AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 cause everything's a game / ronan.

Aller en bas 
he calls me the devil i make him wanna sin.

Selina Giovo

messages : 467
name : max @ lannisters.
face + © : eiza gonzalez — © queen lora, pinterest stuff.
multinicks : beau, ryke, alec, winona.
points : 753
age : twenty eight years old.
♡ status : free spirit.
work : radio host, model, used to be a reality tv star.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off (blake, ronan, dimitri, brendan)

Message· · Sujet: cause everything's a game / ronan. Ven 21 Sep - 14:57



ronan & selina.
i can see you struggling
boy, don't hurt your brain.


Cela devait être une belle journée. La tempête était un lointain souvenir, du moins, dans l’esprit superficiel de la jeune femme. Sa maison n’avait connu que quelques petits dégâts qu’elle avait déjà faits nettoyer. Petit à petit, la décoration à l’intérieur se faisait, il ne manquait plus que quelques petits meubles ou autres plantes pour satisfaire la propriétaire. Elle voulait que tout soit parfait, bien qu’elle n’avait plus ses « amies » de Los Angeles à impressionner. Alors, lorsqu’elle ouvrit une brochure et tomba sur un article vantant le mobilier créé par l’entreprise locale Pioneer Log Homes, Selina décida qu’elle devait avoir un meuble provenant de chez eux. Après tout c’était important de soutenir les commerçants de sa petite ville d’adoption, quand bien même elle méprisait la plupart de ses habitants. Son choix se porta sur une étagère qui irait très bien dans la salle à manger. Alors lorsque l’employé lui répondit tout simplement non, son choc fut de taille. « Comment ça, vous ne pouvez pas le faire maintenant ? » Son ton était froid. Non n’était pas une réponse satisfaisante pour la jeune femme qui était habitué à ce qu’on lui mange dans la main. Qu’on cède à chacun de ses caprices. A Los Angeles, elle n’avait jamais rencontré de résistance, et c’était bien la première fois qu’on lui refusait catégoriquement l’une de ses demandes. Peut-être que cet employé ne la connaissait pas, mais elle s’appelait Selina Giovo. Et personne ne lui disait non. Surtout pas un péquenaud d’une ville paumée comme Windmont Bay. « Ce n’est pas comme ça que ça fonctionne, Madame Giovo. Il faut passer commande et le meuble sera livré d’ici quelques semaines. » Ce dernier gardait son calme, elle devait bien le reconnaitre. « Je ne comprends pas. » Son ton à elle aussi, était calme, bien qu'hautain. « Et bien, il faut un menuisier. Du bois. Des plans. Du temps. C’est impossible de faire ça aujourd’hui. » Les explications étaient parfaitement censées. Dommage pour lui, Selina ne l'etait pas. « Impossible ? Vous êtes menuisier non ? Il y a du bois juste là, j’ai le plan entre mes mains. Vous avez toute l’après-midi et la soirée. » Elle souffla, manifestant la colère qui montait en elle alors qu'elle croisait les bras. « Je veux parler à votre responsable. Tout de suite. » finit-elle par cracher. Fusillant l’employé du regard qui s’éclipsait à la recherche de son responsable, elle fit un pas en avant puis deux, s’avançant dans la boutique, son regard étudiant les environs. « Médiocre. » dit-elle, en observant ce qui semblait être une œuvre d’art en bois. Elle n’aimait pas qu’on lui fasse perdre son temps. La cubaine se retourna lorsqu’il l’employé apparaitre avec un homme à ses côtés. « Votre employé vous a expliqué la situation, j’imagine ? » dit-elle, le terme employé ressemblant plus à une insulte qu’autre chose. « Je n’aime pas utiliser cette carte mais je suis célèbre. » Un mensonge qui passerait sûrement, il y avait peu de chance que l’employé ou bien même le responsable ne la connaissent réellement. Son regard s’attarda sur le look de Ronan Guthrie, un mixte de bûcheron chaud sur lequel on avait envie de grimper et de hipster mal rasé et malpropre qu'on désirait éviter. C’était étrange mais ça lui allait plutôt bien. A côté, avec sa tenue chic, elle faisait tâche dans cet environnement. « J’ai besoin de ce meuble. Demain. » Elle sourit, charmeuse, espérant que ses yeux de biches fonctionnent avec le responsable de l’entreprise qui lui paraissait être un homme avec qui l’on pouvait discuter. Il était sûrement sensible à la détresse d’une jeune femme comme Selina et ferait tout son possible pour lui venir en aide. Pas vrai ?

_________________

she gave it all, you gave her shit, she coulda done, just anything or anyone, cause she's a goddess. you never got this, you put her down, you liked her hopeless to walk around, feeling unnoticed, you shoulda crowned her, cause she's a goddess.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
— a dead man walking.

Ronan Guthrie

messages : 554
name : lora (isleys).
face + © : michiel huisman — valtersen, tumblr.
multinicks : iyovi, nomi, letty, catori, dimitri.
points : 526
age : thirty-six.
♡ status : lone wolf.
work : owner of the pioneer log homes — lumberjack.
home : a house, ocean avenue.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : on (zoya, donna).

Message· · Sujet: Re: cause everything's a game / ronan. Mar 15 Jan - 13:50

On peut lire la satisfaction illuminer son visage d’un naturel impassible. La façade du mur principal a été remise à neuf après avoir subi le passage de la tempête qui a ravagé Windmont Bay. Ils ont eu de la chance, les pertes auraient pu être bien pu – autant humaines que matériels – mais Ronan n’a eu à déplorer que quelques travaux à effectuer par-ci et là du domaine. Il n’aurait pas pu s’offrir le luxe de fermer l’entreprise en attendant de pouvoir tout retaper, bien que les finances soient au beau fixe malgré la concurrence, et ça doit rester ainsi s’il ne veut pas se retrouver à devoir licencier. Pourtant la tempête a aussi amené son lot de nouveaux contrats sur le bureau de Ronan. Les journées sont longues et fatigantes. De la bonne fatigue il vous dira, celle qui vous procure le sentiment que tous ces efforts ont été utiles. C’est pourquoi il soupire lorsque l’un de ses employés lui signale la présence d’une cliente mécontente. Ce n’est pas tant ce dernier détail qui l’exaspère, ça fait parti du métier de devoir gérer ce genre de situation ; c’est davantage le timing qui est dérangeant pour Guthrie car il n’a pas une minute pour lui aujourd’hui. « Allons-y » lui lance Ronan alors que Warren lui explique très brièvement le souci. Il n’a pas le temps de lui demander plus de détails qu’ils arrivent déjà auprès de la cliente. « Il m’a rapidement expliqué le problème. » Elle ne lui laisse guère l’espace d’en savoir plus qu’elle enchaine. Il sent le regard de Warren se poser sur lui, et il s’efforce de l’ignorer pour garder son sérieux. Une célébrité dit-elle, qu’elle chance. Non, quel honneur même. Il esquisse un sourire qui se veut amical en apparence, mais qui est davantage moqueur en écho avec ses pensées. Il n’est pas là pour porter un jugement, en tant que patron il se doit d’être patient et surtout, diplomate. Si la première vertu lui vient plus aisément, la seconde n’est pas innée. « Je vois. » se contente-t-il de répondre. « C’est vrai ? Vous êtes une actrice ou quelque chose dans l’genre ? J’vous ai jamais vu. » la curiosité de Warren semble sincère, contrairement à Ronan qui n’aurait pas même pris la peine de poser la question. « Puis-je ? » demande-t-il en prenant le plan qu’elle tient entre ses mains. Ça ne lui prend que quelques minutes pour se faire un avis, sur le temps de travail, la main d’œuvre à monopoliser pour le travail. Il connait son métier mieux qu’il se connait lui-même, que ce soit un simple meuble ou une maison en bois, ça n’a plus de secrets pour lui. Alors qu’il lui rend le plan, sa décision est déjà toute prise, ce qui n’empêche pas de laisser sous-entendre qu’une solution est satisfaisante pour elle soit possible. « Avez-vous déjà fait votre choix pour le type de bois que vous voulez ? Ça parait anodin mais ça fait toute la différence et puisque vous êtes une… célébrité, ce serait dommage de se contenter d’un meuble bas de gamme fait à la va vite. » Et il le pense réellement, en ce qui concerne la qualité du bois en tout cas. De plus, ce n’est pas dans les pratiques de la maison de passer outre des étapes importantes en prenant le risque de bâcler un travail.

_________________

-- there ain't no grave
can hold my body down.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 
cause everything's a game / ronan.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» THE LIMITATION GAME
» Game of Thrones BD
» Game of Thrones Pro Tour (Milieu de la saison 3)
» [Seinen] No Game No Life !
» Test - Quel personnage de Game of Thrones êtes-vous ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: vagabond :: butterfly effect :: season 1-
Sauter vers: