AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La boxe a toujours été l'opéra du pauvre et des voyous (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: La boxe a toujours été l'opéra du pauvre et des voyous (pv) Lun 28 Déc 2009 - 22:22

        (c)acide edulcore
        Jonny Lee Levingston & Neal Rowlands
        dans la salle de boxe - début janvier 2010


      Ayant repris les cours, le jeune Rowlands venait de laisser Victoria à son lycée pendant qu’il avait prévu de se rendre en salle de sport. Actuellement, il ne travaillait pas. Parfois on lui prêtait une voiture à réparer et il occupait ainsi sa journée entière à déceler d’où venait la panne. Parfois même, il était contacté par des auteurs de bande dessinés pour représenter en schéma la scène inventée par ses derniers. Mais actuellement, aucune offre ne semblait l’intéressait, c’était donc un jour de plus, où il pouvait errer sans but précis et lui permettre de se défouler. Après tout, il en avait un réel besoin ses dernières semaines. Plus exactement, il se rendait à son entraînement de boxe, où il n’y avait pas remit les pieds depuis plus de deux semaines. Le jeune homme était loin d’être un expert dans ce domaine, mais il avait quand même le mérite de savoir gagner quelques combats sans trop de difficulté. Du moins, cela lui permettait de refouler toute sa colère et sa haine sans qu’on ne puisse le juger davantage - étant donné que dans ce lieu, les coups sont favorables. Aussi, Neal est une personne suffisamment rancunière et bornée pour garder cette colère en lui et lui permettre ainsi, de s’en détacher, une fois hors de cette salle. Garant sa voiture sur le parking, les clés en main; il entra dans le hall, saluant quelques habitués d’un vague signe de tête, d'un air absent.

      Enfin fût-il arrivé sur le ring, déjà prêt, le protège dent, la coquille de protection et les gants ; qu’une tête familière l’attendit. Sans prêter attention autour de lui, Neal dévisagea la personne avant de sourire légèrement face à l’individu qu’il connaissait trop bien pour régulièrement, devoir l‘affronter. Pour être honnête, Neal n’est pas du genre à choisir ses rivaux, et monte sur le premier ring de libre. Il affronte avec aisance tous les inscrits du club sans fuir personne - même n’ayant pas la capacité de gagner. Ainsi, c’était face à Tyron Clark qu’il devait affronter pour son premier entraînement de la journée. Plaçant ses gants sur ses mains, le jeune Neal s’avança à son tour au centre du ring - sentant entre eux, une légère entente. Toutefois, ils n’en oubliaient pas le combat. Et ce fût Tyron d’attaquer en premier, faisant trébucher son jeune adversaire. Toutefois, Neal eu l’habilité de se relever facilement pour attaquer de plein front - tel par ‘vengeance’ de ce qu’on venait de lui faire subir. Touchant le brave homme directement dans son torse, s’en suivit d’un coup de pied arrière de la part de Tyron, alors qu’il fût contre attaqué par une saisie de jambe. Qui fit perdre totalement et d’une manière brutale, l’équilibre à Clark. Enfin, Neal l’attaqua à nouveau, d’un coup de bras en forme de crochet puis d’un coup retombant. Pas du moins déstabiliser, malgré quelques gouttes de sang dégoulinant du nez du jeune américain, il attaqua à son tour d’un coup de poing de revers. A son tour, Neal contre attaqua d’un coup de pied circulaire, alors que son coude lui fila une droite en l’écrasant. Le jeune Clark fût vite remit sur pied et tout comme Neal, il se mît sur le côté en saisissant la serviette pour s’essuyer. Quand Rowlands releva son visage vers l’ombre venant de monter sur le ring, il pu aisément reconnaître son ‘rival’ de toujours - Jonny Lee Levingston. Remettant son gant correctement, il avança timidement mais sûrement vers le centre du ring, le regard étincelant d’une quelconque méprisance visible.

        « J‘espère que tu t‘es entraîné depuis la dernière fois, Levingston ! Commença-t-il, apparemment si sur de lui, enfin, je dis ça c‘est surtout pour t‘éviter l‘hôpital… Ricana-t-il faiblement sans détourner son regard. »

      Il était évident qu‘entre eux, une compétition était née. Neal n‘a jamais apprécié le jeune homme sans en connaître véritablement la cause. Peut-être, étais-ce parce que justement ils se ressemblaient beaucoup trop à son goût. Pourtant, Jonny à l‘époque, semblait plus ou moins l‘apprécier. Mais c‘était sans appel du côté du jeune Indien, qui semblait le considérer comme un ennemi à abattre. Peut-être au fond, en était-il jaloux. Être considéré comme un petit alors que la personne s‘adressant à vous, n‘en vaut pas moins a de quoi énervé, surtout avec la réputation de ce mec. Aussi, c‘était face à Jonny que Neal perdit son premier affrontement. Brillamment, il avait jusqu’ici réussi à remporter - avec plus ou moins de facilité - ses combats, sauf devant ce jeune homme. Mauvais perdant, ou possédant un trop grand ego, une grande estime de soi - il était reparti tête baissé, serrant ses poings tout en injuriant sa nouvelle proie. Jonny était forcément plus habile que lui, pratiquant la boxe depuis plus longtemps également. Il était aussi plus attentif et plus à l’écoute des gestes de son rival que l’avait été Neal. Enfin le jeune homme n’avait pas avalé le fait d’avoir perdu cet affrontement, et en regardant de plus prêt Jonny, celui-ci montrait sa fierté, chose qui dégoûtait bien davantage l’indien, qui s’était promis de prendre sa revanche. C’était alors dans une obstination sans faille et un dégoût mutuel que les deux jeunes garçons allaient s’affronter…
      Pour le meilleur, mais surtout pour le pire !
Revenir en haut Aller en bas
 

La boxe a toujours été l'opéra du pauvre et des voyous (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Lieux divers-