AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Apprenons à nous connaitre... Episode 1 #Panamee&Duncan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Apprenons à nous connaitre... Episode 1 #Panamee&Duncan Dim 15 Nov 2009 - 2:40

DUNCAN « Penses tu que je réagirais comme ça avec toi si je ne craquais pas ? Penses tu que je respecterais mon défi si tu ne me plaisais pas ? Regardes moi cela doit se voir non ? »

Elle ne voyait désormais plus la bouille du jeune homme enfouie dans le creux de son épaule de honte, elle avait cherché à croiser son regard au moment où elle hochait la tête positivement pour faire comprendre qu'elle craquait totalement et, attendant une réponse de sa part elle avait retourné la question dans le sens opposé. Elle le vit sourire en coin en s'approchant silencieusement au creux de son oreille et arrivant près de son lobe, il avait alors murmuré ses quelques mots d'une manière assez - sexy - et elle ne put que réprimander un petit soupir de satisfaction. Un instant plus tard, il se trouva devant elle à la contempler en se retenant par ses deux coudes où la sincérité plongeait entre les deux jeunes gens, elle savait qu'il était à croquer et que sans son défi d'abstinence, elle l'aurait balancé contre le matelas en lui arrachant son bas de pyjama pendant que son autre main aurait recouvert son torse de cicatrices.

Sa tête plongée une nouvelle fois dans l'épaule de Panamee qui ne put retenir son petit rire gentillet, elle l'avait contemplé alors qu'il lui demandait comme un enfant de six ans si sa camarade souhaitait l'avoir à ses côtés, elle avait trouvé sa demande si craquante de sa part et surtout à un âge aussi adulte qu'elle lui aurait dit 'oui' à tout. Elle avait difficilement plaqué ses deux mains sur le visage de son voisin en relevant sa tête dure, elle l'avait contemplé un moment dans un silence pour voir s'il parlait sérieusement, et voyant le regard crispé qu'il lui lançait à chaque fois que ses yeux tombèrent sur ceux de la jeune femme, elle craqua. La jeune mère s'approcha de la bouche de Duncan et ne se retenant pas un moment de plus face au garçon, elle déposa un concis baiser au coin de ses lèvres - à la commisure - où elle ressentit ce goût fruité qu'avait la peau et la bouche de ce dernier. Elle attendit un petit moment avant de se séparer de son visage et de poser son front contre le sien sans quitter ses yeux, elle avait craqué involontairement mais c'était retenu de ne pas faire plus qu'un simple baiser hors territoire.

Elle en avait profité pour lui faire remarquer cette attente langoureuse qui allait se trouver être un calvaire pour eux, pour répondre positivement à sa demande de relation de couple en lui avouant que durant ce mois, elle serait totalement capable de craquer comme elle venait de le faire et de lui chiper quelques baisers par ci par là. Elle l'avait prévenu sur ses éventuelles pulsions de vouloir déposer ses lèvres là où ses doigts touchaient sa bouche, puis ayant un fin sourire en coin elle avait répété une nouvelle fois qui leur manquait plus que vingt huit jours pour que tout ce cauchemar se termine.

DUNCAN « Je suis désolé de te faire endurer ça, et pis c'est plus 28 mais 27, c'est mon troisième jours youpi! *ironique* »

Il annonça la nouvelle comme ci Duncan venait subitement d'arrêter de fumer et qu'il comptait avec excitation les jours sans nicotine - trois jours - elle ne put que ricaner de plus belle en le regardant s'exclamer sur ce reccord qu'il était entrain de faire avec son abstinence, elle avait ses mains toujours contre ses joues jusqu'à ce qu'il les retire doucement. Elle restait dans un silence à l'écouter parler d'une manière totalement ironique sur le nombre de jours restants, elle le trouvait attirant en annonçant avec extase qu'il ne lui restait plus que vingt sept ans, elle le savait que ça allait être une éternité, mais peut être allait elle être mélioratif.

DUNCAN « Je meurs d'envie aussi de t'embrasser, et je me dis que je devrais faire sauter cette barrière mais si je la fais sauter aujourd'hui je me dis que demain je ferais sauter la dernière voir même avant, c'est trop risqué pour le moment... » Il avait posé l'une de ses mains sur la joue de Panamee avec un fin sourire en coin, espérant peut être ne pas pouvoir craquer en la touchant sans arrêt et en évitant de frôler de trop près la tentation des lèvres, elle avait plissé légèrement les yeux au contact de sa main contre son visage. Réussissant à se supporter sur un bras elle en fut presque étonnée de la musculature de son copain, alors qu'il avait quitté ce bras du matelas pour venir rejoindre le minois de la jeune femme, elle apperçut les muscles de ce dernier entrain de se contracter dans une masse corporelle doublant de volume. Elle aurait presque eu envie de toucher l'armature de ce corps si bien taillé dans la pierre, mais se retenant face à la tentation elle reposa ses pupilles sur Duncan qui avait entre temps, changer de regard pour le décomposer en mille morceaux. Sur un ton totalement calme alors que son regard ne se dessinait plus comme avant, elle vit les pupilles de son regard si triste qu'elle en aurait presque eu la nausée, ne comprenant pas ce changement de comportement soudain. « J'aimerais tellement être normal, être un mec comme un autre, et non, tu mérites tellement mieux que moi, je te ferais sûrement souffrir comme je l'ai fais dans le passé, c'est maladif Panamee, je suis un connard avec les femmes, même si je ne veux pas l'être avec toi je ne sais pas si je pourrais être droit et que tu sois fier de moi et heureuse surtout... Je ne veux que votre bonheur. » Il marquait une pause alors qu'elle fronçait les sourcils de devoir encore se justifier sur ses anciennes relations se révélant être un vacarme total, sa main toujours posé aux environs de ses joues elle la prit alors dans ses mains comme pour se rassurer de tout ce qu'il disait avant d'enchainer. « J'aimerais tellement t'offrir ce que tu veux, être le copain idéal, et je suis rien de cela, tu devrais même pas accepter d'être ma copine et encore moins une amie tu devrais me fuir Panamee... » Elle ne comprenait plus tout ce qu'il disait au fur et à mesure que sa conversation se déballait dans les oreilles de Panamee, elle ne savait plus réellement ce qu'il ressentait pour elle et sa dernière phrase eut presque pour effet de lui faire mal au coeur si elle l'avait pris du mauvais côté.

Elle esquissait un petit sourire en coin malgré le fait qu'elle tentait de suivre le fil de la conversation, elle se demandait certainement de quoi voulait il parler par copain idéal alors qu'elle en était elle même sûre pour lui avoir dit plus tôt, les princes ça n'existent pas. La jeune mère mit un certain temps avant de lui répondre en cherchant ses mots dans le fond de sa pensée, la seule chose qu'elle réussit à lui dire après ses minutes de silences, fut de porter elle aussi sa main contre le visage de Duncan qu'elle chatouillait avant de prendre enfin la parole.

PANAMEE « Tu as peur ? » avait elle susurré en toute sincérité, parce qu'elle le voyait dans les yeux de son voisin qu'il était angoissé à l'idée de se mettre dans une véritable relation avec une femme, elle le ressentait comme elle sentait cet instinct féminin et personnellement elle avait été obligé de lui lancer cette interrogation avant de lui sourire faiblement. « Je dois te dire que là tout de suite, j'ai dû mal à suivre. Tu veux être avec moi puis deux minutes après tu me lances que je devrai fuir - être ni ta copine et encore moins une amie -. » Elle avait eu du mal à comprendre ce que souhaitait réellement le jeune homme et lui avait demandé alors ce qu'il recherchait d'elle, évidemment que tout allait être compliqué selon l'esprit 'connard' qu'il s'était lui même attribué, mais contrairement à tout ce qu'on pouvait croire elle était là pour l'aider. « Duncan, je ne te demande pas d'être droit ou d'être un homme comme tous les autres. » Elle avait alors pointé du doigt le torse du garçon et plus précisément le coeur de ce dernier, elle avait haussé simplement les sourcils dans un soupir et tentant de lui faire comprendre ce qu'elle désirait - c'est à dire lui - elle pointait de l'index la personne qui se trouvait présente dans la pièce. « Je n'ai pas besoin de quelqu'un comme les autres, mais de la personne qui se cache véritablement à l'intérieur et je suis sûre que cet homme n'est pas un connard. » Panamee ou comment faire des déclarations, ça y est, elle lui avait dit tout ce qu'elle souhaitait - lui - elle l'avait fixé des yeux n'ayant aucune crainte de ce qu'elle lui avouait, elle lui avait en quelque sorte fait une déclaration d'amour en lui prouvant que les hommes comme les autres ça ne servait à rien tant qu'il ne serait pas Duncan Thomas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Apprenons à nous connaitre... Episode 1 #Panamee&Duncan Lun 16 Nov 2009 - 0:42

Duncan essayait d'être vrai et sincère dans ses mots avec elle, il voulait changer il lui avait dis, et il tentait tant bien que mal à s'y tenir. C'était aussi simple que cela.
Il lui avait alors répondu que oui il craquait, et à en voir son visage et ses expressions cela lui faisait plutôt plaisirs. Il la regardait alors, plongeant son regard dans le sien, c'était bon de la regarder.

Duncan avait beau avoir 23 ans, ou 24 je sais plus trop, il était un grand gamin, qui faisait le fier le sûr de lui mais qui en réalité était égal à un enfant de 4 ans, mais ça personne ne le voyait, c'était que les rares RARES personnes qui pouvaient s'en appercevoir, c'était peut être pour cela qu'il avait peur de se dévoiler entièrement à elle, mais en même temps cela venait tellement naturellement que c'était limite impossible de faire tout pour ne pas craquer et de ne pas dire ce qu'il avait réellement dans sa tête. Elle lui avait alors relevé la tête pour le regarder alors qu'une fois de plus il fuyait comme un voyou.
Pour Duncan l'abstinence était encore pire que le fait de vouloir arrêter de fumer, le sexe était une dépendance qu'il avait depuis bien longtemps, avant même la cigarette, et c'était alors que oui pour lui c'était pire que tout, tout défis devaient être plus simple que celui ci. Et même si ses 3 jours n'étaient rien lui en était extremement fier, il voulait même le crier sur les toits.

Duncan changeait trop brusquement de façon d'être il était un homme totalement indécis, ne sachant ce qu'il voulait ni comment être à tel ou tel instant.
Duncan parlait peut être trop mais en temps normal il ne parlait que très peu, il avait pas envie qu'elle s'attache et retombe de trop haut, qu'il l'est trop mise sur un pied d'estale et qu'elle tombe dans le vide la tête la première, il en avait brisé des coeurs, des filles le haissaient sans doute, peut être même beaucoup trop de filles le detestaient et lui voulait juste cesser ses souffrances, Heaven lui avait permis au moins une chose, à tout moment on récolte ce qu'on l'on sème, et lui ne voulait plus semer à tout va, il voulait essayer de se poser, d'où le mois d'abstinence et pis Panamee semblait différente des autres, elle l'attirait (bon comme un peu près toutes ses conquêtes) mais voilà, c'était bizarre, il voulait le faire pour lui en premier lieu si Panamee tenait le choc pour eux.
Duncan était loin d'imaginer que Panamee ne savait plus quoi en penser, alors que si il disait tout cela c'était tout simplement qu'il souffrait de l'attirance qu'il avait pour elle et de cette réciprocité, car elle allait souffrir et ça il ne voulait pas... Il était un connard et il le savait depuis bien longtemps mais avant cela lui convenait!
Duncan ne l'avait pas trop quitté des yeux, il était sincère et se devait de l'être, il ne vit aucune réponse de la part de Panamee pour commencer, puis elle porta alors sa main sur son visage où il ferma les yeux, malgré les chatouillements, ce geste n'eut que comme effet de lui donner les larmes aux yeux.
Si Duncan parlait de copain idéal c'est que lui ne l'était tout simplement pas du tout, il ne savait pas s'occuper d'une copine, il ne savait pas comment faire pour la rendre heureuse, c'était tout même si elle avait dis que les princes ça n'existaient pas, il voulait juste dire que lui ne pourrait même pas essayer de ressembler au maximum à un prince.


« Tu as peur ? »[color]

Ses mots résonnèrent en lui, il ouvrit à nouveau les yeux, le sentait elle ? Il avait toujours les larmes aux yeux qui d'ailleurs devenaient de plus en plus présentes, en plus affronter son regard était terrible, elle devait être perdue la pauvre mais lui ne pouvait s'empêcher de lui rappeler qu'il n'en vallait pas la peine.

[color=violet]« Je dois te dire que là tout de suite, j'ai dû mal à suivre. Tu veux être avec moi puis deux minutes après tu me lances que je devrai fuir - être ni ta copine et encore moins une amie -. Duncan, je ne te demande pas d'être droit ou d'être un homme comme tous les autres.Je n'ai pas besoin de quelqu'un comme les autres, mais de la personne qui se cache véritablement à l'intérieur et je suis sûre que cet homme n'est pas un connard. »


Elle ne voulait lui faire comprendre quoi là ? Que les mecs banales ne lui plaisaient pas il avait limite envie de rire, mais à la place une larme coula le long de sa joue, il avait peur oui, il avait peur de tout un tas de chose, il se mordit la lèvre, était ce à cause de la déclaration ou du fait qu'elle s'attachait déjà trop à lui et que ça l'effrayait de recommencer à être un connard ???
Il ferma alors les yeux un instant et soupira un bon coup... Il se remit alors à ses côtés, n'arrivant plus à pleurer et tenir sur un seul bras, il la gardait tout de même dans ses bras, la rapprochant même de lui pour ne pas perdre leur moment calin tout de même, il ouvrit alors les yeux et la regarda droit dans les yeux, sa main était revenue vers la joue de la jeune femme, il voulait la toucher comme pour se dire que c'était bel et bien réel.


_Ce n'est pas parce que je te dis cela, que je ne veux pas être avec toi, je te dis juste ce que tu devrais faire plutôt que de rester à me regarder et t'accrocher, oui j'ai peur, peur de ce qui arrive et peur de ce que je suis capable de faire quand je suis avec quelqu'un... Je me connais, et je sais que je fais souffrir, et si tu ne veux pas que je sois un homme comme les autres. *petit sourire timide* T'as gagné le gros lot, mais je veux changer, tout restant un maximum moi même.

Il ne rajouta rien sur le fait que à l'intérieur ce n'était pas un connard, non car à l'intérieur c'était un homme blessé pleins de souffrances et une vraie femmellette, tout simplement, c'était pour ça qu'il avait caché sa forteresse.
Il se rapprocha alors d'elle, il voulait l'embrasser il voulait lui dérober ses lèvres un instant rien que pour lui montrer qu'il était là même si il ne se sentait pas sûr de lui en ce moment précis. Le pire dans tout ça c'est qu'il ne pensait qu'au fait qu'il pouvait être un connard et ne pensait même pas qu'elle aussi avait peut être des failles, des secrets et qu'elle pouvait ne pas être toute blanche, tout ange, elle était un être humain avec des qualités certes mais des défauts comme tout le monde, et lui restait centré sur lui même.
Il ferma alors les yeux sentant son parfum, il était bien même si il ressentait un mal être intérieur, mais il se concentrait voulant passer outre tout cela, il resta alors un instant comme ça silencieux puis ouvrit alors les yeux, le Duncan souriant était à nouveau là ou presque, il fit un petit sourire en coin et déposa cette fois un baiser sur la joue de la jeune femme.


_Aller allons déjeuner et profitons de ta journée.

Il fit alors un petit sourire, et sauta alors hors du lit, il la regarda alors en chemise blanche et secoua la tête, elle était belle il voulait retourner la rejoindre mais il savait que ce n'était pas possible, il partit alors à l'armoire et lui sortit un pantalon d'intérieur là, une espèce de jogging tout doux quoi un pyjama de la même marque que lui et lui donna, on sait jamais elle pouvait peut être avoir froid les fesses à l'air. Il sourit et en l'attendant, il fit une chose qu'il ne faisait jamais, il partit ouvrir les volets et la fenêtre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Apprenons à nous connaitre... Episode 1 #Panamee&Duncan Lun 16 Nov 2009 - 22:23

Le lunatique Duncan Thomas. Elle le zieutait du regard – lui, ce jeune homme – qui fermait les yeux pour ne pas glisser de traînées transparentes le long de ses joues, elle avait bien compris qu'il avait encore plus mal qu'elle ne pouvait le ressentir et s'apprêtait même à mettre fin à la discussion lorsqu'il reprit une nouvelle fois. Comme seule ressource à ses pleurs, il venait de se rapprocher de la jeune mère où attrapant la fine taille svelte de Panamee se retrouva rapidement entre les bras musclés de ce dernier. Elle avait resserré l'étreinte du mieux qu'elle le pouvait afin de lui faire comprendre qu'elle était là pour lui s'il le souhaitait, elle ne pouvait certes pas le toucher mais elle pouvait lui prouver que quoiqu'il arrive elle serait à ses côtés. Les yeux plongés l'un dans l'autre – il la regarda et ils se regardèrent – elle avait failli lui mordre la lèvre à cause de l'intensité qu'il mettait dans ses iris en la reluquant, elle sentit une nouvelle fois la main s'approchant de sa joue. Elle serait restée dans ses bras pour toute la vie si elle avait pu le faire, elle clignait des yeux en penchant le visage sur le côté faisant pencher les doigts de Duncan dans le creux de sa nuque où elle bloqua la main pour la laisser au chaud, pendant qu'il s'exclamait avec sincérité.

DUNCAN « Ce n'est pas parce que je te dis cela, que je ne veux pas être avec toi, je te dis juste ce que tu devrais faire plutôt que de rester à me regarder et t'accrocher, oui j'ai peur, peur de ce qui arrive et peur de ce que je suis capable de faire quand je suis avec quelqu'un... Je me connais, et je sais que je fais souffrir, et si tu ne veux pas que je sois un homme comme les autres. *petit sourire timide* T'as gagné le gros lot, mais je veux changer, tout restant un maximum moi même. »

Elle avait sourit, elle avait même ri. Ne sachant tout d'abord que dire sur ce qu'elle ressentait à son sujet alors qu'à partir d'aujourd'hui, ils s'étaient tout dits, elle attrapa un instant la main coincée sous son cou qu'elle entrelaça avec ses doigts en la portant sur son cœur. Là, il pouvait sentir le cœur de Panamee battre dans sa paume où chaque pulsation auquel son cœur battait la chamade, chaque pulsation la rapprochait un peu plus de lui. Elle esquissa un faible sourire timide avant de le zieuter tandis qu'il plissait – fermait les yeux puis les reposant sur elle, la jeune femme entrouvrit la bouche embarrassée.

PANAMEE « J'ai gagné le gros lot. », elle fit une petite moue la jeune dame toute réservée qui resserrait les doigts de Duncan contre sa poitrine, elle avait gardé ses pupilles sur ce corps gêné par les battements précipités de son cœur. « Personne n'est parfait, Duncan. » Panamee avait alors suggéré derrière cette phrase le comportement immonde de Esteban et de Heaven envers la relation qu'entretenait déjà le jeune homme avec cette femme. Elle avait la couette autour de sa taille qui recouvrait les bras dénudés de son petit ami, elle avait toujours sa main contre son cœur et un fin sourire s'affichait entre sa bouche, alors qu'elle reprenait la parole. « La preuve, je ne sais même pas faire la cuisine tu l'as bien vu. » Elle avait décidé de lui prouver par X et Y combien elle aussi n'était pas toute parfaite comme il pouvait le présager, elle avait des petits défauts dissimulés par ci par là, et même si elle tentait de les perfectionner elle ne pouvait pas faire face à des grands cuisiniers, par exemple. « J'ai autant de défauts que tu t'en infliges à toi même. », elle avait ricané lentement avant de voir une nouvelle fois les pupilles du garçonnet qui la contemplait, il s'approcha alors tranquillement de Panamee où il y déposa un baiser sur sa joue – peut être pour la remercier, peut être en avait il eu simplement envie – elle frémit légèrement sous le contact de sa bouche contre sa peau en ayant des frissons sur tout le corps.

DUNCAN « Allez, allons déjeuner et profitons de ta journée. »

PANAMEE « De notre journée. » avait elle susurré alors qu'il fit un bond hors du lit, elle avait effectué un petit sourire en coin en le voyant regagner de la confiance en lui, et peut être même un côté joyeux au creux de sa mâchoire. Elle n'avait quand à lui, pas bougé d'un pouce depuis qu'il était parti, en préférant certainement l'air chaud de la couette à la fraîcheur de la chambre une fois qu'elle se retrouverait sans duvet. Ses pieds à découvert du lit elle émit un petit soupir en recroquevillant ses doigts de pied dans sa couette, un petit regard jeté à celui qui venait de se retourner pour la contempler, elle lui tira sympathiquement la langue avant qu'il ne retourne à ses occupations près de son armoire.

Elle avait redressé ses cheveux en arrière et passa alors l'une de ses mains dans sa longue tignasse brune d'une manière plutôt sensuelle, avant de les relaisser tomber sur ses épaules et de venir rejoindre le jeune homme. L'air gênée à l'habit qu'elle portait maintenant qu'elle était découverte de toutes couettes, elle le regardait s'éloigner avec un fin sourire en coin avant qu'elle ne s'aperçoive qu'il vint ouvrir l'armoire pour elle. Effectivement, une fois le nez à l'intérieur de son dressing, il plongea ses deux mains pour en sortir un jogging en coton qu'il lui tendit avec fierté, elle en fut d'ailleurs émue – la nouvelle mère vêtue de parjures de mâle – songea t elle alors qu'elle enfilait le pyjama de son copain. Elle mit une première jambe dans le pantalon alors que ses yeux restaient ancrés sur les faits et gestes de Duncan qui avait fui de l'autre côté de la pièce, elle plongea le deuxième pied dans le vêtement et le remonta alors jusqu'à la taille. Pendant ce petit moment d'intimité avec elle même, elle vit son voisin ouvrir les volets et surtout les fenêtres pour laisser pénétrer cette brise légère, qui vint par ailleurs chatouiller les pommettes frêles de la jeune femme.

Resserrant la taille du jogging à l'aide des deux cordonnets dépassant par les trous au niveau de la ceinture, elle fit un nœud bâclé à la va – vite et attendit gentiment qu'il finisse d'ouvrir et d'aérer sa chambre avant de le suivre dans le couloir. Elle contempla alors le portrait d'une jeune femme accroché sur l'un des quatre murs menant à l'escalier, elle souriait poliment avec sa coupe parfaitement taillée dans une perruque, elle eut presque envie de ressembler à cette jeune femme aux traits semblables à Duncan – peut être sa mère – elle n'avait guère remarqué ce tableau dans la pénombre du soir et traça par la suite son chemin en longeant les pas de son ami. Ils arrivèrent au bout du corridor où descendant les marches de l'escalier en bois, elle faillit se tomber dans une chute et embarquer le jeune homme par la même occasion par maladresse, mais se retint au dernier moment à la rampe qu'elle avait agrippé, ils pénétrèrent au rez de chaussée sans fracture. Elle continua sa route derrière son petit ami en avançant dans le couloir à petits pas lents, elle arriva quelques instants plus tard dans la cuisine rangée de son voisin, où elle s'assit – telle hier – sur le rebord du comptoir. Elle le regardait faire en fouillant dans ses placards, sortant de part et d'autre des sachets de pains de mie, de la confiture, etc., elle affichait un petit sourire en coin alors qu'elle appliquait sa confiture sur l'une de ses tartines en reluquant des yeux le garçon qui mangeait à ses côtés.

PANAMEE « Alors, notre programme d'aujourd'hui ? Après ce merveilleux début de matinée. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Apprenons à nous connaitre... Episode 1 #Panamee&Duncan Mar 17 Nov 2009 - 14:08

Duncan ressentit le geste de Panamee comme elle voulait le faire comprendre, elle était là pour lui même si lui par moment ne voulait de la présence de personne il voulait se débrouiller seul et voulait même mener son combat seul mais les choses se déroulent souvent différemment de ce que l'on souhaite, elle était là près de lui et il se disait bien qu'il ne pouvait pas pour autant la renier et la repousser.

Duncan se confiait alors comme un livre ouvert, elle le regardait alors qu'il s'exprimait et lacha même un rire, il fronça les sourcils lorsqu'elle prit sa main pour la mettre sur son corps, il regarda alors sa main sur sa peau et la main de Panamee sur la sienne encore, il était bloqué par ce geste si simple et si doux, mais que personne n'avait encore jamais fais, l'abstinence lui apportait des gestes peut être nouveaux ? Il remonta alors les yeux vers Panamee, un petit sourire en coin, il la touchait, et même si ses pensées divaguaient au fait qu'il était près de son sein et que ça lui donnait envie de la toucher encore plus, il essayait de fuir ses pensées pas bonnes pour le moment.


« J'ai gagné le gros lot. »

Il lacha un petit rire, ah ça oui, elle avait le pire lot du monde même, le lot que lors d'un loto personne ne souhaite remporter.

« Personne n'est parfait, Duncan. La preuve, je ne sais même pas faire la cuisine tu l'as bien vu.»

Il le savait bien que personne n'était parfait il se vantait pas de l'être alors voilà, et pis même la perfection n'existe pas tout le monde le crit assez fort pour que tout le monde l'entend!
Il sourit alors légèrement plus, c'est sûr elle ne savait pas faire à manger mais en même temps elle ne pouvait pas tout faire, elle était une mère aimante, un docteur passionné de son métier qui y passait des heures par semaines quittent à être épuisé et tomber de fatigue le soir mais qui profitait tout de même de la présence de son fils essayant d'être là pour lui même si elle devait sûrement louper pas mal de moment avec lui... Elle avait beau dire :
« J'ai autant de défauts que tu t'en infliges à toi même. » Pour lui elle était plus près de la perfection que lui.

_Tu t'en approches ne dis pas ça, tu es une mère aimante, qui s'occupe de son bout de chou et tu travailles plus que la plupart des gens de ce quartier, je ne vois pas en quoi tu as des défauts.

Il avait peut être trop tendance à mettre les gens sur un pied d'estale.
Il sourit alors lorsqu'elle lui corrigea son expression c'était leur journée, à eux, c'était mignon...
Il la regarda il était debout elle n'avait pas bougé d'un centimètre à croire qu'elle l'appelait à nouveau dans son lit, pour qu'il la rejoigne mais il ne devait pas craquer c'était beaucoup trop tôt, elle lui tira alors la langue et il lacha un léger rire, il secoua la tête et ouvrit alors son armoire.

Ils descendirent alors, Duncan avait eu envie de rire en la voyant habiller tout comme lui c'était énorme. Mais pour le moment il garda ses mots en silence, en attente, ils descendrirent alors, Duncan ne pensant pas que Gaston Lagaffe était à nouveau parmis eux, Duncan était partit en direction de la cuisine, il avait sortit tout ce qu'il lui restait de ses placards, le moment des courses arrivaient à grands pas il devrait vraiment aller faire des courses, mais bon il sortit ce qu'il avait n'oubliant pas le pot de nutella bien sûr, il posa tout sur la table et il fit alors couler deux cafés... Il posa les tasses sur la table et s'assit en face d'elle comme la veille, il regarda alors Panamee faire ses tartines c'était mignon.


« Alors, notre programme d'aujourd'hui ? Après ce merveilleux début de matinée. »

Il sourit, le fait qu'elle trouve que le début de matinée était merveilleux, le choquait plus ou moins il ne pensait franchement pas que cela avait été merveilleux bien au contraire, c'était banale. Enfin non mais il y avait eu comme la veille des hauts et des bas des sourires et des pleurs.

_Je ne sais pas ce que tu veux, il nous reste encore quelques heures avant de récupérer Oliver. J'aimerais prendre une douche, et après peu m'importe tant qu'on est tout les deux.

Il n'avait pas d'idée lui et les histoires de couples il n'était point doué, il ne savait jamais quel était le programme d'un couple d'amoureux, lui son programme en tant que couple était partie de jambe en l'air, sexe, embrassade, partie de jambe en l'air, bref toujours la même chose, les choses banales il ne les connaissait pas.
Il fit alors une tartine de nutella avec plus de nutella limite que de pain et la fit alors tremper dans son café.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Apprenons à nous connaitre... Episode 1 #Panamee&Duncan Mar 17 Nov 2009 - 20:19

DUNCAN « Tu t'en approches ne dis pas ça, tu es une mère aimante, qui s'occupe de son bout de chou et tu travailles plus que la plupart des gens de ce quartier, je ne vois pas en quoi tu as des défauts. »

Tout d'un coup, la jeune femme se sentit supérieure à toute la gente féminine de la planète entière avec ce que venait de dire Duncan, elle avait un franc sourire au coin des lèvres alors qu'elle gobait – telle une mouche – chaque mot qu'il sortait de sa bouche. Elle resta bouche bée sous le déballage des phrases de son voisin qui annonçait son discours naturellement, elle frissonnait de partout aux paroles qu'il lançait en pleine figure et n'eut d'autre réponse qu'une bouche entrouverte laissant un fil d'air entre ses lèvres. Elle le fixait du regard avec une attention particulière étant le synonyme d'un sentiment plus familier que l'amitié, elle avait ses pieds sortant de la couette alors qu'il venait de se redresser en sautant du lit pour rejoindre le bout du matelas. Trop perturbée par la phrase que venait de lancer le garçon, elle n'avait pas daigné bouger d'un poil en préférant rester figée à réfléchir sur ce qu'il avait dit, elle n'eut comme réponse gamine de lui tirer la langue en grimaçant. Entendant le rire joyeux de cet homme qui secouait la tête de la gaminerie dont elle faisait preuve, elle le contemplait ouvrir l'armoire en fronçant les sourcils jusqu'à ce qu'elle comprit le pourquoi du comment il avait plongé ses mains dans l'ouverture du meuble. Elle attrapa le pantalon en main – doux au toucher – et l'enfourna jambe après jambe sans ronchonner, levant de temps à autre la tête pour voir ce que faisait ce dernier elle l'aperçut ouvrir les volets et même les fenêtres de la chambre. Elle fut bientôt éclairée par la lumière frappante du jour qui annonçait une belle journée, elle remonta le vêtement jusqu'à ses cuisses puis sa taille où elle se démena pour faire un nœud papillon au bout. La chaleur de chacun des rayons de soleil vinrent pénétrer les pores de son visage, elle ferma un instant les yeux pour ressentir cette température sur ses pommettes, avant de zieuter Duncan prêt à descendre l'étage pour rejoindre la cuisine où le petit déjeuner les appelait.

Elle qui descendait les marches avec agilité manqua rapidement de tomber sur son voisin qui aurait alors dévalé le restant des escaliers sous forme d'un ballon, elle se rattrapa à la rampe en la resserrant fortement de peur de causer une future chute. Panamee resta dans un silence parfait jusqu'au bout de l'escalier et tourna alors la tête en direction de la cuisine, elle le vit avancer en direction de la salle en question et le rejoignant à grands pas elle s'assit à la même place qu'hier. Elle s'installa confortablement sur le tabouret tandis qu'il se dépêchait de sortir le restant de ses aliments pouvant servir en tant que petit déjeuner ou 'encas', elle le regardait faire avec admiration alors qu'il déposait au fur et à mesure tout ce qui lui plaisait : tartines, brioche, confitures, boisson chaude etc. et le fameux nutella. Elle ouvrit en grands les yeux en dévorant du regard le pot de chocolat – se léchant les babines d'avance – elle ouvrit gentiment différents pots avant d'étaler de la confiture sur sa première tartine. Croquant un bout dans son pain croustillant qu'elle savoura, elle posa ses yeux marrons sur les étincelles de Duncan et lui demanda alors le programme de leur début de journée.

DUNCAN « Je ne sais pas ce que tu veux, il nous reste encore quelques heures avant de récupérer Oliver. J'aimerais prendre une douche, et après peu m'importe tant qu'on est tout les deux. », avait il annoncé avec un sourire.

Elle affichait ce même sourire au dernier morceau de phrase avant de le scruter du regard, lui qui plongeait sa tartine débordante de nutella dans son café avec un grand appétit, elle plongea elle aussi son morceau de pain à l'intérieur de son verre avant de croquer sur la tartine ramollie. Elle posa alors ses pupilles sur la photographie au moment où il avouait ne pas savoir quoi faire hormis récupérer le fils de la jeune femme, elle regardait cet homme sur une planche dont elle n'aurait su dire de quel type elle était – bodyboard, windsurf, longboard, etc – elle se contentait de sourire en regardant la gestuelle de la photographie. L'homme en équilibre sur la vague était Duncan dans sa combinaison noire qui ne faisait plus qu'un avec l'océan, reposant ses pupilles sur le garçonnet qui entamait déjà sa deuxième tartine elle fit une petite moue enfantine comme pour lui demander d'exaucer un vœu.

PANAMEE « Apprends moi à faire du surf. », elle réclamait cette demande en croquant pour finir sa tartine alors qu'il la contemplait d'un air perplexe – comment pouvait elle savoir sa passion – elle fit un petit sourire timide avant de choper une deuxième tartine qu'elle borda de nutella. « Allez s'il te plaît... » avait elle fini par dire en l'implorant de ses yeux doux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Apprenons à nous connaitre... Episode 1 #Panamee&Duncan Mar 17 Nov 2009 - 22:34

Duncan n'attendait pas de réponse une fois de plus de Panamee, certes il avait dis cela naturellement mais c'était peut être parce qu'il le pensait et que ce n'était pas une phrase jeté en l'air, il l'a trouvait adorable et parfaite à ses yeux, elle était pluridisciplinaires, qui à son âge; bah oui elle devait avoir quoi 22 ans ? xD; savait jongler entre bébé et job à l'hôpital surtout lorsque l'on sait les horaires de malades qu'il se tape, elle semblait savoir gérer son temps perso et son temps professionnel, et déjà ça ça méritait une belle et grosse médaille en chocolat.
Elle semblait troublé par ses phrases, elle avait même gardé la bouche ouverte tout en l'écoutant, elle gobait les mouches ou alors les paroles du beau Duncan ?

Ils avaient alors descendit les marches, arrivant à la cuisine, tout les deux poser l'un en face de l'autre, c'était mignon, même si par moment Duncan ne trouvait pas trop cela d'un naturel fort réel, mais bon elle allait sûrement le guider à force de passer des journées à trainer ensemble.
Il la regarda alors elle semblait illuminer d'une idée alors que lui était concentrer au fait de dévorer ses tartines les unes après les autres, il avait de l'appétit il ne prenait pas le temps de manger depuis un moment, il avait sauté pas mal de repas ces deux derniers jours il devait bien se rattraper.
Il avait même du nutella tout autour de la bouche, et une pointe sur le nez même un enfant mangerait plus proprement que Duncan, il n'était pas très doué pour la propreté surtout au petit dejeuner.
Il regarda alors Panamee, ses yeux tout écarquillés de malice et là il entendit une phrase qui fit qu'il manqua de peu de s'étouffer et de tout cracher au visage de la voisine.


« Apprends moi à faire du surf. »

Il toussa alors sa main devant la bouche pour ne pas envoyer des projectiles de nutella café et pain, et ouvrit grand les yeux, comment savait elle qu'il faisait du surf ? Et pourquoi cette soudaine envie d'en faire ?
Il bugua un long moment ne répondant même rien l'entendant alors le supplier, avec un sourire en coin et des yeux de biches, elle voulait le faire craquer, mais il ne comprenait toujours pas pourquoi elle lui lançait ça.


_Mais... *se gratte la tête* Si on te voit à la plage ? Et... Sans Oliver en plus... *fronce alors les sourcils* Mais d'où tu tires cette information que je fais du surf ? En tout cas je peux t'apprendre à surfer sur la toile si tu veux, j'ai mon ordi dans ma chambre.

Et là pour se détendre lui même, il venait de sortir une idiotie, tout en rigolant légèrement, même si au fond il était toujours perplexe à cette nouvelle, comment avait elle su qu'il savait en faire ? En plus il était bon il fallait pas le cacher ça!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Apprenons à nous connaitre... Episode 1 #Panamee&Duncan Mar 17 Nov 2009 - 23:23

L'appétit énorme de Duncan la fit soudainement rire au moment où elle le vit choper sa quatrième tartine de nutella – toujours et encore ce même chocolat – elle affichait un immense sourire alors qu'elle grignotait paisiblement son petit déjeuner à lui lancer quelques regards malicieux de temps à autre. Au moment de relever la tête en la direction du jeune homme, elle aperçut cette bouche de clown proprement dessinée par cette marque noire qui avait réussi à atteindre le bout de son nez, elle pouffa soudainement de rire (une nouvelle fois) en secouant la tête de gauche à droite, n'en revenant pas de son air enfantin qu'il faisait ne comprenant pas la situation. Elle se redressa de son siège à trois pieds et porta alors son index sur le pourtour des lèvres du garçon qui fronçait les sourcils d'incompréhension, elle lui souriait gentiment en essuyant de son doigt le chocolat qui s'était glissé sur la peau de ce dernier. Portant son index à sa bouche où elle croqua le nutella qui disparut aussitôt dans son estomac, elle exerça un clin d'œil en direction de son congénère avant de reprendre tranquillement sa tartine en main. Des yeux remplis de malice vinrent alors dans les pupilles de Duncan, qui manqua par ailleurs de s'étouffer avec sa tartine au moment où elle prononça le mot magique, elle ouvrit elle aussi son regard en ayant légèrement peur pour son voisin. Rattrapant sa respiration normale en crachant et toussant quelque peu, elle fit une petite mine penchante sur le côté et continuait de le regarder, lui qui crachait ses poumons dans sa main pour ne pas envoyer des missiles de chocolat dans la figure de Panamee. Sa réponse ne fut pas présente pendant un long moment où il la laissa en suspens, comme ci il venait de la mettre en pause, elle attendait une suggestion de sa part mais ne la sut que longuement après. Il exerça tout de même un sourire en coin en la voyant supplier par des yeux doux, mais comme à son habitude il semblait déranger par la question. Il se gratta la tête. Fronça les sourcils, et prit enfin la parole pour sa donzelle.

DUNCAN « Mais... *se gratte la tête* Si on te voit à la plage ? Et... Sans Oliver en plus... *fronce alors les sourcils* Mais d'où tu tires cette information que je fais du surf ? En tout cas je peux t'apprendre à surfer sur la toile si tu veux, j'ai mon ordi dans ma chambre. »

Elle secouait la tête en lui signifiant réellement qu'elle se contrefichait de son ordinateur ou de surfer sur internet, elle avait la tête plongée devant ces machines à comparer les cerveaux des gens avec une 'victime' maladie possible, et aujourd'hui elle était de repos. Elle ingurgita le restant de sa tartine à une vitesse affolante qu'on ne la vit même pas en prendre une autre, elle avait doucement ricané à sa proposition de surfer sur l'ordinateur de sa chambre, mais contrairement à ce qu'il pouvait croire – elle avait envie de le connaître et de connaître le surf par la même occasion –. Panamee fit une légère moue attristée en plongeant sa tartine tartinée dans son bol de boisson chaude qui se refroidissait, elle releva ses pupilles éclairées en direction du jeune homme et se décida à lui répondre.

PANAMEE « Je compte sur toi pour me trouver un endroit où je passerai incognito au paparazzi. » avoua t elle comme une star en croquant dans sa brioche fondue, elle n'avait cessé de le contempler alors qu'il cherchait des excuses – maybe – pour ne pas l'accompagner. « Là. » Elle pointait à présent du doigt le cadre déposé derrière le buste de Duncan, un fin sourire au coin des lèvres rempli de malice, elle gardait cette mine grimaçante de petite enfant en attendant la réponse de son copain. « Le petit blond agile qui surfe sur la vague – et non sur le net – c'est ton portrait craché. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Apprenons à nous connaitre... Episode 1 #Panamee&Duncan Mer 18 Nov 2009 - 0:03

Duncan était un homme c'était un petit ogre il faisait tout dans l'extreme, et pis quand il avait faim surtout au petit dej' vu qu'il se levait toujours au dernier moment il mangeait rapidement d'où toutes les traces de nutella autour de sa bouche et encore il avait fais attention à ne pas en avoir limite derrière les oreilles.
Il l'entendit alors rire, deux fois de suite, il ne comprit pas, fronçant les sourcils, et comme un reflex il baissa la tête voir si il n'en avait pas sur son torse dénudé. Il releva alors la tête en sa direction, il ne comprenait vraiment pas pourquoi elle lui rigolait au visage de la sorte.
Duncan la vit alors se pencher en sa direction lui caressant la bouche avec les doigts, il voulut lui mordre le doigt sauter au dessus de la table et l'embrasser passionnement, elle avait fais cela d'une façon tellement sexy, c'était pas possible de tenir face à elle.
Il avait alors comprit il avait eu du nutella qui avait dépassé de sa bouche, il eut un instant voir même une micro seconde la honte de sa vie, puis ensuite il avait trouvé la situation tellement comique, il lui avait fais le même tour la veille avec la sauce qui avait dépassé de sa bouche. C'était des gestes anodins mais tellement mignon, il fondait pour elle, c'était dingue, le clin d'oeil en plus le faisait totalement fondre, c'était abusé comme ce petit corps le faisait totalement frondre, et l'attirait au plus au point.

Duncan n'avait pas pensé qu'elle passait peut être assez de temps sur l'ordinateur au boulot et qu'elle parlait alors bel et bien du surf sur des vraies vagues entourés d'eau, en plus il fallait quand même savoir que c'était souvent là bas dans l'eau à surfer et dompter les vagues que Duncan se sentait réellement bien, il se sentait libre et heureux, ça avait toujours été une passion, il avait toujours adoré y aller, il se levait parfois tôt pour être le premier à surfer ses vagues comme pour se dire que la plage lui appartenait à lui et rien qu'à lui.

Elle ne répondait plus rien après sa proposition d'aller dans la chambre du jeune homme à nouveau et si Duncan avait penser à cela, c'était peut être pour se retrouver à nouveau coller contre le corps de la jeune femme et regarder pourquoi pas une série débile ou quoi. La réponse de Panamee ne put que lui donner le sourire.


« Je compte sur toi pour me trouver un endroit où je passerai incognito au paparazzi. »

Tel une star elle demandait à ne pas être trop vu des paparazzi, c'était mortel, elle était trop forte cette femme, il sourit alors, et fit mine de réflechir. C'est alors que Panamee le réveilla de sa reflection en lachant un « Là. » Il fronça alors les sourcils et se tourna pour montrer ce qu'elle pointait du doigt.

« Le petit blond agile qui surfe sur la vague – et non sur le net – c'est ton portrait craché. »

Il regarda alors la photo plaqué au mur et ne put s'empêcher de rire, elle voulait aller sur cette plage, surfer ses vagues mais avait elle déjà vu des vagues pareilles dans les environs ? Il souriait alors, la phrase en plus que Panamee avait rajouté à la fin était trop mignonne, une pointe d'humour dans sa voix pour lui faire montrer qu'elle voulait vraiment surfer des vagues et non le net. Il la regarda alors malicieusement.

_Ok, par contre, il faut que t'ailles récupérer Oliver maintenant et poser une semaine de vacances car si je dois t'emmener là bas on y reste une semaine entière, rien que toi, ton fils et moi...

Il laissa alors un petit moment de silence elle ne devait pas comprendre ce qu'il lui disait c'était clair et net, il avait laissé du suspence se poser entre les deux, et le regard interrogé de Panamee montrait bien qu'elle ne savait pas pourquoi il disait ça pensant surement que la plage se trouvait qu'à deux pâtés de maisons de là.

_Cette plage, cette belle vague était à Hawai Panamee, et rien qu'en une journée on ne pourra pas y aller... Un jour peut être si tu es une bonne élève on ira en vacances.

Il projetait même l'avenir pour le moment l'envie de partager un bout de vacance avec la jeune femme lui plaisait et le tentait surtout, c'était tellement bon d'aller là bas la première fois alors pourquoi pas une deuxième en charmante compagnie et pis il pourrait alors pourquoi pas une fois que Oliver soit plus grand le faire surfer avec lui!
Il ne l'avait pas quitté du regard et souriait encore, il avait fini de manger pour le moment il faisait une pause la regardant alors avec toujours la même envie, la dévorer et l'embrasser passionnement.


_Pour cette fois on va essayer sans combinaisson mais si ça te plait tu devras en mettre une je suis sûr que tu seras belle dedans, même plus belle que dans les vêtements que tu as là, le pantalon casse le charme de la chemise...

Il souriait encore un peu plus, la taquinant alors sur sa tenue, autant elle était belle et sexy en chemise autant le pantalon avait un peu tout cassé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Apprenons à nous connaitre... Episode 1 #Panamee&Duncan Jeu 19 Nov 2009 - 0:01

DUNCAN « Ok, par contre, il faut que t'ailles récupérer Oliver maintenant et poser une semaine de vacances car si je dois t'emmener là bas on y reste une semaine entière, rien que toi, ton fils et moi... »

Dans un premier temps, la jeune mère ne comprit pas tout de suite l'attitude du garçonnet qui venait de rétorquer mystérieusement cette semaine de congé, elle l'avait zieuté du regard au moment où il tournait la tête en arrière. Appercevant la fine bouille d'un petit bonhomme brun qui surfait sur sa planche de surf, elle avait mis un certain temps à décrypter les traits de Duncan, puis voyant trop de traits en commun elle en avait jugé que c'était lui. Elle avait toujours ce même sourire fin au coin des lèvres alors qu'elle croquait à pleine dents dans sa tartine, elle n'avait cessé de contempler cet homme dans l'incompréhension qui avait tourné le visage en la direction du cadre.

Elle attendit sa réaction le voyant alors reposer ses pupilles sur les siennes, elle avait rétorqué un petit sourire sincère avant d'enfourner la fin de sa brioche dans le fond de sa bouche. Elle avait demandé en toute innocence la possibilité de pouvoir surfer avec son partenaire, et voyant la réaction spontannée et heureuse du garçon, elle ne put que garder la même attitude joyeuse. Les yeux de ce dernier les regardaient alors d'une manière plutôt espiègle, elle en avait dû mal à garder son calme - ne pas lui sauter dessus sous ses airs taquins - elle avait préféré abaissé le regard en attendant une réponse positive de sa part. Son regard s'agrandit au mot 'vacances' mais la suite la fit énormément sourire dans son ensemble : il la voulait son fils et elle pour un voyage quelque part. Elle n'avait pu retenir que ce morceau de phrase dans tout son discours, mais bientôt elle s'interrogea sur le fait de vouloir partir maintenant, pourquoi ? Pourquoi devaient ils fuir immédiatement si elle devait nager et surfer à l'endroit précis où le petit homme surfait sur la photographie. Elle attendait la suite probable de la phrase de Duncan qui ne parvenait pas jusqu'à ses oreilles, elle voulut comprendre sa question au sujet de partir maintenant alors qu'elle fronçait débilement les sourcils en attendant qu'il éclaircisse ses pensées. Et puis, en la voyant autant dérangée par la question et sa phrase, il se décida après une longue pause à rajouter une portion de phrase pour tenter de faire comprendre Panamee sur ses dires.

DUNCAN « Cette plage, cette belle vague était à Hawai Panamee, et rien qu'en une journée on ne pourra pas y aller... Un jour peut être si tu es une bonne élève on ira en vacances. » avait il rajouté.

Elle était restée devant lui avec sa tartine suspendue entre ses doigts, bouche bée, elle avait attrapé chaque mot et surtout ce 'on' qui pour elle signifiait tout ce qu'elle souhaitait. Tout d'abord, ceci annonçait le fait qu'il ne se voyait plus tout seul mais avec la jeune femme, et puis il se projettait dans un futur plus ou moins proche avec Panamee. Elle avait agrandi son visage en un immense sourire et par la précipitation de la révélation, elle avait laissé glisser cette tartine qui atterit tout droit sur le comptoir du garçon. Un petit air désolé par sa bêtise, elle se dépêcha de récupérer ses erreurs en essuyant la confiture collée au bois et mangea rapidement sa dernière tartine de la journée. Alors qu'elle s'imaginait sur la même planche que Duncan à lui tirer le maillot en le faisant pivoter dans l'eau avec elle, sans doute aurait elle chopé ses lèvres et peut être autre chose alors qu'ils faisaient un effroyable naufrage. Penchant la tête en le contemplant finir son petit déjeuner, elle restait dans un petit silence à le dévorer du regard et à songer à des futures vacances en sa compagnie. Elle attendit qu'il la contempla de ses mêmes yeux craquant et sincères pour lui annoncer sur une ironie, qu'elle ferait son possible pour partir sur ses magnifiques vague de Hawaï.

PANAMEE « Je serai comme ce Bodhi Slaver dans Prison Break. Je suis sûre qu'avec tes leçons particulières, je réussis à grimper dessus en moins de deux secondes. », effectivement, on pouvait tout de suite se demander si elle discutait de la planche ou de l'homme 'à grimper' et c'est ce qui fit tout son charme dans sa parole alors qu'elle le fixait de ses pupilles.

DUNCAN « Pour cette fois on va essayer sans combinaisson mais si ça te plait tu devras en mettre une je suis sûr que tu seras belle dedans, même plus belle que dans les vêtements que tu as là, le pantalon casse le charme de la chemise... »

Son regard tomba alors sur ses vêtements - qui n'étaient pas les siens - où elle fit une petite moue enfantine aux yeux doux, elle se mordilla la lèvre supérieure et reposa ses iris sur le beau brun qui la reluquait. Il portait quasiment le même pantalon de nuit sur ses cuisses et elle ne put qu'afficher un petit sourire à sa phrase taquine, il était charmant à vouloir sans cesse la complimenter, elle en perdait totalement la tête, le coeur et l'horizon. Elle rebouchonna le pot de confiture dont Duncan ne s'en servait pas et gardant ses yeux sur lui, elle rougit de plus belle à tous les compliments qu'il venait de lui lancer à la figure.

PANAMEE « Je le trouve chaud moi ce jogging. » avoua t elle en formant une espèce de grimace boudeuse en la direction du jeune homme qui souriait à sa réaction. Etait ce le fait que Duncan soit à ses côtés, qu'elle trouva chaud bouillant ce pyjama en coton qui n'était qu'un basique pantalon ? Elle se rendit rapidement compte de la perche qu'il venait de lui tendre avec malice, elle ne perdit pas de temps pour la récupérer et bombarder dans un air espiègle, une interrogation. « Si je ne met pas de combinaisons aujourd'hui, je suis censée mettre quoi ? », elle se mit alors à ricaner silencieusement alors qu'elle fondait totalement pour la gent masculine qui se dressait sous ses yeux. Elle avait le regard rivé sur celui de Duncan qui ne savait plus trop quoi répondre, et en profita alors pour lui montrer ses yeux de biches histoire de vérifier si sa demande avait été accepté. « Ca veut dire que tu es d'accord ? »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Apprenons à nous connaitre... Episode 1 #Panamee&Duncan Jeu 19 Nov 2009 - 11:12

Cela amusait Duncan de la laisser dans le brouillard et l'incompréhension, c'était plutôt marrant de la voir froncer les sourcils et se demander de quoi il parlait, c'était fort, elle ne comprenait pas pourquoi pour aller surfer il fallait une semaine de vacances.
Duncan ne pouvait délibéremment pas lui dire qu'il ne voulait pas de son fils en vacances, ce n'est pas qu'il était déjà habitué à Oliver mais il savait à quel point Panamee se pliait en 10 milles pour faire de son fils un petit heureux, même si elle n'était pas forcement là souvent, elle faisait tout pour lui offrir une belle vie avec tout ce dont il avait besoin, il l'avait vite compris, et c'est pour cela qu'il ne pouvait pas lui dire qu'il l'emmènerait en vacance elle et c'est tout, il savait bien que son fils faisait partie entière de sa vie, c'était impossible alors de les séparer, une mère ne peut se séparer de son poupon, ce qui est pour lui tout à fait normal tant que la mère arrive à faire la part des choses et arrive à être une femme de temps en temps en plus qu'une simple mère.

Duncan avait alors cessé le suspense et lui avait avoué la vérité au sujet de la semaine de vacances et du mystère de la plage, elle était donc à Hawai, et pas dans la région de la ville.
Duncan aurait tellement aimé avoir le pouvoir de lire dans les pensées, tel le film :'ce que veulent les femmes' il aurait pû alors savoir toutes les pensées les plus secrètes de Panamee, cela ne l'aurait avancé en rien seulement savoir ce à quoi elle pensait au niveau du surf, de lui ou bien même savoir si elle voulait craquer et pour cette dernière posibilité alors il aurait pousser le vice à la rendre totalement dingue par ses actions, c'était un petit malin, et il s'amusait de cela.


« Je serai comme ce Bodhi Slaver dans Prison Break. Je suis sûre qu'avec tes leçons particulières, je réussis à grimper dessus en moins de deux secondes. »

Il sourit, elle faisait référence à des séries que lui même ne regardait pas, il était plutôt branché sur des conneries, à la Friends, les Simpson et toutes ses merdes... Et le fait que Panamee pense que ses cours la ferait vite apprendre le surf, le fit rire, il n'était pas un prof parfait, il n'avait pas assez confiance en lui pour se dire que oui elle apprendrait vite, mais bon.

_Je suis sûr qu'il te faudra plus de 2 secondes... *sourire taquin* pour grimper, je ne suis pas un prof agréée.

Il avait également hésité sur le fait de grimper la planche ou lui, cela l'avait fais sourire, ce n'était pas un prof agréée ni en sexe ni en surf, ce qui l'amusait encore plus, Panamee était une réelle coquine c'était hallucinant il n'avait pas vu cela depuis un bout de temps.

Duncan avait alors toujours pas donné sa réponse pour le surf mais il parlait de combinaison pour surfer c'était tout comme dire 'oui' ça revenait au même.


« Je le trouve chaud moi ce jogging. »

Duncan sourit, il avait le même et ne le trouvait pas chaud, peut être que Panamee avait besoin d'un extincteur pour se calmer, elle devait peut être bouillir de l'intérieur, c'était fort quand même. Elle ne pensait même pas peut être que c'était ses hormones qui débloquaient.

_Ce n'est qu'un simple pantalon de pyj et pis c'est un d'été Panamee.

Il avait laissé une once d'ironie dans la fin de sa phrase cela le faisait rire de la taquiner, en gros il lui lançait en pleine figure que c'était sûrement elle qui déraillait et non pas le pantalon qui lui donnait chaud.

« Si je ne met pas de combinaisons aujourd'hui, je suis censée mettre quoi ? »

Duncan fronça les sourcils, et d'un coup il devient alors rouge de honte, elle l'avait piégé, enfin non il s'était piégé lui même, elle le cherchait à présent, certes il avait dis pas de combinaison mais cela ne voulait pas dire du surf nu, il n'allait pas dans des plages de nudistes! Il baissa alors les yeux se grattant la nuque comme à son habitude lorsqu'il est mal à l'aise.

_Je.. Non mais ... Ce n'était pas ce que je voulais dire, roh...

Il la regarda alors à nouveau un petit sourire en coin, il l'avait peut être bien cherché après tout.

_Un maillot de bain serait le mieux, sinon tu risques de 1. te faire arrêter par la police et de 2. je risque de pas me tenir.

Il avouait encore une fois craquer pour elle et avoir envie d'elle, surtout que pour lui ses 3 jours devenait de plus en plus long un vrai calvaire et cela était dû à Panamee qui le tentait trop, c'était hallucinant la tentation qu'il avait en sa présence, elle était si belle aussi qui ne pouvait résister à elle ?

« Ca veut dire que tu es d'accord ? »

Il sourit et secoua la tête négativement, elle avait besoin d'une vraie réponse c'était mignon.
Il se releva alors rangea vite fais tout ce qu'il avait sortit pour le petit dej' laissant alors un blanc à Panamee, la laissant une fois de plus en suspense, il eut fini en moins de deux et s'approcha alors de Panamee sur son tabouret, où il la vit pivoter pour l'avoir en face de lui.
Il posa une main sur son visage et lui caressa doucement.


_Si je te parle de tenue tu devrais prendre cela pour un oui... Ca me ferait plaisirs de t'enseigner une chose que j'aime.

Il sourit en coin, ses yeux descendirent vers les lèvres de la jeune femme, il voulait lui dérober il avait envie d'y gouter une fois de plus, il se mordit alors la lèvre inférieur et resta un instant à contempler ses lèvres qu'il ne pourra pas toucher de suite.
C'était une réelle torture, il remonta alors les yeux vers elle et se recula légèrement.


_Du coup la douche sera pour après la plage, je devrais aller préparer les planches et tout le matériel.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Apprenons à nous connaitre... Episode 1 #Panamee&Duncan Jeu 19 Nov 2009 - 14:30

Elle s'était alors montrée supérieure à toutes les femmes en avouant sincèrement qu'elle serai capable d'apprendre rapidement, et évidemment il fallut qu'il la remette en place dans le bon chemin, elle avait alors baissé la tête déçue qu'il ne croit pas en son pouvoir d'intelligence supra rapide. Elle l'avait vu sourire en coin d'une manière plutôt coquine sur le deuxième sujet qu'ils entretenaient – sans trop savoir vraiment de quoi il parlait – elle avait été étonné d'ailleurs qu'on ne lui intègre pas le rôle de professeur idéal.

DUNCAN « Je suis sûr qu'il te faudra plus de 2 secondes... *sourire taquin* pour grimper, je ne suis pas un prof agrée. »

Pendant un moment, elle s'était mise rire en le voyant hésiter sur le sens ridicule de 'grimper' et principalement le rendre dingue était l'une de ses occupations principales, pas pour qu'il craque, pas pour qu'il lui susurre des mots doux, pour s'assurer qu'elle n'était pas une fille parmi tant d'autres. Mais ça pourtant, elle le savait déjà. Elle mit cependant quelques minutes à décortiquer le sens parfait de ce non prof agrée qu'était Duncan : s'il n'était pas un professionnel, voulait il dire par là qu'il ne saurait pas lui apprendre convenablement ce qu'était ce sport, ou voulait il dire qu'il n'étais pas si meilleur qu'il ne le paraissait en matière de sexe ? Elle restait suspendue dans ses interrogations idiotes alors qu'elle souriait bêtement en réponse au sien, elle ressentit malgré elle un léger frisson en entendant à son tour ce mot 'grimper'.

Elle n'avait pas fait le rapprochement entre son corps et ce pantalon d'été et partait du principe que si ses cuisses brûlaient, ce fut à cause de cette tonne de 100% laine qui lui collait au cul. Finalement, elle songeait un moment à retirer cette matière de son postérieur pour ne se retrouver qu'en chemise, la nuit avait été tellement plus belle sans son costume de clown. Panamee avait alors lancé valser sa phrase en lui indiquant que son pyjama était suffisamment chaud pour le reste de la journée, et peut être même qu'elle le garderait sur elle pour les explications du comment tenir sur une planche de surf.

DUNCAN « Ce n'est qu'un simple pantalon de pyj et pis c'est un d'été Panamee. »

Elle bloquait, déraillait, fondait totalement pour la gent masculine sous ses yeux. Il fallait le dire et il le savait aussi bien qu'elle, sans ce défi d'abstinence, le corps de Duncan n'aurait plus été un mystère après une nuit de folie où elle l'aurait sans doute griffé de plaisir. Elle venait tout bêtement de se perdre dans sa toile d'araignée, elle avait mordillé sa lèvre pour lui montrer qu'elle craquait au son de sa phrase, en plus elle ne tenait plus sur sa chaise bougeant doucement de gauche à droite sur son tabouret, elle se sentait réellement piégée. Elle avait cherché à s'enfuir de sa phrase maintenant qu'il savait qu'elle bouillonnait de l'intérieur, mais sa seule réaction fut de laisser tomber son visage en direction du bas de pyjama qu'elle tenait sur elle et de rire. Dans tout les cas, il fallait qu'elle assume son comportement de jeune femme excitée sur Duncan, elle avait redressé la face vers le garçon qui riait de sa réaction, et rougissante de partout elle n'avait trouvé d'autres solutions que de sortir une autre taquinerie sur la nudité.

DUNCAN « Je.. Non mais ... Ce n'était pas ce que je voulais dire, roh... » avait il meuglé en bafouillant avant de se reprendre. « Un maillot de bain serait le mieux, sinon tu risques de 1. te faire arrêter par la police et de 2. je risque de pas me tenir. »

Elle arqua un sourcil : je risque de pas me tenir. Elle avait regardé son joli minois de statue grec qui perdait totalement l'horizon, elle s'était même faite un plaisir de le contempler perdre la boule, elle avait fait une petite moue en souriant alors qu'il tentait de se reprendre. Se grattant la nuque en baissant la tête pour ne pas être victime de la tentation, elle avait sourit en coin en voulant lui monter dessus à califourchon pour l'action timide qu'il était entrain de faire. Il avait des manières et des gestes qui prouvait que Panamee ne pouvait se défaire de la tête qu'elle craquait totalement pour son voisin, elle avait pourtant essayer de se contenir pour son fils d'abord mais finalement le désir se trouvait être plus fort. Elle avait ce genre d'étincelles dans le creux de ses yeux qui expliquait l'attitude intérieure dans laquelle elle était, la jeune mère avait dû mal à rester devant cette bouille enfantine similaire à ses actes et qui se retenait tout comme elle. Il avait cet habit simpliste moulant ses muscles et son corps, sa fine tête coincée vers le sol parce qu'il était gêné de la situation, elle apercevait la contraction de ses biceps et triceps alors qu'il se languissait pour elle.

Elle le vit se relever en attrapant tous les aliments suspendus sur la table, les rangeant rapidement dans les placards et dans certains qu'il n'avait auparavant pas ouverts pour sortir la nourriture, le jeune homme rangeait un peu n'importe comment les confitures dans les premiers endroits qu'il trouvait. Elle lui avait une nouvelle fois demandé son accord avant d'être plongée dans un blanc totale où voulant l'aider sans trop paraître envahissante, elle avait refermé les bouchons sur les pots en le scrutant du regard. Il finit à une vitesse hallucinante de ranger et s'approcha de la jeune femme en la faisant pivoter sur son tabouret, là où elle se retrouva nez à nez avec Duncan. Elle eut un petit sourire en coin alors qu'elle ne s'attendait pas du tout à ce à quoi il pouvait songer, elle sentit encore une fois cette main aux alentours de sa bouche et de son visage. Fermant les yeux pour les rouvrir, elle entendit le garçon se mettre à parler et lui certifier que 'oui' il souhaitait faire du surf avec elle. Tout en parlant, les yeux de ce dernier tombèrent sur la bouche pulpeuse de la jeune femme qui s'était alors douté de l'attente de son petit ami – abstinence – songeait elle alors qui se tuer de l'intérieur pour ne pas céder. Il décida alors de se reculer de la jeune femme pour lui avouer qu'il aimerait lui enseigner ce sport, mais avant toute chose et sans douche, il devrait tout préparer avant de la rejoindre.

DUNCAN « Si je te parle de tenue tu devrais prendre cela pour un oui... Ca me ferait plaisirs de t'enseigner une chose que j'aime. » avoua t il dans un silence où il la scrutait du regard tout comme elle le faisait réciproquement. « Du coup la douche sera pour après la plage, je devrais aller préparer les planches et tout le matériel. »

Comme par magie, elle se redressa de son tabouret et ses mains tombèrent autour de la nuque de Duncan, si heureuse qu'il accepte, elle lui avait sauté au coup en le remerciant d'un baiser dans le creux de son cou, elle avait ce fin sourire que personne ne pouvait désormais lui dérober. Elle resserra l'étreinte des deux jeunes gens en se collant un peu plus contre lui, elle avait d'ailleurs rapproché ses deux mains derrière le dos de ce dernier, où l'une d'elle se baladait désormais dans la chevelure en lui caressant quelques brins. La tête posée contre son épaule et son torse, elle fermait les yeux alors que sa bouche restait suspendue contre la nuque de son voisin, elle avait remué doucement les lèvres dans ce silence.

PANAMEE « Merci. » Se décalant doucement du buste de son ami, elle fit ce même sourire taquin, et retira sous les yeux attirés de Duncan, le pantalon en coton qu'il lui avait prêté quelques minutes plus tôt. Elle le posa délicatement sur le tabouret, et baissant la tête en direction de sa chemise blanche dans laquelle l'odeur de sa poitrine s'était incorporée dans la nuit, elle déboutonna les boutons de la veste avant de l'ouvrit. Panamee se retrouva en quelques secondes en sous vêtements dans la cuisine, pressée de commencer ses premiers cours de surf, elle attrapa le pantalon et la chemise en question. Elle se mit sur la pointe des pieds pour embrasser la joue du jeune homme, et se reculant légèrement elle s'avança dans la sortie de la pièce en le contemplant des yeux. « Je devrai peut être aller chercher mon maillot dans ce cas. » lui annonça t elle alors qu'elle disparaissait dans le couloir pour rejoindre la chambre de son voisin, afin de se vêtir de sa robe.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Apprenons à nous connaitre... Episode 1 #Panamee&Duncan Ven 20 Nov 2009 - 0:06

Duncan et Panamee commençaient réellement à tout deux entrer en un jeu des plus compliqués et dangereux qu'est l'amour, car ils se cherchaient de plus en plus, cherchant alors à savoir si oui ou non l'autre craquait pour l'autre et vice versa. Tout deux avaient besoin de gestes qui prouvaient que l'autre pouvait tenir, pouvait l'accepter tel qu'ils étaient, ou encore patienter jusqu'à un mois ou plus même. Duncan avait besoin d'attention de la part de la demoiselle et elle surement de geste qui la rassure et lui prouve que Duncan était là pour elle.

Duncan et Panamee parlait d'un sujet banale en y ajoutant des pointes d'ambiguité, c'était adorable, Duncan lui lançait des piques, tout en pensant par moment au sexe et elle... elle il n'arrivait pas à savoir ce qu'elle pensait réellement.
Et le piège se refermait une nouvelle fois, voilà comment Duncan ou presque étant donné que là il est nettement plus vrai que d'ordinaire arrive comme toujours à avoir ce qu'il veut d'une fille, ce qu'il venait de faire en plusieurs rendez vous il ne le faisait d'habitude qu'en quelques secondes, et il voyait bien dans les yeux de Panamee qu'elle était penché à son cou à l'attendre, le regardant, bavant limite sous son regard, c'était hallucinant comme les filles tombaient toutes, il eut un petit pincement au coeur, enfin si coeur a t il... Il avait de nouveau peur, peur d'être un connard, c'était l'une de ses peurs les plus impressionnantes du moment.
Le soucis avec Duncan était qu'il fondait pour elle et la sachant chaude comme pas deux devant lui le travaillait et il se contrôlait malgré tout, il essayait du moins, ne voulant alors pas lui sauter dessus tel un chien sauvage pour la dévorer en une bouchée. Et pourtant il en mourrait d'envie, il ne pensait plus qu'à ça, et avait tellement envie de l'embrasser pour la plaquer contre le mur et l'avoir rien qu'à lui un moment. Ses hormones le travaillaient il commençait à tomber en enfer de l'abstinence et pourtant cela ne faisait que 3 malheureux jours, et c'était déjà un suplice de tenir éveillé et vivant devant elle.
Et le pire dans tout ça était leur conversation, il n'arrivait pas à ne pas parler de nudité ou de sexe camoufflé dans des phrases anodines.

Duncan avait eu une réelle pulsion c'était pourquoi il était allé la voir et avait caresser son doux visage, il avait eu envie de ses lèvres et n'avaient pu se contenir, cela allait être long, ce long mois sans rien, était une torture, mais si c'était ce mois là qui lui permettrait de faire sa 'désintox' il fallait passer par là pour tout arranger, si après il pouvait passer des années ou mois seulement ne voyons pas trop grand avec une seule et même femme, sans infidélité sans rien.

Lorsque Panamee se penda à son cou, il eut un reflex de se contracter, il avait raidi ses muscles comme si il voulait se retenir encore plus et qu'elle elle en avait rien à faire et voulait le toucher, il ferma les yeux lorsqu'il sentit ses lèvres toucher sa peau, c'était tellement bon, c'était tellement un signe qu'il appréciait et qu'il trouvait adorable mais tellement démoniaque, c'était le bon et mal à la fois.
Duncan avait gardé ses mains le long de son corps à lui se retenant il devait se retenir c'était horrible mais il se le devait.
Duncan avait au bout d'un petit moment tout de même posé une main maladroite sur le dos de Panamee pour lui montrer qu'il était là quand même pour qu'elle se pose trop de questions sur ses gestes maladroits et sa soudaine froideur.
Elle finit alors par se retirer de son corps si près, il fronça les sourcils lorsqu'il la vit enlever le pantalon, que faisait elle ? Avait elle mal pris le fait qu'il lui dise qu'elle n'était pas bien dans ce pantalon ? Il détourna tout de même le regard, c'était mal vu peut être de la regarder se déshabiller et de plus cela lui donnait encore plus envie de lui arracher la chemise pour la plaquer contre le mur. Il jeta alors un coup d'oeil et la vit tout d'un coup en sous vêtements, il avait sûrement perdu un épisode, il ferma les yeux plusieurs fois et les rouvrit pour vérifier l'état de la jeune femme. Non il ne rêvait pas elle était bel et bien torse nue... Aie aie aie... Elle se rapprocha de lui et déposa un baiser sur sa joue, lui était sur le cul pour dire la vérité il n'aurait pas penser que la jeune femme fasse cela devant ses yeux, elle aurait pû aller dans la chambre pour se vétir et non elle venait de le faire devant ses yeux.


« Je devrai peut être aller chercher mon maillot dans ce cas. »

Il bugua un instant puis la vit alors partir lachant un léger.

_Il vaudrait peut être mieux.

Puis il ne put retenir une autre pulsion, elle jouait avec ces sentiments il ne voyait pas d'autres solutions, il la rattrapa par la main dans le couloir et la plaqua contre le mur, il avait le souffle rapide, une poussée d'adrénaline il ne pouvait pas la laisser partir, il avait beau se concentrer pour rester sérieux et ne rien faire de déplacer qui pourrait alors mettre en péril de son défi d'abstinence, il était collé à elle, elle était alors presque nue sous ses yeux, contre lui, elle ne pouvait alors bouger, il la dévorait des yeux, comme si il était hanté par ses désirs et que là il ne pouvait se contrôler, ce qui était le cas il ne pouvait arrêter de penser à elle et son corps, il avait envie d'elle.
Il murmura alors.


_Panamee tu ne devrais pas faire cela, je ne me retiendrais pas bien longtemps...

Il ferma un instant les yeux et se rapprocha alors de ses lèvres, les touchant presque, il avait tellement envie de la dévorer entièrement... C'était horrible.

_J'ai envie de goûter à nouveau à ses lèvres, me souvenir de se goût si sucré et délicieux, si seulement je pouvais te les dérober ne serait ce qu'une seconde... Laisse moi t'embrasser...

Il remonta ses yeux vers elle, une de ses mains étaient collé aux hanches de la jeune femme, l'autre était sur son visage, caressant sa nuque et s'entremêlant à ses cheveux, il avait envie, il ne pouvait plus tenir sans goûter à nouveau à ses lèvres, elle l'avait cherché et elle avait fini par le trouver, elle le savait faible, alors pourquoi avait elle joué de lui ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Apprenons à nous connaitre... Episode 1 #Panamee&Duncan Ven 20 Nov 2009 - 19:18

Il l'avait fait pivoté sur son tabouret comme une toupie, elle avait atterri en face du jeune homme avec un fin sourire en coin alors qu'il la contemplait en ayant sa main contre sa joue à la toucher, elle frissonnait de tout son long alors que ses yeux venaient de tomber dans le précipice des pupilles charnelles qui l'envoutaient. Elle avait saisi la réponse à sa question d'un simpliste 'oui' qui donnait tout son charme à la discussion, n'ayant trouvé d'autre moyen que les gestes pour lui prouver sa gratitude, elle s'était accrochée au torse de ce dernier en lui montant sur l'encolure de ses épaules. Resserrant l'étreinte qu'elle venait de former avec Duncan, elle déposa ses bras l'un derrière l'autre en les appliquant sur sa nuque, elle eut cette petite bouille débile – qu'aucun humain ne comprenait – en examinant le jeune homme apparemment surpris de son action. Elle fit pénétrer sa bouche telle une marque de tatouage sur le creux de son cou en l'intensifiant quelque peu, fermant les yeux au contact de ses lèvres contre la peau chaude voir brûlante du jeune garçon qui restait statique à ses actes. Légèrement gênée de ne sentir aucun retour de sa part, elle s'apprêtait à se reculer sans un mot de ce dernier (et n'aurait peut être alors pas fait ce qu'elle s'accommoda à faire juste après) mais sentit bientôt une main malhabile venir se déposer sur son dos.

Ils restèrent ainsi pendant un instant. Elle se résigna cependant à se décoller du buste de son voisin après cette embrassade corporelle, son pantalon la consommait à feu doux à chaque contact trop proche de Duncan et n'avait pas trouvé autre chose à faire que de se retirer de lui. Effectivement, à ce moment précis, Panamee avait le feu aux fesses dira t on où tout son corps s'embrassait comme un rôti près à être mangé, ne comprenant d'ailleurs pas cette soudaine montée de température elle avait retiré ses habits sous les yeux effarés du prêtre en abstinence. Oui, mademoiselle McCawley était totalement carbonisée par les vêtements et ne pouvait plus se tenir aussi froide qu'elle tentait de le paraître, oui, mademoiselle McCawley avait craqué. Elle avait tiré le fil du pantalon en coton pour le laisser glisser le long de ses jambes, enjambant alors le bas qu'elle déposa sur le tabouret où elle était précédemment assise, elle s'attaqua à la chemise. Tout d'abord, elle se munit de ses deux mains pour déboutonner l'ouverture le long de la veste alors que son petit ami avait laissé trainé un œil en le refermant immédiatement, de peur certainement de craquer ou de voir quelque chose qu'il ne désirait pas promptement apercevoir pour le moment. Elle finit rapidement de retirer tous ses boutons de chemise et la tira alors en arrière pour s'en démunir, elle attrapa le pantalon en pyjama – auparavant déposé sur le tabouret – et lui annonça qu'elle ferait mieux de partir se vêtir de son maillot. Elle se rapprocha alors de Duncan où il fut dans ce cas obligé de la contempler, et déposant un bref baiser sur sa joue elle commença à partir à l'autre bout de la pièce, en le laissant sur un air effaré.

DUNCAN « Il vaudrait peut être mieux. » avait il murmuré d'une voix à peine audible alors qu'elle fuyait dans le couloir.

Elle était partie précipitamment de la cuisine avec ses vêtements sur le bras de peur de craquer face au garçon, finalement, elle ne songeait pas à la difficulté de ne point réussir à se contenir dans de telles circonstances, elle était alors vêtue d'une petite culotte et se faufilait en direction des escaliers. Le cœur lourd d'un sentiment complexe qui l'enivrait, elle avait un point au ventre à l'idée de rester trop de temps à ses côtés sans pouvoir le toucher, sans pouvoir l'embrasser, sans pouvoir avoir d'arrières pensées, sans pouvoir le frôler, sans pouvoir l'aimer. Cette larme de désespoir qui gisait sur le coin de sa joue fut rapidement effacée d'un geste prompt de la main, elle continuait sa marche pour partir à la recherche de sa robe en meuglant à voix basse : « 27 jours ... »

Tellement bouleversée par l'attirance dans laquelle elle tombait sans cesse en la présence de Duncan, elle n'en sentit même pas sa venue jusqu'au moment où leurs mains se frôlèrent, la bouche entrouverte, elle tourna les chevilles en direction de son petit ami à l'esprit sérieux. Elle avait un moment lorgné les deux bras côte à côte avec une sorte d'incompréhension, puis n'ayant le temps de dire quoique ce soit, il la plaqua violemment contre le mur et elle en perdit les vêtements en main dans la fougue. Étonnée, elle se retrouva en moins de deux secondes plantée entre le jeune homme et la paroi alors qu'il la bloquait par le rapprochement agressif qu'il venait d'effectuer, elle sentit alors son souffle saccadé s'accélérant à vive allure contre sa peau frémissante et ne put que lâcher un soupir de satisfaction. Panamee sentait son corps se munir de sa silhouette sans qu'elle ne put l'arrêter, et alors qu'elle se retrouvait démunit de tout vêtement (ou presque), elle ne pouvait se détacher du gabarit du garçon qui l'empêchait désormais de bouger de gauche à droite. Son regard tomba sous le charme du sien. Elle venait de planter ses yeux dans la vision fascinante de celui qui la dévorait du regard, elle avait voulu baissé sa tête vers ses chaussures mais les pupilles envoûtantes de Duncan lui avait demandé le contraire.

DUNCAN « Panamee tu ne devrais pas faire cela, je ne me retiendrais pas bien longtemps... »

Elle esquissait un faible petit sourire en coin taquin alors qu'il venait de fermer les yeux – sa phrase était si sensuelle qu'elle l'aurait dévoré – qu'avait elle fait de bien grave, elle était bien décidée à le savoir en sentant les lèvres se rapprochant des siennes. Contrairement à lui, elle observait tout ses faits et gestes dans les moindres détails en ne souhaitant perdre aucune seconde de plaisir, elle sentit alors cette chaleur de ce souffle coupé contre sa bouche et ne put qu'en démordre. Il était si proche du but qu'elle sentait ses pieds perdre plus terre, elle se sentait totalement entrain de voltiger autour du jeune homme et ses gestes n'arrangeaient rien à son envie, elle avait rivé ses yeux vers la bouche magnétique de Duncan qui lui demandait sans cesse de la mordre. Oui, les lèvres de son petit ami l'appelait elle le sentait comme une petite voix diabolique dans un coin de ses neurones, elle ravalait sa salive en sentant ces dernières tentant de frôler sa mâchoire, elle avait l'impression de pactiser avec les enfers en refusant de dire non alors que tout un dialogue s'entretenait entre les deux bouches. Et puis un moment, on ne savait pas trop comment, on ne savait pas trop pourquoi, ils s'est passé ça. Les lèvres tendues immobiles à quelques millimètres de celle de son voisin, il pouvait alors imaginer un dialogue de sourd et muet, où si leurs corps pouvaient exprimer par la parole ce qu'ils désiraient, Duncan aurait entendu l'appel.

CORPS MUET DE PANAMEE « Ah bon ? Ah oui ? Tu es sûr ? », et le corps enivrant du jeune homme avait répondit à son tour.
CORPS MUET DE DUNCAN « Oui je suis sûre. J'ai envie, et je sens que toi aussi t'en as envie. »

Et il sentit alors le corps de Panamee se resserrer un peu plus contre la carrure musclée de son voisin : elle avait envie aussi. Elle partait dans une transe où leurs deux corps se mettaient à parler – non pas par la bouche – mais comme ci leurs pensées avaient été révélées au grand jour, et qu'ils avaient alors pu s'exprimer autrement que par la parole. Elle avait resserré du mieux qu'elle put l'étreinte dans laquelle ils se trouvaient, sa poitrine se retrouvant alors aplatie par les pectoraux du jeune garçon, elle avait attendu la suite avec curiosité en jetant des coups d'œil environnants entre sa bouche et ses yeux.

DUNCAN « J'ai envie de goûter à nouveau à ses lèvres, me souvenir de se goût si sucré et délicieux, si seulement je pouvais te les dérober ne serait ce qu'une seconde... Laisse moi t'embrasser... »

Bouche bée devant le fait qu'il veuille à présent se défaire de son défi, elle sentait les battements de son cœur battre à la chamade à chaque parole qu'il lui affligeait une tentation de plus en plus rapprochée, elle n'avait quitté son regard des pupilles de Duncan qui venait de remonter la tête vers elle. L'une de ses mains s'était déposé galamment sur sa hanche dénudée d'un simple 'shorty', tandis que l'autre s'aventurait sur son visage et son coup en coinçant ses phalanges dans la tignasse brune de la jeune femme. Panamee eut le souffle court en s'approchant un peu plus des lèvres de son copain, elle voulut les effleurer comme pour lui faire ressentir la gourmandise de sa bouche acidulée, mais fronça alors les sourcils et se recula légèrement en un faible sourire. Elle n'arrivait pas. Il était debout devant elle à attendre qu'elle l'embrasse ou qu'elle lui dise 'oui', et elle voulait le mordre en l'emportant avec mais avait peur qu'il ne la repousse par ce défi encombrant qui lui brisait le cœur à feu doux. Exerçant une petite moue grimaçante où elle se sentait mal à l'aise à l'idée qu'il ne s'échappe, elle porta une main sur le visage du garçonnet avec un sourire éclatant et admiratif et penchant sa tête en direction de Duncan, elle frôla de sa bouche les lèvres de ce dernier où il put sentir alors en l'espace d'un moment, une pression faiblarde sur sa bouche. Elle voulait lui faire ressentir la gourmandise de la bouche acidulée dont il avait si peu goûté, et ferma alors les yeux pour laisser échapper un souffle court d'entre ses lèvres.

PANAMEE « Je suis impressionnée... » avait elle murmuré avec un souffle court alors que sa main se baladait sur le torse bronzé du garçon. Elle se mordilla la lèvre à en saigner, puis ne sachant quoi faire face à lui, elle pencha une nouvelle fois le visage en l'embrassant à la commissure des lèvres et resta face à lui avec un petit sourire espiègle. « Chhhuuut. », elle marqua une pause en pointant son index sur la bouche de Duncan pour l'empêcher de répliquer, lui qui la contemplait avec ce même sourire, puis persuadée de le voir depuis des jours et des semaines, elle reprit la parole. « Tais toi... et fais le idiot. Embrasse moi. » chuchota t elle en s'approchant des lèvres de ce dernier avec son sourire accroché à la mâchoire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Apprenons à nous connaitre... Episode 1 #Panamee&Duncan Ven 20 Nov 2009 - 22:55

Duncan était un homme avec de fortes envies, il savait qu'elle le dévorait des yeux et en temps normal cela aurait fais bien longtemps qu'il lui aurait sauté dessus, mais là il devait se concentrer et ne rien faire de maladroit pour ne pas gacher son désir de ne rien faire justement, ce qui était d'une complexité des plus horrible à vivre.

Le fait que Panamee se dénude devant lui l'avait troublé c'était peut être d'ailleurs la goutte d'eau qui avait fais déborder le vase déjà pleins, il ne pouvait pas tenir ses 30 malheureux jours à ses côtés, Panamee était trop... torride, elle faisait tout pour le faire craquer c'était horrible elle était le démon en personne, elle savait qu'il ne voulait pas et ne devait pas surtout craquer et elle faisait tout pour qu'il craque... Voulait elle vraiment l'attendre tout ce temps qu'elle lui avait alors promis ? Pour lui cela lui semblait que des paroles en l'air, mais cette pensée ne fit que traverser une microseconde son cerveau, elle partait déjà, mais il était bien trop tard.

Duncan n'avait pas pu la laisser partir, il l'avait rattrapé la prenant par la main et la plaquant contre le mur, une pulsion de trop, il avait envie d'elle maintenant, il ne pensait même pas que Panamee vivait de son côté également un enfer, la tension entre les deux étaient tellement trop dure, il ne pourrait alors tenir si longtemps c'était carrément impossible. Il croissa alors le regard de Panamee à la fois fière et attendante de la suite, elle semblait comme envouté par le regard de Duncan qui la déshabillait déjà du regard.
Le corps de Panamee l'appelait, il l'entendait au plus profond de lui tout ses gestes, tout ses sourires taquins, tout ses regards, tout son corps lui avait envoyé des signes, il savait qu'elle avait peut être tout autant envie de lui qu'il avait envie d'elle c'était une réelle torture tout les deux voulaient resister mais c'était comme si l'envie et la raison s'opposaient, Duncan savait que ce n'était pas bien de rompre son pacte à cause de la diablesse qui était face à lui mais en même temps, l'envie était beaucoup trop importante pour prendre contre de la conscience, qui avait sûrement raison.
Panamee se rapprochait de lui, même si elle était bloquée contre le mur et lui, il la sentait venir à lui encore plus comme pour lui dire encore une fois qu'elle voulait de lui maintenant, encore un signe.
Duncan ne la quittait plus des yeux, la dévorant déjà trop par le regard, il savait que cela n'était pas honnête vis à vis de son défi et d'elle mais il ne pouvait faire autrement, elle l'avait cherché, elle l'avait réveillé lui qui semblait mort la veille, lui qui faisait le malade pour ne pas qu'elle aille au boulot, elle l'avait réveillé. Elle s'était en plus rapproché de sa bouche un peu plus, ils n'étaient qu'à un millimètre de la tentation... Non de la falaise ou tout deux plongeraient alors dans le baiser enflammé. Duncan ferma un instant les yeux, Panamee était le diable en personne il se rendait de plus en plus compte, les femmes étaient des démons, après elles se plaignent que les hommes sont faibles, forcement elles leurs font tourner la tête.
Elle avait reculé alors, il avait légèrement froncé les sourcils, pourquoi reculait elle regrettait elle ce geste précedent ? Il la vit alors revenir à la charge, effleurant cette fois ces lèvres, il n'avait qu'un pas à faire et elle était sienne! Mais il ne fit rien, il la regardait, la dévorant toujours, son envie le dévorait de l'intérieur, c'était horrible cette tentation perpetuelle entre les deux jeunes gens. Un ENFER!


« Je suis impressionnée... »

Duncan sourit en coin, elle se foutait en plus de sa gueule cette garce, c'était horrible comme elle pouvait jouer avec lui et ses envies. Elle le touchait, elle parcourait son torse avec ces mains, il sentait alors sa main chaude le toucher, et cela lui donnait des frissons d'envie encore plus grandes. Duncan allait parler, mais Panamee se rapprocha à nouveau de lui, était elle aussi tentée que lui ? Avait elle du mal à se contenir ? Elle déposa alors un baiser à la commisure des lèvres du jeune homme, il entrouvrit la bouche pour parler il voulait lui dire qu'elle était le diable en personne, mais elle posa son index sur sa bouche tout en lui lachant un : « Chhhuuut. » Il sourit à nouveau un petit sourire taquin, elle était tellement belle et envoutante, il fondait pour elle, à ce moment là il n'avait ni conscience de l'endroit où ils étaient, ni même du jour, de l'heure, le feu pourrait prendre dans une autre pièce qu'il ne remarquerait rien, il s'était alors enfermé dans une bulle avec elle, rien que tout les deux, comme si c'était les deux seuls survivants du monde.

« Tais toi... et fais le idiot. Embrasse moi. »

Duncan fronça les sourcils, elle en avait rien à foutre de son pari c'était horrible, en un instant sa raison prit le dessus sur le désir comme un électrochoc, il se recula d'elle se retrouvant de l'autre côté du couloir, face à elle, à quelques mètres, il la regarda alors se massant la nuque.

_Je... Je pensais que tu...

Il soupira et là, il ne put de nouveau plus se contrôler et la replaqua contre le mur, et cette fois ci, il perdut, il avait alors collé ses lèvres à celle de la jeune femme, les dévorant, ce goût si sucré et délicieux lui avait manqué, il en avait rêvé et venait de le faire, après seulement 3 jours où il s'était retenu il avait perdu son propre pari, son défi fou, il était alors faible il le savait mais il s'en foutait sur le coup, il ne regrettait pour l'instant rien. C'est pourquoi il remit ses mains à leurs places la collant à lui et intensifiant son baiser lui rapprochant alors sa tête vers lui comme pour prolonger le désir, il avait envie d'elle et elle devait le sentir par ce baiser, c'était tellement bon de l'embrasser officiellement, rien n'a voir avec les deux autres baisers qu'ils avaient pû s'échanger, ses yeux fermés il sentait son corps contre lui, il se sentait pousser des ailes, comme si il se libérait d'une envie, même si beaucoup d'autres étaient encore en lui...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: Apprenons à nous connaitre... Episode 1 #Panamee&Duncan Sam 21 Nov 2009 - 0:19

SHHHHT.
Dis rien, tu vas
tout gâcher.


DUNCAN « Je... Je pensais que tu... » avait il marmonné tout d'un coup sérieux – elle le savait, elle le redoutait – elle pensait alors qu'il regrettait une nouvelle fois ses paroles en la laissant perplexe sur la tentation, elle se sentait mal à l'aise à sa phrase en pensant peut être ne pas avoir fait le bon choix. Elle aurait du repousser ses avances et se contenir jusqu'à ce que les pulsions cessent, mais debout devant elle à la plaquer sauvagement contre le mur du couloir, elle ne pouvait pas ne pas lui dire qu'elle le désirait. Plus fort qu'elle, la jeune mère avait laissé ses vieux démons l'entraîner afin de lui avouer qu'elle souhaitait qu'il l'embrasse, alors que quelques instants auparavant, elle marmonnait le nombre de jours auquel elle devait se tenir pour ne pas flancher. Elle avait alors cette boule au ventre qu'elle avait précédemment ressenti avant son arrivée dévastatrice, elle se sentait mal d'avoir trahi sa pensée et même son défi en l'incitant à la faute, et elle qui cherchait dans son regard une onde de réciprocité, ne fut pas au bout de ses surprises.

Lui tenu de l'autre côté du couloir, il s'avança à grands pas foudroyants en direction de la jeune femme et la prenant par la taille, il la plaqua une nouvelle fois contre le béton où elle y rebondit quelque peu, toujours autant surprise de ses actes elle restait la bouche entrouverte. Elle sentit enfin les lèvres de Duncan qu'elle n'avait à proprement dit, jamais eu la réelle occasion de goûter – peut être à l'hôpital – et encore cela avait été un court échange avant la tornade. Elle n'en revenait pas du mouvement précipité qu'il venait de faire jusqu'à elle, ayant alors besoin d'un retour en arrière, elle embobina la bobine sur elle pour la remettre à quelques secondes près. Nan, avant de finir prendre possession de ses lèvres au goût si fruité, il avait émit un petit soupir insignifiant ou pas, elle avait eu ses yeux sur les pupilles du jeune homme à chercher le faux du vrai et n'avait pas bougé du mur. Elle vit alors sa jambe gauche prendre son élan et appui sur le sol, puis la deuxième s'élançant presque en même temps en la direction de Panamee, il n'eut qu'à faire exactement trois pas avant de se retrouver face à elle. Puis, il l'avait repoussé d'un geste du bras ou même d'un regard contre le mur en papier peint, sa peau fouetta alors les motifs de son couloir où elle y rebondit doucement, alors que n'ayant pas le temps de dire « Aïe », il continua son acte de barbarie. Elle le contemplait s'approcher de ses lèvres jusqu'au moment où il déposa les siennes en juxtaposition avec sa bouche, elle fronça les sourcils en ayant soudainement eu envie de pleurer tellement elle avait attendu ce moment. Suite au passage de l'hôpital, la jeune femme n'avait eu de visions de Duncan qu'en rêve où il venait la dérober comme il le faisait présentement, elle avait dû attendre deux semaines avant de le voir réapparaître pour ses maux de tête. Contrairement au jeune homme, elle ne pouvait se permettre de batifoler pour oublier ses douleurs, il y avait son fils dans l'histoire, alors quelque part elle avait fait elle aussi une sorte de carême d'abstinence sexuel. Ainsi donc, elle fronçait les sourcils avec cet air triste qui n'était autre que la souffrance de l'attente, elle avait tellement réclamé cette chose qu'à présent qu'elle l'avait, elle en avait dû mal à y croire et n'avait fait que de brouiller ces cils pour lui montrer à quel point elle était heureuse de son geste. L'embrassade s'enflamma volontairement, tout d'abord avec la position initiale des bras de Duncan qui avait repris leur territoire sur le corps de la jeune mère, elle sentait ses mains baladeuses le long de son corps dénudé alors que l'une des siennes s'aventurait sur le visage du garçon. Elle lui caressait la nuque sensuellement alors que son autre main libre avait grimpé le long de son torse pour s'y agripper et ne pas s'en défaire, elle le vit intensifier le baiser en resserrant encore plus l'étreinte des deux têtes qui se collaient – fronçant toujours les sourcils – les yeux clos elle frémissait de plaisir au goût appétissant qu'avait les lèvres de ce dernier. Elle plaquait à présent sa main contre la tête du jeune homme en l'embrassant autant langoureusement que fougueusement, elle ne voulut pas se séparer de cet endroit (de ce nuage), elle lui attrapa le cou en l'attirant encore plus vers elle. Ils en avaient eu envie. Et à ce moment précis rien n'aurait pu les arrêter, ni même la foudre, ni même le défi, ni même Dieu. Elle avait voulu le griffer sur tout le long du dos, le marquer à jamais, elle voulait lui susurrer à quel point elle serait d'accord pour remettre l'abstinence à demain tellement elle le voulait et tout de suite, elle voulait simplement sa personne. Panamee avait son corps collé à celui du jeune homme, les deux personnes plaquées contre le mur à s'embrasser violemment comme s'ils eurent découverts les joies de la sexualité, elle avait mordillé la lèvre de ce dernier au passage en s'embrasant dans ce décor de sauvagerie. Ils stoppèrent un moment le baiser en reculant uniquement leurs bouches des visages, elle sentait encore le souffle chaud de Duncan qu'elle voulait voler encore et encore, les yeux dans les yeux ils se dessinaient du regard. Dans un souffle court et avec ce sourire ravissant sur le creux de sa face, elle lui lança à la volée des phrases répétitifs : celles du fantasme d'un homme où une jeune femme se serait jetée sur lui sans autorisation, et durant son mois d'abstinence. Oui, elle savait jouer des mots pour se faire elle même succomber – c'était vilain, elle ne souhaitait pas perdre le fil du sérieux – et pourtant en la présence de cet homme, elle en perdait totalement sa raison. Elle était collé à lui alors que son corps chaud se mêlait au torse brûlant, elle descendit sa main le long de son dos et l'arrêta au niveau de ses reins, prenant le soin de laisser l'autre au chaud, sous la nuque de son visage.

PANAMEE « Et moi qui t'arrachas la chemise que tu n'as pas, et toi me disant : non non arrêtes je suis sérieux Panamee, je ne te veux pas. », elle marqua une pause dans un silence où elle marquait son sourire taquin en coin, ses étincelles étouffantes et étincelantes pénétrant dans le bleu de Duncan. « Je te dis, oh si prend moi. » avait elle dit en murmurant à voix basse, répétant chaque mot d'un rêve non réalisé mais qu'ils s'étaient construits sous le signe de l'espièglerie.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: Apprenons à nous connaitre... Episode 1 #Panamee&Duncan

Revenir en haut Aller en bas
 

Apprenons à nous connaitre... Episode 1 #Panamee&Duncan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Apple Road & Lemon Street-