AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Apprenons à nous connaitre... Episode 1 #Panamee&Duncan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Apprenons à nous connaitre... Episode 1 #Panamee&Duncan Mer 11 Nov 2009 - 10:26

Duncan lui avait promis de ne pas se moquer et il s'y tenait pour une fois après tout c'était le rêve d'une enfant, et c'était toujours mignon la plupart du temps.
Il souriait en plus de la façon dont elle faisait les choses, ses attitudes ses mimiques, elle jouait avec leurs mains comme si c'était une nouvelle chose qu'elle venait de voir, c'était mignon...
Duncan venait alors de dire une phrase vraie de sens pour lui, elle voulait être princesse lorsqu'elle était petite, il n'était jamais trop tard, elle pouvait l'être encore même cela serait sûrement différemment, elle pouvait être la princesse de quelqu'un, elle pouvait alors être considéré et traiter comme telle, avec du respect et de l'amour de compte de fée, et il savait que tôt ou tard elle finirait par être considéré tout comme et si ce n'était pas lui ce serait quelqu'un d'autre.

Panamee lui avait retourné la question, est ce par simple politesse ou tout simplement que ça l'intéressait, vu les dires de la jeune femmes précédemment, elle voulait faire tout comme lui apprendre à se connaître alors il prenait ça pour de l'intérêt, elle s'intéressait à lui et ça lui faisait du bien ça lui faisait plaisirs, c'était bon de se sentir intéressant et pour une fois par une chose autre que sa belle gueule, son beau corps, elle s'intéressait par l'intérieur, et cette question d'avenir personne ne lui avait encore posé une seule fois dans sa vie.
Le futur de Duncan n'était jamais vraiment beau, il y pensait encore et se demandait vraiment quand il allait finir en prison.
Citation :
En quelque sorte, Duncan était un tyran ou un brigand et Panamee était un simple flan.
Cette pensée de Panamee si Duncan l'aurait entendu il aurait rit, c'était tout à fait ça et c'était drôlement bien sortit. (Jeux d'enfants <3)
Duncan ne sut les pensées de Panamee ou ce qu'elle en pensait, elle ne sut rien dire mais ne bougea pas pour autant elle restait là dans ses bras à le regarder paisiblement, à lui caresser le doigt avec son pouce, était ce le seul contact qu'ils pouvaient se permettre de faire ?
Le silence était revenu, Duncan pensait avoir casser le moment, elle ne parlait plus, ne bougeait pas plus que cela et lui, bah lui était resté comme un con en suspens à attendre une quelconque réponse de sa part mais rien.
Il la sentit alors le toucher, avec ces pieds, ses mains se rapprochèrent et elle se colla totalement contre lui, se posant sur son torse lui touchant le corps. Il eut un moment où son coeur s'accéléra, la pression de ne pas réussir à se retenir face à elle, c'était dur, il voulait ne rien faire profiter de leur sujet de conversation même si il avait une folle envie de dévorer ses lèvres comme le premier jour dans la rue du Lemon Street à quelques pas.
Le contact de la main de Panamee sur sa joue lui décrocha un sourire, elle était douce et attentionné, le rêve idéal ?!


« D'un point de vue de comte de fées, Aladdin est un voyou et Yasmine une princesse. Et puis, je suis bien une voyou quelque part. Je t'ai embrassé sans ton accord à l'arrivée de ce gros russe. Le prince s'est trop fait attendre, alors la Belle au bois Dormant à trancher pour le voyou. »

Duncan sourit, elle n'avait pas tord elle marquait un point, Aladdin était bel et bien un voyou mais il finissait tout de même par décrocher le coeur d'une princesse, La belle finissait bien par sortir avec le clochard tout en mangeant des pates spaghettis bolos... Il y avait peut être de l'espoir alors à ce que Duncan devienne un prince? Son prince ? Il se racla la gorge un sourire idiot au coin des lèvres elle marquait un point il ne pouvait pas renier cela.

_Arf, peut être oui, mais quand au baiser du russe là, tu n'as rien à te reprocher tu m'as sauvé la vie et tu m'as permis de passer une meilleure fin de soirée que ce que j'imaginais. Et pour te rassurer j'étais pas encore en défi de moi même.

Il lacha un petit rire, bah quoi, si elle se posait la question à savoir si oui ou non elle avait cassé son défi et qu'il avait du recommencer ce n'était pas le cas tout simplement, ça avait juste commencé depuis l'accident environ, ya quelques semaines de ça qu'il avait voulu se poser la question sur le fait que le sexe prenait une trop grosse place et du coup il y a deux jours il s'était lancé.
La phrase final de Panamee était des plus belles, le prince ne venant pas elle voulait le voyou, mais...


_Le voyou ne pourra pas t'offrir la même vie que ce que le prince comptait faire... Tu risquerais pour finir d'être déçue de ce mode de vie non ?

Il la regardait, enlevant sa main de son visage pour la poser non loin, elle avait pris ses deux mains pour se la coller près du visage, elle devait tomber de fatigue la petite, c'était une journée dure qu'elle venait de passer, et Duncan rêvait qu'elle n'aille pas travailler le lendemain, il la voulait pour lui une journée de plus entièrement à lui. Mais ce ne pouvait être le cas, et pis il y avait Oliver il fallait bien qu'ils sortent tout les deux de la maisons même si Panamee ne travaillait pas pour s'occuper et aller chercher le petit. Ah lalalala pourquoi était il attiré par les mères célibataires ?
Il se pencha alors vers elle, doucement, et déposa un tendre baiser sur la joue, il lui caressa ensuite de sa main libre cette même joue et sourit en coin.


_Bonne nuit petite princesse.

Il la voyait s'endormir à moitié elle était belle, lui ne s'endormait pas encore, il voulait la voir dormir un petit peu, il leva sa main libre contre le mur et éteignit alors la lumière du plafond pour ne pas que ça la dérange.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Apprenons à nous connaitre... Episode 1 #Panamee&Duncan Mer 11 Nov 2009 - 16:33

DUNCAN « Arf, peut être oui, mais quand au baiser du russe là, tu n'as rien à te reprocher tu m'as sauvé la vie et tu m'as permis de passer une meilleure fin de soirée que ce que j'imaginais. Et pour te rassurer j'étais pas encore en défi de moi même. »

Ses petits yeux de biche s'étaient relevés en direction du jeune homme où elle venait de déposer sa tête contre son torse, leurs deux coeurs se frôlant peau contre peau dans un battement à l'unisson qui s'accéléraient au fur et à mesure qu'elle éffleurait le visage de Duncan, elle esquissa un petit sourire en coin en l'entendant rire. Sa main sur le minois de son voisin glissa alors jusqu'aux lèvres qui s'écartaient pour ricaner - elle aimait le voir ainsi - puis dégageant ses doigts de la bouche de l'homme, elle les refit glisser sur sa peau sans impureté qu'elle caressait tendrement. Elle était heureuse de ne pas avoir gâché cet instant de 'début de défi', et repensait à cette course poursuite de ce vieillard bourru aux cheveux grisonnants et à la barbe tombante et envahissante, elle riait intérieurement en songeant à ce soir de semaine où elle lui avait peut être sauvé la vie sans le savoir. Elle laissa glisser son bras jusqu'à la joue puis le cou du jeune homme, ses doigts tombés de fatigue déjà et avait laissé la force du sommeil faire descendre sa main jusqu'au coussin, elle plissait légèrement les yeux en tentant de ne pas succomber au sommeil et gardait ce même sourire tandis qu'elle l'écoutait.

DUNCAN « Le voyou ne pourra pas t'offrir la même vie que ce que le prince comptait faire... Tu risquerais pour finir d'être déçue de ce mode de vie non ? », l'avait il interrogé avec un air simple.

Elle sentit son bras se faire transporter jusqu'à son autre main par le biais de l'aide de Duncan, la voyant certainement entrain de sombrer dans le sommeil, il avait déposé sa fine main près de l'autre qu'elle passa sous sa tête en baîllant silencieusement. Panamee ne cessait de puiser son sommeil dans les pupilles de son voisin qui n'avait daigné le regard de son visage, elle esquissa un petit sourire en se cachant un peu avec son coussin avant de réapparaître dans une petite bouille enfantine.

PANAMEE « Et si mon rêve avait changé ? », elle avait gardé ce même air taquin qui les avaient autrefois soudés, en marquant une pause de silence elle remonta la couette jusqu'à son épaule en faisant de même pour son voisin, et puis avait jeté un oeil au regard qu'il lui lançait. « Et si, je n'avais plus besoin d'un château et d'un grand cheval dans mon jardin. », sombrant dans son sommeil, elle clignait de plus en plus les battements de ses cils en baîllant et écartant un peu plus la mâchoire, elle rouvrit encore une fois les yeux en la direction de Duncan qui lui souriait galament en l'écoutant. « Et si je ne voulais plus d'un prince mais d'un voyou... avec une décoration simpliste et des chemises de Simplet ? », elle avait murmuré cette déclaration dans un souffle avant de s'enfoncer un peu plus en compagnie du marchant de sable. Il se pencha en direction de la jeune mère presque endormie, et déposant alors un baiser sur l'une de ces deux joues rebondies, elle sentait cette main entrain de s'orienter sur ses pommettes tandis que l'autre éteignait la lumière située sur le rebord du mur au dessus du lit.

DUNCAN « Bonne nuit petite princesse. »

Elle esquissait un plus grand sourire bien que s'endormant, elle avait entendu la dernière phrase de son voisin - en tentant d'y répondre par un « Bonne nu... canaille. » avant de tomber dans ce trou noir, elle avait ses deux mains en dessous de sa tête et s'assoupit à quelques centimètres du visage de Duncan qui lui ne dormait pas encore - pour lui, ce n'était qu'une question de temps -. Panamee avait dû succomber au sommeil en quelques secondes, rejoignant son monde de fées, elle plissait légèrement les paupières comme ci elle sommeillait et bougeait de temps à autre dans les deux sens. Elle se secouait tellement qu'elle rejoignit cinq minutes plus tard le corps de son voisin qui n'avait pas bougé, les mains toujours sous elle, la jeune mère avait décollé de sa place pour s'approcher petit à petit de son ami où elle s'arrêta de gesticuler dans son sommeil - comme apaisée. Elle soufflait alors sa respiration dans le creux de la gorge de Duncan, son bras n'ayant osé déposé son territoire sur le torse de ce dernier, elle avait simplement la tête à quelques millimètres de la nuque de son voisin, et ses pieds frôlant les tibias de ce dernier.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Apprenons à nous connaitre... Episode 1 #Panamee&Duncan Jeu 12 Nov 2009 - 10:40

Duncan aimait le contact de la peau de la jeune femme sur la sienne, elle lui effleura les lèvres du bout du doigts où d'ailleurs il y déposa un baiser, il avait envie de ce contact sur sa bouche mais ne pouvait pas pour le moment faire tomber cette partie de défi. Il avait besoin de se le prouver qu'il pouvait durer un minimum de temps sans rien faire.
Duncan sentait bien que les gestes de Panamee étaient de plus en plus lourds, elle n'arrivait donc pas à supporter le poids de son corps pour le toucher, il serra un peu plus l'étreinte lui caressant le dos doucement, elle était mignonne dans cette chemise blanche, les cheveux détachés dans tout les sens, à croquer.
Duncan commençait alors à préparer Panamee au sommeil, il la regarda alors se cacher un instant derrière l'oreiller, elle était mignonne à faire l'enfant de la sorte, elle faisait tout bonnement craquer c'était dingue.


« Et si mon rêve avait changé ? »

Il fronça les sourcils, elle ne voulait plus être une princesse ??? Mais toutes les femmes voulaient être une princesse, être considérée comme telle, enfin bref, c'était bizarre ce qu'elle venait alors d'annoncer.

« Et si, je n'avais plus besoin d'un château et d'un grand cheval dans mon jardin. Et si je ne voulais plus d'un prince mais d'un voyou... avec une décoration simpliste et des chemises de Simplet ? »

Il comprit alors ce qu'elle voulait dire par son rêve avait peut être changé, il l'écoutait attentivement, plus de château plus de cheval, c'était déjà plus facile sûrement à rencontrer ou trouver un prince charmant. Mais la chemise de Simplet ???? Il ne comprit pas, il était un simplet ? C'était comme ça qu'elle le voyait ?

_Endors toi tu divagues Simplette vas.

Il lui en parlerait demain c'était obligé, il comprenait pas ce truc de Simplet, c'était elle qui les avait transformer en simplette, elle était trop petite et elle avait en même temps demandé une chemise longue arf, il fallait bien savoir non?

« Bonne nu... canaille. »

Duncan ne put que sourire, elle le trouvait Simplet ou Canaille ? Bref il retenait la fin peut être parce qu'elle voulait un voyou aussi, et que lui il voulait peut être une princesse normale et pas une petite péteuse de première.
Duncan la regarda s'endormir tranquillement enfin tout ça avant qu'elle ne bouge grave, il fronça les sourcils, elle n'avait pas fais ça la dernière fois ??? Peut être parce qu'elle était chez elle peut être parce qu'elle avait le vidéophone là de son Oliver, il y avait peut être pleins de choses qui faisaient qu'elle se sentait plus apaisée qu'ici, mais elle finit par se retrouver sur le torse de Duncan il sourit légèrement la prit alors dans ses bras, il sentit une main lourde contre son corps mais pas sur lui, elle allait avoir des courbatures si elle dormait n'importe comment, il soupira alors doucement et partit prendre la main de la jeune mère pour la poser sur son torse, elle devrait avoir moins mal aux bras le lendemain comme ça.
Ah lalalala Panamee...


[...]


Quelques instants plus tard Duncan ouvrit les yeux, il y vit Panamee à ses côtés les yeux grands ouverts un sourire en coin, le soleil se levait à peine, de faibles rayons pouvaient alors se voir à travers les rideaux, il la regarda et sourit, il la prit à nouveau dans ses bras comme il l'habitude de faire depuis quelques temps, c'était bon de la sentir comme ça contre lui. Il lui caressa alors le visage et ses lèvres vinrent alors se poser sur ses lèvres si délicieuses qui lui manquaient tellement, il ne pouvait plus se retenir, cela faisait trop longtemps que cela durait, 3 jours mais c'était déjà 3 jours de trop, il l'embrassait alors langoureusement, elle répondit à son baiser, un pur bonheur, sa main caressant son visage, descendit à la nuque puis dans son dos ou il la ramena vers lui, ils étaient collés et qu'est ce que ce moment était bon...

[...]


Le portable de Panamee se mit alors à sonner réveillant ainsi nos deux dormeurs, Duncan se réveilla alors brusquement se relevant même pour se retrouver assis, Panamee était à ses côtés mais ce n'était pas ça qui le perturbait, il venait de rêver d'un truc et c'était si réel qu'il pensait vraiment que ça l'était, il passa sa main sur sa bouche, l'effleurant comme pour voir si oui ou non ses lèvres avaient belles et bien touché celle de Panamee en les dévorant, il se retourna tout de même pour regarder Panamee, elle était choue toute décoiffé la tête dans le paté...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Apprenons à nous connaitre... Episode 1 #Panamee&Duncan Jeu 12 Nov 2009 - 13:04

DUNCAN « Endors toi tu divagues Simplette vas. », lui avait il susurré doucement avant qu'elle ne ferme totalement ses yeux.

Elle était à une dizaine de pieds d'oiseaux du corps de son voisin et commençait lentement à rejoindre son sommeil profond – sans son fils – il était vrai qu'elle était perturbée par les non ronflements de Oliver et s'était certainement la cause de tous ses mouvements. Elle se tourna tout d'abord sur le côté en fronçant les sourcils mais soupirant de ne pas trouver la bonne position, elle avait fait un demi tour dans le lit avec ses deux mains sous le coussin en tentant de s'endormir. Rien à y faire, elle percuta alors les doigts de pied de Duncan restés bien au chaud et commença alors à tomber de fatigue, elle s'était secouée et avancée jusqu'au corps de son ami où elle resta ainsi, sa main coincée entre son ventre et le matelas. Bloquée entre la silhouette et le lit, elle s'était collée contre ce dernier et s'endormait à poings fermés au moment où elle sentit sa main disparaître de son abdomen, trop bercée par les bras du jeune homme pour s'en rendre compte, son bras avait fini sa course sur le torse dénudé du mâle. Et elle ne bougea plus. Les minutes qui s'en suivirent furent dans un silence absolu où elle ne gigotait pas d'un pouce, sa main emplafonnée sur les pectoraux de Duncan n'avait pas écarté les doigts depuis sa venue dessus, elle était restée dans son sommeil à ne pas bouger comme apaisée par la présence de cet homme.

[...]


De son homme. Elle le voyait entrain de courir après un petit garçon de quelques ans sur la pelouse de la demeure de Panamee, où ils faillirent percuter la boîte aux lettres bancale du 1668 apple road. Elle sortait alors de la porte principale de sa maison au moment où elle vit son petit garçon de cinq ans entrain de rire, qui regardait les grands pas de Duncan qui avançant derrière lui. Elle descendit les marches à grands pas et le vit alors tomber dans la neige du mois de décembre, tête la première et le popotin en l'air. Un fin sourire aux lèvres, elle aperçut rapidement la bouille d'Oliver qui rigolait encore plus fort que auparavant en tentant de s'échapper de l'emprise de l'homme d'une vingtaine d'années. Il releva les pupilles en direction de la mère tout en chatouillant les côtes du petit garçon, et lui faisant un geste pour lui demander de venir la rejoindre, elle s'avança dans la neige de Miami où elle grimpa sur le dos de son 'voisin'. Il la fit retomber à la renverse et la bloquant elle aussi à l'aide de ses bras de chaque côté de sa taille, elle s'esclaffait de la même manière que son bambin qui regardait les deux adultes avec un air interrogé. Panamee tenta de le repousser en ricanant et en exécutant de grands gestes pour se dégager, mais il posa ses lèvres sur les siennes et la jeune femme s'enfonçant un peu plus dans la neige avait passé ses mains autour de la nuque de son copain. Elle se mordilla alors la lèvre en intensifiant le baiser au moment où elle aperçut la petite tête de son fils qui s'était avancée vers eux en penchant la tête, regardant l'embrassade avec un air intéressé.

[...]


Il y avait déjà plusieurs heures que Panamee dormait à ses côtés à poings fermés – à vrai dire – elle était restée sage comme une image, la bouche de temps à autre entrouverte pour gober les mouches passantes dans la chambre, elle avait esquissé des petits sourires à son songe mais n'avait rien fait de plus. Sa main était toujours ancrée comme une empreinte sur le torse de son voisin et les phalanges étaient restées dans la même position depuis qu'il l'avait posé sur lui. Elle entendit alors ce bruit sourd provenant certainement de son téléphone mobile, et fronçant alors les sourcils elle l'avait laissé sonné jusqu'à ce que le son s'intensifie et qu'elle grogne en tâtant de sa main gauche sa table de chevet. N'ouvrant toujours pas les pupilles pour voir en face d'elle Duncan, elle avait récupéré son mobile dans les mains et mit un certain temps avant d'appuyer sur la touche verte.

PANAMEE « Aaallyoooo... », sa voix n'étant pas encore bien rafraîchie par son éveil, elle avait grommelé d'une voix enrouée une connection avec l'interlocuteur du portable. « Oui je sais. A dix heures au bloc 2 pour retirer les deux quists ovulaires de Mme Johnson, enceinte de vingt quatre semaines. », elle avait beau être entrain de sortir de son sommeil profond, elle était totalement consciente lorsqu'il s'agissait de son travail – qui plus est sérieux – et qu'elle devait répéter tout ce qu'elle devait faire. « Comment ça six heures d'intervention au bloc ? » Elle se redressa alors du lit en fronçant les sourcils et plaquant sa main contre sa tête, elle lâcha un profond soupir de désespoir avant de reprendre la femme en ligne. « Je devais récupérer mon fils à quinze heures chez son baby sitter Liliana. », après quelques explications entre les deux jeunes femmes et quelques mots lancés rapidement, Panamee raccrocha son téléphone en baissant la tête vers le jeune homme étendu avec son torse dénudé qui lui souriait faiblement. Elle esquissa ce même geste de la bouche en déposant son portable sur la table de chevet, se glissant une nouvelle fois dans la couette elle se rapprocha du garçon et posa son front contre le sien, leurs deux nez se touchant elle attrapa l'une des mains de Duncan qu'elle entrelaça. Elle le fixait des yeux avec une profonde volonté qu'il la prenne encore plus dans ses bras – ne sachant pas son rêve – elle resta contre son front à le contempler avant de lancer avec un sourire. « Bien dormi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Apprenons à nous connaitre... Episode 1 #Panamee&Duncan Jeu 12 Nov 2009 - 13:20

Chacun rêvait de sa vision du futur, lui était plus centré sur le présent, sur ses lèvres sur l'envie qu'il avait de la dévorer, elle était partie plus loin des années après leur rencontre, Oliver avait bel et bien grandit et ils vivaient heureux chez Panamee, à jouer dans la neige et s'embrasser sans retenue... Une vraie vision de famille ?

Duncan était loin de s'imaginer ce à quoi rêvait Panamee et de toute façon il était loin de penser pouvoir rêver d'elle si facilement, car normalement dans ses rêves il ne voyait jamais réellement le visage mais là c'était clair comme de l'eau de roche c'était troublant.
Duncan écoutait vaguement la conversation de Panamee en même temps ça ne le concernait pas donc, voilà et pis il était trop occupé assis à toucher ses lèvres pour savoir si oui ou non ça c'était produit ! Il fit une petite moue et finit alors par se rallonger se mordant la lèvre inférieur comme pour bien la sentir près de lui.
Il entendit que Panamee avait des soucis de babysitteur, elle devait peut être le libérer mais apparemment c'était plus compliqué que prévus, il la regarda alors se rapprocher et se coller à lui, il la prit tout de même dans ses bras essayant d'oublier son rêve, il sourit timidement, ses yeux étaient encore légèrement clos il n'avait pas trop l'habitude de se lever tôt il était plus du soir!
Elle se rapprochait dangereusement de lui, effleurant son nez, son rêve était donc réalité il avait perdu, il avait cedé ? Il était déçu, déçu de ne pas avoir tenue tant de jours, il recula alors doucement le visage de quelques centimètres en faisant genre il était pas bien posé et que ça lui faisait mal à la nuque.


« Bien dormi ? »

Il aggrandit son sourire lui caressant alors la joue.

_Oui à part que tu ronfles et parles pendant la nuit, t'es une vraie coquine quand tu dors tu le savais ? Et toi t'as bien dormi ?

Il avait un petit sourire en coin, Duncan était toujours motivé pour faire des blagues pourries à une fille, même au petit levé...
Mais il l'attira un peu plus vers lui, la serrant alors sentant son parfum et l'admirant doucement.


_Dis moi que tu vas pas bosser s'il te plait. Tu vas pas me laisser seul je suis malade, faut que tu prennes soin de ton patient, hein ? Je suis en arrêt j'ai besoin d'une infirmière! Aaaaaaah je souffre.

Il en rajoutait il voulait pas rester seul, il savait que quand il était seul il déconnait alors il devrait trouver une occupation.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Apprenons à nous connaitre... Episode 1 #Panamee&Duncan Jeu 12 Nov 2009 - 13:58

Raccrochant la communication entre sa secrétaire et la jeune docteur, elle avait posé son mobile sur la table de chevet située de son côté – où le poster de Carmen Electra à seins nus la regardait – elle se tourna alors vers le jeune homme qui plissait encore des yeux, ayant du mal à faire face à la lumière et à son réveil trop précoce. Elle se rallongea en silence à ses côtés en s'approchant un peu plus de son voisin, elle avait tiré la couette contre elle avant de récupérer l'une des mains et d'entrelacer ses doigts avec ceux de Duncan. Il se rendormait presque lorsqu'elle lui avait demandé comment était sa nuit, elle avait son front déposé contre celui du garçon avec un franc sourire au bord des lèvres, elle espérait qu'il ne se recouche pas tout de suite – pas maintenant – elle voulait encore le regarder un peu. Il recula alors sa tête de la jeune mère en se replaçant normalement à quelques centimètres d'elle, il devait certainement être mal placé et s'était alors espacé légèrement. Panamee elle, n'avait pas bougé de place au moment où il vint avec sa main pour caresser sa joue chaude, elle voulut fermer les yeux pour profiter de ce moment si gracieux mais les rouvrit aussitôt en entendant les dires du garçon.

DUNCAN « Oui à part que tu ronfles et parles pendant la nuit, t'es une vraie coquine quand tu dors tu le savais ? Et toi t'as bien dormi ? », elle fronça soudainement les sourcils en se redressant quelque peu du lit et le fusillant du regard, elle resta bouche bée. Avait elle réellement parlé et ronflé ? Possible. Gênée par la situation elle se tût dans un silence pesant avant de comprendre par le sourire de Duncan, qu'il se moquait profondément de la jeune femme en question et qu'il riait d'ailleurs de son attitude. Elle entrouvrit la bouche comme pour parler mais fut attirée près de lui où il la prit contre ses bras, elle plissait légèrement les yeux de bonheur avec un petit sourire en coin à l'idée d'être sa peluche et zieuta le regard de ce dernier au moment où il lui demanda réciproquement comment s'était déroulé sa nuit.

PANAMEE « C'est même pas vrai d'abord. » avait elle tout d'abord rétorqué d'une petite moue enfantine en le pointant du doigt, elle arrêtait alors de froncer les sourcils pour partir dans sa réflexion avant de lui répondre d'une manière taquine. « J'ai bien dormi jusqu'à ce que tu me montes dessus d'une manière assez entreprenante et que je te dise : 28 jours Duncan. » Elle se mit alors à rire soudainement en tournant le visage sur le côté – il l'avait bien cherché – elle sentit son regard contre elle et posa alors le sien sur les prunelles claires de son voisin en le fixant tendrement. Elle tomba alors dans ses yeux en replongeant dedans alors qu'il la serrait contre elle, Panamee ne savait plus quoi faire face aux contemplations si intenses qu'il lui envoie et ce, jusqu'à ce qu'il brise le silence.

DUNCAN « Dis moi que tu vas pas bosser s'il te plait. Tu vas pas me laisser seul je suis malade, faut que tu prennes soin de ton patient, hein ? Je suis en arrêt j'ai besoin d'une infirmière! Aaaaaaah je souffre. », elle éclata alors de rire en le voyant faire le malade et se mit à réfléchir – elle ne pouvait pas abandonner son travail pour une journée – même si elle le souhaitait profondément en le voyant faire l'idiot dans le lit. Elle attrapa alors le coussin sur lequel sa tête était posée et le lança sur la figure de Duncan, totalement surpris par son attaque de polochon elle riait encore plus fort en récupérant son oreiller dans la main. Il était si craquant qu'elle se devait de faire quelque chose pour ne pas se hisser jusqu'à lui et de succomber à ses lèvres, elle arqua un sourcil malicieux alors que son sourire se fondait dans un sourire taquin lorsqu'elle vit la tête de son voisin. Gardant son calme auprès du jeune homme, elle supportait sa tête grâce à son bras qui la retenait et repensant à ses paroles, elle se redressa subitement du lit pour se mettre debout sur matelas et de le regarder, les mains sur les hanches – une vraie Peter Pan – avant de retomber sur les cuisses dans le plumard de son ami.

PANAMEE « Et comment je pourrai faire ? », elle fit une petite pause taquine avant de s'approcher dangereusement de lui mais de s'arrêter et de s'asseoir en tailleur à ses côtés. « Cesse de souffrir ! » rigolait elle en le voyant se recroqueviller comme souffrant de douleur. « En plus... », elle marqua une pause en faisant une triste mine et reposant ses pupilles dans une grimace qui en disait long, elle s'exclama en toute espièglerie. « J'ai pas le droit de te toucher, alors ne me fait pas un arrêt cardiaque. Je te promet de revenir rapidement. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Apprenons à nous connaitre... Episode 1 #Panamee&Duncan Jeu 12 Nov 2009 - 14:18

Duncan n'aimait pas les réveils tôt le matin mais avec elle il se disait que ça vallait le cou même si là pour le moment elle devait aller bosser et ça ça lui plaisait pas au monsieur... Il voulait pas la voir partir pas maintenant ils avaient tant de choses à apprendre l'un de l'autre, elle devait prendre des vacances c'était amplement bien mérité vu les heures de dévouement qu'elle faisait à l'hôpital il fallait pas pousser quand même sa santé en dépendait après et un medecin malade c'est jamais bien vu ou bien même fatigué, qui aimerait se faire opérer par un medecin dont les yeux sont bourrés de cernes et qui tiennent limite avec des allumettes ??? Hein personne il ne faut pas le nier.

Duncan venait de la charier avec son ronflement et des soit disant gestes de coquine, elle se redressa le fusillant du regard, il leva les yeux au ciel et haussa les épaules bah quoi elle s'était déjà écouté dormir ??? Il avait forcement raison!
Mais il ne put tenir bien longtemps à la faire culpabiliser il sourit et lacha même un rire, elle le croyait réellement c'était tellement bon de la voir culpabiliser et mal à l'aise sur un simple sommeil.


« C'est même pas vrai d'abord. »

Il sourit et hocha la tête en rajoutant alors.

_Si seulement tu t'écoutais.

« J'ai bien dormi jusqu'à ce que tu me montes dessus d'une manière assez entreprenante et que je te dise : 28 jours Duncan. »

Il fut choqué de ses phrases, c'était à son tour de la fusiller du regard et fronçer les sourcils, elle se moquait sincèrement de lui non ??? xD

_Arrête tes bétises tu confonds toi et moi là, t'étais sur moi tu déboutonnais la chemise et moi je te disais non non arrête Panamee je suis sérieux, je ne te veux pas et toi tu criais oh si prends moi nanananana.

Il explosa de rire, quel idiot, il la cherchait il riait de son défi alors qu'il n'avait qu'une envie c'était de lui enlever sa chemise ah lalalala les femmes... Elles ont toutes un pouvoir maléfique sur lui c'était horrible.
Il ne pouvait que se plonger dans ses yeux et que la regarder, il était heureux dès le réveil c'était rare et limite une première ça faisait longtemps qu'il n'avait pas rit au petit levé, c'était exceptionnel et tellement bon tout de même.

C'est alors qu'il jouait le malade, il ne voulait pas qu'elle parte, c'était sincère et cela se voyait.
Il se récupéra un oreiller en signe de méthode de soin ? Il le récupéra dans ses mains et la fusilla du regard, elle voulait l'éttouffer??? C'était ça sa méthode de soin ? Elle craignait!!! Il lacha alors un petit :


_Oh! Tu veux me tuer pour ne pas me soigner ?

Et la regarda, elle l'avait même décoiffée quelle... amie ingrate!
Elle se redressa qu'allait elle faire ?? Elle se laissa retomber, elle était grave cette fille, il lacha à nouveau un rire...


« Et comment je pourrai faire ? »

Il la regarda et prit sa tête (à lui) entre les mains, il faisait le malade, il faisait le mec qui souffrait de son crane xD.

« Cesse de souffrir ! En plus... J'ai pas le droit de te toucher, alors ne me fait pas un arrêt cardiaque. Je te promet de revenir rapidement. »

Il sourit, elle n'avait pas le droit de le toucher bah quand même il avait pas mal à l'entrejambe il avai mal au crane elle pouvait le toucher... Il fit une petite moue de malade de gosse tout malade qui veut sécher les cours.

_Tu peux me toucher j'ai pas mal en bas j'ai mal au crane et promis je ne ferais pas d'arrêt cardiaque et si j'en fais ramène Mowgli il viendra me faire du bouche à bouche xD! *lache un rire, il s'assit et la reprit dans les bras déposant un baiser dans son cou* Dis leur que Oliver est souffrant, il a besoin d'une journée avec sa mère tu ne crois pas ? Et pis comme ça tu t'occupes de tes malades... En plus t'as de l'administration à faire, n'oublie pas mon arrêt.

Il savait qu'en parlant d'Oliver il toucherait un point fort de la jeune mère, il lui fit une petite moue toute triste et lui murmura.

_Tes hommes ont besoin d'une journée à tes côtés.

Il s'était incrusté dans l'histoire de Panamee se définissant comme son homme c'était mignon, mais peut être rapide non ? Il savait pas trop mais pour la garder avec lui il ferait n'importe quoi... Il faisait l'enfant triste il ne voulait pas rester seul pas après ce qu'il s'était passé dans le passé avec Esteban Heaven et elle...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Apprenons à nous connaitre... Episode 1 #Panamee&Duncan Jeu 12 Nov 2009 - 16:26

DUNCAN « Si seulement tu t'écoutais. »

Elle tournait les pupilles en l'air comme pour songer un instant aux dires de Duncan - à en juger qu'elles auraient pu être vraies - elle se sentait mal à l'aise - et avait été obligé de répondre sur la défensive en lui parlant de ce sujet 'tabou' qui les rongeait tous les deux. Elle vit alors le regard fusillant de son voisin et ne put pas longtemps retenir un rire de bonheur, il y avait cru, il avait froncé les sourcils et se persuadant du contraire avait renchéri encore plus.

DUNCAN « Arrête tes bétises tu confonds toi et moi là, t'étais sur moi tu déboutonnais la chemise et moi je te disais non non arrête Panamee je suis sérieux, je ne te veux pas et toi tu criais oh si prends moi nanananana. », il riait aux éclats tout en racontant avec dérision comme quoi elle serait montée sur lui en pleine nuit où elle se serait dévêtue du seul habit qu'elle portait, et l'aurait incité à la prendre pour toute une nuit alors qu'il reniait l'acte en lui demandant de cesser. Elle s'était mordue la lèvre supérieure à la pensée de lui mettre le grappin dessus - peut être qu'elle y avait songé - et faisant mine de nier totalement ce qu'il venait de dire, elle se mit à croiser les bras de mécontentement en cherchant une solution possible alors qu'il continuait à se moquer d'un air taquin en la voyant bouder. Puis son sourire changeant en un air narquois, elle se pencha vers lui en le regardant au plus profond des yeux, elle mit un certain temps avant de hausser les épaules en faisant mine de ne pas comprendre ce qui s'était passé.

PANAMEE « C'est bizarre, et moi qui croyait avoir senti quelqu'un sur moi cette nuit. », elle fronça un peu plus les sourcils et battant gentiment des cils en souriant, elle avait les yeux rivés sur les iris du jeune homme. « Si c'était pas toi, je me demande bien qui ça pouvait bien être. », elle fit une petite moue réfléchissante avant de lui rire au nez et de lui lancer un coussin en pleine figure pour le faire taire une bonne fois pour toute. Visant de toutes ses forces - c'est à dire minuscule - l'oreiller sur la surface du visage de Duncan, elle se mit alors à ricaner en voyant le linge rebondir sur les joues et le retira alors de la gueule du garçon avant qu'il s'exclame.

DUNCAN « Oh ! Tu veux me tuer pour ne pas me soigner ? » Debout devant lui avec le coussin à bout de bras, elle le contemplait tendrement alors qu'il se cachait le visage avec sa main de peur d'une nouvelle attaque surprise, elle s'avouait vaincue et retomba sur ses jambes sur le matelas en s'asseyant en tailleur auprès du jeune homme. Elle avait lâché le coussin qui l'avait repris aussitôt en le plaquant sous son bras, elle esquissa un petit sourire puis le vit faire encore plus le malade en mettant ses deux mains de part et d'autre de son visage, montrant ainsi qu'il souffrait le martyre. Faisant alors le malade à l'agonie, elle le contemplait sans rien dire en le voyant faire son cirque de blessé qui demandait des soins immédiats, puis ne bronchant pas d'une parole, elle l'écoutait.

DUNCAN « Tu peux me toucher j'ai pas mal en bas j'ai mal au crane et promis je ne ferais pas d'arrêt cardiaque et si j'en fais ramène Mowgli il viendra me faire du bouche à bouche xD! *lache un rire, il s'assit et la reprit dans les bras déposant un baiser dans son cou* Dis leur que Oliver est souffrant, il a besoin d'une journée avec sa mère tu ne crois pas ? Et pis comme ça tu t'occupes de tes malades... En plus t'as de l'administration à faire, n'oublie pas mon arrêt. »

Au cours de la discution elle avait flanché dans les bras de Duncan, dépliant ses genoux auparavant déposés en tailleur elle avait rejoint la silhouette masculine assise contre le mur. Regardant le plafond pendant qu'il discutait d'un 'bouche à bouche' elle ricanait doucement en imaginant son dogue à la langue bavante entrain de sauver la vie de son voisin, elle rétorqua par ailleurs une petite grimace avant qu'il ne dépose ses lèvres sur son cou pour embrasser sa nuque. Panamee songea alors à son fils resté toute la nuit chez son baby sitter et il devait avouer que ce dernier n'avait pas tort en marquant un point, elle fit une petite moue pensive en réfléchissant tour à tour à ses patients puis à sa famille. Elle tournait la tête vers le garçon assis qui la serrait contre elle, et le voyant exécuter cette petite moue attristée elle eut encore plus envie de prendre son téléphone, malgré la grosse intervention de la journée qu'elle était censée faire pendant six heures. La fine bouille de Duncan avait le don de la faire chavirer dans tous les sens, elle passa alors sa main au dessus de sa propre tête où se tenait le visage du jeune homme pour caresser ses joues, avant de la laisser retomber au moment où il reprit la parole d'une manière dès plus tendre qu'elle n'ai jamais entendu.

DUNCAN « Tes hommes ont besoin d'une journée à tes côtés. »

Elle esquissait le plus grand sourire qu'elle puisse faire depuis leur rencontre, elle se sentait pousser et grandir à la phrase qu'il venait de lui sortir et pour une fois elle n'avait pas rêvé et se répéta plusieurs fois la phrase dans la tête : « Tes hommes ont besoin d'une journée à tes côtés. », elle redressa subitement son regard dans celui de Duncan, les lèvres entrouvertes et bouche bée, elle resta plongée dans son regard pendant un long moment avant d'attraper son mobile entre les mains.

PANAMEE « Tu as gagné, j'appelle l'hôpital et je m'occupe de toi. », avait elle susurré en composant le numéro de l'établissement où elle travaillait tous les jours. Elle n'avait daigné détourner le regard de cet homme, de son homme, et pour cause, elle était à deux doigts de le choper et de lui demander dans une réalité parfaite "prends moi". Tombant sur le répondeur où la musique se mettait en route en attendant d'être transféré sur un autre poste qui lui répondrait certainement, elle avait ce fin sourire qu'elle ne pouvait dégager de son visage et se mettant à soupirer de ne pas avoir quelqu'un à l'autre bout du fil, elle fit une légère grimace d'angoisse. « Tu sais qu'ils vont me tuer, au moins ? », elle avait alors ri au moment où elle entendit quelqu'un répondre dans son mobile et détournant le regard de Duncan, elle fit une voix sérieuse tout en le zieutant du regard à lui qui souriait - elle détestait mentir - « Oui, Katherine ? Voilà, je viens de partir voir mon fils et... », elle marqua une pause en faisant une petite moue à son voisin avant de reprendre avec son interlocutrice « Il est fiévreux et je dois l'emmener chez le piédatre. Demande à Hansen de me remplacer pour l'intervention de Johnson et je m'occuperai du suivi dès demain. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Apprenons à nous connaitre... Episode 1 #Panamee&Duncan Jeu 12 Nov 2009 - 23:26

Duncan aimait l'embêter il aimait embêter tout le monde en même temps mais avec elle c'était différent, il apprenait à la connaître et ainsi il pouvait alors connaître ses réactions c'était un moyen comme un autre de la tester gentillement bien sûr.
Si Duncan & Panamee ne pouvait se toucher, cela n'empêchait pas justement Duncan de jouer de cela même si certes cela n'était point drôle mais bon, c'était toujours mieux que de ne rien faire ou dire, et pis c'était quand même leur deuxième nuit passé ensemble, même si cela ne faisait pas longtemps qu'ils se connaissaient il savait qu'elle ne le prendrait pas mal...


« C'est bizarre, et moi qui croyait avoir senti quelqu'un sur moi cette nuit. Si c'était pas toi, je me demande bien qui ça pouvait bien être. »

Il se mordit la lèvre il avait envie de dire une enorme connerie quitte à regretter et perdre ce moment là mais depuis la trahison il se sentait obligé de se méfier.

_Qui sait, Esteban t'as peut être envouté et il est venu alors dans tes pensées... Ca m'étonnerait pas de lui, ça ne ferait que encore plus le hair...

Il ne parlait que de son point de vue par rapport à Esteban, mais elle il serait déçu et totalement détruit et là peut être qu'il aurait songé alors à faire comme Neal l'avait fais auparavant, se faire passer pour mort et partir loin de tout. Il ne savait pas comment Panamee pouvait réagir, peut être mal peut être bien car cela en un sens prouvait qu'il ne voulait pas la partager, qu'il ne voulait pas qu'on la touche, possessif le Dunck de plus en plus, ça allait peut être se transformer en maladie d'ailleurs mais bon.

Duncan ne pouvait ne pas se montrer démonstratif avec elle elle l'attirait, et il voulait la sentir près de lui, il voulait la protéger, c'était peut être pour ça qu'il voulait aussi la garder une journée entière à faire l'école buissonière avec elle et Oliver... Ca lui ferait du bien elle en avait besoin, elle manquait de repos et d'une journée bien mérité.
Duncan rougit légèrement à la voir sourire comme elle ne l'avait jamais fais, est ce sa phrase qui la faisait sourire parce qu'elle la trouvait débile ou était ce les mots qu'il venait de lui lancer qui la touchait et qui du coup se faisait par un sourire géant. En tout cas il détourna un instant son regard d'elle posant alors sa tête près de son épaule comme pour faire le malade encore plus malade qui ne voulait pas la voir partir au loin sans lui.


« Tu as gagné, j'appelle l'hôpital et je m'occupe de toi. »

Il sourit il était tout content de l'avoir pour lui, content qu'elle prenne soin d'elle en prenant du repos, 6 heures sur une opération c'était trop pour un bout de femme comme elle. Il la regarda alors appeler tout souriant, mais faisant quand même le mec qui souffrait... Bah oui on sait jamais.

« Tu sais qu'ils vont me tuer, au moins ? »

_On n'a qu'une vie Panamee.

Il sourit alors écoutant la suite, il savait alors que le coup du bébé qui était malade était un point infaillible, c'était obligé qu'elle reste alors avec lui et pis même c'était pas comme si il se servait de cette excuse pour ne pas être aussi avec Oliver, il ne l'oubliait pas ne le reniait pas non plus, il voulait passer une journée avec la maman et le poupon!
Une fois que Panamee eut fini de téléphoner il sourit il lui reposa un baiser dans le cou lui murmurant alors un.


_Merci...

Il se redressa alors et prit à son tour son téléphone, il n'avait même pas prévenu l'agence qu'il allait être pas là... Il composa le numéro et fit une voix de mec pas bien du tout, il était plutôt doué il avait des années d'expérience.

_Oui bonjour, c'est Duncan Thomas, je voulais juste vous dire d'annuler mes rendez vous je m'en vois navré mais mon mal de crane est trop intensif je vais devoir passer d'autres examens, les medecins sont légèrement inquiets je dois rester au repos, je vous ferais alors suivre mon arrêt au plus vite, désolé. Bonne journée.

Tout c'était bien passé la gérante lui avait même dis de prendre soin de lui. Un vrai régal, il ferma le téléphone et fit un clin d'oeil à Panamee.

_Bon c'est quoi le programme ??? Petit dej ? Douche ? Ou on va chercher Oliver pour faire tout ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Apprenons à nous connaitre... Episode 1 #Panamee&Duncan Ven 13 Nov 2009 - 0:17

Panamee vit le jeune homme se mordre intensivement la lèvre cherchant à dire quelque chose elle le regardait alors avec de petits yeux mystérieux comme pour l'inciter à lui dire la fond de sa pensée, elle était posée contre son torse à sentir le souffle chaud de ce dernier dans sa nuque et n'attendait qu'une seule chose, qu'il avoue ce qui lui passait par la tête.

DUNCAN « Qui sait, Esteban t'as peut être envouté et il est venu alors dans tes pensées... Ça m'étonnerait pas de lui, ça ne ferait que encore plus le haïr... » Dans un premier temps, elle ne suivit que la première partie de sa phrase en le trouvant énormément gonflé de remettre l'histoire de Heaven sur le tapis – oui car parler de Esteban incluait forcément la petite amie de son voisin – elle fronçait alors les sourcils en se dégageant légèrement de l'étreinte qu'ils avaient noués. Elle le fixa alors de ses deux yeux ronds en cherchant à comprendre pourquoi il parlait soudainement de son meilleur ami ou 'ex' meilleur ami, elle eut d'ailleurs la bouche entrouverte bien que non énervée contre lui elle se remémora alors la scène de l'hôpital. Il était vrai qu'elle avait demandé des nouvelles du jeune brun sans intention particulière, mais était ce donc ça ce coup de regard intensif qu'elle avait reçu de la part de son patient, il était jaloux ? Elle écouta alors la suite de sa phrase où elle se rendit compte de la hantise qu'il éprouvait à présent pour leur voisin, elle n'avait pas réellement eu de rapprochement avec lui et malgré le fait qu'elle restait étonnée, elle ne put s'empêcher de sourire intérieurement à la possessivité qu'il commençait à engendrer Duncan.

PANAMEE « Duncan... » avait elle susurré en soupirant légèrement alors qu'elle ne cessait de le regarder avec un air indifférent au nom de 'Esteban', elle secouait la tête de la bêtise que venait de dire son partenaire et esquissant un petit sourire elle commença à lui expliquer sa rencontre avec son voisin. « Il est tombé un jour en roller sur ma pelouse, j'ai juste nettoyé sa plaie et je lui ai conseillé d'aller voir son docteur général au plus vite. » Elle fit une petite moue triste à l'idée qu'il puisse penser qu'elle se soit tapée son meilleur ami, elle secouait une nouvelle fois la tête en lui assurant alors qu'il ne s'était rien passé entre eux. « Entre Esteban et moi, il n'y a jamais rien eu et d'ailleurs, je ne l'ai jamais revu. » avait elle annoncé en toute certitude en croisant les bras face au jeune homme qui la regardait avec un air d'inquiétude, elle avait attendu une réaction de sa part en espérant qu'il la prenne au sérieux sur le fait que depuis son arrivée à Ocean Grove, elle avait fait peut être plus de temps d'abstinence qu'il était entrain de produire au cours de son mois de carême.

Attrapant le téléphone mobile déposé sur sa table, elle avait composé le numéro qu'elle connaissait à présent par cœur et avait jeté un œil au jeune homme, elle attendait d'être transféré sur un autre poste pour demander sa journée de congé au sujet de son fils soit disant malade. Elle susurra alors qu'elle allait mourir en revenant à l'hôpital le lendemain – ils étaient débordés au Baptist – et imaginait déjà son patron entrain de se tirer les cheveux à l'annonce d'une journée de repos de la part de la jeune femme.

DUNCAN « On n'a qu'une vie Panamee. » avait il murmuré alors qu'elle demandait sa journée à la secrétaire en jetant des regards au concerné malade qui n'était pas du tout son enfant, elle avait d'ailleurs sourit à sa phrase avant de reprendre le fil de la conversation et de jurer de reprendre le cas Johnson à son arrivée demain. Une fois après avoir raccroché avec la demoiselle elle reposa son téléphone sur le rebord de la table et regardait son voisin qui l'attrapa pour y déposer ce même baiser dans le creux de son cou avant de la remercier gentiment. « Merci... » Elle voulut se serrer contre lui au moment où il se redressait – SHIT – elle le regardait alors prendre son mobile et composant à son tour le numéro de sa boîte d'accompagnateurs de ces dames et de prendre une fois de malade et souffrant en annonçant son arrêt. « Oui bonjour, c'est Duncan Thomas, je voulais juste vous dire d'annuler mes rendez vous je m'en vois navré mais mon mal de crane est trop intensif je vais devoir passer d'autres examens, les médecins sont légèrement inquiets je dois rester au repos, je vous ferais alors suivre mon arrêt au plus vite, désolé. Bonne journée. »

Elle avait la vive intention de le chatouiller au moment où il annonçait qu'il était malade et qu'il avait besoin de repos, mais sachant que leur journée était en jeu, elle calma ses ardeurs pour rester devant lui en attendant sagement qu'il finisse sa conversation. Elle le contempla entrain de fermer le clavier de son mobile et le voyant faire un clin d'oeil elle esquissa un petit sourire en coin en s'approchant de lui dans un air hagard avant qu'il ne réplique, peut être de peur qu'elle vienne le dévorer.

DUNCAN « Bon c'est quoi le programme ??? Petit dej ? Douche ? Ou on va chercher Oliver pour faire tout ça ? »

PANAMEE « Oliver est avec Jovan jusqu'à trois heures de l'après midi – si je viens le chercher avant – ça va dérégler son système neuronale, et sachant qu'il doit déjà l'être avec le caractère de sa mère délurée... » elle s'approcha doucement du jeune homme avec un petit sourire taquin aux lèvres et tombant doucement sur le ventre de Duncan en se retenant avec ses bras pour ne pas lui faire de mal en tombant comme une sauvage, elle susurra encore un peu. « N'allons pas le dérégler plus qu'il ne l'est déjà. Mais je veux bien un petit déj et une douche avant d'aller le récupérer. Après ce câlin. », elle approcha ses fines lèvres rosées de la barbe de deux jours de son voisin où elle y déposa un baiser dévorant et plus tendre que ceux qu'elle avait pu lui faire auparavant. Elle le serra un peu plus contre lui en fermant les yeux – sans même l'embrasser ou le prendre de fougue – elle se mit à sourire restant les lèvres contre la peau du jeune homme avant de les retirer lentement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Apprenons à nous connaitre... Episode 1 #Panamee&Duncan Ven 13 Nov 2009 - 0:43

Duncan s'en voulait d'avoir balancé ça comme un pique mais il se méfiait il avait eu mal et il l'avait encore, il avait perdu une fille qui était cher à son coeur car il ne faut pas cracher sur tout les moments passés ensemble à se chercher mais surtout il avait perdu son meilleur ami, il ne voulait plus le voir et il ne lui ferait plus confiance... Et là c'était une perche facile, ça l'avait trop travaillé il avait dû alors ouvrir sa bouche et balancer le fond de sa pensée.
Duncan vit en plus la réaction de Panamee choquée par ses mots, il n'aurait pas dû mais maintenant étant trop sur la méfiance il ne pouvait que lui demander clairement si oui ou non il se passait quelques choses et pis en même temps il connaissait Esteban et il savait alors perduement comment il agissait il courait encore plus les filles que lui même alors bon...


« Duncan... Il est tombé un jour en roller sur ma pelouse, j'ai juste nettoyé sa plaie et je lui ai conseillé d'aller voir son docteur général au plus vite. Entre Esteban et moi, il n'y a jamais rien eu et d'ailleurs, je ne l'ai jamais revu. »

Il se mordit la lèvre il était honteux de ses phrases, il avait baissé la tête un instant au début de son explication puis l'avait relevé légèrement la regardant du coin de l'oeil, il voulait la croire et même si il souffrirait encore un peu plus il avait envie de la croire alors il hocha la tête...

_Ok, excuse moi de... Fin bref, je suis con.

Il ne voulait pas la blesser, il soupira alors tout en se massant la nuque, il la regarda l'air bêta, il ne voulait pas la perdre elle, c'était sûrement la seule personne qui lui restait.
Duncan aurait aimé faire autre chose pour se faire pardonner mais là il n'y voyait pas...

Elle passa alors son coup de fils à l'hôpital et lui fit de même avec son agence, il n'avait pas pu lire dans les yeux de Panamee qu'elle avait la forte intention de faire une idiotie, c'était bien dommage, il lui aurait sûrement fais de gros yeux et l'aurait alors bloqué d'une main pour ne pas qu'elle l'atteigne et le chatouille...

Une fois les coups de fils passés, Duncan la regardait toujours, lui proposant alors un petit programme...


« Oliver est avec Jovan jusqu'à trois heures de l'après midi – si je viens le chercher avant – ça va dérégler son système neuronale, et sachant qu'il doit déjà l'être avec le caractère de sa mère délurée... »

Il sourit, elle était grave, elle ne voulait même pas récupéré son bout c'était trop fort, il l'avait alors encore pour des heures, il était quoi à peine 8h30 et ils avaient alors jusqu'à 15heures pour être ensemble rien que tout les deux.

_C'est comme tu veux, mais bon, à la base c'est pour ton pauvre fils malade que t'as pris ta journée pas pour moi si ?

Il lui fit un sourire de coquin, style freedent en plus ^^', c'est alors qu'elle se rapprocha doucement de lui, lui grimpant même dessus, elle prenait ses aises la coquine... Il la regardait faire, attentif à ses moindres faits et gestes, que voulait elle faire le faire craquer ??? C'était pas possible, elle respectait son 3 eme jour de congé quand même ??? Il l'entamait à peine alors qu'elle lui grimpait dessus.
Il la regardait faire et lui susurrer alors.


« N'allons pas le dérégler plus qu'il ne l'est déjà. Mais je veux bien un petit déj et une douche avant d'aller le récupérer. Après ce câlin. »

_Penses tu avoir le temps de faire ses trois choses en si peu de temps ?

C'était de l'ironie bien sûr, ils avaient largement le temps de faire tout cela, il la regarda alors l'embrasser tendrement sur la joue, il ferma les yeux un instant comme pour encore mieux profiter de ce baiser, même si il aurait tant aimé que ce baiser soit sur les lèvres... Il avait alors posé ses bras autour de la jeune fille et alors qu'elle eut finit ses papouilles, il la regarda malicieusement, et là... il la renversa dans le lit se retrouvant alors sur elle, prenant bien soin de ne pas l'écraser, il la regarda alors la dévorant même des yeux, comme si ce simple baiser avait réveiller la bête qui sommeillait...

_Tu veux me faire craquer avoue.

Il sourit alors et là il descendit sa bouche près de son cou pour gonfler ses joues et lui souffler tout l'air dans le cou, cela faisait du bruit, comme un prout dans le cou, ça faisait surtout des chatouilles, ça l'amusait de l'embêter alors... Il resta ensuite un moment encore sur elle, la regardant après l'avoir chatouiller, un sourire toujours sur les lèvres, il l'admirait, et dire que ce baiser n'avait été qu'un rêve, un si doux rêve si bon... Quel triste sort de se serrer la ceinture alors qu'on est bien avec une personne.

_Je veux te manger en petit dej' je peux ?

Il avait dis cela avec un grand sourire, il l'embêtait, il la voulait mais ne pouvait pas, c'était dure, mais c'était pour la bonne cause pour la connaître et ne pas se tromper, et pis qui sait, elle aussi prendrait gout aux questions qu'ils se posaient mutuellement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Apprenons à nous connaitre... Episode 1 #Panamee&Duncan Ven 13 Nov 2009 - 17:45

Elle avait exercé cette petite moue en biais en tentant de comprendre pourquoi il se méfiait autant du jeune Esteban, elle avait par ailleurs mal pris la phrase qu'il lui avait lancé par pure jalousie – bien qu'il ne se soit rien passé entre eux – elle le trouvait gonfler de pouvoir croire qu'elle avait couché avec lui. Panamee était restée un bon moment à le contempler du fond des yeux en tentant de détecter cette pointe de possessivité, elle n'avait aucun problème à lui donner une réponse claire et précise et ce fut ce qu'elle fit quelques instants plus tard. Non perturbée, elle l'avait dévisagé, non elle l'avait fixé du regard en lui avouant tous les pas qu'elle aurait pu commettre en compagnie de son 'ex' petit ami, et vit alors le jeune homme se mordre la lèvre honteusement. Légèrement choquée par sa demande immiscée dans une simple phrase, elle avait attendu une réaction de la part de son voisin et ne fut pas déçue de le voir désolé de sa sottise, il se mastiquait la nuque en hochant la tête positivement afin de lui faire comprendre qu'il était d'accord.

DUNCAN « Ok, excuse moi de... Fin bref, je suis con. »

La jeune mère haussa alors les épaules avec cette même grimace crispée pour lui faire comprendre qu'elle avait réellement rien fait, et n'osa changé d'expression de visage qu'une fois qu'il l'eut compris et qu'elle écoute la conversation du garçon au téléphone. Elle avait la vive attention de lui faire son arrêt maladie – peut être prolongé – et voulait faire en sorte qu'à la fin de la journée il ne soit plus obligé d'exercer jusqu'à ce qu'il veuille reprendre son travail. Notant alors dans un coin de sa tête de mettre sur papier la notification et le motif de l'accident de la route en guise d'accident de son job, elle le regardait mentir sous ses yeux avec un petit sourire en coin alors qu'il prenait sa mine de malade. Panamee voulut sauter sur son congénère et le réduise en cendres sous les guillis de ses fines mains qu'elle aurait déposé contre ses reins, mais en se rappelant rapidement que leur début de journée ensemble risquait d'être mis en péril, elle arrêta ses pensées enfantines pour attendre sagement la fin de sa conversation.

DUNCAN « C'est comme tu veux, mais bon, à la base c'est pour ton pauvre fils malade que t'as pris ta journée pas pour moi si ? », avait il demandé, assez interloqué.

Elle le regardait exercer son petit sourire de coquin en coin et ne sut quoi lui répondre dans la minute qui suivit, il avait raison, au départ sa journée se devait être consacrée à ses deux hommes mais le fait de savoir que son baby sitter était disponible jusqu'à quinze heures avait fait sortir Oliver de sa tête. Elle pensait bien évidemment à venir le récupérer au plus vite pour embrasser son fils et le choyer durant son après midi, elle avait d'ailleurs songé à lui ramener tout un tas de jouets dernier cri pour passer son temps à lire les notices et comprendre comment appuyer sur le cochon qui ferait un grognement ou le rugissement du lion. La jeune femme resta alors bouche bée face à la demande du garçon en ne sachant que dire – sur ce coup là – il avait réussi à la bloquer dans son propre piège et même si son fils n'était pas malade contraire à Duncan, elle restait face à lui sans rien dire en cherchant une réponse qu'elle n'avait même pas.

Par conséquent et à défaut de ne pas avoir trouvé de quoi lui répondre, elle s'approcha dangereusement du jeune homme qu'elle escaladait avec agilité pour se retrouver à califourchon au dessus de lui, se retenant pour ne pas tomber grâce à ses deux paumes posées sur chaque côté de la silhouette, elle le fixait d'un air taquin alors qu'elle l'encerclait de ses bras audacieux. Ne voyant aucun signe négatif de la part de son voisin car après tout, elle ne le touchait pas réellement et n'avait pas encore posé la main sans son accord, elle tendit son visage en direction du joli minois du garçon où elle descendit jusqu'à sa nuque avec un fin sourire aux lèvres.

DUNCAN « Penses tu avoir le temps de faire ses trois choses en si peu de temps ? »

Derrière son petit sourire espiègle se cachait un petit rire gracieux qu'elle laissa filer entre ses lèvres, et ne lui répondant pas tout de suite elle lui prit un baiser au creux de son cou en l'intensifiant tendrement, fermant elle aussi ses yeux au toucher de la peau de Duncan, elle avait profité un moment de ce contact avant de retirer sa bouche de la nuque de ce dernier. Elle resta en suspens à quelques millimètres de la barbe de son voisin sans rien dire, juste ce sourire affiché aux lèvres, elle se dégagea enfin du visage pour reposer ses yeux marrons sur les pupilles claires qui la fixait de tentation. Elle sentit alors deux bras parvenir aux alentours de sa taille pour l'entourer un peu plus qu'elle ne l'était au dessus de lui, elle se mordilla alors la lèvre supérieure en ne cessant de le regarder jusqu'au moment où elle se sentit pivoter violemment de l'autre côté. Ce même regard malicieux transperça les iris de son ami alors qu'il venait de reprendre le dessus sur la situation en la renversant sur le matelas, elle en fut presque étonnée et par réflexe logique avait encerclé les pieds de Duncan pour ne pas tomber à terre. Elle avait la même profondeur de regard d'amour et d'affection qu'elle disait avec les yeux, et alors qu'il affichait un immense sourire accompagnant son village taquin en guise de victoire, elle le dévorait des yeux sans le vouloir – c'était plus fort qu'elle – et malgré tout, elle respectait sa décision.

DUNCAN « Tu veux me faire craquer avoue. »

Arquant l'un de ses deux sourcils en guise de réponse, elle voulut presque le croquer dans la position de dominant dans laquelle il se trouvait, elle avait d'ailleurs à son tour passé ses bras autour du torse toujours dénudé de Duncan et profitant un peu plus de la situation sans l'embrasser (ou lui sauter dessus) elle jouait avec ses mains. Son bras posé sur le haut du dos de son voisin qui la regardait avec ce même sourire qu'ils échangeaient, elle avait fait descendre ses doigts dansants jusqu'au bout de son dos où ils s'arrêtèrent, elle plaqua alors sa main contre les reins de son ami et faisant de petits cercles en lui caressant les côtes, elle affichait une moue en niant totalement ce qu'il lui disait.

PANAMEE « Je ne me permettrai pas.  avait elle démenti avec cette petite moue en penchant le visage vers le côté, détournant doucement le visage alors qu'elle riait. Puis le reposant tranquillement sur les yeux plissés du jeune homme, elle esquissait un petit sourire en voulant tout de même savoir une réponse à ses attentes. « Et ça marche ? » avait elle suggéré.

Ses bras toujours autour de lui, elle le vit descendre en direction de sa nuque et s'apprêtant certainement à recevoir un baiser gentillet de sa part, elle avait fermé les yeux dans l'attente d'un câlin d'embrassade mais à l'opposé elle rouvrit grands les yeux. Elle le sentit prendre une grande respiration dans son cou et posant ses lèvres dans le creux, il pouffa en lui soufflant tout l'air qui se présentait dans ses bajoues de hamster – riant aux éclats – elle gesticulait des deux côtés en rigolant et le suppliant d'arrêter de la chatouiller avec ses pets virtuels de bisous. Restant sur elle alors qu'elle faillit le faire tomber sur elle en bougeant dans tous les sens, elle le pointa du regard lorsqu'il fit de même en ricanant comme une imbécile, elle voulut le manger et le faire tomber sur elle au moment où il s'exclama.

DUNCAN « Je veux te manger en petit dej' je peux ? » Il l'embêtait. Aussi bien qu'elle, il savait qu'il ne pourrait pas se permettre de la manger en temps que brioche à la confiture – ça lui faisait mal au cœur de voir cette attirance retenue – elle bougeait la tête négativement de gauche à droite et levant alors l'index vers le jeune homme, elle se mit à lui sourire tendrement et comme posant une condition elle lui avoua dans un souffle.

PANAMEE « 28 jours Duncan. Après, je pourrai te passer au grille pain. » avait elle avoué dans un sens taquin et rempli de sous entendus, puis le voyant légèrement déçu elle repassa ses bras autour de son voisin en ne fermant un moment les yeux, elle mit ses jambes autour des siennes et telle un bébé kangourou elle le resserra contre lui au point qu'il tomba de fatigue sur elle. Panamee eut alors un faible rire en le voyant s'écrouler sur la jeune mère mais ne le quittant pourtant pas de son étreinte et à mi hauteur de l'oreille de son camarade, elle s'approchait de son oreille en soufflant un moment à l'intérieur. « Mange moi. Aujourd'hui ou demain, ou après demain, ou après après demain, ou après... » elle continuait ainsi à lui énoncer les lendemains suivants un bon nombre de fois – exacte à celui qui leur restait pour être qui sait le couple d'Ocean Grove – tout en décomptant les jours restants à leur dégustation elle riait en lui susurrant encore et encore. « Après après après après demain. Ou encore après après après après après demain... »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Apprenons à nous connaitre... Episode 1 #Panamee&Duncan Ven 13 Nov 2009 - 23:37

Duncan pensait bien que Panamee l'avait mal pris mais il comptait se rattraper, enfin du moins essayer! Il avait peut être été gonflé mais en même temps il avait besoin de savoir la vérité et si la vérité faisait mal, c'était alors qu'elle avait peut être pensé à le faire un instant mais là il ne disait plus rien. Il n'allait pas encore une fois se la mettre à dos ou la brusquer!
Duncan avait alors appeler et avait réussi à faire croire à son agence son mal de crane mais en même temps cela était vrai alors bon...

Duncan était fier de lui avoir posé une colle pour ce coup là, elle ne savait plus quoi répondre et c'était bien fais pour elle, elle l'avait cherché, mais ce n'était bien sûr pas méchant, il ne voulait pas être méchant, il voulait juste voir si elle s'intéressait toujours à lui malgré sa phrase piquante sur Esteban & elle, il la regardait alors amusé de ne pas répondre; il fut obligé de sourire, et lacher un petit rire, il lui avait cloué le bec, c'était énorme, il se sentait d'un coup puissant et le fait qu'elle ne réponde pas prouvait peut être qu'elle était belle et bien attaché à lui... Il lui fallait toujours plus de façons de savoir si oui ou non il lui plaisait, un vrai gosse, mais ce n'était pas sa faute, il n'avait jamais eu de réelle preuve d'amour et du coup il doutait toujours des autres et de lui même, il ne savait pas ce que c'était qu'aimer.

C'est alors que sans réponse elle avait préféré faire de l'escalade et dompter le mont Dunck, elle était alors sur lui, à califourchon et il ne pouvait être que tenté par cette belle femme, au belle forme et à la belle chemise blanche bien sexy, ah lalala qui ne pourrait pas craquer pour cette belle femme ???
Il la regardait alors, fermant les yeux lorsqu'elle toucha son cou et déposa un baiser, c'était tellement un délice, qu'il en voulait encore, même tout pleins.
Elle le regarda avec des yeux à croquer, il avait envie d'elle elle le rendait dingue déjà, c'était horrible. Son sourires ses yeux son corps sur le sien, si ça continuait comme ça ils n'allaient pas bouger du lit ce matin.
Duncan avait aimé la renverser telle une crèpe, elle avait été surprise c'était agrippé à lui c'était trop bon, trop bien, il adorait, il aimait ces moments avec elle, il n'y avait sûrement rien de meilleur et de peur que cela ne dure pas assez il en profitait à 2000%!
Il était maintenant au dessus d'elle reprenant alors le contrôle, il lui avait alors lancer qu'elle faisait tout pour le faire craquer, et il n'avait pas tord c'était abusé ce qu'elle faisait pour le faire craquer, il n'avait pas besoin de tout cela, il craquait déjà pour elle, sans même qu'elle ne le regarde ou le touche comme elle le faisait. Même si il avait peur de craquer trop rapidement, peur de tout perdre à nouveau.


« Je ne me permettrai pas.»

Duncan sourit encore plus et secoua la tête négativement comme pas convaincu de la sincérité de la jeune femme, elle voulait peut être pas le faire craquer mais ses gestes le faisait fondre, c'était horrible, ce sentiment de vouloir mais de ne pas pouvoir.

« Et ça marche ? »

Duncan sourit, elle était forte, elle faisait comme lui elle voulait savoir si oui ou non il craquait pour elle. Il se mit alors à bailler comme si il mourait de fatigue et souhaitait alors dormir, ou comme si tout bêtement il s'ennuyait à mourir avec elle.

_Du tout, un vrai glaçon... Pourquoi tu aimerais que je craque ?

Il l'avait alors regardé avec un regard intérrogé, voulait elle vraiment qu'il craque pour elle ??
C'est alors qu'il s'était vengé en lui pouffant dans le cou, elle gesticulait comme un verre de terre, c'était limite dangereux, il manqua de peu de l'écraser tel un rouleau compresseur, il sourit alors et se mit à rire, elle était trop forte, elle voulait qu'il arrête mais lui ça lui faisait rire.
C'est juste après qu'il lui lança son souhait de petit dej'.


« 28 jours Duncan. Après, je pourrai te passer au grille pain. »

Il sourit, elle voulait le mettre au grille pain ? C'était étrange on ne lui avait jamais sortit, c'était meugnon même. Il lacha alors un petit rire, elle voulait le manger et lui aussi pourquoi ne pouvaient ils alors pas ? Ah oui le défi qu'il s'était lancé -_-' quel idiot, il en rêvait de la dévorer et ne pouvait alors pas quel con quand même. Quel sans coeur.
Elle l'attira alors vers elle, il était alors allongé sur elle, une petite moue au visage, il la voulait et il sentait que ce défi allait plus être un enfer que d'être une vraie partie de plaisirs.
C'est alors qu'il sentit un souffle dans son oreille, elle lui murmurait des mots d'amour ou non à son oreille.


« Mange moi. Aujourd'hui ou demain, ou après demain, ou après après demain, ou après... Après après après après demain. Ou encore après après après après après demain... »

Elle voulait qu'il la mange tout les lendemain possible et inimaginable? Il redressa légèrement son visage et la regarda plongeant ses yeux dans les siens, était elle sérieuse ? Comment devait il vraiment prendre ses aveux ?

_Je... Et toi ? Tu m'attendras ? Je... C'est peut être con hein mais je suis un con alors j'ose dire ce que je vais te dire ça fait peut être remake de primaire mais... Tu veux sortir avec moi ? Officiellement, non c'est peut être con pour toi hein mais... *détourne le regard* J'ai besoin de mot concret pour définir ce que tu attends de moi, ce qu'on est l'un par rapport à l'autre, j'ai... j'ai besoin de barrière, de... *la regarde à nouveau* limites. Je... Bref oubli...

Il la regarda alors plus trop et s'allonga sur elle posant sa tête sur l'épaule de Panamee sans lui faire mal il prenait soin de ne pas l'écraser de son poid.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Apprenons à nous connaitre... Episode 1 #Panamee&Duncan Sam 14 Nov 2009 - 1:43

Il venait de retourner la situation de manière à ce qu'il se retrouve sur elle dans un espace de dominance sur la jeune femme, elle était contre le matelas avec Duncan posé juste au dessus se retenant avec ses bras contractés, il la regardait d'un œil hagard. Elle avait voulu son point de vue sur un éventuel 'craquage' au niveau d'une atteinte aux lèvres, elle était restée en suspens en attendant sa réponse alors que ses jambes venaient d'enjamber les cuisses de l'homme dans la précipitation. Elle l'avait tout d'abord vu entrain de secouer la tête négativement à la réponse qu'elle lui avait auparavant donné, elle avait ricané à son – je ne me permettrai pas – et avait reposé ses yeux de lionnes sur son mâle en un air de sauvageonne. Panamee avait retourné la question pour se rassurer en quelque sorte de la relation qu'il entretenait avec Heaven, elle avait voulu savoir si quelque part au fond de lui il se pourrait qu'il craque ne serait ce qu'un peu pour elle. Elle avait alors suggéré cette phrase en retournement de situation pour confirmer ceux à quoi elle pensait, elle avait jeté un regard intéressé en sa direction avec un fin sourire taquin au creux des lèvres elle sentit les lèvres de son voisin se poser sur son cou. Contrairement au baiser qu'elle lui avait autrefois adressé, il fit un gros soupir avec la forme de sa bouche pour l'étouffer contre sa peau en transformant l'air en pet chatouillant la jeune femme, qui gesticulait de tous les côtés manquant de peu de le faire tomber. Elle avait ricané pendant un long moment en hurlant de rire et en bougeant de gauche à droite, elle se tenait toujours à Duncan qui tentait de ne pas s'effondrer sur elle, puis gardant son rire pendant de longues minutes elle dût attendre qu'il arrête pour retrouver son souffle. En lui demandant alors si il craquait à ce moment précis – ce qu'elle espérait profondément – elle le vit faire une bouille fatiguée où il se mit même à s'endormir et à bailler sous les sourcils froncés qu'elle lui faisait. Elle restait bouche bée face à sa réaction en le croyant sur parole ou plutôt sur ses gestes, elle avait arrêté de frôler de ses doigts le torse dénudé de ce dernier en cherchant un sourire qui cacherait alors ce mensonge.

DUNCAN « Du tout, un vrai glaçon... Pourquoi tu aimerais que je craque ? »

Elle fit une petite moue enfantine alors qu'elle était sous lui dans une position de dominée, elle hochait la tête positivement en gardant ce même petit air de petite fille qui se dessinait de plus en plus sur ses pommettes alors qu'elle le contemplait. Panamee n'osait lui répondre par un simple 'oui' qui signifierait alors qu'il gagnait la partie, elle avait voulu lui faire comprendre par son regard qu'effectivement, elle voulait qu'il craque pour de bon et qu'il le lui crie haut et fort. Elle avait dit pouvoir tenir pendant tout un mois à l'attendre à ses côtés mais le fait de le voir aussi près, rendait leur flirt beaucoup plus compliqué à tenir si bien pour lui que pour elle qui ne se voyait pas réussir le défi sans lui. Ses bras encerclant la taille musclée de Duncan qui lui souriait gentiment, elle sentait ses jambes venir s'ajouter à celle du jeune homme en se fondant dans la masse, elle lui avait jeté un petit regard au moment où il lui annonça timidement ces quelques mots.

DUNCAN « Je... Et toi ? Tu m'attendras ? Je... C'est peut être con hein mais je suis un con alors j'ose dire ce que je vais te dire ça fait peut être remake de primaire mais... Tu veux sortir avec moi ? Officiellement, non c'est peut être con pour toi hein mais... *détourne le regard* J'ai besoin de mot concret pour définir ce que tu attends de moi, ce qu'on est l'un par rapport à l'autre, j'ai... j'ai besoin de barrière, de... *la regarde à nouveau* limites. Je... Bref oubli... »

Il s'allongea alors sur la jeune fille en faisant attention à ne pas la tuer par son poids, et n'osant lui lancer un regard en sa direction, il avait enfoui son joli minois dans le creux de l'épaule de Panamee dans un petit soupir long. Elle se repassait tous les mots au ralenti avec un franc sourire aux lèvres qui s'écarquiller au fur et à mesure qu'il avait discuté de leur sujet, elle le vit descendre jusqu'à sa nuque où il posa sa tête contre les omoplates de la jeune fille, elle ne put réprimander qu'un petit rire à son action timide. Sa main se leva alors du bas du dos de Duncan pour grimper au niveau de la chevelure de ce dernier où elle commença à entremêler ses doigts avec la tignasse brune qui s'offrait à elle, ce même sourire joyeux elle l'affichait de plus belle ne pouvant désormais plus le cacher. La jeune mère leva sa deuxième main au niveau du visage caché du garçon et passa sa main sur la joue chaude qui touchait son épaule, elle avait ses deux mains aux environs du visage mystérieux de son voisin et s'apprêter alors à lui faire comprendre que c'était ce qu'elle désirait. Elle leva la tête finement dessinée de Duncan en sa direction en plaquant ses mains de part et d'autre de sa mâchoire, elle avait une profonde envie de l'embrasser et de lui susurrer des mots d'amour à longueur de journée, elle eut alors un fin sourire aux lèvres. S'approchant rapidement du visage de l'homme en question où elle lui chipa un baiser au coin des lèvres sans frôler sa bouche pour ne pas commettre un délit, elle posa son front contre le sien et planta son regard dans le sien.

PANAMEE « Il me reste que quelques jours difficiles à attendre. » répliqua t elle en faisant une fine moue avant de reprendre de plus belle. « Je meurs d 'envie de sortir avec toi officiellement, officieusement et de toutes les manières dont tu le souhaites. », elle fit un petit sourire taquin à sa phrase – elle se fichait de la manière dans laquelle elle le voulait – elle le voulait à elle et pour un certain temps, c'était tout ce qu'elle savait en regardant la prunelle de ses yeux. « Et je n'attend qu'une chose, c'est que ces 28 jours se terminent rapidement que je puisse poser mes lèvres avec fougue... » Elle toucha de son index la fine bouche de son homme avant de retirer son doigt dans un sourire. « Ici. Et j'attendrai que tu veuilles sortir avec moi officiellement, et que tu finisses ton abstinence pour le faire – même si je risque de craquer à certains moments sans le vouloir –. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Apprenons à nous connaitre... Episode 1 #Panamee&Duncan Sam 14 Nov 2009 - 2:21

Si en même temps Panamee ne formulait pas ce qu'elle attendait vraiment de lui, c'était sûr Duncan ne pouvait pas le deviner c'était un homme, enfin c'est un homme et il n'a pas toujours les réactions adaptés, n'oublions pas leurs cerveaux n'est pas le même que ceux des femmes, et pis surtout le sien, il n'a même pas pensé que Panamee souhaitait savoir si oui ou non il pouvait craquer à nouveau pour Heaven ou tout bêtement se poser des questions sur elle, il voulait pas y penser pour ne pas se mettre dans un état pitoyable. C'était aussi simple que cela!
Si elle voulait une réponse clair et net il fallait qu'elle lui pose directement ça serait sûrement le plus simple qu'il pouvait lui proposer, après tout ils étaient deux à vouloir se connaître!

Duncan jouait d'elle en la faisant croire qu'il était un roc qu'il ne craquait pas pour elle à cet instant précis c'était trop fort, elle le croyait cela se voyait, c'était trop fort... Elle hocha la tête, elle voulait qu'il craque, c'était au moins honnête de sa part, il sourit alors et se rapprocha de son oreille pour lui murmurer.


_Penses tu que je réagirais comme ça avec toi si je ne craquais pas ? Penses tu que je respecterais mon défi si tu ne me plaisais pas ? Regardes moi cela doit se voir non ?

Il se redressa alors la regardant sincèrement, bien sûr qu'il craquait pour elle il pensait être assez démonstratif pour une fois pour que cela se voit mais en même temps là ils étaient enfermés sans personne alors il pouvait l'être plus que peut être à l'extérieur!

Enfin bref, c'est alors que Duncan limite enfant fit une chose rare, il demandait à Panamee si elle voulait ou non sortir avec lui, en gros être sa petite amie, c'était horrible cette scène il en avait honte et s'il n'était pas chez lui il aurait à nouveau fui, c'était aussi simple que cela comme elle l'avait dis elle même il fuyait tout le temps, et là il aurait eu envie de le faire mais bon c'était sa maison à lui en même temps.
Il s'était alors enfui d'une autre façon, il avait enfouie sa tête dans la nuque de la jeune femme, sentant son odeur, et fermant les yeux, comme pour s'isoler se mettre dans une bulle.
Elle lui remonta alors la tête il avait entendu préalablement son rire et avait crispé les yeux pour ne pas souffrir de ce rire, elle devait le trouver ridicule il n'y avait pas d'autres solutions!
Elle avait donc posé ses deux mains sur le visage de Duncan et l'avait forcé à le regarder, il avait en premier temps détourner son regard, il n'osait pas la regarder il avait honte de sa bouche qui avait parlé et lancé cela, puis il fut obligé de la regarder, elle venait de l'embrasser, enfin oui et non, elle avait posé ses lèvres à la commisure de ses lèvres à lui, un baiser presque volé, un gout de baiser, et là il avait envie juste de l'embrasser pour de vrai, mais ce n'était peut être pas le moment.
Ils avaient alors leurs fronts collés une fois de plus et il la regarda et l'écouta surtout parler.


« Il me reste que quelques jours difficiles à attendre.Je meurs d 'envie de sortir avec toi officiellement, officieusement et de toutes les manières dont tu le souhaites. »

Il sourit, elle voulait sortir avec lui, il perdait alors son statut de célibataire ? Mais arriverait il à rester alors sage comme une image ??? C'était peut être ça le défi le plus dur rester fidèle... Et ça lui faisait peur.

« Et je n'attend qu'une chose, c'est que ces 28 jours se terminent rapidement que je puisse poser mes lèvres avec fougue... Ici. Et j'attendrai que tu veuilles sortir avec moi officiellement, et que tu finisses ton abstinence pour le faire – même si je risque de craquer à certains moments sans le vouloir –. »

Duncan ne captait pas tout, en même temps il entendait peut être trop d'informations et ne savaient pas comment les traiter.
C'était surtout cette phrase qui le chiffonnait, Et j'attendrai que tu veuilles sortir avec moi officiellement, ce qui le fit froncer les sourcils, mais en attendant ils étaient quoi l'un pour l'autre ? Attendait elle la fin du mois pour sortir avec lui ? Elle avait trop parlé et n'était pas très clair ce qui n'arrangeait pas notre cher Duncan. Il réfléchit alors un instant.


_Je suis désolé de te faire endurer ça, et pis c'est plus 28 mais 27, c'est mon troisième jours youpi! *ironique*

Il la regardait, il avait encore l'impression d'avoir son doigt sur sa bouche, il avait envie de ses lèvres, et qui sait peut être dans une semaine à un tier du parcours il baisserait une interdiction et déciderait alors que les baisers seraient autorisés.
Il était triste quand même de ne pas pouvoir la toucher plus que cela, et encore il était bel et bien sur elle alors que c'était un rapprochement bien trop direct et qu'il ferait mieux de ne pas le faire pour ne pas être tenter justement mais il se contrôlait du moins il essayait, il avait tellement envie d'elle... Et se disait que c'était pas l'envie qui allait diminuer avec le temps.


_Je meurs d'envie aussi de t'embrasser, et je me dis que je devrais faire sauter cette barrière mais si je la fais sauter aujourd'hui je me dis que demain je ferais sauter la dernière voir même avant, c'est trop risqué pour le moment...

Il porta une de ses mains; ne tenant alors plus que sur un bras; sur le visage de Panamee et lui caressa la joue et la bouche avec le pouce.

_J'aimerais tellement être normal, être un mec comme un autre, et non, tu mérites tellement mieux que moi, je te ferais sûrement souffrir comme je l'ai fais dans le passé, c'est maladif Panamee, je suis un connard avec les femmes, même si je ne veux pas l'être avec toi je ne sais pas si je pourrais être droit et que tu sois fier de moi et heureuse surtout... Je ne veux que votre bonheur.

Il avait le regard triste, il était passé de la joie d'il y a 5 minutes à la peine en un instant, parler de ces choses mais qui était pourtant importante le rendait triste...

_J'aimerais tellement t'offrir ce que tu veux, être le copain idéal, et je suis rien de cela, tu devrais même pas accepter d'être ma copine et encore moins une amie tu devrais me fuir Panamee...

Il soupira alors, il se rendait compte de la méchanceté et de tout le mal qu'il avait pu faire dans le passé c'était tout ce qu'il ne voulait plus refaire Heaven lui avait appris une chose c'était que tôt ou tard à pisser contre le vent on récupère sa pisse... Il l'avait fais souffrir et c'était réellement la seule qui avait eu le cran de se venger! Elle lui avait fais mal au coeur en le trompant avec son meilleur ami, c'était sûrement la pire chose à faire et elle l'avait fais.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: Apprenons à nous connaitre... Episode 1 #Panamee&Duncan

Revenir en haut Aller en bas
 

Apprenons à nous connaitre... Episode 1 #Panamee&Duncan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Apple Road & Lemon Street-