AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 TOPIC DE PARTICIPATION ▬ le bateau aux souvenirs.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Abel Corcoran
what is your secret ?
avatar

♦ Posts : 29
♦ Credits : mischief insane.

Status : husband, father.
Address : apple road.
Job/Studies : former military.
Activité(s) de quartier : brigade du quartier.


Message(#) Sujet: TOPIC DE PARTICIPATION ▬ le bateau aux souvenirs. Lun 10 Aoû 2009 - 19:15

      Le jeudi 20 août 2009, à 22h00. Crandon Park Beach, Miami, Floride, USA.


    Comme vous le savez déjà, la crémation de ce qu'on appelle le « bateau aux souvenirs » est l'événement attendu qui clôture la fête annuelle de Miami, et par extension, qui annonce la fin des vacances comme étant très proche. Les habitants d'Ocean Grove éprouvent toujours un certain plaisir à assister à cet énorme feu de joie, en sachant d'ors et déjà que leurs petits secrets ne sont plus qu'un souvenir partit en fumé, c'est le cas de le dire. Ce topic vous permet de réagir à cet événement, votre personnage peut donc amener un objet qu'il déposera dans le bateau puis observer le bateau prendre feu par la suite. Vous aurez donc le droit de poster un maximum de quatre messages dans ce sujet commun. Nous vous conseillons de, dans un premier post, parler de la soirée de votre personnage, de l'objet qu'il a choisi pour l'occasion et de raconter le moment où il le déposera sur le bateau. Puis, dans un deuxième post, essayer de raconter sa réaction au moment où le bateau brule, voir de placer quelques interactions avec d'autres habitants du quartier. Dans un troisième post, n'hésitez pas à décrire ce que ressens votre personnage concernant ses souvenirs envolés ainsi que la fin de l'été qui approche. Nous préférons vous laisser la possibilité de poster quatre messages si jamais vous avez envie d'en dire plus. Bien entendu, vous n'êtes pas obligé de respecter ce plan pour vos posts, mais essayez de suivre la même idée générale.

    Le sujet durera une dizaine de jours et prendra fin aux alentours du 20 août, au moment du changement de design et de la mise en place d'une nouvelle intrigue. Jusqu'à là, profitez-en (:



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: TOPIC DE PARTICIPATION ▬ le bateau aux souvenirs. Lun 10 Aoû 2009 - 20:58

LE BATEAU AUX SOUVENIRS
ft. Lyann E. Roosevelt


« Come on, come on, put your hands into the fire
Explain, explain, as I turn I meet the power
This time, this time, turning white and senses dire
Pull up, pull up, from one extreme to another. »


    Lyann s’était baladée presque toute la semaine sur la plage, profitant de sa dernière semaine de vacances de l’année, ou du moins, jusqu’à celle des fête du Nouvel An, où elle fermait sa clinque une semaine entière. Sur son chemin, chaque jour, elle avait regardé la barque avec attention, sachant ce qui l’attendait, ignorant si elle allait, oui ou non, y participé lors du grand soir. En observatrice, certes, elle serait présente sur les lieux… mais de là à savoir si elle oserait confier aux flammes ses plus intimes secrets ? C’était là une question qui l’avait hanté mais à laquelle elle s’était habituée, au fil des jours, et enfin, elle s’était résolue à participer à l’évènement – pour que ces pensées cessent, finalement, et aussi pour se libérer d’un poids, voir de plusieurs qui lui pesaient sur les épaules depuis tant d’années.

    Le soir J, au environ de 21h30, elle avait prit la direction de la plage, songeuse, se demandant encore si c’était là une bonne chose. Regardant sur son siège passager les deux cadres où des visages rayonnants lui sourirent, elle sût qu’elle n’avait pas tord d’agir ainsi ; ces regards lui faisait plus de mal que de bien, même s’il était les seuls souvenirs qu’elle conservait d’eux. À son habitude, elle fila à grande vitesse vers Miami, prenant des risques inutiles par simple plaisir de faire de la vitesse. Il n’en fallut pas long pour qu’elle atteigne le stationnement, où elle se gara, imitée par tant d’autres curieux venu voir cette drôle de cérémonie. Prenant sans les regarder les deux cadres photos, elle prit la direction de la plage, allant rejoindre la file des gens qui souhaitait participer à l’évènement, comme elle. Bien entendu, quelques visages lui étaient reconnaissables, des voisins, des patients, des anciennes connaissances… plusieurs personnes d’Ocean Grove se trouvaient à la Crandon Park Beach, en cette belle soirée d’août. Avait-il tous un de ces secrets qui les torturait sans cesse ? Elle n’en savait strictement rien mais sa nature curieuse se posait cette question chaque fois qu’elle croisait le regard d’une personne qu’elle fréquentait, de près ou de loin.

    Puis, plus rapidement qu’elle ne s’y attendait, ce fut à son tour de déposer ses objets dans le bateau aux souvenirs – c’est ainsi qu’on l’appelait. S’approchant lentement du lieu de crémation, elle s’agenouilla pour éviter de tomber à l’eau. Puis, inévitablement, elle posa un dernier regard sur ce qu’elle allait abandonner aux flammes : deux cadres où se trouvait des photos : la première où l’on trouvait un portrait d’elle et son frère, alors qu’il devait avoir environ quinze et vingt ans, une époque révolu pour elle, où ils souriait tous les deux, la seconde où elle se trouvait en compagnie d’un homme et d’une petite fille d’à peine quelques mois. Cette dernière photo lui brisa le cœur. Retournant les deux cadres pour ne plus voir ses visages qu’elle connaissait que trop bien, elle déposa ses souvenirs au fond de la barque avant de céder sa place à une autre personne.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: TOPIC DE PARTICIPATION ▬ le bateau aux souvenirs. Jeu 13 Aoû 2009 - 17:29

NOUS SOMMES MAITRES DE NOS SOUVENIRS.




    Comme tout habitant de Miami, Deborah Penright avait été mis au courant de la fête annuelle de Miami.Si elle n'avait pas goûté aux joies de participer au match de volley, elle avait bien envie de participer à la soirée du Bateau aux souvenirs.Malheuresement pour Deborah, la recherche de l'objet qu'elle voulait brûler fut coriace.Elle avait tout d'abord pensé à brûler la première robe avec laquelle elle avait défilé, cela aurait fait preuve d'une époque révolue.Mais il y avait bien plus significatif de ce qu'elle ressentait en ce moment, et son humeur néfaste n'avait bien sur pas échappé à son voisinage d'Ocean Grove.C'est alors que dans la journée, elle pensa à son alliance, mais brûler ce merveilleux diamant l'embêta par la suite.Elle pensa ensuite au portrait de Jack et d'elle-même, une photo de leur mariage, un portrait géant entouré d'un cadre en or.La photo était somptueuse, les sourires semblaient vrais.Elle avait presque envie d'y croire, de croire à cette photo, mais très vite la réalité revint dans sa tête.Ses yeux semblaient larmoyants, mais aucune larme ne vint rouler sur ses joues pâles.Elle finit par laisser ce portrait imposant au-dessus de la cheminée.Elle savait que Jack y tenait beaucoup, mais le transport du cadre semblait ne pas plaire à Deborah qui ne se voyait pas ammener le portrait jusqu'à la plage.Ce fut donc avec l'air le plus désespéré du monde que notre belle brune sembla penser que finalement elle n'irait pas à la soirée.

    L'après-midi se déroula comme les jours qui avaient précédés.Deborah et Jack n'échangaient que des banalités, des politesses, le genre de choses qu'on se dit entre époux mais qu'en général on cherche à tout prix à éviter.Préférant quitter cette ambiance morose, Deborah monta les escalies qui menaient à l'étage.D'un geste très net et ferme, elle ouvrit la porte de sa chambre et la refermit aussitôt du revers de la main, puis, dans un élan digne des plus grandes filles blasées, elle se glissa le long de sa porte qu'elle avait pris le soin de fermer à clé.Depuis quelques jours maintenant, les habitants d'Ocean Grove n'étaient guère surpris d'entendre le ton se haussait chez les Wagner en passant devant chez eux.En effet, les disputes se multipliaient, les menaces de séparation fusaient, il n'existait plus de geste tendre, affectif de la part de l'un comme de l'autre.Et cette ambiance, Deborah avait du mal à la supporter.Il était tellement difficile de savoir ce que son mari voulait, ressentait.Et les questions fusaient également dans la tête de Deborah qui commençait sérieusement à imaginer un avenir proche sans le terrifiant Jack Wagner.Et pourtant dieu sait qu'elle aimait, elle ne le montrait pas, jamais pour tout dire.Deborah était ainsi, très mystérieuse et difficile à cerner.Elle avait essayé de lui montrer, essayer de faire des efforts mais voyant que Jack passait le plus clair de son temps à travailler, la jeune femme avait pris le temps de s'ennuyer et parfois de voir les jours passer.Cette passion qu'avait Jack pour les affaires et le business avait poussé Deborah au pire des crimes lorsque deux personnes sont mariées.L'infidélité.L'adultère.Si elle soupçonnait son mari d'en savoir plus qu'il n'en paraissait, Deborah restait en ce moment même très méfiante vis à vis de l'homme qu'elle avait épousé.
    C'est alors qu'en repensant à son prore mariage, Deborah eut l'idée du siècle.Après s'être levé rapidement, la jeune femme s'était dirigé vers son dressing, il n'y avait qu'à franchir l'une des portes qui se trouvaient dans la chambre.En tant que mannequin, on ne comptait pas les centaines de paires de chaussures, de sac à mains griffés, de robes de soirées, et d'autres vêtements tout aussi luxueux.Son dressing était géant, c'était un peu son monde.La mode.Le mannequinat.En passant sa main sur certaines fourrures ou matières soyeuses, elle repensa à l'époque où les couvertures de Vogue lui étaient célébrées.Et ce temps là n'était pas encore révolu, mais c'était tout comme.Mais Deborah s'occuperait un autre jour de sa carrière, l'objet qu'elle allait brûler se trouver ici-même, dans son fabuleux dressing.Se dirigeant vers le fond de ce dernier, la jeune femme s'arrêta devant une des nombreuses portes des armoires et l'ouvrit.L'objet qu'elle allait brûler ce soir meme n'était autre que sa splendide robe de mariée.Deborah se rappela alors le moment où elle l'avait acheté, le moment où l'avait essayé, le moment où Jack lui avait retiré.Finalement, elle prit avec soin la pièce de tissu entre ses mains.De la dentelle blanche, des perles nacrées.Sa robe avait coûté plusieurs dizaines de milliers de dollars.Mais elle avait été fabuleuse à l'intérieur.

    Voyant la soirée s'approchait, elle prit finalement sa robe, sans regrets, enfila un long gilet gris sur sa robe rouge fleurie, puis sans dire un mot à Jack, sans prendre la peine de savoir où il se trouvait, où il comptait passer sa soirée et sans lui dire elle même où elle allait, elle prit les clés de son Aston Martin, cigarette aux lèvres, robe de mariée placée sur la banquette arrière, la jeune femme ne se pria pas pour griller certains feux, pour accélerer quand il ne le fallait pas.Seule dans sa voiture, elle venait de s'autoriser quelques larmes qui demandaient à sortir depuis longtemps.Elle qui s'était promis de ne jamais pleurer pour un homme, était en train de craquer en pensant à ce mariage impossible à sauver.Elle gara son Austin sur le parking de la plage, claquant la porte de sa voiture.La jeune femme semblait furieuse, et à la fois perdue.Les passants qui se trouvaient sur son chemin furent surpris de la robe qu'elle tenait entre ses mains, une robe sacrée pour tout dire.Son pas se fit accéléré, sa démarche toujours aussi sensuelle, elle ne cessait de passer sa main dans ses cheveux lisses.En arrivant sur la plage, certains furent étonnés de la voir ici, mais la plupart d'entre eux remarquèrent que le couple ne se trouvait pas ensemble et que la jeune femme comptait brûler une partie de ce qui représentait son union avec Wagner.S'avançant vers le bâteau et ne se gênant absolument pas pour doubler certaines personnes, Deborah jetta sa robe dans le bateau, regardant une dernière fois ce qui pouvait représenter son mariage, elle eut un sourire ironique mais ses yeux la trahissaient, elle avait pleuré.Elle finit par céder la place à une des personnes se trouvant derrière elle, s'asseya dans un coin en tentant de s'isoler légèrement du reste du groupe.Etait-ce la fin d'un mariage destructeur ou le début d'une séparation sanglante ? Seul l'avenir va désormais en décider...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: TOPIC DE PARTICIPATION ▬ le bateau aux souvenirs. Ven 14 Aoû 2009 - 15:40

Jeudi 20 Août. Toute cette semaine durant, lorsqu'il se promenait à la fête, le regard de Jovan s'était posé sur le bateau. Ses yeux lorgnaient cette grande barque, pendant que Jovan se demandait s'il allait ou non oser donner à ce bateau son plus grand regret. Et pourtant, il s'était décidé depuis longtemps. Il savait que le soir du 20 Août, il serait là, présent dans la foule à regarder danser les flammes qui dévoreraient les souvenirs de chacun. Il savait aussi quel objet il allait amener.
En revanche, ce qu'il ignorait, c'est s'il oserait le poser ou non dans un coin du bateau, et le regarder partir en fumer. Il avait beau retourner dans sa tête, il ne savait pas s'il oserait avoir ce geste.

Alors cet après-midi, il était resté chez lui, à Lemon Street. Il avait regardé un film dans sa chambre, avait écouté de la musique, et il faut l'avouer avait beaucoup tourné en rond. La semaine du 15 Août n'avait jamais été sa semaine préférée. Bien au contraire. Il avait essayé de passer outre, et avait même participé au tournoi de Volley. Mais ce n'était pas le moment de l'année idéal, et il était inhabituellement casanier. Même sa grand-mère l'avait remarqué. Mais elle n'avait rien dit, sachant très bien que le 15 Août 2009 était le douzième anniversaire de mort d'Ambra.

Sur les coups de 18h00, il s'était préparé. Il avait enfilé un T-shirt rayé bleu, et un jean. Il n'avait plus qu'à mettre des baskets, et il serait prêt. Enfin presque.. Il avait encore oublié de préparer ce qu'il allait jeter au feu s'il en avait le courage.
Il soupira légèrement, et se dirigea vers son bureau. Il tira sur le dernier tiroir en bas à droite, et en sortit une pile de feuille. Sous cette pile, il prit de sa main droite un dossier. Il rangea alors le reste de nouveau dans le tiroir.
Regardant le dossier avec attention, Jovan hésita un instant. Et au final, il se décida. Il attrapa un marqueur noir, et raya les trois mots inscrits sur la couverture du dossier. Il prit alors les feuilles à l'intérieur du dossier, et les rangea sous la pile dans son tiroir. Elles pouvaient encore servir. Mais cette couverture de dossier était symbolique, et il avait vraiment envie de s'en séparer.
Certain de pouvoir enfin jeter tout ça dans le bateau, il se leva, attrapa la couverture, prit une photo qui se trouvait sur le bureau, et mit tout ça dans un sac à dos.

Il sortit alors de sa chambre. Il se sentait lourd. Lourd de porter ce sac à dos rempli de ce souvenir. Mais en même temps léger. Léger parce qu'il allait enfin s'en séparer. En descendant les escaliers, il s'aperçut que sa grand-mère l'attendait en bas. Elle le regardait avec un petit sourire. Elle n'osait pas lui dire, mais elle avait été dans sa chambre ce matin. Elle y avait vu la photo, et avait tout de suite comprit de quel souvenir brûlant Jovan avait envie de se séparer.
Jovan s'approcha de sa grand-mère, lui colla un petit bisou sur la joue, et dit alors.
" A plus tard!"
Et il était parti, la laissant dans le hall de la maison.

Il se décida à 21h00. Il devait y aller. Il n'aurait pas le courage de replacer dans sa chambre les objets qu'il avait prélevé quelques heures auparavant.
Il fit la queue et ne dut pas attendre trop longtemps pour monter sur le bateau: sans doute les gens étaient-ils tout aussi pressés de vider leurs secrets. Parmis tout les objets déjà presents, Jovan trouva un endroit où il lui semblait bon de faire reposer ces souvenirs. Il s'agenouilla alors, et ouvrit son sac à dos. Il en extirpa le dossier vide sur lequel il avait rayé trois mots, et en sortit la photo. Ses yeux se posèrent alors dessus. C'était la photo d'une bande de copains, tous riant, avec une canette à la main ou un joint dans le bec. Ils semblaient tous heureux. Heureux, shootés ou saouls. Mais ils respiraient le bonheur à ce moment-là. Ils étaient en tout cinq, et le deuxième en partant de la gauche n'était autre que Jovan, une canette de bière à la main. Cette photo datait de Juin 2007, elle avait été prise à Boston. Jovan regarda un à un les têtes de ses potes, et puis il plaça la photo dans le dossier vide. Il ne connaissait que trop bien les têtes de ces copains, et ne connaissait que trop bien ce dossier. La preuve, dès s'il fermait les yeux, et voulait se souvenir, il les revoyait, tous, un à un.

Il se releva alors, et jeta pour la dernière fois son regard sur le dossier, la gorge encore toute nouée, et s'en alla vers la sortie du bateau. C'était à une autre personne de venir déposer ici le reste d'un souvenir. En sortant du bateau, Jovan y vit une phrase, sculptée dans du bois. c'était une phrase de Michel-Ange "Dieu a donné une soeur au souvenir, et il l'a appelé espérance". Il avait peut-être raison ce Michel-Ange. Après tout...
Revenir en haut Aller en bas
Georgie Keily
the light is all but gone.
avatar

♦ Posts : 7869
Multinicks : teza, jemima, reggie, louisa, matt & selina
♦ Credits : ava@mine ~ sign@tumblr

Status : single mom; flirting in secret w/ irving; still in love with her ex husband
Address : #1523 apple road, w/ rhys
Job/Studies : firefighter.
Quote : remember yourself as a little girl, she is counting on you to protect her.
Activité(s) de quartier : brigade du quartier.


HALL OF FAME
To Do List: having a baby, visit Antwon, stop rushing to him, stop thinking about it, stop being selfish, heal, never open her heart to love again.
Contact List:
RP status: [ ■ ■ ■ ] ; irving - marcus - xavi

Message(#) Sujet: Re: TOPIC DE PARTICIPATION ▬ le bateau aux souvenirs. Lun 17 Aoû 2009 - 18:28




Il y a deux chose que Jazzlynn déteste par-dessus tout, l’hypocrisie, et ça le monde en était malheureusement infecté, notamment les petits sourires des habitants d’Ocean Grove. Et son passé, ce qu’elle voit comme un poison qui la ronge de l’intérieur. Comme si une saleté de parasite était venu se nicher au plus profond de son être avec pour seul but, la torturer jusqu’à la rendre folle.
Les vacances étaient toujours un des moments les plus dure à passer. Même si elle s’arrangeait toujours pour être occupé, il était parfois difficile de trouver une occupation et ainsi lui permettre d’oublier ce qui l’a torture et l’a fait horriblement souffrir. Chaque année depuis qu’elle est ici elle ne loupe pas d’aller voir le bateau à souvenir brûler, emportant dans les flammes une chose si précieuse et si dangereuse à la fois. Les deux premières années elle n’arrivait pas à prendre de décision, elle ne savait pas ce qu’elle pourrait emmener et jeter dans le bateau. En réalité il y avait tellement a oublier qu’elle ignorait par quoi commencer.

Ce matin elle ne parvenait pas à sortir de son lit regardant le plafond comme si il allait lui donner une réponse. Bien sur elle savait que brûler un objet n’était que symbolique, mais y croire aidait peut être. La première année elle fut surprise de tout ce qui pouvait être jeté dans ce bateau, de tout les objets insolite qu’elle avait pu y voir, des visages tristes ou plein d’espoir qu’elle y voyait. Comme si chaque habitant espérait ainsi se débarrasser de leur démon comme si cet acte symbolique représentait bien plus encore qu’il n’était sensé le faire d’ordinaire. C’est alors que sa jeune sœur déboula dans la pièce soudainement. La jeune fille était souvent pleine d’entrain en passant le pas de la porte de la chambre de sa sœur aînée. Elle était son pilier dans cette maison où tout le monde semblait faux. Bien qu’elle ait sa part de secret, elle était tout sauf hypocrite, et c’est bel et bien ça qui la répugnait, une chose qu’elle partage avec Jazzlynn.
Elle s’allongea près d’elle, croisant ses bras sous sa tête, regardant successivement le plafond et sa grande sœur.

    « Hmm tu m’as l’air complètement passionné dis moi, qu’est-ce qui t’arrive ? »
    « Je réfléchis. »
    « Et à quoi ? »
    « Tu sais ce que tu vas jeter dans le bateau ce soir ? »
    « Hmm spontanément je dirais maman. »


Lui répondit-elle avec arrogance et ironie. Jazzlynn lui adressa un regard désespéré avant d’éclater de rire avec sa jeune sœur. Si elle savait que la jeune adolescente ne s’entendait pas avec sa propre mère, elle ignorait d’où venait cette rage, peut être son remariage ne lui a-t-il pas plut. En réalité elle n’en sait pas plus, et ne souhaite pas questionner sa sœur, préférant la voir se livrer spontanément à elle.

    « Te casse pas la tête tu trouveras t’inquiètes, t’as toute la journée pour ça. »


Elle acquiesça d’un signe de tête accompagné d’un petit sourire, avant que la jeune fille se précipite hors de la chambre aussitôt après avoir entendu un coup de klaxon, « j’y vais, je suis demandée. » lui donna-t-elle comme seule explication.
Mais la journée défila tellement vite, qu’il était presque l’heure et qu’elle ignorait encore quoi prendre. De plus entre sa journée plage, ses divers rencontre, elle n’avait pas vraiment eu le temps de se pencher sur la question. C’est à peine sortit de la douche enfilant une simple petite robe blanche qu’elle eu le déclic. Elle se souvenait avoir garder une peluche, une peluche très symbolique à ses yeux. Représentant une période complètement révolu de sa vie. Une période qu’elle souhaite complètement effacé de sa vie même si elle sait que c’est complètement impossible. Comment effacer un être de sa vie ?

Elle mit la fameuse petite peluche bleu brodé au nom de « Dylan » dans son sac, elle n’oublia pas ses clef et sauta dans son hummer noir. Sur la route caché par ses ray ban elle ne put s’empêcher de verser quelques larmes en souvenir de cette courte période magnifique à ses yeux bien que difficile. Elle savait que ça lui imposerai à tourner la page, que c’était les dernières larmes qu’elle verserai pour lui, qu’elle devrait maintenant avancer. Bien que c’était difficile, bien qu’arriver devant le bateau elle hésita longuement, elle finit par l’y jeter, rejoindre ainsi les nombreux objets déjà déposé. Elle le regarda un moment se demandant si elle ne devrai pas plutôt le récupérer et oublier ça, et finalement elle recula, ne plus l’avoir dans son champ de vision l’aiderai surement. Elle partie s’assoir non loin de là, regardant ou plutôt observant chaque habitant déposer leurs objets, se demandant ce qu’il pouvait bien pouvoir signifier pour eux.




_________________
 
i'll be the one, if you want me to, anywhere, (i would've followed you), say something, i'm giving up on you. (and i will stumble and fall), i'm still learning to love, just starting to crawl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t12600-georgie-lonesome-road http://www.filthy-secret.com/t11427-journal-de-bord-de-georgie-keily http://www.filthy-secret.com/t13746-og-n1523-apple-road-famille-jacobsen-keily#513162
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: TOPIC DE PARTICIPATION ▬ le bateau aux souvenirs. Mar 18 Aoû 2009 - 14:19



we can't clear everything and say it's alright.
nothing's gonna be right now.


    Les mois passent à une vitesse folle sans qu'on ne s'en rende compte. Les vacances touchaient déjà à leur fins et Alvira reprendrait bientôt la route de l'université. Non pas que cette idée lui déplaise, au contraire elle adorait ses études mais ne rechignerait pas si quelques jours de plus en vacances lui serait accordé. Bien sur, et comme bien trop souvent, rien ne s'était produit comme elle l'avait espéré. Le destin avait encore cruellement frappé sa petite vie qu'elle espérait plus calme. D'abord de vieux souvenirs, bons comme mauvais, avaient refait surface sans prévenir sous l'apparence d'un homme qu'elle croyait avoir perdu à jamais. Forcé de voir que le destin n'en avait pas fini avec elle, ni avec eux, elle s'était replongé dans de vielles photos qui lui faisaient plus de mal que de bien. Elle n'arrivait plus à comprendre, ni à entendre, ce que son cœur, et son âme, lui disait. Elle se sentait désarmée face à la tempête qui l'assaillait sans répit, à croire que la vie voulait la faire souffrir. Pour quelles mystérieuses raisons en était-il ainsi ? N'avait-elle pas assez souffert ? La tête sur le point d'exploser à force de se poser des questions, elle se calma en prenant une douche froide qui eut le mérite de lui remettre les idées en place. Bien sur il n'y avait pas que cela. Si ses souvenirs la hantait, l'image de Victoria endormie sur son lit d'hôpital ne la quittait plus et le sommeil ne lui venait plus comme avant. Son amie lui manquait cruellement et elle ne parvenait toujours pas à comprendre ce qui s'était réellement passé. Elle ne pouvait pas compter sur Rhys pour lui dire quoique ce soit, d'ailleurs ils ne s'étaient pas croisés depuis, ou si vite qu'ils n'avaient pu discuter tranquillement de l'affaire. Elle nageait dans le flou le plus total. Comment reprendre le cours de sa vie après de tels évènements ? Comment continuer à croire que tout ira bien ? Alvira ne savait plus. Elle avait encore du mal à croire en l'être humain. Les seules personnes dont elle avait le plus besoin en ce moment n'étaient plus. Les regrets revinrent accompagnés de quelques souvenirs. Elle était peu sortie cette semaine, d'abord parce que l'envie n'y était pas, et puis parce qu'elle n'avait aucune envie d'une confrontation quelconque. Elle se connaissait et savait que cette période serait difficile à gérer et qu'elle serait, probablement, peu capable de se contrôler. Cependant en ce début de soirée elle se souvint d'une chose qui l'interpella fortement. Ce soir aurait lieu la dernière fête de l'été, le moment que beaucoup d'entre nous attends avec impatience. Bien que cette soirée marquait la fin de l'été, des vacances et donc des petits plaisirs, elle était très convoitée par les habitants d'Ocean Grove qui voyait là un moyen comme un autre de mettre au placard de mauvais souvenirs. Cette année Alvira n'échappa pas à la chose. Depuis quelques temps trop de choses trainaient dans sa tête et dans celle des autres. Elle avait grand besoin de se débarrasser d'un vieux carton devenant trop encombrant. Trop de questions, trop de méfiance. Elle monta au grenier là où sa vie était soigneusement rangée et cachée. Au fond elle pris un carton usé par le temps et en déversa le contenu sur le vieux parquet. Là elle redécouvrit en image sa vie, depuis son enfance jusqu'à il y a de cela deux ans. Elle entreprit de faire deux tas bien distincts et lorsque toutes les photos furent placées dans l'un ou dans l'autre elle pris celui sur sa gauche et remit ses vieux souvenirs dans le carton qu'elle ferma sans un nouveau regarde sur les images. Le souffle court, les larmes aux yeux, elle tenta vainement de calmer sa respiration. Tant de choses avaient changé. Se relevant, elle pris tout de même la peine de descendre les photos restantes et les posa avec soin sur le meuble à tiroir dans l'entrée. Elle délaissa le carton près de la porte et monta se changer. Finalement elle n'était pas si différente de ceux qu'elle haïssait tant. On cherche tous à se différencier, à prouver qu'on est unique alors qu'en vérité nous sommes tous les mêmes. Nous recherchons tous la même chose. Oui, nous voulons tous garder nos petits secrets bien enfouis. On croit pouvoir oublier en les jetant au loin mais tôt ou tard ils reviennent et la vérité éclatera. On peut se persuader du contraire mais jamais se leurrer complètement. Prête à assouvir ce que tant d'autres feront aussi, la jeune femme quitta sa demeure pour rejoindre le lieu du crime où déjà les habitants s'amassaient. Bientôt ce bateau qu'elle voyait très clairement brûlerait, emportant avec lui les malheurs d'Ocean Grove et les secrets que l'on veut tant garder. Se faufilant à travers la foule, cherchant à ne pas se faire remarquer, ne désirant parler à personne, Alvira atteignit enfin l'immense bateau et, peu impressionné par lui, elle y déposa, comme tous les autres, son vieux carton, lui jetant un regard mélancolique. Oui, il n'y a rien de plus difficile que de se séparer du passé. C'est ce qu'on désire le plus mais c'est aussi la tâche la moins aisé qui puisse exister. Une partie de nous brûlera dans ces flammes. Alvira resta quelques secondes sans bouger, fixant ce qui avait été sa vie, puis, elle se détourna et pris place loin de la foule sur un talus où elle pourrait contempler le brasier sans que personne ne la voit. Tous étaient venus pour la même chose et seuls les Dieux pouvaient encore connaître la valeur de chaque objets déposés dans le bateau. Quels secrets seraient si vite détruits ? Personne ne le saurait jamais, voilà bien l'utilité de tout ceci. Et maintenant on se demande si nous n'aurions pas dû prendre d'autres choses. Avons nous fait le bon choix ? En y pensant Alvira aurait eut une montagne de chose à mettre là-dedans mais le choix fût rapide. On ne peut pas se séparer de tout même si certaines choses sont plus compromettantes que d'autres.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: TOPIC DE PARTICIPATION ▬ le bateau aux souvenirs.

Revenir en haut Aller en bas
 

TOPIC DE PARTICIPATION ▬ le bateau aux souvenirs.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: La fête estivale annuelle de Miami-