AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 On way or another [PV VICKY]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: On way or another [PV VICKY] Sam 24 Oct 2009 - 0:11

    4 Heure du matin, la route qui mène à Miami déserte ou presque en effet une voiture roulant à toute allure vers la ville de tout les excès. D'ailleurs c'était bien le cas de dire, la voiture roulait contre le vent fenêtre passager ouverte, une silhouette avait sorti sa tête pour regarder la route derrière lui complètement vide. Il rentra de nouveau sa tête dans la voiture ferma la vitre et se tourna vers la conductrice. La voix de Dakota était cassé, ces vêtement sale et il avait des griffure sur le visage.

      « Qu'est-ce-qu'il sait passé !! Pourquoi tout sa !!! »


    La voix du jeune homme était forte, stressé il ne pouvait s'empêcher de regarder par derrière. Puis souffla un coup puis il regarda la conductrice, puis se calma avant de regarder devant lui la route.

      « Excuse moi Vicky, j'avais besoins d'hurler !! »


    Victoria Blythe, la jeune femme blonde que Dakota ne pouvait pas supporter, il passait du temps ensemble depuis leurs accident, assez étrangement, on aurait pu penser que ce problème aurait pus largement détruire le peu de compassion qu'ils avaient l'un pour l'autre, mais bien au contraire, leur relation avait changé différente, on ne pouvait pas dire qu'il était les meilleurs amis du monde, mais on ne pouvait pas dire non plus qu'il ne s'aimait pas.


      «  Pourquoi maintenant ? »


    Dakota parlait pour lui même tentant de réfléchir à ce qu'il l'avait fait crier. Puis il s'appuya sa tête sur la vitre glacée ferma les yeux un instant a fin de repenser à ce qu'il c'était passé cette nuit. Il sortit de sa poche son téléphone portable, laissa clairement voir ce qu'il notait.

    Spoiler:
     

    Les mots étaient clair, étrange de voir Dakota sortir ce genre de mot, mais après tout pourquoi pas ? Cependant, nous ne savons pas à qui il avait pus envoyer ce petit mot, nous le serions très prochainement, cela ne fait aucun doute. Dakota regarda alors le visage de la jeune fille, elle aussi inquiète mais arriver plus facilement à cacher ces émotions que le jeune homme.


      « Qu'est qu'il y à Victoria ? »


    Dakota connaissait plus qu'il ne l'aurait souhaité, la plus jeune des blythe, au niveau de ces expressions de visage, et la il savait qu'elle était inquiète ou dans le doute. En même temps, j'aurais voulus vous dire qu'après la soirée des deux jeunes, je pense que vous comme moi aurions réagis de la même façon qu'eux. La température a l'extérieur devait frôler les zéro, mais la nuit était clair et belle si on y faisait attention. Le jeune homme resta muet, il attendait que la jeune fille extériorise elle aussi, elle devait évacuer, cracher, hurler, pleurer, mais elle se devait de réagir.


Dernière édition par Dakota Wayhne le Jeu 5 Nov 2009 - 21:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: On way or another [PV VICKY] Jeu 29 Oct 2009 - 18:02


DAKOTA : Qu’est-ce qui s’est passé ? Pourquoi tout ça ?!

Si seulement Victoria savait, elle aurait pu lui répondre. Mais sa bouche resta close, exactement comme l’expression de son visage. Ses yeux fatigués étaient plongés dans la lumière que fournissaient les phares de sa voiture au fur et à mesure qu’elle avançait, laissant son pied appuyé trop fermement sur l’accélérateur. Avoir un Dakota nerveux, qui parlait à tout bout de champ et que ne semblait pas vouloir se calmer n’arrangeait pas à détendre ses pauvres nerfs qui étaient à cran. Cependant, elle ne disait rien. Elle maintenant ses lèvres serrées l’une contre l’autre, se refusant tout bonnement à parler, à sortir un mot. Elle était crevée, la soirée avait été éprouvante et le désastre qui défilait inlassablement dans son subconscient suffisait à lui garder les yeux ouverts. Quand bien même ses membres étaient engourdis, rien ne semblait pouvoir arrêter cette voiture qui roulait à toute vitesse sur un chemin peu emprunté et, par conséquent, désert.

DAKOTA : Excuse moi, Vicky, j’avais besoin d’hurler.

Toujours aucune réaction de la part de la concernée. Et elle n’allait certainement pas le blâmer. Dakota était toujours un peu hystérique face à un évènement passé qui le perturbait considérablement. Victoria, elle, laissait toute sa nervosité passée par ses doigts qui se resserraient toujours plus autour du volant. Son visage était droit et fixe tandis que son buste était raide, fixant un point précis, tout en étant attentif à la route. Elle était une conductrice habile depuis maintenant deux ans mais un accident arrivait si vite. Surtout qu’on s’appelle Blythe.

DAKOTA : Pourquoi maintenant ?

Victoria roula des yeux ; ne pouvait-il donc pas se taire deux secondes ? Juste le temps nécessaire de prendre un peu de répit pour vider son esprit le temps d’un instant. Serait-ce donc trop demandé ? Apparemment, le Seigneur tout puissant a entendu son appel puisque Dakota perdit sa langue pour la contemplation soudaine du passage sombre qui défilait sous ses yeux. La jeune blonde soupira de contentement avant d’être attirée par le message qu’il envoyait. « J’ai envie de toi… » Elle roula des yeux avant de les reporter rapidement sur la route. Elle ne voulait même pas chercher qui était la personne à qui ce message était adressé. N’y avait-il donc rien d’autre à dire sur ce qu’ils avaient vu ? Apparemment, le fait qu’elle n’avait pas prononcé un mot depuis le début de leur retour semblait alarmer le jeune homme plutôt qu’autre chose.

DAKOTA : Qu’est-ce qu’il y a, Victoria ?

La jeune Blythe haussa un sourcil avant de tourner brièvement la tête vers Dakota, sans quitter la route des yeux pour autant. Elle hocha la tête de façon négative. Pourquoi pensait-il qu’elle avait quelque chose en tête ? Bien sûr que le revoir avait été quelque chose d’éprouvant. Encore plus pour elle que pour Dakota. Parce que le jeune homme ne savait pas tout. Et qu’elle n’était décidément pas encore prête à le lui dire. Quand bien même il était personnellement concerné, Victoria ne voulait pas lui dire. La seule personne a être au courant est sa chère et tendre mère. Et cela suffisait amplement. Quand bien même cela était tout aussi douloureux, la jeune blonde ne pouvait se résoudre à en parler de façon si spontanée comme elle a l’habitude de faire. Et quitte à souffrir, elle préfère souffrir en silence et seule plutôt que de sortir les vers de son nez. Alors, elle se crispa un peu plus sur le volant avant de lâcher un soupir moqueur.

VICTORIA : Tu penses vraiment ce que t’as envoyé ? Après ça, toi, tu envoies une déclaration sexuelle à je-ne-sais-qui… T’es vraiment désespérant, Dakota.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce n’était pas là une pensée profondément mauvaise. Mais juste ce qu’elle pensait. Victoria et Dakota avaient passé bien trop de temps ensembles pour continuer à s’envoyer des piques de mauvais goût à longueur de temps. Il était parfois temps de taper du poing sur la table et de parler de choses sérieuses, urgentes et nécessaires, laissant leurs querelles de côté. Et quand bien même cela pouvait être surprenant, cela l’était d’autant plus pour les deux concernés. La jeune fille ralentit un instant, la fatigue reprenant le dessus. Ses yeux se dirigèrent vers l’horloge de sa montre ; 4h du matin bien tassé. Un bâillement sortit de sa bouche alors qu’elle pensait à son lit, son cher lit, qui l’attendait patiemment chez elle. Tout comme Rhys et Maât qui devaient se faire un sang d’encre. Cette perspective ne la réjouissait pas forcément mais elle n’avait plus qu’à prier qu’ils soient tranquillement en train de dormir chacun dans leur chambre, plus fatigués qu’autre chose. Victoria n’était guère d’humeur à se battre ni à parler ni même à se défendre, en ce milieu de nuit.

VICTORIA : Et cesses de gigoter, tu m’rends nerveuse

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: On way or another [PV VICKY] Jeu 5 Nov 2009 - 21:50

    Dakota regarda la blonde, son sourire ce dessina au moment ou elle parla du message, ce texto aurait pu être source de conflit et cette petite remarque aurait pu conduire a nombreuses insultes. Maintenant, il n'y avait plus qu'une certaine envie de se taquiner et de ce moquer de l'autre mais toujours de manière courtoise.

    Je ne bouge pas c'est ta voiture qui a des suspensions bizarre, à croire que la légende sur la plus jeune des Blythe et sa voiture soit fondé...

    Un sourire sur les lèvres de dakota, tout pour répondre à sa petite réflexion sur son texto et tout en évitant de dire à qui était destiné le petit mot. Les choses qu'il avait du subir ce soir, jamais ils n'avaient pensé tout deux devoir revivre pareil épreuve, Dakota et Victoria avait vieillis mais étaient-ils toujours aussi impuissant devant cela ? Ne pouvaient-ils pas faire quelques choses pour affronter leurs destins ?


    Vicky, je pense que nous devons absolument faire quelques choses, nous n'allons pas retomber, nous ne pouvons pas tout recommencer...


    Dakota ne voulait pas revivre les épreuves du passé, celle qui avait poussé comme ce soir à cette étrange fuite à quatre heure du matin. Dakota attrapa son écharpe dans la poche de son manteau et la passa autours du coup. Les cheveux du jeune homme n'avait jamais été aussi long, les cheveux sur le devant lui passer devant les yeux et il ne sortait maintenant qu'avec un bonnet pour cacher sa tignasse, celle ci qu'il devrait tout au tard couper, même si il avait toujours du mal à aller chez le coiffeur. Ces lunettes de soleil avait fait place à des lunettes de contact, qu'il avait du porter après l'accident pour reposer ces yeux du au traumatisme. Dakota souri un instant, lui qui se considérait ami de Neal, qu'il n'avait que croiser une fois ou deux depuis son vrai retour, la dernière fois c'était quand la voiture l'avait lamentablement envoyé valser. La personne qu'il avait toujours pris pour une nuisance dans la relation qu'il entretenait avec le jeune homme, se retrouvait à être presque une ami fidèle. C'est donc à cette pensé que ce sourire ce dessina avant de disparaître pour reprendre un visage sérieux, Dakota avait besoin de parler, de se confier, mais Victoria était elle vraiment la bonne personne ? Pouvait-il vraiment ce confier à elle sans de représailles ?

    Victoria... non laisse tomber.

    La jeune femme, c'était légèrement retourner vers lui, mais l'étudiant n'avait pas eu le courage de finir sa phrase, de dire ce qu'il ressentait, il arriverait peut être un jour mais pas ce soir, pas maintenant.


Dernière édition par Dakota Wayhne le Mer 11 Nov 2009 - 10:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: On way or another [PV VICKY] Sam 7 Nov 2009 - 20:13


DAKOTA : Je ne bouge pas, c'est ta voiture qui a des suspensions bizarre. A croire que la légende sur la plus jeune des Blythe et sa voiture soit fondée...
VICTORIA : La lé… Quelle légende ?

Victoria elle tourne brièvement la tête vers son passager, un œil toujours attentif à la route droite et tranquille. Elle avait apprit à supporter Dakota. Après tout, avec le temps qu’ils ont passé ensemble, ces derniers mois, et surtout, la raison pour laquelle ils étaient réunis, ils avaient vite compris que ça ne servait à rien de continuer à se tirer dans les pattes. Surtout pour une animosité dont la source n’avait plus lieu d’être. Maintenant, leur haine envers l’autre s’était transformée en solidarité. Rien n’était plus important, à ce jour, que de se serrer les coudes. La jeune Blythe grimaça légèrement en sentant son poignet gauche lui lancer des piques de douleur. Ce n’était pas forcément agréable mais soit. Elle avait connu pire qu’une banale foulure de poignet. Elle attendait la réponse de Dakota avec une certaine impatience non visible alors qu’elle avait reporté toute son attention sur la route sombre. Qu’était donc cette histoire de légende avec sa voiture ? On savait tous que Victoria accordait une valeur presque affective et maternelle à sa voiture mais de là à ce qu’il y ait une rumeur. Comment aurait-elle pu échapper outre ? De toute façon, il fallait bien avouer que, n’étant pas forcément en très grande forme physique, la jeune fille ne sortait plus qu’elle pouvait le faire, à courir derrière les faux semblants et les secrets bien cachés des habitants.

DAKOTA : Vicky, je pense que nous devons absolument faire quelque chose, nous n'allons pas retomber, nous ne pouvons pas tout recommencer...
VICTORIA : crois vraiment que j’ai envie que tout recommence ? la jeune fille s’était quelque peu emportée, sa voix était fébrile et son visage crispé. puis, elle se renfrogna dans son siège, le regard mauvais. Pour l’instant, à quatre heure du matin, je dois avouer que la seule idée que j’ai est celle de rejoindre mon lit. Mais il va falloir trouver une solution. Vite. Et efficace. elle semblait s’apaiser un moment, une moue nostalgique et douloureux. Je pense pas pouvoir supporter ça une deuxième fois. chuchota-t-elle.

Victoria lâcha un léger soupir tout en resserrant un peu plus l’emprise de ses doigts autour du volant. Son poignet lui criait d’y aller plus doucement mais les paroles de Dakota la paniquaient bien plus qu’elle le laissait montrer. Après tout, le jeune homme semblait être assez inquiet pour eux deux, elle ne voulait pas le paniquer un peu plus. Même s’il n’était pas assez idiot pour penser que Victoria n’avait pas cette frayeur au creux du ventre. Mais paniquer ne ferrait qu’intriguer les autres. Et c’était la dernière chose que les deux jeunes gens voulaient. Intriguer, soupçonner et être démasqué. La jeune Blythe connaissait toutes les ruses et astuces qui étaient utilisées pour sauver les apparences – et donc forcément à éviter. De toute manière, Dakota et Victoria étaient déjà assez déprimés depuis un certain moment donc les habitants n’y verraient que du feu. Et même si leur retour de quatre du matin bien passé était relevé par quelques insomniaques, la jeune fille préférait encore prétendre tous les maux du monde que de dire ce qu’il s’est réellement passé. Avec Victoria Blythe, rien ne sera révélé, vous pouvez en être certain. Perdue dans ses pensées, elle en sortit par la phrase de Dakota, qui rompit alors le silence qui s’était installé.

DAKOTA : Victoria... non, laisse tombé.

Voilà quelque chose qui agaçait passablement la concernée. Qu’on l’appelle, qu’on la mette en suspens et qu’on se rétracte à la dernière seconde. Elle eut un roulement de regard qui marquait sa réprobation qui suivait cette phrase. La demoiselle tapota nerveusement sur le cuir du volant, comme si elle attendait que Dakota revienne sur ses paroles une seconde fois et dise le fin fond de sa pensée. Mais elle avait beau attendre, rien ne venait. Victoria ralentit alors légèrement pour pouvoir regarder un minimum le jeune homme sans risquer de partir dans le décor. Une nouvelle fois, ça serait bien malheureux.

VICTORIA : Qu’est-ce qu’il y a, Dakota ? Je pensais pas te dire ça un jour mais, avec tout ce qu’on vit, je pense que tu peux me faire un minimum confiance et dire ce qui va pas. Alors, vas-y, lâche le morceau. Après tout, on a rien d’autre à faire. & puis, si ça peut permettre de penser à autre chose. elle prit une légère pause avant de sourire faiblement. Et je promets de pas te juger comme un idiot. Même si dans le fond, tu restes un idiot.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: On way or another [PV VICKY] Mer 11 Nov 2009 - 22:00

    Dakota avait souris à la réaction de la jeune fille au moment ou il avait parlé de légende. Puis son visage fit une moue songeuse, à la suite du discours de la jeune Blythe, puis il c'était lancé, mais avait eu peur de la réaction, de la jeune fille, il savait qu'il pouvait lui faire confiance, mais était-elle prête.

    Je ne sais pas si tu le sais, mais je ne suis plus avec Cordelia, enfin lilo.

    Dakota leva les yeux au ciel, en prononçant le véritable prénom, de la jeune fille qu'il aimait ou qu'il pensait avoir aimé. Dakota, voulait être le plus clair possible dans ces propos et ne pas passer pour celui qui n'avait pas de cœur.

    J'ai... Depuis... Je suis depuis environ deux semaine avec Matthews... Scott.

    Il ne regardait plus la route, plus la jeune femme au volant, il ne regardait que ces pieds, il ne savait pas la réaction que sa pouvait avoir auprès de la jeune fille. Dakota n'avait jamais eu le temps, de penser sérieusement à la relation qu'il avait avec le chef-cuisinier, il ne savait pas exactement ce qu'il pouvait ressentir pour le jeune homme, les sentiments était plus fort que de l'amitié, mais bien différent de ce qu'il pouvait ressentir pour lilo. Dakota ne savait pas vraiment ou en venir avec tout ce qui avait autour de lui, il n'était pas mal heureux comme au mois d'aout, loin, il était loin de cette état, sauf qu'une nouvelle fois il était perdu dans ces sentiments.

    Je n'est jamais voulu ce qu'il se passe, mais Scott, est une personne adorable, qui a pus me rendre ce que j'avais perdu depuis longtemps du réconfort, un soutient moral et une écoute que je n'avais pas retrouver... Je pensais pouvoir compter sur la personne que je pensais aimé, et la personne que je considérais comme mon meilleur ami, mais malheureusement, je n'est pas eu ce que j'ai voulus. Je n'est que souffrance et coup bas.

    Oui, Dakota parlait de Neal et de lilo sur la fin de son monologue, il avait apprit depuis plusieurs semaine déjà un horrible révélation qu'il n'avait fait que détruire le peu d'estime qu'il restait envers son ancien ami et sur la femme qu'il aimait. Puis il releva la tête, et dans un sourire faible, limite gêner parce qu'il allait dire, mais il devait être franc jusqu'au bout maintenant.

    Je n'aurais jamais pensé, avoir autant de compassion et de sympathie pour toi victoria. Et c'est pourquoi que j'aimerais que tu le saches... Neal et Cord... Lilo ont couchaient ensemble.

    Autant de révélation en si peu de temps, il connaissait vicky au point de savoir la réaction qu'elle aurait au moment des diverses révélations, Dakota avait donc envoyé son texto, à Scott, après la soirée qu'il venait de passer et les révélation qu'il venait d'avouer, celle qui avait depuis trop longtemps enfouie, il se devait enfin de le dire, à la jeune fille qu'il commençait à apprécier vraiment.


Dernière édition par Dakota Wayhne le Ven 13 Nov 2009 - 10:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: On way or another [PV VICKY] Jeu 12 Nov 2009 - 23:10


DAKOTA : Je ne sais pas si tu le sais, mais je ne suis plus avec Cordelia, enfin Lilo.
VICTORIA : Lilo ? C'est quoi cette histoire ? Cordelia n'est plus Cordelia ?

Victoria arqua un sourcil. Voilà qui changeait radicalement la direction de ses pensées. Cordelia Rafferty serait une certaine Lilo ? Voilà quelque chose qui attirait sa curiosité. De toute façon, il ne fallait pas grand chose pour attiser la curiosité de Victoria Blythe. Et un changement soudain d'identité d'une habitante d'Ocean Grove était quelque chose de passablement intriguant. Même pour n'importe quelle personne. Mais il semblerait que Dakota ne s'en préoccupe pas plus que cela. La jeune fille se tue alors, prête à se mordiller la langue pour lui demander quel était le fin fond de cette histoire. Mais il semblait avoir besoin de parler, chose qu'elle respectait totalement, donc elle se retient de lui demander plus de détails. Se redressant un peu dans son siège, elle soupira faiblement en regardant mollement dans le rétroviseur sur sa gauche, attendant la suite des propos du jeune homme.

DAKOTA : J'ai... Depuis... Je suis depuis environ de semaine avec Matthews... Scott.

Et bien, comme un présage, heureusement qu'elle a regardé ce qui se passait derrière elle. En effet, la première réaction de la jeune Blythe fut de freiner brutalement et brusquement, sans prévenir et dans un crissement de pneus sonores. Par bonheur, la route était complètement vide - ce qui n'était pas étonnant sachant l'heure et que c'était une route plutôt abandonnée. Malgré sa fatigue, Victoria eut assez de force pour appuyer sur le frein, secouant alors les deux passagers, rattachés à leur ceinture. Elle était choquée. Et elle n'eut aucun mot pour répliquer, pour dire quoique ce soit. Rien que cette révélation la clouait prodigieusement. La jeune Blythe resta les mains sur le volant et son regard se décolla très lentement du pare-brise pour le diriger vers Dakota, qui s'était remis à parler.

DAKOTA : Je n'ai jamais voulu ce qui se passe, mais Scott est une personne adorable, qui a pu me rendre ce que j'avais perdu depuis longtemps, du réconfort, un soutien moral et une écoute que je n'avais pas retrouvé... Je pensais pouvoir compter sur la personne que je pensais aimer, et la personne que je considérais comme mon meilleur ami, mais malheureusement, je n'ai pas eu ce que j'ai voulu. Je n'ai que souffrance et coups bas. la jeune fille resta un moment silencieuse.
VICTORIA : Tu vas me faire croire que... Que Scott a trompé mon frère avec cet abruti de Carson et qu'il s'est mis avec... Toi ? légère pause alors qu'elle passait la main dans ses cheveux. Non que le fait que ce soit spécialement me choque - ça veut donc dire que tu es... Bi ? demanda-t-elle, d'une voix hésitante.

Elle avait l'impression de se retrouver dans à peu près la même situation qu'il y a quelques mois, quand Maât avait fait son coming out. Même si Rhys l'avait plutôt mal prit, sa cadette s'était montrée plus ouverte d'esprit - mais bien moins chaleureuse. Au final, savoir que Dakota était bisexuel, ce n'était peut-être pas forcément une surprise. Même si elle savait que c'était faux, à l'époque, beaucoup soupçonnait Dakota et Neal d'avoir une liaison - chose qui les amusait tous les deux, mais pas la blondinette qu'elle était. Mais maintenant, tout était remis en question. Et si Dakota avait éprouvé de réels sentiments pour Neal ? Mais la question ne semblait plus se poser puisque ce dernier semblait avoir considérablement descendu dans l'estime du jeune Wayhne. La jeune blonde n'en revenait tout bonnement pas. Suite à son air crispé vint l'air découragé, dans un soupir bref, tout en retombant mollement sur le dossier de son siège. Elle semblait passablement abasourdie et totalement désarmée, comme si c'était l'aveu dernier. Et bien, on pouvait dire qu'elle n'était pas au bout de ses surprises.

DAKOTA : Je n'aurai jamais pensé avoir autant de compassion et de sympathie pour toi, Victoria. Et c'est pourquoi que j'aimerais que tu le saches... Neal et Cord... Lilo ont couché ensemble.
VICTORIA : Quoi ?

Son intonation était perçante sans pour être aigüe. Pour le coup, on ne pouvait pas dire que cette révélation la désarmait. On pouvait même dire que c'était un coup de massue à lourde portée qui s'abattait sur son dos. Après avoir eut les dires d'Hailey, voilà ce qu'elle apprenait. Victoria sentit ses membres se réchauffer, titiller par la colère, alors que ses larmes de rage semblaient sonner leur retour. Elle fronça des sourcils tout en se mordillant la lèvre inférieure avant de ressentir le besoin express de sortir. Elle ouvrit précipitamment la portière pour y sortir et la claquer dans un bruit sonore. Une voiture aurait pu venir sur le sens inverse, elle se la serait prise en plein fouet. Mais c'était une nuit noire et silencieuse, aussi calme que fraiche. Et pourtant, malgré la légère brise qui frôlait son visage, la jeune Blythe ne se sentit pas mieux. Elle se dirigea lentement et les yeux dans le vague vers l'arrière de la voiture avant de donner un coup de pied brutal dans le pare choc tout en tapant des mains sur la carrosserie. Voilà qui lui donnera une bonne raison d'aller au garage de Caleb, pour une fois. Déjà qu'elle venait de passer une soirée et une nuit particulièrement éprouvantes, autant physiquement que moralement, elle sentait ses nerfs lâchés. Et, une fois n'est pas coutume, comme le veut la tradition des Blythe, cela se démontrait par une poussée d'adrénaline qui mettait à des gestes brutaux, ce trait étant appelé communément l'impulsivité.

VICTORIA : Décidément, y en a qui savent cacher leur jeu...

Victoria avait glissé ses mains dans la racine de ses cheveux. Si elle avait du courage, elle aurait hurler et certainement démoli chaque pièce de cette voiture. Fichue bagnole. Pourquoi cette carrosserie semblait avoir tant d'importance à ses yeux alors que le type qu'elle aimait semblait prendre son pied avec les autres filles du quartier après - ou même avant, qui ? - l'avoir salement abandonné ? A la pensée des tendres instants avec ce même jeune homme, la jeune Blythe tapa furieusement du poing sur la voiture.

VICTORIA : Bordel, mais qu'est-ce qui tourne pas rond dans ce putin de monde ? Tu sais, Dakota... Cette Lilo te mérite pas. Je préfère encore que tu te fasses l'ex copain de mon frère plutôt que d'être avec cette... Y a même pas de mots pour la décrire. elle marqua une pause. Et ça date de longtemps, cette histoire ? Comment tu l'as su ?

Il était naturel qu'elle ne parle pas de Neal. Tout simplement parce que, plus le temps passait, et plus elle s'engouffrait dans l'ignorance de ses ressentis envers lui. C'était passablement terrible d'être tiraillée par l'envie de le maudire et de le traiter plus bas que terre mais qu'on sentait son cœur se tordre de douleur face à ses pensées et idées meurtrières.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: On way or another [PV VICKY] Dim 15 Nov 2009 - 19:25

    Dakota avait longtemps vus victoria comme une fille superficiel, sans grand intérêt, elle était classée dans la même famille de grosse pouffiasse qu'était Parfaite Garbage. Enfin c'était comme sa qu'il l'avait vu pendant longtemps aujourd'hui inutile de vous le dire que c'est totalement différent, il n'y a plus vraiment de rancœur, plus de malaise quand l'un et l'autre sont proche, non, il n'y avait que compréhension et solidarité, chose encore que Dakota n'aurait jamais pouvoir trouver chez Victoria, mais bon sa vie changeait et son entourage, Qu'allait il encore bien pouvoir ce passer dans sa vie ?

    « Non que le fait que ce soit spécialement me choque - ça veut donc dire que tu es... Bi ? » la phrase de victoria, fis sourire le jeune homme, en effet il était bisexuel, il ne l'avait jamais vus de cette manière, il était simplement attiré par des personnes et ressentait des choses en fonctions du caractère et de ce que pouvait dégager les gens, peut importe si ce dernier était un homme ou une femme, Dakota voulait simplement profiter de la vie et être heureux, comme tout le monde sur cette terre. Dakota, ne prononça rien à l'égard de la jeune brune qui avait longtemps fait battre son cœur, et encore peut être aujourd'hui, il était encore plus perdu quand il pensait à celle qui lui avait mentis pendant autant de temps, et qu'il l'avait trahis temps de fois. Le pardon n'était pas faisable, le fait de pensé à elle était déjà trop douloureux, Dakota ne pouvait pas imaginer cependant la vie sans elle.

    « Je ne sais pas ou me mènera la relation avec Scott, je pense qu'il n'y aura jamais vraiment un lien assez fort pour que sa dure, mais il est là pour moi et inversement. »

    Dakota regarda par dessus la vitre les lumières de la ville au loin, c'était magnifique ce jeu de lumière, il avait toujours aimé, regarder les lumières des villes de loin, cela lui faisait tellement de bien de voir ces néons éclairer, et voir ce rapprocher. Comme l'espoir qu'un jour, que tout s'arrête et qu'il retrouve une vie calme et banal. Puis il reprit la parole, respira un grand coup pour ce donner du courage.

    « A ton avis comment, j'aurais pu le savoir ? LA seule personne qui en connais, des détails aussi grand sur nos vies... »

    Dakota fit un regard en arrière comme pour dire, que la personne était derrière elle, ou celle qu'ils venaient de quitter ? Enfin déjà, qu'avait il fait ce soir ? On n'avait aucune idée, de pourquoi la jeune Blythe et l'étudiant se retrouvait à conduire le plus vite possible dans les rues de Miami aussi tôt.

    « Je pense qu'il est bon que je te préviennes, je pense que Neal n'est pas une personne faite pour toi. Tu mérites mieux, je ne sais pas vraiment ou vous en êtes tout les deux. J'ai toujours crus que tu lui serais nuisibles... Et dire que j'ai toujours pensé qu'il méritait mieux que toi... J'ai vraiment était stupide, il ne t'arrive même pas à l'orteil. »


    Dakota souri, provocation ou non ? Non, c'était simplement sincère il avait toujours protégé et tout fait pour mettre de l'écart entre Victoria et Neal, parce que le jeune Wayhne avait toujours vus dans le regard de la jeune femme, quelques choses de nuisible de mauvais et il était donc évident pour lui que le problème n'avait jamais était Victoria, mais toujours et encore Neal.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: On way or another [PV VICKY] Ven 20 Nov 2009 - 18:34


Il était bien de penser que tout était tout blanc ou tout noir. Que le gris n’existait pas. Qu’il n’y avait pas de juste milieu. C’était certainement plus facile de vivre avec cette pensée là, cette vision de la vie là que celui de la justice et de peser le pour et le contre. Il était aussi clair comme de l’eau de roche que Dakota Wayhne et Victoria Blythe n’étaient pas fait pour s’aimer. Non seulement par jalousie mutuellement, mais aussi par le passé commun qui les avait mené à se maudire plus que la normale. Voir l’un était une souffrance terrible pour l’autre. Mais cela, personne ne le savait. Personne ne le savait parce que tout le monde les avait toujours connu de mauvaise graine entre eux deux. Et pourtant, la roue tourne et les gens changent. C’étaient surtout les évènements imprévus qui bousculaient la vie pépère que chaque habitant de cette terre pouvait avoir. Et des évènements imprévus, nous ne pouvions pas dire que Victoria en a manqué, cette année. C’était certainement cela qui l’affaiblissait de plus en plus. Mais elle se refusait d’en parler. Ce n’était absolument pas elle de se plaindre et de se lamenter sur son sort. Il y avait largement plus pire.

DAKOTA : Je ne sais pas où me mènera la relation avec Scott, je pense qu'il n'y aura jamais vraiment un lien assez fort pour que ça dure, mais il est là pour moi et inversement.

La jeune fille releva la tête vers Dakota, qui l’avait suivi hors de la voiture. Apparemment, de son côté, tout semblait rouler comme dans un plan quasiment parfait. Pour sa part, plus les jours avançaient et plus son château de cartes se retrouverait démuni et nu, à peine existant. La jeune Blythe avait la simple impression de perdre le contrôle de sa propre personne, ce qui la faisait d’autant plus paniquée qu’elle se savait capable du pire et du n’importe quoi. Mais malgré cette bonne parole qui lui suggère vivement de rester calme et tranquille, le sang Blythe ne coulait pas dans ses veines pour rien. Elle inspira un grand coup, ses mains toujours crispées sur le capot de la voiture.

VICTORIA : Si ça roule pour toi, tant mieux.
DAKOTA : A ton avis, comment j'aurais pu le savoir ? LA seule personne qui connait des détails aussi grands sur nos vies...

Victoria fronça un sourcil, ne voyant pas exactement où il venait en venir. Aucune interrogation ne sortit de sa bouche mais son visage parlait pour elle ; elle n’arrivait pas forcément à savoir de quelle personne Dakota parlait. Il était impossible que ce soit lui. Il n’était pas en ville, il ne pouvait savoir. Et elle jugeait que personne ne pouvait savoir des détails énormes sur sa vie. Tout simplement parce qu’il n’y avait qu’elle qui savait tout ce qu’elle avait vécu, et qu’il n’y a pas toute sa vie condensée en une seule personne outre elle-même. Mais soit. En somme, la source n’est pas forcément très importante. Après tout, et étrangement, la jeune Blythe ne remit pas en doute les paroles du jeune Wayhne. Non, elle le croyait. Il y a trois mois, elle l’aurait agréablement envoyé baladé. Mais pourquoi mentirait-il alors qu’il était aussi touché qu’elle de cette affaire ? Voilà qui serait illogique et totalement idiot. Et puis, après avoir passé quelques instants ensembles, Victoria pensait pouvoir avoir un minimum de confiance auprès de Dakota. De toute façon, ils étaient un peu forcés de se serrer les coudes. Avec ce qu’ils vivaient, ils ne pouvaient se permettre de se déchirer encore et toujours, ainsi que de se mettre dans les pattes. Ils devaient se montrer solidaires, compréhensifs et loyaux entre eux. Ce qu’ils ont apprit à leurs dépens. C’était un évènement qui n’était pas prévu dans l’année 2009 de la jeune fille. Mais au moins, aussi désolant que soit cette période de sa vie, elle s’en sort toujours avec plus de conseils, d’avis, de mise en garde et, surtout, d’informations. D’ailleurs, elle sentait que le vase n’allait pas tarder à exploser. Et le jour où la bombe arrivera à terme, Neal Rowlands sera le premier à le savoir et à y goûter.

DAKOTA : Je pense qu'il était bon que je te préviennes. Je pense que Neal n'est pas une personne faite pour toi. Tu mérites mieux, je ne sais pas vraiment où vous en êtes tout les deux. J'ai toujours cru que tu lui serais nuisible... Et dire que j'ai toujours pensé qu'il méritait mieux que toi... J'ai vraiment été stupide, il ne t'arrive même pas à l'orteil.

La jeune blonde ne peut s’empêcher d’étirer un léger sourire tout en baisant la tête, mi-amusée et mi-gênée. Amusée par l’expression reformulée. Mais gênée car elle ne s’habituait pas forcément à recevoir ce genre de discours venant de Dakota – et de n’importe qui d’autres, de toute façon. Victoria pouvait être un peu hautaine, par moment, il n’empêchait pas qu’elle se sente terriblement mal à l’aise quand on commence à la voir positivement et à dire le fin fond de sa pensée. C’est terrible mais ce n’était pas dans ses gènes. Elle avait l’impression d’être vantée. Or, seule elle pouvait le faire sans que cela ne la dérange – surtout qu’elle avait de quoi se vanter. Mais que les autres le fassent, c’était déjà plus dur à accepter. Et pour cela, Dieu seul connait la raison. Ses mains quittant le capot de sa voiture, la jeune Blythe en glissa une de nouveau dans ses cheveux, l’air résigné.

VICTORIA : C’est gentil. elle ne savait pas quoi dire d’autres. un silence se fit alors qu’elle fourrait les mains dans les poches de son jean, le visage contrarié et les yeux dans le vague. A vrai dire... Je ne sais même pas moi-même. Mais je crois que, pour l’instant, plus on est loin l’un de l’autre et mieux je porte.

Évidemment, c’était une façon de parler puisque, hormis lors du décès de son père, elle ne s’était jamais sentie aussi mal. Et cela pouvait certainement se voir. Cependant, elle ne voulait pas l’avouer. Victoria ne voulait pas avouer à Dakota qu’elle était totalement abattue, qu’elle se sentait une énième fois trahit mais qu’elle ne pouvait s’empêcher d’avoir un maigre espoir soutenu par la passion folle qui la retenait à lui. Et c’était ce petit truc, là, qui la faisait horriblement souffrir. Mais cela, ce n’était pas demain que Victoria allait le clamer haut et fort.

VICTORIA : De toute façon, j’ai d’autres soucis. Mais c’est plutôt sympa d’avoir prévenu

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: On way or another [PV VICKY] Mer 25 Nov 2009 - 13:44

    Dakota avait froid, il avait eu longtemps eu cette sensations d'éttoufer de crever sous la chaleur, mais ce soir il avait froid. Peur, peur de plusieurs choses, la première que ce qu'ils sont vus tous les deux ce soir se propage, et peur de ne plus être aimé, cette peur de ne plus pouvoir tomber et être amoureux, le faissait souffrir, il était pourtant idiot de penser sa, les sentiments sont des choses incompréhensibles, il essayait donc de se dire qu'il retrouverait ce goût pour l'amour quand il aurait rencontrer la bonne personne. Sauf qu'il n'avait eu, enfin c'est ce qu'il essayait de faire croire, mais plus les jours passés et plus la colère montait, il ne pouvait penser à la jeune femme qui avait changé d'identité, qu'il lui avait fait une déclaration en publique, celle qu'il l'avait abandonnée, malgré tout ceci, il était amoureux, complétement amoureux. Cependant il ne pouvait pas, il ne devait pas permettre aussi facilement, qu'il avait besoin d'elle, car cela aurait montré une certaine faiblesse à vouloir, récupérer son seul et unique vrai amour. De toute manière, il n'était pas près pour se relancer dans quelques choses de sérieux pour le moment, et une fois qu'il se sentirait près, il ferait tout pour récupérer celle qu'il aime.

    Il fallait cependant, ne pas penser à cette amour ce soir, il ne devait pas penser à ce qu'elle avait fait avec la personne qu'il avait considéré comme son meilleur ami, il devait pour le moment oublié et peut être pardonner avec le temps. Dakota lança un regard a la jeune femme, il y avait eu tellement de problème cette année, que certaine choses entre eux avait évolué de façon très surprenante.

    « Tu sais Vicky, le soir sur la plage... »

    Dakota lança un regard vers la route, pour ne fixer plus que celle-ci au moment ou les mots s'évadèrent de sa bouche.

    «  Je veux employer les bon mots... »

    Dakota marqua une pause avant de reprendre, il se devait d'être clair sans pour autant choquer ou blesser, la jeune femme.

    « Avec le recul, je me suis demandé, si je n'éprouvais pas des sentiments autre que la haine à l'époque pour toi... »

    Dakota tentait d'expliquer la chose de manière à ne pas être troublé et en même temps, il devait dire à la jeune Blythe ce qu'il avait toujours sur le cœur et les ressentis qu'il avait, c'était bizarre, étrange. Mais il savait que la jeune étudiante le comprendrait dans un sens.

    « Je pense que je peu te le dire...Je t'aime... Enfin pas de la manière dont on aime quelqu'un. Mais il m'est difficile de me dire, que tu peut être malheureuse, encore une fois.  Donc je pense qu'il y à des choses à dire et ce genre de chose, ne son plus à cacher. »

    Dakota regardait au loin, très loin, ne posant pas son regard sur la jeune femme, il n'avait pas honte de ce qu'il venait de dire, mais en même dire à quelqu'un «  Je t'aime » sans pour tant dire qu'il est quelques choses de possible ou tout du moins que ce sentiments soit juste assez fort, pour que la personne se sentent bien et qu'elle soit heureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: On way or another [PV VICKY] Mer 25 Nov 2009 - 22:09


DAKOTA : Tu sais Vicky, le soir, sur la plage... (...) Je veux employer les bons mots...

Victoria grimaça ; pourquoi était-il obligé de mettre ce passage précis sur le tapis ? Le même jour où elle avait involontairement failli mourir deux fois par des faits stupides et à cause d’une certaine inconscience qu’elle reconnaissait de totalement irraisonnable et inutile. De plus, c’était à ce moment qu’ils s’étaient embrassés. Et cela, la jeune blonde avait du mal à le concevoir, même des mois après. Elle avait été sous le choc de sa pseudo noyade, certes, mais ce n’était pas une raison. Mais ce qui était fait était fait. Ses doigts se frottant les uns contre les autres à l’intérieur de ses poches, elle attendait qu’il continue. Dakota semblait effectivement réfléchir aux « bons mots » qu’il voulait utiliser. Et ce terme utilisé ne présageait rien de forcément très bon. Mais, après tout, elle pouvait certainement se tromper. L’erreur est humaine. Mais son flair ne la trompait quasiment jamais. Ce qui, en soit, n’était pas très bon signe.

DAKOTA : Avec le recul, je me suis demandé si je n'éprouvais pas des sentiments autre que la haine, à l'époque, pour toi... (...) Je pense que je peux te le dire... Je t'aime... Enfin pas de la manière dont on aime quelqu'un. Mais il m'est difficile de me dire que tu peux être malheureuse, encore une fois. Donc je pense qu'il y a des choses à dire et ce genre de chose ne sont plus à cacher.

Heureusement pour eux deux, Victoria ne conduisait pas et de l’air frais frappait allègrement son visage. Mais même ça ne suffit pas à ôter l’expression ébahie qui avait prit place sur ses traits. Elle était tout simplement choquée. Dakota ne la regardait pas, fuyant son regard, tandis qu’à l’inverse, la jeune Blythe ne le quittait pas des yeux. Ses mots là, elle aurait aimé les entendre de la bouche d’une autre personne. Et pourtant, c’était de celle de Dakota que tout semblait sortir. Victoria ne savait plus où se mettre, ni quoi dire ou faire. Elle n’était jamais très à l’aise dans ce genre de situations. Non qu’elle en avait connu des masses. Mais disons que les déclarations de ce genre n’étaient pas forcément le genre de moment où elle se sentait en grande confiance, bien au contraire. La jeune blonde ne savait jamais quoi faire, ni même répondre. Surtout que Dakota n’était pas assez idiot pour penser que les sentiments étaient réciproques. Mais comment pouvait-il lui dire une telle chose, en plein milieu de la nuit et en plein centre d’une route déserte, après une soirée éprouvante ? Pourquoi il fallait qu’il dise cela maintenant ? Il n’aurait pas pu lui dire ce genre de choses plus tard ou, mieux, garder cela pour lui ? Victoria resta un long moment silencieuse, le regard perdu de nouveau dans le vide avant de soupirer faiblement et de se diriger vers la voiture.

VICTORIA : On ferrait mieux de rentrer.

Ses fesses installées sur le cuir confortable de la voiture, les mains positionnées à l’exacte opposée sur le volant et le regard fixant droit devant elle sans ciller, Victoria réfléchissait. Après tout, elle ne voulait pas non plus paraitre trop sèche, ni trop dure. Et pourtant, elle avait juste envie d’appuyer sur l’accélérateur pour arriver au plus vite à Ocean Grove et rejoindre rapidement les draps chauds de son lit. Elle aurait aimé ne pas entendre ces mots-là, à vrai dire. Pas venant de lui. De Dakota Wayhne. Même si, au moins, il avait le mérite d’être sincère. Enfin, osa-t-elle l’espérer. Jouer avec les sentiments, ce n’était pas non plus quelque chose qu’elle appréciait. Cela rajoutait bien trop de tracas et pour strictement rien, juste le plaisir qu’on se moque de vous par la suite. Les sentiments, c’était quelque chose de sérieux avec lequel Victoria ne se sentait pas forcément à l’aise parce qu’elle n’avait tout simplement aucun contrôle dessus. Et cela pouvait l’effrayer. Tout comme la détruire. Quand Dakota l’eut rejoins, le moteur étant déjà allumé, elle appuya rapidement sur l’accélérateur, comme si elle fuyait ce qui s’était passé en laissant leurs ombres planées là-bas. Quelques minutes après de silence, elle se décida enfin à délier sa langue et faire bouger ses lèvres.

VICTORIA : Je... Je commence à bien t’apprécier, Dakota, tu l’sais. Mais là... elle plissa le front, l’air soucieux, choisissant à son tour les mots corrects et suffisants. Ce soir-là, j’étais pas dans mon meilleur état. Désolé si tu as pu comprendre autre chose mais, enfin, je... Enfin, voilà, quoi.

Victoria se mordilla la lèvre, les traits toujours plissés. Sa voix était un peu chevronnée et guère assurée. Elle se sentait terriblement mal, envers lui, envers elle-même, envers leur passé. Elle se sentait mal à l’aise quant à la suite des évènements, quand ils allaient être ramenés à se voir de nouveau – car il était évidemment qu’ils allaient devoir se revoir. Et puis, ses mains devenant moites, elle aimerait bien se réveiller pour voir que tout ceci n’était qu’un cauchemar. Pourtant, malgré son esprit tourmenté, la voiture dépassait quelque peu la limite autorisée et son regard vert était rivé vers la route. Elle n’était pas rassurée mais faisait son maximum pour ne pas le montrer. Par à Dakota. Ses phalanges viraient au rouge tellement que la pression de ses doigts autour du volant était forte et oppressante. Qu’Ocean Grove apparaisse au plus vite, Victoria voulait juste aller se nicher dans ses couettes pour dormir, et se réveiller avec les idées au clair.

VICTORIA : Tu dénigres totalement Neal à présent mais tu me détestais à cause de lui. chuchota-t-elle clairement, pointant ainsi du doigt la jalousie que l’un et l’autre avaient pu avoir mutuellement envers leur ami commun, ainsi que le fait qu’elle avait clairement compris que les choses avaient radicalement changé durant sept ans et, surtout, durant ces derniers mois qui se sont écoulés.



Dernière édition par Victoria Blythe le Dim 29 Nov 2009 - 10:35, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: On way or another [PV VICKY] Sam 28 Nov 2009 - 23:13

Dakota avait enfin dit ce qu'il ressentait réellement, il n'avait enfin pu vider entièrement son sac. Il aimait Liliana, plus que tout, mais les sentiments qu'il ressentait pour la petite avait évolué de façon tellement bizarre qu'il fallait bien l'admettre aujourd'hui. Le vent froid frappait le visage du jeune étudiant, il n'avait jamais eu aussi froid sur Miami, il était envouté par les lumières de la ville au loin. Il écoutait chaque mots de la jeune Blythe, il savait pertiment ce qu'elle dirait et de toute manière, lui n'attendait rien de ce qu'il venait de dire, il avait juste eu besoin de ce confier.


« Victoria, je sais très bien ce que je ressens pour toi, et ce que tu ressens pour moi est différent, et je n'attends rien. Rassure toi, seulement je voulais simplement que tu le saches, je n'avais plus envie de faire, ce que j'ai toujours fait... fuir mes sentiments. »


Le jeune homme avança vers la portière passager, il n'y avait pas vraiment eu le temps de réfléchir à ce qu'il allait ce passer après cette soirée. La soirée d'halloween allait enchainé certainement enchainer des choses. Bonne ou mauvaise, Dakota n'allait pas attendre des lustres pour le savoir de toute manière, il savait ce qu'il pensait pour Neal, cela n'était plus là le problème, il avait enfin compris, que cette homme ne lui apporterait rien de bien. Pour lilianna c'était bien plus difficile et il n'avait toujours pas décidé. La réfléction de Victoria, fit que sur les lèvres du jeune homme, laissaient apparaître un sourire.

« Victoria, après tout ce qu'on à vécut tout les deux pensent tu réellement, que je tes déjà détesté réellement ? »


Dakota n'avait pas vraiment répondu à la petite remarque de Vicky, mais il n'avait pas laisser la question sans réponse. Il n'avait pas envie de parler de Neal, ou même prononcer une nouvelle fois ce prénom, qui semblait sortir être de plus en plus dure à prononcer.

« Roule, maintenant ma petite blondie. »

Ils avaient une chose étrange, une chose que nous aurions du vous expliquez et qui est rester en suspend pendant tout le long de se périple. Pourquoi Victoria et Dakota avaient ils du sortir ce soir ? Qu'est qu'ils avaient pus faire ? Qu'avez t'il tentaient de fuir ? Pourquoi avaient ils eu besoin de trouver d'autre sujet de conversation pour oublier, ce qu'il c'était passé cette nuit ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: On way or another [PV VICKY] Lun 30 Nov 2009 - 17:57


DAKOTA : Victoria, je sais très bien ce que je ressens pour toi, et ce que tu ressens pour moi est différent, et je n'attends rien. Rassure toi, seulement, je voulais simplement que tu le saches, je n'avais plus envie de faire ce que j'ai toujours fait... Fuir mes sentiments.

Les dernières paroles du jeune homme la firent réfléchir, ayant l’impression d’être dans le même cas. Evidemment, non vis-à-vis de Dakota. Mais au moins, lui, il avait eut la franchise d’exprimer clairement ce qu’il pensait – et ce qu’il ressentait. Il avait réussi à faire le vide, à faire le point et à remettre en ordre ses idées. Ce que Victoria ne pouvait qu’admirer. Après tout, il n’y avait rien de plus compliqué que de mettre ses pensées à jour pour ensuite les déclarer. Oui, de ce point de vue là, la jeune Blythe admirait Dakota. Et quand bien même elle restait choquée par ce qu’elle avait entendu, elle ne le démontrait pas plus que cela, laissant couler. Comme si elle avait peur qu’il en rajoute une couche et qu’elle soit mal à l’aise pour de bon. Hors, ce n’était pas vraiment ce qu’elle souhaitait pour l’instant. Elle aurait encore mieux apprécié qu’il lui dise ce genre de choses à un moment où elle aurait été plus réveillée. Mais non, il fallait qu’ils vivent des circonstances plutôt atténuantes pour qu’il lui déballe la chose, en l’occurrence, son cœur. Victoria n’était pas très à l’aise, quant aux manipulations d’un cœur. Elle ne savait pas forcément bien s’en servir, et c’était surement là le souci. Et elle le savait. Et c’était parce qu’elle était au courant de cette faiblesse là qu’elle tentait toute dérivation du sujet. On pouvait la traiter de prétentieuse, de stupide, d’égoïste ou de hautaine, mais on ne pouvait pas lui reprocher de ne pas faire attention. On ne pouvait pas lui dire qu’elle ne tentait pas de faire attention aux personnes qu’elle appréciait. Et même si, il y a encore quelques mois, elle l’aurait rembarré sans aucune culpabilité, là, les choses avaient changé. Et parce que les choses avaient changé, la jeune fille préférait ne rien dire, entrant dans le silence, plutôt que d’en entendre d’avantage qui pourrait la mettre mal et risquer de blesser Dakota. Il ne semblait d’ailleurs pas très perturbé par ce qu’il venait de lui dire. Au contraire, il avait l’air plutôt soulagé, à le croire. Est-ce que, si elle faisait de même, elle se sentirait mieux ? Comment pouvait-elle le savoir ? En essayant, bien sûr. Mais elle était bien trop pétrifiée rien qu’à l’idée d’y penser.

DAKOTA : Victoria, après tout ce qu'on a vécu tous les deux penses-tu réellement que je t’es déjà détesté réellement ? (...) Roule maintenant, ma petite blondie.

Pour sa part, Victoria se rappelait très bien l’avoir détesté. Elle l’avait détesté, maudit, menacé même. Ils étaient gosses, ils avaient le même ami en commun. Un ami que l’un ne semblait porter dans son cœur. A l’instar de l’autre, qui le portait trop dans son cœur. A l’époque, elle avait toujours eut l’impression que le jeune Wayhne lui volait son meilleur ami. Elle ne l’aimait encore moins quand elle avait apprit qu’on les soupçonnait d’être plus que des amis. Même si elle n’y croyait pas une seule seconde – Neal semblait bien trop aimé les filles pour être avec Dakota – elle ne pouvait s’empêcher d’être jalouse. Elle avait quasiment toujours détesté le jeune homme. Mais maintenant, la roue semblait tournée. Ne décrochant toujours pas la mâchoire, elle ne répliqua même pas quant au surnom qu’il venait de lui attribuer. Victoria n’avait plus de force. Plus la force pour rien. Juste assez pour appuyer sur l’accélérateur. Elle voulait rentrer le plus vite possible. Oublier cette nuit. Oublier ce qu’elle avait vécu. Juste pour avoir l’esprit tranquille, apaisé. Mais elle savait qu’elle ne trouvera jamais l’apaisement, tout comme elle ne trouvera pas le sommeil. La peur et la frayeur prenaient bien trop de place. Et même si elle le savait, Victoria ne voulait pas les laisser dominé. Et pourtant, elle n’avait pas le choix. Elle n’avait jamais voulu le revoir et pourtant, c’était chose faite. Le cauchemar ne faisait que commencer.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: On way or another [PV VICKY] Lun 30 Nov 2009 - 17:57


ENDED
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: On way or another [PV VICKY]

Revenir en haut Aller en bas
 

On way or another [PV VICKY]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Lieux divers-