AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (famille Lennon) TELL REVELATIONS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: (famille Lennon) TELL REVELATIONS Mer 22 Juil 2009 - 2:21

      T E L L . R E V E L A T I O N S
        jovan & caleb

    Un soir comme les autres, enfin pas vraiment. Comme quasiment tous les soirs, Bonnie était au boulot. Ils s'étaient effectivement croisés avant qu'elle s'en aille. Lorsqu'elle s'en été allée, Caleb alla à l'épicerie pour aller acheter quelques broutilles : de la bière et des chips. En effet, il avait décidé ce soir-là de squatter un peu chez son ami Jovan. Mais il n'avait pas pensé au fait que sa grand-mère pourrait être chez lui ce soir-là. Il passa le début de la soirée complètement seul, il avait prit l'habitude de passer ce genre de soirée depuis qu'il était arrivé à Ocean Grove. Avant, il ne passait pas une soirée où il était occupé ou au contraire où trainait avec ses amis. Il avait décidé de reprendre quelques habitudes même si il savait que ça pourrait plus jamais être comme avant. Jovan était l'habitant de OG duquel il s'était le plus attaché. Ils s'étaient rencontré à une soirée où Caleb ne voulait pas aller. Ce genre de soirée où dans une salle il y a les hommes du quartier qui jouent au poker et dans la salle à côté, les femmes qui prennent le thé et qui parlent des potins du quartier. C'était encore l'époque où Caleb ne voulait pas trop se mélanger aux habitants d'OG, mais ce soir-là Bonnie l'avait convaincu de l'accompagner à cette soirée. Ce jour-là, Jovan et Caleb s'était retrouvé seuls à la fin de la partie, ils avaient joués ensemble et s'était révélés de nombreux points communs, ils avaient échangés leurs numéros, Caleb avait prétexté au jeune homme qu'il pourrait l'appeler si il avait un problème avec sa voiture, en fin de compte c'était seulement parce que le jeune homme lui rappelait un peu une personne qu'il appréciait et qu'il respectait : son frère. Et c'est ce que Jovan fit, un jour alors que Caleb était au garage mais qu'il n'avait aucun travail, il reçut un appel de son nouvel ami, lui expliquant que sa voiture ne démarrait plus. De là, le jeune homme est complètement tombé sous le charme de son ami, oui, oui. Ils sont à présent un genre de « meilleurs amis » ce genre de mecs qui n'ont pas honte de ses dire mutuellement certains secrets de leurs vies passées et ce genre de mecs qui n'ont pas honte de passer des soirées devant leur écran, avec des bières et des chips. Après avoir passé le début de soirée à diner, il attrapa les courses qu'il avait fait et sortit rapidement de chez lui, il se dirigea à pied vers la maison des Lennon et lorsqu'il arriva juste devant la voiture de Jovan, il vit soudainement quelqu'un sortir de chez les Lennon. Cette personne n'était autre que Madame Lennon, non pas la femme de Jovan, mais plutôt sa grand mère. Caleb lui sourit poliment en la voyant sortir de la maison, il n'avait pas pensé à l'éventualité qu'elle soit là. Il lui fit un signe de la main et s'approcha légèrement d'elle.

      ▬ Bonjour Caleb...
      ▬ Bonjour Madame Lennon. Comment allez-vous ? Il gardait toujours ce ton respectueux avec les personnes agées.
      ▬ Très bien, la soirée est plutôt fraiche et j'ai décidé d'aller faire un tour.
      ▬ J'avoue que c'est une très belle soirée aujourd'hui, renchérit-il, tout de même heureux qu'elle s'en aille.
      ▬ Amusez vous bien et surveillez un peu Jovan. Finit-elle par conclure en s'éloignant.
      ▬ Merci, ne vous en faites pas j'aurai un œil sur lui. Bonne soirée à vous et si vous avez un quelconque problème vous avez mon numéro et je volerai vous secourir. Il eu un grand sourire la regardant s'en aller en riant, touchée par une telle offre d'un jeune homme tel que Caleb.
      ▬ Merci Superman. riait-elle en s'éloignant.

    Il attendit qu'elle s'en aille complètement puis il se dirigea vers la porte. Il connaissait assez bien la vieille femme du fait qu'il venait souvent chez Jovan. Il sonna et son ami ne prit pas beaucoup de temps pour venir lui ouvrir. Lorsqu'il put avoir Jovan dans son champ de vision, il leva le sac qu'il avait dans les mains pour lui montrer, il devait sûrement savoir ce qu'il y avait à l'intérieur, Jovan s'écarta pour le laisser entrer et Caleb pénétra dans la maison.

      ▬ J'ai vu ta mère-grand s'en aller... il avançait à reculons vers le salon, comme s'il connaissait la maison et à nouveau il lui montra le sac. On se fait un film ou un match ?


Dernière édition par Caleb Varnham le Mar 22 Sep 2009 - 22:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (famille Lennon) TELL REVELATIONS Jeu 23 Juil 2009 - 21:11

C'était une soirée comme toutes les autres pour Jovan. Il avait fait semblant de rentrer du boulot -il n'avait encore rien dit à sa grand-mère sur le fait qu'il avait été viré du BLB-, et avait préparé à manger. Il avait mit la table, fait la soupe -ou du moins, tenter de préparer un bon repas-, et avait trouvé le moyen ainsi de faire plaisir à l'une des personnes de sa famille qui comptait le plus à ses yeux. Ils avaient discuté, parlé de Kassian, qui après quelques temps passés à OG avait du repartir faire une tournée, et avait parlé de tout et de rien. Des ragots que sa mamie avait entendu, et dont elle en était friande. Des voisins qui agissaient bizarrement la nuit. Du chien de celui d'à côté qui ne faisait que de hurler quand il entendait un avion passé. Bref, ils avaient blablaté de tout et de rien, et sa grand-mère semblait heureuse. D'ailleurs, ces temps-ci, elle allait plutôt bien. Elle tremblait un peu moins, et marchait plus vite. Un revirement de situation qui faisait douter le mèdecin à propos de son diagnostic.

Ce soir-là, après avoir prit leur dessert -une banane pour Mamie, et une pomme pour Jo-, celle-ci se leva, et commença à débarasser la table. Surprit qu'elle s'y attèle, Jovan lui dit alors.
" Laisse Mamie, je vais faire, y a pas le feu."

Le regard de sa grand-mère se posa sur son petit-fils. C'est à ce moment-là que Jovan remarqua qu'elle s'était un peu maquillée. Elle avait tenté de mettre du fard à paupières, et avait utilisé du truc noir que les filles mettent sur leurs cils. Il ramassa alors le plat avec le reste de la salade de fruits, faisant semblant de ne rien avoir remarquer. il ajouta alors innocemment.
" Tu voudrais peut-être aller te coucher? "

Il voyait clairement que sa grand-mère croyait qu'il n'avait rien comprit. Pour lui, c'était certain, elle allait retrouver Lucio. Elle pensait qu'il n'avait pas remarqué son trouble. Mais on ne peut pas être vieille, ridée, amoureuse, et menteuse. Et menteuse, elle ne l'était pas. Ses joues prirent légèrement une teinte rosée, et elle répondit alors.
" J'aurai aimé marcher un peu.. Tu sais, il fait vraiment chaud dans cette maison."


Et quelques instants plus tard, elle filait, après avoir quand même attrapé au passage une petite laine comme elle disait. Il la regarda de loin partir. C'est fou ce qu'elle marchait vite quand elle le voulait. L'amour donne des ailes dit-on. La preuve.. Là, elle ressemblait plus à un cabri, et ses tremblements étaient moins accentués.
Il termina seul pour débarasser la table, mettant tout dans la lave-vaisselle -la machine faisant le reste. Il jetta alors un coup d'oeil à l'horloge. Il était déjà tard. Evidemment, jo avait fait croire qu'il bossait encore à sa maternelle, histoire qu'elle ne s'inquiète pas. Il alla directement dans le salon, et alluma la télé. Il y avait un match des red Sox en rediffusion. les Red Sox.. Ce sont l'équipe de Boston, l'équipe qu'il supportait quand il est parti vivre là-bas il y a de celà douze ans. Depuis, ayant passé toute son adolsence là-bas, il est resté fan de cette équipe.

il guettait donc le match, sachant déjà que son équipe allait perdre -il l'avait déjà vu-. Il s'installa alors confortablement sur le canapé. Il eut une soudaine envie d'allumer la console qu'un copain lui avait vendu en occasion. Mais il fut coupé dans son élan par une sonnerie. Tiens, mamie avait oublié ses clefs? Il se dirigea vers la porte, et l'ouvrit. He non, mamie n'avait rien oublié, et ce fut Caleb qui lui fit un grand bonsoir. Genial! il ne serait pas seul ce soir, et allait passer une agréable soirée sans doute à boire et à manger. Il sourit en voyant son ami, et lui indiqua d'entrer, tout en lui disant évidemment bonsoir.
Sur ce, il le regarda marcher en arrière -c'est fou il connaissait bien la maison, il ne se tapa pas le meuble de l'entrée-. Il lui parla de sa mamie. Tiens donc..

" Ouais, elle est partie rejoindre Lucio apparemment.. Elle a rougit comme une ado amoureuse tout à l'heure"


Son amant.. Et dire qu'elle devait déjà l'avoir avant que son papy ne décède. Il sourit en repensant à la façon dont elle avait rougit. Il avait remarqué que les enfants pouvaient difficilement cacher qu'ils étaient amoureux. Ils en parlaient tout le temps. Les ados arrivaient eux facilement à cacher, même si les filles gardaient un journal intime, et les mecs se mettaient à se raser. Mais c'était sans doute les adultes qui réussissaient le mieux à garder un secret. Et enfin, après un certain âge, ils redevenaient des enfants, et n'arrivaient plus rien à cacher. Comme sa grand-mère en ce moment avec ce type. Puis, se reposant sur le canapé, il fit signe à Caleb de s'asseoir également. Puis, il vit le sac, et ajouta.

" Génial, ça me donne déjà soif tout ça !"


Même si ça faisait cinq minutes qu'il avait finit de manger.. Il sourit, se releva et alla chercher à la cuisine un ouvre-canette. Passant la tête par la porte de la cuisine, son dos vers le sol, il demanda.

" Et un match à la console, ça ne tente pas? J'ai du tennis, du basket, du foot, et du Base-ball."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (famille Lennon) TELL REVELATIONS Mar 22 Sep 2009 - 22:45

Spoiler:
 

    Caleb s'amusait souvent à taquiner Jovan sur le fait que sa grand-mère veuille vivre une seconde jeunesse. Il trouvait cela tout à fait normal, sûrement parce que ce n'était pas sa grand-mère dont il était question. « Ouais, elle est partie rejoindre Lucio apparemment.. Elle a rougit comme une ado amoureuse tout à l'heure. » Un sourire se dessina sur les lèvres de Caleb à cette remarque, cela aurait sûrement été marrant à voir.

    « Sa vie a l'air d'être plus attrayante que la notre, mon pote. On devrait se recycler à autre chose que passer des soirées en compagnie de bières et d'une télévision ! » Il rit aux éclats après avoir dit ça et s'assit lorsque son ami lui proposa d'un signe de la main.

    Il suivit le regard de Jovan qui s'était posé sur le sac qu'il avait amené, il savait déjà qu'il allait avoir l'eau à la bouche et c'était le cas. Il posa le sac sur la table basse le temps que Jovan revienne et s'installa confortablement sur le canapé tout en lançant quelques regards distrait au match qui était diffusé à la télévision. « Et un match à la console, ça ne tente pas? J'ai du tennis, du basket, du foot, et du Base-ball. » Caleb se leva pour aller rejoindre l'étagère où étaient posés les jeux de consoles dont il avait parlé. Pour lui, ça n'était pas du tout une soirée gâchée que de battre Jovan à l'un de ces jeux, au contraire, c'était plutôt extraordinairement jouissif. Il attrapa l'une des boites de CD et commença à lire ce qu'il était écrit à l'arrière de celle-ci tout en se dirigeant à nouveau vers le canapé pour s'affaler sur celui-ci, et répondit enfin à Jovan.

    « J'suis sûr que je peux te battre facilement au foot. » répondit-il, en effet la boite de jeu qu'il avait prit était celle du jeu de foot. « Et même si je me suis invité tout seul, je suis quand même l'invité alors c'est moi qui choisit, même si t'es sûr de te prendre une raclé. »

    Caleb avait dit ça d'une façon très sûre de lui qui avait la fâcheuse habitude d'embêter les gens à qui il parlait comme ça, mais Jovan était à présent habitué à ce genre de chose. Lorsque Jovan revint de la cuisine il avait une moue qui voulait dire « tu aurais pu t'abstenir » et Caleb eu un grand sourire en voyant ça. Jovan lui lança habilement l'ouvre-cannette et Caleb attrapa rapidement l'une des bières qui se trouvait dans le sac, il en ouvrit une qu'il posa sur la table basse pour son ami et en ouvrit une autre pour lui. Il prit directement une longue gorgée et posa sa cannette sur la table, avec l'ouvre-cannette. Le jeune garagiste tendit à son ami la boite de jeu, celui-ci alluma la console commença à lancer le jeu et tendit l'une des manettes à Caleb tout en revenant se rassoir sur le canapé. Les deux jeunes amis se pressèrent de choisir chacun une équipe sans oublier de prendre parfois quelques gorgées de leurs breuvages et commencèrent leur premier match. Encore plus sérieux qu'au boulot, pendant un long moment aucun d'entre eux ne parlaient, jusqu'à ce que Caleb prenne enfin la parole subitement. En effet la veille avait été un jour plutôt désagréable pour Caleb qu'il avait essayé le plus possible d'oublier, un anniversaire qui ne se fêtait pas et dont il avait essayé de cacher l'existence à Bonnie pour ne pas qu'elle se sente obligé d'avoir pitié de lui. Mais instinctivement, il se sentait comme obligé d'en parler avec Jovan car en temps normal, il en aurait parlé à son frère. Le match commençait mais il n'était pas obligé de rester aussi silencieux, alors il décida de commencer à parler de ce qu'il voulait parler.

    « Hmm... T'as fais quoi hier ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (famille Lennon) TELL REVELATIONS Ven 2 Oct 2009 - 17:23

Spoiler:
 

A la remarque de Caleb Jovan ne put s'empêcher de rire. Il avait bien raison. Les vieilles personnes avaient l'air d'avoir une vie bien plus mouvementée qu'eux deux réunis. bon, certes, peut-être pas toutes les vieilles personnes, mais en tout cas, Mamie Lennon, elle, avait l'air de bien s'éclater. Vous me direz, elle a bien raison, elle n'a plus toute sa jeunesse devant elle..

" Tu veux quoi? Qu'on aille voir les petites vieilles de la maison de retraite? "


Remarque, ça mettrait du piment c'est clair.. mais ce serait sans doute pas le piment que l'on voudrait, ou du moins que l'on espèrerait.
Pour en revenir à cette soirée où ils allaient se lâcher, jouer, et enfin faire quelque chose que tout jeune homme doit faire, Caleb lui expliqua clairement que c'était à lui de choisir, et qu'il allait lui foutre une raclée. tsss tsss tsss.. Comme si Jovan Lennon allait perdre face à Caleb Varnham. Certes, ce dernier était plus âgé, et avait sans doute plus d'expérience en la matière que Jovan, mais Jovan n'avait pas dit son dernier mot. Dommage cependant qu'il n'ait pas un jeu de baston, là c'est sûr avec son entrainement pour de vrai sur Carson, Matthews et autres, il l'aurait battu.

" Comme tu voudras.. Mais crie pas victoire si tôt Cal'.."


Et c'est en revenant d'avoir été cherché un ouvre-canette (comme quoi, Jovan ne buvait pas beaucoup: la preuve, il ne savait pas ouvrir une canette sans ouvre-canette), que les deux amis avaient commencé leur partie. Sans un mot, chacun tâchait de mettre une raclée à l'autre, même si pour le moment, c'était encore match nul.
Ce fut Caleb qui rompit le silence en premier. En lui demandant ce qu'il avait fait la veille. Quelque peu surprit, Jovan comprit instinctivement qu'il voulait en venir quelque part. Ce n'était pas son genre de parler comme ça, d'être aussi sérieux pendant quelques temps. Il faut dire que Jo ne l'avait quasiment jamais vu être très concentré comme il l'était en ce moment, en tentant de démontrer à Lennon qui était le plus fort. Je mens, il l'avait déjà vu sérieux mais c'était face à des clients au garage, parce que sinon, pendant qu'ils se voyaient, il faisait toujours le con.

" Pas grand chose.. J'ai fait semblant d'aller travailler, et j'ai été trainé."


Jovan avait déjà expliqué à Caleb pourquoi il faisait semblant d'aller travailler. Il préfèrait ne pas dire à sa mamie qu'il s'était fait viré pour avoir frappé un client. D'un parce que je ça ne le faisait pas. Et de deux parce qu'après elle s'inquièterait pour savoir comment payer tout. et évidemment, Jovan ne voulait pas. Alors il faisait semblant de partir travailler. Les temps étaient de plus en plus dur, et il songeait carrément à aller faire un cambriolage chez des riches pour leur piquer quelques sous qu'ils avaient en trop, et dont ils ne sauraient pas quoi faire. Il y songeait sérieusement, n'imaginant pas une seconde que d'ici peu il aurait honte d'avoir pensé à ça.
Choppant le ballon à la console, Jovan s'était tu deux secondes, avec son bonhomme sur l'écran, il tenta quelque chose qu'il ne réussit pas. Tant pis.. Les yeux fixés sur l'écran, regardant la balle rouler vers un joueur de Caleb, Jo demanda.

" Et toi? "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (famille Lennon) TELL REVELATIONS Sam 17 Oct 2009 - 23:45


    « Tu veux quoi ? Qu'on aille voir les petites vieilles de la maison de retraite ? »
    Caleb rit à sa question. Bien sûr que non, il n'avait pas envie d'aller voir des petites vieilles à la maison de retraite. Ça n'avait jamais vraiment été son « délire » les femmes plus vieilles que lui, alors si c'était des femmes beaucoup plus vieilles... non merci... peut-être pour du bénévolat ? Non... non, il n'avait pas un grand talent pour s'occuper d'autres personnes que la sienne. Caleb ne répondit pas à sa question, une réponse n'était pas vraiment attendue, Jovan devait déjà connaître son point de vue sur ce sujet. Il préféra se mettre en position pour le jeu.
    Être concentré pour jouer n'était pas toujours l'attitude que portait Caleb quand il jouait à ce genre de jeux. Ces moments étaient plutôt remplis de cris de joies, de jurons, de soupires beaucoup trop bruyants, parfois même ils pouvaient se taper dessus pour gêner l'autre joueur, c'étaient ainsi les hommes. Lorsque Caleb demanda à Jovan ce qu'il avait fait la veille, il avait déjà en tête ce que, lui, avait fait. Il voulait juste en parler à quelqu'un, quelqu'un en qui il pouvait avoir confiance et Jovan était cette personne. Non pas qu'il ne pouvait pas avoir confiance en Bonnie, au contraire, mais voir l'expression désolée de Bonnie sur son visage lorsqu'il lui dirait son activité de la veille aurait été plutôt dégradant pour Caleb. Mais il connaissait celui qui était devenu son plus fidèle ami maintenant et il savait qu'il n'aurait pas ce genre d'expression. Il aurait pu aussi en parler à Esteban, qui était un de ses amis, mais il trouvait qu'il avait plutôt la tête à s'amuser qu'à écouter un pote « pleurer » sur son sort. Malgré le fait que Caleb avait seulement voulu introduire la conversation en lui demandant ce qu'il avait fait la veille, il écouta tout de même son ami. « Pas grand chose... J'ai fait semblant d'aller travailler, et j'ai été trainé. Et toi ? » Caleb rit à nouveau, ce qui décontracta un peu l'atmosphère. Il savait que Jovan faisait semblant de travailler à cause de sa grand-mère et cela l'amusait. Malgré le fait qu'ils étaient des adultes, les femmes comme la grand-mère de Jovan avait toujours une certaine autorité sur eux. Caleb commença par commenter son activité de la veille.

    « Il va falloir qu'on te trouve un nouveau job... » dit-il d'une voix moqueuse. « Au pire j'peux te proposer la maison de retraite, je suis sûr que les vieilles femmes seraient prête à débourser leur retraite pour tes services. » plaisanta t-il. Lorsque Caleb vit l'expression horrifié de Jovan, il reprit aussi tôt. « Oh ! Mais tout de suite t'as l'esprit pervers, je te proposais seulement de les aider à manger et à se lever de leurs lits ! » ajouta t-il, même si son ton indiquait bien que ce qu'il avait dit avant était une insinuation complètement perverse.

    Caleb avait quitté l'écran du regard pendant tout ce temps s'était prit un but par Jovan. Son sérieux revint au galop et Caleb essaya rapidement une nouvelle tactique pour revenir à l'attaque plus rapidement. Lorsqu'il arriva à ses fins et lui mit un nouveau but, Caleb put relâcher la pression, ils étaient à nouveau à égalité et cela allait être plutôt difficile de battre l'autre. Caleb ne regarda pas Jovan. Il resta un long moment silencieux, faisant comme si il avait oublié la question que Jovan lui avait demandé quelques minutes plus tôt. Il hésitait toujours et pourtant il ne savait pas pourquoi. Il se sentait plutôt bien en présence de Jovan, il lui procurait un réconfort qu'il n'avait sans doute jamais ressenti lorsqu'il était au Canada. Pourquoi ? C'était celui qui savait quoi dire quand il le fallait et même si ils n'avaient pas l'habitude de se faire des soirées « pleurnichage » il savait qu'il pouvait avoir confiance en lui, alors il commença.

    « Hier, j'étais au cimetière. » Caleb s'arrêta net puis lança un regard à Jovan. « Wow! Dit comme ça, j'ai l'air vraiment bizarre. » il plaisantait mais aucun rire ne sortit de sa bouche et il ne souriait même pas. Il attendit un moment, le regard à nouveau sur l'écran puis continua, remarquant que Jovan attendait qu'il continue. « Évidemment je connais personne qui soit enterré là-bas, mais vu que j'ai quitté le pays... Enfin bref, c'était l'anniversaire de la mort Rach... » Caleb avait l'habitude de l'appeler par son prénom, mais Jovan ne le savait pas, alors il reprit rapidement. « … de ma mère. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (famille Lennon) TELL REVELATIONS Sam 7 Nov 2009 - 16:33

A sa remarque sur le fait que Jovan ait été trainé, le jeune Varnham (plus si jeune en fait 🇳🇦 ) répondit qu'il fallait vraiment qu'il se trouve un nouveau job. Là, sur ce point, Jo le rejoignait. Parce que mise à part trainer, faire des rencontres bonnes ou mauvaises, Jovan ne faisait rien de ses journées, et pendant ce temps, l'argent ne rentrait pas tout seul dans son compte en banques. M'enfin, assez parlé de ses problèmes de frics. Ils étaient là pour boire, pas pour se lamenter sur un bien matériel qui faisait défaut.

Boubou sortit alors une phrase qui fit horreur à Jovan. Pour tout dire, il était même en train d'imaginer, et rien que pour ça, Jovan aurait aimé devenir aveugle.. Les petites vieilles pourraient être prêtes à débourser leurs retraites pour ses services. Vous admettrez que entendu comme ça, la vision n'était pas très belle.
Il se rattrapa alors. Enfin "se rattraper" sont deux grands mots. Il disait juste qu'il pensait à les aider à boire et à manger, mais le ton qu'il utilisait montrait clairement qu'il avait d'autres idées en tête. Soupirant, Jovan répondit alors, réprimant un sourire.

" Y a des fois Cal', quand tu parles, tu t'enfonces vraiment!"

Comme quoi sa pensée perverse prennait le dessus sur sa concentration.. Ils se concentrèrent alors un moment, aucun juron ne sortit de la bouche de Jovan. Du moins, aucun jusqu'à ce que Caleb lui mit un but, remettant alors les deux équipes à égalité.

" et merde!"

Quoi? Jovan était un mec. Et tout mec boit, fume, râle, jure. C'est la loi de la vie. Il se reconcentra alors, maudissant à l'intérieur de lui Caleb.
C'est à ce moment-là que Caleb lui raconta sa journée. Il avait été au cimetière. En l'entendant, Jovan se retourna de suite vers le jeune Varnham. Ce fut à ce moment-là qu'il faillit se prendre un but, mais heureusement, il guettait quand même l'écran. Il ne connaissait pas vraiment la vie de Caleb. Lui non plus d'ailleurs. Et c'était peut-être pour ça qu'aujourd'hui, ils s'entendaient si bien, et se surprennaient. Il ne savait pas qu'il avait perdu quelqu'un.
Bien que celui-ci tenta une vieille plaisanterie, cette fois Jovan ne rigola pas. Oui, il avait l'air étrange, mais en même temps, ça se comprenait. Le regard de Jo était fixé sur l'écran maintenant. Il se demandait pourquoi il y avait été. Et la réponse ne se fit pas tarder. RachXX sa mère. Il n'avait pas été surprit de l'entendre quasiement prononcé son prénom. Il était bien plus surprit d'apprendre ça, et la preuve en est, Jovan demanda.

" Elle est morte? "


Ausssitôt qu'il eut fini de parler et de dire "l'anniversaire de mort". Quel con.

" Désolé c'est sorti trop vite.. Je me doute bien que tu n'es pas allé là-bas parce qu'elle est bonne soeur."

Vraiment idiot des fois Jovan. Là, c'était Caleb qui avait déteint sur lui: il s'enfonçait.
Il imaginait alors la peine que Caleb devait avoir. Perdre quelqu'un de proche était toujours dur mais quand c'était quelqu'un de vraiment proche, c'était encore plus dur. Et les mots de consolation ne servaient en général à rien. sauf à brasser du vide. C'est pour cette raison que Jovan demanda alors.

" Elle a eu quoi? "

et pendant ce temps, il continuait à jouer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (famille Lennon) TELL REVELATIONS Dim 6 Déc 2009 - 2:14


Jovan restait sérieux après ce que Caleb venait de lui raconter. Il comprenait tout à fait qu'il réagisse comme ça, ce n'était pas dans l'habitude du jeune canadien de parler aussi sérieusement et de se dévoiler ainsi. Ce n'était pas son genre mais il se sentait en confiance avec Jovan. Il avait toujours voulu parler de la mort de sa mère avec son grand frère mais celui-ci ne l'avait jamais laissé en parler. Il n'en avait donc parlé à personne, n'avait jamais raconté ce qu'il s'était passé, n'avait jamais prit la peine de se confier, même pas à Bonnie. C'était une chose d'avouer comment était morte sa mère, ou seulement avouer qu'on n'a plus de mère, mais c'en était une autre d'avouer sa culpabilité à propos de cette mort, d'avouer qu'on devait être à la maison au moment où cela s'était passé et que notre présence aurait pû éviter la mort de sa mère. « Elle est morte ? » Caleb ne fut pas gêner, il comprenait que ce soit une annonce assez surprenante, il n'avait jamais parlé de sa vie passée au Canada, ou n'avait jamais donné de vrais détails. « Désolé c'est sorti trop vite.. Je me doute bien que tu n'es pas allé là-bas parce qu'elle est bonne sœur. » Caleb pouffa légèrement, cela l'amusait et surtout il voulait lui montrer que ce n'était rien, tout en continuant de fixer l'écran devant lui, ils avalaient tous les deux des clowns à chaque fois qu'ils étaient ensemble, essayant de lâcher une vanne à chaque évènements qui se passaient. C'était leurs délires à eux. Le jeune canadien avança sur le terrain pour arriver devant les buts de l'équipe de Jovan, de là il tira mais malheureusement, son ami réussit à arrêter le but et ce moment de concentration prit fin lorsque le ballon fut dégagé sur le terrain. « Elle a eu quoi ? » Le jeune homme ne répondit pas immédiatement, il continuait à fixer l'écran en continuant à jouer, il libérait parfois l'une de ses mains pour attraper sa bière et en avaler une gorgée, mais il ne s'y attardait pas longtemps sachant que Jovan était au taquet ce soir pour le battre. Évidemment il était sûr que c'était lui qui allait gagner, malgré tout il ne voulait pas baisser sa quotte à cause d'une gorgée de bière. Lorsque le jeu sonna la mi-temps et afficha les résultats du match, Caleb se relâcha enfin. Il n'avait pas répondu à la question que Jovan et il savait que ça devait toujours lui trotter dans la tête. Mais il estimait que le match ne devait pas être gâché par une vie qui était passée et finie, le temps que la démo prenne fin, il allait enfin répondre. Caleb posa sa manette, attrapa sa bière et bût une gorgée avant de se retourner complètement vers son ami.

« Je sais pas trop... Je l'ai retrouvé un soir... Allongée dans son sang, morte. La police a dit que c'était un cambriolage qui a mal tourné. » Caleb essaya d'afficher un sourire mais il n'avait pas la force. Il comprenait pourquoi son frère ne voulait pas en parler, ça faisait trop mal. Il ne savait pas ce que cette douleur au cœur voulait dire, mais il savait qu'il y avait une part de culpabilité dans ce qu'il ressentait à chaque fois qu'il pensait à sa mère. Il reprit une gorgée de sa bière, avant de reprendre la parole. « Elle avait deux boulots pour nous assumer moi et mon frère, ce soir-là elle était censé travailler mais je sais pas ce qu'elle faisait à la maison. » Caleb leva les yeux au ciel, en concluant « Enfin bref... » il se rendit compte que c'était ridicule de gâcher une soirée entre deux bons potes à se morfondre sur son sort. Le match allait reprendre, il reposa sa bière et attrapa la manette, il se mit en position aussi concentré que possible avant d'ajouter. « Bon, j'espère que tu vas encaisser ta défaite, parce qu'elle va être terrible. » dit-il sur un ton menaçant mais amusé. « Ça t'apprendra à vouloir te mesurer au grand Caleb Varnham. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (famille Lennon) TELL REVELATIONS Sam 19 Déc 2009 - 11:03

Si Jovan avait pensé s'être préparé à tout, il avait tord. Caleb mit un certain temps pour répondre à sa question. Et pendant ce laps de temps, Jovan n'avait pas parlé. Il avait bu, jetté de temps à autre un petit coup d'oeil à son ami, et regardait avec tristesse le score qui affichait un 2-2.. Match nul.. Il aurait volontiers bien voulu se rajouter quelques buts en plus, histoire de remettre Varnham à sa place. La démo finie, Caleb reprit sa place, et reprit la parole.

Morte. Un cambriolage qui aurait mal tourné. Jovan fut un instant déstabilisé par les propos qu'il venait d'entendre. Non pas parce qu'il avait pensé lui-même aller voler chez les gens -ça, il y penserait plus tard-, mais parce que ce fut Caleb qui l'avait trouvé. Et pour Jovan, il ne devait rien y avoir de pire que de trouver quelqu'un qu'on aime plus que tout, inanimé, mort. Alors il sortit une phrase bateau, une phrase que tout le monde dit dans ces cas-là, une phrase qui ne sert à rien, juste à combler le vide des mots qu'on voudrait dire, mais qui ne viennent pas.

" désolé."

et pourtant, après ça, il aurait pu se taire, il aurait pu passer à autre chose, regarder l'écran par exemple, et essayer de mettre la raclée à Caleb. Pourtant au lieu de ça, Jovan posa juste une dernière question. Parce qu'il savait que même si parler de chose horrible était difficile, il savait aussi que ne pas en parler pourrait être pire. Alors, il demanda simplement.

" C'était il y a longtemps? "

Sur ce, Jovan reprit sa manette. Il jeta un coup d'oeil sur l'écran, entendit la réflexion que lui fit Caleb, et coupa court à ses pensées morbides. Comme si lui, Jovan Lennon, allait perdre contre Maitre Varnham. Ce n'était pas possible, ce n'était même pas imaginable. alors Jovan lui dit en le regardant.

" Ne t'inquiète pas, je vais pas me laisser faire.. Et tu vas voir ce qui arrive quand on veut se mesurer à Mister Lennon.. Allez fait pas cette tête, c'est rien de perdre!"


Il lui fit alors un sourire, et le match reprit. Aussitôt Jovan se fit prendre le ballon, et presqu'aussitôt, il encaissa un but. Du coup, Jovan -sans doute trop surprit- dit avant toute autre chose que Caleb eut le temps de dire.

" C'est juste pour que tu sois plus en confiance."

et il recommença à jouer. Les yeux fixés sur l'écran, Jovan jouait, il voulait battre Boubou, mais il n'avait plus vraiment le tête dans le jeu. Ses pensées virevoltaient autour. Il pensait à la mère de Caleb, cette femme qu'il n'avait jamais connu, et qui était sans doute morte pour des conneries. Il pensait à sa soeur, ce petit bébé qui n'aura jamais été à l'école, elle qui disait déjà le mot "ecole" avec un sourire.
Et puis, il se remit à penser jeu quand Boubou faillit lui mettre un nouveau but. Là, Jovan oublia tout, bien trop occupé à vouloir mettre sa raclée à Boubou. Il n'avait pas envie de perdre parce que s'il perdait, il allait en entendre parler pendant un long moment. Et ce n'était pas parce que Caleb était triste qu'il allait lui faire l'honneur de le laisser gagner. Bien au contraire, il fallait le faire revenir au présent, et à ce jeu, jeu où incontestablement Jovan était le plus fort (du moins, c'est ce qu'il pensait...)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (famille Lennon) TELL REVELATIONS Dim 10 Jan 2010 - 2:52


« Désolé. » un sourire sans gaieté s’afficha sur les lèvres de Caleb. Il n’attendait pas de Jovan qu’il ait les mots exactes à dire dans ces moments là, y en existait- il vraiment ? En tout cas, il se mettait à sa place et se demandait ce qu’il aurait put dire à sa place. Evidemment rien ne lui vint à l’esprit, il n’y avait rien à dire dans ces moments-là, c’était pour ça qu’il évitait de le crier sur tous les toits, il ne voulait pas mettre les gens mal à l’aise, mais il pensait que Jovan et lui était assez proche pour que le mettre mal à l’aise ne soit pas une si mauvaise chose. Ils se découvraient toujours l’un et l’autre et ne connaissait pas tout de l’autre, mais il savait le peu qu’ils devaient savoir. « C'était il y a longtemps ? » C’était ça qu’ils savaient, malgré le fait que ce soit un sujet périlleux pour Jovan, il n’avait pas l’intention d’éviter le sujet pour se sentir mieux. Il voulait en savoir plus et cela montrait qu’ils avaient tous les deux un certain lien que Caleb appréciait. Il pouvait en parler à quelqu’un et ça le libérait d’un poids, il n’avait jamais put en parler avec son frère et ce tabou sur ce sujet entre les deux frères étaient devenu une habitude pour Caleb, il n’en parlait donc à personne. Caleb réfléchit un bon moment à la question de son ami, il avait reprit la mannette et avait gardé le silence pendant de très longues minutes. Il prenait son temps pour répondre, sûrement pour se répondre d’abord à lui-même puis pour chercher les mots adéquats pour en parler aussi. « Ne t'inquiète pas, je vais pas me laisser faire.. Et tu vas voir ce qui arrive quand on veut se mesurer à Mister Lennon.. Allez fait pas cette tête, c'est rien de perdre! » cette réflexion arracha un rire à Caleb. Il leva les yeux au plafond. Il fronça les sourcils et se reporta sur l’écran qui montrait un match très serré. « Ouuuh, j’ai peur ! » dit-il sur un ton ironique, puis le match recommença. Caleb était au taquet, il voulait absolument gagner ce match, comme tous les matchs qu’il jouait avec son ami. Mais celui-là plus que tout, pour montrer que malgré la faiblesse qui l’avait soudain prit en racontant l’histoire de la mort de sa mère, il pouvait quand même rester fort devant un adversaire. Il réussit à reprendre le ballon et d’une tactique époustouflante, il put aller droit au but et en marquer un. Caleb sauta sur la canapé, il était fier de lui, ses fanfaronnades se faisaient entendre dans toute la maison. « C'est juste pour que tu sois plus en confiance. » Caleb éclata de rire, Jovan pouvait dire ce qu’il voulait il ne lui ferait pas croire que son talent dont il était sûr n’était en rien dans ce but qu’il venait de marquer. « Ouais ouais, j’te crois mon vieux ! Reprends-toi, j’vois des cheveux blancs pousser sur ton crâne. » Caleb reprit gentiment sa place mais son sourire ne disparut pas de son visage. Il recommencèrent à jouer normalement et le canadien sentit pendant un moment que l’attention de Jovan était ailleurs, il en profita pour foncer jusqu’au but mais surtout pour le réveiller un peu ce qui eut pour effet de marcher. Jovan reprit enfin son sérieux sur le jeu. Caleb se dit que c’était le meilleur moment pour répondre à la question qu’il lui avait posé quelques minutes plus tôt, peut-être cela aurait-il l’effet de distraire Jovan pour que Caleb puisse gagner. Il inspira profondément, avant de répondre. « J’avais 17ans. C’était il y a pas si longtemps que ça. » ironisa-t-il pour montrer qu’il n’était pas si vieux. Son visage avait prit le sérieux qu’il avait au début du jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (famille Lennon) TELL REVELATIONS Dim 10 Jan 2010 - 23:21

Cette soirée avait été une surprise totale pour Jovan. Il ne s'était jamais douté de ce que Caleb avait pu vivre avant d'arriver au Canada. A vrai dire, il s'en était toujours fiché, pensant que comme tout le monde sa vie avait été bien pépère, tranquille. Mais apparemment, pas du tout.
Pour sortir de cette tristesse, les jeunes hommes n'avaient rien de trouver à mieux qu'à se chercher mutuellement. Comme d'habitude, sauf qu'aujourd'hui ce jeu avait une saveur particulière.

" Regarde toi dans un miroir Varnham, moi mes cheveux blancs, je peux les compter sur une main.. toi par contre, tout tes doigts ne suffiraient pas "


Comme si Caleb avait des cheveux blancs. Quoi qu'on dise qu'à 25 ans, on commençait à vieillir (ça demande réflexion). Jovan regarde son ami avec un sourire rieur, et replongea aussitôt ses yeux sur l'écran devant lui. Il tenait à rire oui, mais aussi à ne pas perdre. Et ça, c'était très important dans leur petit combat.
Jovan ne relâchait rien, il tenait à garder la pression le plus haut possible. Il tenaît vraiment à gagner ce match, même si il en était sûr, il allait gagner. Parfois la modestie était très présente chez lui.
C'est pendant qu'ils s'attaquaient que Caleb coupa net le silence en racontant quand est-ce que toute cette histoire c'était passé. Il avait 17 ans, ce n'était il n'y a pas si longtemps d'après lui. Cette phrase malgré toute la tragédie arracha un sourire à Jovan.

" En effet, pas si vieux que ça :gla:"

Dit-il avec le plus grand sérieux, ponctué d'une pointe d'ironie.
Quand on y réfléchit, Jovan avait 14 ans alors, et il n'avait pas encore de poils au menton (-_-). Bref, c'était il y avait bien longtemps quoi d'après Jovan. Il replongea alors dans le jeu.

Ce jeu de football, et ce tas de cannettes de bière aidaient beaucoup de chose en cette soirée. Tellement absorbé par ce jeu auquel chacun tenait à gagner, et à prouver ainsi à l'autre qu'il était le plus fort (la fierté masculine parlait dans leurs gestes et paroles sur ce coup-là), ils se disaient des choses que jamais ils n'auraient osé faire, face à face.
Et c'est sans doute pour celà, qu'en voyant la petite photo sur la droite de la télé (celle montrant deux gamins, l'un blond d'une dizaine d'années, l'autre, une petite fille d'environ 2 ans) que Jovan dit alors, fixant l'écran et le ballon du regard.

" J'ai perdu quelqu'un aussi. Ma petite soeur. C'est la gamine sur la photo à côté de la télé, avec ses petites bouclettes-là, à côté du mignon petit garçon "


Mignon petit garçon = Jovan évidemment. Il était peut-être en train de dire quelque chose qu'il ne racontait pas souvent, mais il n'en perdait pas moins l'envie de se mettre en évidence.
A ce moment-là, Jovan réussit à mettre un but, et il explosa alors.

" Et BUUUUUUUUUUUUUUTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTT!!!!!!!!!!!!!!"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: (famille Lennon) TELL REVELATIONS

Revenir en haut Aller en bas
 

(famille Lennon) TELL REVELATIONS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Apple Road & Lemon Street-