AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez
 

 lies come hard to disguise (m/a).

Aller en bas 
it’s just me myself and i

Mads Wellington

messages : 676
name : romane.
face + © : ( lili reinhart ) ⋅ lempika ⋅ olly murs.
multinicks : dulce ⋅ ester ⋅ sierra.
points : 311
age : twenty-two y.o.
♡ status : kinda married to giacomo.
work : working jobs to survive, currently mailwoman.
home : a dump on pioneer oak.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : orlando ⋅ norrie ⋅ gaelan ⋅ resen ⋅ ash ⋅ madden ⋅ emerson ⋅ giacomo ⋅ finn

lies come hard to disguise (m/a). Empty
Message· · Sujet: lies come hard to disguise (m/a). lies come hard to disguise (m/a). EmptySam 6 Avr - 15:30

@Ash Graves
--------------------

Ash Graves lui est apparue un beau matin ensoleillé, alors que Mads s'occupait de distribuer le courrier dans tout le quartier. Elle s'est présentée à elle sans prendre de pincettes, allant droit au but : elle savait qu'elle prenait des cachets et voulait obtenir le nom de son dealer. Mads a d'abord hésité avant de communiquer le nom de Damian, a essayé de faire comprendre à la jeune femme qu'elle n'était pas en mesure de divulguer ce genre d'informations censées rester secrètes, mais Ash lui a rapidement fait comprendre qu'elle n'avait pas le choix, menaçant de dévoiler à son employeur sa consommation de drogue pendant ses heures de travail, ce qu'elle avait découvert en l'observant de loin. Ce qu'Ash ignorait alors, c'est que Mads ne prenait aucune drogue mais avait développé une addiction aux antidouleurs - mais si ce job ou un autre revenait au même à ses yeux, elle ne voulait pas risquer sa seule source de revenus à cause d'une consommation trop élevée de médicament. Alors la blonde a capitulé mais a tenu à accompagner la jeune femme, convenant elle-même d'un rendez-vous avec Damian et profitant de cette rencontre pour demander une avance sur sa prochaine dose - il avait accepté, en exigeant, en plus du remboursement, un service pour s'assurer que la jeune femme ne s'envole pas dans la nature. Malheureusement pour Ash, elle avait été embarquée dans l'histoire sans rien demander et se retrouvait obligée de revenir deux jours plus tard près de l'église de Pioneer Oak, le lieu de rendez-vous habituel pour les transactions.
Ce jour-là, Mads arrive un peu en retard - Damian n'est pas encore là mais Ash, oui. Elle s'approche de la grande blonde, regarde autour d'elle pour s'assurer qu'il n'y a aucun témoin. — Damian t'a contactée ? Demande-t-elle en arrivant à sa hauteur, même si ça la surprendrait de savoir qu'Ash, nouvelle dans son cercle de clients, en sache plus qu'elle. — Tu sais ce qu'il veut ? Elle tente quand même si elle a une chance de se préparer pour ce qui va suivre : Damian n'est pas un homme de choeur et elle appréhende beaucoup ce service qu'il va leur demander. Pour essayer de se détendre, Mads sort un paquet de cigarettes de la poche arrière de son jean et le tend vers son interlocutrice. — T'en veux une ? Elle se permet d'être généreuse car, comme la plupart des choses qu'elle possède, elle a volé ce paquet au lieu de le payer comme toute bonne citoyenne. Elle en prend une pour elle, l'allume, mais elle a à peine le temps de la commencer que la voiture de Damian se gare sur le bas-côté. C'est dans un silence de plomb que les filles l'accueillent, la tension évidente. « Bien, vous êtes là toutes les deux. » Mads résiste à l'envie de lever les yeux au ciel, connaissant bien le caractère capricieux de Damian. Ce dernier fouille dans la poche intérieure de sa veste et leur tend la photo d'un jeune garçon qui ne devait pas avoir plus de dix ans. « C'est mon fils, Leo. Il y a l'adresse au dos. J'ai besoin que vous alliez le chercher et me le rameniez, avant la fin de journée. » La blonde fronce les sourcils et observe la photo, la retourne pour lire l'adresse, puis la passe à Ash pour qu'elle puisse absorber à son tour toutes les informations. — Ma question va peut-être te paraître idiote, mais pourquoi est-ce que tu as besoin de nous pour voir ton fils ? Elle ne s'attendait pas à devoir rendre un tel service. Quelque chose lui paraît louche, à raison, puisque son coeur loupe un battement à la réponse du dealer. « Je n'ai pas le droit de l'approcher, alors c'est lui qui va s'approcher de moi. Avec vos jolis minois, il vous suivrait n'importe où. »

_________________
[ — I don't wanna be your lover I don't wanna be your fool pick me up whenever you want it throw me down when you're through 'cause I've learned more from what's missing it's about me and not about you I know I made some bad decisions. — ]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
don't threaten me with a good time.

Ash Graves

messages : 377
name : dvoyd.
face + © : @self, pics @tumblr.
points : 585
age : twenty-six.
♡ status : you and me, we're psychedelic.
work : astrologer (kinda).
home : ocean avenue.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : on. mads, marloes, hammer.

lies come hard to disguise (m/a). Empty
Message· · Sujet: Re: lies come hard to disguise (m/a). lies come hard to disguise (m/a). EmptySam 20 Avr - 17:40

C'est joint en bouche (le dernier de sa réserve) qu'Ash Graves contemple l'église qui se dresse en face d'elle sous un ciel couvert, assise sur le trottoir, les jambes étendues dans un jean pattes d'eph, une moue sur le visage face à Dieu qui l'observe tirer des taffes. C'est sous le nez du Seigneur que Damian a décidé de mener ses affaires, une idée de génie dans le cas où les flics sont croyants et délèguent au petit Jésus la protection de la rue. Sauf que, nous sommes en Oregon, l'un des états les moins religieux d'Amérique (il suffit de prendre Windmont Bay pour échantillon) et donc pas sûr que ça fonctionne aussi bien que ça aurait pu, disons, au Texas, où le lieu de prédilection de son ex-dealer est le parking ultra-crade d'un Denny's, c'est-à-dire l'endroit le plus éloigné des portes du paradis, juste histoire d'éviter de passer par la case culpabilité biblique. Damian, du peu qu'elle a vu, n'a pas l'air de se préoccuper du sort de son âme, ce qui veut dire qu'il n'a sûrement pas été élevé dans la foi catholique (et c'est tant mieux pour lui). Ce qui est certain, pense-t-elle en écrasant son mégot sur le sol, c'est qu'il n'a pas été élevé dans le respect de la ponctualité, parce que ça va bientôt faire, elle check son téléphone, vingt minutes qu'elle l'attend. Tan pis pour lui, elle était prête à mettre les cinquante dollars qu'elle a choppé dans le portefeuille de sa mère en sortant dans peu importe ce qu'il allait lui proposer. Ash se lève et essuie ses mains sur son pantalon, prête à rentrer chez elle avant qu'il se mette à pleuvoir quand elle voit une petite blonde, la factrice, l'approcher à grands pas. - Bonjour à toi aussi, dit-elle à Mads. Les jeunes de cette ville n'ont vraiment aucune notion de politesse. Damian l'a effectivement contacté, elle est venue parce qu'il n'a rien voulu lui dire au téléphone, qu'elle n'avait rien de mieux à faire mais surtout parce que les dealers ne l'appellent en général que parce qu'elle est leur meilleure cliente, une petite remise ou l'exclusivité sur un nouveau produit sont toujours des petits avantages qu'elle accepte avec un grand sourire, d'où sa relativement bonne humeur d'aujourd'hui. Elle ne retourne pas la question à Mads, si elle est là c'est que Damian l'a évidemment contactée elle aussi. - Non, j'en sais rien. Nous faire un prix, peut-être, lui dit-elle avant de la regarder de haut en bas, elle a l'air d'en avoir besoin. Mads lui tend son paquet de cigarettes, elle en prend deux, met une derrière son oreille et l'autre dans sa bouche. - Merci, murmure-t-elle entre ses dents. Elle prend son briquet dans la poche de sa veste en jean et allume la cigarette quand la voiture de Damian se gare juste derrière son pick-up. Enfin, pense-t-elle en inhalant. Elle n'a pas le temps de le saluer, de toute façon ici repose toute notion de respect d'autrui, qu'il se met déjà à leur donner des ordres. - Euh pardon ? Elle toussote en relâchant un nuage de fumée qu'elle a inhalé de travers en l'entendant débiter une connerie après l'autre. Elle attrape la photo que Mads lui passe, regarde le garçon qui s'y trouve, un adorable petit de huit, neuf ans grand max, des fossettes et un t-shirt rayé, elle avait exactement le même, mais l'a perdu, à moins qu'elle l'ait laissé à Fort Worth ? Très probable avec son départ de dernière minute. Enfin bref, elle aurait pu jouer les babysitters s'il avait pris la peine de demander gentiment, mais là, c'était un gros hell no. Elle repasse la photo à Mads qui pose à Damian une question parfaitement légitime. Il a une voiture, il peut aller chercher son gosse lui-même, pourquoi avoir besoin d'elles ? La réponse de Damian lui arrache une expression de dégoût profond. Qu'est-ce qu'il a bien pu faire pour qu'on lui retire le droit de voir son propre fils ? - Mais surtout, c'est quoi le rapport avec moi ? Elle commence à s'impatienter, Damian est son dealer depuis quoi ? Deux jours ? Ce n'est pas comme ça qu'on fidélise ses clients. Il ignore sa question et leur sort un : - On se retrouve ici dans deux heures. Non, elle ne croit pas non. Elle laisse tomber sa cigarette inachevée au sol, écrase la pointe rougeoyante avec le talon de l'une de ses bottes et plonge la main dans sa veste pour attraper les clés de son pick-up. - Ok mec, bon plan, mais je crois que tu m'as confondue avec ton petit frère. Ce qui est très probable puisque ça lui est déjà arrivé de se faire arrêter deux fois par des inconnus depuis qu'elle s'est coupé les cheveux. - T'inquiète, sans rancune, mais sur ce, jeeeee me casse. Bonne chasse à vous ! Damian se met devant elle, les bras croisés sur son torse façon videur intimidant. - Tu crois aller où ? Il est peut-être quatre fois plus large qu'elle mais elle est suffisamment grande de taille pour le regarder droit dans les yeux sans avoir à lever la tête. - Chez moi. Son assurance déborde en apparence parce qu'il est, selon elle, extrêmement important de ne pas montrer sa peur mais Damian n'est soudain plus le dealer inoffensif qu'elle imaginait, ce calme dangereux qui émane de lui est une réalisation qui tombe comme une pierre dans l'estomac d'Ash : peu importe qu'elle soit mêlée à ça ou non, il veut son fils et il l'aura. Elle sent cette détermination dans la force meurtrière des doigts qu'il serre autour de son poignet pour l'ancrer sur place. - Je ne pense pas non. Ash n'a pas le temps de réagir, Damian pose son regard menaçant sur elle, puis sur Mads. - Vous avez l'air d'avoir mal saisi donc je vais réexpliquer : Leo, ici, dans deux heures. Ne me faites pas me répéter. Sa réponse n'arrive que quand le choc initial de cette agression, parfaitement injustifiée au passage, est dépassé et que Damian est déjà dans son auto au bout de la rue, tourne à droite puis disparaît. - Mais c'est quoi cette ville ? Mais vous êtes tous fous ! Putains de hipsters, j'y crois pas, explose-t-elle face à Mads qui a l'air d'être aussi perdue et terrifiée qu'elle. Sauf qu'elle ne comprend toujours pas pourquoi est-ce qu'on l'a embarqué, elle, dans tout ça. Vraiment aucun rapport. - Il est complètement barré, sérieux, tu l'as trouvé où ? Elle s'engage en ce moment même à ne plus jamais faire chanter qui que ce soit pour avoir le nom d'un dealer, surtout si elle ne connaît pas la personne, et elle ne connaissait pas Mads, pas réellement. Qu'est-ce qu'elle savait d'elle après tout ? Qu'elle distribuait le courrier ? Quel courrier de toute façon ? Le monde entier et leurs grands-mères utilisent les boîtes mails. Elle aurait dû se douter que ça lui reviendrait à coup sûr dans la gueule. - Bon on fait quoi ? On va voir les flics ?

_________________
on her merry way saying: baby, whatcha gonna?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
it’s just me myself and i

Mads Wellington

messages : 676
name : romane.
face + © : ( lili reinhart ) ⋅ lempika ⋅ olly murs.
multinicks : dulce ⋅ ester ⋅ sierra.
points : 311
age : twenty-two y.o.
♡ status : kinda married to giacomo.
work : working jobs to survive, currently mailwoman.
home : a dump on pioneer oak.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : orlando ⋅ norrie ⋅ gaelan ⋅ resen ⋅ ash ⋅ madden ⋅ emerson ⋅ giacomo ⋅ finn

lies come hard to disguise (m/a). Empty
Message· · Sujet: Re: lies come hard to disguise (m/a). lies come hard to disguise (m/a). EmptyVen 10 Mai - 15:41

Damian est un dealer, un caïd des rues, il ne plaisante pas et il a bien l'intention de faire circuler cette information, quitte à passer par la force - et sûrement qu'en passer par là lui plaît et qu'il espérait un peu de résistance pour pouvoir montrer ses gros bras. Mads fait un pas en avant quand il s'en prend physiquement à Ash, comme prête à l'aider, mais se stoppe d'elle-même. Qui est-elle pour s'en prendre à lui ? Elle a appris beaucoup de choses à force de traîner dans la rue, mais clairement son gabarit n'est pas de taille pour faire face à un mec comme Damian. Alors elle se tait, laisse faire, abandonnant Ash à son propre sort - un sort auquel elle l'a poussée, en quelque sorte. La culpabilité ne fait généralement pas partie de son vocabulaire, mais cette fois la jeune adulte se sent mal. Quand la blonde aux cheveux courts l'a accostée, elle ne voulait qu'un numéro pour se procurer en drogues - lesquelles, Mads n'a jamais demandé. Cette dernière a pourtant essayé de l'en dissuader, refusant tout d'abord de lui filer l'identité de son dealer, alors on peut dire qu'Ash l'a cherché et ne peut s'en prendre qu'à elle-même. Le coeur de Mads est pourtant à découvert, comme il l'est tous les trente-six du mois, et elle s'en veut d'avoir traîner la jeune femme dans les combines merdiques de son dealer. La question est légitime : où a-t-elle bien pu le trouver ? Mads n'a pas vraiment eu les moyens de choisir son dealer parmi les meilleurs, elle s'est contentée du moins cher sans avoir assez d'argent pour le payer en temps et en heure : Damian a beau concurrencer tous ses adversaires avec ses prix bas, il n'en reste pas moins dangereux et gare à celui qui ne peut pas payer ses dettes. Mads l'apprend à ses dépends, petit à petit, et même si Ash a toujours été réglo avec lui, la voilà embarquée dans cette histoire malgré elle. La blonde ne s'excuse pas pour autant, elle a une fierté mal placée et ne juge pas nécessaire de montrer à sa partenaire de crime qu'elle a des remords face à toute cette situation. Au lieu de ça, Mads la regarde comme si elle faisait face à une personne complètement folle. — La police ? Non mais ça va pas la tête ? Pendant quelques minutes, les deux jeunes femmes se dévisagent, pensant mutuellement que l'autre est timbrée. L'idée d'Ash est logique ; celle de Mads est puisée dans la terreur que lui inspire Damian. — Si tu les contactes, tu peux être sûre qu'il va vouloir notre peau. Et oui, il ne pourra pas s'en prendre à elles pendant quelques temps, mais dès que la voie sera libre il n'hésitera pas à régler ses comptes. Mads déteste sa vie mais pas au point de laisser la grande faucheuse la priver de la vivre. La factrice retourne la photo qu'elle a récupérée et observe le visage innocent du garçon. Elle se prend alors à imaginer sa vie future, s'il s'en sortira ou s'il finira par devenir comme son père : de sa propre expérience, elle sait que les chiens ne font pas des chats ou que la pomme ne tombe jamais loin de l'arbre. Elle-même est devenue une épave, tels ses géniteurs qu'elle déteste pourtant au plus profond de son être. — On n'a pas le choix. Elle déglutit avec peine mais arrive à soutenir le regard de la belle quand elle exprime ses prochaines paroles. — Il faut qu'on aille chercher Leo. Enlever un enfant, une chose terrible qu'elle n'aurait jamais cru ajouter à son CV déjà bien rempli de belles conneries. Elle secoue la tête, se mord l'intérieur des joues, commence à faire les quatre cent pas. Elle est résignée, accepte l'idée qu'elle est obligée d'obéir aux ordres de Damian à défaut d'avoir ce qu'il veut (de l'argent), mais la tâche ne l'enchante pas. Au contraire, Mads est emplie d'un stress qu'elle a rarement ressenti, paniquée à l'idée de se faire choper avec un gamin détenu illégalement. — Il faut qu'on fasse ça bien. On a pas besoin d'effrayer le gamin. Elle pense à haute voix, essaye de trouver des solutions pour rendre une chose impossible un peu moins désagréable. Elle hausse les épaules, n'attend pas vraiment l'avis d'Ash pour continuer. — Il a raison sur le principe, on est plutôt mignonnes. Je veux dire, on peut facilement l'apprivoiser sans lui faire peur, on n'a pas besoin de le bâillonner et de lui bander les yeux comme dans les films. Et puis il est trop jeune pour comprendre que son père est dangereux, il sera sûrement ravi de passer du temps avec lui. À cet âge-là, il doit voir son père comme un héros et sa mère comme la méchante. C'est tout du moins ce que Mads essaye de se dire pour justifier ses actes à venir alors que la culpabilité commence déjà à la ronger.

_________________
[ — I don't wanna be your lover I don't wanna be your fool pick me up whenever you want it throw me down when you're through 'cause I've learned more from what's missing it's about me and not about you I know I made some bad decisions. — ]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




lies come hard to disguise (m/a). Empty
Message· · Sujet: Re: lies come hard to disguise (m/a). lies come hard to disguise (m/a). Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
lies come hard to disguise (m/a).
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 03. How to make truth from lies.
» I'm gonna be released from behind these lies, I don't care whether I live or die. ₪ 14 mars, 13h27
» There's a SheWolf in disguise
» Lies Dajan
» We said no lies, I guess. ft. Loris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Pioneer Oak-
Sauter vers: