AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 You can tell me everything | HAILEY&PRESLEY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Georgie Keily
the light is all but gone.
avatar

♦ Posts : 7869
Multinicks : teza, jemima, reggie, louisa, matt & selina
♦ Credits : ava@mine ~ sign@tumblr

Status : single mom; flirting in secret w/ irving; still in love with her ex husband
Address : #1523 apple road, w/ rhys
Job/Studies : firefighter.
Quote : remember yourself as a little girl, she is counting on you to protect her.
Activité(s) de quartier : brigade du quartier.


HALL OF FAME
To Do List: having a baby, visit Antwon, stop rushing to him, stop thinking about it, stop being selfish, heal, never open her heart to love again.
Contact List:
RP status: [ ■ ■ ■ ] ; irving - marcus - xavi

Message(#) Sujet: You can tell me everything | HAILEY&PRESLEY Mar 15 Déc 2009 - 16:26




    « you can tell me everything. »



PRESLEY's HOUSE ; APPLE ROAD/OCEAN GROVE | Début Janvier Hailey Caldwell and Presley


La nouvelle année, généralement dans les premiers jours du mois de janvier, on tente tous, avec plus ou moins de réussite, de regarder derrière soit et d’essayer d’apprendre de nos propres erreurs. Prendre de bonnes résolutions une coutume bien connue, bien que rare sont les personnes tenant réellement ces mêmes résolutions. Pourquoi ? Peut être pas assez de motivation, peut être que l’introspection ne s’est pas réellement faite, faut-il réellement morfler comme jamais pour en tirer un enseignement ? Enfoncée dans son canapé, paquet de chips sur les genoux, Presley regardait avec attention les programmes télévisés qu’elle faisait défiler avec l’aide de cette ingénieuse invention que représente la télécommande. Certes elle n’avait pas l’air d’être réellement branchée introspection, et pourtant plus d’une fois elle avait du prendre sur elle, prendre des décisions qu’elle ne s’était jamais imaginée prendre avant de nombreuses années. Réfléchir sur soi-même, se remettre en cause, était l’une de ses choses qui venait souvent avec la maturité, mais pouvait-on réellement imputer la maturité à une conséquence de l’âge ? Dans son cas ce n’était pas forcement le cas, peut être avait-elle vécu suffisamment pour pouvoir se poser en personne plus « sage » malgré son jeune âge. Dix neuf ans, surement que son père n’aurait jamais imaginé une telle scène, sa petite fille chérie, contrainte de faire des choses qu’elle déteste, tentant de sortir la tête de l’eau, devenant plus que solitaire, affalée dans son canapé avec un air feignant plus que convainquant. Certainement qu’il avait des plans plus ambitieux pour sa seule et unique fille, sa petite princesse, oui mais voilà, la vie s’en mêle bien trop souvent. Alors oui, en ces derniers jours de congés avant de reprendre la direction de la faculté de médecine, Presley comptait bien passer ses journées en pyjama à ne rien faire, parce qu’on pouvait réellement affirmer que cela faisait un sacré bout de temps que cela n’était plus arrivé.
Mais bien trop active, la jeune fille en ayant fait l’expérience la veille s’était retrouvée à trier complètement le grenier, une tâche qui lui prit toute la journée et qui enfin de compte l’avait bel et bien occupée et épuisée. Aujourd’hui elle pensait regarder les programmes idiots surement des dessins animés ou des films catastrophes sortis de nulle part. Ce genre de film l’angoissait autant qu’ils l’a désespérait, et pourtant elle ne pouvait s’empêcher de bloquer dessus comme une imbécile. Oui c’était le programme, après avoir pris sa douche, nouée ses cheveux à la va vite, un bas de jogging et un vieux t-shirt qui lui donnait la sérieuse impression d’avoir grandit, elle pouvait enfin savourer son paquet de chips devant la télé. Aucune prise de tête pas de liste de résolution qu’elle ne tiendrait pas, pas de soucis à l’horizon, juste une journée peinarde. La zapette n’était pas son activité favorite, et cela l’ennuyait fortement mais elle préférait feindre une fascination face à ce film visiblement illogique à en croire les commentaires qu’elle s’évertuait à en faire à sa colocataire, qui venait d’entrer dans la pièce. « je n’ai jamais compris la manie qu’ils peuvent avoir à toujours tout dramatiser. Et puis c’est idiot ces histoires d’amour niaise au centre de tout, tout le temps. Si on veut du niais on va voir Twilight ou Titanic au pire. » elle avait réussit à arracher un sourire à la jeune femme qui semblait en quête de nourriture, ne sortant la tête du réfrigérateur qu’avec une moue boudeuse. « C’était à moi de faire les courses c’est ça ? » continuant de zapper un air désespéré coller au visage, elle n’attendit que le moment où elle remplit sa bouche avec une poignée de chips pour répondre à son interrogation. « Ouich, maich ch’irai apchès. » non elle ne venait pas de parler dans une autre langue, bien que le regard mi perplexe mi amusé de Babe le laissait lui aussi paraître. Attendant d’avoir fini sa bouchée, elle fini enfin par lui répondre plus normalement. « après, j’irais après ma séance zapping. » Babe se jeta sur le canapé à côté de sa colocataire, affichant un grand sourire de satisfaction, lui piquant une chips, elle n’oublia pas de la serrer très fort avant de se diriger vers la porte d’entrée. « t’es un amour, merci je te revaudrais ça. » Ni une, ni deux, la jeune femme presque devenue un courant d’air, était sortit, bien avant que Presley n’ai eu le temps de finir sa nouvelle bouchée pour pouvoir lui répondre clairement, persuadée que ça serait peine perdue, elle n’essayait même pas reportant son attention sur son paquet de chips vide. Se dirigeant vers le réfrigérateur désespérément vide, elle en vint à la conclusion qu’il n’était peut être plus temps d’attendre pour le remplir. Se dirigeant vers la porte, clef et portable en main, elle l’ouvrit, et tomba nez à nez avec une personne qu’elle connaissait que trop bien.

Sa chevelure blonde cachant un peu son visage, elle ne pouvait pourtant que reconnaître Hailey. Elle n’était pas surprise de la voir débarquer à l’improviste c’était habituelle entre elles. Se considérant comme sœur, il n’y avait pas de futile politesse entre elles. Elle pouvait venir n’importe quand, à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit, jamais elle ne se sentirait dérangée par la jeune femme. Ce qui l’inquiétait était tout autre, elle affichait une mine si triste et désespérée. Pourtant aucun son n’était sortit de sa bouche, elle était comme pétrifiée, soucieuse de ce qu’elle pourrait bien avoir à lui dire, de ce qui aurait pu la mettre dans cette état. Posant ses clefs et son téléphone sur la commode juste à sa gauche, elle s’empressa de saisir la main d’Hailey pour la faire rentrée chez elle. Refermant la porte derrière elle, elle put reporter toute son attention sur elle. « qu’est-ce qui ne va pas ? » un ton inquiet avait prit possession de sa voix, son regard en disait également long, sur son état d’anxiété.





_________________
 
i'll be the one, if you want me to, anywhere, (i would've followed you), say something, i'm giving up on you. (and i will stumble and fall), i'm still learning to love, just starting to crawl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t12600-georgie-lonesome-road http://www.filthy-secret.com/t11427-journal-de-bord-de-georgie-keily http://www.filthy-secret.com/t13746-og-n1523-apple-road-famille-jacobsen-keily#513162
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: You can tell me everything | HAILEY&PRESLEY Jeu 31 Déc 2009 - 18:08



I'M HERE WITHOUT YOU, BABY BUT YOU'RE STILL ON MY LONELY MIND


L'abandon était quelque chose qu'Hailey Caldwell avait pratiqué pendant toute sa vie.Même si elle avait toujours détesté cette pratique, elle s'était destinée à fuir en cas d'urgence, de problèmes.Hailey abandonnait les personnes auxquelles elle tenait, sans prévenir.La fuite, elle connaissait.Cela ne l'avait pas étonné de ne pas avoir de nouvelles de Rhys pendant un jour, cela arrivait fréquemment quand il était occupé.Mais les jours passaient, et Hailey n'avait toujours pas de nouvelles.C'était pas faute d'en donner, de passer chez les Blythe, de lui envoyer un message, un mail.Rien.Pas de Rhys à la maison, pas de réponses aux messages et autres mails.Alors le stress fit place à l'inquiétude, et de l'inquiétude, Hailey se mit à se remettre en question.Doucement, le quartier commençait à se rendre compte de l'absence de Saint Rhys, il faut dire qu'il ne passait pas vraiment inaperçu.Seule, chez elle, sans Lyann, Hailey se sentait seule, péniblement abandonnée par l'homme qu'elle aimait.Elle espérait que c'était une passade, que les jours allaient passer et qu'il reviendrait, qu'il ne lui était rien arriver.Dans l'après-midi, elle s'était mise à vouloir appeler la police, les hopitaux.Rhys était si brusque et violent parfois qu'une de ces inombrables bagarres aurait pu mal tourner.Tout était envisageable et pourtant, quand Vicky se rendit compte que certaines affaires de son frère avait disparu, il n'y avait plus de doute, Rhys avait quitté Ocean Grove.Tel un voleur, un lâche.Hailey ne trouvait pas les mots, la peine l'avait envahi, et le besoin de se confier également.La jolie blonde se contenta de prendre sa veste et son sac et se mit à marcher, dans la nuit noire de janvier 2010, seule.

Qui dit de mieux que Presley Huntington pour confier ses déboires, sa peine ? Si l'absence de Rhys n'avait alertait que quelques personnes, Presley n'avait encore montré aucun signe d'inquiétude quelconque et ne devait donc pas être au courant qu'il avait quitté le quartier.Prenant le chemin pour aller chez son amie, Hailey tenait de se voiler la face, de se dire que Rhys était peut-être encore ici.Mais une partie de ses affaires manquait.Il était assez franc pour dire à Hailey ce qui n'allait pas entre eux.Ils auraient même pu faire une pause s'il en avait ressenti le besoin.Hailey n'eut pas le temps de se torturer davantage, ses pas s'étaient fait rapides et elle se trouvait déjà sur le sueil de la maison.Elle sonna, une seule fois, il n'en fallut pas plus à Presley pour ouvrir.La tête baissée, chevelure blonde ondulée par l'humidité du soir, Hailey entra chez son amie, le regard inquiet, perdu.Oui perdu était le mot.Rhys avait l'un des premiers à l'accueillir ici, sans lui, elle se trouvait perdue en quelque sorte.Presley se rendit immédiatement compte de l'état dans lequel se trouvait Hailey, un regard avait suffi pour comprendre que quelque chose n'allait pas chez Hailey.Ce quelque chose en question n'était autre que Rhys Blythe.Comme quoi même les saints sont capables du meilleur, mais surtout du pire. « qu’est-ce qui ne va pas ? » L'inquiétude commençait à prendre part dans la voix de Presley.Hailey ne répondit pas immédiatement et entra dans la demeure de son amie.Elle aurait voulu hurler son désespoir, lui faire part de son inquiétude qui grandissait à mesure que le temps s'écoulait mais aucun mot ne put parvenir de sa bouche, pas même un son.Un long silence s'installa dans le hall d'entrée avant qu'Hailey ne se dirige vers une petite porte située aux environs du salon.L'endroit n'était autre qu'un placard à balais mais Hailey espérait fortement que ce qu'elle venait trouver chez sa meilleure amie n'est pas disparu comme par magie.Ne vous attendez pas à voir Hailey passer le balai pour calmer sa peine, non ce qu'elle cherchait était d'un tout autre genre.Presley Huntington avait toujours caché ses bouteilles d'alcool dans un lieu qui n'était guère inconnu à Hailey, le placard à balais.En ouvrant la porte, elle tomba sur une multitude de choix mais c'est sur la vodka que son choix se porta.Remarquant le regard à la fois accusateur et inquiet de son amie à la vue d'un bouteille d'alcool dans les mains d'Hailey, cette dernière fit mine d'ignorer son amie et se dirigea vers le salon, l'air décidé à passer la soirée ivre.Regardant par la fenêtre, elle finit par porter la bouteille à ses lèvres, laissant le liquide réchauffer son coeur brisé par la peine et l'abandon.Depuis le nouvel an, elle n'avait aucune nouvelle de Rhys Blythe, celui qu'elle disait tant aimé, celui avec qui elle était en couple.Pas de nouvelles depuis le nouvel an, aucun signe d'existence, même auprès des autres membres de la famille Blythe.Rhys Blythe était parti, sans prévenir personne, elle en avait la conviction.Hailey finit par se ressaisir, et se décida enfin à expliquer à sa soeur ce qui pouvait la chagrinait.D'un geste las, elle soupira, regardant toujours par la fenêtre, les yeux embués de larmes, elle aurait voulu pleurer, elle ne le fit cependant pas.La bouteille toujours en main, elle prit sa respiration avant d'annoncer la nouvelle à son amie. « Il est parti, Presley. » Sa voix avait prit possession d'une intense peine, son ton était neutre, mais les larmes qui se mirent à couler secrètement dans le dos de son amie reflétaient toute la peine qu'elle pouvait ressentir.Etait-il vraiment parti ? Hailey avait toujours été du genre à croire qu'il serait plutôt le genre de garçon à la tromper plutôt qu'à l'abandonner.Etait-ce de sa faute ? Avait-elle fait quelque chose de mal ? Tant de questions qui demeuraient sans réponses, qui n'étaient d'ailleurs pas prêtes d'en avoir.Son départ était si précipité, cela commençait d'ailleurs à faire le tour du quartier, doucement mais surement.A cette pensée, elle en eut un frisson.Comment avait-il pu lui faire çà ? Comment avait-il osé ? Cela ne pouvait pas être de sa faute, elle lui avait toujours montré son soutien, elle n'avait jamais douter de lui ouvertement, laissant ses propres doutes au placard.Jamais elle n'avait trahi Rhys Blythe, ce dernier n'avait pas tenu les engagements qu'il avait promis.Ce sentiment d'abandon envahissait Hailey, elle avait l'impression d'être dans un cauchemar, elle tentait de se réveiller, mais malheureusement pour la jolie blonde, le rêve était fini. « Rhys est parti...sans me prévenir, sans prévenir personne d'ailleurs.Il est parti...» Elle tentait de se persuader elle-même de son départ, cherchant à se convaincre qu'il n'avait prévenu personne.Pas même Maât, Victoria ou encore Isobel.Personne, y compris elle.Il était parti, c'était bel et bien la réalité, pas un simple cauchemar comme elle aurait voulu.Hailey s'asseya au bord de la fenêtre après l'avoir ouverte.Une certaine fraîcheur se fit sentir mais Hailey n'avait pas froid.Elle se sentait perdue, envahie par ses questions sans réponses, attendant une réaction quelconque de la part de Presley, qu'elle considérait comme sa propre soeur.Portant une nouvelle fois la bouteille à sa bouche pulpeuse, Hailey voulait se persuader d'ignorer les larmes coulant sur son visage.Une fois encore, son histoire d'amour tournait au drame.
Sauf que jusqu'ici, personne ne l'avait abandonné.Aujourd'hui, Hailey Caldwell récoltait le fruit de ses erreurs passées.Toute la souffrance qu'elle avait pu faire endurer aux autres pendant des années se retournait maintenant contre elle.C'était certainement le prix à payer.

Revenir en haut Aller en bas
Georgie Keily
the light is all but gone.
avatar

♦ Posts : 7869
Multinicks : teza, jemima, reggie, louisa, matt & selina
♦ Credits : ava@mine ~ sign@tumblr

Status : single mom; flirting in secret w/ irving; still in love with her ex husband
Address : #1523 apple road, w/ rhys
Job/Studies : firefighter.
Quote : remember yourself as a little girl, she is counting on you to protect her.
Activité(s) de quartier : brigade du quartier.


HALL OF FAME
To Do List: having a baby, visit Antwon, stop rushing to him, stop thinking about it, stop being selfish, heal, never open her heart to love again.
Contact List:
RP status: [ ■ ■ ■ ] ; irving - marcus - xavi

Message(#) Sujet: Re: You can tell me everything | HAILEY&PRESLEY Sam 2 Jan 2010 - 17:38



« Your gonna make it, Don't you worry about a thing it's gonna be alright »

S’il y avait bien une personne qui comptait plus que tout aux yeux de la jeune étudiante, il s’agissait bel et bien d’Hailey Caldwell. Pourtant différente, il y a des épreuves qui pourraient rapprocher les âmes les plus opposées que la terre puissent porter. Presley en savait quelque chose, la première fois qu’elle avait vu la chevelure de cette somptueuse et voluptueuse jeune femme, jamais elle ne serait imaginée l’importance qu’elle prendrait au sein de sa vie, si vide de sens à l’époque. Depuis elle n’a pu passer une journée sans lui dédier une pensée, un rien pouvait lui rappeler la jeune femme et lui redonner le sourire. Un soutient sans faille qu’elle n’oublierait surement pas. Si elles furent rapidement amies, leur relation pris tout aussi vite une tournure plus fraternelle, se considérant à présent comme des sœurs, elle ne prenait même plus la peine de spécifier qu’il s’agissait de sa sœur de cœur. Après tout, c’était évident, elles ne se ressemblaient pas le moins du monde. Mais elles étaient importantes l’une pour l’autre ça, c’était pour sur complètement évident. Allant jusqu’à haïr et détruire la vie de la moindre personne qui lui ferait du mal, prête à la soutenir en toute circonstance, toujours là pour elle que cela soit dans des moments heureux, ou plus tristes. S’inquiétant dès qu’elle tardait trop à lui donner de ses nouvelles. Elle n’était pourtant pas étouffante avec la jeune femme, ayant chacune des besoins de solitude parfois. Elle était seulement très soucieuse du bien être de sa sœur, une sœur qu’elle était contente d’avoir dans sa vie. Elle qui se sentait bien seule depuis son enfance, être fille unique n’était pas toujours facile à vivre, et Hailey en un sourire pouvait adoucir les choses. Elle n’était pas sur de pouvoir être capable d’un tel réconfort auprès de la jeune femme, mais elle mettrait tout en œuvre c’était une certitude. Si elle avait souvent remonté le moral, même si ce n’était pas sa première fois, elle avait de l’entrainement, mais elle se sentait redevable, se mettant parfois un peu trop la pression, allant jusqu’à même se décevoir lorsqu’elle ne parvenait pas à voir une lueur d’espoir dans les magnifiques yeux de la jeune femme. Lorsqu’elle passa le pas de la porte se dirigeant presque instinctivement vers le placard à balais, elle savait qu’elle y cherchait les alcools, si Presley ne buvait pas, elle avait cette manie d’encore et toujours entretenir la réserve de sa défunte mère. Sentant son cœur se serrer en comprenant que les choses n’allaient vraiment pas bien, s'inquiétant de plus en plus, elle n’osait pourtant pas l’assaillir de question restant immobile face à l’attitude plus qu’inquiétante que manifestait sa sœur. La regardant, couvrir de ses yeux tristes Apple Road à travers la grande fenêtre du salon, elle ne savait quoi faire, si elle devait oser une question supplémentaire, s’approcher ou la laisser se libérer lorsqu’elle s’en sentirait capable. Elle opta pour la dernière solution, la réponse ne se fit pourtant pas attendre. Il est partit ? Qui est partit ? De quoi pouvait-elle bien parler ? Surement que la panique, qui l’envahissait en voyant les larmes couler doucement sur les pâles pommettes de la jolie blonde, ne l’aidait pas à voir clair dans cette situation pourtant évidente. Il, il s’agissait d’un homme, quel homme pouvait suffisamment compter dans la vie d’Hailey Caldwell pour qu’elle apparaisse autant dévastée dans la demeure de sa sœur ? Rhys, il n’y avait pas de doute, il ne pouvait y en avoir. Elle le connaissait pourtant bien, mais jamais auparavant elle n’en avait autant entendu parlé que depuis que les sentiments d’Hailey ne se soient orientés vers le second de la fratrie Blythe. Cependant la nouvelle était bien arrivée jusqu’aux oreilles de l’étudiante sans qu’elle n’en comprenne le sens, un paradoxe n’est-ce pas, elle l’avait entendu, elle avait compris, mais ne parvenait pas à réaliser qu’il s’agissait de la réalité. S’approchant ainsi de sa sœur, le pas léger et lent, presque hésitant, elle cherchait à capter son regard. Et pourtant le sien était encore perdu dans le vide, donnant l’illusion qu’elle se souciait de ce qui se passait à l’extérieur, alors que de toute évidence seule la douleur qui tiraillait son cœur pouvait avoir de l’importance. Quoi de plus normal ? Elle savait très bien à quel point une telle chose pouvait être dévastateur pourtant elle n’arrivait pas à y croire. Hailey lui avait pourtant certifié qu’il s’agissait bien de Rhys, qu’il était partit ne prenant soin de prévenir personne, pas même sa famille. Sur le coup Presley était choquée, ils étaient amis, pas assez pour prétendre tout savoir de lui, ainsi que le moindre de ses faits et gestes, cependant elle l’avait connu à une période difficile de la vie du jeune homme. Et bien qu’il pouvait être ronchon agaçant et radicalement chiant voir autant qu’elle, il n’avait pas fuit, qu’est-ce qui aurait pu poussé Rhys Blythe à partir comme un voleur sans en avertir quiconque, à se croire capable d’abandonner les gens qui l’aimaient comme ça, sous prétexte d’un problème ou plusieurs qu’importe? Dans la minute qui suivit cette révélation le regard de Presley s’était fait noir de rage, elle ne supportait pas non seulement que l’on puisse abandonner sa sœur mais encore moins que l’on puisse faire preuve d’aussi peu de respect envers sa famille et ses amis. C’était presque instantanément qu’elle avait éprouvé de la déception, oui elle était déçu par l’étudiant, pensant qu’il était différent des abrutis que l’on pouvait croiser à chaque coin de rue, mais visiblement elle se trompait, il se fichait éperdument des autres. Reportant bien vite son attention sur Hailey qui s’était assise sur le rebord de la fenêtre, elle tentait de rassembler le peu de mot sensé qui pouvait lui traverser l’esprit. « tu es sur de ça ? Pourquoi serait-il partit, enfin je veux dire je le pensais pas capable de ça. » deux solutions s’imposaient à elle, la laisser vider son cœur de sa peine, sachant qu’elle ne se libérerait que temporairement, ou l’encourager à ne pas se laisser abattre. S’avançant vers elle, s’asseyant juste en face sur le même rebord, elle tentait de regarder Apple Road, d’y trouver une réponse, comme si le visage de ses voisins qu’elle connaissait tous au moins de vue, pouvait avoir une solution. Non, il n’y en avait pas, il n’y avait pas de manuel pour ça non plus, et si de son côté elle était déçu et en colère contre son ami, elle était surtout inquiète et apeurée à l’idée de ne pas parvenir à sécher les larmes de sa sœur. « Ce n’est peut être pas définitif, il a peut être juste eu besoin de respirer ... Et puis merde tu peux pleurer pendant des heures Hailey, on sait toutes les deux que cela te fera du bien temporairement seulement, que bien vite tu te sentiras vide et abandonnée de nouveau. Seulement t’es pas toute seule, ça tu dois pas l’oublier. Je ne sais pas ce qui lui est passé par la tête, mais je sais à quel point il était important pour toi, et crois moi je sais ce que tu ressens. » elle avait parlé si vite qu’elle s’était elle-même surprise, oui elle savait très bien qu’Hailey savait à quoi elle pouvait faire allusion, elle était d’ailleurs la seule à le savoir. Mais elle voulait l’apaiser un peu, elle reprit alors avec plus de calme, saisissant sa main. « tu es bien plus forte que ça, on le sait toi et moi, peut être qu’il reviendra la semaine prochaine, peut être qu’il ne refera jamais sa réapparition et au quel cas ce n’était qu’un imbécile de plus. Je sais tout les efforts que t’as fais pour lui, mais si il a été capable de t’abandonner ainsi que toute sa famille et ses amis, il n’est clairement pas la personne qui mérite ses larmes. » posant sur elle un regard bienveillant, toute colère s’était échappée, seule le bien être de la jeune femme comptait et rien d’autre, essuyant doucement les larmes qui avaient envahit ses joues, elle espérait que ses paroles aient eu un effet aussi maigre puisse-t-il être.






_________________
 
i'll be the one, if you want me to, anywhere, (i would've followed you), say something, i'm giving up on you. (and i will stumble and fall), i'm still learning to love, just starting to crawl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filthy-secret.com/t12600-georgie-lonesome-road http://www.filthy-secret.com/t11427-journal-de-bord-de-georgie-keily http://www.filthy-secret.com/t13746-og-n1523-apple-road-famille-jacobsen-keily#513162
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: You can tell me everything | HAILEY&PRESLEY

Revenir en haut Aller en bas
 

You can tell me everything | HAILEY&PRESLEY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Apple Road & Lemon Street-