AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 You're my life | ft. Gavin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: You're my life | ft. Gavin Sam 7 Nov 2009 - 22:01

You're my life


Heaven Stevens & Gavin J. Everton



    Il y avait des jours où mieux valait rester chez soi, enfermé, à ne rien faire, voir personne… Bref hiberner en quelque sorte. Et ces deux dernières semaines, c’est ce qu’aurait du faire Heaven. Ignorez le monde qui l’entoure, ses voisins et amis, ainsi que son copain. Ca lui aurait sans doute évité engueulades et désillusions. Ca lui aurait épargnez cette scène à laquelle elle avait assisté au Baptist Hospital. Cette scène où elle avait vu Duncan embrasser une belle brune… Panamee, c’était son prénom. Une habitante d’Ocean Grove, un chirurgien, et visiblement la nouvelle femme de qui son copain était dingue. Génial… La belle vie hein ?
    Alors depuis, la jeune Stevens sortait rarement. Seulement pour aller au boulot… Elle se trouvait pitoyable. Etant la première à dire que déprimer pour un mec était inutile, elle ne se reconnaissait pas dans son comportement. Ouais il l’avait trompé, ne serait-ce que d’un baiser, et oui elle ne s’en remettait. Ou du moins difficilement. Elle ne voulait pas lui parler, encore moins le voir… Ses coups de fil, elle les ignorait, ses messages, elle les supprimait. Seulement ce qu’elle ne pouvait effacer, c’était ses putains d’images dans sa tête, où elle le voyait embrasser une autre femme. Ils en avaient bavé pour être ensemble, pour faire face à leur foutus sentiments, à vaincre leurs peurs… Et maintenant ?! Il allait voir ailleurs ! Ca la foutait hors d’elle. Ils étaient toujours ensemble, mais elle ne donnait plus de signe de vie… Et elle ne savait absolument pas où cela les mènerait.

    Aujourd’hui était un jour comme un autre. Déprimant. Les volets fermés, des traces de poudre blanche sur la table basse, c’était la seule chose qu’on distinguait plus ou moins… Même la bouteille de vodka passait inaperçu. Heaven était allongé dans son canapé, une couverture la recouvrant jusqu’au cou. Un mal de crâne insupportable l’avait prit il y a de cela dix minutes. Après son troisième rail. Il lui en fallait peu pour totalement retomber dedans… Ca faisait bien un mois qu’elle n’avait pas retouché à cette merde. Et même avant, ce n’était qu’occasionnel. Elle se rendait compte de son addiction, même si ce n’était qu’une fois toutes les deux semaines. Elle en avait besoin. Mais quand ça allait pas… C’était pire que ça. Ca devenait vital. Et là, son véritable problème était de savoir comment elle allait faire pour cacher son état ou sa dépendance aux autres habitants d’Ocean Grove, et encore plus à Duncan. Parce que tout le monde épie tout le monde… Ca en devient flippant. La moindre chose de travers et les pires rumeurs circulent. Une sonnerie stridente vint la sortir de son état catatonique. Merde son téléphone. Où il était ?! Heaven se releva, hurlant tout en appliquant ses mains sur ses temps, tellement la douleur était intense. Elle trouva finalement le téléphone sous la couverture, et décrocha, froide.

      HEAVEN : Allo ?! … Oui c’est bien moi. […] Maintenant ?! C’est que… C’est bon, je passerais. Oui, au revoir.

    Un colis venait d’arriver. Encore des affaires de sa mère qui arrivait. Fallait qu’elle se bouge… Mais la flemme. Elle en avait marre de voir cette maison vide. Sa mère toujours barrée à droite, à gauche pour affaires, son beau-père pareil… Et se demie sœur vagabondant Dieu sait où. Au final elle passait pour la personne la plus stable et normale de cette putain de famille. Alors qu’en réalité… C’était tout le contraire. La jeune Stevens alla, non sans difficulté, jusqu’au premier étage. Allant jusqu’à sa chambre, elle trouva son vieux jean taille basse, qu’elle enfila, tout comme son pull blanc qu’elle avait acheté l’année dernière, juste avant de partir pour Miami.
    Ses Ray Ban sur le nez, Heaven arpentait Apple Road, de mauvaise humeur. Même avec ses lunettes, la lumière l’aveuglait. Beaucoup trop intense pour un mois de novembre. La belle brune se stoppa soudainement. Relevant finalement ses lunettes sur sa tête, elle fixa la personne qui n’était qu’à quelques mètres d’elle, sur le trottoir. Elle ne le connaissait que trop bien. Un visage angélique, un sourire espiègle et un regard malicieux. Son cœur s’emballa, son cerveau chauffait et tout un tas d’émotions l’envahirent. Juste comme ça, d’un seule coup, toutes plus contraires les unes que les autres.

      HEAVEN : Gavin… murmura-t-elle à voix basse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: You're my life | ft. Gavin Sam 7 Nov 2009 - 22:53

    Quand Gavin entreprit d’observer le reste du quartier par l’une des fenêtres principale, il devait être cinq heures de l’après midi. Le soleil était déjà bien haut dans le ciel, donnant au quartier une allure de paradis terrestre. A cette vu, le jeune homme ne pouvait pas regretter d’avoir emménagé ici, car c’était tout de même bien plus agréable que le trafic autoroutier qui lui servait de paysage à New York. Ce soir là il commençait le travail à vingt heures, il avait ainsi un peu de temps devant lui avant d’aller passer sa soirée à préparer ses cocktails. Il déposa alors le verre de jus d’orange à moitié entamé sur le comptoir de la cuisine avant d’aller jusqu'à sa salle de bain personnelle , histoire de ce regarder dans le miroir. Les cheveux si bien décoiffé, il scruta un instant son visage pour finalement constater qu’il n’avait pas grand-chose à faire. Vêtu d’un jean couleur brut, et d’un t-shirt bleu, il enfila sa paire de basket. La veille il avait laissé sa tenue de boulot sur place, ce qui expliquait alors le fait qu’il n’est pas à ce changé avant de partir. Il redescendit au rez de chaussé, passa sa tête dans le salon pour vérifié qu’il n’a pas laissé de fenêtre ouverte. Il enfile sa veste en cuir, ses lunettes de soleil, glisse son Blackberry dans la poche du blouson et tout en sifflotant commence à ouvrir sa porte d’entrée. Une fois sa belle maison fermée à clef , il descendit la petite allée juste devant la porte , qui permettait de garder en forme le superbe gazon planter autour. Il ouvrit alors son garage, laissant la lumière entrer et faisant ainsi brillé sa belle Harley Davidson rouge. Gavin n’était jamais aussi heureux que lorsqu’il contempler son petit trésor.

      GAVIN : Aller ma belle , je t'amène faire un petit tour en ville, je suis sur que tu vas adorer.


    Entrant dans le garage, il glisse les clefs dans le contact et fait ronronner sa raison de vivre. Ce simple son l’aide toujours à aller mieux, à ce sentir invincible. Il part alors à la recherche de son casque sans ce souvenir de l’endroit ou il avait bien pus le posé la veille quand il sentit qu’on l’observait. Il se tourna vers l’entrée du garage et vit qu’une jeune femme l’observait. Mais ce n’était pas n’importe quelle jeune femme. Celle là il l’aurait reconnu entre mille, ce visage même cacher par les lunettes de soleil, ses cheveux, ce corps …Il le savait, elle le regardait incrédule, et des milliers de questions devaient se bousculés dans sa tête. A l’intérieur de lui il soupira, fit les deux pas qui le séparait de la moto et arrêta le contact plongeant la pièce dans un silence total.

      GAVIN : Salut Heaven ...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: You're my life | ft. Gavin Dim 8 Nov 2009 - 0:27

      GAVIN : Salut Heaven…

    La belle brune resta plantée là. Sur le trottoir, à le regarder. Avec cette lumière aveuglante, elle se sentait de plus en plus mal. Son mal de crâne ne serait pas prêt de partir. Et puis… Qu’est ce qu’il foutait là ?! Enfin, aux dernières nouvelles il était censé habiter New York. Cette ville qu’elle avait quittée il y a de cela quelques mois maintenant. Pas mal de questions se bousculaient dans sa tête… Et elle n’arrivait pas à déterminer si la venue du jeune Everton était réellement une bonne chose ou non.
    Enfin… C’était assez le bordel dans sa vie non ? Alors oui, elle aimait réellement Gavin. Il était tout pour elle… Son meilleur ami, un amant, un conseiller, un fouteur de merde, un ennemi, et sans doute l’homme de sa vie… Mais il lui apportait pas mal de problèmes, tout comme elle-même, lui en apportait.
    La belle brune s’avança, toujours aussi sonnée, elle avait l’impression de rêver. Une fois devant son vieil ami, elle leva doucement la main, avant de la poser sur sa joue, et de la faire glisser lentement. Ce n’était pas un mirage, ni une hallucination due à la cocaïne qu’elle venait d’ingurgiter. Il était bel et bien là, et semblait être installé à Ocean Grove. Seulement, Heaven ne comprenait pas le pourquoi du comment. Mais sans réellement réfléchir, elle l’enlaça, glissant sa tête dans le coup du jeune homme, respirant profondément, cette odeur, son odeur, qui lui avait tellement manqué.

      HEAVEN : Tu m’as manqué, murmura-t-elle.

    Se reculant soudainement, elle le regarda alors de la tête aux pieds. Il n’avait pas tellement changé. Elle avait l’impression de l’avoir quitté qu’hier. Ce regard pétillant qu’elle aimait tant n’avait fait que s’intensifier, ce corps qu’elle connaissait par cœur pour l’avoir parcouru des nuits entières, ce sourire à se damner… Tout chez lui, lui avait manqué. Et pourtant, elle n’arrivait pas à totalement se réjouir de sa venue. Pourquoi ne lui avait-il rien dit ?! Elle était prise au dépourvu, et elle détestait ça. Sa venue aurait des conséquences sur pas mal de choses, elle le savait… Et ça la faisait flipper. Sans savoir vraiment pourquoi.

      HEAVEN : Depuis quand tu es là ? Et… enfin, pourquoi t’as rien dit ?

    Sa précédente accolade avait laissé place à des paroles plus froides, avec une once de reproches. Oui elle lui en voulait qu’il n’est rien dit. Elle lui en voulait de débarquer dans sa ville sans rien dire. Elle lui en voulait… sans savoir pourquoi. C’était son meilleur ami, et elle n’était pas foutue d’être heureuse. Lorsque Gavin était dans les parages, la jeune Stevens se révélait nettement plus garce qu’en temps normal. Elle jouait et elle manipulait. Elle faisait la conne, elle provoquait, et elle blessait… Et ils s’amusaient comme des gamins. Pendant des années ils s’étaient amusés avec leurs conquêtes respectives, en se rendant jaloux mutuellement… S’en suivait engueulades, avec de se réconcilier la plupart du temps au lit… Heaven étai persuadée qu’en venant ici, tout ça serait du passé, même si elle ne l’avait pas franchement décidé, elle l’avait accepté. Mais en le revoyant, elle avait la sensation que tout serait comme avant, et qu’elle n’aurait le contrôle de rien. Et voilà, qu’une fois de plus, elle réfléchissait trop. Portant ses mains sur ses tempes, elle se massa légèrement, comme si ça allait faire passer son mal de crâne…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: You're my life | ft. Gavin Dim 8 Nov 2009 - 16:55

    Ce n’était pas la première fois que Gavin mettait les pieds à Ocean Grove. Quelques années auparavant il était déjà venu faire un tour avec Heaven, ils se souvenaient très bien de ce séjour et des moments que les deux amis avaient passé à Miami.

      Deux ans auparavant ; Miami – Boîte de nuit
      Il était installé tranquillement au bar , entamant son second verre de vodka de la soirée. Il ne voulait pas être bourré , du moins pas ce soir. C’était le dernier soir qu’ils passaient à Miami , et il ne voulait pas oublier tout ce qu’il ferrait de sa soirée. Une fille vint s’installer à côté de lui, il la regarda de haut en bas et devina rapidement qu’il devait s’agir d’un mannequin, grande blonde extrémement bien maquillé et très bien habillée. Par contre elle était aussi mince qu’un fil de fer, quelque chose qui n’attirait pas trop le jeune homme en général. Elle lui fit un sourire charmeur lui demandant son nom, et s’il était nouveau dans le coin. C’était inévitable, elle commençait à le draguer. Il n’était vraiment pas d’humeur à draguer ce soir, ni même à flirter et cette fille ne voulait pas le lâcher, elle l’avait apparemment pris pour victime ce soir. Alors qu’elle commençait un récit sur la nouvelle collection de l’été, Gavin balaya discrètement la salle du regard à la recherche de quelque chose, ou plutôt de quelqu’un. Enfin il la trouva, une jeune femme brune dansait en milieu de piste, avec un grand mec qui semblait être un sportif. Elle portait un simple jean avec un bustier blanc, qui faisait ressortir sa couleur de peau, et elle avait remonté ses cheveux en queue de cheval très haute. A la façon que les deux personnes avaient de dansait, Gavin seras son poing. Il ne pouvait rien dire, il ne pouvait rien faire. Après tout il n’avait aucun droit sur Heaven, et ne pouvait pas l’empêcher de danser ainsi avec qui bon lui semble, même si il aurait préféré que ce soit lui, même si il aurait préféré que ce soit autrement. Il la contempla un instant, à chaque fois qu’il la regardait faire et qu’elle ne le voyait pas il en profiter pour la contempler, ancré en lui le plus d’image d’elle possible, juste au cas où … Deux doigts vinrent troubler son champ de vision, et il se tourna vers la blonde qui lui souriait niaisement. Comme si il allait la ramener avec lui … Au bout d’une bonne demi-heure il arriva à se débarrasser de la fille, ayant vus Heaven s’éclipsé avec le sportif il décida de rentrer. Oui, Gavin Everton était prêt à rentrer chez lui alors qu’il n’était pas bourré, et pas accompagné. Quelque chose de plutôt inhabituel, il avait le moral à zéro. Lui qui pensait pouvoir passer la soirée avec sa meilleure amie, il c’était fait bien des illusions … A peine fut-il sortit du bâtiment, qu’il entendit quelqu’un crié. Pas le genre de cris que l’on fait pour s’amuser ou même pour rien parce qu’on est énervé. Non, un cri de détresse, et il pensait savoir de qui il s’agissait. Alors il commença à courir, pour arriver dans l’arrière cour de la boîte. La chose qu’il vit le mis en colère, ils étaient là tout les deux. Le mec la coincé à présent contre le mur, elle essayait de le faire partir alors qu’il embrassait toute les parcelles de son corps. Gavin était jaloux de toutes les conquêtes d’Heaven, il était jaloux de toutes les personnes qui pouvaient toucher son corps ne pouvant supporter cette image dans sa tête. Mais là, c’était pire que tout, il avait était jaloux du mec en question, mais là il la maltraité et ce n’était pas faisable, ni même imaginable. Alors qu’il c’était arrêter devant la scène, les pleures de la jeune femme le réveilla. Il donna un bon gauche au mec, si fort qu’il fut obliger de lâcher Heaven qui par reflexe ce plaça directement derrière Gavin. Mais apparemment ce n’était pas assez, le sportif c’était relever et ne semblait pas apprécier de s’être fait taper dessus, il fonça sur Gavin prêt à frapper mais Gavin l’évitât, lui redonna un coup de poing et quand le mec fut à terre lui donna un coup de pied. On peu dire que le sportif était en bien piteux état, il releva les yeux vers Gavin tout en épongeant le sang qui coulait à présent de son nez et le jeune Everton lui lança un regard noir. L’autre ne demanda plus rien, et partit en courant. Attendant qu’il soit hors de vue, Gavin se tourna vers Heaven qui fut en un seul mouvement dans ses bras. Elle sanglotait encore, tandis qu’il lui caressait amoureusement les cheveux la consolant. Un instant leurs regards se croisèrent, et en peu de temps leurs lèvres se rejoignirent ne pouvant résister à la tentation, ne supportant plus d’être séparés.



    A présent ils étaient face à face dans le garage du barman. Il la regardait, elle était là face à lui baignée dans la lumière du soleil. Elle n’avait pas changé, il remarqua qu’elle avait un peu maigrit mais elle était exactement comme dans ses rêves. Ce n’est pas comme si il ne l’avait pas vu depuis des années, mais six mois c’était déjà beaucoup trop pour lui, pour eux. Elle ne devait pas s’attendre à le voir là, et pour cause : il ne l’avait pas prévenu de son arrivée. Alors qu’il était loin de s’attendre à sa, elle avança vers lui lentement, il ne pouvait savoir si elle le regardait ou pas son regard merveilleux cacher derrière ses lunettes de soleil. Alors elle leva doucement sa main pour la poser sur la joue de Gavin. A ce contact, tout ses sens se mirent en éveil, cette peau qu’il lui avait tant manquait … Il ferma les yeux pour savourer ce moment de tendresse avec la jeune femme qui était celle de ses rêves. Il sentit qu’elle laissait glisser sa main jusqu'à son torse et là elle eu un moment d’hésitation. Il ouvrit les yeux, la regardant … Après ce petit moment de pause, elle l’enlaça calant sa tête dans le coup du jeune homme. Trop heureux de pouvoir enfin la serer dans ses bras il la resserra contre lui. Il avait enfin l’impression d’être entier, de ne plus être qu’une âme errant sans peine et comme à chaque fois avec Heaven il se sentait plus fort.


      HEAVEN : Tu m’as manqué, murmura-t-elle.


    Il laissa sa tête aller dans ses cheveux respirant ce parfum qui lui était propre, ce parfum qui lui avait tant manqué pendant six mois. Elle lui avait manqué aussi, à un point qu’il était sur qu’elle ne pouvait pas l’imaginer une seconde. C’était comme si le jour de son départ, il avait perdu une part de lui-même. Quand elle relâcha leurs étreinte il se sentit perdu, il aurait préféré rester ainsi pendant des heures, quand il l’avait dans ses bras le monde extérieur ne comptait plus.

      HEAVEN : Depuis quand tu es là ? Et… enfin, pourquoi t’as rien dit ?


    Elle l’avait regardé un instant avant de poser cette question. Une question à laquelle il c’était attendu à partir du moment où il l’avait reconnu à l’entrée de son garage. Il savait qu’elle n’allait pas apprécier le fait qu’il lui a caché son arrivé à Ocean Grove , c’était tout à fait normal. D’autant plus , elle ne parlait plus avec cette vois émotive et chaleureuse qu’elle avait auparavant mais plus avec de la froideur, de la colère naissante …

      GAVIN : Je suis ici depuis quasiment deux semaines …


    Honteux attendant sa réaction il baissa les yeux. Gavin ne baissait que rarement les yeux , ne ce laissant jamais faire, n’aimant pas être dominé par qui que ce soit. Mais là il ne pouvait faire autrement , car il allait la faire souffrir et il n’aimait pas sa ... Si il n’avait pas cherché à la contacter à lui dire qu’il était là , c’était pour qu’elle vive heureuse. Il l’avait vu le premier jour de son arrivée en compagnie d’un mec qu’il ne connaissait pas. Toujours est-il qu’il l’avait vu sourire , il l’avait vu heureuse et il ne pouvait pas lui enlever sa. A chaque fois c’était les mêmes choses , il lui apportait que du mal et n’arrivais pas à ce détacher d’elle. Il ne pouvait pas lui infligé sa une fois de plus . Elle était heureuse et c’était tout ce qui compter , même si il allait la perdre …

      GAVIN : J’ai eu pas mal de choses à régler , tu sais les papiers de la maison, trouver un boulot , tout aménager… Et puis je ne savais pas ou tu habitais , je ne voulais pas te dérangé …


    En mensonges et en manipulation il était un maitre , mais pas quand il s’agissait d’Heaven. Et là il le savait, il ne se débrouillait pas comme il le fallait, loin de là …
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: You're my life | ft. Gavin Dim 8 Nov 2009 - 23:57

    [Désolée, c'est vraiment pas terriblement, je me rattraperai au prochain post <3]

      GAVIN : Je suis ici depuis quasiment deux semaines …

    Heaven était en train d’halluciner. Son putain de meilleur ami était à Miami depuis deux longues semaines et il ne lui avait rien dit ! Les retrouvailles s’annonçaient explosives.

      HEAVEN : Deux semaines ?! tu sais si tu veux pas m’voir, Ocean Grove, c’est pas le bon quartier !

    Ca y est, en un rien de temps, il l’avait foutu hors d’elle. Manquait plus que ça. Son meilleur ami en ville, et il ne cherchait pas à la voir, ou ne serait-ce qu’à la prévenir. Elle lui en voulait encore un peu plus. Parce que ça faisait deux foutus semaines qu’elle aurait encore eu plus besoin de lui. Parce que ça faisait environ deux semaines que dans sa vie c’était le bordel le plus total. Parce que ça faisait deux semaines, où les seules sorties qu’elle faisait, c’était pour aller au Blue Lagoon Bar, où elle bossait, et pour aller voir son dealer. Alors oui, elle lui en voulait de ne pas avoir été là. Elle le vit baisser les yeux, son cœur se serra. Gavin avait une fierté énorme, mais elle savait qu’avec elle, il était différent… Et ça la touchait malgré elle de le voir ainsi.

      GAVIN : J’ai eu pas mal de choses à régler , tu sais les papiers de la maison, trouver un boulot , tout aménager… Et puis je ne savais pas ou tu habitais , je ne voulais pas te dérangé …

      HEAVEN : Tu te fous de ma gueule Gavin ?

    Elle ne croyait pas. C’était plus fort qu’elle, elle n’arrivait tout bonnement pas à le croire. Certes il avait sans doute eu tout un tas de choses à régler, mais qu’il ne lui dise pas qu’il n’avait pas trouver de temps pour la voir, ou la pire des conneries, qu’il ne savait pas où elle habitait. Gavin faisait parti de ces gens, tout comme la belle brune, qui, dès qu’ils voulaient quelque chose, l’obtenaient. Alors si elle avait voulu son adresse, il l’aurait trouvé. Comme à cette époque où Heaven était sorti avec la star du football du lycée. Pas longtemps… Seulement deux mois. Mais il l’avait prise pour une conne, il était allé voir ailleurs. Elle aussi soit dit-en passant, mais sa fierté en avait prit un coup lorsqu’une bonne partie du lycée fut au courant. Alors Gavin l’avait suivi, jusqu’à chez lui après un entraînement… Et l’avait frappé, jusqu’à ce qu’il ne se relève plus. Evidemment, le jeune Everton avait eu des problèmes, mais ce jour là, c’est Heaven qui l’en avait sorti en faisant appel aux relations de sa mère. Le directeur l’avait fermé, et ça c’était bien fini. Enfin, sauf pour Tyler, l’abruti avec qui la jeune femme était sorti.

      HEAVEN : Tu sais aussi bien que moi, que quand tu veux quelque chose tu l’as ! Alors dis moi plutôt, la vraie raison de ta « non manifestation » ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: You're my life | ft. Gavin Lun 9 Nov 2009 - 0:34

    Deux mars deux mille quatre.
    « Heaven attends ! »
    Il était simplement vêtu de son bas de pyjama et courait dans la ville de new York. La plupart des gens sur son passage tournèrent le regard, l’observant comme si il était fou de courir à moitié nu par ce temps. Mais Gavin ne semblait pas faire attention à cela, a vrai dire il s’en fichait royalement ! Il arriva enfin à la hauteur de la jeune femme, attrapa son bras et la tourna vers lui. Alors il vit à quel point il était mauvais pour elle de le connaître, il ne pouvait pas faire partit de sa vie car elle souffrait bien trop à cause de lui. Les yeux rougis par les larmes elle dégage rapidement son bras de la main du jeune homme, ce dernier n’ayant pas trop forcé pour ne pas lui faire mal. « Moi qui croyais que tu changeais Gavin … Mais je me trompe, je me fais des illusions et à chaque fois je rêve pour finalement retombé, et de trop haut ! » Elle lève les yeux au ciel, Gavin la regarde et soupire. « C’est pas comme si on étaient engagés l’un et l’autre Heaven … » Tandis qu’elle faisait tous ses efforts pour ne pas pleurer, lui paraissait calme et posé. « C’est juste une fille de l’université … » Et c’était bien sa le problème, c’était juste une fille. Une fille avec qui il avait passé la nuit comme souvent. A son réveil elle était toujours endormie, alors il avait décidé de prendre une bonne douche froide histoire de se réveiller. Quel ne fut sa surprise lorsqu’il découvrit Heaven sortir en trombe de sa chambre, la blonde derrière elle regardant Gavin sans comprendre. Lui avait tout compris évidement, et n’avais pas réfléchit longtemps avant d’essayer de la rattraper. « C’est toujours ‘ juste une fille ‘ Gavin, toujours … » Il n’en croyait pas ses oreilles, c’était bien elle qui lui parlait de sa, là maintenant ? Etait-elle jalouse du fait qu’il est passé la nuit avec une autre fille ? « Ecoute ce n’est pas parce qu’on à coucher ensemble le mois derniers que je vais m’abstenir de coucher avec d’autres fille. Tu es ma première fois et sa, sa ne peu rien changer mais la vie continu ce n’est pas comme si on sortait ensembles ! » Mais presque …


    Sa avait était leurs première dispute , celle qui avait laisser place ensuite aux choses compliquée. Sa l’était déjà avant mais après qu’il ai passer leurs première nuit ensembles les choses avaient empirés. Non seulement cela avait semer le doute dans leurs tête mais leurs corps ayant gouter au plaisir charnelle , s’aimantaient à présent ne voulant rien d’autre que le corps de l’autre. Oui cela faisait deux semaine qu’il était à Ocean Grove. Et même si il essayait de ce persuader du contraire il était en partit là pour revoir Heaven . Il avait passé les six derniers mois les plus longs de sa vie , et elle n’avait pas était là pour lui. C’est d’ailleurs en partit pour cela qu’il n’avait plus trouvé la force de ce battre contre sa vie New Yorkaise. La maison de son père n’était qu’un prétexte il devait se rendre à l’évidence, depuis le début il ne pensait qu’a elle.

      HEAVEN : Deux semaines ?! Tu sais si tu veux pas m’voir, Ocean Grove, c’est pas le bon quartier !


    Elle était en colère, au plus haut point d’ailleurs. Mais lui aussi l’était, après tout alors que lui laissait sa vie mourir après le départ de la belle Stevens, elle avait bien réussit à refaire sa vie. Il mourrait que d’une chose, lui balançait à la figure a quel point il n’arrivait pas à survivre après son départ. Mais il ne le ferait pas, parce que cela ramènerais à dire qu’il n’était rien sans elle et il ne pouvait pas se permettre de faire sa. Il avait sa fierté, et mieux valait que ses choses là restent cachés à l’intérieur.


      HEAVEN : Tu te fous de ma gueule Gavin ? Tu sais aussi bien que moi, que quand tu veux quelque chose tu l’as ! Alors dis moi plutôt, la vraie raison de ta « non manifestation » ?


    Non , il ne pouvait pas lui mentir. Elle le connaissait si bien , il était têtu. Ayant une idée en tête il ne pouvait penser à autre chose jusqu'à ce qu’il applique son idée. Jamais il ne baissait les bras et obtenait tout ce dont il avait besoin . Autant dire qu’il avait trouvé ou elle habitait il savait même ou elle travaillait, il savait aussi son numéro de téléphone bien entendu. Elle le regardait durement attendant des explications cohérentes. Il sentait la colère monter en lui , elle arrivait si facilement à ce manifester … Ses derniers temps surtout il n’avait pas de difficulté à s’énerver.

      GAVIN : Oh s’il te plait Heaven comme si c’était dur pour toi de vivre sans moi ici !

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: You're my life | ft. Gavin Mar 10 Nov 2009 - 13:47

    F l a s h b a c k
    Quinze juillet deux mille huit.

    Heaven était accoudée sur le bar de la cuisine, de son meilleur ami, qui la séparait du salon, fixant Gavin, qui était aux fourneaux. Il faisait la gueule. Il faisait la même tête depuis un mois. Depuis que la belle brune lui avait clairement dit qu’elle avait couché avec son frère après le bal de promo. Pas très classe certes, mais il aurait fini par l’apprendre un jour ou l’autre. Et aussi pervers cela soit-il, ça l’avait amusé de le faire savoir à Gavin. Une garce, une vraie, et pourtant elle aurait fait n’importe quoi pour le beau gosse qui lui préparait à manger. « Arrête de faire la gueule », lança-t-elle en ne cessant de le fixer. « J’fais pas la gueule », il avait la tête baissé, dans ses petits plats, comme si sa vie en dépendait. « tu m’en diras tant… » rajouta-t-elle d’un ton las alors que Gavin releva brusquement la tête. « Putain mais t’as couché avec mon frère ! ». La jeune femme leva les yeux au ciel, exaspérée, mais néanmoins soulagée qu’il ouvre enfin la bouche. « Parmi tant d’autres oui. Et alors ?! Tu sais que je m’en fous ! ». Gavin laissa tomber ses ingrédients, se rinça les mains, et vint se poster face à la jeune femme. « Et c’est à moi que tu reproches de coucher avec les belles filles que je croise ?! Tu l’as fait parce que tu savais que ça me blesserait ! » Heaven marcha alors jusqu’au canapé, pour s’y asseoir, tandis que son meilleur ami la suivait, légèrement énervé. Elle soupira. « Peut être bien que c’est pour ça que je l’ai fait. Peut être que je l’ai fait pour que t’ouvres les yeux deux secondes, ou alors que tu saches ce que je ressens quand je te vois avec une fille différente toutes les semaines. » Il vint s’asseoir à côté d’elle, alors qu’elle fixait le mur face à elle, sans bouger. Ils avaient toujours la même discussion, toujours les mêmes engueulades. Ils étaient jaloux des relations de l’autre, ils se faisaient du mal par n’importe quelle manière, l’un comme l’autre, mais ils revenaient toujours. Ils étaient cons, ils le savaient. Mais ils savaient aussi qu’ils étaient meilleurs amis, et qu’ils ne seraient jamais réellement ensemble. « Heaven ? » Elle soupira, et lâcha un « quoi ?! » avant de tourner la tête, vers son meilleur ami. Avant même qu’elle est le temps de s’en rendre compte, il avait ses lèvres sur les siennes. Elle l’embrassa de plus belle, tout en s’installant à califourchon sur lui. Toujours les mêmes engueulades. Toujours la même fin.
    __________________________


    Suite à ça, Gavin avait fini par lui demander si elle avait de nouveau fini dans le même lit que son frère. Il y avait un mois de cela, lorsqu’elle lui avait avoué ce qu’elle avait fait, elle l’avait mis au courant, par la même occasion de son envie de récupérer les nightclubs de son frère, qui étaient en faillite. Une chose que la jeune Stevens aimait autant que le sexe, le fric. Ca lui faisait au moins un point commun avec sa mère, qui, sans difficultés, comme l’avait prévu sa jeune fille, avait racheté les deux clubs. Ils faisaient désormais un carton. Et Heaven n’avait pas eu besoin de recoucher avec le frère de son meilleur pour obtenir ce qu’elle désirait… Une véritable garce.

    Les deux jeunes gens commençaient tous les deux à s’énerver à perdre patience. Heaven ne supportait pas qu’il lui ait rien dit, et qu’il débarque à l’improviste. Elle détestait être prise de court. Quant à Gavin, il semblait lui reprocher… Sa nouvelle vie ?! C’est vrai que comme ça, Ocean Grove ressemblait au quartier parfait, sans histoires, avec des habitants aimables et serviables. Tout n’était qu’illusions. Sa vie n’était pas merveilleuse. Tout d’abord parce que Gavin était resté à New York, et qu’il était une partie d’elle. Ensuite parce qu’elle avait pensé pouvoir refaire sa vie ici, mais il fallait croire que les mecs n’étaient pas bien différents, et elle non plus.

      GAVIN : Oh s’il te plait Heaven comme si c’était dur pour toi de vivre sans moi ici !

    La réaction ne se fit pas attendre. Elle le gifla. Puis elle resta fixée sur lui, à attendre une réaction. Comment pouvait-il lui dire que ce n’était pas dur de vivre sans lui ici ?! Il n’en savait rien. Il ne savait rien de ce qui s’était passé dans sa vie depuis qu’elle avait quitté New York, ou presque. Il ne savait pas que ses dernières semaines, sa vie était d’un bordel des plus complets, et qu’il lui manquait atrocement.

      HEAVEN : Je te demande pardon ?! Elle était juste dégoutée par ce qu’il venait de dire. Comme s’il n’était pas important à ses yeux. Tu ne sais rien de ce qu’il s’est passé ici Gavin ! Rien du tout ! Alors ne vient pas me sortir que ce n’était pas dur !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: You're my life | ft. Gavin Mar 10 Nov 2009 - 20:11

    Gavin ne supportait tout simplement pas le fait que la jeune femme est refaite sa vie, sans lui. Après tout elle habitait une si belle maison, elle sortait avec ce type qu’il ne connaissait pas … Oui, elle avait refait sa vie et cela le rendais tellement … Triste ! Lui qui pensait qu’elle ne pourrait pas vivre sans lui, comme lui ne peu pas vivre sans elle. Et pourtant elle le faisait, vivre sans lui. Seulement si il n’était pas aussi aveuglé par la colère et la tristesse, ses deux foutus sentiments qu’il détestait par-dessus tout il verrait que la jeune femme ne vas pas au mieux de sa forme, il verrait qu’a ce moment même elle ne va pas bien et pas seulement à causse de son arrivé surprise à Ocean Grove. Et c’était toujours comme sa dans leurs disputes, ils reprochaient tellement de choses à l’autre sans se rendre compte que en fait cela est pire, que sa aggrave l’état dans lequel il est. Gavin à toujours cru qu’il ne pourrait vivre sans Heaven, et Heaven vivait sans lui. Après son départ de New York , le jeune homme avait entamé une belle dépression. L’alcool , la drogue , les courses , les filles … Voilà ce qu’avait était sa vie . Aussi étrange que cela puisse paraître il avait vu son frère essayer de lui faire entendre , lui proposant même de lui fournir un emploie dans un de ses night-clubs. Night-clubs qui faisaient à présent fortune grâce à la famille Stevens … Ce n’était pas la meilleure des choses à lui proposer car cela avait ravivé en lui la blessure que lui avait causé Heaven en lui apprenant qu’elle avait couché avec son propre frère. Pour lui il était déjà dur de l’imaginer avec les autres mecs , mais il ne pouvait pas lui dire trop fière de lui faire croire qu’il s’en fichait. Mais cette fois là il s’agissait de son frère , à la fois la seule personne qui avait vécu avec lui son enfance merdique mais aussi son pire ennemi. Pour lui sa avait était fatale , et bien qu’il fit croire à la belle Stevens qu’il avait oublié , il y repensait à chaque fois attendant la bonne occasion pour faire du mal à Kellen. Alors qu’il atteignait le plus haut point de sa colère , Heaven le gifla. A sa , il ne s’y attendait pas et restât surpris. Non pas qu’elle lui a fait mal , mais il ne l’avait vraiment pas vu venir. Lentement il posa sa main sur sa joue fraichement frappé , pas certain qu’elle venait réellement de le frapper puis la regarda surpris. Qu’est ce qu’elle pouvait lui reprocher ? Elle vivait sans lui bon sang , elle y arrivait … Alors il sembla comprendre … Elle ne voulait pas qu’il revienne pour ne pas gâcher sa parfaite petite vie. Mais alors elle prit la parole.

      HEAVEN : Je te demande pardon ?! Elle était juste dégoutée par ce qu’il venait de dire. Comme s’il n’était pas important à ses yeux. Tu ne sais rien de ce qu’il s’est passé ici Gavin ! Rien du tout ! Alors ne vient pas me sortir que ce n’était pas dur !


    Comment pouvait-il savoir ce qui ce passait à Ocean Grove alors qu’il était à New York , sans aucunes nouvelles ! Elle ne l’avait pas appelé une seule fois. A y repenser heureusement qu’elle ne l’avait pas fait sinon le jeune homme n’aurait jamais réussit à ce relevait et n’aurais pas arrêté ses conneries …

      GAVIN : Est-ce que tu m’as appelé ? Est-ce que tu à ressentit le besoin de me parler de tes problèmes ? Pas une seule fois Heaven , pas une seule fois en six mois je n’ai eu de tes nouvelles !

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: You're my life | ft. Gavin Mer 11 Nov 2009 - 0:57

    Les gens ayant connu et côtoyé les deux jeunes gens étaient d’accord sur deux choses. La première, ensemble, Gavin & Heaven étaient de véritables enfoirés. La seconde, ils étaient irrévocablement des âmes sœurs. Inutile d’essayer de les séparer. Ou encore de tout faire pour les embrouiller. Personne n’y arriverait. Ils étaient assez forts pour s’engueuler tout seul, mais une fois encore, ils finissaient par revenir l’un à l’autre… Seulement en quittant New York, la jeune Stevens avait changé la donne. Elle les avait séparés physiquement. Rien que ça, c’était énorme. Plus de tentation, plus de tromperie pour l’un et pour l’autre… Un manque énorme. Et un désir insatiable. En venant à Miami, elle n’avait pas voulu se poser de question, à savoir comment elle ferait sans lui, ou inversement. Si elle s’en était posée, elle ne serait jamais partie. Et ça, sa mère n’aurait vraiment pas apprécié. Enfin, peu importe, désormais la question ne se posai plus. Gavin était à Ocean Grove. Une fois de plus, ils étaient réunis. A croire que le destin cherchait réellement, toujours, à les réunir.
    Toujours dans la rue, devant le garage du jeune homme, ils offraient un spectacle plein de rebondissement aux habitants d’Ocean Grove, eux si friand de ragots et potins en tout genre. Sans qu’il ne s’y attende vraiment, Heaven gifla son meilleur ami. Une réaction non préméditée, elle était aussi surprise que lui. Seulement, lorsque c’était une réaction trop forte, elle ne se contrôlait pas, ça partait tout seul. Aussi douloureux soit-il pour la joue du jeune Everton, ainsi que pour la main de la belle brune d’ailleurs.

      GAVIN : Est-ce que tu m’as appelé ? Est-ce que tu à ressentit le besoin de me parler de tes problèmes ? Pas une seule fois Heaven , pas une seule fois en six mois je n’ai eu de tes nouvelles !

    Elle leva les yeux au ciel. Il était pas possible ! Non… En fait, ils étaient pareils. Elle ne l’avait appelé. Elle pensait qu’il le ferait. Pourquoi ne l’avait-elle pas fait ? Pour les mêmes raisons qu’il n’avait pas non plus prit son téléphone et composer son numéro. Ils étaient trop fiers. Tout comme ils savaient qu’à chaque fois, ils faisaient souffrir l’autre. Et pourtant, ils revenaient toujours l’un vers l’autre. C’était inévitable.

      HEAVEN : Non mais t’es gonflé de dire ça ! Non je ne t’ai pas appelé, et si j’ai ressenti le besoin de te parler ! Jours et nuits ! Et pourquoi je ne l’ai pas fait ?! Sans doute pour les mêmes raisons que toi Gavin ! Elle en avait marre de leurs engueulades, et pourtant il y avait toujours quelque chose pour que ça redémarre.

    La belle brune se massa une nouvelle fois les temps, elle avait l’impression d’avoir sa tête de coincer dans un étau. Et que toutes les cinq minutes, il se resserrait. Une horreur. Et ce soleil l’aveuglait. Si elle n’était pas certaine d’être humaine, elle aurait pu passer pour un vampire ou n’importe quelle connerie dans le genre, tellement la lumière du soleil la dérangeait à l’heure actuelle. Mais remettre ses lunettes n’aurait pas été des plus polis envers son meilleur ami.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: You're my life | ft. Gavin Mer 11 Nov 2009 - 1:49

      HEAVEN : Non mais t’es gonflé de dire ça ! Non je ne t’ai pas appelé, et si j’ai ressenti le besoin de te parler ! Jours et nuits ! Et pourquoi je ne l’ai pas fait ?! Sans doute pour les mêmes raisons que toi Gavin ! Elle en avait marre de leurs engueulades, et pourtant il y avait toujours quelque chose pour que ça redémarre.


    Gavin eu un moment de pause , l’observant faire. Elle se massait à présent les tempes et cela l’inquiétât un peu. Depuis le début il n’avait pas tellement fait attention à l’état physique de son amie et là il se rendait compte qu’elle ne semblait pas au mieux de sa forme. Il s’avança vers elle , plaçant sa main dans le bas des reins de la jeune femme il la poussa délicatement vers l’intérieur et regarda au dehors du garage. Il savait très bien ce qu’il allait lui dire et ne voulais pas que tu le quartier l’entende parler de cela , alors il ferma le garage après avoir observé si quelqu’un aurait pus les entendre parler jusqu'à présent. Quand il eu enfin fait cela il ce tourna vers Heaven , elle était si pale une fois sortie de la lumière. Ses yeux étaient entourés de poches noires , des cernes énormes et la pupille emplie de vaisseaux rouge …

      GAVIN : Qu’est ce qui t’est arrivé ?



    Là sa le frappait , c’était bien plus fort que la baffe précédente c’était plus dur à avaler et surtout à observer. A l’instant même , la dispute qu’ils venaient d’avoir et qui planait toujours dans l’air ne l’inquiétais plus , non c’était de la voir comme sa , elle avait replongée et sa ce n’était pas supportable encore moins que le reste . Il s’avança de nouveau vers elle , il hésitât un instant à la prendre dans ses bras …

      Vingt Sept Mars ; Deux mille six :
      Le réveil fut difficile , les lueurs du soleil ayant élu domicile sur son visage , Gavin se sentit obliger de se lever . N’ayant aucune notion du temps , il ce donnait à présent le courage maximum pour réussi à s’extirper du lit. C’est seulement à ce moment là qu’il sentit un corps chaud contre lui. Il l’écouta respirer et dans un petit sourire lui caressa tendrement son visage . La chose devenait évidente , il ne pouvait pas se lever car il risquait de la réveillée. Les raisons de sa présence ici n’étaient pas multiples et Gavin devinait déjà que sa devait être la même que les dix jours précédents. Elle avait décidé d’arrêter la drogue , elle voulait s’y tenir . Mais c’était dur , bien trop dur. A chaque fois qu’elle sentait monter en elle une crise de manque , elle venait chez lui. Aller savoir pourquoi mais au simple contact du jeune homme , Heaven devenait calme et surmontait un peu plus facilement sa pulsion … Elle semblait si fragile , si enfantine … Pas la jeune femme dur et froide que connaissait la plupart de leurs amis. Il pouvait rester ainsi à l’observer pendant des heures. S’assurant qu’elle dormait toujours il l’embrassa légèrement sur le front ...


    A ce moment précis elle n’était pas du tout dans un bon état, et Gavin se sentait à présent coupable de lui avoir infligé la douleur de son installation à Ocean Grove. Elle était là comme sa face à lui , et il ne savait pas quoi faire. Elle n’était pas en manque , elle avait consommé et ce n’était pas la première fois. La voir comme sa lui donnait encore plus envie de la toucher , de la réconforter , de la prendre dans ses bras.

      GAVIN : Je n’aurais jamais du te laisser partir seule …


    Des remords ? Oui c’était bien sa , là elle était comme sa à cause de lui. Dans sa tête , si elle avait repris sa ce n’était pas sa faute à elle mais bien la sienne à lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: You're my life | ft. Gavin Mer 11 Nov 2009 - 18:25

    Il y eut un gros blanc. Plus personne parlait. Heaven avait ses mains plaquées contre ses temps, elle allait exploser. Non pas à cause de leur dispute, mais à cause de son mal de crâne qui ne faisait qu’empirer. Elle sentit alors la main de Gavin se glissa jusque dans le creux de ses reins, la poussant à l’intérieur du garage. Elle n’émit aucune réflexion, elle se laissa faire. Rouvrant finalement les yeux et laissant tomber ses bras le long de son corps, elle vit Gavin fermer le garage. Puis il s’approcha d’elle, son regard plongé dans le sien. La jeune femme détourna les yeux. Il avait compris ce qui s’était passé. Du moins, il commençait à s’en douter. Une prise de coke régulière vous marquait forcément. Et c’est ce qui se passait avec Heaven.

      GAVIN : Qu’est ce qui t’est arrivé ?

    Elle n’avait pas prévu de lui parler directement de ses mauvaises habitudes. Que son ancienne addiction n’était pas si ancienne que ça, et qu’elle n’avait pas disparu. Parce que pour ça, elle aurait été forcée d’admettre que sa vie était un putain de bordel… Et elle allait devoir lui raconter ce qu’il s’était passé. Quoique se limiter à ses deux dernières semaines serait suffisant.
    En un instant, il comprit totalement. Et elle… Elle avait l’impression d’être faible. Heaven ne supportait pas que son meilleur ami la voit comme ça. Du moins qu’il se rende compte. Même s’il savait l’un comme l’autre qu’il avait toujours été un énorme soutien pour elle, lorsqu’elle voulait arrêter.

      HEAVEN : Je… J’ai replongé. Ca va pas si bien que ça ici.

    Elle avait galéré pour enfin être en couple avec Duncan Thomas… Et finalement, elle l’avait trompé avec son meilleur ami, Esteban. Ils couchaient ensemble depuis qu’ils se sont connus, et personne n’a jamais été au courant. Valait mieux pas… Puis la jeune Stevens avait fini par surprendre Duncan en train d’embrasser une autre femme. Et ça, ça l’avait blessé, plus que ce qu’elle n’aurait pensé. Alors elle l’avait plaqué, avant d’embrasser à pleine bouche Esteban pour lui montrer qu’il ne serait pas le seul à souffrir. Mais elle ne supportait pas cette situation…

      GAVIN : Je n’aurais jamais du te laisser partir seule …

    A ce moment là, Heaven ressentit de la culpabilité. Elle avait l’impression qu’il se sentait coupable de ce qui lui était arrivé, ou du fait qu’elle soit retombée dedans. Elle s’avança un peu plus jusqu’à lui, glissant sa main contre sa joue, toute trace de colère évanouie. Cherchant son regard, elle sourit faiblement.

      HEAVEN : Eh… C’est hors de question que tu te sentes responsable de quoique se soit. J’ai fait une connerie, je le sais, mais c’est pas de ta faute.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: You're my life | ft. Gavin Mer 11 Nov 2009 - 19:40

Spoiler:
 
    La naïveté … C’est un sentiment que Gavin ne connaissait pas vraiment. Mais là qu’est ce qu’il se sentait naïf. Aveuglé par la colère il ne c’était pas rendu compte à quel point sa meilleure amie souffrait et semblait avoir passé des moments loin d’être agréables. Il avait oublié à quel point la vie n’étais pas simple pour elle, qu’elle ne l’avait jamais était et qu’elle ne le serait certainement jamais. Elle semblait si fragile … Il ne souhaitait qu’une chose la prendre dans ses bras, et essayer de lui faire oublier tout sa. Elle ne pouvait pas souffrir, elle n’avait pas le droit … Gavin n’est pas le genre de mec à ce soucier réellement de l’état des autres à part si il tient réellement à eux. Là il s’agit de Heaven, celle qui est bien plus importante que sa propre vie.

      HEAVEN : Je… J’ai replongé. Ca va pas si bien que ça ici.


    Même si il avait bien vu qu’elle avait replongé, le fait de l’entendre dire sa l’achevais … Mais il ne lui montra pas plus que sa, il ne voulait pas lui montrer ce qu’il ressentait à présent pour ne pas la nuire. Cependant elle planta ses magnifiques yeux bleus dans ceux du barman et à cela il ne pouvait pas y échapper. Il la vit s’approcher de lui, et placer une fois de plus sa main sur sa joue, tiède de par sa colère à présent disparue. Il la regarda et dans un mouvement doux l’attirât contre lui, il ne pouvait pas supportait qu’elle ce fasse autant de mal. Il embrassa son front avec tendresse, comme pour la consoler, la rassurer. Il était là à présent il ne la laisserait pas dans les embrouilles comme sa.

      GAVIN : J’étais censé protéger Heaven , tu ne te rends pas compte de ce que je serais si tu venais à …


    Il n’avait pas la force de finir sa phrase car l’idée même de la retrouvée sans vie lui faisait peur. Il avait la prétention de dire qu’il n’avait peur de rien , mais il avait peur de sa. Mourir lui-même ne lui faisait pas peur, mais elle il ne pouvait pas se résoudre à la perdre, c’était tout simplement inimaginable.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: You're my life | ft. Gavin Jeu 12 Nov 2009 - 0:03

    Posant difficilement son regard azur dans le sien, Gavin finit par l’amener jusqu’à lui. C’était bon de se sentir de nouveau dans son bras. Mais ça, elle ne lui avouerait pas de suite. Même s’il savait ce qu’elle ressentait, ce qu’il représentait pour elle, Heaven avait toujours eu un problème lorsqu’il s’agissait de l’avouer clairement.

      GAVIN : J’étais censé protéger Heaven , tu ne te rends pas compte de ce que je serais si tu venais à …

    Sans attendre, elle plaqua son index contre ses lèvres, même si aucun mot n’allait sortir. Elle savait qu’il ne dirait pas « mourir », parce que, pour eux, perdre l’autre était une chose inimaginable. La jolie brune retira doucement son doigt, avant de se hisser sur la pointe des pieds, déposant ses lèvres sur les siennes, pour l’embrasser tendrement.

      HEAVEN : Il ne m’arrivera rien. J’ai toujours fait des conneries, et j’suis toujours là. Alors t’en fais pas, tu ne te débarrasseras pas de moi aussi facilement.
      Donc ce n’est pas la peine de t’en faire okay ?

    Elle voulait qu’il arrête de s’inquiéter, parce qu’en réalité elle ne savait absolument pas de ce que l’avenir lui réservait. Personne ne prévoyait une overdose, ou même quand il allait mourir. Heaven n’échappait pas à la règle. Ca pouvait très bien arriver ce soir, comme dans deux semaines ou dans quinze ans. D’une overdose, d’un accident de voiture ou même d’un cancer. Personne ne pouvait le prévoir. Elle voulait juste que Gavin arrête de s’inquiéter, il ne pouvait rien y faire. Il ne pourrait pas la protéger indéfiniment.

      HEAVEN : Et puis… ça te va pas de t’inquiéter. Tu deviens trop gentil… Rajouta-t-elle amusée, comme pour détendre l’atmosphère et enlever ce climat dramatique.

    Blottit dans les bras de Gavin, elle se sentait bien. Elle avait l’impression d’avoir été retransportée à New York, il y a quelques mois. Ca l’avait toujours surprise de voir Gavin s’inquiété comme ça, pour elle, pour sa santé. Enfin, ils faisaient toujours leur connerie ensemble… Et qui disait connerie, sous-entendait danger. Quand ils faisaient leurs soirées beuveries, aucun des deux ne s’inquiétaient de comment ça pouvait finir. Plusieurs fois, ils avaient failli finir à l’hôpital… Coma éthylique, accident de voiture… Peu importe, mais ils étaient passé prêts.
    Se délogeant finalement d’où elle était, Heaven le prit par la main, et se dirigea vers l’intérieur de la maison comme si elle était chez elle. Elle en avait marre de rester de bout, marre de rester là, à gueuler ou à s’inquiéter. Elle voulait juste prendre du bon temps avec son meilleur ami… Même si elle lui en voulait toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: You're my life | ft. Gavin Sam 14 Nov 2009 - 22:45

    Avant Gavin ne s’attacher à personne. En fait il était tellement habituer à être déçu par les personnes qui l’entouraient qu’il avait préféré choisir de ne plus s’entendre avec qui que ce soit et de ne plus apprécier quiconque. Elle avait changé tellement de chose en lui sans même le savoir, elle le rendait moins cons, moins le type méchant qu’il était en général. Et quand il la tenait dans ses bras … Il sentait encore plus monter en lui le besoin de la protéger même si elle savait qu’elle pourrait se débrouiller toute seule si elle venait à être en danger. Donc oui pour lui il pourrait perdre sa famille, ce n’était pas grave. Mais elle était sa vie, et si il venait à la perdre il ce perdrais aussi. A ses paroles, la belle Stevens se serra un peu plus contre lui et de son index l’empêcha de continuer à parler. Il savait que cela ne servait à rien qu’elle l’empêche de continuer sa phrase mais il ne protesta pas. Le reste ce passa sans qu’il ne s’y attende. Elle posa ses lèvre sur celle du jeune homme , et à se contact il se sentit revivre. Sa lui faisait toujours cet effet , avec aucune autre fille il ne trouvait sa. Mais quand Heaven le faisait , il avait tout ses sens en éveil et il se sentait vraiment lui.

      HEAVEN : Il ne m’arrivera rien. J’ai toujours fait des conneries, et j’suis toujours là. Alors t’en fais pas, tu ne te débarrasseras pas de moi aussi facilement.
      Donc ce n’est pas la peine de t’en faire okay ?


    Il n’y pouvait rien c’était ainsi , il s’inquiétait pour elle à chaque fois qu’elle consommer cette merde ! Elle pouvait y passer à tout moment , c’était toujours comme sa avec la drogue et il ne pouvait pas supporter de se retrouvé impuissant.


      HEAVEN : Et puis… ça te va pas de t’inquiéter. Tu deviens trop gentil…


    Il lui sourit. Ouais , il devenait trop gentil. Mais il venait à peine de la retrouvée , il ne voulait pas la perdre encore. Dire qu’ils avaient réussi à stopper sa auparavant , c’était dur de se dire qu’elle était replonger bien plus facilement que ce qu’elle avait fait pour arrêter. Bien entendu c’était logique mais il avait vraiment du mal avec cette idée.

      GAVIN : Sa c’est de ta faute si je suis trop gentil !


    En y repensant , ils avaient un parcours de conneries bien long. Combien de fois avaient-ils failli finir à l’hosto ? Mais sa à la limite ce n’était pas complètement grave parce qu’ils le faisaient ensemble. Là c’était différent , elle était toute seule dans cette connerie qui aller surement lui couter la vie. Il la sentit le repousser lentement , pour se dégager de son étreinte surpris il la suivit du regard. Et il l’a vit rentrer dans la maison comme si elle était chez elle , il observa sa montre et constata qu’il avait encore du temps devant lui avant de devoir partir au boulot.

      GAVIN :Tu veux boire quelque chose ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: You're my life | ft. Gavin Sam 21 Nov 2009 - 12:17

      GAVIN : Sa c’est de ta faute si je suis trop gentil !

    La belle brune sourit à la réflexion de son meilleur ami. C’était étrange de l’entendre dire qu’il était trop gentil. Aucun des deux n’avait jamais été trop gentil, et ne le serait d’ailleurs jamais. Heaven ne souhaitait pas être une « fille gentille ». Elle préférait de loin cette carapace de garce qu’elle s’était forgée au fil des années. Bien qu’à force de ne montrer qu’une facette de sa personnalité, on finit par effacer toutes les autres. Sauf avec lui. Il arrivait à faire ressortir le meilleur, comme le pire chez elle.

      HEAVEN : Hey, je veux pas que tu deviennes un mec adorable. Après j’vais culpabiliser d’être aussi chiante.

    En peu de temps, elle avait retrouvé son sourire, bien que son mal de crâne ne se soit pas franchement dissipé. Tout comme le fait qu’elle lui en voulait terriblement qu’il ne lui ait rien dit de sa venue.
    La jeune Stevens finit par se dégager de l’étreinte de son meilleur ami, pour se diriger vers l’intérieur de la maison, comme si elle était chez elle. Ce qu’elle avait d’ailleurs toujours fait en sa présence.

      GAVIN : Tu veux boire quelque chose ?

    Heaven se dirigea rapidement, et aisément, vers le salon, alors qu’elle ne connaissait absolument pas la maison. Elle était plantée au milieu du salon, regardant tout autour d’elle, à la découverte des lieux, du nouvel environnement de son meilleur ami. Lorsqu’ils étaient à New York, la jeune femme passait nettement plus de temps chez Gavin que dans sa propre demeure. Elle connaissait les lieux comme sa poche. Bien que là, elle n’eut aucune réelle difficulté à trouver le salon, elle ne connaissait pas cette nouvelle maison, mais peu importe, ils avaient désormais tout leur temps pour ça. Se retournant vers son meilleur ami, le sourire aux lèvres, elle répondit à sa question.

      HEAVEN : Vodka pomme, tu as ?

    Il était sans doute trop tôt, mais elle s’en foutait. Comme elle se foutait de s’être bu la moitié de sa bouteille il y a à peine quelques heures alors qu’elle était encore chez elle. Elle n’avait jamais réussi à ralentir sa consommation d’alcool. Et désormais c’était pire que tout. Elle buvait pour faire la fête, elle buvait lorsque ça n’allait pas, elle buvait lorsqu’elle s’ennuyait. Elle buvait continuellement. Suivant Gavin jusque dans sa cuisine, elle se posta derrière lui. Se mettant légèrement sur la pointe des pieds, elle lui souffla dans le cou, tout en glissant ses mains sous la chemise du jeune homme. Ses doigts fins parcouraient sans difficulté le torse du jeune homme, alors qu’il frissonnait sous son contact. Ca lui avait manqué. Son corps lui avait manqué. Comment expliquer à quiconque ce qu’elle ressentait pour son meilleur ami ? En fait la question qu’elle se posait à elle-même, était comment pouvait-elle le considérer comme son meilleur ami ? Mais peu importe. Elle se foutait des préjugés et de ses questions. Elle était dingue de ce mec, qu’il soit son meilleur ami ou non. Il la connaissait par cœur, le seul avec qui elle pouvait être elle-même sans qu’il ne la juge.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: You're my life | ft. Gavin

Revenir en haut Aller en bas
 

You're my life | ft. Gavin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Apple Road & Lemon Street-