Partagez
 

 don't wanna waste tonight (scott)

Aller en bas 
✬ love, lust, faith and dreams.

Mila Zvonareva

messages : 2046
name : mrs.brightside (marine)
face + © : bella hadid ⋅ kidd, ariana grande.
multinicks : tommy ⋅ raph ⋅ anton ⋅ avery ⋅ owen ⋅ sören ⋅ bliss.
points : 1153
age : twenty two y.o
♡ status : independently owned and operated.
work : fitness coach for sporting field, ex professional tenniswoman (wta #23)
home : a flat on harbor row.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ●●●● scott, scott, tc., luca (dillon, marloes, nate, gaelan)

don't wanna waste tonight (scott) Empty
Message· · Sujet: don't wanna waste tonight (scott) don't wanna waste tonight (scott) EmptyDim 10 Mar - 13:09

i don't wanna say goodbye to another night and watch you walk away
i don't wanna let it burn in the city lights and make the same mistakes,
this time i don't wanna waste it

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
@scott danvers - 9 mars 2019

« Danvers? J'ai besoin que tu viennes me récupérer au poste de police. Tes collègues ont jugé bon de... » Mila roula des yeux lorsqu'on lui pris le combiné des mains sans la laisser finir sa phrase, l'agent qui l'avait arrêté décidant lui-même de faire le topo auprès de son collègue.« Est-ce qu'il vient? » « Assieds-toi. » Inspirant profondément, elle obtempéra pour ne pas aggraver son cas, espérant que Scott n'irait pas la planter une nouvelle fois en vue de la situation. Il avait sans doute trouver ça drôle la dernière fois, mais on ne parlait pas d'une partie de jambe en l'air avortée cette fois, mais bien de sa liberté qu'elle avait tout intérêt à récupérer dans les heures à venir, elle qui n'aurait même pas du se trouver là dans un premier temps. Malgré son visa de travail obtenu légalement, Zvonareva savait qu'elle avait tout intérêt à se tenir à carreaux si elle tenait à le conserver et rester sur le territoire américain. La russe n'avait pourtant pu garder son sang froid lorsque ce gars, qu'elle ne connaissait ni d'Eve ni d'Adam, s'était permis de lui mettre la main aux fesses. Depuis ses quatorze ans, la jeune femme estimait avoir suffisamment été abusée et si, à l'époque, on avait réussi à la convaincre qu'il était normal pour elle de se plier aux envies de ces merdes, ses deux années à Windmont Bay lui avait au moins permis d'ouvrir les yeux sur le fait qu'elle n'était pas la poupée de ces hommes. Action, réaction, la tête de ce pauvre type avait fini encastrée dans le bar, l'altercation tournant rapidement à une mini bagarre où chacun ajoutait son grain de sel, jusqu'à l'arrivée - plutôt rapide - des autorités. Peut-être aurait-elle dû leur expliquer, calmement, la situation, mais le fait d'être recadrée, menottes aux poignets, avant même qu'ils ne cherchent à comprendre pourquoi elle l'avait amoché à ce point - elle était plutôt fier de ces réflexes, toujours intactes - avait suffit à la faire vriller un peu plus, finissant au poste après avoir, quelque peu, insulter les forces de l'ordre.

Debout dans sa cellule de dégrisement, Mila refusa de s'asseoir et toucher quoi que ce soit, ignorant qui avait bien pu mettre les pieds ici avant elle et ce qui s'y était passé. C'était un vrai nid à bactéries dont elle espérait sortir au plus vite. Et si Scott ne se pointait tout simplement pas? Avait-il envie de risquer sa réputation pour la sortir d'ici? Sans doute pas, mais avait-il réellement le choix avec tout ce que la russe savait, qui pourrait anéantir sa carrière en quelques mots. Elle se rassura, inspira profondément avant de demander d'un ton plus posé à faire sa déposition, dans l'attente de son héros du jour. Il se pointa finalement, Mila le vit négocier quelques minutes à peine avant qu'on ne vienne lui retirer les menottes bien trop serrées autour de ses poignets. Elle récupéra ses effets personnels, enfila sa veste et pris la sortie du commissariat sans un mot envers Danvers, tout en frottant ses poignets pour atténuer la douleur.« Il l'a mérité. Pas étonnant que ça prenne autant de temps pour résoudre une enquête, tes collègues sont de gros cons. » Bras croisés devant sa poitrine, Mila observa de haut en bas Scott qui, d'après sa tenue de civile, n'était pas en service ce soir. Elle aurait pu le remercier, mais l'idée même de le faire lui écorchait la gorge. Danvers l'avait contacté quelques semaines plus tôt, pour finalement la planter, ne la prévenant que de longues plus tard qu'il avait un empêchement. Il lui devait bien ça. « Ne sois pas déçu Danvers. C'est beaucoup moins excitant quand ce n'est pas toi qui me passe les menottes. » Touchant du bout des doigts sa barbe, elle lui adressa un sourire en coin à la référence de leur dernière rencontre/altercation/nuit, avant de plonger les mains dans les poches de sa veste, désignant la voiture du menton. « Tu fais aussi uber? » Papillonnant des cils, Mila n'attendit pas de réponse pour se diriger vers la voiture, une main sur la poignée en attendant qu'il ne la déverrouille.

_________________
-- i know that i'm a handful, baby. i know i never think before i jump and you're the kind of guy the ladies want but one of these things is not like the others, like a rainbow with all of the colors. baby doll, when it comes to a lover, i promise that you'll never find another like me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
a mess of good intentions gone wrong.

Scott Danvers

messages : 1214
name : faustine.
face + © : cd ⋅ ©self, tumblr.
multinicks : sami ⋅ resen ⋅ amber ⋅ kate ⋅ kelley ⋅ billie ⋅ jimmy.
points : 2642
age : twenty nine ⋅ [09|04]
♡ status : mingling.
work : wbso deputy.
home : with avery and trent on crescent lane.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : closed | lexi, mila, parker, tommy, harper

don't wanna waste tonight (scott) Empty
Message· · Sujet: Re: don't wanna waste tonight (scott) don't wanna waste tonight (scott) EmptyMar 9 Avr - 18:57

Son entorse, aussi frustrante était-elle, lui avait au moins permis d'obtenir quelques jours de repos sur lesquels il n'avait pas craché. Son corps entier lui demandait de s'arrêter un temps ; prendre l'occasion qu'on lui tendait pour récupérer un peu de la fatigue qu'il avait pu accumuler ces derniers mois, et mettre à profit ces quelques « days off » qu'on lui proposait pour... ne rien faire du tout, ou presque. Sans stopper totalement sa routine sportive – une entorse au poignet n'était pas un frein à la course, après tout –, il avait appris ces derniers jours à lever un peu le pied et à se recentrer sur lui-même, quand depuis septembre ses pensées étaient toujours tournées vers quelque chose ou quelqu'un d'autre que sa propre personne ; aussi mégalo paraissait-il alors face à lui-même quand il se disait ça, il avait eu besoin de ces quelques instants. Faire le tri dans son esprit, souffler, pour espérer repartir d'un meilleur pied. Tant de choses avaient donné au policier l'impression de se noyer dernièrement, il se refusait à rester dans cette optique qui entachait son moral et son fil de pensée, le rendant bien moins positif que ce à quoi il s'était habitué tout seul. Scott en avait marre de sentir le stress le prendre, la nervosité tordre ses entrailles, et la nécessité constante de garder un visage neutre de toutes les émotions négatives qui continuaient de le prendre au cœur et au corps, pour ne pas inquiéter ses proches ou attirer l'attention sur des points qu'il préférait garder pour lui. Loin des bureaux du commissariat de Windmont, il s'était autorisé à ne pas regarder tous les messages qu'on lui envoyait, à ne pas prendre tous les appels qui provenaient de là-bas, décidant de leur apporter une importance moindre par rapport à ce qu'ils auraient dû être en temps normal. Mais peut-être avait-il bien fait de prendre celui-là... ou non. Il se posa la question quand la voix de Mila retentit à l'autre bout du fil, avant de se retrouver coupée par son collègue, reprenant le flambeau pour lui expliquer une situation qui ne manqua pas de lui faire arquer les sourcils. Dans quoi s'était-elle embarquée ? L'hésitation l'avait pris, entre rester chez lui pour profiter de sa fin de soirée, son chien et son canapé en accompagnement, ou aller effectivement la récupérer sans savoir à quel accueil il devait s'attendre – qu'il mériterait probablement un peu, après le lapin qu'il lui avait posé la dernière fois qu'ils étaient supposés se voir. Il pesa le pour et le contre, remit en question ses plans pour le reste de la soirée et, avec un léger soupir, se leva finalement pour enfiler un jean à la place de son jogging, et un pull en échange de son t-shirt, prenant le temps de ne pas arriver trop vite après l'appel ; une part de lui avait envie de lui faire les jambes. Même à l'arrivée au bureau du shérif, Scott prit le temps d'échanger quelques banalités avec ses collègues, demandant des nouvelles des uns et des autres dans les différentes sections, gagnant au passage quelques regards surpris et autres sourcils arqués dans sa direction. Il retrouva finalement Matthew, qui lui expliqua ce qu'il s'était passé plus en détails et parvint à faire naître, au coin des lèvres de Scott, un sourire à l'image de la russe s'énervant au milieu d'un bar comme elle semblait l'avoir fait. Tournant la tête après quelques minutes de discussion sur le sujet Zvonareva, et une négociation nécessaire pour que son collègue accepte de la relâcher en pleine nature malgré son entrave, Scott aperçut l'air mécontent de la russe et esquissa un sourire qui se fit un peu moqueur vers elle. Il l'observa sortir du commissariat sans se défaire de son rictus, la détailla de haut en bas alors qu'elle semblait accélérer le pas pour ne pas rester une minute de plus là-bas. « T'étais si désespérée à l'idée de me revoir que t'as voulu te faire arrêter ? » Est-ce qu'avec la (légère) condescendance dans son ton, il allait finir par s'en prendre une lui aussi ? Probablement. Est-ce qu'il la cherchait ? Probablement aussi. Il pencha un peu la tête sur le côté quand il la vit le toiser, afficha un large sourire dans sa direction en gardant les yeux rivés vers elle, face à son air renfrogné qu'elle arborait. « Je t'en prie, ce fut un plaisir de venir ici sur mon jour de congé pour venir te récupérer, » il souffla finalement, voyant qu'aucun mot ne semblait sortir de la bouche de la brune pour l'instant, et roulant légèrement des yeux vers elle. Un pouffement de rire lui échappa finalement. « Ravi de savoir que je reste le flic numéro un dans ton cœur. » Glissant ses doigts dans sa poche de veste, il attrapa son trousseau et l'envoya vers la brune, sourcils haussés vers elle et poignet sous atèle levé à vue. « Je suis pas censé conduire avec ça, tu vas devoir utiliser ma propre voiture pour me ramener chez moi. Merci d'avance. » Il élargit un peu plus son sourire vers elle, ne mentant pas vraiment sur ce point : entorse au poignet et conduite ne faisaient pas bon ménage, et c'était partiellement pour ça qu'on lui avait conseillé de prendre quelques jours, au moins, le temps de laisser à la lésion un répit pour la guérison. S'il n'avait pas éprouvé de grande douleur à l'aller, l'idée de pouvoir taper un peu sur les nerfs de Mila avec cet aveu lui avait semblé bien plus tenter que de jouer à l'encontre des prescriptions médicales qui lui avaient été faites.

_________________
[ he’s the kind of boy who hoards the stars in his mouth to give you a taste of heaven, even if it scorches his tongue. -- @tumblr ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
✬ love, lust, faith and dreams.

Mila Zvonareva

messages : 2046
name : mrs.brightside (marine)
face + © : bella hadid ⋅ kidd, ariana grande.
multinicks : tommy ⋅ raph ⋅ anton ⋅ avery ⋅ owen ⋅ sören ⋅ bliss.
points : 1153
age : twenty two y.o
♡ status : independently owned and operated.
work : fitness coach for sporting field, ex professional tenniswoman (wta #23)
home : a flat on harbor row.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ●●●● scott, scott, tc., luca (dillon, marloes, nate, gaelan)

don't wanna waste tonight (scott) Empty
Message· · Sujet: Re: don't wanna waste tonight (scott) don't wanna waste tonight (scott) EmptyMar 21 Mai - 23:27

Avant de choisir d'appeler Scott, Mila avait peser le pour et le contre, et finalement décidé de laisser sa fierté de côté afin de minimiser ses chances de passer la nuit au poste. Elle n'avait rien à faire là, ce dont ses collègues auraient du se rendre compte sans même que la russe n'aie à crier au secours de Danvers, mais puisqu'ils semblaient rester focalisés sur la petite agression verbale - justifiée - à leur adresse, Mila n'avait d'autre choix que de faire appel à la personne la plus apte pour la sortir de ce pétrin. Rien que d'imaginer le sourire narquois de Scott lui fit rouler les yeux, avant de poser ceux-ci sur l'horloge, comptant les secondes qui la séparait de sa liberté. Des conneries, elle en avait fait au cours de sa courte vie et pourtant, jamais elle n'avait été menottée contre sa volonté - à l'exception de Scott, et cela s'était terminé mieux que prévu. Lorsqu'elle l'aperçu, un poids se souleva instantanément de ses épaules. Si elle n'avait pas réellement confiance en lui, moins encore après leur dernière rencontre avortée sans même qu'il n'aie pris le temps de la prévenir, Mila savait aussi détenir assez d'informations contre l'officier pour que ce dernier ne prenne pas le risque de l'énerver, entourée de ses collègues. Ses doigts pianotèrent contre le banc en métal sur lequel elle avait fini par poser les fesses, exaspérée et impatiente, avant que finalement il ne se décide à la faire sortir de là, non sans ce sourire qu'elle avait si bien imaginé plusieurs minutes plus tôt. « Tu as tout compris, Danvers. Je suis si désespérée que j'étais prête à risquer une MST juste en posant les fesses dans ce trou à rats, pour tes beaux yeux. » Un sourire narquois pris place sur ses lèvres, ironisant de la situation qui ne la faisait pourtant absolument pas rire, avant de le dépasser pour rejoindre la voiture au plus vite. Mila se positionna contre la portière passager, bras croisés contre sa poitrine en observant Scott se planter devant elle plutôt que de faire le tour du véhicule. « C'est pas difficile d'être numéro quand on est seul. » Elle rétorqua en haussant les épaules, avant d'attraper de justesses les clés qu'il lui balançait et que la russe accueillait avec un sourire. Il n'était pas nécessaire de préciser que ses relations avec les forces de l'ordre étaient limitées, pour ne pas dire inexistantes, et que Zvonareva leur tenait toujours rigueur pour les fausses accusations auxquelles Liam avait du faire face, parce qu'ils étaient une bande d'incompétents. C'était sans compter sa petite arrestation du jour, qui n'arrangeaient en rien l'amour qu'elle portait, de manière générale, à la police. « Tu réalises que tu es sans doute plus apte à conduire avec cette blessure, que moi avec toutes mes capacités? » Provocatrice pour le plaisir de l'être et de le faire questionner cette décision - elle était en faite plutôt bonne en conduite -, Mila arqua un sourcil et lui adressa un sourire avant de contourner le véhicule pour prendre place côté conducteur. Etait-il utile de lui préciser le nombre de verres ingurgités, avant que cet enfoirés et ses petits copains ne viennent interrompre sa soirée? Elle avait, après tout, eu le temps de redescendre en cellule et ne ressentait plus les effets que l'alcool avait pu avoir sur elle trois heures plus tôt. « Le gars que j'ai agressé n'a eu que la monnaie de sa pièce. J'étais dans mes droits, pour ta gouverne, et tes collègues l'auraient compris si ce n'était pas de gros misogynes. » L'ex championne l'informa, sans entrer dans les détails, puis alluma la radio afin ne pas avoir à lui faire la conversation sur tout le trajet. Mila ne souhaitait pas enter dans les détails et n'avait pas grand chose à lui raconter. La seule question qui lui brûlait les lèvres était de savoir ce qui avait amené le policier à la planter, sans un message, et elle s'interdisait formellement de la poser et lui laisser penser qu'elle l'avait attendu ce soir là. Un sourire pris place sur ses lèvres lorsqu'elle pris la direction de Harbor Row, glissant son regard vers Scott, avant de le reporter sur la route. « Je ne vais pas marcher de chez-toi à chez-moi à cette heure, tu ne voudrais quand même pas que je me fasse agresser? » Car c'était bien connu, Windmont Bay était une contrée coupe-gorge, difficile à traverser sans se mettre en danger à vingt-deux heures à peine. « Une chance que ton entorse soit au poignet et non au pied. » Mila fit bouger ses doigts dans l'air, mimant le fait qu'il allait devoir marcher sans se départir de son sourire, puis se parqua devant le building qui abritait depuis quelques mois maintenant son appartement. Le contact coupé, elle sorti de la voiture, attendu qu'il en fasse de même, avant de brandir les clés sous ses yeux sans les lâchés. « Je peux t'offrir un verre pour te donner un peu de courage, si tu veux. Accessoirement te remercier. » Elle roula des yeux, comme si la seconde partie n'était pas forcément nécessaire, mais fierté ou pas, elle n'en était pas moins soulagée qu'il lui soit venue en aide ce soir.

_________________
-- i know that i'm a handful, baby. i know i never think before i jump and you're the kind of guy the ladies want but one of these things is not like the others, like a rainbow with all of the colors. baby doll, when it comes to a lover, i promise that you'll never find another like me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
a mess of good intentions gone wrong.

Scott Danvers

messages : 1214
name : faustine.
face + © : cd ⋅ ©self, tumblr.
multinicks : sami ⋅ resen ⋅ amber ⋅ kate ⋅ kelley ⋅ billie ⋅ jimmy.
points : 2642
age : twenty nine ⋅ [09|04]
♡ status : mingling.
work : wbso deputy.
home : with avery and trent on crescent lane.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : closed | lexi, mila, parker, tommy, harper

don't wanna waste tonight (scott) Empty
Message· · Sujet: Re: don't wanna waste tonight (scott) don't wanna waste tonight (scott) EmptyDim 26 Mai - 23:05

Parfois, il oubliait un peu pourquoi Mila et lui ne pouvaient pas se voir en peinture aux premières heures de leur... relation ? Ses bons côtés prenaient sensiblement le dessus sur les mauvais, qu'il laissait dans un coin de son esprit sans plus réellement y penser sur le coup, et il finissait par se dire qu'elle n'était pas si mal que ça, cette fille, dans son genre, au-delà des parties de jambes en l'air qu'ils avaient eu ensemble (et qui rapportaient immanquablement certains points bonus à son jugement, évidemment ; qui était-il pour laisser cet aspect sur le bord de la route, plutôt que de le prendre en compte?). Et après, il la revoyait, et se rappelait des choses qui parvenaient à l'irriter chez la russe. Son sale caractère, sa manière de répondre, ses attitudes de princesse pseudo rebelle, la façon qu'elle avait de battre des cils et d'étirer ses lèvres d'un mouvement provocateur. Ah, voilà pourquoi il ne pouvait pas la voir en peinture, en plus du fait qu'elle savait certaines choses capables de le mettre dans un embarras à ne pas sous-estimer (entre ses doigts manucurés se tenait la possibilité de faire sauter un pan de sa vie et de ruiner ses efforts). Mais en même temps... le charme opérait quand même. Ses nerfs ne se tordaient plus réellement dans tous les sens, et son sourire n'était plus totalement mis en scène pour se prêter à un jeu qui lui tapait sur le système plus qu'autre chose. Il jouait, lui aussi, et cherchait à l'amener là où il voulait qu'elle arrive, à tomber à son tour dans la partie qu'il lançait. Nul doute que l'appel à la rescousse qu'elle lui avait passé ce soir avait dû lui mettre un coup dans la fierté, et Scott n'avait pu s'empêcher de pouffer de rire à cette idée ; pourquoi diable Mila Zvonareva aurait cherché à demander son aide, si ça n'était pas une situation totalement désespérée ? Ils ne se téléphonaient pas comme des amis, parce qu'ils ne l'étaient pas. C'était peut-être une case qu'ils ne franchiraient jamais, parmi celles qu'ils cochaient déjà sur leur chemin et au fil des mois qui s'écoulaient, et d'une certaine façon ça lui convenait plutôt bien. Ils ne comptaient pas l'autre parmi leurs personnes de confiance, celles à qui ils pouvaient confier les moments plus délicats de leur existence, ou simplement auprès de qui ils pouvaient quémander l'aide dont ils avaient besoin. Il était, ce soir, sa seule et unique chance de ne pas finir la nuit en cellule, et ce simple principe brillait d'un côté légèrement jouissif aux yeux du policier. « Ah, arrête, ça me touche tellement que je suis à deux doigts de pleurer. Et de retourner acheter tes capotes, on n'est pas assez intimes pour que tu partages ton herpès ou tes mycoses avec moi. » Son sourire s'agrandit immanquablement sur ses traits et, à son tour, il papillonna des cils dans la direction de la russe, se doutant bien qu'elle ne trouvait rien de marrant dans la situation, et la trouvant donc lui-même bien plus drôle encore. S'approchant d'elle, il pencha la tête sur le côté et posa sa main sur sa joue, sans s'arrêter de sourire. « C'est beau, t'as pas contesté que j'étais dans ton cœur. » il souffla, avant de se reculer et de lui jeter les clefs, indiquant dans signe du menton qu'il lui fallait faire le tour de la voiture pour retrouver la place du conducteur, et se laissant tomber sur le siège passager dans un soupir, haussant brièvement des épaules à la remarque qu'elle lui lança. « C'est toi qui perdras ton permis. Ou paiera l'amende. Bref, je ne serais pas celui qui prendra en cas d'accident ou problème notoire. » Faire glisser les provocations de la russe au-dessus de sa tête risquait de devenir une des spécialités du policier s'ils continuaient de se voir et de jouer au chat et à la souris comme ils étaient désormais habitués à le faire. Laissant sa tête retomber contre l'appui du siège, il soupira légèrement et ferma les yeux, ne suivant que les bruits des mouvements de Mila à côté de lui comme indicateur de ce qu'elle faisait, jusqu'à ce que la voiture démarre. « Je n'en doute pas. N'empêche que c'est pas malin d'agresser verbalement les forces de l'ordre. Tente le yoga, ça t'aidera dans des situations comme celle-ci, et je serais curieux de voir ce que donneraient les positions dans un autre contexte. » Un sourire en coin pris place, de plus belle, au détour de sa bouche, et Scott ouvrit finalement un œil pour le poser sur la brune et lui lancer une œillade entendue, dans l'attente d'un possible retour de flamme de la part de la demoiselle à ses côtés. Sur le reste du trajet, il ne chercha aucunement à lui faire la conversation, fermant à nouveau les yeux avant de froncer légèrement des sourcils lorsque le son de sa voix remplit à nouveau l'habitacle, avant de les rouler. « Et je parie que tu te sens particulièrement maligne, là tout de suite, mh ? » Il se retint un instant de lui donner un léger coup de coude, avant souffler dans sa barbe plus que pour elle. « C'est clair que Windmont Bay est une menace si t'as plus de quatorze ans, qui plus est. » Ce n'était pas drôle. Ce n'était pas non plus à lui de faire des blagues là-dessus, alors qu'il avait été au cœur de l'affaire, qu'il avait passé des nuits blanches à suivre des pistes qui pour la plupart n'avaient mené à rien, jusqu'au jour où ils avaient enfin eu des résultats. Mais tant pis, il prenait les droits de le faire dans la sphère privée, parce que pourquoi pas. Une fois sortis de la voiture, il posa ses yeux sur elle et s'approcha de sa silhouette, récupérant les clefs entre ses doigts. « Après toi. » D'un mouvement de tête, il désigna l'immeuble et la suivit à l'intérieur, grimpa les escaliers à sa suite – ne se plaignit pas de la vue qu'elle lui offrait, au passage –, avant de pénétrer dans l'appartement de la brune, toujours derrière elle. Derrière lui, il referma la porte d'entrée et s'approcha d'elle, posant sa main sur sa taille et se penchant pour souffler à son oreille. « Tu sais, si tu voulais me faire passer la nuit chez toi, tu pouvais aussi le dire clairement. » Doucement, il déposa un baiser derrière son oreille et se recula pour retirer ses chaussures et sa veste, les abandonnant dans l'entrée avant de claquer ses mains entre elles. « Qu'est-ce que tu m'offres, alors ? »

_________________
[ he’s the kind of boy who hoards the stars in his mouth to give you a taste of heaven, even if it scorches his tongue. -- @tumblr ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
✬ love, lust, faith and dreams.

Mila Zvonareva

messages : 2046
name : mrs.brightside (marine)
face + © : bella hadid ⋅ kidd, ariana grande.
multinicks : tommy ⋅ raph ⋅ anton ⋅ avery ⋅ owen ⋅ sören ⋅ bliss.
points : 1153
age : twenty two y.o
♡ status : independently owned and operated.
work : fitness coach for sporting field, ex professional tenniswoman (wta #23)
home : a flat on harbor row.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ●●●● scott, scott, tc., luca (dillon, marloes, nate, gaelan)

don't wanna waste tonight (scott) Empty
Message· · Sujet: Re: don't wanna waste tonight (scott) don't wanna waste tonight (scott) EmptyJeu 27 Juin - 22:34

Bien que préparée à passer une bonne partie de la nuit en boite et rentrer à pas d'heures, Mila avait maintenant l'impression que cette soirée était interminable et épuisante, alors que l'horloge de la voiture n'affichait que minuit trente. Pendant combien de temps allait-elle entendre parler de ce sauvetage d'une nuit en observation? Car elle le savait, Scott ne l'oublierait pas de si tôt. Rappeler à l'autre ce que l'un savait, ce que l'autre avait fait - en bien, comme en mal -, était ce qui rythmait leur "relation" depuis le début, et le policier allait se faire une joie de lui encrer dans le crâne qu'elle avait échappé à un cauchemar de douze heures - qui en valait probablement le double, vu l'endroit - grâce à lui. Un infime espoir qu'il n'insiste pas persistait, espérant que le fait de la voir mettre sa fierté de côté soit une victoire suffisante pour Danvers, mais Mila n'avait pas énormément d'espoir à ce niveau là. Elle ne put s'empêcher d'arquer un sourcil à sa réflexion suivante, le jugeant de haut en bas. « Case prison ou pas, tu devrais toujours avoir des capotes sur toi Danvers. Ta mère ne t'a rien appris?! A moins bien sûr d'être certain de n'en avoir aucune utilité, ce qui est un autre problème... et sera le cas ce soir, rassure-toi. » Mila papillonna des cils, lui adressa un sourire entendu, puis vint encrer son regard dans le sien lorsque Scott posa sa main sur sa joue, sans ciller. S'il pensait l'intimider d'un simple geste affectueux, le brun n'était pas tomber sur la bonne personne, moins encore sur le bon moment, la Russe n'étant pas d'humeur tendre ce soir. « Dommage que tu l'aies brisé, il ne reste plus rien ni personne. » Faisant allusion avec ironie - et beaucoup d'exagération - à la soirée où il l'avait planté, Mila posa sa propre main sur son coeur, comme pour la panser et joindre les gestes à la paroles, son sourire devenant une moue exagérée avant d'arrêter son cinéma pour récupérer les clés et prendre place au volant. Elle ne pouvait nier apprécier, de plus en plus, ce petit jeu avec le policier, qui lui donnait l'occasion de jouer dans deux domaines où elle excellait : l'ironie et la luxure. Il n'empêche que Mila était, ce soir, dans une humeur à double tranchant, entre le soulagement de savoir qu'elle rentrait chez elle et l'envie d'arracher la tête de quelqu'un, n'ayant pas encore tout à fait mis de côté ce qui l'avait amené à se retrouver dans cette position, et qui la mettait hors d'elle dés qu'elle y repensait. « En tant que propriétaire du véhicule, je mets ma main à couper que tu ne t'en sors pas indemne de filer tes clés à quelqu'un qui a bu. » Elle glissa son regard vers lui, lui adressant un sourire avec cette nouvelle information, avant de reporter son attention sur la route. « Quoi que, t'es plutôt doué pour te sortir de sales situations tout blanc. Surement un privilège de porter l'uniforme? » La russe demanda innocemment, haussa les épaules, bien que parfaitement consciente qu'elle ne faisait là que lui rappeler les faits qui avaient menés à leur rencontre. Un simple rappel que ce soir n'était qu'un donné pour un rendu, que elle aussi lui avait d'une certaine façon sauver la mise en fermant les yeux sur toute cette histoire, et qu'il était donc tout-à-fait normal qu'il lui rende la pareille. « Soit tu es désespérément en manque et n'a pas encore compris les avantages de Tinder, ou je t'ai offert la meilleure nuit de ton existence. » Elle mentionna, face à sa capacité à tout ramener au cul ce soir, alors qu'elle lui parlait de sa pseudo-agression par un connard pervers et surtout de l'incapacité de ses collègues. « Je n'ai pas besoin de me mettre au yoga chéri, tu n'as vu qu'un centième de mes capacités. » Un nouveau sourire, plus aguicheur, pris place sur ses lèvres, sans pour autant quitter la route des yeux, ses entrailles se nouant délicieusement à l'idée - qui s'immisçait, malgré elle, de plus en plus précisément dans son esprit - que le brun allait finir la nuit entre ses jambes.
Prenant la route qui la (les) mènerait chez elle, Zvonareva se contenta d'un « mh mh. » entre ses lèvres pincées pour répondre à l'évidence de sa question, l'observa sérieusement lorsqu'il mentionna la disparition des enfants, jugeant s'il était sérieux ou non, avant de laisser échapper un léger rire. « Plusieurs attaques de castors ont été répertoriées, c'était sur toutes les lèvres. J'en ai la phobie ! » Elle mentit, exagérant tellement dans l'intonation de sa voix qu'elle ne laissait aucun doute là dessus avant de finalement se garer devant son domicile et quitter le véhicule.
Prenant les devants pour se rendre à l'appartement, Mila pénétra dans celui-ci en première, accrocha sa veste au porte manteau avant de faire volte-face, concentrée pour rester impassible lorsque la main du policier se posa sur sa hanche. « T'es sûr de ça? Il me semble avoir essayé la simplicité la dernière fois, et devine qui ne s'est jamais pointé? » Si ce n'était qu'elle n'était même pas celle qui avait planifié cette partie de jambes en l'air, ce qui ne l'avait pas empêché d'avorter leur plan sans le lui faire savoir, ce qui lui restait légèrement en travers de la gorge. Sa fierté en avait pris un coup, et s'il y a bien un truc auquel Mila n'aimait pas qu'on touche, c'était cette dernière. « Un coca devrait faire l'affaire? Je ne voudrais pas que tu reprennes le volant avec une entorse ET alcoolisé par dessus le marché. » Manière détournée de lui glisser que non, il ne passerait pas la nuit là quand bien même Scott en semblait convaincu. Quand bien même elle s'imaginait parfaitement prisonnière de ses bras, qu'elle reluqua sans la moindre discrétion, avant de se diriger vers la cuisine. Mila sortit une bouteille de vodka de l'étagère et une limonade du frigo pour se servir un verre - attendant la réponse de Scott pour sa propre boisson. De son côté, elle était, après tout, arrivé à bon port et l'avait plutôt bien mérité après le cauchemar qu'avait été la fin de sa soirée!

_________________
-- i know that i'm a handful, baby. i know i never think before i jump and you're the kind of guy the ladies want but one of these things is not like the others, like a rainbow with all of the colors. baby doll, when it comes to a lover, i promise that you'll never find another like me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
a mess of good intentions gone wrong.

Scott Danvers

messages : 1214
name : faustine.
face + © : cd ⋅ ©self, tumblr.
multinicks : sami ⋅ resen ⋅ amber ⋅ kate ⋅ kelley ⋅ billie ⋅ jimmy.
points : 2642
age : twenty nine ⋅ [09|04]
♡ status : mingling.
work : wbso deputy.
home : with avery and trent on crescent lane.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : closed | lexi, mila, parker, tommy, harper

don't wanna waste tonight (scott) Empty
Message· · Sujet: Re: don't wanna waste tonight (scott) don't wanna waste tonight (scott) EmptyVen 28 Juin - 23:28

Le dos enfoncé dans le siège passager de sa voiture – la première « vraie grande chose » qu'il acheta lorsqu'il commença à vraiment gagner sa vie, prenant alors la place de petit trésor dans son existence –, Scott ferma un instant les yeux, esquissant un sourire en coin à l'entente de la remarque acerbe et ironique lancée par la russe à son égard. Il en fallait plus pour piquer son ego, et Dieu merci lorsqu'une personne de l'acabit de Mila Zvonareva faisait un bout de chemin dans votre vie. Il ne se vexait pas à la moindre remarque de travers et tentait plutôt de s'en amuser, se servait parfois de l'humour, malgré tout, comme une façade pour cacher l'énervement qu'elle savait provoquer chez lui à certains moments. « Tu l'affirmes avec tellement de volonté que ça ne fait que trahir ton envie que le contraire se passe. J'espère, par conséquent, que tu as des capotes chez toi, parce que je n'ai effectivement pas pensé à en remplir mes poches avant de devoir voler à ta rescousse. Si j'avais pris trop de temps, tu aurais fini par récupérer la perpétuité après avoir assassiné un de mes collègues. » Son regard appuyé et brillant d'une étincelle de taquinerie qu'il ne tenta en rien de dissimuler, il esquissa un sourire en coin en direction de la russe et ferma à nouveau les yeux, sa tête retombant mollement contre l'appui-tête du siège. Il y avait un certain confort dans l'idée de se faire conduire d'un point a à un point b, quand bien même celui-ci n'était pas celui qu'il escomptait à la première pensée qui lui traversa l'esprit lorsqu'ils quittèrent le commissariat de police. Peu importait, au final ; l'appartement de Mila pouvait offrir une intimité que le sien ne pouvait promettre, avec deux autres personnes capables de rentrer à tout moment et d'interrompre les festivités qu'il comptait bien voir se dérouler ce soir. Il savait qu'il avait merdé, la dernière fois, à n'envoyer qu'un bref message pour s'excuser – pour la forme – de ne pas avoir pu la rejoindre alors, et une part de lui était nettement désireuse de se faire pardonner... en rendant à Mila ce qu'elle avait manqué la dernière fois qu'ils étaient supposés se voir. « Bien pensé, mais tu as décuvé depuis qu'ils t'ont fait poser les fesses sur les bancs des cellules. De ce côté-là, tout roule. » Il ne chercha pas spécialement à souligner son jeu de mots idiot, et fronça à la place les sourcils lorsqu'il entendit la remarque qui suivit. Ah, voulait-elle vraiment jouer à ça ? Il roula des yeux et décida malgré tout de ne pas dévaler la pente glissante qu'elle lui présentait, plus malin que ça. Esquivant le sujet de ses mots comme il aurait pu le faire d'un mouvement du poignet autrement, il haussa les épaules. « Je n'ai jamais manqué de ressources. » L'évocation de cette partie d sa vie provoqua pourtant chez le policier un twist nerveux dans ses entrailles, qu'il tenta d'oublier le plus rapidement possible, peu enclin à se laisser gâcher la soirée par un tel ressenti, quand d'autres possibilités plus intéressantes se présentaient à lui. Arquant un sourcil, il afficha un sourire narquois vers la brune. « Ou alors j'ai simplement une idée de comment tu peux me remercier de t'avoir empêchée de passer ta nuit dans nos super cellules de dégrisement, qu'est-ce que t'en dis ? » Ses lèvres s'étirèrent un peu plus sur son visage, ses cils papillonnèrent un instant, et avec une certaine satisfaction Scott se replaça dans son siège, faisant craquer les os de sa nuque au passage. « Je ne crois que ce que j'expérimente. Il va falloir me prouver tes propos, du coup. » Faussement innocemment, il fit mine d'observer l'état des ongles de sa main en attelle et soupira légèrement, sentant que l'idée ne déplaisait peut-être pas tant à Mila que ce qu'elle tentait de lui faire croire par les remarques qu'elle jetait dans sa direction. Les yeux fixés pendant quelques secondes sur la route, il ne réagit pas au bourdonnement qu'elle laissa échapper et croisa ensuite son regard à la remarque qui suivit, et qui parvint à lui arracher un rire. « Tu t'es déjà battue contre une de ces bestioles ? Je serais curieux de voir le spectacle. » Il roula doucement des yeux et, finalement, pointa un doigt vers elle dans le but de souligner un point. « Et il n'y a rien de kinky dans mes propos, je préviens d'avance. » Il s'attendait à une phrase lancée à cette intention, déjà, et esquissa un demi-sourire ensuite, la laissant se garer avant de quitter la voiture à son tour et de la suivre à l'intérieur de l'immeuble, puis de l'appartement. Il retira sa propre veste et la laissa tomber là où celle de Mila était désormais rangée, il s'approcha finalement d'elle et posa une main sur sa hanche, avalant la distance entre leurs deux corps pour ne la laisser désormais qu'infime. « Est-ce que tu vas vraiment me reprocher d'avoir voulu venir en aide à de pauvres enfants disparus ? Ce serait moche, Mila. » Malgré ses propos, un sourire resta planté au détour de ses lèvres, en étirant les commissures un peu plus lorsque son regard croisa le sien, après avoir redessiné des yeux les contours de son visage, s'arrêtant quelques secondes sur ses lèvres. « J'apprécie ton inquiétude, vraiment. Mais je pense que d'ici à ce que je reparte, l'alcool sera déjà de l'histoire ancienne. » Penchant la tête légèrement sur le côté, il s'avança vers elle pour souffler au creux de son oreille : « on connaît tous les deux un très bon moyen de décuver rapidement. » Ses lèvres glissèrent contre son oreille, avant qu'il ne se redresse et ne la regarde s'éloigner vers la cuisine, la suivant d'abord du regard avant de faire quelques pas à sa suite pour ne pas la quitter des yeux. Il observa d'abord ses mouvements en silence et afficha un air satisfait face aux ingrédients qu'elle sortit. « Vodka soda ? Parfait, ça me convient. » Il se laissa à nouveau guider par ses pas, qui l'amenèrent aux côtés de la brune, lui offrant l'opportunité de glisser à nouveau ses doigts sur sa hanche et jusque dans le creux de ses reins.

_________________
[ he’s the kind of boy who hoards the stars in his mouth to give you a taste of heaven, even if it scorches his tongue. -- @tumblr ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




don't wanna waste tonight (scott) Empty
Message· · Sujet: Re: don't wanna waste tonight (scott) don't wanna waste tonight (scott) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
don't wanna waste tonight (scott)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ➺ IF I'M GONNA DIE, I WANNA STILL BE ME.
» 05. You wont get no sleep tonight ! ~
» 01.05, 14h07 ≡ i just wanna be myself and i want you to know i am my hair
» girls just wanna have fun [15/05 à 11h12]
» alec ▲ the show must go on.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Crescent Lane :: sheriff's office-
Sauter vers: