AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (Scott's House) « Si j'avais le pouvoir d'oublier ... » [Nathanael G.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: (Scott's House) « Si j'avais le pouvoir d'oublier ... » [Nathanael G.] Sam 26 Sep 2009 - 18:54


« Si j'avais le pouvoir d'oublier,
j'oublierais.
Toute mémoire humaine est chargée
de chagrins et de troubles. »

Charles Dickens

LE TOPIC EST LA SUITE DU SUJET :
L'Abominable Vérité avec Maât Blythe-Sheldon.


    Septembre 2009, 18:47. Apple Road, Ocean Grove, Miami, Floride, USA.

    Scotty, toujours en état de choc avec la lèvre en sang, avança sur Apple Road pour rentrer chez lui. Que pouvait-il bien faire maintenant qu'il venait de se faire larguer par celui qu'il aimait ? Il était pétrifié, triste et malheureux. Rien de pire n'aurait pu lui tomber dessus. Désormais, Scott n'avait plus rien à perdre. Il était de nouveau seul sans personne ou plutot célibataire. Il pouvait faire ce qu'il voulait quand il le voulait avec qu'il voulait. Le problème était qu'il ne voulait que passer du temps avec Maât. Malheureusement, toute cette histoire venait de se terminer. Le jeune Matthews tremblait, tout son corps tremblait. Le choc de la rupture lui faisait encore beaucoup trop d'effet. Si cela continuait, il ne pourrait s'en remettre puisqu'il s'était donné à un homme pour la première fois de sa vie et comme à son habitude, au final, il s'était fait jetté. Il connaissait ce sentiment d'abandon. Mais ce fut bien la première fois qu'il en ressentait autant les effets. Son coeur pleurait, ses yeux pleuraient. Des larmes de peine naissaient de seconde en seconde et il ne pouvait les retenir.

    En ce début de soirée, Scott n'était plus le chef cuisinier du Four Seasons Hotel Miami. Mais un simple mortel qui subissait la douleur et la souffrance sans le vouloir. Pleurant toujours à chaudes larmes, le cadet de la famille Matthews traversa la route, ne regardant même pas si une voiture pouvait ou non le percuter. Il avait la tête ailleurs et sa mort ne pourrait que lui faire du bien en ces circonstances. Justement une voiture faillit le renverser. Cependant, il continua sa route sans regarder le conducteur ni même la voiture. Si Scotty avait fait attention, il aurait remarqué que cette voiture n'était pas comme celle que l'on trouvait généralement dans un parking puisque cette dernière était une Lamborghini. Le cuisinier continua alors sa lancée et se présenta devant sa porte d'entrée cherchant ses clefs dans son sac en bandoulière. Il les trouva et tenta en vain de les rentrer dans la serrure. Il tremblait trop. Il se calma et quelques minutes plus tard, il put enfin s'enfermer chez lui et boire autant qu'il le voulait pour oublier.

    Septembre 2009, 19:02. Maison de Scott Matthews & Tyler Hudsen, Apple Road, Ocean Grove, Miami, Floride, USA.

    Il se faisait tôt pour boire. Mais Scotty en avait grandement besoin. A peine fut-il arrivé chez lui qu'il se diriga directement vers le bar pour y sortir une excellente bouteille de vodka. Pas besoin de verre, boire à la bouteille était primordial pour aujourd'hui. Il voulait se saouler. Le verre n'était donc pas obliger. Il prit alors une première grande et énorme gorgée qu'il avala sans attendre. Puis on sonna à la porte. Revêtu de son caleçon et d'un simple t-shirt depuis son retour, il partit ouvrir sans pudeur, la bouteille de vodka sous le bras. Il entrebailla alors la porte et regarda qui pouvait bien être là.


Dernière édition par Scott Matthews le Dim 4 Oct 2009 - 18:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (Scott's House) « Si j'avais le pouvoir d'oublier ... » [Nathanael G.] Dim 27 Sep 2009 - 16:08

    La vie à Miami n’était pas si différente que celle de Los Angeles. Le soir, les bars étaient envahis par les jeunes employés voulant profiter de leur soirée, avec des amis, après une longue journée de travail. Nathanael avait tenté cette expérience, mais s’était vite résolu à quitter l’endroit. Parce que justement, voir des amis rire ensemble, se divertir, et affiner leur affinités était tout sauf bon pour le jeune homme encore solitaire. Bien qu’il n’avait pas trop de mal à se faire des amis, en si peu de jour le jeune avocat n’avait pas eu le temps de résoudre le problème. Les visages inconnus qu’il pouvait croiser un peu partout ne l’aider pas à se sentir chez lui. C’est ainsi que le jeune homme avait rejoint son véhicule et s’était mise en route afin de regagner sa demeure alors que sa montre n’affichait que 18h16.

    Filant dans les rues d’Ocean Grove, Nate ne tarda pas à rejoindre son propre quartier. Il pouvait à présent faire le chemin les yeux fermés, il avait déjà pris ses habitudes. C’est pour cela que lorsque la chanson proposée à la radio ne lui plaisait pas, il s’autorisait à changer sans se concentrer sur sa route. Et ce fut ce geste qui faillit lui coûter cher. En effet, dès qu’il releva les yeux, par pure réflexe, il appuya sur la pédale de frein avec frénésie. Un homme venu, de nulle part, s’était permis de traverser la route, l’air égaré. Nathanael, les mains crispées sur son volant, resta sous le choc un instant. Dans les premières secondes, il fut frappé sur le fait qu’un accident fut évité de justesse. Les autres secondes eurent une autre raison à ce silence et cette immobilité. Bien que le jeune homme ait continué son chemin, Nathanael avait déjà vu ce visage. Il était la cause de ses incertitudes. Malgré les années déjà écoulés, le jeune avocat allait jusqu’à se rappeler de son prénom. Avec un air d’incompréhension totale, il alla même jusqu’à murmurer : « Scott ? ». Il l’avait annoncé comme si ce qu’il venait de voir ne l’avait pas convaincu. Il avait eu besoin de le dire pour s’affirmer qu’il n’avait pas eu une hallucination. Il savait que le jeune Matthews habitait vers Miami, mais de là à le croiser, il ne l’avait pas imaginé…

    Atterré par l’image du jeune homme, triste et perdu, Nathanael resta quelques secondes à bord de sa Lamborghini en suivant le jeune homme du regard. Son cerveau reprenant son fonctionnement normal, il décida de le prendre en filature. Ce n’était pas la première fois qu’il faisait cela. Il s’était parfois investi à fond pour gagner certains procès, l’obligeant à surveiller ses adversaires. Là, son but était de savoir où Scott se dirigeait afin d’en connaitre les intentions. Il ne fallait pas être un fin psychologue pour savoir qu’il n’était pas dans son état normal et que quelque chose de mal lui était arrivé, il l’avait connu bien différent. Après quelques instants, Nate repéra la demeure dans laquelle le jeune Matthews habitait très certainement. Se garant un peu plus loin, le jeune avocat avait hésité un moment avant de sortir de son véhicule. Il avait regardé autour de lui avant d’ôter ses gants pour les jeter sur le siège passager. Quelques secondes passèrent encore. Nathanael était dans la plus grande hésitation. Il n’était certainement pas la personne que Scott voulait voir après ce qu’il lui avait fait à Los Angeles. Cependant, au vue de ce qui venait de se produire, l’inattention du jeune homme portait à croire qu’il ne tenait plus, tant que ça, à la vie. C’est ce qui décida Nate à parcourir la distance entre son véhicule et la porte d’entrée. Seulement, il se mit à faire les cent pas, réfléchissant à ce qu’il pourrait bien lui dire. Il murmura d’ailleurs : « « Salut, c’est moi ! Tu te souviens ? » Non, trop direct. Bon tu réfléchiras devant le fait accomplie, le temps presse. » C’est alors qu’il se décida à sonner enfin.

    Lorsqu’on lui ouvra, ce ne fut qu’un peu, comme par méfiance. Nathanael reconnu Scott, il avait la lèvre dans un triste état, comme il l’avait observé à bord de sa voiture. Il ne lui fallut pas longtemps avant de remarquer que le jeune Matthews s’était mis à son aise. Il ne s’attarda pas à ce détail, mais plutôt à son visage triste, égaré. Il aurait voulu lancer un « surprise ! », mais ce n’était clairement de mauvais goût. Alors il tenta de trouver une bonne entrée en matière sans paraitre trop envahissant pour ce moment, sans doute, douloureux du jeune homme :

    « Salut, je suis Nathanael Garner…Je ne sais pas si tu te souviens de moi. » avait-il dit maladroitement. « L’avocat de Los Angeles. » En rajouta-t-il. « Je….Est ce que ca va ? » avait-il finalement lancé avec un air peu convaincu, comme lorsqu’on connait la réponse, mais que l’on en attend une pour le bien de l’interlocuteur.

    Il ne s’imposa pas, resta planté devant une porte mi-ouverte et attendit une simple réponse. S’il se faisait jeter, il n’en ferait pas une affaire d’état. Il l’aurait sans doute mérité. Mais il espérait avoir un pardon en tentant d’aller à son secours.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (Scott's House) « Si j'avais le pouvoir d'oublier ... » [Nathanael G.] Lun 28 Sep 2009 - 17:35


« Si j'avais le pouvoir d'oublier,
j'oublierais.
Toute mémoire humaine est chargée
de chagrins et de troubles. »

Charles Dickens

    Alors que l'on venait de sonner à la porte, Scotty se dirigea vers sa porte d'entrée et l'entrebailla avant de regarder qui pouvait bien se trouver derrière. Dans un quelconque petit espoir, il aurait voulu que se soit Maât. Mais connaissant sa position sur l'infidélité, cette situation ne serait surement pas celle qui allait se produire. Bouteille sous le bras et en simple caleçon et t-shirt, il observa l'homme qui se présenta à lui d'un air triste, désespéré proche de la dépression. Il était mal, très mal et ne savait pas quoi faire à part se saouler.

    - Salut, je suis Nathanael Garner…Je ne sais pas si tu te souviens de moi. Scotty se souvenait parfaitement de lui. Il se souvenait également qu'il s'était fait repoussé par cet homme. Beaucoup de chose lui revenait aujourd'hui car il vivait encore une fois le même sentiment de rejet et d'abandon. Mais en dix fois pire, cette fois-ci. L’avocat de Los Angeles. Je….Est ce que ca va ?
    - Je sais qui tu es. Répondit-il séchement. Et je ne vois pas ce que tu viens faire chez moi alors que toi aussi tu m'as jetté comme une merde. Puis le jeune Matthews repensa que ce n'était pas vraiment de la faute de l'avocat ce qu'il lui arrivait aujourd'hui. Mais de la sienne. Il avait perdu Maât et rien ne pourrait le faire sentir aussi mal. Il tenta donc d'être plus tolérant et répondit à la question de Nathaneal. Je vais très bien comme tu peux le voir. Merci de t'inquiéter et à bientot.

    Scotty claqua alors la porte et resta un instant collé contre elle, reprenant une gorgée de vodka au passage. Il sentait coupable pour Maât. Cependant, il se sentait également coupable d'avoir éjecté aussi vite un ancien ami qui fut bien plus à un certain moment de sa vie. Il but à nouveau une gorgée de vodka et ouvrit complètement la porte. Nate était toujours son le porche. Apparement le temps que Scotty repense à la situation n'avait pas été si long que cela, contrairement à ce qu'il croyait au départ; l'alcool et son désespoir ralentissant surement sa réalité temporel. A lui tout seul, il venait de vider environ la moitié de la bouteille en quelques gorgées. Sa sobriété n'était donc plus d'actualité.

    - Désolé ... Prononça-t-il baissant les yeux vers le sol avec toujours les marques de sang sur ses lèvres. Viens entre. Cela pouvait paraître étrange d'inviter un ami alors que Scotty était vétu presque aussi simplement que possible. Il laissa alors Nathanael faire ces premiers pas dans sa demeure et referma la porte. Fais comme chez toi. Lui dit-il avec un sourire plus que forcé. Si Nate regardait de plus près le salon, il remarquerait certainement les bouts de verres brisés gisant sur le sol. En effet, Scott s'était légèrement énervé avant sa venue et n'avait pas pris la peine de nettoyer. Après tout pourquoi le faire alors qu'il était désormais seul, sans colocataire (parti en stage) et sans petit ami (qui venait juste de le larguer). La vie était plus que magnifique pour notre cher Scotty !


Dernière édition par Scott Matthews le Dim 4 Oct 2009 - 18:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (Scott's House) « Si j'avais le pouvoir d'oublier ... » [Nathanael G.] Jeu 1 Oct 2009 - 15:28

    La réponse ne se fit pas attendre et Nate ne fut pas étonné du ton qu’avait pris le jeune homme. Il ne baissa, cependant, pas les yeux face à ses reproches. Ainsi, c’était une rupture qui l’avait mis dans cet état. Bien que leur histoire ait été (sans doute) différente, il comprit qu’il y avait des similitudes. Malgré cela, il semblait plus attaché à la personne qui venait de le jeter qu’envers lui. Nathanael eut comme un pincement au cœur. Son rejet avait été assez mal perçu pour que Scott s’en souvienne. Pire encore, il fut blessé par la réaction de l’avocat à l’époque. Après des remerciements forcés, le jeune homme lui claqua la porte au nez.

    Dans une autre circonstance, Nathanael aurait été outré et n’aurait abandonné toute tentative afin de remonter le moral de l’homme délaissé. Cependant, il resta figé sur le perron et semblait attendre qu’on lui ouvre de nouveau. Il avait regardé la sonnette un quart de seconde, dans l’idée de l’activer pour montrer son entêtement à ne pas laisser un ancien ami dans le besoin. Il n’en avait rien fait. Il avait jeté un coup d’œil vers sa voiture à peine visible et s’était retourné vers la porte pour la voir s’ouvrir de nouveau. Sans laisser de sourire apparaitre, Nate avait presque eu une tête de chien battu. Ce n’était pas pour aider Scott à esquisser un sourire, mais juste l’air que la peine lui donnait.

    Le jeune avocat entra sous l’invitation de l’habitant. Discrètement, il avait jeté un œil sur la bouteille de vodka qu’il avait en main. La réplique parfaite aurait été « ce n’est pas la solution ». Il n’en dit rien. Pour Nate, ce n’était pas le meilleur moyen pour enlever une bouteille d’alcool a un homme déprimé. Non, pour lui, le meilleur moyen, c’était de l’éviter de lui laisser toute la bouteille :

    « Tu m’en sers un verre ? »

    Lorsqu’il se retourna, il aperçut des tas de choses brisé sur le sol. Un cambrioleur aurait fait moins de dégâts que ça. Lui, avait déjà était très en colère, mais il ne s’était jamais attaqué a son mobilier ou à sa vaisselle. En générale, il se contentait d’aller dans un centre de musculation pour passer ses nerfs sur des punching-balls adapté à sa colère. Alors autant de vaisselle sur le sol lui fit presque peur :

    « Enfin…si tu as encore des verres… » Plaisanta-t-il en restant figé sur les débris.

    Il ne voulait pas activer les choses et confronter Scott a ses problèmes tout de suite. Alors il se tut attendant que Scott lui réponde et lui offre un verre de Vodka, qu’il détestait pourtant... Nate était de cela. C'est-à-dire à se sacrifier pour le bien des autres. Il n’aurait pas habité le quartier, il aurait agit différemment. Mais il pouvait se permettre de rentrer à pied et de venir récupérer sa voiture le lendemain matin. Il n’allait pas laisser un homme, ancien ami, se morfondre et peut être faire une bêtise seul pour le moment. Que Scott soit vêtu pour ou non, il avait bien l’intention de l’aider dans cette mauvaise passe. C’était sa bonne action pour atténuer le mal qu’il avait pu lui faire a L.A.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (Scott's House) « Si j'avais le pouvoir d'oublier ... » [Nathanael G.] Lun 5 Oct 2009 - 17:41


« Si j'avais le pouvoir d'oublier,
j'oublierais.
Toute mémoire humaine est chargée
de chagrins et de troubles. »

Charles Dickens

    « Selon Elizabeth Küber-Ross, lorsque l'on meurt ou que l'on souffre d'une horrible perte, nous traversons tous cinq étapes du chagrin. On passe par le déni car la perte n'est pas envisageable. On en peut pas imaginer que tout cela est réel. On s'énerve contre tout le monde, contre notre entourage, contre nous-même. Puis on trouve un arrangement ... On supplie. On implore. On offre tout ce que l'on a. on offre nos propres âmes en échange d'un jour de plus avec lui. Mais quand les négociations échouent, la colère est difficile à contenir. On tombe dans la dépression, le désespoir jusqu'à ce que l'on accepte finalement que l'on a tout tenté. On abandonne. On abandonne et on accepte ... »

    Scotty lui n'en était qu'à la première étape, c'est-à-dire le déni. Ce mécanisme originaire de défense se manifestait à lui. Il refusait de voir et de reconnaître la réalité de sa rupture avec Maât. pour lui ce n'était qu'un rêve ou plutot un cauchemard. Et ce cauchemard devait s'arrêter. Il devait se réveiller et voir que tout ce qui venait de se produire ne sortait que de son subconscient. Malheureusement, tout était vrai et réel. Le jeune Matthews s'était fait largué par la personne qu'il aimait le plus au monde. Et cela, il ne l'admettait pas. C'était trop tôt pour qu'il accepte tout simplement d'être une nouvelle fois abandonner.

    Alors que son ancien ami, Nate, entrait dans sa maison, il reprit une gorgée de vodka. Il en avait bien besoin après tout le malheur qui s'abattait sur lui depuis quelques mois : la mort de son père, les aveux de son frère ainé à propos de sa sexualité et maintenant sa rupture avec Maât.Vétu de son caleçon, il suivit Nathanael.

    - Tu m’en sers un verre ? Scott fut surpris par sa demande. Il aurait cru qu'il allait lui dire une chose du style : "ce n'est pas la solution", "boire ne résoudra rien" ou encore "l'alcool ne fera qu'empirer ton problème". Mais non, Nate voulait participer. Dans ce cas ... Enfin…si tu as encore des verres… Le chef cuisinier du Four Seasons Hotel Miami but alors une gorgée et tendit la bouteille au jeune avocat.
    - A la bouteille, c'est beaucoup mieux ! Répliqua-t-il enjoué par l'alcool.

    Scotty, après avoir donné la bouteille s'effondra dans son canapé. Il n'en bougerait plus jusqu'à ce qu'il soit saoule et qu'il ne puisse faire autrement que d'aller aux toilettes pour vomir. Son objectif était d'oublier et peut-être que cette solution lui épargnerait les cinq étapes du chagrin. Cependant, ceci était fort probable.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (Scott's House) « Si j'avais le pouvoir d'oublier ... » [Nathanael G.] Mar 6 Oct 2009 - 14:42

    La dernière fois que Nathanael fut confronté à ce genre de situation datait de l’ère de l’université. Un de ses amis avait mal supporté plusieurs événements et avait même attenté à sa vie, inconsciemment. Le jeune étudiant en droit avait tout tenté pour remettre le déprimé dans le droit chemin. Il avait réussi à prendre sa bouteille et s’en servit même pour l’attirer vers lui. Sur le rebord d’un toit de bâtiment universitaire, complètement saoule, les risque de mort était a l’ordre da 90%. Forte heureusement, accompagné, le pourcentage baissait. Nate eut raison de cet ami. Le lendemain, il l’accompagnait chez un psychiatre afin exorciser ses démons. L’avocat prend tantôt des nouvelles de ce jeune homme, aujourd’hui avocat dans un cabinet à Washington.

    En ce qui concernait Scott, les effectifs étaient différents. Pire encore…pour Nate, ils étaient inconnus. Il ne savait pas exactement pourquoi il était dans cet état. Il ignorait trop de chose pour savoir comment réagirait le jeune homme dans quelconques circonstances. Il était dans le néant. Cependant, il savait que la façon de l’aider était de partager ce qu’il tenait dans la main. Après sa demande d’un verre auquel y verser un peu de cet alcool, Scott, qui venait de reprendre une gorgée, lui tendit la bouteille, affirmant que c’était bien meilleur ainsi. Malheureusement, meilleur était futile lorsqu’on détestait déjà ce qu’on nous proposé. Avec un sourire, presque forcé, il prit tout de même la bouteille et s’imposa d’avoir le courage par la pensée.

    Sans un merci, il porta la bouteille à sa bouche et cessa de respirer. Il en bu quelques gorgées, puis grimaça si fort que ses pommettes semblaient s’engourdir. Il essaya cependant de ne pas lâcher d’exclamation auditive. Toute sa trachée était en feu et son estomac semblait déjà appréhender l’arrivée de cette substance. Il se souvenait à présent pourquoi il était si contre à tous les alcools fort depuis une certaines soirées. Sa tête lui tournait déjà, mais il savait que ce n’était que temporaire. Le temps d’assimiler qu’il avait fini de boire et tout reviendrait.

    « Hé ben ! » Dit-il comme si ca voit était sur le point de le lâcher : «Tu dois vraiment avoir vécu l’enfer… » Comprit-il. Il continua dans un murmure presque inaudible : « …Pour que tu t’amuses à le boire ensuite. »

    Dans des circonstances normales, Nate aurait attendu bien plus longtemps pour poser quelconques questions, mais il comprit qu’il ne pourrait pas tenir longtemps avec cet alcool. D’ailleurs, il savait qu’il avait peu de temps avant que son état empire. C’était les effets de l’alcool envers Nathanael…elle lui laissait toujours un peu d’avance avant qu’il ne puisse contrôler ses actes. Alors, afin de minimiser les dégâts, il demanda en s’asseyant mollement sur le canapé, et en posant sa tête en arrière, son cerveau lui semblant trop lourd… :

    « Alors ? Qu’est ce qui te met dans un état pareil ? J’ai faillit te renverser si tu l’ignores. »

    Bien que la méthode laissait à désirer, Il espérait que tout se passe plus vite qu’il ne le penser. Ainsi, il ne boirait pas la moitié d’une bouteille. Nate oublia que des années étaient passées et reprit son amitié avec Scott comme si rien ne s’était passé. Il espérait qu’il en soit de même pour le jeune homme déprimé.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (Scott's House) « Si j'avais le pouvoir d'oublier ... » [Nathanael G.] Lun 19 Oct 2009 - 18:57


« Si j'avais le pouvoir d'oublier,
j'oublierais.
Toute mémoire humaine est chargée
de chagrins et de troubles. »

Charles Dickens

    - Hé ben ! Tu dois vraiment avoir vécu l’enfer… Pour que tu t’amuses à le boire ensuite. Scotty ne répondit rien préférant reprendre la bouteille pour reboire une bonne gorgée de vodka. Ce qu'il voulait avant tout, c'était oublier. Et biensur, Nate ne lui n'arrêtait pas de lui parler de son problème. La meilleure solution était donc de se saouler pour ne plus comprendre une seule parole de l'avocat qui venait de s'asseoir aux côtés de Scott sur le canapé. Alors ? Qu’est ce qui te met dans un état pareil ? J’ai faillit te renverser si tu l’ignores. Le jeune Matthews reprit une gorgée de vodka. Apparement, les effets commençaient à se faire sentir.
    - Tu veux vraiment savoir ?! Très bien ... Je viens de me faire jetter par celui que j'aime. Apparement j'ai le don pour me faire abandonner par tout avec qui je pourrais être et aimer. Il fit une légère pause pour reprendre une gorgée de sa boisson favorite de la soirée. Voilà ce qu'il m'arrive et ton histoire de renversement ne me fait ni chaud ni froid. Tu aurais dû accéléré à me rentrer dedans ... Au moins je ne souffrirais plus ! Je serais enfin libéré de ce poids ...

    Scotty posa alors son regard sur Nathanael et beaucoup de souvenirs lui revinrent à l'esprit comme leur première rencontre, leur premier rendez-vous sans oublier le soir ou le jeune Garner l'avait, lui aussi, jetté. Il y avait un mauvais souvenir. Mais le reste était plutot positif et agréable. Il suffisait d'oublier la fin pour voir que leur relation était plutot bien parti et que tout pouvait encore arriver. Scotty oublia alors complètement Maât et sa rupture avec lui. Il ne pensait plus qu'à la vodka et à Nate. L'alcool était surement la cause de ce revirement soudain. Son regard s'intensifia sur l'avocat jusqu'à ce qu'il ne puisse plus se détacher des yeux de son ancien ami qui est aujourd'hui un ami retrouvé. Après une autre gorgée de vodka, Scott passa à la vitesse supérieur et se glissa sur Nathanael, se retrouvant à califourchon et en caleçon sur lui avec a bouteille de vodka dans la main.

    - T'en veux encore ? Demanda un scotty complètement ivre mort. Je dis ça ... Mais tu veux peut-être autre chose maintenant ? Il s'approcha alors du visage de l'avocat pour glisser sa bouche vers son oreille. Comme moi, par exemple ... Le chef cuisinier se recula alors pour que son visage et ses lèvres ne se retrouvent qu'à quelques centimètres voire millimètres de Nate. Il le draguait ouvertement et montrer explicitement à son ami où il voulait en venir. Allait-il le suivre ? Il ne le savait pas encore. Mais il était clair que Scotty n'accepterait pas de se faire jetter encore une fois dans la même journée. Si cela se produisait, il pourrait très bien finir dépressif peut-être même suicidaire. Nathanael avait donc toutes les cartes en main quant à l'avenir proche de Scotty.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: (Scott's House) « Si j'avais le pouvoir d'oublier ... » [Nathanael G.]

Revenir en haut Aller en bas
 

(Scott's House) « Si j'avais le pouvoir d'oublier ... » [Nathanael G.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Apple Road & Lemon Street-