AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La solitude pousse à la réflexion, mais aux rencontres ? | Cybill Colder & Melody Lily Gray

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: La solitude pousse à la réflexion, mais aux rencontres ? | Cybill Colder & Melody Lily Gray Dim 1 Nov 2009 - 17:40

Cybill Colder & Melody Lily Gray





La solitude pousse à la réflexion, mais aux rencontres ?



Une mare noire, un tourbillon... Nous ne nous questionnons pas assez sur les trous noirs. Ces étranges phénomènes naturels dont l'on ne sait pas la provenance ni l'arrivée pour celui qui serait aspiré. C'était une des choses qu'il faudrait plus exploiter. En envoyant des cobayes humains ? Impossible et si ils mourraient ?
Cybill tournait sa petite cuillère blanche dans son café fumant. Encore. Encore. Un cercle vicieux...
Depuis son arrivée à Ocean Grove, Cybill n'avait pas rencontré grand monde. Elle s'ennuyait à mourir. Elle pensait et réfléchissait toute la journée. Il lui fallait travailler sur son projet : monter une maison d'édition, mais elle n'en avait pas la force. Elle repoussait toujours à demain. Repousser au lendemain était une mauvaise chose... Elle finirait par avoir une accumulation de travail. Elle soupira. Un soupir qui en disait long sur sa vie. Depuis la mort de ses parents et les évènements de Tampa, elle se sentait abattu. En y réfléchissant bien, elle se rendait compte qu'elle ne vivait pas vraiment, elle survivait. Pire, elle subissait. Elle avait cru qu'en allant à Miami, en quittant Tampa, tout reviendrait dans l'ordre. Elle avait penser qu'elle pourrait reconstruire sa vie. Revivre. Mes apparement le destin - Oui, ce foutu destin - en avait voulu autrement.
Elle était triste.
Elle était triste quand elle se couchait le soir, seule, sans personne, dans la maison vide qu'elle occupait au 1121 Apple Road. Elle même, Cybill, était vide. Vide. Vide. Ce mot sonnait dans sa tête comme sonnerait un désastre. Saleté de solitude ! Saleté de vide ! Saleté ! Saleté !
Mais elle devait être forte. Elle ne devait pas sombrer totalement pour sa mère, pour son père. Ne pas sombrer.
Le temps s'écoulait lentement. La trotteuse sur sa montre ne semblait pas pressée. Elle avançait doucement ne faisant qu'accroitre l'ennui de Cybill.
Cette dernière but une gorgée du café. Le liquide descendit tout en brulant sa gorge.
Le bar était bruyant, empli de gens heureux qui riaient aux éclats. De famille aux nombreux enfants. De bambins rampants au sol. De mères s'arrachant les cheveux acr leurs enfants avaient renversé leurs verres. De jeunes qui trinquaient à la vie. A la vie. Un jour, peut-être serait-elle ainsi.


[Hors-jeu : Excusez moi si ce post est nul, mais c'est mon tout premier...]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: La solitude pousse à la réflexion, mais aux rencontres ? | Cybill Colder & Melody Lily Gray Dim 1 Nov 2009 - 20:50

.





Melody termina de ranger ses livres dans la bibliothèque. Tout était dans sa place maintenant. Elle n'avait plus rien à faire. Elle resta quelques minutes à observer la maison, elle était grande, belle mais vide. Oui c'était la première fois que Mel se retrouve seule dans une maison, sa maison.

Elle allait dans la cuisine pour préparer un petit café, mais elle a vite décidé de sortir et allait le prendre quelque part dehors, au moins elle serait entourait de monde et qui sait elle rencontrera peut être ses nouveaux voisins. Puisque jusqu'à aujourd'hui elle ne connaissait personne dans le quartier.

Melody arrangea ses cheveux, pris ses clés et son sac et sortit de la maison. Elle se dirigea ver le Blue Lagoon Bar. Il y avait beaucoup de monde, ça faisait longtemps qu'elle ne s'est pas retrouvée dans un endroit pareillement peuplé. Il y avait beaucoup de bruit, de la musique mais Mel n'est pas arrivée à distinguer le chanteur ni le titre de la chanson, des rires d'un peu partout il y avait même des pleures des petits enfants venus avec leurs familles. Tout étouffait dans un brouhaha qui était, contrairement à ce qu'on peut penser, tout sauf désagréable.

Melody regardait si elle pouvait trouvé une place dans une table vide, mais elle n'arriva à en trouver une. Elle remarqua cependant qu'il y avait juste à coté, une jeune femme assise seule avec son café sur sa table.
Melody hésita un peu, peut être qu'elle attend quelqu'un, pensa-t-elle. Puis elle décida d'aller lui demander.

" Désolée, je n'ai pas trouvé de table vide donc je me demandais si je pouvait m'assoir à votre table, si ça ne vous dérange pas, et si ne vous attendez personne bien sûr!"

Melody aborda son petit et joli sourire en attendant la réponse de la jeune femme...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: La solitude pousse à la réflexion, mais aux rencontres ? | Cybill Colder & Melody Lily Gray Dim 1 Nov 2009 - 20:59

Une femme arriva devant Cybill.

" Désolée, je n'ai pas trouvé de table vide donc je me demandais si je pouvait m'assoir à votre table, si ça ne vous dérange pas, et si ne vous attendez personne bien sûr!" Dit-elle.

Cybill, très contente que quelqu'un s'intéresse à elle et d'avoir de la compagnie, accepta chaleureusement. La joie commençait à remonter en elle, rien qu'en voyant la femme blonde en face d'elle. Enfin ! Elle retrouvait son véritable caractère : joyeuse. oui, avant elle était tout le temps joyeuse. Avant... Avant tout ça...
Elle tendit la main vers la nouvelle venue.

- Bonjour ! Je m'appelle Cybill Colder, je suis nouvelle dans la quartier et vous ? Demanda t-elle.

Elle arbora un beau sourire, pour montrer à la femme qu'elle était la bienvenue. Elle sentait la joie monter en elle. Elle avait pris une décision, demain, et sans le reporter, elle commencerai les papiers pour monter sa maison d'édition. Attendant la réponse de la femme elle attrapa son café et but une gorgée. De l'énergie, elle avait de l'énergie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: La solitude pousse à la réflexion, mais aux rencontres ? | Cybill Colder & Melody Lily Gray Dim 1 Nov 2009 - 21:51

.




Melody fut heureuse que la jeune femme accepta qu'elle s'assit à sa table. Et encore quand la jeune femme se présenta.

"Moi c'est melody Gray mais tu peux m'appeler Mel! Elle n'aimait pas qu'on l'appel avec son prénom complet. Et je suis nouvelle aussi dans le quartier" en tendant la main à la jeune Cybill.

Melody pris place en face de Cybill et chercha un serveur pour demander un café. Une serveuse alors approcha, Melody demanda un café noir.
Puis se retourna ver la jeune femme en face d'elle:

"Vous êtes ici depuis combien de temps?" demanda Melody, en essayant de lancer la discussion en attendant son café...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: La solitude pousse à la réflexion, mais aux rencontres ? | Cybill Colder & Melody Lily Gray Lun 2 Nov 2009 - 16:20

La jeune fille s'était assise en face de Cybill.

"Moi c'est melody Gray mais tu peux m'appeler Mel! Dit-elle, Et je suis nouvelle aussi dans le quartier"

" Oh ! Vous aussi ! J'avoue avoir un peu de mal à m'intégrer.
Dit Cybill.

Melody, puisque c'était ainsi qu'elle se nommé, commanda un café. Toute deux avait certains point commun, entre autre elles étaient nouvelles dans le quartier. Enfin Cybill avait de la compagnie, et de plus une compagnie très sympathique. Elle avait déjà oublié l'ennui qui l'avait oppressé quelques minutes plus tôt.

"Vous êtes ici depuis combien de temps?"
demanda Melody.
" Deux mois tout au plus. Et vous donc ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: La solitude pousse à la réflexion, mais aux rencontres ? | Cybill Colder & Melody Lily Gray Lun 2 Nov 2009 - 18:41

.




Cybill répondu qu'elle vit dans le quartier depuis deux mois.

" Moi ça fais juste une semaine!" Précisa Melody.

La serveuse arrive avec le café de Melody, cette dernière la remercia. Elle a pris sa tasse et gouta son café, il était vraiment chaud. Elle remet la tasse sur la table et commenta:

" C'est très sympa ici!" Avant d'ajouter: "Vous faites quoi dans la vie?"

Oh cette maudite habitude qu'elle a de poser trop de questions! Oui Melody posait parfois beaucoup de questions, elle avait la forte tendance de chercher à tout savoir de son interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: La solitude pousse à la réflexion, mais aux rencontres ? | Cybill Colder & Melody Lily Gray Lun 2 Nov 2009 - 19:16

Melody lui expliqua qu'elle était arrivée dans le quartier il y a une semaine. Puis, son café arriva. Elle y gouta, il smeblait très chaud. Elle reposa sur la table et dit :

" C'est très sympa ici!" Avant d'ajouter: "Vous faites quoi dans la vie?"

Cybill s'attendait à ce que cette question soit posé à un moment. Elle n'en fut donc nulement surprise et cela ne la dérangea aps de répondre. Après toutil fallait bien savoir à qui on parlait.

"je suis éditrice. Enfin, c'est un bien grand mot que de dire cela, disons plutôt : j'ai les possibilités de devenir éditrice et je l'envisage fortement. Il me faut faire tout les papiers ect. Bientôt ma maison d'édition sera monter, ou du moins je l'espère ! Et vous donc ? Attendez... Laissez moi deviner... Seriez vous dans le spectacle ? Ou bien..."

Melody avait exactement le carure pour être actrice. Il ne fallait pas se mentir, elle faisait partie des femmes très belles.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: La solitude pousse à la réflexion, mais aux rencontres ? | Cybill Colder & Melody Lily Gray Lun 2 Nov 2009 - 19:39

.



Éditrice! Cybill expliqua à Melody qu'elle était éditrice, ou du moins qu'elle est sur le point d'en devenir une. Melody était vraiment très surprise, parce qu'elle Cybill était.. jeune.
Mais la surprise de Melody fut plus grande lorsque Cybill, en essayant de deviner Ce qu'était la fonction de Melody, lui dit qu'elle devait être actrice!
"Non, je ne suis pas actrice.. avec un petit rire discret
" Mais je suis dans le domaine de l'art, je suis encore étudiante en première année."
Melody reprit sa tasse de café qui était maintenant tiède, et prit une gorgé... Elle repensa a ce que vient de lui dire Cybill et sourit...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: La solitude pousse à la réflexion, mais aux rencontres ? | Cybill Colder & Melody Lily Gray Lun 2 Nov 2009 - 20:14

Melody expliqua à Cybill qu'elle n'était pas actrice mais qu'elle étudiait cependant dans l'art, elle était en première année.

" Vous étudiez l'art ? Pour devenir quoi exactement ? Il est vrai que l'art m'a aussi attiré, mais écrire un livre ne l'est-il pas ? C'est presque pareil que de peindre, on y expose des sentiments mais avec des mots au lieu de peinture. Les livres, ou bien l'écriture, j'avoue que c'est toute ma vie. Je ne pourrais me passer d'écrire. Aimez vous lire ? Ecrivez vous ? Ou bien peignez vous ?"

La conversation commençait à vraiment l'intéresser. Parler de livres, d'écriture, d'Art était comme une passion pour elle. C'était tellement interessant que de savoir les points de vue artistiques des autres, tous étaient si diverses.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: La solitude pousse à la réflexion, mais aux rencontres ? | Cybill Colder & Melody Lily Gray Mar 3 Nov 2009 - 16:06

.




Quand Cybill parla de son amour aux mots et à écrire, elle parlait avec passion... Oui on comprenait qu'elle faisait ce qu'elle faisait avec passion.

Cybill demanda à Melody de lui expliquer pourquoi elle avait choisit d'étudier l'art. Elle ne répondit pas tout de suite car en pensant à la question ça lui paraissait assez compréhensible on ne pouvait étudier ou faire quelque chose qu'on l'aimant...

" Quand je regarde un tableau, un dessin ou même une sculpture, je vous assure que je comprend ce que l'artiste à voulu dire sans paroles, je ressens ses sentiments et j'ai beaucoup de respect pour son travail... Moi même je dessine et peint quelques fois, c'est ma façon de m'exprimer. Quand vous dites que vous écrivez pour exposer vos sentiments, que vous ne pouvez pas vivre sans écrire et que écrire est votre vie. Il est de même pour moi: je me peint avec mon tableau, quand je choisis les couleurs c'est une façon de m'exprimer je repeint les lignes et traits de ma vie avec les courbes de mes dessins..."

Cybill demenda à Mleody si elle lisez et quels genres de livres lit-elle..

"J'adore lire, je lis beaucoup dans mes temps libres, j'adore les romans de Jane Austin par exemple..." répond Melody avant de lui demander

" Et vous quel genre de livre écrivez vous?"

Puis elle reprit sa tasse de café...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: La solitude pousse à la réflexion, mais aux rencontres ? | Cybill Colder & Melody Lily Gray Mar 3 Nov 2009 - 16:29

Melody semblait comprendre se que Cybill lui avait dit. Elle lui expliqua qu'il en était presque de même pour elle. Un passion ardente. Tout était dan sels choix de la peinture, dans les courbes dessinées. Oui, Cybill aussi comprenait cette façon de se représenter, par delà un peinture célèbre ou pas. Vue par des milliers de personnes ou pas. Il suffsait juste d'exprimer sa vie. Oui...
Melody expliqua aussi qu'elle aimait lire, en particulier des Jane Austin.

- Des Jane Austin ? Oh... J'avoue ne m'être jamais plongé dans un jane Austin, mais j'y songerai. oui, oui, j'y songerai.


Puis, l'étudiante en Art demanda :

" Et vous quel genre de livre écrivez vous?"

Cybill fut très touché par cette question. Elle s'intéressait donc à ses écrits ! Elle était pleine de joie.

- Moi ? Je ne vous dévoilerai aucun secret de mon livre, mais je peux vous dire que j'aime à écrire du réel. Je m'applique à décrire des sentiments très profonds... Oui, car j'aime beaucoup quand un auteur arrive à transcrire les sentiments intenses de ses personnages. On se sent out à coup plus emporté dans le récit. J'ai été publié un jour, mais mon roman n'a pas trop marché...

Elle soupira repensant à cet échec qui ne l'avait cependant nullement découragé. Elle avait continué, continué, continué...

- Mais je vous promets, que dès que j'aurais finis mon roman vous serez la première à le lire.

Cybill sourit à Melody.

- Dites moi, quel âge avez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: La solitude pousse à la réflexion, mais aux rencontres ? | Cybill Colder & Melody Lily Gray Jeu 5 Nov 2009 - 21:15

.




Cybill ne voulait pas dévoilé les thèmes de ses livres, elle voulait garder l'intrigue au moment de la découverte des livres. Or elle promet Melody de lui offrir le livre dès qu'il serait terminé. Melody fut très touchée par cette promesse...

La jeune femme demande ensuite à Melody son age.

" J'ai 22 ans!" répond-elle.

La compagnie de la jeune Cybill n'a pu faire que du bien à Melody... Elle qui commençait à ce sentir un peu.. seule, depuis qu'elle a emménagé dans le quartier.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: La solitude pousse à la réflexion, mais aux rencontres ? | Cybill Colder & Melody Lily Gray Sam 7 Nov 2009 - 10:27

Melody dit à Cybill qu'elle avait 22 ans, tiens... Elles avaient toute deux un âge très proche, Cybill ayant 23 ans.

" Que diriez vous que l'on se tutoie ? Et..."


Cybill attrapa le sac posé à ses côtés. Un petit sac à main en cuir rouge. Elle fouilla un petit moment à l'intérieur pour en sortir un singulier boutde papier froissé et un stylo bic bleu. Elle jeta un regard souriant vers Melody et commença à écrire. Bien vite elle eut finis et elle tendit le papier à sa nouvelle amie.

" Tenez ! C'est mon adresse et mon numéro de téléphone. Que nous puissions nous contacter."


Cybill arborait à présent un sourire rayonnant. Melody lui avait apporter de la joie en ce jour qui promettait d'être sordide.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: La solitude pousse à la réflexion, mais aux rencontres ? | Cybill Colder & Melody Lily Gray Lun 9 Nov 2009 - 23:12

.



Melody passait un bon moment avec Cybill, cette dernière lui proposa qu'elles se tutoient et lui passa son adresse et son numéro de téléphone, pour que les deux jeunes femmes puissent se contacter.

Melody fait de même. Quand elle pris la feuille sur laquelle Cybill avait noté son adresse, elle remarqua qu'elle étaient toutes les deux dans l'Appleroad...

" On est voisine alors, j'habite aussi Appleroad!" dit Melody en souriant.

Apparemment c'était une amitié naissante entre les deux jeune femmes...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: La solitude pousse à la réflexion, mais aux rencontres ? | Cybill Colder & Melody Lily Gray Ven 13 Nov 2009 - 20:28

Melody donna elle aussi son adresse et son numéro de téléphone à Cybill. Celle-ci, après un bref coup d'œil, mit le papier dans sa poche.
Melody s'exclama alors :

- On est voisine alors, j'habite aussi Appleroad!

- Génial ! On pourra se voir plus souvent ! Dit Cybill.

Elle regarda sa montre et dit :

- Bon, il faut vraiment que j'y aille.


Elle ouvrit son sac, chercha son porte-monnaie et elle déposa quelle pièce (le prix de son café). Elle sourit à Melody et dit :

- Alors au revoir. On se recontacte.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: La solitude pousse à la réflexion, mais aux rencontres ? | Cybill Colder & Melody Lily Gray

Revenir en haut Aller en bas
 

La solitude pousse à la réflexion, mais aux rencontres ? | Cybill Colder & Melody Lily Gray

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: The Blue Lagoon Bar-