AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « l'esprit de noël on l'a ... ou pas. » NOBODY | PRESLEY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Georgie Keily
the light is all but gone.
avatar

♦ Posts : 7869
Multinicks : teza, jemima, reggie, louisa, matt & selina
♦ Credits : ava@mine ~ sign@tumblr

Status : single mom; flirting in secret w/ irving; still in love with her ex husband
Address : #1523 apple road, w/ rhys
Job/Studies : firefighter.
Quote : remember yourself as a little girl, she is counting on you to protect her.
Activité(s) de quartier : brigade du quartier.


HALL OF FAME
To Do List: having a baby, visit Antwon, stop rushing to him, stop thinking about it, stop being selfish, heal, never open her heart to love again.
Contact List:
RP status: [ ■ ■ ■ ] ; irving - marcus - xavi

Message(#) Sujet: « l'esprit de noël on l'a ... ou pas. » NOBODY | PRESLEY Lun 14 Déc 2009 - 12:07




    « l'esprit de noël on l'a ... ou pas. »



NOBODY's HOUSE ; APPLE ROAD/OCEAN GROVE | 19Décembre starring Nobody and Presley


L’esprit de noël on l’a ou on l’a pas, ça ne s’invente pas. Ces grands et majestueux sapins, que beaucoup de famille trainaient dans les rues d’Ocean Grove. Ces nombreuses pubs à la télévision, toutes concernant les nouveaux jouets en vogue. Presley se souvenait de l’entrain qu’elle manifestait autrefois face à ses pubs, bien sur elle n’en avait plus l’âge, mais elle aimait se rappeler ce tendre souvenir. Ce qui était le plus amusant - ou pas - à l’époque de Noël c’était sans doute les après-midi shopping, à croire que personne ne parvenait à s’y prendre à l’avance pour les achats, toujours persuadé d’avoir du temps devant soit, et avant que nous n’ayons eu le temps de pousser un soupir que noël était déjà à notre porte. Presley état de ces gens là, elle ne célébrait pas la naissance du Christ, même si depuis le temps on a fini par perdre le véritable sens de cette fête. Non pas qu’elle n’aimait pas ça, seulement en son sens, il s’agissait d’une fête de famille et il ne fallait pas être madame soleil pour constater que la sienne était plutôt réduite. Cela ne l’empêchait pas le moins du monde d’avoir envie de gâter ces amis les plus proches. Elle avait donc passé toute son après-midi a arpenter Miami à la recherche de la perle rare, sa première pensée allait bien sur à Hailey, étant comme sa sœur, s’était elle qu’elle souhaitait gâter en tout premier lieu. Mais elle avait cette petite voix dans sa tête qui lui suggérait de ne pas oublier son beau père, après tout, il continuait toujours d’appeler pour avoir des nouvelles, il se souciait toujours d’elle malgré le peut d’attention qu’elle manifestait à son égard. Elle avait décidé de repartir du bon pied avec lui. Elle avait donc passé des heures à la recherche du cadeau parfait, même si à ses yeux ça ne réparerait jamais le mal causé, elle espérait simplement qu’un geste vers lui suffirait à ce qu’il comprenne qu’elle était à présent prête à l’intégrer un peu dans sa vie.

En rentrant chez elle, l’atmosphère était quelque peu triste, sans vie, sa colocataire devait être sortie, quoiqu’il en soit elle se retrouvait seule. Mettant la musique à fond pour ne pas se rendre compte de cette solitude qui pesait parfois un peu trop sur les épaules de la jeune fille. À peine dix neuf ans et vivre seule ce n’est pas toujours facile. C’était aussi la raison de cette annonce, elle n’avait aucun problème pour gérer la maison, elle s’en sortait très bien avec les comptes que lui avait laissé son père, et puis elle n’était pas réellement très dépensière, elle s’en sortait mieux qu’elle ne l’aurait pensé au départ. Ne se connaissant pas si douée pour les finances. Qu’importe la solitude était devenue un peu trop son allié, et voir débarquer, Babe, parce que c’est ainsi qu’elle avait souhaité qu’on l’appel, fut un véritable vent de renouveau dans sa petite routine. Elle avait du modifier quelques habitudes ce qui lui avait fait le plus grand bien il fallait l’admettre. Elle était satisfaite de cette collocation, bien que les jours où elle était absente, était assez triste, sa présence lui faisait du bien et elle ne le nierait surement pas.
C’était donc dans le vide de sa grande maison, qu’elle voulait se débarrasser de la corvée cadeau, même si pour elle il ne s’agissait nullement d’une corvée en réalité. Elle aimait voir ses proches les ouvrir, certain comme des barbares pressés de voir le contenue, d’autre tentant de deviner le contenu, dépaquetant avec soin, comme si on aurait utilité du papier une seconde fois. Elle aimait ces petits moments. Mais le moment d’empaqueter était en revanche une véritable torture pour cette jeune fille complètement nulle en la matière, en général ça finissait en vulgaire bonbon ça passait pour une pseudo originalité. Mais le calvaire touchait à sa fin, lorsqu’elle eut l’idée de se détendre. Et on pouvait dire qu’elle ne redoublait pas d’effort dans ces moments là. Vous connaissez ce genre de voisine aussi emmerdante qu’envahissante, qui semble ne pas connaître la notion d’espace personnelle, de vie privée ? Presley aimait en faire partie, pas avec tout le monde, avec une seule voisine en réalité, elle adorait l’importunait pour tout et rien, passer son temps à l’emmerder la détendait réellement et l’amusait. Pendant ces quelques minutes la seule chose qui l’a préoccupait c’était les réactions de cette cher Nobody, et ce qu’elle pourrait trouver d’autre pour l’emmerder un peu plus. Alors c’était tout sourire, qu’elle se dirigeait vers sa maison à quelques mètres de la sienne. Frappant à la porte, attendant dans une impatience non dissimulée mais belle et bien feinte, elle voulait entrer comme si elle avait parfaitement le droit. Mais elle voulait y aller en douceur, ainsi lorsque la porte s’ouvrit, laissant entrevoir le visage déjà exaspéré de sa voisine, Presley saisit l’occasion pour s’engouffrer rapidement dans la demeure sans y avoir était convié bien sur. « bonjour, dis aurais-tu du papier cadeau pour me dépanner par hasard ? » elle n’en avait nullement besoin, mais elle ne pouvait le savoir, elle tenterait surement de l’étranger avec le scotch, mais l’avantage dans tout ça, c’était sans doute l’ambiance que cela mettrait dans sa journée. Qu’est-ce qu’il ne fallait pas faire des fois pour agiter un peu ces journées.





_________________
 
i'll be the one, if you want me to, anywhere, (i would've followed you), say something, i'm giving up on you. (and i will stumble and fall), i'm still learning to love, just starting to crawl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t12600-georgie-lonesome-road http://www.filthy-secret.com/t11427-journal-de-bord-de-georgie-keily http://www.filthy-secret.com/t13746-og-n1523-apple-road-famille-jacobsen-keily#513162
 

« l'esprit de noël on l'a ... ou pas. » NOBODY | PRESLEY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Apple Road & Lemon Street-