AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 ⋅⋅⋅ wherever this goes, we’re breathing chaos (ember).

Aller en bas 
bad memories, do not open.

Fox Kessler

messages : 224
name : karine.
face + © : bbarnes, dublin.
points : 199
age : thirty-four yo.
♡ status : single.
work : dj/host, the party don't start 'til he walks in.
home : his former childhood house, on crescent lane. still sleeping in his camper van, tho.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : on (fr/en) — ember.

⋅⋅⋅ wherever this goes, we’re breathing chaos (ember). Empty
Message· · Sujet: ⋅⋅⋅ wherever this goes, we’re breathing chaos (ember). ⋅⋅⋅ wherever this goes, we’re breathing chaos (ember). EmptySam 16 Mar - 4:11

wherever this goes, we’re breathing chaos.
Une rencontre anodine au détour d’une rangée d’aliments au supermarché, des éclats de surprise de la part de cette femme qu’il considérait, à bien des égards, comme sa deuxième mère. Il n’avait pas encore eu le temps de les aviser de son retour à Windmont Bay, mais puisque les nouvelles se propageaient comme de la vermine dans les parages, l’annonce de la mort de sa mère leur avait sans doute mis la puce à l’oreille. – Why don't you come home to eat, tonight. Ollie will be there, he'll be him happy to see your. – Ollie, son filleul, le gamin le plus adorable qu’il connaisse.  La seule véritable raison pour laquelle il bifurquait parfois de sa route pour débarquer par surprise en Oregon afin de lui rendre visite. Le portait en miniature de ce père partit trop tôt, trop rapidement. – Sure, why not? I'll be there in the late afternoon to surprise him. – Ils discutèrent encore un moment avant de reprendre leurs courses, chacun de leur côté. Une liste qu’il se permis d’écourter, afin d’avoir le temps de rentrer chez sa mère, ou plutôt ce qui était désormais son chez-soi, pour ne serait-ce que prendre une douche et se changer, exit le sweat-shirt et le pantalon de jogging qui lui donnait un air un peu trop déglingué. Pas le genre d’image qu’il ait envie de renvoyer au gamin. Tout son contraire, même. Avec le décès de Blaine, la place de modèle masculin dans la vie du garçon retombait désormais un peu plus sur ses épaules, et c’est un rôle qu’il prenait chaudement à cœur. Pour préserver le souvenir du père, sans doute. Mais aussi parce qu’il savait ce qu’était de vivre dans l’absence de cette figure paternelle. S’il pouvait éviter à Ollie de souffrir autant que lui avait souffert, Fox ne s’en sentirait que mieux. Personne ne lui avait pourtant demander de prendre cette place laissée vacante par le décès de l’ainé des Roe, mais c’était pour lui une façon d’honorer la mémoire de celui qu’il avait toujours considéré comme un frère, à bien des égards.
Laissant derrière lui sa Westfalia, c’est avec la vieille voiture d’occasion de sa (défunte) mère qu’il préféra se rendre sur Pioneers Oak, stationnant cette dernière face à une typique maison américaine, pourtant semblable à toutes les autres dans ce quartier, mais qui avait une valeur toute particulière pour celui qui la regardait. Elle représentait à la fois ce foyer et cette famille qui lui avait ouvert les bras. Et même si son cœur se serrait à la pensée du membre disparu des Roe, il retrouva bien vite son sourire quand la tornade miniature qui portait le nom d’Ollie sortit en trompe de la maison pour accourir vers lui. – Unky Fox! – Le gamin ne manqua pas de foncer vers lui à pleine vitesse, et s’accroupissant à sa hauteur, Fox le réceptionna sans trop broncher, refermant ses bras protecteurs autour de la silhouette frêle de ce dernier. – Hey, kiddo, did you miss me? – Il n'avait pas tant besoin de l'entendre le lui dire, mais ça  lui faisait toujours un peu chaud au coeur de savoir qu'il comptait, pour quelqu'un. Le garçon perché dans ses bras alors qu'il l'écoutait déblatéré une quantité phénoménale d'informations en si peu de temps, le Kessler suivit l'allée pour rejoindre la résidence et y pénétrer, prenant le temps de saluer comme il se devait le couple qui l'attendait. – It's good to see you, my boy. – que le père Roe lui mentionna alors qu'ils échangeaient une bonne poignée de main, que l'ainé gratifia ensuite d'une bonne tape amicale sur l'épaule. Déposant Ollie au sol à sa demande, il profita de cette fuite momentanée - il voulait absolument lui montrer quelque chose qu'il était partie récupéré dans son sac - pour observer avec une certaine attention ce paysage si familier. Des photos trônaient sur les murs, des portraits de famille pour la plupart ou, parfois, il figurait. D'autres photos du petit-fils des Roe, plus récentes, qui comblaient les quelques vides ici et là. Blaine et son sourire moqueur, qui ornait la majorité de ces portraits. Il parvenait presque à l'entendre rire rien qu'à le regarder sur la pellicule. Mais ce n'était plus qu'un écho lointain. Délaissant le mur, il ramena son regard sur la table de la cuisine, et s'y attarda une seconde trop longtemps. – Are we waiting for someone else? – qu'il questionna, comme un idiot incapable additionner deux plus deux. De faire lui-même la simple déduction qui s'imposait. C'est la voix criarde de son jeune protégé, tout aussi excité que dans la seconde auparavant, qui lui donna le coup de grace.  – Twinkle, Twinkle is here! – Il déglutit, prit à la gorge d'un profond sentiment de rancoeur. Cette situation, il se la prenait au visage comme un claque, complètement aveuglé par sa certitude qu'elle ne se joindrait pas à cette soirée. Comme si Ember Roe pouvait se permettre de manquer un repas en famille. C'était bien mal connaître ses parents.

_________________
i thought it would be easy but it ain't for me. it's kinda hard when you lay your heart on a one way street.


Dernière édition par Fox Kessler le Dim 14 Avr - 2:37, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
seek what sets your soul on fire

Ember Roe

messages : 490
name : mellow bird ◦ charlotte
face + © : ana de armas — lunaeye (av); aycaaysin @tumblr (sign).
points : 503
age : twenty-seven yo.
♡ status : drama free, refuse to settle for less.
work : wine merchant.
home : a little house in a quiet street of Bridgewater Bay w/ Ollie.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off (fr/en) — ainsley, benjamin, fox, romy [norrie]

⋅⋅⋅ wherever this goes, we’re breathing chaos (ember). Empty
Message· · Sujet: Re: ⋅⋅⋅ wherever this goes, we’re breathing chaos (ember). ⋅⋅⋅ wherever this goes, we’re breathing chaos (ember). EmptySam 23 Mar - 13:25

Les dernières lueurs du soleil venaient de disparaître à l’horizon, quand Ember arriva enfin devant la maison familiale des Roe. Ses parents avaient décidé de prendre Ollie le soir précédent afin qu’elle puisse avoir du temps à elle et profiter d’une soirée avec ses amis. Ces moments se faisaient désormais bien trop rares dans son quotidien, alors quand ils se présentaient elle en profitait à fond. Et si elle avait clairement eu l’intention de venir récupérer son neveu plus tôt dans la journée pour se balader dans le parc, quelques imprévus l’avaient retenu jusqu’à cette heure tardive de fin d’après-midi. Elle était à présent attendue pour manger le diner. Elle eut à peine le temps de mettre un pied dans la maison, qu’un petit garçon vint se suspendre à son cou, l’entourant de toutes ses forces. Elle salua rapidement ses parents, et vint reporter son attention sur ce petit homme qui détenait tout son cœur. — Missed you too Ollie pooh. souffla t’elle, le visage perdu dans ses épaisses bouclettes tout en l’étreignant avec ferveur. L’odeur de cet enfant ne cesserait jamais de l’enivrer. Il finit par relever sa tête brune et vint embrasser son visage de ses petites mains potelées.  — Come on, you have to see my surprise. Les yeux brillants d’excitation, il s‘agita dans ses bras pour s’y extirper. Aussitôt le pied à terre, il vint lui prendre la main pour la mener là où il l’entendait. Il était aussi excité qu’un matin de Noël. Et cette attitude bien trop enjouée l’alerta quelque peu. — Oh Lord. Please tell me that grandpa did not get a dog for us. marmonna t’elle à voix basse, maudissant déjà intérieurement son père s’il avait osé lui faire ce coup là. Le temps lui manquait déjà cruellement pour s’occuper de seulement eux deux, alors d’un chien. Ollie stoppa net dans sa marche, se tournant vers elle de nouveau, cette fois-ci les yeux plein d’espoir. Une réaction qui lui indiquait clairement qu’elle faisait fausse route et qu’un chien n’était pas à l’ordre de jour. Un soulagement de courte durée qui fut vite balayé par les quelques mots d’Ollie qui semblait encore plus excité que la minute précédente. — Would he? A l’évidence elle venait de dire la connerie du siècle. Pourquoi devait-elle toujours l’ouvrir ? — Keep going boy. D’une petite tape dans le bas du dos, elle l’intima de continuer et de reprendre sa route vers cette fameuse surprise. Hors de question qu’ils continuent cette conversation, ce gosse pouvait se montrer bien trop persuasive avec ce regard. Si semblable à celui de Blaine, ci ce n’est identique. Un jour, il réaliserait l’ampleur de l’emprise qu’il a sur elle. Et ce jour là, il la mènerait sans aucun souci par le bout du nez. Mais pour le moment, elle avait encore la main, et cette même main était présentement malmenée par la pression des doigts du jeune garçon qui la menait avec empressement à la jonction de la cuisine et du salon où cette dite surprise les attendait. Une personne, autre que ses parents, qui se tenait là dans l’intimité des Roe. — Fox. Son nom échappa le bout de ses lèvres bien malgré elle, étourdie par cette découverte. Un nom qui suscitait une sensation si particulière au creux de son ventre. Elle se mit à cligner des yeux pendant de longues secondes, tentant d’imprimer dans son cerveau cette image. Son image. De lui. Ici. À Windmont Bay. Dans sa maison d’enfance. Avec elle. Cela faisait bien trop longtemps qu’ils ne s’étaient pas retrouver dans une même pièce. Abasourdie, elle n’avait même pas prêté attention à ce que Ollie lui avait dit. Il était désormais en train de sautiller dans la pièce, manifestement enchanté de la présence de Fox. Qu’elle aimerait être aussi insouciante que lui à cet instant et apprécier avec autant d’enthousiasme cette surprise. Mais les battements irréguliers et douloureux de son cœur lui racontaient une toute autre histoire. — I’m deeply sorry for your mom. Elle croisa son regard un bref instant, empathique à sa perte. Sa mère lui avait appris la triste nouvelle quelques jours plus tôt. Elle avait longuement hésité à lui envoyer un message. Mais après deux ans de silence radio, elle n’avait tout simplement pas trouvé le courage de lui écrire. Elle s’était contentée de signer son nom sur la carte que sa mère avait choisi pour accompagner l’assortiment de fleurs. Le silence se faisait à présent lourd entre eux deux, même les babillages de Ollie ne parvenaient pas à atténuer cette tension. Et prise de panique, afin de combler ce silence si pesant et pénible, elle ne pu s’empêcher de lui demander. — So.. when are you leaving ? Son ton était un peu plus amer qu’elle ne l’aurait souhaité. Elle qui aurait espéré se montrer indifférente à sa présence, c’était tout le contraire. Il la faisait vibré, encore et toujours. Seulement, cette fois-ci, la vibration était bien loin de sa volupté d’antan quoique que toujours électrique.

_________________
that's the best revenge of all: happiness. Nothing drives people crazier than seeing someone have a good fucking life.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
⋅⋅⋅ wherever this goes, we’re breathing chaos (ember).
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dream of Ewilan
» drop sur les boss monsters
» [Alona] Le Début de la fin... (Arrivée du Chaos)
» Haut les Nains ! [Messagers du Rêve - MJC Savouret, Epinal]
» Bug

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Pioneer Oak-
Sauter vers: