AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 and feed me, spark me up.

Aller en bas 
With wings that feel like stone.

Jamie Fray

messages : 1169
name : honeydew ♡ caroline.
face + © : hunnam — ©lunaeye.
multinicks : rm ⋅ nk ⋅ hl ⋅ sc.
points : 452
age : 33 yo.
♡ status : single, widower.
work : fray investigation, detective agency w/ nomi.
home : a trailer on pioneer oak.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : on {●●○} -- sofia, donna.

Message· · Sujet: and feed me, spark me up. Dim 23 Sep - 12:16

i'm dreaming of
strangers kissing me in the night

- - - - -
@sofia schades

Le dos collé à la parois de la douche, restée froide malgré la chaleur qui embaumait la pièce et laissait une particule de buée sur les vitres, Jamie laissait l'eau couler sur lui, noyant ses démons de la nuit passée et les nuages d'alcool qui obscurcissaient encore son esprit. Cela faisait déjà presque dix minutes qu'il était assis dans un coin de sa douche sans bouger, ses jambes repliées sous lui, l'eau dégoulinant sur son corps avant de chuter en cascade interminable. Le moindre des ses muscles était engourdi par la température beaucoup trop élevée mais il ne parvenait pas à se contraindre de lever le bras pour arrêter l'eau, alors il resta assis là quelques secondes de plus, la tête embuée et embrumée. A chaque fois il se promettait que c'était la dernière fois, à chaque fois il se disait qu'il ferait mieux, qu'il se tiendrait bien, mais ses pensées les plus noires refaisaient toujours surface et il cédait à l'appel. Le désir d'aller mieux pendant quelques heures, de ne plus penser à rien, de flotter au-dessus de toutes ces choses qu'il n'arrivait pas à gérer. La plus grande tentation de sa vie. Il passa un doigt sur ses phalanges intactes, au moins il ne s'était pas battu, c'était une première, une petite victoire malgré tout. Sa main fini par trouver le robinet de la douche et il le tourna d'un coup sec, l'air glacial de la réalité le frappa de plein fouet et il s'enroula rapidement dans une serviette. Il ferma le bouton de son jean avant de sortir de la salle de bain, un t-shirt sombre dans une main, une serviette déjà bien humide dans l'autre. Il ne sursauta pas en voyant Sofia assise tranquillement derrière son bureau, mais il n'était pas vraiment surpris de la voir de si bonne heure. Faisant presque comme si elle n'était pas là, il posa son t-shirt sur le lit et caressa un instant Loki qui dormait du sommeil du bien heureux, lové dans la couette. « Tu devrais vraiment apprendre à frapper. » Sans doute un acte de mauvaise foi de sa part. Sa venue était prévue, contrairement à toutes ces autres fois où elle s'était juste pointée comme une fleur dans sa caravane, se fichant complètement de savoir si il était déjà en rendez-vous ou si il avait seulement envie de lui accorder du temps, et la vérité était qu'aujourd'hui il n'attendait qu'elle. Et étant sous la douche, il n'avait aucune preuve qu'elle n'avait pas frappé, oh il était même certain qu'elle l'avait fait, autant qu'il savait qu'elle n'avait pas attendu qu'il réponde pour entrer – mieux que personne elle savait qu'il ne fermait jamais sa porte à clé. D'un geste lent et précis, il continua de faire passer sa serviette dans ses cheveux encore gorgés d'eau, avant de la laisser glisser sur ses épaules puis sur son torse, ses yeux ne quittant pas un instant le visage de Sofia, essayant de déchiffrer son expression. Leur dernière entrevue s'était conclue dans un claquement de portière et elle qui marchait dans l'allée de sa maison d'un pas décidé, presque rageur ; il aurait fallut être idiot pour ne pas comprendre ce qui s'était passé dans sa tête à cet instant et Jamie n'était pas idiot. Il avait conscience qu'elle avait tenté un rapprochement un peu maladroit dans la voiture, par jeu ou par désir réel il ne le savait pas vraiment, et que sa réaction plutôt froide ne lui avait pas plu. Il ne pouvait pas dire que c'était ce qu'il voulait, en son for intérieur aucune cellule de son être ne désirait la rejeter, mais c'était nécessaire. Tant pis si l'amour propre de la jeune Schades en avait pris un coup, tant pis si il devait être celui qui décidait où poser les barrières, tant pis si il devait se montrer implacable avec elle. Tant pis si agir ainsi avec elle ne lui plaisait pas non plus. « Je te proposerai bien un café mais tu as déjà l'air assez nerveuse comme ça. » Sans doute une tentative de sa part de détendre cette atmosphère qu'il trouvait déjà bien trop pesante. Il sentait Sofia tendue et il n'aurait su dire si c'était à cause de lui ou de ce qui l'avait amenée jusqu'ici. Il enfila finalement son t-shirt, se servi une tasse de café noir et vint s'installer devant Sofia de l'autre côté du bureau. Ses prunelles claires rencontrèrent celles sombres et déterminées de la jeune femme, il soutint son regard sans flancher une seconde, chaque parcelle de son visage essayant de lui dire qu'en ce qui le concernait il n'était pas fâché et qu'elle n'avait aucune raison de l'être. Il bu une gorgée de café et désigna d'un geste du menton le dossier qu'elle avait amené avec elle. « Je t'écoute, dis-moi tout. Qu'est-ce que tu as trouvé ? » Il se doutait bien qu'elle n'était pas venue de si bonne heure pour discuter de la pluie et du beau temps, elle avait forcément quelque chose en sa possession qui allait l'intéresser. Les intéresser tous les deux. Cette affaire l'obsédait plus qu'elle n'aurait dû, sans doute parce qu'il pressentait que l'issue n'allait pas lui plaire et qu'elle allait faire plus de mal que de bien à Sofia. Et cette possibilité le rendait dingue. Il avait conscience qu'il ne pouvait pas la protéger de tout mais ce n'était pas l'envie qui lui manquait.

_________________
[ • take my body not my soul • ]
Got a hole in my head and my heart tonight. It's a breath that you take right before you die we've fixed it but it's broken. ✰ (@p!nk ~ where we go)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
my heart is fire, my heart is young.

Sofia Schades

messages : 996
name : olivia (carolcorps)
face + © : laura harrier | @lolotte — @tumblr/tatbilb
multinicks : alma, inej, etta, noko, reggie, georgie & leslie.
points : 709
age : twenty two years old.
♡ status : don't care.
work : WBSO cadet.
home : a manor on harbor row with her ma' and big brother

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ( ●●● ) - off. (jamie, dimitri, jude) - jeremiah

Message· · Sujet: Re: and feed me, spark me up. Sam 29 Sep - 21:48

Quelque soit la façon dont elle reconsidérait les évènements de cette soirée, quelque soit ça façon d’interpréter ses réactions, elle en ressortait avec le même sentiment de colère. Elle-même n’avait pas la moindre idée de ce qu’elle faisait ni ce qu’elle avait voulu prouver ou obtenir en tentant un tel rapprochement. Toutefois, la brusquerie avec laquelle il l’avait traité, la renvoyait à ce coeur d’enfant perdue n’ayant pas les armes pour se défendre contre les humiliations que des ‘amis’ lui faisaient subir, au nom de quoi déjà? À ce coeur d’adolescente solitaire, qui observait les autres vivre cette vie dont elle s’était éloignée dans le seul but de se protéger. Un véritable gâchis qu’elle ne regrettait plus aujourd’hui. Une fois encore, elle avait la preuve que ce n’était pas pour elle. Peu importait ses tentatives, le rejet n’était jamais bien loin, prêt à lui foutre une claque en pleine figure pour lui remémorer sa réalité. Naïve petite idiote. Avec amertume la jeune Schades rassemblait ses affaires qu’elle rangea soigneusement dans son sac qu’elle porta sous le bras. Fermement déterminée à rester professionnelle, la belle n’avait pas le temps non plus pour revêtir un sourire de circonstance pour prétendre être ravie de ce ‘rendez-vous’ ni même de le voir. Lorsqu’elle arriva devant la petite caravane, elle en ignora les noeuds qu’elle avait à l’estomac, ne fit pas cas de cette main tremblante et hésitante. Au lieu de cela, elle referma son poing avec force et frappa férocement quelques coups. Elle patienta là quelques secondes, mais en dehors des aboiements de Loki, rien.. S’il pensait rompre ce contrat en se contentant de l’ignorer il se fourrait le doigt dans l’oeil jusqu’à l’os. Ce n’était pas chose aisée pour la belle que de mettre sa fierté de côté, ce ne fut pas plus simple de venir auprès de cet homme, sa vulnérabilité au bord des lèvres lorsqu’elle osa demander de l’aide. Mais obtenir les réponses aux questions qui la tenaient éveillés chaque nuit était essentiel pour elle. Essentiel à sa survie, si elle voulait espérer un jour, retrouver une vie normale et faire son deuil. Un rêve, une utopie qu’elle voyait s’éloigner chaque jour d’avantage. Elle ne pouvait pas abandonner, pas maintenant. Une fois encore, elle mettait sa fierté de côté et s’en remettait à lui pour l’aider à avancer et comprendre les quelques informations récemment découvertes. Qu’à cela ne tienne, la belle entra sans attendre la moindre permission, puisqu’il s’évertuait à se montrer présomptueux à laisser la porte déverrouillée contre tout bon sens. Sans attendre, la jeune femme s’était assise au bureau du détective, sortant son dossier et éparpillant devant elle les nouveaux documents qu’elle avait à lui montrer. Elle avait entendu l’eau de la douche couler, et fut rassurée de constater qu’il n’avait pas prit une décision aussi lâche que de l’éviter. « Tu devrais apprendre à verrouiller ta porte! » amer, la belle n’avait ni le temps, ni le souhait de se montrer agréable. Pourquoi le ferait-elle? Bien sur, son regard glissa plus longuement qu’elle ne l’aurait voulu sur la silhouette de Jamie, se haïssant de se montrer aussi stupide. La belle se mordit l’intérieur de la joue, se retenant de faire un commentaire sur sa tenue, jugeant que quelque soit le ton qu’elle emploierait, il en tirerait une bien trop grande satisfaction. « Je n’ai pas non plus une sale nuit à éponger. Mais je te remercie. » fit-elle, à la fois agressive et hautaine, faisant ainsi référence à sa mine affreuse et aux cernes violacées sous ses yeux. Tout, de sa posture, à son regard jusqu’à l’intonation de sa voix, tout dans son attitude avait changé. Elle se tenait droite, inébranlable, son regard était dur et incisif, détaillant le détective comme si chaque petit détail était scruté pour en déterminer les failles. Son ton lui était implacable, ne souffrant pas du moindre trémolo, ne trahissant pas une seconde les émotions qu’elle avait enfouit péniblement. Un noeud se formait douloureusement dans son estomac, qu’elle se contenta également d’ignorer. « J’ai trouvé des comptes que mon père utilisait mais qui n’était pas à son nom. Et des mouvements assez importants de la part d’une société écran. Mes maigres accès au bureau ne me permettent pas de creuser plus de ce côté là. » la belle lui tendit les documents qu’elle avait rassemblé après avoir fouiné dans le bureau de son père. Techniquement, elle était patronne de la société au même titre que son frère mais ils étaient en pleine négociation d’un deal pour qu’elle lui vende ses parts. C’était du moins l’excuse dont elle se servait pour gagner du temps et se permettre des allers et venus au delà de tout soupçon. « Au fait, tiens! » la belle lui tendit également un chèque de ce qu’elle savait être approximativement ses honoraires pour une soirée de filature. Puisqu’elle avait en partie monopolisé son attention, cela lui semblait plus juste de remettre les pendules à l’heure et d’en revenir à une situation plus professionnelle. Sans attendre une réaction, la belle se leva pour se servir un verre d’eau, évitant par ailleurs la moindre remarque concernant son réfrigérateur passablement vide et son manque d’hospitalité. « Je n’ai pas vu de mouvements de ce compte vers celui de Dimitri, ni même de la part de cette société. Mais il a très certainement un ou d’autres comptes, mais je ne sais pas comment m’y prendre pour mettre la main dessus. » avoua-t-elle, restant très sérieuse et concentrée, mais la belle ne pu réprimer une pique bien sentie. « Tu crois que t’es capable de trouver? » le provoqua-t-elle en venant se rassoir face à lui tout en sirotant son verre d’eau. « Je ne voudrai pas perdre mon temps ni mon argent. » renchérit-elle. C’était ce qu’il voulait après tout, n’est ce pas?

_________________

sometimes i don't say the thing. i'm terrified. i'm bruise all over. i'm afraid i'll rust with all this sadness.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
With wings that feel like stone.

Jamie Fray

messages : 1169
name : honeydew ♡ caroline.
face + © : hunnam — ©lunaeye.
multinicks : rm ⋅ nk ⋅ hl ⋅ sc.
points : 452
age : 33 yo.
♡ status : single, widower.
work : fray investigation, detective agency w/ nomi.
home : a trailer on pioneer oak.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : on {●●○} -- sofia, donna.

Message· · Sujet: Re: and feed me, spark me up. Ven 25 Jan - 14:35

Il haussa a peine les épaules à sa remarque, il ne réagit pas davantage à l'amertume qui transparaissait dans l'intonation de Sofia, ou plutôt il préféra ne pas y réagir, sachant pertinemment que ça ne ferait qu'envenimer les choses. Il la sentait prête à lui exploser en pleine face, une seule minuscule goûte d'eau c'était tout ce qui manquait. Et il ne voulait pas être cette goûte d'eau, il ne voulait pas être la raison de sa colère même si la moindre fibre de son être lui criait qu'il était le principal responsable, le coupable idéal, et il ne pouvait pas lui en vouloir. Il ne pensait pas être responsable de ses états-d'âme et des manques qu'elle pouvait ressentir, il ne pouvait pas palier à toutes les douleurs de sa vie et soigner la moindre de ses peines, il avait même l'impression qu'il était la cause de certaines. Mais il y avait des barrières qu'il n'était pas prêt à franchir, des limites qu'il se fixait tous les jours pour ne pas risquer de briser la confiance qu'elle avait aveuglément placé en lui. Elle attendait avant tout quelque chose de sa part, quelque chose qui lui coûtait du temps et de l'argent, quelque chose qui allait réparer la blessure dans son cœur ou au contraire creuser davantage le trou béant qu'elle avait dans la poitrine. C'était un rôle déjà trop important pour lui, il ne pouvait être responsable de plus. Il ne pensait pas avoir la carrure pour ça, les épaules pour le supporter ou la patience de l'endurer. La repousser à chaque fois qu'elle semblait se rapprocher était la seule réponse qu'il avait trouvé car il ne se sentait pas capable de lui expliquer avec des mots. La jeune Schades avait été présente malgré elle durant les pires moments de sa vie, elle l'avait vu s'accrocher désespérément au corps sans vie de sa femme, elle pensait sans doute savoir quel genre d'homme il était, mais elle était loin du compte. Elle n'avait aucune idée des noirceurs qui obscurcissaient le moindre jour de sa vie, elle n'était pas intime avec les démons qui le dévoraient de l'intérieur et il souhaitait que jamais elle ne fasse leur connaissance. Il voulait la préserver de tout cela le plus longtemps possible. Elle en savait beaucoup trop le concernant et il refusait d'être celui qui lui permettrait d'en découvrir encore plus. Il remarqua le regard de la jeune s'arrêter malgré lui sur son corps à moitié dévoilé mais elle ne dit rien et il ne chercha pas non plus à faire un commentaire. « Pourquoi la verrouiller ? Je n'ai rien à cacher. Et je pense que tu trouverai toujours un moyen d'entrer, je me trompe ? » Il n'avait rien à cacher, rien ne pouvait être plus faux, mais ses précieux secrets n'étaient pas enfermés dans les tiroirs de son bureau, il les gardait au chaud dans sa tête, dans les tréfonds d'une tombe dans sa mémoire. Sa caravane n'offrait que le confort le plus basique, rien de plus que ce qu'il avait besoin quotidiennement pour vivre, pas de superflu, rien à voler. Les dossiers sur lesquels il travaillait étaient enfermés soit dans le double fond de son tiroir soit dans le coffre de son Impala, il n'était pas non plus inconscient au point de tout laisser traîner à la vue de tout le monde. Il avait encore un minimum de conscience professionnelle. Même si la présence de Sofia dans sa vie avait la fâcheuse tendance à lui donner envie de déchirer cette fichue conscience en lambeaux. Il se passa une main sur le visage, il n'avait pas osé se regarder dans le miroir mais il se doutait qu'il ne devait pas franchement être beau à voir ; ses excès commençaient à se discerner autour de ses yeux et les vapeurs d'alcool lui embrouillaient le cerveau. Il serra furieusement les dents, se doutant de ce que Sofia devait penser de lui à cet instant. Il avala une gorgée de café et grimaça face à cette profonde amertume dans sa bouche. « Je ne suis pas tout le temps comme ça. » Pensa t-il bon de se justifier. « Et aujourd'hui je n'ai pas de lèvre fendue ou d'oeil au beurre noir. » Une si infime victoire. Le ton agressif de Sofia était une totale douche froide, elle ne l'avait encore jamais habitué à ce genre de comportement et il n'était pas encore décidé sur quelle attitude adopter. Il était presque sûr que si il se mettait instinctivement sur la défensive elle lui répondrait de la même façon, ou pire encore. Il l'avait connue taquine, joueuse, parfois farouche, mais jamais hautaine et froide ainsi. Sa voix ne trahissait rien, son regard le fixait de manière totalement implacable, ne laissant absolument rien transparaître. Il se redressa dans son fauteuil, le dos bien droit, l'air presque détaché, comme si rien non plus ne pouvait l'ébranler. Il se pencha pourtant vers elle lorsqu'elle lui tendit les papiers qu'elle avait rassemblé récemment et qui devaient les aider dans l'enquête concernant la mort du patriarche Schades. Ses prunelles claires vagabondèrent un instant sur les lignes, les mots, les colonnes de chiffres, scrutant les pages à la recherche du moindre indice. « Une idée des activités de cette entreprise, son implantation, sa localisation ou sa connexion avec ton père ? Dimitri pourrait avoir une idée sur la question ? » Les interrogations se succédaient dans la tête de Jamie, son esprit bouillonnait, enfin un peu d'activité, enfin une distraction pour le sortir de ses pensées quotidiennes.  Mais son attitudes changea du tout au tout lorsqu'elle posa également un chèque devant son nez, ses sourcils se froncèrent en une ride implacable et furieuse sur son front. « Qu'est-ce que c'est que ça ? » Questionna t-il d'un ton qu'il espérait égal, sans vague. « Tu te fous de moi ? » Elle n'avait rien ajouté de plus sur la signification de ce chèque mais il n'avait pas besoin qu'elle en dise plus, la manière dont elle avait jeté le bout de papier sous son nez en disait long, elle réglait ses comptes avec lui. Il leva un regard perçant vers elle, attendant vraisemblablement une quelconque explication. Elle alla se chercher un verre d'eau sans rien dire avant de reprendre place devant lui comme si de rien était. Il ne l'a lâcha du regard à aucun moment, le bleu glacial de ses yeux rivé sur elle, attendant une réponse, un indice, et il ne reçu qu'une nouvelle provocation. Il referma le dossier d'un coup sec. « Arrête de me prendre pour un idiot Sofia, arrête d'insinuer que je fais mal mon travail et de prendre ça pour excuse ! Si tu as un problème avec moi dis-le moi en face. » Le ton rude de sa voix claqua dans les airs. Il déchira le chèque sans ménagement et laissa les bouts de papier retomber entre eux. De rage contenue, ses mains se mirent à trembler et il les posa à plat sur le bureau. Jamais au grand jamais il n'aurait levé la main sur elle mais il semblait toujours être celui qui la blessait malgré ses efforts, il lui avait toujours promis de l'aider, de la soutenir dans ses recherches et il n'était parvenu qu'à se faire détester d'elle. Et pourquoi ? Parce qu'il se bornait à essayer de faire les choses bien pour une fois ? Parce qu'il se bornait à respecter des limites qu'il n'était même pas certain de vouloir ?

_________________
[ • take my body not my soul • ]
Got a hole in my head and my heart tonight. It's a breath that you take right before you die we've fixed it but it's broken. ✰ (@p!nk ~ where we go)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message· · Sujet: Re: and feed me, spark me up.

Revenir en haut Aller en bas
 
and feed me, spark me up.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Floyd Mayweather vs Dolph Ziggler
» Feed the animal :: 28 fevr :: 14h28
» Spark-IV et Spark-VII
» SUJET COMMUN N°3 - ALL BEGINS WITH A SPARK
» Collin~~ I'm looking in the dust for a little spark

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: vagabond :: butterfly effect :: season 1-
Sauter vers: