ne la juge. Elle était à présent dépourvue de toute inhibition, voulant juste rendre service - à sa façon - à sa partenaire pour la soirée.

_________________
-- one taught me love, one taught me patience and one taught me pain. now, i'm so amazing i've loved and i've lost but that's not what i see. so, look what i got, look what you taught me and for that, i say : thank you, next.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Samantha Bradbury

messages : 787
name : Caro
face + © : Britt Robertson by nepy
multinicks : -
points : 374
age : 24
♡ status : in a relationship w/ Peter O'Reilly, 5 months pregnant
work : owner of 'Bradbury's', home décor

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : 0/6

Message· · Sujet: Re: every tear's a waterfall (samantha/peter) Sam 20 Oct - 22:55

@Peter O'Reilly

Une musique que j’adore commence à résonner dans la salle et je balance ma tête en rythme alors qu’on se dirige, Mila et moi, tout droit vers le bar. La Russe commande une vodka – tellement cliché – tandis que je me penche sur le bar pour commander deux shots de téquila. Deux, tant qu’à faire. Si l’alcool peut m’aider à me détendre et à me faire retrouver la Samantha d’antan, je saisis l’occasion. Verres en main, nous trinquons. « On boit à ce nouveau look? Je peux te refaire une garde-robe si tu veux, tu es ca-non. » Je m’empourpre immédiatement, pas encore tout à fait à l’aise avec ce look qui pourtant me plait et dans le lequel je me trouve « canon », pour reprendre le terme de Mila. Mais je n’ai vraiment pas l’habitude de porter ce genre de vêtements, d’oser les porter, pour être honnête. Peut-être que c’est ce qui plairait à Sam ? Peut-être que vêtue de la sorte, il me regarderait de nouveau et me trouverait belle ? Qu’il aurait quelques attentions pour moi ? Des regards comme autrefois, et aussi des envies… Ca, il n’en a pas eu souvent malheureusement… Je soupire et je m’efforce de chasser ces pensées de mon esprit, me concentrant sur le moment présent. Je lève mon mini-verre et je le fait cogner dans celui de Mila. « Merci Mila, et va pour une session de shopping ! » Je bois mon shot d’une seule traite et je m’empresse d’ajouter, clignant les yeux alors que le liquide vient de me brûler la gorge « Et toi aussi tu es canon ! Comme toujours ! D’ailleurs je me demande comment fait mon frère pour résister à une plastique pareille ! » Whouuu, je sens une chaleur monter en moi alors que l’alcool fait son effet. Je n’ai pas l’habitude de boire et ça se sent. Mais comme j’ai mon deuxième verre qui m’attend, je l’enfile lui aussi et je regarde Mila pour connaître les prochaines étapes de la soirée. Danser ? Et comme si la Russe pouvait lire dans mes pensées, elle me saisit la main et m’entraîne sur la piste. Je me sens un peu gauche encore, mais le rythme a raison de mon malaise et en un rien de temps, je me retrouve à me trémousser au milieu de la foule, sans trop de complexe. Je ne peux toutefois pas m’empêcher de scruter les gens autour de moi. Me regardent-ils ? Ai-je l’air ridicule vêtue ainsi ? Je remarque un beau blond à quelques mètres et nos regards se croisent furtivement. Sans me rendre compte, je souris, mais je continue de danser. Mila a l’air complètement dans un autre monde, j’aimerais tellement pouvoir être aussi à l’aise qu’elle, je l’envie beaucoup. Sa fougue, son bagou, sa facilité à se lier aux gens. Après quelques chansons, elle s’approche de moi pour me glisser quelques mots à l’oreille. « Tu t'amuses? » Elle s’éloigne de mon oreille pour m’observer et je souris en hochant la tête. Ca va, pour le moment, ça va. La musique est bonne, je commence tout doucement à me relaxer. Mon corps retrouve ses sensations d’avant, lors de mes soirées étudiantes ou même de lycéenne. Et je repense à Samson… Ce qui m’ôte le sourire. « Je peux te filer un petit quelque chose qui t'aiderait à tout oublier et te sentir plus légère. » Je fronce immédiatement les sourcils en comprenant ce que Mila me propose réellement. Elle est sérieuse ? L’hésitation s’empare de moi, entre le petit ange perché sur mon épaule qui me dit de refuser, et le diablotin qui m’invite à accepter, et de pouvoir oublier mes problèmes, le temps d’une soirée. C’est alléchant. « Il ne t'arrivera rien, je ne te lâche pas, promis. » Mila me tend son petit doigt, pour sceller cette promesse. Que pourrait-il m’arriver en fait ? Pas grand-chose. Surtout si Mila veille sur moi. Mais Mila a l’air déjà bien détendue, là. Dois-je lui faire confiance ? Et la voir aussi à l’aise face à moi, se déhanchant de façon aussi sexy et relaxé, me donne envie. Moi aussi j’ai envie d’être bien, de pouvoir danser sans soucis… Alors mon petit doigt vient crocheter le sien et je lui renvoie un sourire. « Tu promets, hein ? » je demande pour confirmation. Je lui fais confiance, elle n’a pas intérêt à la trahir. Je prends alors le petit cachet qu’elle me tend et je l’avale sans peine. J’ignore complètement ce que c’est, à vrai dire, ce soir, je lève les filets de sécurité et je me lâche. Si Mila en a pris, je pense que je pourrai y survivre aussi. J’attends les effets du cachet, tout en dansant, en complicité avec Mila, ce qui attire le regard de plusieurs hommes autour de nous. Mila les envoie balader, mais moi, ça me plaît de pouvoir plaire. Enfin, je plais à quelqu’un. Quelqu’un me remarque. Peu importe l’intention, cela ne m’était pas arrivé depuis un moment. Et je commence à me sentir libérée, sûrement la petite pilule qui agit en douceur. C’est plaisant, ça donne des ailes…

J’ignore combien de temps nous dansons, mais je finis par me rapprocher de Mila et lui hurler à l’oreille « Je vais faire pipiiiiiiii ! ». Et l’envie presse, en plus de ça. Alors je m’éloigne, n’attendant même pas que mon amie m’accompagne, et persuadée de pouvoir la retrouver après. En me dirigeant dans la foule, je me cogne dans quelqu’un. Je lève la tête pour m’excuser et c’est le beau blond de tout à l’heure. Qu’est-ce qu’il est beau ! Je reste un peu plantée devant lui comme une demeurée, en admiration, et je finis par m’excuser. « Pardon ! Dis, tu sais pas où sont les toilettes, par hasard ? » je hurle toujours, sans me rendre compte de la force que je mets dans ma voix. La chanson se met alors à changer et c’est l’une de mes préférées, remixée. Alors l’excitation monte en flèche et je souris, toute heureuse « Aaaaah j’ADORE cette chanson ! » je m’exclame face à l’inconnu, tout en commençant à danser, sans aucun complexe. Je me sens bien, comme portée par la musique, et je m’autorise même à inviter le beau blond, qui pourtant fait la taille d’un géant, je me sens minuscule face à lui, à danser contre moi. Si la Sam d’aujourd’hui pouvait regarder cette scène, elle serait horrifiée par mon comportement. Tant pis pour elle ! Ce soir, je m’amuse, et c’est libérateur. « Tu danses bien, en plus d’être beau, dis donc ! » je lâche sans réfléchir, toujours en parlant fort, histoire que le son arrive jusqu’à ses oreilles, tout là-haut. Ah, j’oubliais, je voulais faire pipi. Zut ! « On se reparle tout à l’heure ? » je demande sans vraiment attendre de réponse alors que je prends déjà la route des toilettes. Et ça urge. Toilettes, toilettes… où sont-elles ? Je zigzague au milieu de la foule, je ne vois rien du haut de ma taille de Minipouss, et j’arrive enfin en bordure de salle. Y a plus qu’à longer les murs et avoir de la chance.

Oh bon sang, ça fait du bien ! Le soulagement total, alors que je suis en escalade acrobatique au-dessus du siège des toilettes. Je souris un peu bêtement ensuite, alors que je me lave les mains, en repensant au beau blond. Je sais que ce n’est pas bien, mais je m’amuse. Et personne n’en saura rien. Mon reflet que le miroir renvoie me donne confiance. Mila a raison, ce soir, je suis canon. Ce soir, j’ai le monde qui s’offre à moi, et il me suffit de foncer. Je souris à nouveau et quand je sors des toilettes, je tombe sur le blond. Il devait sûrement avoir envie de faire pipi lui aussi. « Ah salut ! » je lui dis en souriant. « Je t’ai manqué ? » Je pouffe un peu de rire face à ma bêtise. J’ai envie de redanser avec lui, il danse divinement bien… Je me demande si sa nana – obligé qu’il soit pris, vu le physique d’Apollon – est dans le coin… Pas trop envie de me retrouver au milieu d’un crêpage de chignons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Peter O'Reilly

messages : 604
name : Milie.
face + © : Chris Hemsworth + (c)Starfire
multinicks : William.
points : 399
age : 31 yo.
♡ status : with Samantha.
work : Trainer.
home : Crescent lane.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off (Sam fb, Sam, Mila&Sam fb, Noko )

Message· · Sujet: Re: every tear's a waterfall (samantha/peter) Dim 27 Jan - 20:58

Il avait des journées de folie ces derniers temps. Il était débordé, mais Peter ne se plaignait pas. Bien au contraire, les affaires marchaient bien et tout paraissait être le mieux pour démarrer une nouvelle vie à Windmont Bay. Il avait son boulot, il s’était fait des amis au fil du temps. Et maintenant, il se sentait apaisé, vivant au jour le jour, profitant de ce que la vie avait de plus beau à offrir. Et ça lui plaisait, il était heureux de ce choix, sachant qu’il était appuyé par ses parents. Bien qu’ils vivaient à Portland, il allait les voir assez souvent. Quand il le pouvait, il profitait de sortit souvent, que ce soit pour se promener, courir avec Noko, ou bien pour sortir. Et ce soir, c’était sortie entre mecs. Il les aimait bien, ils ne se prenaient pas la tête, loin du grabuge de Portland. Les petites villes avaient leurs charmes et malgré les commérages de la vieille Baker, Peter avait su apprécier les habitants à sa juste valeur. Il faut dire qu’il avait un caractère facile, bon vivant, aimait la bonne bouffe et la boisson, prêt à danser, à rire ou à chanter à tue-tête, il faisait un bon ami. Séducteur aussi quand il le fallait, il était un être tranquille, laissant les choses se faire naturellement. Il n’avait jamais aimé être comparé à ces mecs, morts de faim, sautant sur tout ce qui bouge. Non, Peter n’avait pas besoin d’être ainsi, il avait la chance d’être mignon, blond aux yeux bleus et de surcroit, bien foutu – en même temps, il faisait du sport tout le temps – aussi, il n’avait besoin de trop faire d’efforts. Il était dans son monde, remarquant peu les gens qui se trouvaient autour de lui.
Il profitait.
Aussi, quand une blonde se cogna à lui, il ne se rappelait même pas avoir échangé des regards et un sourire avec elle. Il se contenta de la dévisager avec un sourire alors qu’elle lui demandait s’il savait où se trouvait les toilettes. « Mhhh et bien.. Bonne question. »Il avait bu quelques verres mais paraissait plus calme qu’elle. Car avant qu’il n’ait pu répondre correctement quoi que ce soit, elle s’excita soudainement en entendant la nouvelle chanson. C’est vrai qu’elle était bien et Peter ne put qu’approuver. « C’est vrai qu’elle est bien ! » Et sans qu’elle lui demande son avis, elle se lança dans une danse endiablée avec lui, ce qui le fit rire de bon cœur. Il ne chercha pas à réfléchir plus, dansant avec elle et y mettant la même énergie que lui. Heureusement qu’il avait appris à faire de la zumba, parce qu’auparavant, il possédait un balai dans le dos quand il s’agissait de danser. Heureusement, là, il ne se débrouillait pas trop mal, dansant avec cette nana inconnue qui avait bien de l’énergie. Il en fut impressionné mais garda la cadence jusqu’à ce que la musique cessa, continuant sur un autre rythme. « Et bien !! Quelle énergie !! Tu danses bien ! » Il lui adressa un sourire tandis qu’elle lui renvoya le compliment, ne manquant pas de souligner qu’il était beau. Compliment qui le fit rire, non pas parce qu’il pensait qu’elle avait raison, mais parce que c’était sorti tellement naturellement. Elle avait bu combien de verres sérieux ? Puis, elle prit congé de lui, sans doute pour aller aux toilettes mais lui demandant s’il se parlerait après. Elle était jolie et ils venaient de passer un agréable moment à danser. « Je ne bouge pas ! » Qu’il lui cria, et il la regarda partir, la suivant du regard et détaillant la fine courbe de ses hanches, sa petite taille et cette cascade de cheveux longs. Oui, elle était vraiment mignonne, très craquante même.
Est-ce qu’elle allait revenir ?
Le temps lui parut long. Il aurait dû rester avec ses potes et se servir un autre verre, mais il n’arrêtait pas de penser à cette blonde, son visage lui restait en mémoire. Et il se rendit vers les toilettes, histoire de la rencontrer en chemin. Peut-être qu’elle l’avait déjà oublié, aussi préférait-il en avoir le cœur net. Et lorsqu’il l’aperçut, il alla directement dans sa direction, même si c’était à côté des toilettes. Elle lui souriait, et ça, c’était déjà un point positif. « Hey ! » Heureusement que le son était plus doux par ici, que sur la piste de danse. « On s’entend mieux je trouve ! » Même s’il ne disait pas non pour danser avec elle, encore une fois. Il avait apprécié sa façon de se trémousser sans savoir si c’était ridicule ou non, s’il y avait du monde ou s’ils étaient seuls. Sa réponse le surprit mais il ne put que rentrer dans son jeu. « Oui, tu me manquais tellement que j’ai préféré aller à ta rencontre. Je me disais que je risquais de trop te manquer. » Il se mit à rire, la dévisageant sous toutes les coutures. « Je m’appelle Peter et toi ? » Oui, qu’elle était son joli petit prénom à cette inconnue blonde. « Je suis venu avec des amis, et toi ? » Façon de savoir si elle était venue avec un copain ou autre. Dans ce cas-là, il n’aurait plus qu’à rebrousser chemin.

_________________
Peter O'Reilly
Baby, I'm dancing in the dark with you between my arms. Barefoot on the grass, listening to our favorite song when you said you looked a mess, I whispered underneath my breath but you heard it, darling, you look perfect tonight

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message· · Sujet: Re: every tear's a waterfall (samantha/peter)

Revenir en haut Aller en bas
 
every tear's a waterfall (samantha/peter)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Peter Hallward: Entrevue avec JBA (juillet 2006)
» Peter Lentz [Validée]
» Samantha Montoya ( une nouvelle pas si nouvelle) [VALIDEE]
» Nouveauté possible grâce à Peter Jackson
» Peter Holloway [Serdy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: vagabond :: butterfly effect :: season 1-
Sauter vers: