AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (maison johnson) Run To Far And You Breath To Hard [ R ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: (maison johnson) Run To Far And You Breath To Hard [ R ] Mer 18 Nov 2009 - 18:13

RUN TO FAR AND
YOU BREATHE TO HARD.


feat ; jeylhan johnson & billy johnson



Vivre avec votre soeur implique toute une sorte de choses, et surtout quelques règles pour la bonne entente au sein de cette maison. Quand Pride vient dormir à la maison, je dois tout faire pour ne pas que celui-ci croise ma soeur, entre eux c'est loin d'être l'amour fou et dès qu'ils ont l'occasion de s'envoyer des piques et ben, ils le font sans aucun problème. Billy et moi, avec le temps, nous avons appris à vivre ensemble et étant donné que l'on est très proches l'une de l'autre je pense que cette cohabitation pourra encore durer pas mal de temps. Pour le moment je n'envisage pas, mais pas du tout de me marier avec Pride donc rien ne pourra se mettre entre nous. Je suis toujours la première a me réveiller, Billy aime dormir et même si parfois elle ne dort plus elle aime glander au lit quoi que, elle ne qu'en profiter les week ends car, pendant la semaine celle-ci travaille elle doit donc se lever assez tôt. Je suis particulièrement chiante quand je suis de bonne humeur, mais comme c'est quelque chose d'extrêmement rare je crois que la plupart du temps les gens qui ont la chance ou la malchance de profiter de cette bonne humeur n'ont pas l'habitude de se plaindre. Bon dieu, qu'est-ce que j'aime les samedis matin, qu'est-ce que j'aime aller emmerder Billy alors qu'elle dort profondément. Comme toujours, le samedi matin je me réveille assez tôt, j'aime pouvoir quitter la maison très tôt pour pouvoir faire mon jogging sans devoir m'arrêter à tout moment car, les rues sont blindées de monde. C'est alors très calmement que je me lève et que je me dirige vers la chambre de Billy. Comme toujours, celle-ci parle pendant son sommeil, je n'ai jamais compris ce qu'elle disait car, je pense que tout ce qu'elle dit pendant son sommeil n'a strictement aucun sens. Très silencieusement, je m'approche de celle-ci et je finis par sauter sur elle. C'est en un sursaut que celle-ci finit par se réveiller. « A cette heure-ci, on ne dort plus soeurette ! Et puis, il y a un petit-déjeuner tout bon qui t'attend en bas, dans la cuisine ... » En voyant le regard que Billy me lançait on pouvait vite se rendre compte que celle-ci avait sans doute envie de me crucifier, et qu'à la première occasion elle se vengerait et je peux vous assurer que depuis toute petite j'endure les vengeances de ma chère soeur et la plupart du temps j'ai du mal à les oublier.

« Tu as pas envie de sortir un peu ... avec moi ? Puis, je suis sûre que tu refuseras pas car, bon tu vas tout de même pas rester ici toute une journée. Et comme je n'ai pas envie d'aller courir ce matin, j'ai peut-être d'autres plans, mais tu dois venir ! » J'avoue, j'avais prévu de faire quelque chose en compagnie de Billy aujourd'hui. J'avais réussi à avoir un rendez-vous chez un photographe et pour une fois j'aimerais faire quelque chose en compagnie de Billy. Je ne l'avais sans doute pas réveillée de la meilleure façon pour qu'elle veuille faire quoi que ce soit avec moi, mais après tout elle sait très bien que je ne compte pas la lâcher tant qu'elle n'aura pas dit oui. « Je le mérite tout de même, je t'ai préparé ton petit-déjeuner »



Dernière édition par Jeylhan E. Johnson le Sam 19 Déc 2009 - 16:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jemima Eason
too weird to live, too weird to die.
avatar

♦ Posts : 3333
Multinicks : teza, georgie, reggie, louisa, matt & selina
♦ Credits : ava@mine ~ sign@tumblr

Status : dating Remus (more like fangirling over Mumus as she says)
Address : #15 bilberry residence
Job/Studies : saleswoman in the grocer's shop - musician by night (street magician sometimes)
Quote : I shouldn’t be the superhero’s girlfriend, I should be the superhero.
Activité(s) de quartier : laughter therapy.


HALL OF FAME
To Do List: set three more alarms so i won't be late at work again, to take Schwarzy for a walk, buy flowers for the apartment, get drinks with harley.
Contact List:
RP status: [ ■ ■ ■ ■ ■ ] ; joe - remus - lori - vesper - priam

Message(#) Sujet: Re: (maison johnson) Run To Far And You Breath To Hard [ R ] Mer 25 Nov 2009 - 10:08





Le pays des rêves est un monde auquel Billy a de moins en moins accès ces derniers jours. Son boulot avec le sénateur McAllister lui donnait que peu de repos. Elle qui avait juré de ne jamais mettre un pied dans le monde politique, s’était retrouvée en plein dedans. En réalité ce n’était pas réellement prémédité, elle ne l’avait pas réellement souhaité. Elle avait un boulot plutôt tranquille dans un cabinet médical, le médecin était vieux, peut être trop, il oubliait tant de chose, qu’elle avait l’impression de d’être plutôt une infirmière, mais qu’importe, c’était bien plus reposant que ce qu’elle l’imaginait en réalité. Son rythme de vie avait complètement changé, cette jeune fille habituée à dormir énormément ne pouvait plus rejoindre les bras de Morphée si souvent qu’elle l’aurait voulu. De plus elle se rappelait encore sa galère à dompter l’agenda électronique qui ne voulait absolument pas garder les informations qu’elle avait passé des heures à enregistrer. Mais elle ne pouvait nier que son travail lui plaisait, oh ça oui. Bien qu’il puisse être assez difficile en réalité d’être confrontée quotidiennement à son ex contre lequel on aime à se défouler. C’est d’ailleurs ainsi qu’elle avait obtenue le poste. Débarquant sans prévenir dans le bureau du sénateur, elle fut contrainte de lui donner un coup de main, afin qu’il puisse enfin sortir la tête de l’eau. L’absence d’une secrétaire aussi efficace qu’organisée, se faisait sentir, et il n’avait pu qu’admettre que Billy était très douée dans ce domaine. En moins de temps qu’il n’en avait fallut pour le dire elle avait pu remettre de l’ordre dans ce véritable foutoir, une aide qu’elle lui avait apporté à la base uniquement pour pouvoir s’en prendre à lui tranquillement. Mais il avait eu une toute autre idée. Du genre impulsive elle accepta immédiatement sans réellement réaliser les enjeux, elle n’avait pas réalisé, qu’elle le verrait pour ainsi dire, bien plus qu’elle ne l’avait vu à l’époque où ils étaient ensemble. Elle apprenait ainsi à apprécier de nouveau, celui qui était auparavant un ami, il demeurait cependant un confident bien malgré lui, mais sa colère l’aveuglait quelque peu, non sa colère l’aveuglait en réalité beaucoup. Ainsi lorsqu’elle était rentrée hier soir, une fois de plus si tard, qu’il en était presque tôt, elle avait hâte d’oublier tout ce qu’elle pouvait savoir du monde politique, de McAllister, et de tout ce qu’elle entendait au boulot, pour se vider la tête, et se glisser avec une joie non dissimulée dans son lit qui lui avait tant manqué. Entrant sur la pointe des pieds ne souhaitant pas réveiller sa sœur, après tout elle peut être ronchonne si on la réveille trop tôt, alors valait mieux éviter une dispute avant de se coucher, ça n’aidait pas à faire de doux rêves. Malgré la fatigue qui rendait difficile le moindre de ses mouvements, elle avait tout de même réussit à enfiler un t-shirt ample qui avait trainé ici un jour, ignorant complètement à qui il avait appartenu, il était devenue sien, et un short, une tenue suffisamment légère et confortable. Se plongeant dans son lit, c’est un sourire de soulagement et de satisfaction qui se dessinait sur son teint pâlichon. Elle ne mit pas longtemps à s’endormir, après tout non seulement l’épuisement avait gagné chacun de ses membres, mais en plus de nature, elle se plongeait rapidement dans le doux pays des rêves, qui pouvait parfois lui jouer des mauvais tours. Cette fois-ci elle n’avait même pas pu rêver, ce qui la décevait comme à chaque fois, elle aimait à imaginer une vie plus tranquille, en son sens parfaite, enfin tranquille sentimentalement parlant, elle n’était pas réellement du genre à tenir en place, et commençait déjà à avoir la bougeotte. Les nombreux déplacements du sénateur qu’elle devait suivre, permettait au moins à Billy d’assouvir ce besoin de changer d’espace, de se ressourcer en quelques sortes, loin de ses divers problèmes quel qu’ils soient.

Profondément endormis elle ne s’attendait pas à ce qu’un tremblement de terre vienne la tirer de se sommeil si nécessaire. Dans un sursaut elle se redressa dans son lit avant de voir que le tremblement de terre en question n’était autre que Jeylhan sa sœur. Se rallongeant immédiatement un air bougon sur le visage, elle ronchonna avant même d’entendre ce que sa sœur avait à lui dire. « A cette heure-ci, on ne dort plus sœurette ! Et puis, il y a un petit-déjeuner tout bon qui t'attend en bas, dans la cuisine ... » A cette heure-ci ? Mais pour elle, il était encore trop tôt, la vie était beaucoup trop injuste avec elle, du moins c’est ce que la jeune blondinette en manque de sommeil pensait face à une sœur bien déterminée à la bouger. « je suis bien dans mon lit, laisse moi tranquille. » elle savait que de l’entendre râler ne ferait qu’amuser Jey, ce qui d’une certaine façon avait tendance à l’agacer, il faut dire qu’elle n’était pas encore bien réveiller elle n’était pas d’humeur à tolérer quoique ce soit. Un paradoxe lorsque l’on connait la jeune fille souriante et continuellement de bonne humeur. « Tu as pas envie de sortir un peu ... avec moi ? Puis, je suis sûre que tu refuseras pas car, bon tu vas tout de même pas rester ici toute une journée. Et comme je n'ai pas envie d'aller courir ce matin, j'ai peut-être d'autres plans, mais tu dois venir ! » dans la fouler la première chose qu’elle avait pensé était, « mais va courir et laisse moi dormireuuuuh » mais elle se ravisa, n’étant pas du genre à envoyer balader sa sœur, elle était plutôt le genre à lui passer le moindre caprice, ce qui n’était pas forcement une bonne chose c’était une certitude, mais elle ne voulait pas la contrarier, elle voulait éviter toutes sources de crises. Si auparavant elle était du genre à l’affronter quoiqu’il arrive, les choses avaient bien changer, pensant à beaucoup de chose, se disputant bien trop souvent elle voulait s’épargner ça avec sa sœur. Se retournant vers elle, tentant d’afficher une mine plus intéressée par ses dire « et de quel plan parles-tu ? » elle avait par ailleurs rapidement entendu parlé d’un petit déjeuner ce qui réveilla sans nulle doute son attention et son appétit d’ogre. « tu sais que vu mon état de fatigue je dévorerait toutes nos provisions de la semaine, j’espère que t’as vu grand. » et oui en langage Johnsonnien, cela signifiant, « merci sœurette, allé c’est partie dis moi ce que tu veux qu’on fasse. »




_________________

so when i'm ready to be bolder and (my cuts have healed with time), comfort will rest on my shoulder and i'll (bury my future behind).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t13530-xx-could-hug-you-to-death http://www.filthy-secret.com/t12264-journal-de-bord-de-jemima-eason
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (maison johnson) Run To Far And You Breath To Hard [ R ] Sam 19 Déc 2009 - 16:15


J'étais particulièrement de bonne humeur aujourd'hui et c'est avec un énorme sourire que je me suis réveillée. Rien n'allait gâcher cette journée magnifique, même pas la mauvaise humeur dont Billy pouvait parfois faire preuve, c'était une magnifique journée et même si je me sentais complètement conne avec ce sourire complètement idiot je m'en foutais royalement. J'avais prévu une journée inoubliable en compagnie de ma soeur car, depuis quelques temps nous ne sommes plus tellement proches, pas comme on l'était avant et j'avoue que nos petites conversations, nos petits moments de complicité me manquent terriblement. Retrouver la relation que j'avais avec ma soeur était un de mes rares objectifs. Oui, un de mes rares objectifs, je n'en ai jamais eu beaucoup. Depuis toujours, je vis au jour le jour et les efforts que je fais ne sont pas pour prévoir un bon futur ou quoi que ce soit, les efforts que je fais pour mener une bonne vie c'est pour vivre de bons moments, sans trop penser au futur. Passons ... A cette heure, Billy était d'une humeur massacrante elle était tellement chiante, oui c'est le mot adéquat, Billy était très chiante le matin et quand je la forçais à quitter son lit très tôt, là j'allais le regretter sans doute pendant toute la journée, mais après tout, je suis capable de souffrir pendant de nombreuses heures juste pour passer un bon moment avec ma soeur.

« Ne fait pas ta chiante soeurette. Tu vas bouger tes fesses de ce lit qui doit être terriblement confortable et tu vas aller prendre le petit-déjeuner et surtout te préparer pour cette journée inoubliable. »

Billy avait beaucoup ... d'appétit le matin. Et les jours où elle ne travaillait pas c'était complètement incroyable, elle pouvait vous vider le frigo en un clin d'oeil. Il faut croire que c'est pour compenser les fois où celle-ci n'a pas le temps de manger tellement elle est à la bourre pour aller au boulot ... En parlant de son boulot, secrétaire d'un sénateur, qui aurait cru ... Moi et ma soeur nous avons toujours cherché à fuir ce milieu et la voilà fourré bien au milieu de la politique, incroyable cette fille. Et, elle n'est pas qu'incroyable sur ce point là, son histoire avec Cassandre, cette histoire c'est du pur n'importe quoi. Elles sont deux jeunes filles complètement perdues et qui voilà se sont retrouvées au même endroit au même moment en quête d'amour ... Enfin, en tout je préfère croire qu'il n'y a pas d'amour dans cette histoire car, comme ça je peux avoir l'espoir que cette stupidité prendra fin un jour.

« Ne t'inquiète pas très chère, un banquet t'attends dans la cuisine »

Je préfèrais ne pas trop parler sur Cassandre car, depuis que cette fille est entrée dans la vie de ma soeur nous ne faisons que nous disputer, nous ne sommes jamais d'accord l'une avec l'autre, la complicité qu'il y avait entre nous, disparait peu à peu. C'est sans doute un peu de ma faute car, je n'essaye même pas de comprendre leur relation ... Je la renie sans même me mettre à la place de Billy ... Non, je ne suis pas en train de dire qu'il se peut qu'un jour j'accepte cette relation car, bon Billy aurait pu choisir une autre femme car, cette Cassandre m'exaspère, mais plus que tout.

« Alors comment vont les choses avec ta copine ? »

Revenir en haut Aller en bas
Jemima Eason
too weird to live, too weird to die.
avatar

♦ Posts : 3333
Multinicks : teza, georgie, reggie, louisa, matt & selina
♦ Credits : ava@mine ~ sign@tumblr

Status : dating Remus (more like fangirling over Mumus as she says)
Address : #15 bilberry residence
Job/Studies : saleswoman in the grocer's shop - musician by night (street magician sometimes)
Quote : I shouldn’t be the superhero’s girlfriend, I should be the superhero.
Activité(s) de quartier : laughter therapy.


HALL OF FAME
To Do List: set three more alarms so i won't be late at work again, to take Schwarzy for a walk, buy flowers for the apartment, get drinks with harley.
Contact List:
RP status: [ ■ ■ ■ ■ ■ ] ; joe - remus - lori - vesper - priam

Message(#) Sujet: Re: (maison johnson) Run To Far And You Breath To Hard [ R ] Sam 19 Déc 2009 - 17:05



Les jumelles Johnson n’avaient autrefois besoin d’aucune occasion particulière pour passer du temps ensemble, la raison en était évidente, elles passaient tout leur temps ensemble, mais grandir implique bien souvent de devoir se séparer un peu. Une séparation qu’au début Billy n’avait pas très bien vécu, mais comme à son habitude elle avait continué de sourire, elle savait qu’elles avaient besoin toutes les deux de concrétiser leurs envies et rêves. Et leurs plans impliquaient malheureusement de se séparer, fort heureusement elles trouvaient bien souvent des occasions de se retrouver et de passer des bons moments. Même lorsque l’une travaillait à Londres pour un défiler, pendant que l’autre sillonnait l’Afrique du sud par désir d’aventure, elles trouvaient le moyen de se donner des nouvelles. Chacune savait précisément où était l’autre, et ce qu’elle avait pu faire. C’était ainsi entre elles, après tout pour des jumelles rien de surprenant, la plus part des vrais jumeaux ressentaient cette fusion, certain même une connexion telle, qu’ils étaient capable de ressentir les sentiments de l’autre malgré les frontières. Une connexion complètement inexplicable, et pourtant Billy savait très bien de quoi il s’agissait, tout simplement parce qu’elle le ressentait, elle savait toujours quand ça sœur n’allait pas bien, bien sur il s’agissait d’une très forte sensation, pas de prédiction elle a toujours été incapable de savoir ce qui pouvait bien clocher. Mais parfois parler à Jeylhan relevait du courage, elle n’était pas toujours ouverte à la discussion et même pire que ça, selon les jours il ne fallait pas trop titiller la jeune femme. Se frotter à sa jumelle était une habitude pour Billy, dotée d’un fort caractère il était difficile de l’effrayer voir quasiment impossible. Ceci dit les affrontements avec sa sœur devenaient de plus en plus dure à supporter, elle n’était pas de ceux qui faiblissaient et finissaient par capituler bien au contraire. Mais elle préférait de plus en plus fuir les conflits, si elle pouvait trouver une porte dérobée pour éviter une énième dispute, elle n’hésitait pas à la pousser. Mais cela n’était pas toujours possible. Le comportement de Jeylhan était gérable pour elle, vingt deux ans à apprivoiser la jolie blonde, elle gérait parfaitement, mais parfois il y avait plus qu’un comportement agaçant entre des sœurs. Si malgré sa fatigue Billy se laissait tenter par une sortie entre sœur, ce n’était nullement par hasard, elle en avait besoin, peut être autant que sa jumelle. « Tu m’aimerais moins si j’étais pas là pour t’emmerder. » lui adressant un clin d’œil, elle était convaincu que son caractère bien que parfois pourrit et tirant vers le coté garce de sa personnalité faisait aussi son charme. Elle n’était pas toujours insupportable, sous ses traits de parfaite petite emmerdeuse, se cachait une jeune femme très protectrice et attentionnée. Son côté hystérique y faisait quelque chose dans le côté insupportable, mais elle s’assumait, elle adorait les réactions des autres face aux siennes qui sortaient complètement de l’ordinaire. Elle aimait être le vilain petit canard, faisant toujours tout différemment, elle aimait être un brin déjantée et anticonformiste, c’était comme ça qu’elle appréciait sa vie.

Une fois rassurée par l’ampleur du petit déjeuner qui l’attendait, elle sortit de son lit, entrainant sa sœur par la main directement dans la cuisine. Le pas enjoué, il ne lui en fallait pas plus pour démarrer la journée du bon pied, surtout lorsque ses yeux s’écarquillèrent sur l’immensité du petit déjeuner préparer par sa sœur. Si avec le temps elles s’étaient quelque peu éloignées, une chose était sur, elles se connaissaient sur le bout des doigts. Flanquée d’un sourire radieux sur le visage, Billy s’attabla immédiatement, se jetant sur tout ce qu’elle trouvait, avec le plus grand des plaisirs elle découvrit des muffins, ce qu’elle préférait, sa sœur ne l’avait pas oublié. De la nourriture plein la bouche, la jeune femme s’adressa à sa sœur oubliant qu’elle pouvait être très facilement incomprise dans une telle situation « marchi shoeurettche. » tout s’annonçait bien avant que la conversation ne s’oriente vers Cassandre, non pas qu’elle n’aimait pas en parler, au contraire ça lui aurait certainement fait du bien par ailleurs, mais elle savait que Jeylhan n’était pas d’une oreille attentive à cette histoire. Pas qu’elle n’était pas à l’écoute, mais elle ne voyait pas cette relation d’un très bon œil, de plus entre elle et Cassandre s’était pour ainsi dire la guerre, et Billy se retrouvait entre les deux femmes qui comptaient le plus pour elle. Certes d’un côté et de l’autre se n’était pas encore idyllique comme relation, mais elle avait peur du jour, où tout viendrait à exploser. « On ne peut pas vraiment la qualifier de copine. Et avec le tiens ? » bien qu’elle aurait aimé qu’elle le soit. Aborder le sujet Pride était une manière de détourner un peu la conversation, bien qu’elle ne faisait pas non plus preuve de tolérance face à lui. Elle ignorait s’il s’agissait quelque part d’une « vengeance » ou non, mais elle ne pouvait s’en empêcher, lorsqu’elle voyait le regard de Pride, elle ne pouvait que se méfier de lui, elle ne le trouvait pas sincère, elle l’avait à l’œil, et autant dire qu’il n’avait pas intérêt à merder. Billy a toujours été ainsi, trop protectrice, prête à taper du poing si les gens qu’elle aime venaient à souffrir, mais peu se méfiait réellement de la jeune femme, jusqu’à ce qu’elle passe à l’acte. Elle pouvait avoir un visage aux traits angélique, elle n’avait rien d’un être parfait et pure, certain s’en était rendu compte, mais Pride continuait de se sentir au dessus de tout, ce qu’il finirait par regretter si sa sœur venait à souffrir par sa faute.




_________________

so when i'm ready to be bolder and (my cuts have healed with time), comfort will rest on my shoulder and i'll (bury my future behind).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t13530-xx-could-hug-you-to-death http://www.filthy-secret.com/t12264-journal-de-bord-de-jemima-eason
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (maison johnson) Run To Far And You Breath To Hard [ R ] Sam 19 Déc 2009 - 17:38


Même si on se prenait souvent la tête j'étais incapable d'imaginer ma vie sans Billy, elle a toujours fait partie de moi et même si pendant quelques années nous avons été obligées de nous séparer, étant donné les différents chemins que l'on avait pris, nous n'avons jamais cessé de se parler ou de s'inquiéter l'une pour l'autre. La voir souffrir c'est de la pure torture pour moi car, souvent je suis la coupable et aller lui parler ne peut parfois que faire empirer la chose. Je la trouve incroyable car, après tous les sales coups que je lui fais, elle est toujours la prête à m'aider et prête à me soulever qu'importe la chute. Elle me rassure et sait me convaincre que tout ira bien, même si ce n'est pas le cas. Plus le temps passait, plus on était distantes l'une de l'autre sans doute parce que chacune de son côté commençait à avoir une vie, un copain, un boulot qui demande pas mal de temps. J'ignore si sans l'aide de ma soeur je serais encore la présente pour lui faire passer une magnifique journée car, ma vie est très mouvementée et parfois très dure à supporter et sans l'aide de Billy j'aurais sans doute déjà mit fin à ma vie, mais il faut croire que j'ai un petit ange gardien qui me protège et qui m'a offert la meilleure chose qui me soit arrivé ; Billy Johnson ! M'enfin, ce genre de trucs je ne pense pas qu'un jour je serais capable de lui dire car, après tout elle le sait, elle le comprend ! C'est comme si elle lisait mes pensées et par moments c'est assez frustrant de vouloir garder certaines choses à l'intérieur de nous-mêmes et puis finalement nous sommes incapables. Elle me connait sans doute mieux que sa propre taille de soutien-gorge, incroyable.

« J'avoue que sans toi pour m'emmerder parfois le matin, je pense que ma vie serait terriblement ennuyante. » C'est avec un grand sourire que je finis par lui dire « Mais, parfois t'abuses ! »

Quelle sacrée emmerdeuse, je ne vous fais pas dire ! Une emmerdeuse particulièrement adorable, aujourd'hui après lui avoir proposé de prendre ce petit-déjeuner je pense que son côté emmerdeur c'est un peu calmé car, si jamais je la réveille et que je ne lui propose qui pour calmer ce petit côté, je risque fort de le regretter. Celle-ci finit par se lever de son lit et c'est avec un grand sourire et une bonne humeur évidente qu'elle finit par me trainer dans la cuisine, j'avoue que je ne m'attendais pas à ce que cette journée commence aussi bien. C'était étrange de me voir parler de sa relation avec Cassandre car, par moments je pouvais être très désagréable quand Billy me parlait de cette relation, mais j'avoue j'étais intéressée par son bien être et même si je ne supporte pas Cassandre, j'étais curieuse à propos de cette relation tellement différente et profonde, je ne pouvais pas renier la beauté de cette relation même si j'avais préféré voir ma soeur amoureuse d'un garçon ! Mais quoi qu'il en soit, Billy et les choses bizarres c'est quelque chose qu'avec le temps je me suis finalement habituée.

« Écoute, je sais que par moments je suis une terrible soeur et je sais combien tu as par moments besoin de moi &&' même si je ne suis pas totalement d'accord avec cette relation que tu as avec cette fille, crois moi tu peux venir me parler car, je suis ta soeur bordel ! Je ne veux que ton bien-être, avec une fille ou un garçon donc, aujourd'hui je veux tout savoir » (...) Billy allait sans doute trouver cela terriblement bizarre de me voir dire un truc pareil, mais par moments je ne me rends pas compte de la chance que j'ai et si Billy est capable de m'aider, n'importe la situation je dois être capable de faire pareil ! Quand celle-ci finit par me parler de Pride, histoire de changer de sujet, je finis par la regarder avec un sourire joyeux et en plus de ça un sourire vrai, avec lui j'étais comblée et surtout très heureuse. Je commençais sans doute à être amoureuse. « Je sais que tu ne l'aimes pas, mais quoi qu'il en soit ... Il est adorable et surtout il m'aime comme je suis ... »

Revenir en haut Aller en bas
Jemima Eason
too weird to live, too weird to die.
avatar

♦ Posts : 3333
Multinicks : teza, georgie, reggie, louisa, matt & selina
♦ Credits : ava@mine ~ sign@tumblr

Status : dating Remus (more like fangirling over Mumus as she says)
Address : #15 bilberry residence
Job/Studies : saleswoman in the grocer's shop - musician by night (street magician sometimes)
Quote : I shouldn’t be the superhero’s girlfriend, I should be the superhero.
Activité(s) de quartier : laughter therapy.


HALL OF FAME
To Do List: set three more alarms so i won't be late at work again, to take Schwarzy for a walk, buy flowers for the apartment, get drinks with harley.
Contact List:
RP status: [ ■ ■ ■ ■ ■ ] ; joe - remus - lori - vesper - priam

Message(#) Sujet: Re: (maison johnson) Run To Far And You Breath To Hard [ R ] Lun 28 Déc 2009 - 14:27



Les histoires d’amour n’ont jamais été particulièrement la spécialité de Billy. Il n’y avait qu’à voir la relation plutôt catastrophique qu’elle entretenait avec Cassandre Ainsworth. On ne pouvait en déterminer une réelle fautive, chacune avait sa part de responsabilité. Et le moins que l’on pouvait en dire, c’était que les premiers pas de la jeune fille dans les relations amoureuses, étaient bien difficiles. Bon il ne s’agissait pas là de sa première histoire, mais de la plus sérieuse. Connue pour être impulsive, changeante, il lui était difficile d’envisager durablement une telle relation, pas qu’elle ne le voulait pas, mais cela lui semblait tellement inaccessible et impossible. A ses yeux il y a des femmes plus disposées que d’autres à ce genre de chose, sa sœur par exemple, bien qu’assez difficile, elle était pourtant une jeune fille douce, gentille, le modèle parfait de la grande amoureuse. Billy, plus sauvage, intrépide et imprévisible ne pouvait, en apparence, pas être étriquée dans une telle relation. Et pourtant, elle avait tenté bien des fois de comprendre l’être humain, en commençant par les hommes, elle en était arrivée à l’hypothèse qu’ils étaient tellement simple à comprendre que cela en devenait trop difficile pour les filles de saisir la moindre de leurs pensées aussi logique soient-elles, ou pas. Bon il y avait bien sur les exceptions, ces types au côté féminin très développée, trop compliqué, un véritable puzzle indéchiffrable. Mais les filles, jamais elle ne s’était préparée à devoir se mettre dans une telle situation, elle qui avait souvent peu d’amie, elle n’arrivait que rarement à se lier d’amitié avec la gente féminine. Mais Cassandre fut la grande exception, sa plus belle exception, elle ne regrettait pas le moins du monde ce qui s’était passé entre elles, seulement l’issue. Elle n’avait pas l’occasion d’en parler très souvent, Jeylhan savait tout bien sur, mais elle était rarement d’une oreille attentive, et ses conseils étaient toujours les mêmes. Son autre échappatoire, gueuler sur Gabriel, comme si le jeune sénateur était responsable de l’échec de sa relation, de la leur oui indubitablement, mais si la jeune fille se défoulait sur lui, ce n’était nullement par pure vengeance. Elle avait besoin d’une tête de turque en quelque sorte, et il était le candidat presque idéal. C’était sans doute pour cette raison, qu’elle avait trouvé les paroles de sa sœur fortement étranges. Écarquillant les yeux de surprise, elle ne s’était pas attendu à un tel revirement, elle avait même peur que d’oser en parler finisse une fois de plus en dispute, à moins qu’il ne s’agisse d’une amélioration, d’un élan de compréhension. Elle hésitait pourtant, elle ne voulait pas se faire d’illusion ou de faux espoirs, croire en ses mots, mais s’en méfier encore serait sans doute la meilleure solution. Elle avait confiance en sa jumelle Ô sa oui, mais elle avait surtout peur de ses réactions qu’elle ne contrôlait pas toujours, et vu son état d’épuisement, Billy n’était pas certaine de supporter une dispute de plus pas ce matin en tout cas. Elle lâcha sa brioche qu’elle allait dévorer, et concentra son attention vers sa sœur. « Tu veux que je te parle de Casey et moi ? Tu es sur de toi ? De toute façon tu sais déjà ce qu’il en est, on passe notre temps à se disputer. La faute à qui ? Surement la mienne, je suis vraiment insupportable avec elle, comme avec tout le monde de toute façon. Enfin bon ça n’avance pas et probablement qu’elle ne veut déjà plus de moi de toute manière. » de quoi probablement satisfaire sa jumelle, elle qui n’aimait pas cette relation serait contente de savoir qu’elle allait droit dans un mur. Même si elle persistait aux yeux des autres à paraître toujours souriante, Billy n’était pas loin de craquer, mise à part sa sœur, peu de personne avait réellement compté dans sa vie, et elle avait la sensation que tout s’effondrait sous ses pieds.

Aborder le sujet Pride, peut être une erreur supplémentaire, de plus ce qu’elle lui avait répondu, l’avait tellement surprise qu’elle manqua de s’étouffer avec son jus d’orange. Adorable ? En son sens ce mot ne rimait pas réellement avec Pride Berrington, qui pour elle n’était qu’un salaud, manipulateur de première. Si il y avait bien une chose qu’elle avait apprit dans sa vie, s’était sans nulle doute à débusquer les plus fin menteur, et Pride était doué il n’y avait aucun doute la dessus. Et la jeune secrétaire n’avait aucune confiance en lui. Peut être était-il sincère avec elle, ou peut être pas, elle préférait rester sur ses gardes, c’était son devoir. Billy a toujours agit en grande sœur face à Jeylhan comme si elle était sa cadette et non sa sœur jumelle, la protégeant encore et toujours, et si elle ne voyait rien venant de Pride, ce n’était pas le cas de Billy. L’aimer ? Oui cela était possible, mais elle ne trouvait pas non plus que ce verbe se conjuguait réellement bien avec le jeune homme. « Adorable ? Pride ? Je ne veux pas être méchante, mais je ne trouve rien d’adorable chez lui, certes je ne le connais pas comme toi, mais j’espère simplement que tu sais ce que tu fais. De plus j’imagine mal Pride aimer quelqu’un d’autre que lui-même. » On ne pouvait douter de sa franchise au moins, disant toujours tout ce qui lui passait par l’esprit, ceci dit, malgré le peu de confiance qu’elle lui accordait, elle ne se montrait pas venimeuse, la voix clair et douce. Pour elle, il ne s’agissait que d’un sujet de conversation comme un autre, elle espérait simplement que Jeylhan ne s’emporterait pas.





_________________

so when i'm ready to be bolder and (my cuts have healed with time), comfort will rest on my shoulder and i'll (bury my future behind).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t13530-xx-could-hug-you-to-death http://www.filthy-secret.com/t12264-journal-de-bord-de-jemima-eason
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (maison johnson) Run To Far And You Breath To Hard [ R ] Sam 9 Jan 2010 - 9:30



Elle ne comprenait pas. Comment Billy peut-elle affirmer qu'elle était amoureuse d'une fille qui ne lui apporte que de la souffrance. Jeylhan avait beau essayé de se montrer compréhensive, mais plus Billy lui parlait de cette fille, plus Jeylhan avait envie d'aller voir Cassandre pour lui demander d'arrêter ses jeux stupides. Elles pouvaient très bien être amoureuses l'une de l'autre c'est un fait cependant, elles étaient toutes les deux en train de jouer à un jeu qui pouvait s'avérer très dangereux pour toutes les deux. Surtout pour Billy, qui apparemment croit en cette relation. Jeylhan n'apprécie point cette relation, elle a beau essayé d'aider sa soeur et de se montrer plus présente en lui parlant de sa relation avec Cassandre, mais quand Billy commence à parler de celle-ci de façon tellement aveuglante car oui, l'amour que Billy éprouve pour Cassandre l'a complètement rendue aveugle et le pire dans toute cette histoire c'est que Cassandre Ainsworth semble s'en foutre. Bref, Jeylhan venait de commettre une erreur que même elle ne s'en était pas rendu compte. Elle voulait passer une superbe journée avec sa soeur et commencer tout de suite à parler de la relation que Billy entretenait avec Cassandre n'était sans doute pas le meilleur moyen pour y parvenir... Elle se contenait pour ne rien dire de méchant car, les seules impressions que Jeylhan avait sur cette relation n'étaient sans doute pas très agréables et puis, celle-ci n'est pas du genre à se voiler la face, histoire de ne pas blesser ceux qu'elle aime. C'est sans doute un de ses grands défauts, être beaucoup trop franche. « C'est sans doute mieux comme ça tu sais. Je ne comprends pas ce que tu peux ressentir envers Cassandre, je veux dire, c'est un amour impossible. Tu crois réellement qu'un jour elle va renoncer à l'agence et tout le reste pour toi ? Regarde les choses en face, tu mérites mieux. » Jeylhan aimait sa soeur plus que toute autre chose au monde, elle voulait qu'elle trouve quelqu'un de mieux que Cassandre, quelqu'un qui n'aura pas peur de renoncer à sa vie passée pour Billy cependant, Jeylhan n'a jamais été douée pour ce genre de choses et souvent, quand elle essaye d'aider et de dire des choses qui peuvent réellement aider elle fait tout le contraire, elle blesse. Et souvent celle qui en souffre le plus et ben, c'est Billy. Les deux jeunes jumelles, sont plutôt proches. Plus petites elles avaient l'habitude de tout faire ensemble, mais après, elles ont toutes les deux choisi de prendre différents chemins, et ces chemins les ont beaucoup trop changé. « Cassandre ne sera jamais capable de te montrer ce qu'elle ressent pour toi et puis vu comment elle est, je doute fort qu'elle puisse ressentir quoi que ce soit pour toi. C'est une égoïste cette fille. » Jeylhan ne connaissait pas très bien Cassandre cependant, quand celle-ci sortait avec Billy, elle était bien sûr obligée de lui parler histoire de faire plaisir à Billy et le peu qu'elle sait à propos de cette fille n'est pas quelque chose de très plaisant. Et puis, savoir que celle-ci fait souffrir Billy de cette façon n'arrange en aucun cas la chose.

Pride Berrington, Billy du mal avec ce jeune homme. Le fait qu'il fréquente sa soeur et qu'il lui promette d'être fidèle alors que son passe-temps est de coucher à gauche et à droite rend quelque peu Billy méfiante. Elle ne l'apprécie et par moments, Jeylhan a l'impression que celle-ci ne l'apprécie pas car, Jeylhan n'apprécie pas Cassandre, une sorte de vengeance. Pride est loin d'être parfait, mais contrairement à Cassandre celui-ci rend Jeylhan heureuse. Il lui montre son amour et puis, ils sont bien tous les deux ensemble. Jeylhan sait que cette relation ne va pas durer éternellement, car Pride restera toujours Pride, mais quoi qu'il en soit pour le moment, rien ne pourra gâcher cette relation. « Tu as raison, tu ne connais pas Pride comme je le connais et puis, qu'est-ce que tu as contre lui ? Il me rend heureuse c'est le plus important donc, est-ce que tu ne peux pas te montrer plus douce ? Je veux dire, être moins pessimiste ... »

Revenir en haut Aller en bas
Jemima Eason
too weird to live, too weird to die.
avatar

♦ Posts : 3333
Multinicks : teza, georgie, reggie, louisa, matt & selina
♦ Credits : ava@mine ~ sign@tumblr

Status : dating Remus (more like fangirling over Mumus as she says)
Address : #15 bilberry residence
Job/Studies : saleswoman in the grocer's shop - musician by night (street magician sometimes)
Quote : I shouldn’t be the superhero’s girlfriend, I should be the superhero.
Activité(s) de quartier : laughter therapy.


HALL OF FAME
To Do List: set three more alarms so i won't be late at work again, to take Schwarzy for a walk, buy flowers for the apartment, get drinks with harley.
Contact List:
RP status: [ ■ ■ ■ ■ ■ ] ; joe - remus - lori - vesper - priam

Message(#) Sujet: Re: (maison johnson) Run To Far And You Breath To Hard [ R ] Dim 10 Jan 2010 - 13:19



La raison arrive bien souvent trop tard dans les affaires de cœur. Lorsque nos sentiments sont impliqués on est plus enclin à oublier ce que nous dit notre tête. On oubli la prudence, on ne se protège plus on se livre entièrement, on oublierai presque qui l’on est. On écoute bien souvent notre cœur ce qui peut parfois nous perdre, il n’y a pas de juste milieu, de dosage parfait. Si Billy avait souvent souhaité parvenir à faire la part des choses entre ce qu’elle ressent et ce qu’elle est, elle était persuadée d’être celle que Cassandre acceptait, si tant est qu’elle ait un jour voulu d’elle. Elle était parfaitement consciente que dans le fond Jeylhan touchait du doigt la vérité. Bien sur elle se fourvoyait sur certain point à moins que Billy, bien trop amoureuse, en perde son objectivité. Mais elle avait connu Casey avant que cette relation ne se transforme considérablement, elle était une amie précieuse, et elle ne pouvait pas voir en elle la fille abjecte que tout le monde pouvait voir. Quelque part elle l’admirait, après tout elle était capable de tellement de chose et ce pour avoir ce qu’elle désirait. Bien que cette fichue agence lui pourrisse la vie, du moins d’après elle, au moins elle savait ce qu’elle voulait et ne se laissait distraire par rien du tout. Mais Jeylhan pouvait se montrer blessante, si sur certain point elle n’avait pas totalement tord, elle ne pouvait la laisser parler ainsi. Elle ne renoncerai pas à l’agence et elle le savait, elle avait fait son choix dans le fond et une fois de plus ce n’était pas elle. Si elle tentait de se contenir pour ne pas exploser, après tout elle avait dit vouloir passer une bonne journée, ce qu’elle disait était sans doute maladroit, elle commençait à avoir de plus en plus de mal. Sa relation avec la jeune femme, aussi malsaine soit-elle n’appartenait qu’à elles, sans doute que personne ne parviendrait à comprendre et qu’importe. Mais ce qu’elle détestait le plus c’était sans doute cette manie qu’elle avait d’enfoncer Cassandre. Elle était bien loin du modèle de perfection pour quiconque la croiserait, hautaine, manipulatrice, mais pour Billy elle était bien différente. Si ces aspects là de sa personnalité l’amusait autrefois, il la blessait maintenant, mais elle se souvenait parfaitement de ce qu’elle pouvait ressentir près d’elle. Elle voulait retrouver cette complicité qu’elles avaient perdu par la seule faute de sa jalousie, du moins de son point de vue.
Jeylhan dans son désir certainement de conseiller sa sœur, pouvait se montrer parfois très maladroite et blessante, elle ne comprenait pas les sentiments de sa sœur, en les ignorant, elle ignorait également le fait qu’elle était complètement et irrévocablement imprégnée de cette fille. Si elle aurait souhaité ne jamais en tomber amoureuse ? Évidemment elle serait bien plus sereine aujourd’hui, mais c’était fait et elle ne le regrettait pas pour autant. Elle regrettait simplement de ne pouvoir en parler à personne, de n’avoir de conseil utile de quiconque. Elle regrettait seulement de devoir vivre ça seule, parce que sa sœur ne parvenait pas à la comprendre, et parce qu’elle continuait de protéger le secret de Cassandre. « Que cette relation soit possible ou non, qu’elle soit malsaine ou parfaite, n’a rien avoir avec ce que je ressens. Ouais sans doute que ça part dans le mur cette histoire, mais je sais que ce n’était pas imaginaire. Encore aujourd’hui, un simple contact avec elle, volontaire ou non et mon cœur s’emballe qu’est-ce que je peux contre ça ? Strictement rien, je dois encaisser que je passerai toujours après ses ambitions. Et si je n’étais pas si stupide j’y arriverai. » elle avait tenté de ne pas hausser le ton, de rester le plus calme possible, mais c’était plus fort qu’elle, elle s’était un peu emballée, avait un peu hausser la voix, ce qui sans doute n’aiderai pas sa sœur à voir les choses positivement.
De plus lorsque le sujet revenait à Pride, Billy voyait rouge si Cassandre n’était pas faite pour elle, alors que dire de Pride ? Ce qui l’énervait sans doute le plus c’était d’ignorer complément ce qu’il préparait. Elle était convaincu que cette relation n’avait aucun avenir alors à quoi bon s’emballer ? Se sentir aimer si c’était pour être déçu par un type qui privilégiait les histoires éphémères. « Parce que tu crois vraiment le connaître ? Je vois pas comment je pourrais être moins pessimiste alors que tu te montre aussi naïve. » son regard était dure, elle n’avait aucune envie de se montrer « douce » alors qu’il n’y avait aucune raison. Elle n’aimait pas cette relation, mais là n’était pas le problème, c’était lui, il cachait quelque chose, peut être qu’il avait réellement un élan d’affection pour sa sœur, mais elle en doutait. A ces yeux ce mec n’était qu’un imbécile de plus et sa sœur se faisait complètement avoir.






_________________

so when i'm ready to be bolder and (my cuts have healed with time), comfort will rest on my shoulder and i'll (bury my future behind).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t13530-xx-could-hug-you-to-death http://www.filthy-secret.com/t12264-journal-de-bord-de-jemima-eason
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: (maison johnson) Run To Far And You Breath To Hard [ R ]

Revenir en haut Aller en bas
 

(maison johnson) Run To Far And You Breath To Hard [ R ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Apple Road & Lemon Street-