AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 you made a friend today (ania/tony)

Aller en bas 

Naaji Darwish

messages : 826
name : nepy
face + © : rami malek © blindness
multinicks : jude - garett - charlotte - ellie - filip
points : 444
age : 34.
♡ status : it depends on the day.
work : fisherman on probation. part time escort and porn actor.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ●●● - (ania/tony ; hera ; leslie)

you made a friend today (ania/tony) Empty
Message· · Sujet: you made a friend today (ania/tony) you made a friend today (ania/tony) EmptyDim 18 Nov - 19:14


16th november 2018
You made me smile today
You spoke with many voices
We travelled miles today
Shared expressions voiceless

@Ania Hibshman & @Tony Burton


Il n’avait pas le droit de se trouver là. Il le savait. Il ne savait juste pas trop pourquoi on le lui avait interdit mais il était parvenu à passer la vigilance de Janine et avait fait l’école buissonnière pour venir assister à l’entraînement des Beavers Juniors de Windmont Bay. Il tenta de se mordiller la lèvre inférieur nerveusement alors qu’il regardait des garçons de son âge en train de jouer mais avait oublié qu’il avait perdu ces deux incisives du haut et de fait cela fit un bruit un peu trop fort, le contraignant à se dissimuler rapidement derrière la grille. Il serrait fort contre lui son album de carte à collectionner, ses grands yeux marrons s’humidifiant lorsqu’il entendit les rires enfantins traverser le terrain et parvenir jusqu’à ses oreilles. Lui aussi, il voulait aller s’amuser. Lui aussi, il voulait jouer au baseball avec les enfants de son âge. Pourquoi la vieille dame l’empêchait toujours de sortir ? Pourquoi seule Mollie avait le droit de se balader tranquillement sans que personne ne lui dise rien alors qu’elle était plus jeune que lui ? Il était un grand garçon après tout. Tony lui avait appris les bases pour parler la langue des signes et il lui était plus facile désormais de s’exprimer. Mais il avait toujours l’impression d’ennuyer le grand italien lorsqu’il lui demandait de parler, alors il restait dans son coin. Il aurait pu aller jouer avec les gamins du quartier mais ils le regardaient tous bizarrement lorsqu’il débarquait dans leur partie de baseball ou lorsqu’ils se baladaient en vélo. En général, ils accéléraient l’allure pour le semer ou l’envoyer tout simplement loin d’eux. Parfois, ils appelaient leurs parents qui invectivaient au petit garçon de rester éloigner de leurs enfants, disant des méchancetés à son égard. Cela le faisait toujours pleurer. Et il se mettait alors à courir jusque chez lui, entrait en trombe et aller se réfugier dans sa chambre pour se dissimuler dans son placard et pleurer en serrant fort contre lui la peluche de Captain America que Naaji lui avait acheté à Disney World.  Tout ce qu’il voulait pourtant, c’était juste jouer et avoir des amis. Mais personne ne voulait être son ami. Il ne comprenait pas pourquoi. Il ne savait pas ce qu’il avait fait de mal. Si on ne lui expliquait pas ce qu’il avait fait de mal, il ne pouvait pas veiller à ne pas recommencer et être sage, faire ce qu’on attendait de lui.

Obnubilé et irrésistiblement attiré par ce groupe d’enfants dont il aurait tant aimé faire partie, il ne remarqua pas tout de suite la silhouette féminine qui arriva derrière lui, tout comme il ne l’entendit pas davantage pour des raisons évidentes. En tant que sourd de naissance, on aurait pu penser qu’il ait pu développer ses autres sens ou à tout le moins un 6e sens lorsqu’on s’adressait à lui. Malheureusement, cela n’était absolument pas le cas de telle sorte que lorsque la jeune femme brune posa sa main sur son épaule, le petit garçon hurla et recula d’instinct, se recroquevillant le plus possible de la nouvelle venue en émettant des vibrations stridentes avec sa bouche. Il était terrifié par la nouvelle venue, ne l’ayant jamais rencontré, et ne parvenait pas même à la regarder dans les yeux. Il était toujours très mal à l’aise avec les femmes âgées, même si elle n’avait pas les cheveux gris comme Janine ou Agnes. Pour Scottie quand on le dépassait en taille, on était forcément un vieux roudoudou. D’après le Docteur qu’il avait vu quand ils étaient enfermés dans ce vilain endroit, s’il avait peur autant des dames, c’était à cause de sa mère qui l’avait maltraité durant son enfance. Il faisait un transfert sur toutes les jeunes et moins jeunes femmes qu’il était amené à rencontrer. Celle qui se trouvait face à lui ne faisait pas exception aux autres et il tenait son album contre lui, comme un rempart entre eux pour éviter qu’elle ne le frappe, émettant des vibrations comme pour se rassurer, ne remarquant pas qu’il avait fait tomber son téléphone entre eux. Il voyait bien qu’elle tentait de lui parler mais il n’entendait pas et ne voulait pas la regarder pour tenter de lire sur ses lèvres. De toute manière, il avait encore beaucoup trop de mal. Alors il se contenta de se recroqueviller et d’attendre que ça se passe.

_________________
Nobody's home, I'm sleepwalkin'. I'm just relayin' what the voice in my head's sayin'. Don't shoot the messenger, I'm just friends with the monster that's under my bed, get along with the voices inside of my head. You're tryin' to save me, stop holdin' your breath.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
you made a friend today (ania/tony)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» It's a carousel my friend - Défi {Vera}
» Goodbye my friend
» HEAVENSBEE ► hello darkness, my old friend
» take a ride with my best friend. 25 oct. (19h)
» add me as your friend - irène

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: vagabond :: butterfly effect :: season 1-
Sauter vers: