AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 they said to be cool but i'm already coolest (wyatt)

Aller en bas 
— she's gone with the wind.

Lexi Chetwynde

messages : 1965
name : jenn/foxie.
face + © : anna speckhart | delreys (avatar) oyistra@tumblr (gifs)
multinicks : shiloh, luca, marloes, marvin.
points : 1139
age : twenty nine.
♡ status : why having love stories when you can have s*x ones ?
work : barmaid at the davey's, missing the time when she was a dealer.
home : a suite @ the majestic w/ wyatt and giana the goat

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : close (●●●) iyovi, wyatt, kate, scott

they said to be cool but i'm already coolest (wyatt) Empty
Message· · Sujet: they said to be cool but i'm already coolest (wyatt) they said to be cool but i'm already coolest (wyatt) EmptyMar 20 Nov - 17:43


When I die I'm goin' out as the underdog who never lost hope
You in the wrong cab down the wrong path
Nigga wrong way, wrong road

× × ×
@wyatt grimshaw

« Des bruits d'animaux ? Ah non mais je vous assure que nous n'avons aucun animal de compagnie avec nous. Mais je suis vraiment désolée si vous entendez des bruits étranges la nuit, c'est seulement mon petit-ami en fait. Il a tendance à faire des rêves assez dingues et à les vivre pleinement, si vous voyez ce que je veux dire. » Pinçant ses lèvres en une moue faussement désolée pour appuyer ses paroles, la brune arqua ensuite un bref sourire à l'attention de l'employé de l'hôtel avant de tourner les talons pour rejoindre sa chambre, espérant alors avoir réussi à calmer les doutes de l'homme qui semblait s'inquiéter des bruits divers pouvant parvenir de la suite qu'elle occupait depuis près de deux mois désormais avec son meilleur ami. Suite à la tempête dévastatrice qui avait frappé Windmont Bay quelques mois plus tôt, les deux compères n'avaient pas eu d'autres choix que d'abandonner leur campement, celui-ci ayant été complètement ravagé par les événements, à leur plus grand désarroi. En une simple soirée, tout ce qu'ils avaient alors commencés pour la construction de la cabane s'était envolé, aussi simplement que cela. Il avait suffit de quelques minutes seulement pour que tout disparaisse. Des semaines entières de travaux de construction, de préparation de terrain, pour finalement tout voir s'envoler en l'espace de quelques instants et ce jusqu'à qu'il ne reste quasiment plus rien, mis à part les quelques rares choses qu'ils avaient réussi à sauver à temps. Et si cela avait été plutôt dur à accepter au début pour les deux amis, leur campement ayant pris une réelle valeur sentimentale à leur yeux du fait du côté personnel de l'endroit qu'ils avaient entièrement monté d'eux-même, Lexi devait toutefois bien avouer que retrouver un certain confort de vie n'était pas si déplaisant pour autant, appréciant alors pleinement la vie à l'hôtel, qui lui rappelait avec nostalgie une autre époque de sa vie. Une fois parvenue devant la porte de la suite, la brune attrapa alors le badge d'entrée dans la poche arrière de son jean, puis déverrouilla la porte avant de pénétrer dans la pièce. « Salut ma belle. » La vision de la chèvre plantée au milieu de l'entrée arracha un large sourire à la jeune barmaid, consciente du mensonge dans lequel elle venait encore de s'enfoncer, pour les beaux yeux de Giana, leur chèvre domestique -pas si domestique que ça. Si l'animal était arrivée dans sa vie de manière plutôt inattendue au départ -et ce bien qu'elle y était grandement pour quelque chose dans le fond-, Lexi avait pourtant vite fait de s'attacher à l'animal au point qu'elle ne se voyait tout bonnement plus l'abandonner, ne pouvant même simplement pas envisager cette idée. Ce, malgré toutes les contraintes que cela pouvait inclure, comme le fait qu'ils avaient du la faire rentrer illégalement dans la chambre d'hôtel. Rejoignant ensuite son meilleur ami dans une pièce attenante, se trouvant être une sorte de salon-séjour, la brune s'affala alors sur le canapé dans un soupir, assénant au passage le jeune homme d'une légère frappe amicale sur la cuisse. « Je crois qu'on est grillés. » annonçait-elle, une légère moue sur les traits tandis que son regard azur se posait sur le blond.

_________________

black angel


Dernière édition par Lexi Chetwynde le Mar 12 Mar - 15:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
› i am free and that is why i am lost

Wyatt Grimshaw

messages : 637
face + © : finn jones + © valtersen (avatar), enjolraz @ tumblr (gifs)
multinicks : talulah
points : 638
age : 29 y.o.
♡ status : single, not ready to mingle
work : flower whisperer
home : the majestic, w/ lexi and their baby goat

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ★ lexi (next : trent)

they said to be cool but i'm already coolest (wyatt) Empty
Message· · Sujet: Re: they said to be cool but i'm already coolest (wyatt) they said to be cool but i'm already coolest (wyatt) EmptyMar 18 Déc - 17:51

En débarquant à Windmont Bay, Wyatt Grimshaw s’était décidé à laisser derrière lui sa vie de streamer accompli / acteur débutant / star du web (spécialité YouTube) pour embrasser une quotidien fait de minimalisme et simplicité. Comme beaucoup d’autres avant lui en période de crise, il s’était dit qu’un tel dénuement ne pourrait que lui être bénéfique et qu’au bout d’un certain nombre de nuits passées dans sa Volkswagen à massacrer ses muscles endoloris sur un matelas d’occasion, son ascèse finirait forcément par mener à une épiphanie salvatrice. Il n’en était rien. Il n’y avait rien eu. Pas de deus ex machina, pas d’intervention divine. Et alors qu’il pensait se reconstruire en débutant une nouvelle vie créée à partir de rien avec sa meilleure amie, une violente tempête s’était déclarée et lui avait tout arraché. Il avait tout perdu lors de cette tempête. Ses plants (son gagne-pain), son habitat, et même certaines de ses possessions matérielles. La Volkswagen avait pris un sacré coup et elle oscillait encore entre la vie et la mort. Les frais à engager pour la réparer suite à la chute d’un arbre étaient très importants, trop importants, et Wyatt peinait à se décider ; devait-il être raisonnable ou s’en contre-carrer ? L’argent n’était pas un souci, mais il ne voulait justement pas se comporter comme une de ces personnes pour qui l’argent ne représente rien. Indécis, il avait acheté deux magazines automobiles au commerce le plus proche et les parcourait distraitement du regard, installé dans une position abracadabrante sur le canapé de la suite qu’il louait avec Lexi. « Tu me dis jamais ‘salut mon beau’ à moi. » maugrée-il exagérément, les jambes étalées en vrac contre le dossier du canapé et la tête renversée en arrière là où ses genoux se seraient trouvés s’il s’était installé correctement sur le sofa. Il aimait bien la dynamique que Giana apportait à leur relation. La chèvre apportait clairement un charme particulier à leur trio, une sorte de joie-de-vivre inqualifiable qui rendait la situation beaucoup plus facilement supportable. « Tu veux que j’aille les baratiner ? J’imite très bien la chèvre, je pense sincèrement que y’a moyen de mythonner un truc crédible. » ajoute-t-il, pas tout à fait conscient des bobards que Lexi avait déjà pu leur servir. Mais pour le moment, ils n’avaient nulle part d’autre où vivre et il était hors de question qu’ils se séparent de Giana alors ils allaient bien devoir se débrouiller. Ou pas. « Ou on pourrait acheter une caravane, ou un camping car sinon. Devenir des gitans, genre. Je suis sûr qu’avec un peu d’entraînement Gia pourrait sauter à travers des cercles de feu. » Méditatif, Wyatt plisse les yeux en imaginant les différentes configurations possibles. Dans le pire des cas, Giana pourrait se contenter de tenir le cerceau enflammé avec sa petite bouche tandis que Lexi sauterait au travers. Ça se serait du spectacle. « Tu sais faire des trucs avec une moto, non ? » Tant qu’elle lui intime pas gentiment de fermer sa gueule, il continuera.

_________________

if i ever have kids they will definitely be using the internet unsupervised so they can be funny when they grow up

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
— she's gone with the wind.

Lexi Chetwynde

messages : 1965
name : jenn/foxie.
face + © : anna speckhart | delreys (avatar) oyistra@tumblr (gifs)
multinicks : shiloh, luca, marloes, marvin.
points : 1139
age : twenty nine.
♡ status : why having love stories when you can have s*x ones ?
work : barmaid at the davey's, missing the time when she was a dealer.
home : a suite @ the majestic w/ wyatt and giana the goat

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : close (●●●) iyovi, wyatt, kate, scott

they said to be cool but i'm already coolest (wyatt) Empty
Message· · Sujet: Re: they said to be cool but i'm already coolest (wyatt) they said to be cool but i'm already coolest (wyatt) EmptyMar 12 Mar - 15:25

Si leur relation quelque peu particulière avait don d’en étonner plus d’un dans le coin, Lexi n’y prêtait pas de réelle attention, consciente que son amitié avec Wyatt avait une réelle importance dans sa vie, le jeune homme représentant alors ce qu’elle pouvait plus ou moins considérer comme sa seule famille désormais. Et même si elle passait le plus clair de son temps à chercher tous les moyens possibles et inimaginables pour le faire tourner en bourrique, la brune savait clairement qu’elle ne pourrait tout bonnement plus se passer de son meilleur ami et de tout ce que sa présence au quotidien lui apportait. Dans la rue, ou dans les couloirs de l’hôtel, les gens les dévisageaient, les observaient, sans manquer d’apporter leur commentaire à leur sujet dès que les deux compères s’étaient assez éloignés pour ne plus entendre les ragots. Au fond, ils en étaient tous deux bien conscients, de ce que l’on pouvait dire d’eux. De ce que l’on pouvait croire à leur sujet. Ou du moins, elle en était consciente. Pas sûre que Wyatt ait réellement pris la peine de relever ce qui se disait à leur propos, tant il semblait bien souvent perdu à des lieues de là, enfoui dans ses pensées, ou dans le vide intersidéral de son esprit d’aliéné, qu’elle se plaisait à penser avec humour. Mais au final, tout ce qui pouvait se dire ne lui importait que peu, Lexi n’avait jamais vraiment été attachée à l’opinion que l’on pouvait se faire d’elle. Et que la moitié des habitants de Windmont Bay puisse les croire ensemble, comme ensemble en couple, cela n’avait pour conséquence que de l’amuser, elle. Avec le temps, elle avait même appris à en jouer. « Tu mens. Je suis sûre de t’avoir déjà dit ‘wesh gosse beau t’as un numéro’ une fois, et ça revient quasiment au même. » répliquait-elle tout en gesticulant légèrement ses bras dans une parfaite imitation de malfrat des bas quartiers, contredit par le large sourire que ses lèvres arboraient. D’une certaine manière, la jeune femme pouvait dire que vivre avec son meilleur ami la comblait. Avec Wyatt, tout était toujours très simple. Pas de prises de têtes. Pas de conflits pour un oui ou pour un non. La vie entre eux n’était que bercée par leurs rires, leurs fausses chamailleries et leurs piques lancées sans jamais réellement les penser. Ils ne se prenaient pas au sérieux et rien n’enchantait davantage la jeune femme que rentrer au bercail –actuellement l’hôtel- pour y retrouver son meilleur ami et son humour sans limites. Un air amusé éclaircit alors ses traits tandis que son ami se proposait de jouer la chèvre, alors loin de se douter qu’elle l’avait déjà accusé auprès de la réception, pour innocenter la clandestine Gianna. « Ah oui ? Montre pour voir, je préfère m’assurer que tu dises vrai avant de te laisser aller te ridiculiser en réalisant une imitation ratée. » Comme si le fait d’imiter le cri de la chèvre n’était pas déjà une humiliation en soi. Mais c’était ce qu’il y avait de plus drôle avec Wyatt, son éternelle innocence finirait par avoir raison de lui. Et si la jeune femme se permettait de le tourner en ridicule sans méchanceté aucune sans jamais s’en lasser, elle se réservait ce droit exclusif et viendrait probablement à faire preuve de violence si quiconque d’autre osait se moquer de lui genre réellement. Fronçant ensuite légèrement les sourcils face aux divagations du blond qui imaginait déjà la pauvre biquette réaliser toutes sortes de péripéties dangereuses, Lexi était cependant habituée à faire face à l’imagination débordante de son ami, toujours prête à renchérir. « Et toi, tu ferais quoi dans tout ça ? La popote ? » plaisantait-elle en levant les yeux au ciel, bien que l’idée était fun et pas totalement délirante –quoique. « J’suis sûre que tu excellerais pour un petit numéro de danse du ventre. Et fais pas genre le mec timide qui sait pas danser, je t’ai déjà vu tenté des petits déhanchés dans le jardin. (petite référence nostalgique à leur ancien lieu de vie commun pour les nouveaux lecteurs qui auraient pas suivi les bails). T’as déjà tenté le twerk ? » rajoutait-elle alors, poussant le vice vers de nouvelles propositions artistiques. Avec deux énergumènes comme eux, la discussion pouvait continuer longtemps comme cela et partir loin. Très loin. Mais c’était probablement ce qui rendait leur relation aussi comique et positive, au fond.

_________________

black angel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




they said to be cool but i'm already coolest (wyatt) Empty
Message· · Sujet: Re: they said to be cool but i'm already coolest (wyatt) they said to be cool but i'm already coolest (wyatt) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
they said to be cool but i'm already coolest (wyatt)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» AU DANEMARK C'EST COOL, ON PEUT S'METTRE TOUT NU ✎ HELL.
» Pour une infos cool mais inutile cliquez ici
» Cause you and I, we're cool for the summer ☼ Maxxie
» [trouver un truc cool à mettre]
» Demande de création d'un club

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: vagabond :: butterfly effect :: season 1-
Sauter vers: