AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « L'alcool tue lentement ... » [Bonnie W.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: « L'alcool tue lentement ... » [Bonnie W.] Lun 9 Nov 2009 - 21:09


« L'alcool tue lentement.
On s'en fout.
On n'est pas pressés. »

Georges Courteline

Novembre 2009, 22:05. The Blue Laggon Bar, Miami, Floride, USA.

Cela faisait maintenant une bonne heure que Scotty était assis au niveau du bar avec toujours un gin fizz dans la main. Il en était à son troisième verre et autant dire que les effets de l'alool commençait à se faire sentir. Il avait simplement la tête qui commençait à tourner. Le jeune Matthews pouvait donc encore tenir longtemps. Surtout qu'il avait déjà prévu son retour en taxi chez lui sur Apple Road. Il ne lui restait plus qu'à boire encore et toujours afin d'oublier, de ne plus culpabiliser et de rejetter toute la colère qu'il avait en lui sur celui qui venait de le quitter aussi soudainement que Scott ne l'aurait imaginé.

Deux places plus loin sur son côté droit, une jeune femme paraissait tout aussi perdu et désespérée ou en manque de quelque chose. Il la regarda premièrement, tout en sirotant son coktail à base de gin et de citron vert. Elle était brune et plutot jolie pour être célibataire. La première pensée de Scotty fut qu'elle venait de se faire larguer comme lui-même. Il n'en savait rien. Mais son intuition faisait qu'il penchait plus pour cette solution qu'une autre. L'observant toujours, il fit le premier pas et lui parla.

- Un homme qui vous a blessé, je présume ? Demanda-t-il innocement. Ne vous inquiètez, j'en suis exactement au même point. Finit-il par avouer après avoir bu une autre gorgée de son gin fizz. Le chef cuisinier du Four Seasons Hotel Miami regarda la jeune femme qui se tournait vers lui. Il fixa dans les yeux avant de reprendre la parole. Je peux ? Dit-il en désignant le siège à côté de la jolie brune dont il ne connaissait même pas le prénom. Après tout, il n'avait pas envie de passer la soirée tout seul et partager ne serait-ce qu'un moment avec une personne inconnu pourrait lui faire le plus grand bien.


Dernière édition par Scott Matthews le Lun 16 Nov 2009 - 15:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nora Golightly
she is like a cat in the dark.
avatar

♦ Posts : 9485
Multinicks : roxcy, ridley, ronan.
♦ Credits : el boo boo (max), tumblr.

Status : divorced, single.
Address : n°5600, parkside street.
Job/Studies : works as Nyle's secretary, former fashion journalist.
Quote : "I'm not grumpy in the morning, I'm just very selective with my kindness."
Activité(s) de quartier : pilates.


HALL OF FAME
To Do List: go for a walk with Bandit, check emails, go out with some friends, call the big bro, buy a new white cane, curse Siri for being useless.
Contact List:
RP status: off ( ●●●● ) - cullen, alicia, nelson, matt.

Message(#) Sujet: Re: « L'alcool tue lentement ... » [Bonnie W.] Sam 14 Nov 2009 - 11:50


C’était la première fois depuis sa démission que Bonnie remettait réellement les pieds au Blue Lagoon Bar, et ce n’était pas pour reprendre sa place en tant que serveuse, mais occuper un tabouret en tant que simple cliente. Elle avait quitté le domicile, donc Cookie, avec pour excuse qu’elle avait des choses à régler avec une certaine personne. Elle n’avait pas laissé le temps à sa cousine d’émettre la moindre objection qu’elle s’était déjà dirigée vers sa voiture. Il ne lui fallut pas plus d’une demi-heure pour atteindre le bar où elle avait fait ses débuts. Elle n’était pas sûre que s’y rendre était la meilleure solution, elle savait qu’un flot de souvenirs lui reviendrait en pleine face, comme une bonne claque. Tant pis, elle savait se montrer la tête haute en toute circonstance. C’est donc avec une assurance feintée qu’elle poussa les portes du célèbre bar. Elle fut immédiatement accueillit par les sourires et les exclamations des anciens du lieu. Elle les salua rapidement, leur racontant un peu les derniers évènements de sa vie en faisant attention à éviter les sujets sensibles. Dans une autre situation elle aurait très apprécié ce moment de retrouvailles, mais ce n’était pas le bon soir et elle fut donc soulagée de les voir s’éloigner petit à petit que le nombre de clients accroissait. Elle s’installa sur un tabouret un peu plus à l’écart et commanda un premier cocktail, émettant le souhait qu’il soit corsé. Il était vingt et une heures.

Une heure plus tard, la situation avait changé mais pas nécessairement dans le bon sens. Bonnie avait enchainé les verres, heureusement encore qu’elle ne buvait pas rapidement sinon elle aurait atteint son record en peu de temps. Il fallait aussi avouer qu’elle n’était pas une habituée des excès d’alcool mais on disait souvent qu’il n’y avait rien de mieux pour tout oublier, et juste un peu de répits ne ferait pas de mal n’est-ce pas ? Bonnie termina le contenu du verre présent devant elle, un Martini. Quelques secondes après, elle entendit d’abord un bourdonnement, un son qui ressemblait à une voix mais elle semblait tellement lointaine. « Ne vous inquiétez, j'en suis exactement au même point. » C’était la première phrase qu’elle comprit dans sa totalité, ce qui eut pour effet de la faire légèrement pivoter sur le côté. Un homme était là, apparemment elle avait attiré son attention. Elle passa une main sur son front, fermant quelques secondes les yeux afin de se remettre l’esprit en place. « Je peux ? » Bonnie baissa les yeux vers le tabouret libre à ses côtés puis reporta son attention sur l’inconnu même si elle avait la sensation de l’avoir déjà vu quelque part. Elle haussa les épaules. « Je vous en prie… » souffla-t-elle calmement. L’effet de l’alcool était déjà en train de faire effet, elle avait l’impression que sa tête allait exploser dans les minutes suivantes, ce qui ne l’empêcha pas de recommander. « Finn, la même chose s’il te plait. » dit-elle en pointa le verre du jeune homme. « Vous n’avez pas choisi le meilleur moment pour venir me parler, je ne suis pas sûre d’être de bonne compagnie ce soir. » enchaina-t-elle aussitôt, sa tête en biais, ses yeux essayant de le fixer.

_________________

it's only love, it's only pain.
it's only fear that runs through
my veins. it's all the things you
can't explain that make us human.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t13627-in-the-middle-of-nowhere http://www.filthy-secret.com/t13655-lying-on-my-back-watching-stars-collide http://www.filthy-secret.com/t13855-journal-de-bord-de-nora-golightly http://www.filthy-secret.com/t13768-ch-n5600-parkside-street-famille-golightly
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: « L'alcool tue lentement ... » [Bonnie W.] Lun 16 Nov 2009 - 16:11


« L'alcool tue lentement.
On s'en fout.
On n'est pas pressés. »

Georges Courteline

- Je peux ?
- Je vous en prie ...

Scotty prit alors son manteau et son sac en bandoulière et s'installa aux côtés de la jeune femme après avoir fini cul sec son verre de gin fizz dans lequel il ne restait plus grand chose à boire. Il venait de terminer son troisième lorsqu'il prit place sur le siège voisin de la jolie brune.

- Finn, la même chose s’il te plait. Scotty allait faire une objection mais se rétracta finalement. Boire était, depuis quelques mois, devenu un moyen de satisfaire un certain désir d'oublier l'homme qu'il aimait. Et ce soir, il ne changerait donc pas ses habitudes. Vous n’avez pas choisi le meilleur moment pour venir me parler, je ne suis pas sûre d’être de bonne compagnie ce soir. Etre de bonne compagnie ou non ne changeait rien pour le jeune Matthews. Lui, il ne l'était pas, c'était sûr et certain.
- Vous savez, je ne suis pas non plus d'humeur très joyeuse en ce moment. Donc rien que le fait de ne pas être seul m'ira très bien. J'ai eut quelques problèmes sentimentaux et la solitude est la dernière chose qu'il me faut aujourd'hui.

Scotty avait toujours eut peur de se retrouver seul au monde, sans famille, sans amis, sans personne. Cette peur, il l'avait depuis sa plus tendre enfance. Le fait d'être le dernier d'une famille de quatre enfants devait y être pour quelque chose. En effet, le chef cuisinier avait toujours connu une autre présence avec lui que se soit son frère ou ses soeurs, ou encore Tyler et pour finir Maât lorsqu'il était à Los Angeles. Si l'on regardait bien, il n'avait jamais été seul, perdu dans une ville qu'il ne connaissait pas. La solitude était donc le poit faible de Scott Matthews et ce soir, cette solitude fut rejettée par la compagnie de cette jeune femme brune qu'il venait à peine de rencontrer.

- Merci beaucoup ... Finn ... Dit-il lorsque son nouveau gin fizz lui fut servi. Scott jetta alors son regard sur la demoiselle qui était assise à ses côtés, bu une gorgée sa boisson alcoolisée et reprit la parole, n'aimant pas vraiment les longs silences qui pouvaient s'installer. Scott. Je m'appelle Scott Matthews. Finit-il pas dire, tendant sa main pour saluer la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Nora Golightly
she is like a cat in the dark.
avatar

♦ Posts : 9485
Multinicks : roxcy, ridley, ronan.
♦ Credits : el boo boo (max), tumblr.

Status : divorced, single.
Address : n°5600, parkside street.
Job/Studies : works as Nyle's secretary, former fashion journalist.
Quote : "I'm not grumpy in the morning, I'm just very selective with my kindness."
Activité(s) de quartier : pilates.


HALL OF FAME
To Do List: go for a walk with Bandit, check emails, go out with some friends, call the big bro, buy a new white cane, curse Siri for being useless.
Contact List:
RP status: off ( ●●●● ) - cullen, alicia, nelson, matt.

Message(#) Sujet: Re: « L'alcool tue lentement ... » [Bonnie W.] Mar 24 Nov 2009 - 17:21


« Vous savez, je ne suis pas non plus d'humeur très joyeuse en ce moment. Donc rien que le fait de ne pas être seul m'ira très bien. J'ai eut quelques problèmes sentimentaux et la solitude est la dernière chose qu'il me faut aujourd'hui. » Elle haussa les sourcils, sans vraiment le regarder mais elle était attentive, c’était déjà ça. En effet, elle ne l’avait pas envoyé balader alors qu’elle en aurait été capable, juste pour rester seule à se remplir l’estomac d’alcool jusqu’à en être malade. Mais comme il venait de le dire, autant être à deux dans leur solitude et puis il ne semblait pas être là pour tenter une quelconque approche, c’était donc une raison de plus pour ne pas lui dire de s’en aller. De toute manière, elle avait assez bu pour plus être en mesure de se préoccuper de ce qui pouvait bien l’entourer. Elle était déjà dans un certain état second, se fichant totalement du reste à part son verre que Finn déposa devant elle, l’air inquiet. Bonnie esquissa un très faible sourire, tentative vaine pour le rassurer. Elle le remercia après que le jeune homme à ses côtés ne le fasse en premier. Elle entoura de ses doigts fins le verre, le fixant comme si elle attendait que son corps lui ordonne d’en boire le contenu. « Scott. Je m'appelle Scott Matthews. » Elle se tourna de nouveau vers lui, interpellée par sa voix et la main qu’il tendit. Après deux secondes, elle ouvrit la bouche : « Bonnie Whealer, enchantée. » Elle serra sa main, le gratifia d’un simple sourire même si elle ne préférait pas imaginer la tête qu’elle devait avoir, elle devait alors passer pour une alcoolique à cet instant. Cette pensée ne resta pas longtemps dans son esprit. Elle finit par rapprocher son verre et le leva. « A cette connerie qui s’appelle l’Amour avec un grand A. » s’exclama-t-elle soudainement. « Qu’ils aillent tous en Enfer. » finit-elle par souffler puis son verre cogna doucement contre celui de Scott. Elle prit quelques gorgées et afficha une grimace à la fin de chacune d’elle ; la nuit allait être longue et douloureuse. « Alors… Que s'est-il passé ? » demanda-t-elle tout simplement, après tout ils semblaient partager la même chose, autant en discuter, si cela pouvait permettre à Bonnie de se sentir un peu mieux. Bien sûr, elle avait fait exprès d’inciter son interlocuteur à commencer, elle ne se sentait pas réellement prête à discuter d’une certaine personne dont elle préférait effacer le prénom. Le trou béant dans sa poitrine ne tarderait pas à s’ouvrir une nouvelle fois dès qu’elle commencerait son récit et elle appréhendait plus que tout la douleur. Malgré les mois passés, elle savait qu’elle ne pouvait pas la faire taire. Pourtant sa vie pouvait changer, et elle ne se gênait pas pour s’intéresser à d’autres hommes, mais c’était comme si elle ne pouvait pas s’en détacher bien que ce soit tout ce dont elle désirait à cet instant. Quand tout semblait aller pour le mieux, la minute d’après elle retombait au sol, vaincu et faible.

_________________

it's only love, it's only pain.
it's only fear that runs through
my veins. it's all the things you
can't explain that make us human.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t13627-in-the-middle-of-nowhere http://www.filthy-secret.com/t13655-lying-on-my-back-watching-stars-collide http://www.filthy-secret.com/t13855-journal-de-bord-de-nora-golightly http://www.filthy-secret.com/t13768-ch-n5600-parkside-street-famille-golightly
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: « L'alcool tue lentement ... » [Bonnie W.] Jeu 26 Nov 2009 - 19:51


« L'alcool tue lentement.
On s'en fout.
On n'est pas pressés. »

Georges Courteline

- Bonnie Whealer, enchantée. Les deux mains de ces deux jeunes gens se serrèrent. Scotty lui souria. Certes c'était un sourire légèrement. Cependant, il était sincère car il était ravi de rencontrer une chamrante demoiselle dans le même cas que lui. Comme quoi le monde pouvait vraiment être petit et surtout plus petit que le jeune Matthews pensait. Bonnie leva alors son verre.Il la regarda et prit le sien le soulevant aussi. A cette connerie qui s’appelle l’Amour avec un grand A. Qu’ils aillent tous en Enfer.
- Amen ! Lança Scott à la suite des paroles de la jeune femme lorsque tous les deux trinquèrent. Il but une gorgée de son gin fizz et porta son regard sur Bonnie. Elle reprit la parole.
- Alors… Que s'est-il passé ?

Le chef cuisinier savait qu'il devait s'attendre à cette question. Pourtant, le fait de l'entendre le coupa nette dans l'absorption de son coktail maison.Que dire ? Il était blesssé, humilié et culpabilisé plus qu'il ne le devrait. Il en voulait à Maât de l'avoir frappé. Il en voulait à Esteban de l'avoir drogué. Et surtout il s'en voulait à lui-même d'avoir pu un jour croire que ce Carson ne lui aurait jamais donné un verre complètement rempli d'une drogue que lui-même ne connaissait pas. C'était une passe difficile pour Scotty, une passe vraiment très difficile. Mais il essayait quand même de remonter la pente même si à chaque fois qu'il croisait l'un des deux hommes précédement cités, il rechutait dans la tristesse et le désespoir. C'était ainsi et plus rien ne pourrait être changer. Peut-être qu'il était tant de s'exprimer, de discuter de ces évènements à une personne inconnue et objective telle que la jolie brune aux côtés du jeune homme. Elle serait son psychologue, celle qui écouterait le temps d'une simple soirée. Il était également fort possible que Scotty ait le même rôle plus tard dans la nuit.

- Je ... C'est compliqué. Commença-t-il par prononcer. Buvant une gorgée de sa boisson alcoolisée comme pour lui donner la force d'épeler les mots qui suivraient. scotty se tut un instant. Puis il décida de passer aux aveux. J'ai couché avec un autre homme que celui avec qui je suis ... enfin j'étais. Je lui ai tout dit et il m'a frappé. J'ai essayé de lui expliquer les faits. Mais il ne m'écoutait pas. Je voulais lui dire que je n'étais pas moi-même ce soir-là, que j'avais ingurgité une dose assez conséquente de drogues à mon insu et que je ne me rappelais de rien. Cependant, il m'a viré de chez lui. Il reprit une gorgée de son gin fizz et continua son histoire qui ne s'était pas terminée par "et ils vécurent heureux jusqu'à la fin des temps". On s'est ensuite revu une fois, à Halloween. Il m'a même avoué qu'il tenait encore à moi. Mais je n'ai pas pu lui dire que je l'aimais encore car à chaque fois que je le regardais, je le voyais me donner ce foutu coup de poing en pleine figure. Et pourtant ... Si je lui avais "je t'aime" à ce moment peut-être que je ne serais pas ici ce soir ? Peut-être que j'aurais retrouvé le bonheur qui m'envahissait à chaque fois qu'il était à mes côtés. Mais je peux pas. J'ai pas pu ... Scotty finit alors cul sec son verre. Il n'en recommanda pas pour le moment et se tourna vers Bonnie. Et vous alors ? Que s'est-il passé ?
Revenir en haut Aller en bas
Nora Golightly
she is like a cat in the dark.
avatar

♦ Posts : 9485
Multinicks : roxcy, ridley, ronan.
♦ Credits : el boo boo (max), tumblr.

Status : divorced, single.
Address : n°5600, parkside street.
Job/Studies : works as Nyle's secretary, former fashion journalist.
Quote : "I'm not grumpy in the morning, I'm just very selective with my kindness."
Activité(s) de quartier : pilates.


HALL OF FAME
To Do List: go for a walk with Bandit, check emails, go out with some friends, call the big bro, buy a new white cane, curse Siri for being useless.
Contact List:
RP status: off ( ●●●● ) - cullen, alicia, nelson, matt.

Message(#) Sujet: Re: « L'alcool tue lentement ... » [Bonnie W.] Mar 1 Déc 2009 - 22:13


« Je ... C'est compliqué » Bonnie sourit à cette phrase, c’était toujours compliqué d’après elle. Une histoire d’amour simple ? Une utopie tout simplement. Elle le laissa prendre son temps, elle comprenait que cela ne devait pas être si facile que ça, surtout si c’était plus ou moins récent. Quant à elle, les yeux fixés sur le contenu de son verre, elle réfléchissait à ses propres problèmes mais ce fut de courte durée, Scott reprit la parole. Elle lui jeta quelques coups d’œil mais n’afficha aucune émotion, et ne se permit aucun jugement. Pourtant, elle avait toute les raisons de lui dire d’aller boire son verre ailleurs après son récit. Il était celui qui avait trompé la personne qu’il disait aimer, Bonnie dans son cas était celle qui avait été trompé. Malgré tout elle laissa couler, elle n’avait ni l’envie, ni la force de s’énerver réellement contre l’inconnu. Et puis, d’après ce qu’il disait il n’avait pas été dans son état normal. Certains diraient que cela n’avait pas d’importance, que ça ne changeait rien aux faits… peut-être, peut-être pas. Elle le voyait douter, commencer à imaginer des scénarios s’il seulement il avait agis différemment. Bonnie était passée par là aussi, elle avait remis en question ses propres choix, son propre comportement alors qu’elle n’y était pour rien à la base. Et pourtant, elle avait même cru qu’au final, tout était de sa faute, qu’elle lui en avait trop demandé. L’espoir de changer l’homme qu’elle aimait était tellement important qu’elle n’avait pas pensé que ce serait un véritable échec. En somme, il était possible de refaire un monde avec des « et si… ». Elle finit par boire quelques gorgées de sa boisson fraiche et parfaitement alcoolisée tandis que son interlocuteur lui demanda de lui raconter son histoire. Tout comme lui, elle mit un certain temps avant de répondre. Elle avait besoin de remettre ses idées en place et de faire taire la douleur qu’elle recommençait à ressentir dans sa poitrine. « Il m’a trompé. » Elle avait oublié à quel point c’était humiliant d’avouer ce genre de chose. « Il n’a pas couché avec elle, il l’a embrassé. Aux yeux de certaines personnes ce n’est pas grand-chose mais aux miens c’est déjà énorme. Je me dis que s’il est capable d’aller embrasser une autre femme alors il est tout aussi capable de faire plus avec elle. » Elle se tourna un instant vers Scott puis dévia de nouveau le regard. « Je l’ai donc foutu à la porte le soir où j’ai appris son infidélité. Les choses auraient dû s’arrêter là, j’aurai dû tourner la page et lui aussi mais ce n’est pas aussi simple. Je l’ai tellement détesté et je le déteste toujours pour ce qu’il m’a fait. Mais je n’arrive pas à me l’enlever de la tête. » Elle prit une grande inspiration, sensibilisée par l’alcool ingurgitée, vulnérable par la souffrance qu’elle ressentait, ses yeux ont commencé à s’humidifier. « Je lui ai rendu sa liberté mais j’ai l’impression qu’il prend un malin plaisir à rester dans ma vie, il s’accroche alors qu’il ne devrait pas. Il m’a fait comprendre que la vie que nous avions ne lui plaisait pas alors j’aimerais…j’aimerais savoir pourquoi il insiste. » Elle passa une main, rapidement, sur sa joue. « Je l’aimais, j’ai tout quitté pour lui et je dois malheureusement avouer que je ressentirai toujours quelque chose pour lui mais je ne peux plus lui faire confiance. Il m’a trahi et il m’a menti, il s’est foutu de moi et m’a humilié. Jamais je ne pourrai lui pardonner ça. » Il y’avait de l’amertume dans sa voix, ainsi que de la rancœur. Elle était émotionnellement touchée et énervée par cette situation. L’envie de le détester de telle manière à ne plus avoir envie de le désirer encore mais cela faisait déjà quelques temps qu’elle s’était rendu compte qu’elle aurait toujours des sentiments pour Caleb. C’était certainement le plus dur à accepter. Elle sortit un mouchoir de son sac d’un geste maladroit et retira les quelques larmes qui s’étaient échappées. C’était l’une des raisons pour laquelle elle ne parlait que très rarement de cette histoire, elle se savait encore bien trop faible. Néanmoins, cela faisait du bien et c’était tellement simple de parler ouvertement à un inconnu. « Désolée… ça me reste toujours au travers de la gorge cette histoire et c'est pas mon genre de tomber dans le mélo. » Elle eut un rire nerveux, dénoué de joie.

_________________

it's only love, it's only pain.
it's only fear that runs through
my veins. it's all the things you
can't explain that make us human.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t13627-in-the-middle-of-nowhere http://www.filthy-secret.com/t13655-lying-on-my-back-watching-stars-collide http://www.filthy-secret.com/t13855-journal-de-bord-de-nora-golightly http://www.filthy-secret.com/t13768-ch-n5600-parkside-street-famille-golightly
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: « L'alcool tue lentement ... » [Bonnie W.] Lun 7 Déc 2009 - 20:49


« L'alcool tue lentement.
On s'en fout.
On n'est pas pressés. »

Georges Courteline

- Il m’a trompé. D'un seul coup, un nouveau poid se manifesta à Scott. Il comprit que la situation de Bonnie était l'inverse de la sienne. Elle avait été trompé alors que le jeune Matthews était celui qui avait trompé. Un malaise apparut alors que le jeune femme continuait son histoire. Le regard du chef cuisinier croisa alors celui de la jolie brune puis elle le dévia tout comme Scotty trop honteux d'avoir été infidèle maintenant qu'il connaissait l'histoire de Bonnie. En même temps, il pourrait peut-être comprendre un peu miuex ce que pouvait ressentir Maât à cause de son infidélité. Il écouta donc attentivement la jeune femme, tête baissée sur son verre vide. Il n'osait plus la regarder car elle pouvait voir en lui celui qu'il lui ressemblait. Je l’aimais, j’ai tout quitté pour lui et je dois malheureusement avouer que je ressentirai toujours quelque chose pour lui mais je ne peux plus lui faire confiance. Il m’a trahi et il m’a menti, il s’est foutu de moi et m’a humilié. Jamais je ne pourrai lui pardonner ça. En entendant ces mots, Scotty crut revoir Maât. Il lui avait clairement dit qu'il tenait encore à lui à Halloween. Cependant, il ne savait pas encore s'il se sentait humilié ou non. A priori oui sinon jamais le jeune Blythe ne l'aurait frappé. Mais Scott n'en était pas sûr. Scotty posa alors ces magnifiques yeux bleux sur Bonnie. Des larmes coulaient le long de ses joues. Elle sortit alors un mouchoir. Quelques questions se posèrent au jeune Matthews : Est-ce que Maât réagissait pareillement ? Etait-il tout aussi triste que Bonnie ou que Scott lui-même ? Désolée… ça me reste toujours au travers de la gorge cette histoire et c'est pas mon genre de tomber dans le mélo.

A scott aussi, cette histoire lui restait au travers de la gorge. Mais pas pour les mêmes raisons. C'était surtout le poing de Maât qu'il avait du mal à accepter. Une nouvelle question vint alors à l'esprit de scotty : est-ce que Bonnie arrivait à comprendre Maât ? Et aurait-elle fait la même chose si elle avait eut l'occasion de le faire ? Le rire de Bonnie bien qu'il soit totalement en accord avec ses paroles sortit Scott de sa rêverie et de toutes les questions qu'il se posait aujourd'hui après les explications de la jeune femme.

- Je suis désolé ... Dit-il premièrement. Mais j'ai quand même une petite question en sachant que vous avez été trompé ... Je peux ? La demoiselle hocha la tête Scott comprit qu'il pouvait continuer et poser la question qui lui permettrait de comprendre beaucoup de chose sur sa rupture violente avec Maât. Est-ce que vous pouvez comprendre que quelqu'un puisse frapper l'amour de sa vie alors qu'il lui a été infidèle ? Je sais que ça peut paraître étrange comme question mais voilà je la pose quand même. J'aimerais beaucoup avoir votre avis, si je peux me permettre. Peut-être que la réponse de Bonnie apporterait beaucoup de réponse à Scott au sujet de Maât et de sa réaction. Peut-être même qu'il comprendrait le geste de l'homme qu'il aimait toujours. Mais peut-être aussi que cela renforcerait la peur et le dégout de ce poing que le jeune Blythe lui avait donné.
Revenir en haut Aller en bas
Nora Golightly
she is like a cat in the dark.
avatar

♦ Posts : 9485
Multinicks : roxcy, ridley, ronan.
♦ Credits : el boo boo (max), tumblr.

Status : divorced, single.
Address : n°5600, parkside street.
Job/Studies : works as Nyle's secretary, former fashion journalist.
Quote : "I'm not grumpy in the morning, I'm just very selective with my kindness."
Activité(s) de quartier : pilates.


HALL OF FAME
To Do List: go for a walk with Bandit, check emails, go out with some friends, call the big bro, buy a new white cane, curse Siri for being useless.
Contact List:
RP status: off ( ●●●● ) - cullen, alicia, nelson, matt.

Message(#) Sujet: Re: « L'alcool tue lentement ... » [Bonnie W.] Jeu 24 Déc 2009 - 15:50


Ce n’était pas dans les habitudes de Bonnie de dévoiler ainsi sa vie privé à un parfait inconnu, mais ce soir n’était pas un soir où elle se sentait de faire semblant. Les beaux sourires, la mine réjouie, la conviction d’être forte parce qu’il le faut… C’était facile pendant un temps mais elle avait besoin d’une pause. Tous les habitants d’Ocean Grove pourraient faire de bons comédiens tant ils jouent tous un rôle pour dissimuler la vérité. Bonnie s’obstiner à faire croire qu’elle allait bien, que Caleb n’était – après tout – qu’un homme parmi d’autres, qu’il ne représentait plus rien pour elle. Et elle aurait réellement voulu que ce soit le cas, qu’il ne lui tienne pas autant à cœur. Une profonde inspiration lui suffit pour ravaler ses larmes et reprendre un air sérieux. Etre toujours touchée par cette histoire montrait à quel point elle ne l’avait pas encore oublié, c’était d’ailleurs sans doute une mission impossible. Scott lui présenta alors ses excuses, elle secoua doucement la tête, un sourire rassurant sur le visage. « Ce n’est rien » souffla-t-elle entre ses dents. « Mais j'ai quand même une petite question en sachant que vous avez été trompé ... Je peux ? » Elle le regarda du coin de l’œil avant de pivoter complètement en sa direction, elle lui fit un signe de la tête pour qu’il continue et pose sa question. « Est-ce que vous pouvez comprendre que quelqu'un puisse frapper l'amour de sa vie alors qu'il lui a été infidèle ? Je sais que ça peut paraître étrange comme question mais voilà je la pose quand même. J'aimerais beaucoup avoir votre avis, si je peux me permettre. » Bonnie fronça les sourcils, réfléchissant à cette question quelque peu particulière. Leur situation même était particulière. Elle avait été trompé et lui était celui qui avait été infidèle et pourtant ils discutaient, se partageant leur histoire. Elle haussa finalement les épaules après une poignée de secondes, la réponse en tête. « J’ai eu envie de le frapper… le frapper tellement fort qu’il aurait compris ma douleur, et encore... Vous savez quand on a été déçu par une personne qu’on aime, on perd vite le contrôle. Certains plus que d’autres, c'est vrai mais on a juste envie de réduire en poussière ce visage qu’on aimait tant à une époque et qui représente aujourd’hui celui qui nous a trahit. Du moins c’est ce que je pense. » Si elle avait été un homme, elle ne se serait pas gênée pour en coller une à Caleb mais la tristesse et la colère l’avaient paralysée. « Vous ne devriez pas lui en tenir rigueur… » rajouta-t-elle, ayant compris qu’il parlait de lui et de son ex. « Vous auriez peut-être eu la même réaction si vous aviez été à sa place. »


Spoiler:
 

_________________

it's only love, it's only pain.
it's only fear that runs through
my veins. it's all the things you
can't explain that make us human.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t13627-in-the-middle-of-nowhere http://www.filthy-secret.com/t13655-lying-on-my-back-watching-stars-collide http://www.filthy-secret.com/t13855-journal-de-bord-de-nora-golightly http://www.filthy-secret.com/t13768-ch-n5600-parkside-street-famille-golightly
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: « L'alcool tue lentement ... » [Bonnie W.] Jeu 31 Déc 2009 - 13:46


« L'alcool tue lentement.
On s'en fout.
On n'est pas pressés. »

Georges Courteline

Scotty venait de poser une question que surement peu de personne devait épeller ou même se poser. L'amour peut-il rendre violent ? Pour le jeune Matthews, la réponse était désormais oui. Mais il n'avait qu'un avis personnel et Bonnie pourrait surement l'aider à y voir plus clair. Une aide dans ce domaine, surtout aujourd'hui, était toujours bonne à prendre car Scott était vraiment perdu et ne savait plus vraiment quoi penser de tout ce qui s'était passé. Le chef cuisinier posa une nouvelle son regard sur la jolie brune et l'acoute attentivement car sa réponsé était importante à ses yeux voire plus encore. Cela lui permettrait de comprendre enfin une telle réaction de la part de Maât.

- J’ai eu envie de le frapper… le frapper tellement fort qu’il aurait compris ma douleur, et encore... Vous savez quand on a été déçu par une personne qu’on aime, on perd vite le contrôle. Certains plus que d’autres, c'est vrai mais on a juste envie de réduire en poussière ce visage qu’on aimait tant à une époque et qui représente aujourd’hui celui qui nous a trahit. Du moins c’est ce que je pense. Scotty entendit avec exactitude les paroles de Bonnie. Il baissa alors ces yeux sur son verre vide. Elle aurait réagi de la même manière. Maât n'était pas le seul et l'amour pouvait vraiment rendre violent. C'était déroutant, mais il devait faire avec. La jeune femme continua alors à parler. Vous ne devriez pas lui en tenir rigueur ... Vous auriez peut-être eu la même réaction si vous aviez été à sa place.
- Je ne sais pas ... Peut-être ...

Scotty leva alors le bras pour appeler le barman et lui fit signe de remettre la même chose pour Bonnie et lui. L'alcool, le jeune homme en avait bien besoin en ce moment. Il en avait besoin depuis sa rupture et biensur il ne s'était pas gêné de ne pas en boire. Finn apporta alors les deux boissons dont un nouveau gin fizz pour Scotty. Il prit le verre dans ses mains relachant celui qui était vide pour le redonner au barman. Il fixa un long moment son verre rempli et finit par relever son visage et par le tourner vers Bonnie qui avait dû se sentir légèrement seule pendant ces quelques minutes de silence.

- Aux hommes et à leur manque de tact ! Moi y compris ! Finit-il par lacher tout en levant son verre pour trinquer.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: « L'alcool tue lentement ... » [Bonnie W.]

Revenir en haut Aller en bas
 

« L'alcool tue lentement ... » [Bonnie W.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: The Blue Lagoon Bar-