AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (famille Stanford-Vasilis). pv ; jonny lee and venus.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: (famille Stanford-Vasilis). pv ; jonny lee and venus. Dim 19 Juil 2009 - 16:21


mercredi, vingt trois heures.

    Josh baya une énième fois. Non pas qu’il était fatigué –pas encore à cette heure !- toutefois il avait passé sa soirée sur un devoir à rendre pour l’université, devoir qui n’avait pas encore commencé. Cela commençait sérieusement à l’embêter. C’était du Josh tout craché : Il avait bien du mal à se concentrer sur quelque chose plus de cinq minutes. Feignant comme il était, il laissait tout pour le dernier moment. Le jeune homme était allongé sur le sol, un stylo à la main qui ne cessait de faire tourner entre ses doigts par ennui. Il ne pouvait rester en place. Il s’était tout d’abord couché sur le divan, désormais à sa gauche, puis s’était assis, se creusent les neurones pour répondre au sujet de son devoir. Comme Josh faisait toujours les choses à moitié, une cigarette était coincée entre l’index et le majeur de sa seconde main. De plus, il avait allumé la musique et même si elle était descendue au maximum, cela l’empêchait certainement de se concentrer. La concentration ? Joshua ne connaissait pas. Il passa d’un geste las sa main dans ses cheveux et poussa un long soupire. Il aurait mieux fait de laissé tomber ce fichu devoir et sortir avec Venus, histoire de faire la fête et de s’amuser, oublier un peu tout le boulot qui l’aurait attendu en rentrant. C’était d’ailleurs bien la première fois qu’il choisissait de rester à la villa. Quelle idée burlesque lui était-il bien passée par la tête ?
    Il apporta sa cigarette à ses lèvres et tira un long moment dessus. Josh songea un instant à sa colocataire, Venus qui ne l’avait pas attendu pour sortir faire la fête. Après tout, il était encore « tôt » il pouvait toujours aller la rejoindre par la suite. En réalité, ils sortaient assez rarement ensemble. Du moins, ils ne restaient pas tous les deux. Ils leur arrivaient d’aller à des soirées ensemble, mais ils se dispersaient très vite. Ils n’avaient pas les mêmes connaissances et de toute manière, il arrivait toujours un moment de la soirée où Josh allait rejoindre les filles, et il ne valait mieux pas que Venus reste dans les parages. Le jeune homme n’était pas toujours très attentionné ni très fin, il se montrait parfois blessant envers la jeune femme, presque inconsciemment. Leur relation était assez ambigüe. Ils n’étaient pas vraiment amis, ni amants, ni quoi que ce soit d’autre. Ils n’étaient jamais sortis officiellement ensemble et il ne s’était rien passé de très concluant après cette nuit d’avril 2004 (…) Ils étaient très proches, ils se ressemblaient tellement. Venus était en quelque sorte la version féminine de Joshua. C’était plus qu’étrange…

    Un bruit assourdissant résonna dans la villa, cela venait de l’entrée. Josh coula un regard vers la porte et fronça les sourcils. Venus rentrait déjà ? Sa soirée n’avait pas du se passer comme prévu. La jeune femme n’était pas du genre à rentrer à vingt trois heures car elle était fatiguée. Ce qu’il remarqua tout de suite, c’était le brouhaha incontestable que la jeune femme faisait en entrant. A bout de nerfs, Josh ne put s’empêcher de râler. De toute manière, les disputes éclataient souvent dans la villa. Il se redressa et tira une nouvelle fois sur ca cigarette. Avant même qu’il n’aperçoive la silhouette de la jeune femme dans le hall, il lui lança :

      « BORDEEEL, Venus ! Combien de fois j’t’ai répété de faire moins de bruit quand tu rentre ! Ya des gens qui bossent ici ! »

    Il était loin de se douter qu’elle n’était pas seule…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (famille Stanford-Vasilis). pv ; jonny lee and venus. Dim 19 Juil 2009 - 19:27

    Il était tôt et je le savais, pourtant j'avais eu envie de rentrer, j'avais été encore poussée par mon impulsivité. Du moins, celle-ci était en grande partie responsable de mon choix de rentrer mais elle n'était pas la seule. Il y avait en effet deux autres raisons qui m'avaient poussée à rentrer, la première était la quantité d'alcool que j'avais ingurgité et la deuxième était le jeune homme que je tenais par la main alors que je n'arrêtais pas de rire. Ce qui s'était passé pendant cette soirée ? Pas grand-chose de différent de d'habitude. En effet, j'étais partie à une soirée seule, comme d'habitude. Le mot d'ordre était l'amusement, profiter de la vie qui était courte et surtout trouver quelqu'un avec qui la finir. Bien sûr ces trois choses pouvaient aller de paire. Du moins ce soir, les choses ne s'étaient pas vraiment passées comme je le voulais. Sans doute parce que je n'avais pas vraiment trouvé quelqu'un de potable, quelqu'un qui me plaisait. Alors, j'avais bu, peut-être un peu trop du moins assez pour être joyeuse, voir même très joyeuse. Et c'est là que je suis tombée sur lui. Lui qui est-ce un ami ou du moins quelqu'un avec qui je m'entends assez bien. C'est un emmerdeur, quelqu'un que pas mal de monde déteste de par son caractère mais pour ceux qui ne l'auraient pas encore compris, je n'étais pas comme tout le monde. La soirée s'était bien passée, je m'étais amusée et puis dans ma tête de demoiselle un peu droguée, une idée était apparue pourquoi pas le peindre. Et oui, je peignais de temps en temps des modèles vivants et puis ça serait drôle de l'amener chez moi même si je n'avais aucune idée de ce qui allait se passer par la suite. Aussi bizarre que cela puisse paraître, je n'avais jamais passer une soirée avec Jonny du moins elles n'avaient jamais fini dans un lit. La raison ? Aucune en particulier, peut-être son côté emmerdeur ou parce que faire patienter un garçon vaut mieux que tout lui donner tout de suite et puis j'avais bien du mal à savoir ce qu'il voulait de moi chose assez étrange.

    J'étais donc revenue avec lui à la villa et je ne savais même plus par quel moyen nous étions arrivés jusque là. La seule chose que je faisais, c'était rire et je m'amusais à l'embêter. J'avais peut-être un peu trop bu mais tantpis, il fallait profiter de la vie et puis s'il n'avait pas envie de venir, il ne serait pas venu. J'essayais de trouver désespérément la clé dans mon sac chose qui était plus facile à faire lorsque je n'avais rien bu. Quand je l'eus enfin trouvé, il me fallut un peu de temps avant de la mettre dans le trou, j'empêchais Jonny d'approcher voulant à tout prix la mettre moi-même. J'allais ouvrir la porte quand je me souvenais qu'il ne fallait pas faire de bruit alors je m'approchais doucement du jeune homme avant de lui glisser quelques mots dans l'oreille.

    « Il faut être sage et ne pas faire de bruit, je n'ai pas très envie de réveiller Josh. »

    Je lui faisais un clin d'oeil avant d'entrer dans la maison. J'aurais dû regarder devant moi mais à la place, je venais de faire tomber le porte-manteau ce qui avait fait énormément de bruit. J'aurais dû me taire, je n'aurais jamais dû me mettre à rire mais la situation était drôle et puis j'avais envie de rire ce soir. Malheureusement ce n'était pas le cas de Josh j'étais toujours à terre mais j'avais bien entendu le ton de sa voix et il paraissait m'en vouloir.

    « Oh Joshua, pas la peine de t'énerver sur moi et puis comment tu voulais que je sache que tu es occupé à bosser ? C'est tellement rare que je pensais que tu ne le faisais jamais. »

    Je me retournais alors vers Jonny et il pouvait sans doute voir à ma tête que j'étais assez énervée, je ne supportais pas que 'on me crie dessus surtout pour une raison aussi idiote et en plus j'étais encore à terre. Je regardais le jeune homme devant moi et je ne pu m'empêcher de lui demander pas des plus gentiment.

    « Tu vas me regarder encore longtemps à terre où tu vas m'aider à me relever. J'espérais que tu aies un peu plus de savoir-vivre que ce bougre de Joshua. »

    Il ne supportait pas qu'on l'appelle Joshua et je faisais bien sûr exprès d'employer son nom rien que pour lui faire regrette son énervement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (famille Stanford-Vasilis). pv ; jonny lee and venus. Lun 20 Juil 2009 - 12:01

Une soirée avec Venus ne se prend jamais à la légère normalement, il doit faire un effort dans sa façon de s'habiller et doit sortir l'artillerie lourde pour la séduire mais le problème, c'est que lorsqu'il n'a pas prévu de la voir et qu'ils se croisent, il est un peu pris au dépourvu. Heureusement qu'il s'appelle Jonny Lee Levingston et qu'il n'est jamais à court de vannes. Le jeune homme, second du nom, était donc à une soirée organisée par l'une de ses récentes connaissances sans savoir d'où il arrivait en fait. Il ne sait plus, à ce moment précis, comment il a fait pour venir à cette soirée, il ne sait pas s'il a laissé la moto au garage ou s'il est venu avec, il est bien trop déchiré pour penser à de tels détails. Il se mit à y penser quand il croisa Venus de son oeil le moins saoul. Il la reconnut tout de suite et la première question qu'il se posa en la voyant fut "Qu'est-ce qu'une fille de 19 ans fout ici ?". La réponse la plus logique se forma dans son esprit et il arriva à la conclusion qu'un mec de sa trempe l'avait invité pour arriver à se la faire. Inutile, c'est peine perdue, Jon' abandonna le groupe avec qui il était pour traverser la pièce et atteindre Venus.

C'est ainsi que, de fil en aiguille, il se mirent à discuter et à commencer à faire n'importe quoi. Lorsque Jonny Lee explosa sa troisième bouteille de bière sur le mur et qu'il poussa un invité dans sa propre gerbe, les regards se tournèrent vers lui et ces regards n'étaient pas des plus familiers. Venus eut alors une idée un peu minable mais il la suivit quand même, y avait plus grand chose à faire ici, il avait épuisé son stock de conneries. Bref, ils prirent un taxi afin de se diriger vers la maison de Venus et Joshua Stanford, un espèce de drogué-pseudo étudiant qui lui sort un peu du cul. Mais Jonny Lee ne pensait pas réellement à ça, il pensait juste qu'en montant Venus contre son collocataire et en se mettant du côté de la jolie brune, il aura un peu plus de chances de dormir avec elle cette nuit... Venus finit par lui murmurer de ne pas faire de bruit en entrant pour Stanford. Jon' lui fit signe que oui mais il allait être le premier à tout retourner juste pour le faire chier... Quoique ! Non, ce fut bien Venus qui fit tomber le porte-manteau et qui se prit les pieds dedans en avancant. Il la regarda en arquant un sourcil. Il a 25 ans, il est avec deux jeunes de 19 ans, qu'est-ce qu'il fout ici ? Venus s'adressa finalement à lui en lui ordonnant de l'aider à se relever. Jon' est moins bourré qu'elle et comme un gros connard qu'il assume être, il l'enjamba et entra dans le salon.

- Ne te fous pas de moi, ton cul est gros mais pas au point de ne plus savoir te relever !

Il avanca tranquillement, essayant de repérer quelques photos de Joshua en position inconfortable pour des invités comme Jonny. Il sourit et en se retournant et en observant Venus qui avait du mal à se relever seule mais après tout, elle n'a pas eu besoin de lui pour se jeter par terre donc elle devrait se débrouiller seule pour revenir sur ses pattes.

- STANFORD ! Tu viens pas faire un bisou ? Je ne mords pas, tu sais... Viens au moins aider ton alcoolique de collocataire, elle a du mal à tenir debout, c'est une proie facile, profites-en !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (famille Stanford-Vasilis). pv ; jonny lee and venus. Lun 20 Juil 2009 - 17:20


      Venus – Oh Joshua, pas la peine de t'énerver sur moi et puis comment tu voulais que je sache que tu es occupé à bosser ? C'est tellement rare que je pensais que tu ne le faisais jamais.
      Josh – PUTAIN, ça r’commence.

    Josh se contenta de grogner pour ne pas rentrer dans son « jeu ». C’était toujours le même cirque ; quand elle l’appelait Joshua au lieu Josh – c’était qu’elle était remontée contre lui… ou qu’elle n’était pas seule. Cette idée lui traversa l’esprit et lui fit froncer les sourcils. Venus pouvait sortir avec qui elle voulait, se taper qui elle voulait, toutefois il avait encore du mal quand elle ramenait un homme à la villa. Comme si il ne voulait pas connaitre ses « amants », ignorer avec qui elle trainait lui faisait plaisir. Agacé, il ramena une nouvelle fois sa cigarette à ses lèves et tira un moment dessus. Il coula à nouveau un regard vers l’entrée, néanmoins le canapé du salon lui cachait la silhouette de la jeune femme et de Jonny Lee, dont il n’avait pas encore remarqué la présence. Bien qu’il ne comprit pas ce que Venus racontait, Josh remarqua qu’elle semblait s’adresser à quelqu’un. La froideur de la jeune femme le surprit ; c’est comme ça qu’elle réussissait à ramener des hommes dans son lit ? Bientôt, une nouvelle voix s’éleva dans l’entrée.

      Jonny – Ne te fous pas de moi, ton cul est gros mais pas au point de ne plus savoir te relever.
      Josh – Bordel, c’est qui ENCORE? soupira le jeune home, plus pour lui que pour son future interlocuteur.

    La réponse ne tarda pas. Jonny avançait tranquillement et Josh remarqua bientôt sa silhouette dans le salon. En l’apercevant, il poussa un juron. Qu’est ce qu’un crétin pareil faisait ici ? Il se releva rapidement afin d’éviter que Jonny Lee sorte une de ses vannes douteuses sur le fait qu’il était couché par terre. Joshua était plus jeune que lui mais pas plus petit, être sur le sol lui ferait alors pensé qu’il était supérieur. Là, non. Josh fronça les sourcils et fusilla le jeune homme du regard ; Il avait bien l’intention de lui montrer qu’il n’était pas le bienvenue ici. Jonny avait 25 ans, il avait bien assez de filles de son âge à Miami, il n’avait pas besoin d’empiéter sur le territoire de Josh. En outre, le jeune homme n’avait pas vraiment apprécié la manière dont Jonny avait parlé à sa colocataire et il avait bien l’intention de lui faire remarquer, mais son interlocuteur le devança de peu. Le jeune homme le dévisagea puis posa son regard sur Venus d’un air accusateur, Venus qui était d’ailleurs toujours par terre car son cher ami n’avait pas daigné l’aider à se relever. Il songea à le faire lui-même toutefois, craignant de recevoir une vanne douteuse sur le fait qu’il l’aide, Josh ne broncha pas. Pour conserver son honneur, il était vraiment près à tout

      Jonny – STANFORD ! Tu viens pas faire un bisou ? Je ne mords pas, tu sais... Viens au moins aider ton alcoolique de colocataire, elle a du mal à tenir debout, c'est une proie facile, profites-en !
      Josh – EH MAN, crois-moi je préfère encore embrasser le cul de ta grand-mère plutôt que de venir te toucher ! Au moins MOI je n’ai pas besoin de rendre une fille saoule pour l’avoir dans mon lit ; dans l’genre médiocre… Merde meeec, il semble que tu viens de perdre ta proie, il te reste plus qu’à faire les trottoirs. T'as l'habitude, non?

    Josh sera les dents. Il se retenait de ne pas mettre son poing dans la figure du jeune arrogant. Sans le quitter du regard, il amena une nouvelle fois sa cigarette à ses lèvres et –tout en tirant dessus- il se rapprochait de Jonny, l’air supérieur. C’était de la provocation et ce n’était pas les six années de plus que Levingston avait au compteur qui lui ferait peur. Ce dernier était sur son territoire, insultait sa « copine » et enfin –et surtout- il se moquait de lui, il ne pouvait pas rester les bras croisés sans réagir. Il en voulait également à Venus car elle lui faisait perdre son temps, mais surtout car elle avait ramené quelqu’un d’aussi détestable et méprisant que Jonny Lee Levingston. BON SANG, elle méritait mieux quand même ! Josh jeta un regard froid à la jeune femme. Il avait presque envie d’en rire, presque.

      Josh – C’est TOUT ce que tu as réussi à ramener? Putain Venus, tu m’déçois.

    Finalement, il se dirigea tout de même vers elle presque à contrecœur et l’aida à se relever. C’est qu’elle lui faisait peine à voir, la pauvre. Et puis, elle lui en voudrait certainement à vie de ne pas l'avoir fait...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (famille Stanford-Vasilis). pv ; jonny lee and venus. Lun 20 Juil 2009 - 22:34

    Josh avait l’air d’être énerver, je l’avais un peu chercher en l’appelant ainsi mais c’était de sa faute, il m’avait cherché et je ne faisais que lui répondre. Pour une fois et bien ce n’était pas un jeu non, je lui en voulais vraiment. Il pouvait le prendre comme il le voulait, il pouvait grogner, il m’avait quand même bien embêter. Est-ce que c’était de ma faute si pour une seule fois dans l’année monsieur Stanford était en train de travailler ? C’était tellement rare que cela en devenait impossible. Et puis j’étais aussi chez moi alors j’avais le droit de faire ce que je voulais. J’étais toujours à terre et je commençais à en avoir marre. J’étais sans doute tellement énerver sur Joshua que j’avais calmé mes nerfs du moins un tout petit peu grâce à Jonny. Le jeune homme ne comprend pas souvent les choses et là, c’était un peu le cas. En effet, il ne devait faire qu’une seule chose et c’était m’aider à me relever. La raison ? Tout simplement parce que j’avais un peu trop bu et que je ne tenais plus tout à fait sur mes jambes. Ce qu’il me dit par contre ne me plus guère et je ne pouvais m’empêcher de lui lancer un regard noir. Qu’est-ce qui se passait ce soir, ils avaient décidé de me tuer. Ouais, ils complotaient pour ma mort du moins ils n’avaient pas décider d’être gentil avec moi. Ils n’avaient jamais entendu parler de galanteries, une chose est sûre c’est que ça ne leur ferait pas de mal.

    « Tu sais Jonny tu devrais apprendre à parler aux femmes car te comporter comme le pire emmerdeur de la terre, ça ne donne pas du tout envie de coucher avec toi. En tout cas tu le vois ce cul et bien une chose est sûre c’est que tu n’es pas prêt de le toucher surtout si tu te comporte ainsi. Je peux te l’assurer. »

    Il y avait une chose que je n’avais pas prévu dans mon esprit un peu encombré par l’alcool c’est qu’ils avaient tous les deux des ego surdimensionnés. C’est simple mettez deux garçons dans une pièce et ils chercheront tous les deux à être le mal dominant. Une chose était sûre c’est que je les détestais tous les deux et que si je restais encore longtemps à terre ils pouvaient être sûrs de ne pas entendre parler de moi avant longtemps. J’étais rancunière et en une seule soirée, ils m’avaient pas mal embêter. Je les regardais se battre par les mots du moins pour l’instant. Je me demandais vraiment pourquoi j’avais emmené Jonny ici. Ah oui, je voulais le peindre et lui montrer mes peintures monsieur pensant que j’étais trop immature. Pour le moment, les deux seules personnes immatures dans cette pièce c’était les gamins qui s’envoyaient des paroles aussi hautes que lorsqu’on a 3 ans. Je les trouvais pathétique et je ne comprenais même pas pourquoi ils se cherchaient autant des poux. Est-ce qu’ils manquaient à ce point de bonnes manières qu’ils ne savaient pas parler sans crier et sans s’énerver. Et moi je les regardais étant toujours à taire et me demandant ce qu’ils allaient bien pouvoir faire. Lorsque j’entendis les mots proie facile, je commençais à voir rouge et je n’avais qu’une seule envie envoyer ma main en pleins dans le visage de Mister Jonny non mais pour qui il se prenait. Moi une proie facile ? J’avais une grande envie de meurtre et puis le pire ce fut sans doute quand Miser Joshua ce mit à parler. Et j’étais de nouveau une proie. Ils avaient bu quoi pour me considérer comme une chose, comme leur chose qu’il pouvait me traiter de proie et décider à ma place. Oh mais ils allaient comprendre l’erreur qu’ils venaient de faire. Je les regardais avec des grands yeux. Oh leur fierté allait en prendre un coup et pas qu’elle d’ailleurs. Pour l’instant je les regardais-s’entre tuer tout en espérant que les des deux prendraient quand même la peine de me relever. Je ne dû pas attendre très longtemps car c’est ce que fit Josh tout en m’envoyant une remarque acerbe à laquelle je ne répondit pas. Mais sa remarque ne me plaisait guère comme s’il pouvait choisir qui je ramenais. Je m’approchais d’abord de Jonny et avant qu’il ne puisse le remarquer ma main vient se poser sur son visage dans un grand baff. Je souris avant de me mettre à parler.

    « Jamais plus tu ne me traiteras de proies faciles car même bourrée, je suis pas une proie. Je ne suis pas ta chose et je ne serais jamais la chose de personne. Je ne suis pas la proie, je suis le chasseur et tu devrais le savoir depuis longtemps. »

    Je me retournais vers Joshua qui devait bien rire de la baffe qu’avait reçu et sans même attendre, je lui en donnait une aussi forte voir même pire que celle que j’avais donnée à Jonny.

    « Et ça c’est pour toi premièrement pour tout ce que tu m’as dit depuis que je suis rentrée et parce que je ne suis pas non plus une proie. »

    Je me mettais face à eux sans prononcer un mot, j’attendais leur réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (famille Stanford-Vasilis). pv ; jonny lee and venus. Mar 21 Juil 2009 - 14:10

Jonny Lee est très fort, il a 25 ans et il domine sans trop de mal une jeune femme de 19 ans par les mots, il lui fait faire à peu près tout ce qu'il veut, surtout quand elle est bourrée. C'était facile mais maintenant, ils sont deux en face de lui et vu la façon dont il agit, ils ne tarderont pas à se réconcilier tous les deux et à lui faire face. Quand JL décida de provoquer un peu Stanford, ce dernier sauta non pas d'un pied mais bien des deux pieds et commenca à lui faire un petit monologue que Levingston écoutait d'une oreille peu attentive. Il n'aime pas Joshua et ne trouve pas utile d'écouter ce qu'il a à dire, sauf quand cela est ironique. Quand il finit sa petite réplique bien préparée, JL le regarda avec un grand sourire aux lèvres et lui lanca :

- Je t'apprendrai la vie quand tu seras un peu plus docile Stanford, t'inquiète pas !

Il se ballada finalement dans le salon en passant son doigt sur quelques reliures de livres ou quelques cadres. Il sourit en observant la gueule que pouvait tirer Venus sur certaines photos. Elle a beau faire des grimaces, il s'avère qu'elle est toujours aussi charmante. C'est quand il la voit sourire qu'il se met à regretter (un tout petit peu) d'être de temps en temps méchant avec elle.

- Qui te dit que j'ai envie de coucher avec toi ? Va falloir arrêter de rêver ma pauvre, je croyais qu'on était là pour des peintures ! lanca-t-il à Venus en guise de réponse.

Comment détourner une conversation et reprendre le dessus alors qu'on était prêt à toucher le fond. Mister la fixa quelques temps, le sourire aux lèvres mais Venus ne semblait plus vouloir déconner quand Joshua décida de la relever. Elle s'approcha de lui, il savait ce qu'elle allait faire et ce serait bien la première et dernière fois qu'elle le ferait, parole de Levingston. Il la laissa parler et répondit simplement sans sourire afin qu'elle voit qu'il était plus que sérieux.

- Premier avertissement Venus... Au second, ta maison part en feu, Stanford avec !

Il est capable de crâmer une maison pour une gifle car ce geste est humiliant en soi et il ne supporte pas être humilié, qui plus est, par une fille de 19 ans, il pourrait être son père, elle n'a rien à lui apprendre et au lieu de s'énerver, elle ferait mieux de méditer sur ce qu'il dit. Elle s'approcha finalement de l'autre teubé puis elle lui flanqua une tarte encore un peu plus puissante ce qui fit sourire Jonny Lee.

- Continue, il a l'air d'aimer ça !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (famille Stanford-Vasilis). pv ; jonny lee and venus. Mer 22 Juil 2009 - 22:42

HJ ; désolée pour le retard.. & en plus c'est tout court. =/

      Jonny – Je t'apprendrai la vie quand tu seras un peu plus docile Stanford, t'inquiète pas !
      Josh – Garde ça pour toi.

    Le regard du jeune homme passait de Venus à Jonny Lee, avec un peu près la même expression dégoutée, légèrement plus accentuée quand il s’agissait de Jonny. Il l’observa faisant un tour dans le salon, ne pouvant s’empêcher de regarder les photos qui trainaient un peu partout dans la pièce. Jonny sembla tomber sur une photo qui lui fit décrocher un sourire et bien que Josh ne put retrouver quelle était la photo à cet endroit là, il fronça les sourcils d’un air agacé. BORDEEL, mais qu'il fasse comme chez lui, tant qu'il en est! Il va allé allumer la TV, aussi? songea le jeune homme, à bout de nerfs.

    Quand la jeune femme prit la parole, il ne put s’empêcher de la dévisager. Ahh, parce qu’elle comptait vraiment passer la nuit avec lui au départ? Passer une seule soirée en sa compagnie était déjà inimaginable, alors imaginer Venus… Hm, il ne préférait même pas y penser. Cette pensée le fit froncer les sourcils. Toutefois, la jeune femme paraissait tout aussi remontée que lui. Elle ne prit même pas la peine de le remercier quand il l’aida à se relever, elle le gratifia même d’un regard noir en raison de la remarque qu’il venait de lui lancer à l’instant. Josh en arrivait presque à regretter de ne pas l’avoir laissée par terre. L’un après l’autre, les deux jeunes hommes eurent le droit à leur baffe. Josh s’était en effet mit à ricaner silencieusement quand Venus gifla Jonny, mais il s’arrêta net quand il eu le droit au même châtiment. Il n’avait guère apprécié son geste et elle pouvait être persuadée qu’elle ne s’en tirait pas comme ça. Se faire rabaisser de la sorte, en plus devant l’une des personnes qu’il haïssait le plus… BON SANG, ils étaient tout de même du même côté, elle n’allait pas lui faire croire que si elle avait le choix, elle préférait Jonny Lee à lui ? Jusqu’à maintenant, Levingston l’avait beaucoup moins bien respectée... ou peut-être est-ce que cela la gênait plus quand les remarques venaient de Josh ? Ce dernier jeta un vif coup d’œil vers Jonny Lee, il semblait que la gifle n’était pas très bien passée de son côté non plus. Cet idiot arrogant et perfide commençait sérieusement à lui taper sur le système.

      Jonny – Continue, il a l'air d'aimer ça !
      Josh – Et ma main dans ta tronche, tu penses que tu vas l’aimer, celle là?

    Il lui avait répondu sur un ton glacial, se retenant pour ne pas que les gestes suivent ses paroles. Josh le fusilla du regard, avant de lancer un coup d’œil vers la jeune femme. Il s’attendait à ce qu’elle réagisse, mais qu’elle soit de son côté pour changer un peu. Non pas qu’il avait besoin d’une personne pour le défendre, mais voir Venus avec Jonny Lee lui donnerait juste envie de vomir. Sérieux, elle ne s’était pas trouvée mieux ? Ce n’était qu’un être orgueilleux et fière, qui ne pouvait constamment s’empêcher de se trouver ô combien supérieur et qui, de plus, estimait les femmes avec encore moins de respect que lui-même. Elle aimait vraiment ce type d’hommes ?


Dernière édition par Joshua Stanford le Mer 29 Juil 2009 - 22:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (famille Stanford-Vasilis). pv ; jonny lee and venus. Jeu 23 Juil 2009 - 12:48

    Je regrettais de plus en plus d'avoir proposé à Jonny de venir ici. Il faut dire que j'avais envie d'un peu de compagnie et surtout lorsque j'avais un peu trop bu, j'avais de drôle de lubies comme montrer mes peintures ou peindre. De toute façon, je n'aimais pas vraiment la soirée où nous étions et c'est sans doute pour cela que j'avais prise la décision de partir. Malheureusement, il y avait une chose à laquelle je n'avais pas pensée dans mon esprit légèrement embrumé par l'alcool c'est que Josh et Jonny avaient bien du mal à se supporter pour une raison que je cherchais encore Une chose était sûre c'est qu'ils s'envoyaient pique sur pique comme si c'était la seule chose qu'ils savaient faire et moi je les regardais faire toujours à terre. Je me demandais bien si l'un d'entre eux se déciderait à me relever. Enfin pour l'instant, ils s'intéressaient plus à se chercher des poux à savoir qui était le mâle fort. Une chose était sûre c'est que niveau débilité, ils étaient tous les deux les rois. Jonny cherchait Joshua, cela se voyait et le pauvre répondait à chacune de ses attaques de toute façon c'était à prévoir. En effet, Josh n'était pas le genre de garçon à se laisser faire même par quelqu'un de plus âgé que lui mais cela commençait vraiment à m'énerver surtout que j'imaginais bien qu'ils n'en resteraient pas aux mots, oh non, bientôt il y aurait des gestes et c'était une chose que je voulais à tout prix évité, aucune envie qu'ils se battent rien que pour prouver à l'autre qu'il est le plus fort.

    Enfin Jonny n'avait pas décidé d'emmerder que Joshua, non, il s'attaquait aussi à moi ce qui ne me plaisait guère. Lorsque j'avais bu, j'étais d'autant plus irritable et les mots qui sortirent de sa bouche me firent rire. Il essayait lui-même de se prouver de ce qu'il était en train d'avancer car il y avait une chose à laquelle, il ne pensait jamais. J'étais une femme et je savais voir certains signes. Et puis il n'aurait jamais le dernier mot avec moi, c'est une chose qu'il n'avait compris mais pourtant c'était la stricte vérité, j'étais la plus forte des trois et c'est sans doute pour cela que j'avais l'intelligence de ne pas me battre chose que je doutais pour les deux gamins à mes côtés.

    « Oh Jonny, avant d'essayer de me convaincre que tu ne veux pas de moi, essaye de te convaincre toi-même. Et je peux t'assurer que mêmes dans mes rêves les plus fous, tu n'es absolument pas l'homme qui apparaît. Enfin pour cela il faudrait déjà que tu me prouves que tu en es un. Et oui on était là pour des peintures mais il a fallu que vos egos sur-dimensionnés vous donnes terriblement envie de prouver qui est le plus fort. J'ai une nouvelle, pour l'instant vous êtes aussi pathétique l'un que l'autre, ouvrez les yeux bon sang. »

    Et heureusement pour eux, Josh décida de me relever mais je n'avais pas supporté les mots proie faciles alors je m'étais mise en colère et je n'avais pas trouvé de meilleures méthodes pour la calmer que de les frapper. J'avais commencé par Jonny alors qu'il était le plus éloigné parce que c'est lui qui m'avait appelé ainsi en premier alors c'était lui qui devait payer en premier. Une chose était sur c'est qu'il n'apprécia pas du tout ce geste allant même jusqu'à menacer de brûler la maison et Josh dedans. Lorsqu'il dit cela, je ne pûs m'empêcher de rire. Pourquoi ? Et bien tout simplement parce que s'il faisait ça. Il ne gagnerait rien du tout et s'il pensait me faire peur cela était raté complètement ratée. J'avançais à nouveau près de lui, le regardant bien dans les yeux avant de lui dire quelques mots.

    « Oh monsieur Jonny a été blessé dans son ego en se faisant frapper par une fille. Et puis tes menaces n'ont aucun effet sur moi Jonny. Parce que tu sais quoi si tu t'avises de toucher à cette maison ou à Josh, je t'assure que tu serais toi aussi mort dans cet incendie. Et puis si tu ne voulais pas de baffe, tu n'avais qu'à tourner deux fois ta langue dans ta bouche avant de parler et tu aurais évité les mots proie facile. Je ne suis ni facile, ni une proie. »

    Je m'approchais alors encore plus de lui pour arriver jusqu'à son oreille pour lui susurrer quelques mots.

    « C'est quand je veux, où je veux et avec qui je veux. »

    Je lui déposais un baiser sans le coup avant de m'éloigner tout sourire jusqu'à Josh pour lui donner à lui aussi sa baffe. Pourquoi était-elle plus forte parce que les mots qu'il avait dits me faisait plus mal car il était dit par lui. Lorsque Mister Jonny se remit à parler, je lui fisun regard noir, des gamins, je n'avais qu'à faire à une bande de gamin portant encore des couches culottes. Je cherchais dans ma tête un moyen qu'ils se calment où du moins qu'ils arrêtent pour un temps leurs chamailleries. Je me laissais tomber sur le fauteuil à la recherche d'une idée. Pour l'instant la seule qui me venait c'était d'allumer une cigarette tout en regardant la télé, les laissant se débrouiller seuls. Ils étaient encore tous les deux debout et cela me fit rire et puis l'idée de génie me traversa l'esprit. Je me mettais à genoux sur le fauteuil avant de lâcher ses quelques mots.

    « Bon les gars, vous avez le choix, continuez à vous chercher alors que ça ne sert à rien, venir sur le canapé avec moi ou alors dans la piscine, j'ai une envie de bain de minuit si ça intéresse quelqu'un. »

    J'avais prononcé ses mots avec ma voix la plus charmeuse même si je me doutais qu'ils me choisiraient, en effet, j'étais presque sûr qu'ils préféraient s'entre-tuer plutôt que de venir dans l'eau avec moi. C'était presque une certitude mais j'avais quand même envie de tenter le diable, de savoir ce qui se passerait et surtout qu'au moins un des deux auraient la jugeote de me choisir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (famille Stanford-Vasilis). pv ; jonny lee and venus. Mer 29 Juil 2009 - 21:55

Jonny Lee commencait à se lasser de cette dispute avec les minipouces. Il en mattait des plus costauds et surtout avec une meilleure répartie mais il faisait un peu le mec débordé par les évènements. D'une part, pour leur donner une confiance aveugle en lui et d'autre part, pour qu'ils pensent qu'ils sont plus forts que lui à deux, ce qui est complètement faux. Le jeune homme les regardait tous les deux tour à tour avec un sourire aux lèvres. Si Venus n'était pas là, Joshua serait déjà couché par-terre la tête baignant dans son propre sang en train d'agoniser et de le prier de lui porter le coup de grâce pour abréger ses souffrances mais il ne peut pas lui sauter dessus en présence d'une femme, cela serait faire preuve d'égoïsme puisqu'il a le droit lui aussi à sa part d'espérance mais aussi faire preuve de faiblesse car, pour avoir une femme, déformer le visage de l'autre est trop facile. Joshua lui répondit et JL se mit à rigoler quand il comprit la réponse.

- Garde ça aussi pour toi, tu risques de te faire mal pauvre fou !

Jonny Lee se concentra après sur Venus, celle qui est responsable de sa venue ici, celle qui lui propose une peinture alors que tout ce qu'elle veut, c'est se foutre à poil dans une piscine et baiser avec celui qui a le plus faim d'elle. Malheureusement pour elle, Levingston ne mange pas de ce pain là et ce qu'elle lui dit lui fit élargir un peu plus son sourire. Il la laissa parler jusqu'au bout, jusqu'à ce qu'elle propose le canapé ou la piscine. Pour Levingston, le choix est fait mais ce ne sera ni l'un ni l'autre, ce sera son idée à lui, beaucoup plus drôle après tout. Quoi de plus ennuyeux de squatter sa propre piscine à une heure aussi tardive ?

- Quand tu veux, ok. Avec qui tu veux, ok aussi mais laisse-moi décider du lieu ! Je ne me baignerai pas là où se lave Stanford, il me faut quelque chose de beaucoup plus fun, j'suis désolé pour vous jeunes étudiants mais va falloir revoir vos plans ou aller vous coucher !

Jonny Lee retira alors son tee-shirt, le jetant sur le canapé. Stanford pourra bien se venger sur ce tee-shirt, c'en est un qu'il a piqué à son frère, il n'a aucune valeur. Le jeune homme poussa la porte d'entrée et gouta quelques secondes à l'air frais qui se mit à entrer dans la maison. Là, il fit quelques pas dans le jardin et choppa un bout de bois qui ressemblait étrangement à une batte de base-ball, parfait pour défoncer une clotûre. Il se tourna vers les deux zozos et leur lanca :

- Quoi de mieux qu'une piscine non-exploitée ! Qui m'aime me suive, tout le monde est invité, même toi Josh', je commencerai à t'estimer si t'as les couilles de risquer le coup de fusil entre les yeux à une heure aussi tardive.

Eh ouais, qui vous dit que le propriétaire ne peut pas se réveiller, sortir son fusil et les bombarder dans la piscine ? Qui vous dit que le proprio n'est pas une vieille personne aigrie jalouse des formes de Venus ou de JL. Il tapait le bâton de bois dans le creux de son autre main en attendant que les zozos se décident à le suivre, ou pas. Auquel cas, il se verrait obligé d'y aller seul et de garder son plaisir pour lui.


Désolé du retard, je bosse pas mal en ce moment...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (famille Stanford-Vasilis). pv ; jonny lee and venus. Sam 1 Aoû 2009 - 22:19

t'inquiète, on comprend, il n'y a pas de soucis (=


VENUS Bon les gars, vous avez le choix, continuez à vous chercher alors que ça ne sert à rien, venir sur le canapé avec moi ou alors dans la piscine, j'ai une envie de bain de minuit si ça intéresse quelqu'un.

Josh fronça les sourcils. Tant qu’il fallait faire quelque chose avec LUI – il lança brièvement un coup d’œil vers Levingston – la réponse était forcément non, avec un grand N. Sans aucune hésitation. Il en avait rien à faire non plus de son travail à rendre le lendemain pour ses cours d’Histoire de l’art. A ce moment là tout ce qu’il désirait à limite c’était une bonne cuite et un joint bien roulé, loin de la vermine qui traînait dans sa maison.
Le jeune homme chercha du regard la jolie brune qui venait de s’exprimer avec une de ses voix les plus séductrices. Josh ne tomberait pas dans le piège. Il ne broncha pas –du moins pas pour le moment- se contentant de croiser les bras autour de sa poitrine et d’attendre la réaction de Jonny Lee. Il avait hâte de voir comme lui allait réagir, car il doutait fort qu’il ait beaucoup plus envie de piquer une tête avec une des personnes qu’il méprisait le plus ici, à Ocean Grove.

JONNY LEEQuand tu veux, ok. Avec qui tu veux, ok aussi mais laisse-moi décider du lieu ! Je ne me baignerai pas là où se lave Stanford, il me faut quelque chose de beaucoup plus fun, j'suis désolé pour vous jeunes étudiants mais va falloir revoir vos plans ou aller vous coucher !

Au fond, sa réponse ne le surprit guère mais Josh avait tout de même une extrême envie de lui en mettre deux. Là où il se lavait, vraiment ? Il se contenta de le fusiller du regard, gardant pour l’instant ses distances. Il n’avait absolument pas peur de lui – Josh n’avait peur de personne – mais il n’avait aucune envie de se battre pour le moment, surtout pas devant Venus.
Lorsque Levingston retira soudainement son t.shirt, Josh le regarda en fronçant les sourcils, ne comprenant pas exactement ce qu’il lui était passé par la tête. Il le jeta sur le canapé et poussa la porte d’entrée, un courant d’air frai s’engouffra rapidement dans la pièce. Décidemment Jonny Lee resterait un mystère… qu’est ce qu’il lui prenait de sortir torse nu dans le jardin à vingt trois heures passées ?... La réponse ne tarda pas lorsqu’il entra de nouveau dans le salon, une batte de baseball sous le bras.

JONNY LEEQuoi de mieux qu'une piscine non-exploitée ! Qui m'aime me suive, tout le monde est invité, même toi Josh', je commencerai à t'estimer si t'as les couilles de risquer le coup de fusil entre les yeux à une heure aussi tardive.

« Qui m'aime me suive » ? Levingston pouvait toujours courir pour que quelqu’un le rejoigne alors… surtout pas Josh. De toute évidence si il n’avait pas provoqué ce dernier, Joshua n’aurait absolument pas réagit. Après tout si ça lui plaisait il pouvait faire ce qu’il voulait, casser la baraque du voisin avec une batte de base-ball, s’envoyer en l’air avec Venus dans le jacuzzi –ce n’est pas comme si c’était la première fois que la pulpeuse blonde se faisait des hommes à cet endroit – ou encore aller se baigner là où il désirait –quoique si c’était dans SA piscine ça l’aurait tout de même agacé. Levingston n’était pas quelqu’un qui l’intéressait, ce qu’il faisait lui passait à deux kilomètres au dessus de la tête. Il lança un regard méprisant à l'adresse de JL.

JOSHSi ce n’est que ça…

A l’instar de Jonny Lee quelques minutes auparavant, Josh retira son t.shirt, dévoilant son torse nu. Il ne prit même pas le temps de connaître la décision de sa colocataire, il poussa la porte d’entrée et se retrouva dehors. Il attrapa à son tour une batte de base-ball qui traînait dans le jardin et donna un violent coup dans la clôture du voisin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: (famille Stanford-Vasilis). pv ; jonny lee and venus.

Revenir en haut Aller en bas
 

(famille Stanford-Vasilis). pv ; jonny lee and venus.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Apple Road & Lemon Street-