AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 N°1789 ▬ love will tear us appart.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: N°1789 ▬ love will tear us appart. Mer 16 Déc 2009 - 23:08



credit ; luststories

    Que m'avait-il pris de rester ? Cela faisait maintenant un an que j'étais là, une année bien étrange. Mais maintenant que j'étais établi à Ocean Grove je ne pouvais plus partir, je ne pouvais revenir sur mes pas, c'était tout simplement inconcevable. Qui aurait pu le croire que je puisse m'être autant attaché à cet endroit ? Et pourtant ce n'était pas à l'endroit auquel je m'étais attaché, mais bien à une personne que j'avais retrouvée. Cette personne mystérieuse que je connaissais depuis quelques temps maintenant et que je ne comprenais toujours pas. La princesse Hazel restait encore et toujours une énigme. Il y avaient eu pourtant des moments où je pensais l'avoir enfin découverte telle qu'elle était mais le jour d'après je découvrais une nouvelle facette de sa personnalité. Elle était changeante, semblait jouer avec mes pieds, se moquait de moi. Et je continuais le jeu. Il s'était installé et n'était sûrement pas prêt de nous quitter. Hazel, cette même personne qui m'évitait depuis quelques jours sans que je sache pourquoi. Evidemment c'était devenu une habitude, un jour notre relation était explosive et l'autre jour romantique. C'était fou, c'était imprévisible, c'était du Hazel tout craché. J'attendais qu'elle arrive, assis dans le bar où elle avait l'habitude de se rendre. Un whisky pour passer le temps. Mais jamais elle ne vint. Et je me doutais que si elle ne venait pas à ce moment là, elle n'arriverait pas. Alors je suis sorti, marchant dans les rues d'Ocean Grove. Le vent froid faisant voler mes cheveux. J'aimais ce froid, mais ce que j'aimais encore plus c'était la pluie. Et comme si l'on avait entendu mes pensées il se mit à pleuvoir, énormément. Tellement qu'en quelques secondes j'étais entièrement trempé. Je souriais idiotement, comblé par ce déluge. Je continuais de marcher sans vraiment savoir où j'allais. Jusqu'à ce que je remarque que j'étais à deux pas de chez Hazel. Et je n'ai pas hésité une seconde. Je me doutais que celle-ci allait me laisser sur le seuil de la porte complètement trempé par sadisme mais je préférais tout de même tenter. Avec la princesse je ne savais jamais à quoi m'attendre et c'était ce qui me plaisait. J'ai donc sonné chez elle et bien entendu elle a ouvert. M'accueillant de son regard à glacer le sang.
    « que cherches-tu oney ? »
    « un peu de chaleur, comme tu le vois je suis trempé. tu sais que ce n'est pas très aimable que de laisser un ami sur le pas de la porte, surtout de la part d'une princesse. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: N°1789 ▬ love will tear us appart. Mer 16 Déc 2009 - 23:29


Cela allait faire maintenant un an que Oney était à Ocean Grove et le fait que celui-ci habite maintenant à quelques pas de chez moi était déstabilisant et j'avoue que par moments j'avais peur que celui-ci révèle ce que j'ai tant de mal à cacher. J'ai honte d'être considérée comme une princesse car, après tout je ne le suis pas et je fais sans doute encore plus honte aux vraies princesses. Ce titre m'a été injustement imposé et pour le fuir, j'ai dû le faire à ma façon. Par moments, je me demande si l'arrivée d'Oney à Ocean Gorve n'est pas encore un des plans malicieux de mon cher et pas tendre père pour me faire revenir car, il sait combien par le passé j'ai aimé Oney et il sait très bien que si une personne peut me faire changer d'avis et ben cette personne ce serait Oney. Mais les choses sont différentes à présent. J'ai une vie à Ocean Grove et plus le temps passe plus je me sens chez moi ici ... Oney commençait à connaitre certaines de mes habitudes, comme le fait de me rendre au café tous les jours pour y boire mon café et depuis que j'ai commencé à un peu trop le croises là-bas j'ai brusquement décidé de ne plus y aller, où d'y aller a un autre moment. J'avoue vouloir à tout pris l'éviter car, le croiser et encore lui parler ne fera que raviver de vieux souvenirs d'une vie qui me semble bien lointaine. Aujourd'hui il faisait froid et en plus de ça il pleuvait, j'avoue ne pas être grande admiratrice de ce genre de climat et c'est donc avec plaisir que je me suis accordée une journée cinéma, toute seule malheureusement. La sonnette de ma porte est venue déstabiliser le calme qui s'était installé chez moi aujourd'hui, et c'est avec une grande paresse que je finis par me lever et par aller ouvrir cette porte. Maudite soit la personne qui est venue me déranger. Maudit Oney ! Ca ne pouvait être que lui. C'est donc avec un regard profond que je finis par lui demander ce qu'il faisait ici devant ma porte complètement trempé. À croire qu'il ne connaissait pas encore l'existence des parapluies. Je n'étais pas déjà de très bonne humeur et quand celui-ci prononça le mot « princesse » c'est comme si le toit de ma petite maison s'était effondré sur moi. Je finis par prendre le bras d'Oney est par le pousser brusquement à l'intérieur.

« Écoute-moi bien , si tu oses encore une fois m'appeler princesse je te jure que je t'éventrerais ! Est-ce que je me suis bien fait comprendre ! Maintenant, je vais te chercher une serviette car, tu fais pitié dans cet état ! »

Il savait très bien ôh combien je ne voulais pas que ce mot soit prononcé car, après tout à Ocean Grove les murs ont des oreilles, nous ne sommes jamais à l'abri d'apparaitre à la première page du journal comme le meilleur scoop de la semaine. C'est avec un regard noir et profond que je finis par apporter cette serviette à Oney, j'avais oublié a quel point il était beau ...

« Maintenant que tu es à l'intérieur tu peux enfin me dire ce que tu veux car, au cas où tu ne l'aurais pas remarqué je suis au milieu d'un splendide film qui n'est d'ailleurs pas ton style de film »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: N°1789 ▬ love will tear us appart. Jeu 17 Déc 2009 - 21:44

    Son regard s'est complètement décomposé quand j'ai prononcé le mot qu'il m'était interdit de dire : princesse. Ce mot que pourtant j'aimais tant, j'aimais le prononcer, le susurrer à son oreille. Je prenais un malin plaisir à voir sa haine monter, son visage se décomposer. C'était incroyable ce qu'elle pouvait détester ce mot alors que celui-ci faisait partie d'elle-même. Elle ne voulait pas que l'on découvre qui elle était, son titre. Et moi je savais. Moi je pouvais tout gâcher, tout détruire à chaque instant. Et je devais avouer que j'aimais de plus en plus la torturer. Je ne pensais pas qu'après cela elle me fasse entrer, mais elle me tira tout de même brusquement à l'intérieur. Que pouvais-je demander de plus ?
    « tu t'es très bien fait comprendre. mais tu sais comme moi que je ne m'arrêterai malheureusement pas et que tes menaces ne servent pas à grand chose. »
    J'ai attendu qu'Hazel revienne avec la serviette, il fallait dire que j'en avais grand besoin. Et même si j'avais apprécié le déluge à l'extérieur, je commençais à avoir froid. Ce que l'on entendait à l'intérieur était tout aussi agréable, le bruit des gouttes tombant sur le toit résonnant dans toute la maison. Hazel est finalement revenue avec la serviette qu'elle m'a jeté avec un regard froid, s'attardant sur mon visage tout de même.
    « simple visite de courtoisie très chère. d'ailleurs qui te dit que ce n'est pas mon genre de film ? il faudrait d'abord que je regarde pour dire si cela me plait ou non. »
    Sans demander si cela ne la dérangeait pas je me suis débarrassé des vêtements qui couvraient mon torse. Passer une serviette sur des vêtements mouillés n'allait pas servir à grand chose. J'ai commencé à essuyer le haut de mon corps qui était terriblement trempé. Mais je ne me suis pas débarrassé du reste tout de même. Hazel ne me lâchait pas du regard et je sentais que me dévêtir plus aurait été une bien mauvaise idée. J'ai relevé ma tête vers ma compagne, ramassant mes vêtements trempés.
    « il y a un endroit où je peux les faire sécher ? histoire que je reparte plus ou moins sec. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: N°1789 ▬ love will tear us appart. Jeu 17 Déc 2009 - 22:25


Oney avait été mon grand et peut-être mon seul et vrai amour cependant, les choses changent et Oney avait réellement beaucoup changé tout comme moi. Il pouvait à tout moment détruire tout ce que j'avais construit jusqu'à maintenant à Ocean Grove car, lui il connaissait toute ma vie, tout mon passé et Oney allait malheureusement ou heureusement faire partie de mon présent et sans doute de mon futur, je ne pouvais pas lui en vouloir de faire partie de ma vie. Le repousser, à l'air d'être impossible à mes yeux, il est tellement beau, tellement séduisant enfin Oney tout craché. Bref, Oney était tout de même un sacré numéro, il arrive comme ça de nulle part, il sonne à ma porte, prononce le mot qu'il ne doit pas prononcer et puis il a encore le culot de venir me demander s'il peut faire sécher ses vêtements chez moi ... Franchement, quel numéro.

« Tu te fous de moi ? Non, mais qu'est-ce que tu crois Oney ? Qu'est-ce que tu attends de moi ? Ca a déjà été bien trop dur de devoir te quitter la première fois, ne rend pas les choses aussi dures et compliqués comme elles l'étaient avant. »

Quand j'ai quitté l'Irlande mon coeur lui appartennait, et peut-être qu'aujourd'hui il lui appartient toujours le gros problème c'est que j'ai du mal à savoir où j'en suis et surtout ce qu'Oney veut de moi, nous ne sommes plus des adolescents qui peuvent tout se permettre. Il sait sans doute que les choses ne sont plus comme avant car, cette distance à finit par détruire beaucoup de choses qui nous unissaient et puis, est-ce que tout ça c'est de l'amour ou du pur désir ... J'avoue ne pas savoir où j'en suis et fréquenter le beau Oney, j'ignore si ce sera mauvais ou pas.

« Écoute, nous ne sommes plus deux gamins qui peuvent tout se permettre. Tu le sais, nous ne pouvons plus désormais faire des choses irréfléchis et puis notre histoire c'est tellement loin. »

J'étais peut-être complètement à côté de la plaque, peut-être qu'il cherchait juste un peu d'amitié de ma part ou peut-être qu'il cherchait quelque peu à se venger car, après tout je lui ai fait tellement de mal ... mais si seulement il pouvait connaitre la vraie raison cependant, le passé est une livre qui est fermé pour moi, un livre maudit !

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: N°1789 ▬ love will tear us appart.

Revenir en haut Aller en bas
 

N°1789 ▬ love will tear us appart.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Apple Road & Lemon Street-