AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 when you were here before PV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: when you were here before PV Mer 4 Nov 2009 - 20:05


when you were
HERE
before


    Elle entra dans la cabane de bois, assez grande à vrai-dire, mais tout le monde voit toujours les choses en grand ici, à Miami. Deux personnes étaient présentes : un homme brun d'une trentaine d'année qui la regardait d'un air assez pervers et une jeune mineure blonde au nez imposant. Elle les regarda quelques instants tour à tour, puis se posa sur l'un des bancs en hauteur, là où il fait toujours plus chaud. Elle resta là cinq bonnes minutes, ses pensées vaguant à des choses comme d'autres, cela faisait maintenant trois ans qu'elle et Nobody était à Ocean Grove, trois ans de sourires comme ceux que tout le monde portait ici, trois ans après ce nouveau départ. La jeune fille partit en premier, quelques minutes après une autre jeune femme entra. Elle. Elle, c'est Nobody Dalton-Monroe. Elle n'est peut-être personne, mais pour Caitlyn, elle est tout ce qu'elle possède réellement, tout ce qui lui reste. Nobody, à peine entrée, lança un regard qui se voulait des plus noirs aux vieux pervers, qui instantanément, quitta le sauna d'une grande rapidité. Caitlyn, se contenta de lancer un regard suspect à son amie.

    - Tu m'as suivie ?... - Pardon ? Pourquoi devrais-je te suivre ? .. Oui. Mais la preuve que j'avais raison, tu as vu comme ce clown tout bronzé te fixait ?
    Elle poussa un fin soupire. Ce n'était pas la première fois qu'elle surprenait Nobody à la suivre. Et chaque fois le même débat revenait, celui où elle disait qu'elle ne souhaitait que la protéger, qu'elle l'avait toujours considérer comme une petite soeur, et qu'elle ne voulait pas qu'elle fasse n'importe quoi avec n'importe qui, et surtout, qu'il fallait qu'elle soit sur ses gardes, parce que tout le monde est vicieux et dangereux, ici, blablabla.

    - Tu sais très bien que j'ai raison quand je te dis & redis que cela ne sert à rien de fuir les autres. C'est même la chose à ne carrément pas faire si l'on veut passer pour des gens normaux, et ne pas attirer les regards.
    - Ma technique a très bien marché ces trois dernières années.
    - Eh bien, ta technique est mauvaise ! Tout les voisins te trouvent bizarre et se posent des questions sur nous, chose qui ne serait probablement pas arrivée si tu m'avais laissé un peu plus de liberté sur le fait de rencontrer et sympathiser avec eux ...

    Elle savait très bien que le but de Nobody était seulement de la protéger au départ, et toutes deux savaient pourquoi, mais cela rendait complétement folle Caitlyn, de ne plus pouvoir rien faire, sans être sous le contrôle de quelqu'un.


Dernière édition par Caitlyn Peterson le Dim 8 Nov 2009 - 19:03, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: when you were here before PV Jeu 5 Nov 2009 - 19:32

LA FUITE N'EST JAMAIS LE BON CHOIX

Trois ans, onze mois et trois jours s'était écoulés depuis ce jour où Caitlyn et Nobody avait débarquées à Ocean Groove. Nobody avait entendu beaucoup de bien sur ce quartier résidentiel dans sa profession, elle s'était alors mise à chercher la maison parfaite pour elle et Caitlyn. La maison, elle l'avait trouvée, le quartier quant à lui était loin d'être irréprochable. Il y avait toujours ces mêmes regards, ses sourires forcés, cette malveillance presque palpable chez chacun. Cela faisait trois ans, onze mois et trois jours que Nobody luttait corps et âmes contre cette chose qui menacait de la détruire : son voisinage. Si jamais vous avez l'occasion de la rencontrer, n'hésitez pas à lui poser la question, vous verrez qu'elle répondra que la bataille fut rude. Mais qu'importe, elle le faisait pour elle, pour Caitlyn, sa seule famille aujourd'hui, son passé, son histoire, sa vie. Aux yeux des autres elles avaient grandit ensemble depuis leur plus jeune âge, mais derrière cette version ce cachait la crainte que n'importe qui découvre le poteau rose. Depuis ces trois dernières années Nobody s'obstinait à protéger la vie de celle qui l'avait tout fait quitter. « Tu vas où ? » Cette question Nobody l'avait déjà beaucoup trop posée à son amie, mais cela lui était égal, elle continuerait de la lui poser, peu importe le nombre de fois, peu importe de quelle façon. « Vivre ma vie. J'ai aussi besoin de ton autorisation pour ça ? » L'irritation que dégageait la réponse de la brunette était évidente, mais tant pis Nobody continuerait. « Cait, s'il te plait. Ne commences pas. » Voilà a quoi se résumaient la plupart de leur conversation après trois l'une avec l'autre.



« Tu m'as suivie ? » Ce fut les premières paroles de Caitlyn quand Nobody entra dans le sauna. « Pardon ? Pourquoi devrais-je te suivre ? » Pause. « Oui, mais la preuve que j'avais raison, tu as vu comme ce clown tout bronzé te fixait ? » Il y avait toute sorte d'énergumènes en Floride, mais Nobody trouvait particulièrement étrange ce genre de personne grasse s'exposant aux bienfaits des spa. Mais passons. « Tu sais très bien que j'ai raison quand je te dis et redis que cela ne sert à rien de fuir les autres. C'est même la chose à ne carrément pas faire si l'on veut passer pour des gens normaux, et ne pas attirer les regards. » Il était vrai que le meilleur comportement à adopter face à la jungle Ocean Groovienne était forcément de se fondre dans le moule préconçu à toute cette sale populace bourgeoise, seulement Nobody était bien trop bornée à vouloir se cacher pour s'ouvrir au monde extérieur et pour prendre en compte les multiples requêtes de son amie depuis ces dernières années. « Ma technique a très bien marché ces trois dernières années. » Faux ! Les voisins commençaient à trouver suspect que Nobody ne sorte presque pas, à part pour récupérer le journal du matin, le courrier ou pour aller à la messe du dimanche. « Eh bien, ta technique est mauvaise ! Tout les voisins te trouvent bizarre et se posent des questions sur nous, chose qui ne serait probablement pas arrivée si tu m'avais laissé un peu plus de liberté sur le fait de rencontrer et sympathiser avec eux ... » Nobody marqua un blanc, puis laissa échapper un soupir de désespoir avant de commencer le même monologue qu'elle sortait à Caitlyn à chaque fois que cette conversation revenait sur le tapis. « Ecoutes, tu sais aussi bien que moi les raisons qui me pousse à être très vigilante, alors s'il te plait Cait, pour la centième fois, arrête de me prendre la tête avec ton envie permanente de copiner avec ces harpie. » Pause. « Tu m'énerves à la fin ! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: when you were here before PV Dim 8 Nov 2009 - 18:56

    Une mère. Elle était un peu comme une mère, pour Caitlyn, cherchant toujours à la protéger, à lui dire ce qu'elle devait faire et ne pas faire, et c'est surtout ce comportement qui avait dégradé la relation des deux jeunes femmes, qui était avant plus une relation de sœur ou quelque chose qui y ressemblait, qu'une relation de haine constante, un proverbe dit qu'à force de trop s'aimer on finit par se détruire. Les jeunes filles se détruisent de plus en plus, mutuellement, et jour après jour, depuis trois ans maintenant. Elles se sentaient si proche et si lointaines à la fois, ces derniers temps, la paranoïa abusive de Nobody ne permettant pas à Caitlyn de faire ce qu'elle voulait, particulièrement, lorsqu'il s'agissait de rencontrer des voisins, ou d'autres habitants du quartier, et encore plus particulièrement, lorsqu'il s'agissait de personne de type masculin, face au désir presque adolescent de Caitlyn, qui voulait pouvoir gérer sa vie toute seule, et qui ne supportait pas les reproches et conseils sous formes d'ordres que lui donnait la jeune femme de deux ans son ainée.

    « Ecoutes, tu sais aussi bien que moi les raisons qui me pousse à être très vigilante, alors s'il te plait Cait', pour la centième fois, arrête de me prendre la tête avec ton envie permanente de copiner avec ces harpie. » Elle ne comprenait pas, elle n'avait jamais réussi à comprendre l'acharnement de Nobody sur le fait qu'il fallait se méfier des autres, elle savait qu'il fallait s'en méfier, mais de là à les fuir, c'était attirer les suspicions autour d'elles encore plus, et cela la jeune fille le voyait de jour en jour. « Tu m'énerves à la fin ! ». Notre jolie brune poussa un soupire, et posa sa tête contre un des mur de la cabane en bois, regardant le plafond quelques instants. Lorsqu'elle rebaissa la tête vers Nobody, une larme avait coulé le long de sa joue, bien que cela pouvait se confondre avec la sueur qui se dégageait sur la peau de la jeune, en cause de la température qui ne cessait de monter dans le sauna. « Je souhaite juste que tu me fasses un peu plus confiance, Nobody ... ». Sa voix était aiguë, légèrement cassée, elle pleurait, à peu près.

    Et puis, elle en avait marre de toutes ces disputes. Elle en avait marre de rentrer chez elles, et de devoir répondre à toutes les questions que lui posait Nobody pour savoir où elle était, ce qu'elle avait fait, avec qui, à qui elle avait parlé, ect ... Et surtout, elle tenait énormément à la jeune femme, même si leur relation n'était pas aussi bonne qu'elle l'était trois ans auparavant, si elles faisaient des efforts toutes les deux un peu, peut-être que tout irait mieux, peut-être qu'elle pourrait à nouveau être comme avant, comme deux sœurs, deux meilleures amies, et tout ce que vous voulez. Parce qu'au final, tout ce qui importe à Cait', est le bonheur de son amie, et le sien, n'est-ce pas pour cela qu'elles étaient venues ici ? Pour oublier tout leurs soucis... « Et je souhaite aussi que tu ailles mieux, tu sais, tu dois profiter de la vie, sortir, je ne sais pas moi ... tu n'as jamais été faite pour te refermer sur toi même, tu n'as jamais été comme ça, ne le deviens pas, Nobody Dalton-Monroe ... ». Cela faisait longtemps qu'elle n'avait plus prononcer son nom en entier, mais c'était simplement pour accentuer sur ce qu'elle disait, et d'une certaine manière, pour lui faire comprendre qui elle était, elle savait que celle-ci la comprendrait, elles se comprenait toujours en un seul regard. Caitlyn, tapota la place à coté d'elle sur le banc du haut, dans un signe de paix et qui prouvait qu'elle voulait réellement qu'elles arrêtent toutes ces prises de têtes, toutes ces remises en question, ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: when you were here before PV Dim 22 Nov 2009 - 21:59

MAIS SOUVENT LA FUITE EST NECESSAIRE

« Pars avec moi, fuis et suis-moi ! » Cette phrase était sortit de la bouche de Nobody il y a bientôt quatre ans. Quatre ans qu'elle avait prononcée ces mots si prometteur et remplit d'espoirs. Elle ne les avait jamais dit à quiconque auparavant. Pourtant ce 31 décembre 2006 c'est à la belle Caitlyn et uniquement à elle que ces mots été destinés. Mais voilà les choses avaient énormément changées depuis toutes ces années. Les promesses et l'espoir avait fuis, comme les deux jeunes femmes à l'époque et ils avaient été remplacés par la peine et la haine, les deux seuls sentiments que ressentaient Nobody & Caitlyn l'une envers l'autre les trois quart du temps.

Pourtant à l'époque l'une comme l'autre avait tous laissée tomber pour s'évader, pour s'enfuir. Elles avaient laissées derrière elles un passé commun douloureux et plutôt honteux, elles avaient abandonnées leur famille, elles avaient tous risquées pour se construire une nouvelle vie. Une nouvelle vie loin de tous leurs problèmes, de toutes leurs responsabilités et de toutes les contraintes malsaines qui rythmaient leur existence. Elles avaient alors prit la décision de se construire une famille à elles seules et de se construire une histoire. Ce qu'elles avaient réussit à orchestrer ensemble depuis des années, mais voilà que maintenant tout n'était plus parfait entre elles. Alors forcément la tâche s'annonçait légèrement plus compliquée qu'au début. Quand vous organisez un mensonge à deux le mieux c'est de ne jamais perdre l'un des membres du complot en cours de route, sinon tous vos projets risque d'être compromis. Le fait est que là la suite s'annonçait plutôt très mal entre les deux demoiselles.

La méfiance est mère de sûreté - J e a n d e l a F o n t a i n e .

Le problème majeur de Nobody n'était pas son manque de confiance en Caitlyn, loin de là, au contraire, la jeune femme était en réalité la seule a qui elle confierai sa vie avec sérénité. La plus gros soucis de Nobody était en réalité son manque de confiance envers le peuple qui les entouraient. Parfaitement consciente de la jungle dans laquelle elle survit, Nobody n'est pas le genre de personne qui dit Amen a chaque tête qu'elle rencontre. Voilà pourquoi elle était autant sur ces gardes. Les autres. La viscosité du monde extérieur lui fesait peur, la curiosité des gens l'effrayait et surtout la capacité qu'on les autres à n'avoir peur de rien lorsqu'ils sont capable du pire. « Je souhaite juste que tu me fasses un peu plus confiance, Nobody ... » Nobody soupira. Souvent elle avait pensée que Caitlyn était beaucoup trop naive pour comprendre quoi que se soit à cette affaire et là encore elle démontrait à la perfection les croyances de la blonde. « Caitlyn, tu ne peux pas comprendre. » Dans son envie incessante de toujours vouloir prouver qu'elle avait raison, Nobody n'avait même pas prêtée attention à la tristesse de son amie, elle n'avait même pas remarquée qu'une larme glissait sur son visage.

Beaucoup trop occupée à penser comment se sortir de ce cercle sans fin Nobody ne parlait plus. C'est donc la jeune brunette qui stoppa ce silence sans fin. « Et je souhaite aussi que tu ailles mieux, tu sais, tu dois profiter de la vie, sortir, je ne sais pas moi ... tu n'as jamais été faite pour te refermer sur toi même, tu n'as jamais été comme ça, ne le deviens pas, Nobody Dalton-Monroe ... » Nobody détestait qu'on l'appel de cette façon c'est donc pour cette raison qu'elle arqua un sourcil à l'entente de cette appellation si bizarre à ses yeux. « Na m'appelle pas comme ça. » Pour plusieurs raisons dont certaines secrètes, Nobody ne supportait pas entendre son prénom et ces deux noms de cette façon. Elle fit tout de même face à Caitlyn pour constater que celle-ci venait signer l'armistice en lui offrant une place à ses côtés. Nobody monta donc d'une marche pour s'installer aux côtés de son amie avant de remarquer que cette dernière affichait un air triste et l'un de ses sourires si faux et forcés des habitants de banlieues huppées. « Je suis désolée ma puce. » Dit-elle en replaçant une mèche humide derrière l'oreille de sa protégée, parfaitement consciente du mal qu'elle lui infligeait depuis beaucoup trop longtemps. C'est donc remplit de culpabilité qu'elle lui adressa elle aussi ce sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: when you were here before PV Mer 9 Déc 2009 - 10:04

    Peut-être était-ce en fait cette forme d'autorité et ce désir de controle que Nobody avait toujours representé qui avait à la fois attiré et repoussé la jeune brune. C'était la première personne qui s'opposait et représentait cette autorité maternelle dans la vie de Caitlyn, et bien que cela l'insupportait qu'on lui dise ce qu'elle devait faire, il fallait avouer qu'au début, c'était probablement cela qui lui avait plu chez elle. Elle n'avait plus eu rien à faire, juste à suivre les ordres ou les conseils de la blonde, et maintenant, cela l'insupportait au plus haut point. Elles étaient deux filles aux caractères bien trempées et au sang chaud. Il ne faut donc pas réellement s'étonner, si parfois, ou même très souvent, ça éclate. Elles étaient tellement proches, et en même temps à l'opposé, mais l'important est qu'elles restaient liées, malgrè toutes les disputes, pour leur bien, et le bien du secret qu'elles partagaient depuis plusieurs années maintenant.

    « Ne m'appelle pas comme ça. » Elle sourit plus ou moins intérieurement, suite à la demande plutôt séche de son amie, elle connaissait les moindres de ses réactions, savait comment celle-ci réagissait face à la plupart des situations, on pouvait dire qu'elles se connaissaient parfaitement. Et même bien plus parfaitement que l'on pourrait le laisser penser. Elle observa la jeune fille monter d'une marche pour la rejoindre, là ou il faisait le plus chaud, en haut. Un petit coup d'oeil vers le sablier lui indiqua qu'il restait environ cinq minutes pour les deux jeunes filles, avant de dépasser le temps maximum réglementaire. « Je suis désolée ma puce. » Elle releva ses yeux légèrement brillants qui indiquait tout bonnement qu'elle avait pleuré, ou qu'elle en avait envie, tandis que les larmes se confondaient avec les perles de sueur qui trainait sur son visage et tout son corps, dû à la chaleur étouffante du sauna. Il y faisait à peu près 90° dégrès, mais la jeune fille avait tout de même envie de continuer à faire monter la température. Plus haut, toujours plus haut. « Moi aussi, je suis désolée tu sais ... »

    Elle lui adressa un petit sourire, les secondes défilaient petit à petit, les deux jeunes femmes se laissant envouter yeux dans les yeux, elles arrivaient à se comprendre et à exprimer toutes leurs peines sans dire mot, souvent. Une idée traversa alors l'esprit de la jeune brune, ou du moins, une envie soudaine. Elle adressa un petit sourire malicieux à son amie. « Tu sais ce qu'on a pas fait depuis longtemps, et qui aide toujours magnifiquement à nous réconcilier .. ? » Elle apercu immédiatement la petite lueur qui apparu dans les yeux de son amie, et sans attendre plus longtemps, la jolie brune toucha le visage de Nobody, avec une certaine douceur qui n'était plus apparu depuis très longtemps entre les jeunes filles. Sans plus attendre alors, elle avança ses lèvres jusqu'aux siennes, et y déposa un baiser, qui se voulait des plus langoureux. Ettonnant ? Non, vous n'avez encore rien vu.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: when you were here before PV

Revenir en haut Aller en bas
 

when you were here before PV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Riviera Country Club-