AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Répondre au sujetPartagez | 
 

 (pré-lien de dillon carver)

Aller en bas 

Dillon Carver

messages : 190
name : east side.
face + © : anne winters (av /lunaeye; quote /gadfly; icon (chrysalis)
points : 528
age : twenty four rackets
♡ status : in hiatus
work : professional tennis player
home : w/ ania

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ●●o ((zachary),alfie)

Message· · Sujet: (pré-lien de dillon carver) Mer 7 Nov - 19:03


pré-liens de Dillon Carver
So I wait for you like a lonely house /fiche

——————————


Avant de commencer, je tiens à te remercier de jeter un coup d'oeil à ce pré-lien   c'est un personnage important pour Dillon (et un personnage qui pourra parfaitement évoluer indépendamment d'elle, également, ce qui est non négligeable)

récapitulatif
○ (m) CLAYTON (I hadn’t realized how much I’d been needing to meet someone I might be able to say everything to. )

_________________


 
...
Don’t you know better? Hearts are breakable. And I think even when you heal, you’re never what you were before.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dillon Carver

messages : 190
name : east side.
face + © : anne winters (av /lunaeye; quote /gadfly; icon (chrysalis)
points : 528
age : twenty four rackets
♡ status : in hiatus
work : professional tennis player
home : w/ ania

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ●●o ((zachary),alfie)

Message· · Sujet: Re: (pré-lien de dillon carver) Mer 7 Nov - 19:03

CLAYTON nom
entre vingt sept et trente deux ans ; statut au choix ; ex marins ou ex sportif ; groupe au choix



— come on babe, tell me your story.

Clayton a grandi à Windmont Bay, dans un mobile home brinquebalant: six frères et soeurs entassés, dînant un soir sur deux. Il a vite ressenti le besoin de quitter ce bourbier (et l'a fait dès qu'il l'a pu, ce qui n'a pas facilité ses relations avec sa famille). S'il était ancien soldat, il aurait signé dès ses dix huit ans; s'il était sportif (et selon le sport choisi), il est allé à l'université puis a été retenu par une grande équipe. Pour la première option, il a perdu sa jambe lors d'une attaque (Irak ou Afghanistan ou Syrie). Pour la seconde, peut-être un accident de voiture au cours duquel seraient morts certains de ses co-équipiers (sachant qu'il existe une multitude d'explications et que ne tient qu'à toi de lui choisir un autre "métier")
Dillon, c'est une vedette, celle qui se balade en jupette , une raquette à la main et fait applaudir des dandies sirotant du Pimm's, entre deux coups de fond très puissants, lorsqu'elle foule la pelouse wimbledonienne.
Clayton, lui, il a fait ses classes à l'armée parce qu'il n'était pas très doué pour charmer son audience. Ou il a fait ses classes au sein d'un sport sans grâce et aptitude diplomatique. Quoiqu'il en soit, leurs chemins respectifs finissent par se croiser.
C'est dans un centre de rééducation qu'ils se rencontrent : à Windmont Bay, Oregon. Quiconque y porterait le regard de plus près verrait le parallélisme de leurs existences, les divergences et les points communs qu'ils partagent, et cette infinité de petits détails qui ont concouru à rapprocher leur fatum.



— we're in this together, don't forget it.
Lui, il se démarque par ses galipettes verbales et ses échecs humoristiques indiscutables.
Dillon n’est pas dupe, elle, elle perçoit dans ses intonations les atours de la peur, plusieurs kilos lestés sur des épaules que l’on croirait solides pourtant bien trop frêles. Une compréhension particulière règne.
Ces deux-là, au début, ce sont des regards qui s’attardent, gorgés de questionnements que l’on ne formule jamais à voix haute : chacun sa merde. Mais, le temps s’égraine inlassablement, les blagues font écho, adjurent des sourires qui , progressivement, muent en éclats de rires et aussitôt quiconque les observe peut les charger de dénégation. D’abord celle de partager des valeurs, surtout celle d’apprécier leurs échanges, ensuite s’ils haussent les épaules et balaient les constats, ils meublent leurs journées respectives (ils objectent cependant (‘non, on n’a rien en commun’) - trop prompts (de sales bobards que personne ne peut avaler)). Il y a des après-midi où ils s’exercent chacun de leur côté, d’autres où ils se rejoignent, dans des parades de mimes où tout prend  sens. Puis, les après-midi font place aux soirées, au silence, aux confessions qu’on se promet d’oublier aux premières lueurs du jour (et ils essayent vainement de s'y tenir, devenant peu à peu les héros du bouquin d'un penseur, malmenés par une plume nérudienne contemporaine). Lui et elle s'attachent l'un à l'autre.





— oh wait ! one last thing.
Ces deux-là pourraient éventuellement partager un secret. il faut savoir que je ne suis pas compliquée, que ce soit niveau avatar (il peut être mannequin, vrai sportif, acteur, chanteur du moment qu'il te plaise)  pseudo (qui reste complètement modifiable), qualité/quantité rpgique (à partir du moment où cela respecte les attentes du forum et ne piquent pas les billes). Le lien se définit bien évidemment par une ambiguïté sur laquelle on pourra jouer, il peut tout donner en l'état.  Bien sûr, tout est négociable, l'important c'est que tu t'accapares le personnage et prenne plaisir à le jouer. je ne suis pas une partenaire de Rp névrosée qui risque de te saouler à la moindre absence de ta part. Tu sais quelles sont les règles ? A toi donc de jouer.

_________________


 
...
Don’t you know better? Hearts are breakable. And I think even when you heal, you’re never what you were before.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
(pré-lien de dillon carver)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrivée de Mgr Aurélien Maledent de Feytiat
» cliquez sur mon lien svp
» ♪ Lien avec une jument Cow-boy ♪
» Florian vient voir Aurélien
» ✛ (M/LIBRE) Simon Lebon feat Dillon Casey

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: postcards from far away :: crossed hearts-
Répondre au sujetSauter vers: