AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Caldwell House] You know, I give up too. | Liam <3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: [Caldwell House] You know, I give up too. | Liam <3 Lun 3 Aoû 2009 - 20:23


    &
    Wish you were here ♫ Pink Floyd

    He was a mess. Peter n'avait pas été comme ça depuis longtemps. Boire plus que de raison le whisky que Liam lui avait offert pour une connerie de nouvel an ou un truc dans le genre, regarder leurs photos, plonger la maison dans le noir et écouter des vieilles chansons... Leurs chansons. Il ressemblait de près à ces filles pathétiques qui se font larguer par leur petit ami, celui qui les a dépucelées et qui n'arrivent pas à s'en remettre. Il ressemblait à ça et il n'avait jamais pensé en arriver là un jour. After all, il s'était déjà fait largué... Bon, pas souvent certes puisqu'il s'arrangeait toujours pour le faire avant que la fille ne se rende compte de ses stratagèmes douteux et de son envie de tromper tout le monde mais bref, il s'était déjà fait largué. Et tout ce qu'il avait trouvé à faire dans ces cas-là c'était aller se bourrer la gueule dans des bars avec Liam... Mais bon, c'était juste histoire d'avoir une raison valable pour se mettre minable... Embrasser les lèvres de Liam plus que de raison. Passer du temps, parler, n'importe quoi mais quelque chose avec lui... Something like that. Le problème? Mais le problème était là et malheureusement il le voyait aussi clairement que si on lui avait incrusté l'image dans la tête... Il ne s'était pas fait largué. For christ sake ! Ils n'étaient même pas en couple... Mais alors pourquoi était-il comme ça? Il paraît que c'est les ravages que l'amour fait. Well, il avait bien choisi son jour et préparé son coup l'amour. Maintenant il en était réduit à l'état de larve humaine qui se complaît dans des souvenirs révolues... Il n'avait plus besoin de lui hein? Il l'avait dit. Mais oui, Pete comme si Liam croyait un seul des mots que tu avais pu prononcé ... You hurt him, you son of a bitch, loser, motherfucker,... Okay... Fallait qu'il se calme. Même dans sa tête le bordel était complet. Pete soupira et alluma une cigarette...

    " We're just two lost souls swimming in a fish bowl,year after year, running over the same old ground. What have we found? The same old fears,wish you were here. "... Oh great, now même ces crétins de Pink Floyd se mettaient contre lui. Est-ce que tout le monde avait décidé de le faire chier ce soir? A lui rappeler combien il était misérable de l'avoir laissé? Combien il avait mal... Ouais, great... Même tout l'alcool qu'il pouvait avoir bu et qui ne lui avait même pas bourré la gueule étant donné qu'il avait eu le temps de déssouler au son des chansons tristes qu'il mettait. Maintenant, il se sentait parfaitement mieux du moins autant qu'il le pouvait. L'alcool n'avait rien arranger. Rien ne pouvait vraiment arranger ça non? Non, vraiment rien. Il ferma les yeux, espérant mourir sur le coup comme ça il n'aurait pas à repartir dans sa putain d'Irlande natale et prétendre s'y amuser, avoir une vie... Fuck it. Il avait déjà réservé son billet... Juste histoire de. Sous le coup de la colère et puis...Rien ne le retenait, non? Il n'avait même pas pu lui dire au revoir. Et il partait dans cinq jours environ. Dommage, hein?Il sursauta en entendant des coups de dingue dérangé mental (:D) frappés à sa porte... Pourvu que ce ne soit pas sa mère ou une connerie dans le genre, pas maintenant.


    - C'est bon j'arrive, bordel de merde, c'est quoi cette idée de merde de réveiller les gens à...

    Son regard noir vrillant l'espace occupé (... ptdr ça veut rien dire mais bon) tandis qu'il ouvrait la porte d'un coup brusque, il se stoppa brusquement en plein dans sa phrase. Fuck... And now he was here. Obviously drunk.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: [Caldwell House] You know, I give up too. | Liam <3 Lun 3 Aoû 2009 - 22:46


    Ca ressemblait à ça alors ? Se sentir mal , vide . Avoir tout simplement le cœur brisé . Liam s’était imaginé dix milles fois ce que ce serait d’être blessé de cette manière et c’était encore plus douloureux que tout les scenarios qui avaient pu germer dans sa tête . C’était pire que quand il était gosse et qu’il se planquait sous l’escalier après que son père lui ai mis deux trois coup dans la gueule , c’était pire que tout . C’était exactement pour ça , qu’il avait fait le serment de ne jamais s’attacher , de jamais dépendre de quelqu’un autant qu’il avait pu dépendre de Peter . Mais il n’avait pas eu le choix , il avait débarqué dans sa vie à l’époque ou il en avait le plus besoin et après ça jamais il ne l’avait laissé s’éloigner . Parce que c’était la chose la plus rassurante qu’il pouvait faire . L’avoir , être eux point final . Alors depuis qu’il lui avait balancé ces foutu mot à la gueule quelque chose en Liam était mort . Il marchait encore , parlait encore et accessoirement baisait encore mais tout paraissait fade . Comme si il ne le faisait plus que par habitude qu’autre chose . Il n’avait pas revu Peter depuis leurs conversation quasi catastrophique et il s’était presque fait à l’idée qu’il n’allait jamais le revoir . C’était surement la chose la plus difficile qu’il avait eu à accepter mais il était parti du principe que avec le temps même les cicatrices les plus douloureuse finissaient bien par se refermé et la douleurs finissait bien par s’estomper . C’était ce qu’on vous apprenait à l’école primaire où une connerie dans le genre . Il allait partir , Liam été résigné à le laisser faire sa vie sans lui . Après tout c’était son bonheur qu’il voulait non ? Peter n’avait plus besoin de lui , deux , des sentiments bidon et de l’amitié tordu qu’il avait à lui offrir .

    Si il s’était fait à l’idée pourquoi il était la , devant la porte de Peter , une bouteille de vodka presque vide toujours dans la main ? La bouteille était une bonne grosse partie de la réponse enfin de compte , ainsi que les joint qu’il avait fumé et la bouteille de whisky qu’il s’était enfilé tout seul et qui devait trainé encore sur le sol de son loft . Il était pitoyable , c’était ce que la perceptive de perdre Peter lui faisait . Joyeux hein ?! Il était défoncé , mais il savait une chose : Leurs amitié valait plus que ça , plus que sa fierté mal placé et il s’en serait voulu toute sa vie si il n’avait pas au moins essayé une fois de le faire rester . Alors il avait prit sa jeep , roulant d’une manière dangereuse et apocalyptique on s’en serait douté , mais il s’en fichait . Tout ce qui comptait c’était ce qu’il allait dire , c’était Peter . Même après tout ça tout revenait a lui . Sad huh ?! Arrivé devant la porte de Peter il ne réfléchissait même plus , frappant du pied et du poing en hurlant comme un taré . Il avait la clé en plus mais au point ou il en était il n’était même pas sur d’être capable d’ouvrir une porte . Il se calma vaguement quand le visage de Peter apparu devant lui et secoua la tête sans prendre compte du fait qu’il râle un peu trop . Il le poussa et entra à l’intérieur , comme ci c’était chez lui , comme il avait toujours fait .


    - Bah alors ? T’as pas encore fait tes valises ? Je pensais que t’aurais pris le premier avion pour le pays des kangourou or whatever .

    Ouais , Liam était parfaitement conscient du fait que les kangourous habitaient en Australie et pas en Irlande , mais à ce moment de l’histoire ses neurones étaient un peu trop noyé dans tout ce qu’il avait ingurgité . Laissant un rire amer claquer dans l’air il manqua de tomber et se raccrocha au canapé qui trainait au milieu de la piece . Fiouu , les joies de l’alcool . Il posa enfin son regard sur celui qu’il évitait depuis qu’il était rentré dans la piéce . Il avait peur d’y lire tout ce qu’il avait lu la fois derniére et ça aurait eu le mérite de l’achever . Vraiment .

    - Tu veux entendre quelque chose de marrant ? Je me suis dis que c’était pas si mal au final , que si tu te cassais j’aurais plus de temps pour baiser n’importe qui et me faire sucer la queue et toute un tas de connerie . J’étais prés à essayer de m’en foutre , j’aurais même pu essayer de te payer ton putain de billet d’avion si ça avait pu me faire sentir mieux . Parce que tout ce que t’as dis , tu le ressent peut être j’en sais rien et c’est juste triste enfin de compte parce que … c’est pas réciproque . J’ai encore besoin de toi espèce d’enfoiré , j’aurais toujours besoin de toi . Alors reste , si toutes ces foutu années ont compté pour toi … juste un peu . RESTE . Sans toi je peux pas .

    Sa voix était trainante , un peu trop hésitante . Il était complètement bourrée et ça s’entendait . Mais bordel il avait besoin qu’il reste . Vraiment .

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: [Caldwell House] You know, I give up too. | Liam <3 Lun 3 Aoû 2009 - 23:17

    Tout ce que Pete avait toujours voulu c'était le bien de Liam... Non, vraiment. Peut-être que ça sonnait cliché le fait de se protéger les uns les autres mais after all, ils n'avaient toujours été que deux, non? Eux deux... Seuls au monde ou un trucs dans ce genre-là alors ouais, il n'avait toujours voulu que son bien, le consoler, le prendre dans ses bras, le faire rire, l'embrasser... Ca n'avait rien à voir avec l'amitié pas vrai? Ca n'avait jamais rien eu à voir avec de l'amitié seulement il avait toujours été trop con pour s'apercevoir que chaque fois qu'il touchait la peau de Liam, des frissons lui parcouraient la nuque, il se sentait mal, trop mal... Avec l'envie de continuer, de l'embrasser, encore & encore. Il n'avait jamais comprit que ce n'était pas de l'amitié. Désir & amitié ne vont pas vraiment ensemble... Mais il avait comprit maintenant. Que Liam et lui ce n'était plus possible, qu'il était trop impliqué, trop faible, trop tout pour pouvoir même le regarder et oser dire qu'il ne l'aimait pas. Pete savait qu'un jour tout allait sortir comme ça sans qu'il puisse même le retenir et que ce serait vraiment la fin. Adieu les bons souvenirs, adieu tout ça, il se dévoilerait au grand jour et ça il ne voulait pas... L'autre soir il lui avait fait comprendre, non? Avait joué à fond la carte du mec qui n'en a rien à branler. Mais c'était faux. Il n'en avait jamais rien eu à branler et si il pouvait seulement revenir en arrière et juste le tenir dans ses bras... Se casser sans un mot... Ca aurait été pire, non? Ouais, sans doute mais ça lui aurait fait moins mal. Et Liam dans tout ça? Right... Liam aurait été encore mille fois pire. Mais au moins des questions n'auraient pas défiler dans sa putain de tête, le visage de Liam ne serait pas présent à chaque fois qu'il faisait un mouvement et même quand il balança la télécommande de la télévision à travers le salon, rien ne le calma. C'était juste un geste, right? Et ça ne résolvait rien. Vous aviez beau taper sur les objets mille trois cent cinquante et une fois, ils ne marchaient pas plus... Et c'était encore pire. Encore pire. Et Pete en avait conclu que ça faisait pareil avec les sentiments, le coeur or whatever. C'était exactement pareil. Vous aviez beau taper, essayer de tout enfouir, tout finissait par ressortir en dix fois pire. Et la douleur vous calcinait le ventre, vous faisait souffrir le martyre alors que... After all, vous n'aviez vraiment rien fait pour. Mais c'était comme ça. L'amour avait toujours été comme ça. Il aurait au moins pu faire une exception pour un type qui n'y connaissait rien, pour un type qui il fallait le dire, avait le coeur brisé même si Pete préférerait se faire castrer plutôt que d'avouer que ouais, il n'y avait maintenant plus personne pour ramasser les petits débris de ce qui lui restait au fond des entrailles. Etait-ce même encore vivant? Il n'avait même pas le coeur dé vérifier. Pas maintenant. Jamais. Les barrières avaient besoin d'être reconstruites, juste histoire que personne ne vienne les franchir à nouveau. Jamais.

    Voir Liam devant sa porte lui en foutait un coup, il fallait bien le dire mais il ne laissait rien transparaître... Du moins, il essayait. Toujours. Pete avait toujours été comme ça... A cacher ses émotions juste histoire de manipuler les autres même si souvent avec Liam, rien ne marchait, il connaissait trop bien les techniques Caldwell pour... Comment dire? Pour se laisser prendre au piège? Ouais sans doute. Comme Pete était immunisé par son charme... Ou du moins à moitié.


    - You're drunk. Pete eut un léger soupir et s'appuya contre la table, bras croisés, observant le manège de Liam, titubant à travers la pièce. - T'as cru que c'était encore l'idée du siècle de venir là alors que tu tiens à peine debout? Fuck, Liam...

    Pete s'arrêta en plein milieu de sa phrase... Oui. Oui for christ sake, il continuait à s'inquiéter pour lui... De toutes les manières possibles et imaginables. Mais il ne fallait pas que Liam le voit hein ? Oh right comme si ça allait changer quelque chose à leur putain de fucked up relationship... Mais Peter ne pouvait s'empêcher de le regarder et de voir les souvenirs remonter à la surface, lui prendre les tripes... Tout avait l'air comme avant. Mis à part qu'il regardait une scène de l'extérieur puisqu'il était sobre... Du moins autant qu'il pouvait l'être. Liam & lui titubant dans les rues. Liam & lui au lycée une bouteille à la main sur les pelouses, fumant joints sur joints, racontant de la merde. Liam & lui sur le toit de sa maison, sous la pluie fine, le silence, l'odeur de cigarette. Liam & lui dans les bars à baiser n'importe qui. Liam & lui partout, n'importe où, nulle part, ici. Ouais... Ca lui rappelait trop de choses pour ne pas lui faire mal. Tous ces trucs vécus qu'il n'aurait plus jamais le droit de refaire. Plus jamais parce que il fallait l'avouer, personne n'était Liam, right? Personne ne l'avait jamais été et ne le serait jamais. Il accusa le coup en entendant ce qu'il disait, poussa Liam sur le canapé et s'assit juste sur lui, bloquant ses mains dans les siennes. Fuck, he was beautiful.


    - T'as toujours été doué hein pour les grands coup de thêatre... Mais bordel ,Liam qu'est-ce que tu viens faire là? Me prouver que je peux pas vivre sans toi? Je sais pas si j'y arriverai, c'est pas la question et je te dis tout ça parce que demain tu t'en souviendras pas, je te connais... J'ai besoin de toi. Vraiment. Plus que tout. J'ai menti. Menti tu comprends? Mais c'est pour toi que je le fais... Pour nous. Pour que tu gardes que les bons souvenirs.


    Puis sans savoir pourquoi, gardant les mains de Liam dans les siennes, Peter l'embrassa... Comme si la sensation de leurs lèvres rassemblées lui avait manqué. Mais c'était ça, non? Et embrasser Liam n'avait rien de comparable à quoique ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: [Caldwell House] You know, I give up too. | Liam <3 Mar 4 Aoû 2009 - 1:40


    La perceptive de le perdre lui était devenu insupportable , c’était presque une grosse blague . Bien évidement ils s’était déjà engueulé plusieurs fois au fil de années , ils avaient peté des plomb , Liam avait dit des truc horrible et vice versa mais une sourire en coin et un baisé suffisait généralement à régler le problème . Puis il fallait avouer que le problème il ne le connaissait pas vraiment , il n’avait rien comprit et l’alcool qu’il avait ingurgité ne l’aidait pas vraiment à comprendre pourquoi Peter avait réagis de cette manière alors que pour lui tout allait mieux dans le meilleur des mondes , que leurs amitié était au sommet comme ont dit . Ils avaient connu des hauts et des bas et Liam n’avait pas vraiment eu l’impression qu’il traversait une mauvaise passe , jusqu’au moment ou Peter commence vaguement à s’éloigner et lui balance deux trois saloperies à la figure . Il voulait lui faire mal , le blessé et Liam constatait que c’était réussi . Mais ce n’était même pas la douleur qui l’avait fait venir ici , c’était le fait qu’il savait très bien qu’elle allait être multiplié par dix si il le laissait partir , si il le laissait sortir de sa vie comme ça . Comme ci les dix années qu’ils avaient passé à ne faire pratiquement qu’un comptait pour du beurre . Pas pour lui en tout cas , c’était ce qui permettait à sa vie de ne pas complètement être merdique , à son monde de ne pas tomber en ruine . Sans Peter il n’était rien . Il avait essayé de garder sa fierté , de garder la tête sur les épaules mais c’était trop tard . Beaucoup trop de truc étaient en jeu et il savait qu’il s’en voudrais jusqu’à la fin de vie ( qui n’allait pas tarder si Peter se cassait , c’était pour lui qu’il était en vie bordel , plus rien n’avait d’importance ) si ils ne le forçait pas à rester , ou crevait en essayant . Alors il était venu , c’était bourré la gueule au préalable . Du courage liquide en somme , tout ce qui aurait le mérite de lui faire avouer ses sentiments , de le faire ramper comme une larves si ça pouvait changer quelque chose . Au point ou il en était il était presque sur qu’il aurait fait n’importe quoi , même acheter un billet d’avions direction l’Irlande juste pour être avec lui . Liam sans Peter ça ne fonctionnait pas , comme une télécommande à qui on aurait brutalement enlevé les piles et qu’on cognait sur les bords du canapé pour essayer de la faire fonctionner . Il était vide et tout les coup de pression que la vie pouvait lui apporter n’y pourrait rien changer . Seul Peter pouvait rétablir l’équilibre , rétablir tout . Les rétablir eux . Il ne voulait que ça , que tout rentre dans l’ordre , que les mots : je n’ai plus besoin de toi n’ai jamais existé et ne soient surtout pas sorti de la bouche de Peter . Parce que c’était un cauchemard pas vrai ? Il avait besoin de lui , il avait toujours eu besoin de lui . Du moins c’était les histoires que Liam se racontait , un peu comme un gamin qui veut se convaincre qu’aucun monstre ne traine le soir sous son lit .

    Titubant légèrement ( voir beaucoup , mais même ça il ne voulait pas l’admettre ) il avait beaucoup de mal à soutenir le regard de Peter , parce qu’il avait peur de voir toute la résignation qu’il y avait lu avant . Son envie de partir , de se détacher de lui , de tout , de cette ville , de eux . Il rigola de maniére affreusement histérique avant de boire une gorgé de la bouteille qu’il tenait toujours dans les mains dans un geste qui faisait un peu ivrogne sur les bords .


    - Drunk ? Haha la bonne blague . Il rigola encore plus , comme si c’était la chose la plus stupide que Peter ai jamais dite , comme si c’était vraiment faux alors que bordel il n’avait pas le souvenir de s’être sentit aussi bouré . Et pourtant la rage et la peur lui faisait garder les pieds sur terre . Ironique hein , il aurait preferé tomber dans les vapes , crever . - Qu’est-ce que ça peux te foutre ? J’aurais pu cracher la Jeep dans un arbre , mon enterrement aurait juste retardé ton putain de départ . Anyway , , it doesn’t matter , i’m not your problem anymore . Il lui avait bien fait ressentir non ? Que ça n’avait plus aucune importance , qu’il s’en fichait et que leurs chemin se séparaient . Rien que pour ça il avait envie de le tuer , bordel il n’avait pas le droit de lui faire ça . Pas après tout ce qu’ils étaient dit , tout ce qu’ils avaient vecu . Peut être que Liam n’était rien d’autre qu’un petit gamin capricieux , mais pour une fois il avait le droit non ?

    Il n’eu pas vraiment la force de résister quand Peter le poussa et tomba à moitié sur le canapé . Quand il releva la tête Peter était au dessus de lui , ses mains emprisonnant les ciel et bordel il n’avait jamais connu une sensation meilleure que celle là . Peut être parce qu’il était bourré , peut être parce qu’il s’était convaincu que jamais il ne sentirait son corps comme il l’avait fait tant de fois . Dire que les mots que prononçait Peter n’avait aucun sens était faible , enfin ils avaient du sens mais Liam ne le comprenait pas . Il était perdu et son état n’arrangeait rien , l’alcool bloquait toute les explication et il ne comprenait que dalle .


    - Pour mon bien ? Bizarrement vu dans l’état dans lequel je suis alors que t’es toujours dans ce putain de pays je crois pas que ca va me faire du bien hein . Bordel pourquoi tu part ? arrête avec toutes tes excuses bidon , si t’as encore besoin de moi , si tu m’aime autant que je t’aime , si t’es toujours sur qu’on est nous … au moins un peu . Reste , ou je te suis à la nage j’en est plus rien à foutre à ce niveau la . Tu peux pas nous faire ça , par après tout ça , pas après tout ce que tu représente pour moi .

    Malgrés l’état dans lequel il était il essayait de garder des paroles cohérentes , des mots juste , que le toucherais , le ferais rester . Mais quand ses lèvres se posèrent sur les siennes toutes les pensées , les doutes , la peur qui était toujours au fond de son crane fu remplacé par la foutu sensation dont il ne pouvait pas se passer . Il approfondit le baisé , sans réfléchir , sans le vouloir . Et dégagea ses main de manière à ce qu’elles enserrent la taille de Peter , il pressa son corps contre lui et presque naturellement le fit basculer sur le canapé de manière a ses retrouver au dessus lui . Sa bouche ne quittant jamais la sienne . Il ne réfléchissait même pas , tout ce qu’il savait c’est qu’il avait besoin de lui .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: [Caldwell House] You know, I give up too. | Liam <3 Mar 4 Aoû 2009 - 2:18

    C'était tout simplement comme flotter... Quelque part entre les sentiers de la perdition et les lacs du Connemara (ouais c'est le côté irlandais ça me perturbe... Je sais même pas si c'est là bas ou en Ecosse ptdrr Rolling Eyes ). C'était tout et rien à la fois, comme si quelqu'un lui avait prit le cerveau et lui avait remit à l'envers dans sa boîte crânienne. Il avait beau tout faire, toutes les techniques même les plus évoluées, rien n'y faisait... Il ne pouvait pas l'oublier, pas comme ça. On ne pouvait pas oublier Liam Crowley du moins pas totalement et Pete savait que d'une façon ou d'une autre, il serait amené à le revoir... A vouloir le prendre dans ses bras, l'embrasser... L'aimer en quelque sorte. Mais Liam ne pouvait pas lui donner tout ça. Tout ce qu'il voulait, tout ce qui l'avait toujours répugné et qu'il voulait venant de Liam. Liam était tout. Comme une putain de planète sur laquelle il était en orbite mais non, il ne pouvait pas s'en détacher... Il avait envahi sa tête, ses pensées, ses sentiments, son coeur, ses lèvres, sa bouche, ses yeux... Tout ça. La seule chose qui lui appartenait encore était son corps et si Liam lui proposait, il n'aurait qu'un pas à faire pour qu'il se jette dans ses bras alors même sa volonté était à lui. Il était faible rien de plus. Et pourtant, Pete n'avait jamais été faible... Il avait toujours été ce genre de type qui vous dit 'no matter what, i still here'... Vous savez, un roc, un truc, quoi, quelqu'un qui ne bouge pas, qui s'en fout de ce qu'on dit de lui, de ce qui est bien ou pas bien, qui fait ce qui lui plaît... Le problème? Le problème était que cette méthode ne marchait pas toujours. Prendre sans donner, prendre sans attendre. Tout. Tout ça ne marchait pas comme il le souhaitait... Et il aurait aimé pourtant. Baiser Liam et ne plus revenir, ne plus jamais regarder en arrière comme ce dernier lui avait conseillé mais la vie et les sentiments étaient souvent trop confus... Trop confus pour qu'on puisse s'y retrouver alors non, il ne s'y retrouvait pas, il était paumé. Paumé au milieu de nulle part, de souvenirs adolescents et des photos de lui et Liam accrochée au mur, comme des souvenirs déchus. Mais , il devait tout de même partir, non? Ouais, comme si il en était vraiment sûr right now... Il n'en avait jamais été vraiment sûr.

    Plus il observait Liam, plus il avait envie de le prendre dans ses bras, de l'embrasser... Comme d'habitude, lui dire à quel point il était désolé, à quel point il avait besoin de lui comme de l'oxygène ou une comparaison à la manque dans ce genre-là. C'était comme si il était allé sous l'eau et n'arrivait plus à trouver la surface... Perdu, complètement. Et la panique montait, l'effrayait autant que l'eau qui rentrait dans sa gorge. Il avait la même peur face aux yeux de Liam. Ses yeux trop bruns ce soir... Ils n'étaient pas verts comme la dernière fois, non... Ils étaient plus proches des siens à présent mais en moins sombres, plus profonds peut-être. S'emparant de la bouteille que Liam tenait dans les mains, il réussit sans grande difficulté à la tenir à distance de ce dernier.


    Il l'énervait plus qu'il n'aurait su le dire... Comme si... Comme si quoi? Comme si il n'en avait rien à foutre? Well, Peter... You said it. You fucking said it so he had to believe you, right? This was what you wanted. Bien sur... Bien sur il avait voulu ça mais pas de cette manière, non, pas comme ça. - You've always been my problem... Tu veux arrêter ton cinéma? Comme toujours? Si t'étais pas mon problème pourquoi t'es venu me voir alors? Tu sais bien que c'est faux, que c'est pas parce que je pars que je m'en fous de toi... C'est pas le cas, ce sera jamais le cas. Et je m'inquiète pour toi si je veux, you motherfucker. Tu crois quoi? Que ça m'amuse de te voir comme ça? De prendre ta voiture alors que t'aurais très bien pu te tuer ou tuer quelqu'un. Mais tu t'en fous hein? Tu t'en fous de ça parce que tu t'amuses avec ta vie comme si ça avait pas de conséquences ! Comme tu l'as toujours fais ! Il en arrivait à le détester pour ça... Pour qu'il croit que sa vie n'avait aucune putain d'importance. Ca avait toujours été loin d'être le cas.

    Regarder à nouveau dans ses putain de yeux qui avaient une nouvelle fois virer au vert... Mais pas ce vert qu'il lui connaissait habituellement, non, plutôt celui sans l'éclat, le truc qui faisait de Liam... Well, qui faisait de lui, Liam et il avait trop peur de savoir d'où venait ce brusque retournement de situation... Sans faire attention, il se surprit à repousser ses cheveux tombant devant ses yeux, caressant son visage ... Sans rien dire. Sans jamais rien dire. Juste histoire de ne pas briser le moment. Or something like that.

    - Je peux pas, Liam... Tu seras mieux sans moi d'accord? Tu vas continuer à être Liam Crowley for christ sake... Sans moi. A baiser des mecs et à tout oublier par la suite. Tu vas me considérer comme ça aussi d'accord? Comme un mec que t'as baisé un soir et that's it mais je veux pas que tu te souviennes que je t'ai dis ça.... Je veux pas. Oublie le fait que je tiens plus à toi qu'à ma propre putain de vie. Oublie que je suis là, oublie-moi, Liam. I can't tell you... It would be bad for both of us.


    Rien n'avait plus d'importance maintenant... C'était comme si on lui avait fait un lavage de cerveau soudain et qu'on avait oublié de lui remettre de la substance là-dedans, aucun neurone ne fonctionnait correctement et la seule pensée des lèvres de Liam sur les siennes lui faisait perdre la tête. Peut-être était-ce l'alcool qu'il avait bu peu de temps auparavant, un relan ou quelque chose comme ça, peut-être était-ce le fait qu'il portait son débardeur noir au col relevé (mais si celui qu'il a dans la saison 1 so hot <3 ptdr >>)... Peut-être était-ce le goût de ses lèvres, la sensation de leurs deux peaux. Peut-être n'était-ce rien de tout ça... Mais jamais Peter n'avait autant voulu Liam, le sentir près de lui, le serrer contre lui... Trop près, beaucoup trop prés. Mais il s'en foutait, il avait perdu la capacité de réfléchir correctement... Passant ses mains dans les cheveux de Liam, il fit glisser ses doigts le long de sa nuque, collant toujours ses lèvres aux siennes, leurs langues s'entremêlant à un rythme effréné... It was too late now, he was lost. Completely lost.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: [Caldwell House] You know, I give up too. | Liam <3 Mer 5 Aoû 2009 - 23:45


[list]Pour être tout à fait franc , la première fois que son chemin avait croisé celui de Peter ,Liam avait immédiatement été attiré par lui . Ce n’était pas si étonnant que ça enfin de compte , Liam s’était mis dans la tête de l’avoir parce que l’ado qui l’était ( et est encore plus souvent qu’il ne le faudrait ) ne réfléchissait pas vraiment avec son cerveau et que jamais au grand jamais il n’avait imaginé qu’il aurait pu devenir proche de lui d’une autre manière . Mais à force de passer du temps ensemble cette amitié un peu tordu à prit une trop grande place dans sa vie , sans qu’il n’ai le temps de vraiment sans rendre compte et en l’espace de quelques mois , quelques baisé donné pour la rigolade , quelques joint échangé Liam en à oublié que son but principal c’était était de coucher avec lui . Bien que cette idée revenait de temps en temps quand il était trop défoncé ou pas assez , à mi chemin entre les deux , quand les bras de Peter lui enserrait la taille et que sa bouche de ne se dégageait de la sienne que pour dire une connerie un peu vague ou deux . Dans ces moments la il oubliait que c’était l’amitié le point fort de leurs relation , comme les soit disant amis qui gravitaient autour d’eux et qui s’amusait à leurs faire remarquer quel magnifique couple il formerait , il en avait tout l’air après tout . A part que dans la tête de Liam le propre d’un couple c’était le coté tragique , la rupture qui finissait très mal , les larmes , les cries et tout ce qu’il avait vu ses parents endurer au fil des années . Il n’avait pas eu le meilleur des exemples , pas exactement le truc parfait auquel on pouvait se fier et calquer sa vie future , alors il avait choisi la solution la plus simple , celle qui s’imposait à lui ,à savoir ne pas croire à toutes ces connerie et être libéré de toute les belles illusions formées autour de ce sentiment d’amour . Ca servait à quoi au final ? A part a faire vendre des chocolats et des cartes parfumés , à rendre les chanson un peu plus triste et la vie des hétéros de bonne famille un peu moins ennuyeuse . Ca ne servait à rien si 9 fois sur 10 ca se finissait dans les larmes et dans le sang . Après tout même les conte de fée était bidon , on ne voyait jamais la suite . La phrase « Et il eurent beaucoup d’enfants » était censé nous satisfaire mais peut être que Cendrillion était stérile au final , que le prince l’a quitté et qu’il à fini pilier de bar à raconter les histoire de son amour de jeunesse et à se taper des prostitués pendant que son ancienne petite amie faisait la femme de chambre pour un connard de roi qui la violait à la fin de son service … Les histoires d’amour finissent mal en général par vrai ? Et c’était pour toute ces raisons qu’il avait inconsciemment décidé que Peter et lui serait les meilleur ami du monde , que rien ne viendrait ce mettre en travers de ça . Pas même ce qu’il ressentait quand celui-ci avait le malheur de le toucher un peu trop , c’était rien et avec le temps ça passait de toute manière alors pourquoi tout gâcher pour ça ? !

Venir avait été une putain de mauvaise idée , il le savait et au fond de lui il avait du mal à encaisser le fait que Peter le voit dans cette état , ne tenant pas debout , pathétique et d’espéré . Mais ça ne comptait plus étant donné que de toute manière il allait partir , ne plus être la pour lui faire des leçon de moral à la con . Liam parti dans un rire quasiment hystérique , incontrôlable , le genre de rire qui donne sincèrement envie d’en coller une à la personne qui se permet de le sortir .


- Ooh’ okay , t’a decidé de me faire passer un alcootest ? T’es devenu flic c’est ça ? De toutes manières tu m’as parfaitement bien fais comprendre que t’en avais plus rien à foutre , alors je vois pas vraiment pourquoi je devrais te rendre des comptes , c’est mon problème si j’ai envie de choisir cette douce nuit pour avoir un putain d’accident de voiture et me vider de mon sang . De toute façon tu te casse pas vrai Pfouut , envolé Peter . C’est toi qui t’en fous , tu t’en fous de te casser , de jouer le putain de lâche et de me laisser tout seul dans cette foutu ville .

Liam se rapprocha de lui enfin essaya mais dés qu’il manqua de tomber comme le gros con qu’il était et il se rattrapa de justesse à Peter . Bordel qu’est-ce qu’il allait faire sans lui . Il posa ses yeux dans les siens , la colère qu’il ressentait deux seconde auparavant un peu envolé .

- Ton canapé est pas très stable , j’ai le regret de t’informer que tes meubles sont vraiment pourries .

C’est lui qui n‘était pas stable mais c‘était pas très grave , dans l‘état ou il était il n‘y avait pas de grande différence . Il était aussi celui qui était con , qui l’avait été toute ces années et qui le serait surement encore . Comment il avait pu croire une seule seconde qu’il pourrait vivre sans Peter . Ca lui paraissait impossible , comme si on lui enlevait une parie de son corps , un œil ou quelque chose comme ça . Il pouvait bien sur le remplacer par une prothèse mais ça ne serait plus jamais pareil , il aurait perdu un de ses sens , et perdre Peter lui faisait le même effet . Et assis sur le canapé , Peter au-dessus de lui , sa mains caressant son visage , le gout amer de la vodka qui lui faisait mal a la gorge maintenant , l’envie de serres Peter dans ses bras et de ne jamais le lâcher , il écoutait mais tout ce qu’il disait n’avait aucun sens . Vraiment pas , c’était quoi son problème ?

- Arrête okay , arrête de m’embrouiller le peu de cerveau qui me reste à cause de toutes les conneries que j’ai pris ce soir . Je vois pas le problème , t’as besoin de moi , j’ai besoin de toi . On pourrais tout aussi bien aller se marier à Las Vegas si on en avait envie alors c’est quoi le putain de problème ? Pourquoi tu cherche à te tirer ? Je m’en fiche de toute tes excuses bidon , je vais oublier de toute façon alors dis le moi . Dis le moi et j’arrêterais d’essayer de te faire rester .

De une il n’allait pas oublier, même si sa tête tournait , qu’il faisait un effort surhumain pour garder le contrôle et qu’il n’avait plus vraiment toute sa tète il ferait tout les efforts possible et inimaginable pour se souvenir et cette conversation , il était même prés à l’écrire dans son portable ou une connerie dans le genre ( un jour je l’ai fait , ca marche pas . J’ai écrie « fait leurs la gueule demain matin » impossible de me rappeler pourquoi et à qui humhum )

C ‘était cette sensation , celle qu’il recherchait à chaque fois . Tout le temps , quand il baisait n’importe qui . Parce que personne ne lui avait fait ressentir ce que Peter lui faisait ressentir à ce moment la . C’était surement l’alcool , étant donné qu’il n’avait presque rien fait , mais c’était déjà trop . Liam savait que Peter allait l’arrêter comme il le faisait toujours mais pour le moment il en profitait , parce que lui il avait une excuse il était complètement bourré . Liam laissa ses mains s’aventurer un peu partout , caressant le corps de Peter avec un désir non dissimulé , sans jamais quitter ses lèvres . Il avait envie de lui , comme jamais il n’avait jamais envie de lui . C’était surement l’alcool , la peur de le perdre , le tout mélangé . Il n’en savait rien . Détachant vaguement ses lèvres des siennes il lui mordilla vaguement le lobe de l’oreille avant de lui murmuré , d’une manière presque anima
l « Tu sais depuis combien de temps j’ai envie de ça ? » Il ne réfléchissait plus clairement de toute manière , le désir était si fort qu’il était certain d’exploser . Vraiment .
[list]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: [Caldwell House] You know, I give up too. | Liam <3 Jeu 6 Aoû 2009 - 1:59

    Vous savez ce qu'on dit? Que l'amitié filles & garcons ne marchent jamais...Que d'une manière ou d'une autre, ils finissent par baiser ensemble et qu'au bout du compte tout le monde se retrouve avec plus de complications parce que les gens sont programmés comme tels non? Destinés à merder à un moment ou un autre alors pourquoi seraient-ils différents? Pourquoi? Ils l'avaient toujours été pourtant... Du jour où Pete avait débarqué à Ocean Grove, du jour où il avait haussé la voix pour envoyer se faire foutre les autres, du jour où il avait aperçu Liam en train de fumer une clope sous le porche alors qu'il pleuvait ce jour-là... Il s'en souvenait comme si le moment se passait right now. Il le revoyait encore. Ouais, toujours aussi beau malgré le temps qui passait, le fait qu'ils n'avaient désormais plus quinze et dix-huit ans (ui je change leurs âges roh sinon c'est pas crédible)... Le fait que... Ouais, tout ça. Tout avait changé. Le lycée... Les gens... Même son pays avait changé depuis les guerres entre Catholiques et Protestants alors pourquoi en restaient-ils toujours au même point? Toujours là... A se demander si un jour ils seraient capables d'avancer. Bien sûr, Liam ne s'était même jamais posé la question et c'était sans doute pour ça qu'il se retrouvait maintenant ici dans l'appart de Pete complètement bourré. Il n'avait jamais prit conscience qu'ils ne pourraient raisonnablement pas être toute leur vie ensemble...Certes, Pete n'avait jamais été raisonnable. Ils n'avaient jamais été raisonnable mais il avait du trouver le courage de l'être, de résister à la pression des lèvres de Liam sur les siennes et de lui dire qu'il allait se barrer sinon il courrait vraiment à sa perte... A leur perte à tous les deux. Il ne fallait garder que les bons souvenirs.. Et même si Liam souffrait eh bien, il ne l'aimerait jamais comme Pete l'aimait. Il ne pouvait pas, n'en avait jamais été capable et puis pas comme si Pete avait réagi avant... Pour lui, pour eux, pour Liam.Pas comme si il avait été prévenant. Maintenant, ils étaient trop proches. Trop proche pour que Liam ne sache pas que ouais, il l'aimait. A en crever. Comme dans un roman Arlequin... Fuck... Il aurait juste à brûler toutes leurs photos, brûler son album de lycée, enlever toutes les lettres qu'il lui avait donné comme un jeu débile entre eux, effacer tous les mails, tous les textos, jeter tous les cadeaux, lui redonner toutes les fringues qu'il avait laissé... Mais il oubliait une chose. Pete oubliait que les souvenirs ne se jettent pas à la poubelle... A moins de subir une intervention chirurgicale de la part d'un savant fou déguisé en souris voulant conquérir le monde. (... j'ai trop regardé minus & cortex quand j'étais pitite ptdr). Memories were here. Locked.

    - MAIS BORDEL LIAM QUAND EST-CE QUE TU VAS COMPRENDRE QUE C'EST A PROPOS DE MOI ?? Je... Je sais pas comment te faire comprendre et vas-y fous toi dans le fossé, en plus, gros con c'est moi qui suis censé te débrancher à l'hopital... Sentant Liam se raccrocher à lui il le repoussa, l'observant quelques minutes, interdit avant de le reprendre dans ses bras. Il pouvait le laisser hein? Ouais mais il devait profiter de lui, encore un peu... Profiter de son odeur. Qui subsistait encore malgré les relans de whisky et de toute ce qu'il avait pu prendre au cours de la soirée. - T'es vraiment qu'un pauvre con Liam Crowley. De croire que je m'en fous. Agrippant ses mains au tissus noir, Pete posa sa tête sur l'épaule de Liam... Il avait toujours fait ça pour le calmer, pour l'apaiser, laissant son nez se balader le long de son cou, de sa machoire... Liam avait toujours marché dans ce plan... Avant. Ils avaient toujours été comme ça. Une équipe... Comme Tic & Tac. Ah ouais? Mais il était temps de mettre fin au tournage right?

    Affichant un éspèce de petit sourire triste, celui qu'il ne réservait aux gens que dans les occasions très spéciales, Pete observa Liam quelques instants... Se marier à Las Vegas hein? Et après? Que se passerait-il après? Il serait vide. Vide parce que pour Liam tout ça n'était qu'une immense mascarade. Il l'emmènerait à nouveau dans les boîtes, ils boiraient comme des trous et finiraient par s'endormir sur le sol de la chambre, trop bourrés pour atteindre le lit et comme à son habitude, le lendemain, Liam continuerait la routine habituelle. Et Pete serait vide. Encore & encore. Et il trouverait un moment pour partir un peu plus tard... Encore plus tard. Toujours plus tard. Jusqu'à ne plus avoir le courage de le faire, jusqu'à rester danser toute sa vie dans les bras de Liam.. Jusqu'à ce qu'il en crève, jusqu'à ce que Liam s'aperçoive de quelque chose, qu'il lâche une phrase malheureuse après un bourrage de gueule trop intensif... Et Liam se barrerait. Alors oui, oui, il comptait le faire avant. Avant de se faire briser le coeur qui lui restait. Les morceaux pas tout à fait intacts. Il préférait en rester là et ne pas voir ce que ça donnait d'avoir le coeur détruit. Vide. Complètement Vide. Et de se dire qu'on aurait beau acheter tout et n'importe quoi, de l'amour à petite dose, rien ne suffira jamais. Rien ne le remplacera jamais.

    - Juste... Fais-moi confiance d'accord? Tu l'as toujours fais, non? Alors pourquoi pas maintenant, Liam hein? Pourquoi pas maintenant? Si je te disais un truc avant, tu le faisais, sans poser de questions, sans me dire ce que je devais faire alors s'il te plaît... Fais-le, pour moi... Arrête ça. Arrête de me demander. Je peux pas te répondre. Je peux pas, Liam... It's too painful. Even for us.

    Comme si Pete était assez con pour tout lui dire, là maintenant... Non, il connaissait Liam et sa capacité à se souvenir des choses qu'il voulait même complètement bourré, complètement défoncé il était capable de vous ressortir des fragments et il ne voulait pas qu'il se souvienne de celui-là, il ne voulait pas qu'il se souvienne de ses mains parcourant son visage pour ne pas en oublier les traits... Parfaits. Comme d'habitude. Il ne voulait pas oublier. Se souvenir de lui, toujours, peu importe comment ou quand, il voulait se rappeler.

    C'était comme si le Pete... Celui qu'il avait construit au fil des années, le meilleur ami de Liam Crowley, le type qui se tapait à la fois tout le monde et n'importe qui, celui qui ne se départait jamais de ce petit sourire arrogant au coin des lèvres, celui que tout le monde adorait détester... C'était ça. Et il goûtait aux lèvres de Liam comme un aveugle ayant retrouvé la vue, il y allait désespérément, avidement... Pour tout ce temps où il avait voulu le faire... Et il manquait de temps, il manquait de temps pour lui faire comprendre tout ce qu'il ne pouvait pas lui dire alors il lui donnait tout au travers d'un baiser, de leurs langues dansant l'une contre l'autre... Suçotant la langue de Liam, il descendit sa bouche sur sa lèvre inférieure, mordillant légèrement, savourant à nouveau le goût qu'il avait, ce goût unique qui lui faisait perdre la tête tandis qu'il sentait les mains de Liam sur son corps, partout, comme jamais il ne s'y était aventuré avant... Et la sensation n'avait rien de comparable avec tout ce qu'il avait pu tester... Comme mecs, comme femmes, comme drogues, comme alcool. Rien n'était mieux que ça. Son souffle devînt hiératique, presque gênant en entendant ce que disait Liam. Il ferma les yeux et ses mains se glissèrent automatiquement sous la chemise de Liam, déboutonnant les boutons noir un à un... Ses paupières se rouvrirent pour poser son regard dans celui de Liam, à nouveau.
    - Depuis la première fois que tu m'as vu dans ce putain de lycée... Il le savait, l'avait toujours su rien qu'à la façon dont Liam le regardait mais... Ils avaient toujours été plus que ça. Mais maintenant qu'il allait partir, il avait besoin de posséder chaque part de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: [Caldwell House] You know, I give up too. | Liam <3 Ven 7 Aoû 2009 - 0:52


    Il savait ce qu’il faisait , du moins quand il avait sauté dans sa jeep après s’être tapé beaucoup trop d’alcool pour se rappeler du nombre de verre qu’il avait bu il avait une idée clair en tête : convaincre Peter que la meilleure solution était de rester . Dans son cerveau bousillé il avait tout préparé , un discours stupide , bourré de cynisme mais qui voulait dire une seule et même chose : Reste . Mais arrivé à destination il avait bien évidement tout oublié et les choses commençaient à ne pas prendre le chemin qu’il voulait . Il n’était plus convaincu qu’il allait réussir maintenant , il était persuadé que ce serait simple , qu’il n’aurait qu’a dire la vérité , a avouer pour une fois qu’il avait besoin de lui . Mais bizarrement ca ne semblait pas être suffisant et Liam perdait doucement patience . Pour le moment il n’avait ni la réponse qu’il avait espéré avoir en venant ici ni la certitude que Peter allait rester . Puis il fallait bien avouer que ce déchirer complètement la tête ne semblait plus vraiment avoir été une très bonne idée , il ne comprenait quasiment rien et ne tenait pas vraiment sur ses jambes . En somme il était pathetique et il ne voulait pas vraiment que Peter sans rende compte , même si il l’avait vu dans de pire état . Bah ouais ils avaient passé dix années toujours fourés ensemble alors Peter le connaissait pratiquement par cœur . Il était le seul à qui il n’avait jamais réussi à mentir , à éloigner de lui à coup de répliques cinglante et blessante comme il faisait avec la plupart des gens . Peter savait que lorsqu’il était blessé et vexé il sortait ses griffes et il ne s’en était jamais offusqué , parce qu’ils étaient une équipe . Alors comment les choses avaient pu déraper de cette manière ? Pourquoi il partait bordel ? Sans lui ?

    - BORDEL mais si la foutu situation était inversé tu crois que tu me laisserais m’en tirer comme ça ? T’en fais pas avec un peu de chance je me tuerais sur le coup t’auras pas à t’occuper de ça . Si j’ai pas trop plié la Jeep je te la lègue par contre . Il se sentit bizarre quand Peter le prit dans ses bras et se calma vaguement , c’était toujours ce que la sensation du corps de Peter contre le siens avait comme effet sur lui . Il entoura ses bras autour de lui et posa sa tête sur son épaule , comme il avait l’habitude de le faire , comme si c’était naturel . Je sais , mais c’est pour ça que tu m’aime non ? Et t’es pas mieux je te rassure . Bordel comment il allait faire pour vivre sans lui , sans la place rassurante qu’il trouvait quand il était prés de lui . Mystère et boule de gomme .

    Le plus con dans tout ça c’est qu’il ne se rendait même pas compte que cette situation les détruisait et les bouffaient de l’intérieur . Liam s’était tellement bourré le crâne de belle paroles et de promesses d’amitié éternelle qu’il ne s’était pas rendu compte à quel point sa relation avec Peter était complexe . Il était la dernière personne au monde qu’il avait envie de faire souffrir et pourtant croyez moi , faire souffrir les gens il avait l’habitude et ca ne le dérangeait même pas vraiment . Sauf quand on rajoutait Peter dans la balance , les choses changeaient de manière radicale . Il n’avait jamais voulu lui faire du mal et il s’était bêtement dis que cette amitié tordu était ce qu’il y’avait de mieux pour eux deux . De toutes manière c’était tout ce que Liam pouvait se permettre de lui offrir et c’était toujours mieux que l’autre solution , a savoir de plus avoir Peter dans sa vie . Alors un part de lui , celle qui était égoïste et complètement paumée , voulait qu’il reste même si il avait surement des raison de partir , de vouloir mettre de la distance entre eux et de lui en vouloir même . Parce qu’il n’était pas non plus stupide , même si il ne faisait que lui dire qu’il n’était pas le problème il se rendait bien compte que ça avait surement quelque chose à voir avec lui , avec eux au moins .

    - Parce que bordel , tu m’as jamais fais de coup comme ça avant . Tu crois que je suis con au point de te laisser partir sans rien dire ? Je peux pas d’accord ? Je vois vraiment pas ce qui peut être si grave , tu sais très bien que … que tu peux tout me dire connard . Alors à moins que t’es changé de sexe et que tu te sois fait pousser un vagin je vois pas vraiment ce qui pourrais me faire fuir .

    Painful ? Bordel , si au moins il lui disait il serait contre quoi se battre . Il saurait si il avait fait une connerie ou quelque chose dans le genre . Il ne comprenait rien et essayait de contrôler l’alcool et l’envie qu’il avait de fondre en larme et de s’accrocher à sa jambe pour l’empêcher de partir . C’était son plan B d’ailleurs , si le reste ne marchait pas . De toute manière il était vraiment trop bourré pour réfléchir .

    C’était comme si tout ce qu’ils avaient fait pendant 10 foutu années , tout les moments qu’ils avaient vécu les avaient mené à cette situation à leurs deux corps collés l’un contre l’autre plus que jamais . Parce qu’il avait beau être dans un sale état même Liam se rendait compte que ça n’avait plus rien d’amical , que tout ce qu’il voulait c’était sentir la peau de Peter contre lui et ne jamais quitter ses lèvres . De toute manière plus rien n’avait d’importance , il allait partir pas vrai ? Ils n’allaient plus jamais se revoir alors autant se dire adieu en beauté right ? Le souffle court et l’esprit totalement embrouillé par le désir qu’il ressentait , Liam laissa échapper un gémissement rauque en sentant les mains de Peter sur lui , la simple sensation presque électrique de leurs deux peau avait un effet quasiment incontrôlable sur lui . Il savait que c’était ce qu’il avait toujours voulu , ce qu’il avait toujours essayé de cacher . Mais maintenant c’était trop tard , trop tard pour reculer . A chaque fois qu’ils avaient commencé à aller plus ou moins loin Peter avait toujours été celui qui reculait , qui arrêtait le premier avant que les choses ne dérapent et bizarrement en le sentant mordiller sa lèvres et jouer de cette manière avec leurs deux langues il avait l’impression qu’il n’allait pas arrêter … plus maintenant . Et ce n’était pas Liam qui allait le faire étant donné qu’il était complètement hors de contrôle . Ne quittant jamais sa bouche il souri vaguement avant de murmuré , ses lèvres presque toujours collé au siennes :
    - Je savais que j’étais pas seul qui y pensait comme un dingue . Il ferma sa trop grand bouche et écrasa à nouveau ses lèvres sur celle de Peter , c’était le cas il y’avait toujours pensé et aujourd’hui il pouvait au moins l’avouer . Parce que l’alcool rendait tout plus facile . Dun geste adroit il enleva la ceinture de Peter et glissa une main dans son jean , se dégageant jamais trop longtemps sa bouche de lui .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: [Caldwell House] You know, I give up too. | Liam <3 Ven 7 Aoû 2009 - 17:07

    "Aujourd'hui est le premier jour du reste de ta vie." Vous savez cette inscription retrouvée sur un banc à Central Park que vous avez entendu trop de fois pour même vous en souciez? Eh bien, Pete avait l'impression de la vivre en ce moment même... Comme si deux vies allaient être séparées. Il y avait celle avec Liam et celle sans Liam. C'était aussi con que ça hein? Il aurait pu faire un effort, le garder, refouler toute la peine qu'il ressentait chaque fois qu'il posait un peu trop ses yeux sur lui mais ça ne marchait pas comme ça, rien ne marchait comme ça, il fallait toujours qu'à un moment ou un autre quelqu'un paye l'addition, les pots cassés or whatever et il ne voulait pas être ce type, il ne voulait pas donner encore & encore pour toujours reprendre. C'était Liam for christ sake, et il avait passé la moitié de sa vie avec lui mais il ne pouvait pas continuer comme ça, il ne pouvait pas lui dire, lui faire comprendre que bordel... Il était amoureux de lui. Ah ah, ça y est il l'avait dit hein? Mais quelle différence ça faisait de lui dire ou ne pas lui dire? Ca n'améliorerait rien du tout au contraire, Liam se contenterait de se casser, sans jamais vouloir entendre parler de lui à nouveau... Il ne fallait pas compter sur un simple je t'aime pour régler le problème. Leur problème. Celui qui naviguait entre eux depuis près de dix ans. Ils auraient mieux fait de baiser et ne plus jamais se revoir ensuite, ça aurait sans doute moins compliqué les choses, il n'aurait pas eu le temps pour tomber amoureux de lui et ne s'en rendre compte que bien des années plus tard, il n'aurait pas eu à le quitter, à le voir souffrir, à souffrir lui-même de cette situation. Non, ça aurait été plus simple si Liam n'avait été qu'un coup parmi tant d'autres, un de ces mecs qu'on ne revoit pas... Par qui on veut à tout prix être baisé mais dont on se fout complètement. C'était un peu ça hein? C'était ce dont il avait toujours rêvé... Right, Pete... But you were in love with him so what was the point? Ouais, il n'y avait aucun intérêt à ça. Rien du tout. Que du vide, du néant. Tout ce qui allait résulter de leur petite discussion de merde. Tout ça allait partir en fumée.

    - Oh toujours aussi drôle hein? Ouais mais on parle de faits réels, Liam pas de suppositions... C'est moi qui part, pas toi et je... Je le ferais pas si je pouvais pas faire autrement okay? Et je suis sûr que tu vas t'en remettre. Quelques soirées à boire et à baiser des mecs et tu devrais avoir même oublier mon nom. Il essayait juste de l'énerver, qu'il s'énerve un bon coup, lui gueule dessus, le frappe même il n'en avait rien à foutre mais ... Il n'en pouvait plus de lui faire du mal. Il ne voulait pas, n'avait jamais voulu mais c'était quoi l'intérêt dans tout ça hein? De se faire du mal à eux deux? C'était quoi le sens? Il n'y en avait pas, n'en aurait jamais alors tout ce qu'il pouvait faire c'était le tenir dans ses bras, serrer ses bras autour de sa taille sans jamais le lâcher... Comme si il pouvait rester là pendant une éternité. Il aurait bien voulu me direz-vous. Rester là, ne jamais bouger, se laisser couler dans du béton et ne jamais bouger. Ne plus jamais bouger. (jeux d'enfants powa ptdrrrrr). - Ouais c'est sans doute pour ça. Et il enfouit sa tête dans son cou un peu plus, laissant ses lèvres contre sa peau comme il le faisait toujours.

    Le problème voyez-vous est que souvent dans ces moments-là, vous essayez de vous rappeler les raisons qui vous poussent à partir... Et plus vous essayez, moins vous vous en rappelez. Moins vous vous souvenez pourquoi, comment, avec qui. Et plonger son regard dans celui de Liam ne l'aidait pas à mettre ses idées au clair, c'était encore pire. Pire que tout à l'heure, pire que de le voir complètement bourré, défoncé juste pour sa gueule. Tout ce qui trottait dans la tête de Peter c'était les souvenirs du lycée... Leurs souvenirs d'après. La fac et toutes ces conneries. Les fois où ils avaient été ramenés par la voiture de flic chez eux, se tenant la main à l'arrière de la voiture juste pour faire chier les deux flics homophobes à l'avant... Toutes les bagarres qu'ils avaient essuyées dans les bars juste parce que Liam lui avait mit une main au cul (Rolling Eyes) et que ça n'avait pas plus aux autres. Tous leurs coups de salop, tout ce qu'ils avaient pu faire... Et ça, ça allait lui manquer. Même pas le fait de boire, de se défoncer la gueule mais juste le fait d'être avec Liam. D'être avec Liam, de rire jusqu'à en perdre haleine, de le regarder dans les yeux et de tout de suite comprendre ce qu'il voulait, de finir ses phrases comme un couple de merde. Ouais c'était sans doute ça. Tout ce qui lui revenait en flash back, qu'il n'arrivait pas à éviter et qui lui arrachait un peu plus le coeur à chaque fois. Ecorché vif, hein? Sans doute, ouais, sans doute mais c'était le dure loi du départ, huh?

    - MAIS BIEN SUR QUE NON TU VOIS PAS, BORDEL. Si je veux pas te le dire, je fais encore ce que je veux, Liam... Je veux pas... Je te le dirai pas, quoique tu fasses, quoique tu dises alors arrête, arrête de me demander ce que je peux pas te donner ça t'amènera à rien de toute façon et tu le sais bien. Si je te le dis c'est toi qui partira, toi qui m'oubliera et je t'aurais plus jamais. Alors tais-toi, embrasse-moi, fais quelque chose, comme t'as l'habitude de faire.


    Son ton était rempli d'une souffrance étrangère, presque suppliant... Si les mots avaient franchi ses lèvres en cet instant, il aurait tout perdu et il le savait. Pete connaissait Liam autant que ce dernier le connaissait. Il lui avait toujours fait confiance, il avait toujours prévu ses réactions à l'avance et il savait que si il baissait la garde rien qu'une seule seconde, si il se laissait faire, tout serait fini. Eux, lui... Tout. Tout. Il n'y aurait plus que cendres et affliction.

    A ce niveau-là, Pete avait même perdu la capacité de penser, de réfléchir, d'être cohérent... Tout ce qu'il avait essayé d'être pendant toutes ces années à chaque fois que les mains de Liam se posaient un peu trop sur son corps, un peu trop près, toujours trop loin. Il l'avait repoussé, ils avaient éclaté de rire. Toute cette connerie. Mais maintenant, tout avait changé. Il allait partir hein? Alors la boucle était bouclée, ils allaient coucher ensemble... Et voilà, il allait partir. Même si Pete doutait fort de sa capacité à partir après ça. Après eux, après tout. Il s'en foutait, right now, il donnait tout ce qu'il pouvait à Liam et celui-ci lui rendait bien. Ses mains glissèrent rapidement le long des bras de Liam et il se débarrassa de la chemise de celui-ci, passant sa langue sur son torse, mordillant son cou, ses tétons,... Ses lèvres toujours contre celles de Liam, leurs deux langues se mêlant l'une à l'autre... Il n'y avait rien de romantique là dedans, non, c'était juste un besoin... Le besoin de le sentir, de l'avoir, de le toucher. Pour qu'il se souvienne toujours de lui, qu'il ne l'oublie jamais. C'était tordu hein? (:dingue: je sors ptdr) Ouais sans doute mais c'était Liam & Pete after all.
    - J'y ai ... Pensé... Depuis... Le premier jour où j'ai posé les yeux sur... FUCK ! Terminer sa phrase relenait presque au supplice lorsqu'il sentit les mains chaudes de Liam se glisser dans son jean ... Pete colla un peu plus son corps contre le sien si c'était encore possible et entreprit de défaire la braguette de son pantalon, sans jamais quitter ses lèvres ni ses yeux une seule seconde. Il ne pouvait pas s'en aller, pas maintenant en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: [Caldwell House] You know, I give up too. | Liam <3

Revenir en haut Aller en bas
 

[Caldwell House] You know, I give up too. | Liam <3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Apple Road & Lemon Street-