AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 YOUR THOUGHTS, YOUR FEAR, TELL ME EVERYTHING.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Isobel Blythe
what is your secret ?
avatar

♦ Posts : 1634
Multinicks : Lussy Cartwright.
Status : pleased.
Address : saleswoman at « Old School » (record store).
Job/Studies : maried to Rhys.


HALL OF FAME
To Do List: 23 years old.
Contact List:
RP status:

Message(#) Sujet: YOUR THOUGHTS, YOUR FEAR, TELL ME EVERYTHING. Mer 29 Juil 2009 - 3:05



YOUR THOUGHTS, YOUR FEAR, TELL ME EVERYTHING.
CALEB & ISOBEL - the blue lagoon bar.

© hysteriatic



Izzie avait plus ou moins prévu son coup lorsqu'elle gara sa voiture devant le n°1590 de Lemon Street aux alentours de 21h. En effet, quelques heures plus tôt, elle avait passé un coup de fil à son amie Bonnie pour lui proposer une sortie dans le centre ville, sachant bien que ce samedi-là, la jeune femme ne travaillait pas. Cette dernière l'avait informé en s'excusant qu'elle avait déjà prévu autre chose et de ce fait, qu'elle n'était pas disponible ce soir. Sans arrière pensée sur le moment, Izzie avait alors demander si ses projets incluaient Caleb ou non et n'avait pas été tellement surprise lorsque son amie lui avait répondu que non, monsieur avait prévu de se regarder un match de foot US et passer une soirée tranquille. C'était bien sur, avant que les idées de la jolie blonde rentrent en jeu. Elle souhaita alors une bonne soirée à Bonnie et raccrocha, aillant déjà un nouveau plan pour ne pas passer la soirée toute seule. Oh bien sur, elle aurait pu appeler d'autres personnes comme Rhys ou Darla par exemple, mais elle s'amusait toujours plus quand elle prenait les gens par surprise. C'est donc après avoir regardé un DVD que la jeune fille s'affaira à sa préparation. Elle avait beau être une fille, elle ne mettait jamais une heure pour se préparer, ou alors, il fallait que ce soit une occasion spéciale, mais vraiment très spéciale... Elle prit une douche pour se rafraichir, Miami n'avait pas vraiment été épargné par le soleil et la chaleur. Une fois sortie de la douche, elle enfila un jean moulant ainsi qu'un top qu'elle aimait bien mettre pour sortir car il laissait voir assez de choses sans pour autant que ce soit indécent. Elle se maquilla légèrement comme à son habitude et se sécha les cheveux afin d'être prête à lever le camp. Elle laissa un mot sur le réfrigérateur pour dire à Emett & Nevaeh qu'elle était de sortie ce soir. Elle attrapa son sac à main et ses clès de voiture et partit de chez elle. La maison de Caleb & Bonnie n'était même pas à cinq minutes à pied, mais elle aurait besoin de sa voiture ensuite pour se rendre jusqu'au centre ville. Voilà comment la demoiselle en arriva à garer sa voiture devant cette fameuse maison.

Elle coupa le moteur de sa voiture, soucieuse de ne pas polluer plus que ça, et se dirigea d'un pas décidé vers la porte du n°1590. Elle remarqua la lumière allumée dans le salon, Bonnie avait donc vu juste, Caleb profitait de son absence pour se regarder tranquillement un match de foot. Izzie espèrait que le match était bien, tous les moyens étaient bons pour embêter gentiment son ami. Elle s'arrêta devant la porte et toqua quelques coups assez fort. Elle recula d'un pas et attendit patiemment que Caleb comprenne que quelqu'un était bel et bien entrain de le déranger. Quand son ami finit par lui ouvrir la porte, c'est avec un sourire amusé qu'Izzie le contempla. Apparemment, le jeune homme n'attendait pas de visite vu qu'il s'était mis à l'aise et qu'il avait simplement son bas de pyjama - un short large. C'est en accentuant son sourire que la jolie blonde s'amusa à laisser courir son regard sur le corps de son voisin pendant un court instant. Rien de tel pour le mettre mal à l'aise. Non, elle n'essayait pas de profiter de la situation, elle savait bien que celui-ci était déjà pris. Elle releva finalement les yeux vers lui et prit la parole, n'attendant même pas qu'il lui demande ce qu'elle pouvait bien faire là.
    « Je te donnes cinq minutes pour aller te changer, à moins que cette tenue te convienne.. J'ai décidé qu'on aller faire une petite virée en ville toi et moi. Elle marqua une pause, se délectant de l'air incrédule de son ami. Et non, ce n'est pas une blague. Allez, dépêches-toi, tu n'as pas vraiment le choix tu sais ? »

Elle souriait toujours en observant les différentes réactions de Caleb. Cela se jouait principalement entre la surprise et l'agacement. Il est certain qu'Izzie pouvait se montrait très contraignante parfois, mais elle était comme ça, surprenante et autoritaire. Il était clair que Caleb n'avait pas d'autres choix, et la jeune femme n'aurait jamais accepté un refus de sa part. Elle se sentit victorieuse lorsque le jeune homme poussa un soupir et partit se chercher de quoi se mettre sur le dos. Heureusement, il n'avait pas l'air d'avoir besoin d'une heure pour choisir sa tenue. Cinq minutes plus tard, il était effectivement de retour et retrouva Izzie là où il l'avait laissé même si elle avait profité de son absence pour s'adosser contre le mur. Peu de temps après, ils étaient tous les deux installés dans la voiture de la demoiselle, cette dernière au volant bien entendu. Ils roulèrent à une vitesse plus élevé que la moyenne vers le centre ville. La jeune fille ne respectait quasiment jamais les limitations de vitesse, elle aimait trop cette sensation de rapidité, de liberté, et pour ne pas changer, le danger de franchir encore et toujours les limites - dans tous les sens du terme. Caleb n'avait pas dit un mot mais Izzie ne cherchait pas à le brusquer, elle le laissa « bouder » pendant le trajet, sachant déjà qu'elle réussirait à le faire parler par la suite. Une fois arrivé au Blue Lagoon Bar, Isobel gara sa voiture à proximité puis pénétra dans le bar en compagnie de son ami. Ils trouvèrent rapidement une petite table de libre, avec juste la place pour deux personnes. Bonnie ne travaillant pas ce soir, elle ne connaissait pas la jeune fille qui les servit mais elle n'y accorda pas d'importance.
    « Je vous sers quoi ?
    - Une tequila sunrise s'il vous plait
    - Et pour monsieur ? »

Elle laissa Caleb commander tandis qu'elle consulta rapidement son portable afin de vérifier qu'elle n'avait pas de messages. Cinq minutes plus tard, la jeune serveuse revint avec leur consommation ce qui arracha un sourire à Caleb. Izzie s'empara de son verre et en but une petite gorgée pour se désaltérer. Elle posa ensuite son regard sur le jeune homme et le fixa pendant quelques instants. Avec une réelle curiosité, la jolie blonde se décida à briser le silence et à lancer la conversation.
    « Alors Caleb, quoi de nouveau dans ta vie, dans ton couple ? »

Elle sourit avec innocence, ayant quelque peu insisté sur le dernier mot. Comme d'habitude, elle ne pouvait pas s'empêcher de remettre le sujet sur le tapis, à croire qu'elle prenait un malin plaisir à taquiner Caleb et à le rendre mal à l'aise...


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: YOUR THOUGHTS, YOUR FEAR, TELL ME EVERYTHING. Mer 29 Juil 2009 - 4:23


    C'était devenu une habitude à présent pour Caleb de passer des soirées devant la télévision depuis qu'il était arrivé à Ocean Grove. Il était un peu comme un homme qui était marié depuis un certain temps et qui n'avait plus vraiment d'idée quant à ses soirées. Mais ça ne le dérangeait plus vraiment, ça n'était pas comme au début quand il s'ennuyait terriblement à attendre que Bonnie revienne du boulot, non, il avait prit l'habitude et il prenait presque un malin plaisir à s'allonger sur son canapé et à regarder les rediffusions de match de foot US ou de basket. Ce soir-là, Bonnie n'allait pas au travaille mais elle avait une soirée entre filles apparemment, elle l'aurait bien emmené si il lui aurait demandé, même si ça n'était pas une « fille », mais il n'avait aucunement envie de se retrouver au milieu de ces furies. Il préféra alors lui dire qu'il allait rester à regarder un match, il y en avait toujours le soir. Elle avait acquiescé sans problème, sûrement voulait-elle se retrouver entre filles, un peu pour changer d'air. C'est lorsqu'elle était partit qu'il était allé se changer pour se mettre plus à l'aise, puis il se disait que si il s'endormait sur le canapé il serait déjà en tenue. Lorsqu'il fut habillé, il s'installa enfin dans le salon devant la télévision. Il s'allongea de tout son long sur le canapé puis commença à regarder son match. Parfois il était en moment de stress quand l'une des équipes étaient prêtes à marquer, les seuls mots qui lui venaient pendant les quelques minutes qu'il avait regardé était « Non ! », « Oui ! » et « Meeerde... ». En effet, l'équipe qu'il supportait était en train de perdre, alors il commençait à avoir sommeil, le match n'était pas vraiment intéressant. Il ferma les yeux pendant quelques secondes quand il entendit le commentateur sportif s'exciter subitement. Il rouvrit les yeux et c'était son équipe qui reprenait le jeu en main. Il se redressa et s'assit sur le canapé, les yeux quasiment collé à l'écran quand il entendit quelqu'un frapper à la porte. Il prit de bonnes minutes pour se détacher de l'écran puis se leva enfin, trainant les pieds. Ça devait sûrement être Bonnie à cette heure-ci, alors elle avait sûrement oublier les clés. Il déverrouilla celle-ci et l'ouvrit pour se retrouver face à Isobel. Il n'avait pas vraiment prévu cela et il était complètement mal à l'aise d'être dans cette tenue là devant elle, encore plus avec la tête d'endormie qu'il se tapait. Il arqua un sourcil, elle ne participait pas à cette soirée « entre filles » ? Sûrement pas, alors elle venait sûrement voir Bonnie... ou non. Son sourire en disait long et ses paroles d'avantage.

      ▬ Je te donnes cinq minutes pour aller te changer, à moins que cette tenue te convienne.. J'ai décidé qu'on aller faire une petite virée en ville toi et moi. il prit un bon moment pour réaliser ce qu'elle voulait, avant qu'elle ajoute enfin. Et non, ce n'est pas une blague. Allez, dépêches-toi, tu n'as pas vraiment le choix tu sais ?

    Il savait bien qu'il n'avait pas le choix, elle était bien décidée à le sortir d'ici alors que le match était à son summum. Il resta à la regarder là pendant quelques secondes, de son air béat, puis il lâcha un soupire avant de courir dans les escaliers pour aller enfiler quelques choses. Il glissa dans un jean, enfila un tee-shirt, un sweat, des chaussettes et des baskets. Il ne savait pas vraiment où ils allaient mais il n'avait pas vraiment envie de bien s'habiller ce soir-là. Tout ce qu'il avait envie de faire c'était de rejoindre son canapé chéri et finir ce match. Il descendit rapidement après, alors qu'elle l'attendait en bas et il la suivit dans sa voiture. Il ne lâcha aucun mot, il n'avait rien à dire apparemment, hein ? En effet il faisait un la gueule, il n'aimait pas trop qu'on le prenne comme ça alors qu'il était occuper à mater un match. Il se décontracta sur son siège, l'allongea un peu, ne se rendit même pas compte de la vitesse trop élevée de la voiture – de toute façon il avait l'habitude et il ferma les yeux jusqu'à ce qu'il entende le frein à main se déclencher. On était arrivé. Il ouvrit enfin les yeux pour reconnaître le Blue Lagoon Bar. Il suivit à nouveau la jeune femme, il connaissait assez bien le coin maintenant et quasiment tous les gens qui y travaillait, c'est qu'il passait souvent pour « passer la soirée » avec Bonnie, même si en même temps elle travaille. Ce soir-là elle ne travaillait pas et Isobel devait le savoir. Il s'installèrent à une table et rapidement une des collègues de Bonnie vint leur demander ce qu'ils buvaient.

      ▬ Et pour monsieur ? il porta son regard sur la jeune femme.
      ▬ Hmm... Un gin tonic.

    La jeune femme s'attela à les servir. Un an auparavant il n'aurait jamais supporté un quelconque gin, mais il s'y été habitué à présent. Il y avait même vraiment prit goût et commençait à être addicte. Le temps passait et il ne savait toujours pas ce qu'il faisait ici au lieu d'être tranquillement dans son salon. Quelques minutes plus tard la serveuse revint avec leurs verres et Caleb afficha enfin le premier sourire de la soirée. Il attrapa son verre et prit un gorgée qui lui donna un frisson. Il posa son verre et se rendit compte qu'elle était étrangement en train de le fixer. Il se sentait tellement mal à l'aise quand on le fixait comme ça. Il afficha un sourire faux, délibérément pour qu'elle arrête de faire ça une bonne fois pour toute. Et elle y mit fin, enfin... ou presque.

      ▬ Alors Caleb, quoi de nouveau dans ta vie, dans ton couple ?

    Il fallait s'en douter, elle ne ratait jamais une bonne occasion pour l'embêter un peu et il le savait bien. Il leva les yeux au ciel et reprit une nouvelle gorgée qui faillit l'étouffer. Il toussa un peu avant de reprendre sa respiration. Tout ça montrait un peu ce qu'il se passait dans sa vie en ce moment. Il reposa soigneusement son verre sur la table et reporta son attention sur elle.

      ▬ T'en rates pas une pour essayer de me tuer, hein ? Demanda t-il sur un ton ironique, puis il afficha un léger sourire avant de continuer. Oh.. tu sais c'est la routine, métro, boulot, dodo. Enfin, Bonnie doit bien te parler de tout ça.Il prit une pause. Mais je comprends pas, on parle toujours de moi quand on se voit, t'es quoi toi ? Un espion de la C.I.A ou quelque chose dans ce genre là ? Il avait essayer de prendre un air sérieux mais tout ce qu'il voulait c'était changer de sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Isobel Blythe
what is your secret ?
avatar

♦ Posts : 1634
Multinicks : Lussy Cartwright.
Status : pleased.
Address : saleswoman at « Old School » (record store).
Job/Studies : maried to Rhys.


HALL OF FAME
To Do List: 23 years old.
Contact List:
RP status:

Message(#) Sujet: Re: YOUR THOUGHTS, YOUR FEAR, TELL ME EVERYTHING. Mer 29 Juil 2009 - 13:25



Izzie s'amusa à fixer encore quelques instants Caleb le temps qu'il décide de lui répondre. Elle savait que ça pouvait agacer un bon nombre de personnes, et cela se révélait être souvent une technique efficace. Bien entendu, il y avait les effrontés qui levaient le regard une fois qu'ils se sentaient fixés et regardaient à leur tour la personne dans les yeux. Ces gens là étaient plus rares, mais la jolie blonde aimait toujours débusquer un spécimen de cette espèce. La discussion qui s'en suivait ensuite était plutôt intéressante et mouvementé. Un bonheur pour Izzie qui avait tendance à s'ennuyer lorsque ses proies se révélaient être sans intérêt. A entendre ça, on aurait presque l'impression que la jeune fille menait une étude scientifique. On aurait pu dire que c'était ça, à près tout, le but de la demoiselle était bel et bien de tester les réactions de quelqu'un face à son comportement. Elle continua donc à fixer le jeune homme en face d'elle et lui lança un regard plein d'inquiétude - imité à la perfection - lorsqu'il manqua de s'étouffer. Pauvre petit, il commençait déjà à perdre ses moyens. Izzie ne pouvait que sourire en imaginant la suite des événements. Elle faillit lui demander s’il allait bien, avec un ton ironique bien sur, mais Caleb prit la parole après avoir reposé son verre sur la table.
    « T'en rates pas une pour essayer de me tuer, hein ? Oh.. tu sais c'est la routine, métro, boulot, dodo. Enfin, Bonnie doit bien te parler de tout ça. A ce moment là, il marqua une pause, Izzie en profita pour boire une nouvelle gorgée. Mais je comprends pas, on parle toujours de moi quand on se voit, t'es quoi toi ? Un espion de la C.I.A ou quelque chose dans ce genre là ? »

Elle leva les yeux au ciel mais sourit en entendant sa dernière phrase. Un espion de la C.I.A, vraiment ? Cette pensée amusait Izzie, sa curiosité aurait peut-être été un atout pour ça, mais elle n'aimait pas qu'on lui donne un cadre ou encore des ordres, alors ce n'était pas vraiment un métier pour elle. Cette allusion voulait-elle dire que Caleb avait quelque chose à cacher ? Elle le regarda avec une nouvelle suspicion, comme si elle essayait de percer ses mystères. Bien entendu, elle n'était pas vraiment intéressée par ce qu'il cachait aux yeux des autres, mais plus par ce qu'il cachait sans s'en rendre compte. C'est pour ça qu'elle s'amusait toujours à poser des questions sur son couple. Simple curiosité ou moyen de le taquiner, mais c'était comme ça quasiment à chaque fois qu'elle le voyait. Elle tentait juste d'en découvrir plus sur sa relation avec Bonnie. Ce n'était même pas de la curiosité mal placé, elle était tout simplement intriguée par leur couple. Bien entendu, elle posait parfois des questions qui n'avaient rien à faire dans la conversation, mais dans ce cas-là, son seul but était de mettre Caleb dans une position inconfortable. Elle attrapa à nouveau son verre et but quelques gorgées, laissant quelques secondes s'écouler avant de daigner répondre aux paroles du jeune homme. Elle plongea son regard dans le sien puis laissa entendre sa voix.
    « Oh non, tu sais, si je voulais te tuer, je pointerais une arme vers toi et on en parle plus. Elle marqua une pause, sachant bien qu'une personne normale aurait rit à la réflexion de Caleb et n'aurait pas dit ce genre de choses avec un tel sérieux. Elle attendit qu'il prenne son verre dans l'intention de boire pour répondre. Boulot, dodo... A vrai dire, elle ne me dit pas tout tu sais. D'ailleurs, je me demandais, Bonnie est plutôt bonne au lit ? Vu ce que Rhys m'a raconté de votre dernière rencontre, j'espère qu'elle n'est pas aussi sauvage dans tous les domaines ! »

Elle continuait de le fixer avec effronterie, comme elle savait si bien le faire. Elle eut du mal à ne pas rire lorsque Caleb réagit enfin à ses dernières paroles. Elle savait qu'elle avait, pour ne pas changer, encore une fois dépassée les limites normalement autorisées. C'était son domaine de prédilection, la plupart des gens qui la connaissait l'attendait au tournant pour ses remarques déstabilisatrices et incongrues. Mais comme toujours, elle ne manquait pas de surprendre par le choix de son discours. Elle se rappelait de sa dernière rencontre avec Rhys un ou deux jour auparavant, celui-ci lui avait alors raconté la malheureuse aventure qui s'était produite entre lui, Caleb & Bonnie. Izzie en avait beaucoup rit, et elle s'était promis de caser une allusion à ce petit événement la prochaine fois qu'elle verrait Caleb. Et voilà, c'était chose faite. Peut-être que le jeune homme n'allait pas apprécier cette allusion et encore moins le fait qu'elle soit rattaché aux compétences, comment dire, sexuelles, de sa petite amie. La plupart des phrases que pouvait dire Izzie était à prendre au second degré, voir même au centième degré, mais cela ne suffisait pas toujours à excuser ses dires et elle était consciente qu'elle risquait parfois - souvent même - de froisser quelqu'un. C'était un peu le but du jeu, elle testait les autres, voir jusqu'à où ils étaient capable de supporter, de la supporter. Elle n'avait pas peur de la solitude, de se retrouver un jour sans personne, parce qu'au fond, elle n'imaginait pas certains puissent la laisser tomber. Son caractère avait beau être des plus déstabilisant, elle savait que ça plaisait à certains, avec elle, on ne s'ennuyait jamais au moins. Et puis, la plupart des gens avait finie par accepter sa façon d'être, c'est pourquoi on avait souvent du mal à lui en vouloir. Elle gardait toujours son sourire en coin, puis se décida à répondre à la dernière question de Caleb, consciente pourtant que ce n'était qu'un moyen parmi d'autres pour essayer de changer de sujet. Mais il savait bien à qui il avait à faire, elle n'allait pas se contenter de si peu et le laisser tranquille jusqu'à la fin de la soirée, oh ça non.
    « Moi ? Un espion de la C.I.A ? Seulement dans tes rêves mon chou. »

Allez, un peu de provocation ne faisait pas de mal à personne, surtout que ses réflexions avaient beau mettre Caleb mal à l'aise, il avait bien compris que son but n'était pas de lui faire des avances, même si ça aurait pu prêter à confusion. Elle libéra le jeune homme de son regard perçant l'espace d'un instant pour balayer la salle du regard tout en buvant une nouvelle gorgée de sa tequila sunrise.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: YOUR THOUGHTS, YOUR FEAR, TELL ME EVERYTHING. Jeu 20 Aoû 2009 - 19:51

    A nouveau, comme elle savait si bien le faire, Izzie s'amusait à le fixer pendant un moment, essayant de garder son stress pour lui, Caleb afficha un sourire nerveux avant qu'Isobel se décide enfin d'arrêter de le fixer. . Elle avait l'air d'essayer de lire en lui, peut-être n'était elle pas de la C.I.A mais un genre d'héroïne de bande dessinée capable de lire dans les pensées. Non, il divaguait un peu trop à présent. C'est vrai qu'imaginer la jeune femme en tant qu'agent de la C.I.A le faisait sourire, en effet ça ne ferait sûrement pas d'elle une très bonne amie pour le jeune homme. C'était dans son habitude de prendre des nouvelles du couple Bonnie/Caleb en posant quelques questions indiscrètes que Caleb essayait d'éviter à chaque fois, mais dont il n'arrivait pas. Elle avait une certaine influence sur lui, en effet elle savait trouver les mots ou les façons de lui retirer à peu près tout. Heureusement, Caleb savait fermer sa bouche le plus rapidement possible quand il le fallait. Il avait une certaine responsabilité envers Bonnie et poser toute leur vie sur un plateau à l'une de ses amies n'était sûrement pas une bonne idée. Alors il essayait de séparer les choses qu'il pouvait dire et les choses qu'il devait se contenter de garder pour lui. Quand il la vit prendre une gorgée de sa boisson, il fit de même. La jeune femme était elle-même plutôt intrigante, comme il l'avait dit, elle ne parlait pas vraiment d'elle. En fait, ce qu'il savait d'elle, il le savait de Bonnie. Lorsque les deux jeunes gens étaient ensemble, ils ne cessaient de parler de Caleb, ce qui le gênait un peu, parfois.

      ▬ Oh non, tu sais, si je voulais te tuer, je pointerais une arme vers toi et on en parle plus.

    Caleb eu un sourire en coin à cette réflexion, en effet, il devait sûrement mieux s'y connaître sur les armes qu'elle, c'est pour ça qu'il décida de s'amuser un peu à son tour, jouant le grand truand. Il s'approcha légèrement son visage du sien, adoptant ce genre d'expression qu'on peut retrouver dans les scènes mafieuse des films du genre Scarface, ou le parrain. Caleb plongea donc son regard menaçant dans celui de la jeune femme.

      ▬ Il faudra alors que tu trouves une arme avant que j'en trouve une et qu'ensuite, tu saches viser.

    Il attendit quelques secondes avant d'afficher un nouveau sourire en coin. Il se recula enfin, pour attraper son verre et prendre une nouvelle gorgée qu'il sentit couler le long de sa gorge.

      ▬ Boulot, dodo... A vrai dire, elle ne me dit pas tout tu sais. D'ailleurs, je me demandais, Bonnie est plutôt bonne au lit ? Vu ce que Rhys m'a raconté de votre dernière rencontre, j'espère qu'elle n'est pas aussi sauvage dans tous les domaines !

    Caleb fut surpris qu'elle sache déjà ce qu'il s'était passé. Rhys n'avait pas sa langue dans sa poche apparemment. Il fallait s'en douter, Caleb savait qu'elle et lui était un genre... de meilleurs amis. Peu importe, il trouvait que c'était déplacé de la part de Rhys de raconter ce genre de choses et il trouvait aussi que c'était déplacé de la part d'Isobel d'en parler, de plus de la façon qu'elle en parlait. Caleb était irrité, sans oublier que Bonnie et Isobel étaient amies et donc qu'il savait qu'elle ne disait pas ça par méchanceté, mais parfois il trouvait qu'Isobel était un peu trop direct, un peu trop confiante, elle dépassait parfois les limites mais Caleb la connaissait et c'était pour ça qu'il ne s'emportait plus avec elle, il essayait de rester calme même si c'était parfois difficile. Caleb changea d'expression, il fronça les sourcils et lui lança un regard un peu gêné mais en même temps plein de reproches du genre « t'aurais pu essayer de parler d'autre chose. ». Puis, il décida enfin de répondre.

      ▬ Pourquoi, tu veux essayer avec elle toi aussi ? Il continua à la regarder pendant quelques secondes sans rien dire, puis enchaina. Ne t'inquiète pas, Bonnie s'occupe très bien de moi, enfin… j'ai quand même du mal à suivre parfois... A cette dernière phrase, de nouveau il afficha un léger sourire en coin.

    Cela l'amusait plus qu'avant quand Isobel s'amusait à l'embêter. En effet, il savait que c'était sa façon de faire et il s'y été habitué maintenant, elle avait beau dépasser parfois les limites, elle n'allait pas trop loin, enfin pour lui. Même si cela l'agaçait souvent, il oubliait très vite, se disant que c'était une façon ou une autre de passer son temps. Il la laissa le fixer comme elle le faisait tout le temps, un certain silence s'était installé entre les deux jeunes gens et elle reprit enfin la parole, rappelant la question qu'il lui avait posé à propos de la C.I.A, toujours avec sa manière si subtile de parler.

      ▬ Moi ? Un espion de la C.I.A ? Seulement dans tes rêves mon chou.

    Il afficha un grand sourire et lâcha un rire qui se voulait détaché. Il savait qu'avoir un ou une amie dans la police n'était pas une bonne chose, jamais. Ces gens étaient toujours attaché à leur boulot, amis ou pas amis. Alors une personne qui appartenait à la C.I.A c'était le comble de la mauvaise fréquentation, pour Caleb. Mais en plus de ça, si il fallait qu'il s'agisse d'Isobel, ce n'était plus une mauvaise fréquentation mais la parfaite contre utopie.

      ▬ Pas dans mes rêves, dans mes cauchemars les plus fous, mon chou. s'amusa t-il à répéter.

    Il afficha son sourire le plus machiavélique puis attrapa son verre à nouveau et prit une gorgée de son gin. Il lança un regard dans la salle, la pièce s'était davantage rempli et il ne s'en été même pas rendu compte. Il fini par reporter son attention sur son amie. Il voulait bien en savoir plus sur ce qu'avait pu lui dire Rhys, il lui disait tout non ? Ils étaient un peu les deux doigts de la main ensemble alors c'était possible qu'il lui en dise plus à elle, qu'à lui. Il prit une expression sérieuse et sincère. Hésita un moment, puis parla enfin.

      ▬ Hmm... T'as dis que Rhys t'avait parlé... Il t'a dit quoi d'autre ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: YOUR THOUGHTS, YOUR FEAR, TELL ME EVERYTHING.

Revenir en haut Aller en bas
 

YOUR THOUGHTS, YOUR FEAR, TELL ME EVERYTHING.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: The Blue Lagoon Bar-