AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (famille monaghan) if you don't wanna love me; arwen.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: (famille monaghan) if you don't wanna love me; arwen. Sam 2 Jan 2010 - 21:40



A. MONAGHAN & U. WALEN.


L'obscurité commençait doucement à régner dans le quartier d'Ocean Grove. Depuis une bonne heure, Uther était chez lui, en train de rêvasser. L'une de ses occupations des plus récentes, ces temps ci. Jamais, il n'avait été aussi rêveur auparavant. De plus, le jeune homme ignorait la raison pour laquelle il ne cessait de penser. La raison qui le poussait à se concentrer sur une seule chose. Arwen. Une petite brune aux yeux marron. Une fille splendide du point de vue d'Uther. On pourrait croire qu'il en était accroc, mais ça n'allait tout de même pas encore jusque là. Depuis un bon bout de temps, ils s'étaient rapprochés, ayant pas mal de points communs. Arwen et Uther se ressemblaient beaucoup. C'est surement ça qui les lie. Le jeune homme se leva d'un bon, se dirigea vers la fenêtre qui donnait sur la rue éclairée par les lampadaires. Les mains dans les poches, Uther resta immobile pendant près de deux minutes. Il mit alors sa veste et sortit à toute vitesse de sa maison, direction Lemon Street, là où Monaghan vivait avec ses grands-parents. D'ailleurs, il priait pour que ces deux là ne soient pas présent. Non pas qu'il ne les portait pas dans son cœur, mais plutôt parce qu'il désirait n'être que seul avec Arwen.

Après quelques minutes de trajet, Uther arriva à destination. Il sortit de sa voiture, la peur au ventre. Non pas qu'il avait particulièrement peur d'Arwen. Mais c'était toujours l'effet que ça lui faisait quand il était sur le point de la voir. Il sonna à la porte puis il fit craquer ses doigts, comme il eut l'habitude de faire. Ce n'est que lorsque deux furent passées, qu'une petite tête fit son apparition. Les yeux d'Uther firent un aller-retour entre les yeux et la bouche d' Arwen. Peut-être qu'il la désirait, peut-être qu'il attendait un quelconque mot qu'elle pourrait lui adresser. Ou peut-être qu'il voulait seulement la contempler. Tout ça était confus dans la tête du blond. Il ne cherchait pas spécialement à être en couple avec quelqu'un, mais lorsqu'il la voyait.. Il le désirait profondément et intensément.


    « Salut.. » d'une voix plutôt timide et virile, Uther lui avait adresser ce petit piètre mot. il savait qu'à un certain moment, ça serait elle qui le lui dirait. Puis elle le fera entrer et ensuite tout se déroulera comme ça se déroule chaque fois, ils rigoleront, se lanceront des taquineries. Et bien sur, Uther la séduirait légèrement. Rien de bien méchant. Mais c'était à peu près comme ça que ça se passait lorsqu'ils se voyaient.


Il la regardait toujours, n'arrivant pas à détacher ses yeux des siens. Un sourire parvint doucement sur les lèvres des deux jeunes. Surement, ravie de se voir mutuellement. Enfin, c'était surtout le cas pour Uther. La lampe extérieure située près de la porte d'entrée était la seule à éclairer les visages, dans le quartier, c'était le calme plat. Pas un bruit qui ne vint bouleverser ce petit moment. Qui fut fini, quand Arwen se décida enfin à faire entrer Uther à l'intérieur.



[désolé pour ce post ridicule. -- Arrow]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (famille monaghan) if you don't wanna love me; arwen. Sam 2 Jan 2010 - 22:21


♣ BUT IF I WANT TO LOVE YOU ?



STARRING ARWEN L. MONAGHAN & UTHER L. WALEN

Comme très souvent depuis quelques semaines, Arwen avait des nuits quelque peu agitées. Dans un premier temps, elle avait du mal à s'endormir et une fois ses yeux fermés, c'était la torture. Ce moment devait être paisible pour que son âme puisse se reposer, mais au lieu de cela, fermer les yeux c'était aller tout droit vers un moment de torture, c'était ouvrir une blessure qui commençait peu à peu à être guérie. Après avoir eu une nuit plutôt agitée c'est du pied gauche que celle-ci finit par se lever. De très mauvaise humeur, prête à massacrer tous ceux qui se mettraient à travers son chemin. Oui, oui c'était plutôt fréquent chez la jeune fille, ses grands-parents commençaient à être malheureusement habitués. La seule chose qui pouvait la mettre de bonne humeur était sans doute le fait de se rappeler que c'était les vacances et qu'elle n'avait heureusement pas cours, ah et puis il y avait aussi Uther, ce magnifique garçon qui pouvait la faire rêver par moments ... C'est un sujet plutôt délicat pour Arwen car, elle n'a jamais été habituée à être aussi attirée par un garçon. Elle ne croit pas tellement en l'amour car, elle trouve que tomber amoureux c'est accepter de souffrir car, tôt ou tard l'amour nous tend un piège et rares sont ceux qui arrivent à s'en sortir avec leur coeur intacte. Arwen n'acceptera jamais de souffrir volontairement, mais si on va se priver de tout ce qui peut nous faire du mal il vaut mieux s'enfermer à la maison et ne plus jamais en ressortir, ne plus fréquenter qui que ce soit. Cette journée promettait d'être plutôt ennuyante car, Arwen n'avait rien de prévu et puis elle était bien trop flemmarde pour prévoir quelque chose à la dernière minute, elle décide donc de rester à la maison devant la télé et puis le temps n'était pas très attirant, c'était une journée plutôt sombre et il allait sans doute pleuvoir donc à quoi bon s'aventurer dehors alors qu'elle finira par le regretter ? Arwen appelle ça être prévoyant, m'enfin, toujours une bonne excuse quoi que, elles ne sont pas toujours aussi bonnes qu'elle le croit. Après avoir descendu les escaliers, celle-ci finit par se rendre dans la cuisine pour se préparer un bon petit-déjeuner, plutôt un banquet car, même si on ne le remarque pas tellement Arwen aime manger c'est sans doute une des choses qu'elle fait le mieux, mais jamais on se douterait de ça car, il suffit de regarder sa silhouette. Il faut croire qu'elle est très chanceuse surtout qu'elle n'apprécie pas le sport. Après avoir pris un petit-déjeuner copieux celle-ci finit par passer un coup de fil à Elisea, rien de mieux pour rigoler un peu dès le matin et puis Arwen - Vicky - Elisea étaient quelque peu inséparables et Arwen avait du mal à passer une journée entière sans entendre la voix d'une de ses amies, les entendre lui procure quelque peu le sentiment de sécurité, le sentiment que même si elle reste enfermée à la maison dehors, les choses ne changeront pas.

La journée commençait à toucher à sa fin et il commençait malheureusement à faire noir, franchement à cette heure-ci voir la couleur du ciel qui part quelque peu vers le gris foncé c'est quelque chose de plutôt démoralisent et déprimant. Cela ne vous donne en aucun cas envie d'aller voir un ami ou autre chose, heureusement que certains de vos amis ( voir plus qu'un simple ami ) viennent vers vous, sans même leur avoir demandé. Les grands-parents d'Arwen n'étaient pas là de toute la soirée, un dîné chez un voisin ou chez un ami, Arwen n'avait pas tellement fait attention à ce que sa grand-mère lui avait gentiment écrit sur le petit mot qu'elle avait collé au réfrigérateur, Arwen avait seulement retenu la partie ou « Ne nous attends pas, nous allons rentrer tard. », après tout c'était la seule chose qui importait aux yeux d'Arwen. Un peu de paix. Après s'être assise sur le petit canapé qui se trouvait au salon la sonnette finit par retentir, avec beaucoup de courage celle-ci finit par se lever pour aller ouvrir la porte, elle se demandait qui cela pouvait être. Après avoir ouvert la porte elle finit par se retrouver face à face avec son bien aimé, Uther. Il était tellement beau et puis elle ne pouvait espérer mieux comme compagnie pour une soirée qui promettait d'être ... ennuyante. Uther finit par regarder Arwen et d'un air peu sûr de lui il finit par prononcer le mot « salut ». Arwen ne savait pas tellement quoi dire, ses yeux étaient restés bloqués sur ceux d'Uther et son corps était resté paralysé. Quelques secondes après, Arwen finit par faire entrer Uther, elle n'allait pas le laisser dehors surtout que ses grands-parents n'étaient pas à la maison.

« Je t'en prie, entre » Elle ne cachait pas sa joie de le voir, sur son visage on pouvait y trouver un sourire énorme et puis pourquoi cacher sa joie, ce n'était qu'un ami. Enfin, c'est ce qu'elle veut prétendre car, nous savons tous très bien elle le désire plus qu'autre chose. « Alors ? Que me vaut le plaisir de ta visite ? Je ne m'y attendais pas du tout. » Ses yeux finissent par croiser ceux d'Uther à nouveau et une fois de plus, ils y sont restés bloqués.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (famille monaghan) if you don't wanna love me; arwen. Dim 3 Jan 2010 - 16:05

Devant la porte d'entrée, Uther regardait le sourire d'Arwen commencé à devenir immense, dévoilant ses dents blanches. Elle le fit entrer, c'est alors qu'Uther passa le bas de la porte. Tandis qu'il commençait à se réchauffer dans la maison d'Arwen, celle ci lui demanda quelle était la raison de sa venue. Comme à chaque fois. Et à chaque fois, il cachait légèrement la vérité au lieu de dire qu'il avait besoin de la voir. Que c'était un besoin vital qu'il ne saurait surement pas définir ! Le jeune homme préférait ne rien dire et aussi se cacher la vérité à lui même. Uther est un garçon bien trop orgueilleux ! Même Aiden, son meilleur ami, l'avait remarqué depuis le premier jour où ils s'étaient rencontrés. Ça n'était pas demain la veille qu'il allait se découvrir des sentiments pour Arwen. Bien qu'ils soient présents.

« Oh, j'avais envie de passer te voir. » un petit sourire fit son apparition au coin des lèvres d'Uther, alors qu'il commençait à enlever sa veste. « Tu n'es pas contente de me voir ? » Il la regarda alors, sachant qu'elle allait tout de suite lui dire que c'était faux et qu'elle était très contente de le voir. Il la connaissait bien, il savait beaucoup de ces réactions et de ses manies. De plus, le sourire qu'elle lui adressait en disait long quant à la joie qu'elle ressentait de l'avoir en sa compagnie. C'est alors que les jolis yeux d'Arwen croisèrent à nouveau ceux d'Uther. Erreur. Un tel "geste" fit battre légèrement plus vite le cœur du blond. Il aurait voulu s'en défaire, pour se prouver que ça n'était rien. Mais il était immobile, il n'y arrivait pas. Comme si il faisait un coma, qu'il était paralysé et qu'il ne trouverait surement pas l'usage de tous ses membres tout de suite. Après un moment où Uther essayait de combattre contre la force d'attraction qu'elle exerçait sur lui, il réussit à se détacher des grands yeux noisette de la fille qu'il désirait le plus. Il enleva alors complètement sa veste, pour la mettre sur le porte manteau, situé près de la porte d'entrée. Il jeta en même temps un petit coup d'œil un peu partout dans la maison, et il constata que ses grands parents étaient de sortie. Un sourire pointa alors le bout de son nez sur les fines lèvres d'Uther. Il n'aurait pas pu expliquer la joie qu'il ressentait à cet instant, tellement c'était nouveau pour lui ! Être seul avec elle était la meilleure chose qui s'était produite aujourd'hui. « Tes grands-parents ne sont pas là ? » Uther préférait tout de même s'en assurer, il avait souvent la manie de se faire des fausses joies. Le jeune homme pouvait être extrêmement content à la pensée ou la vue de quelque chose, mais il était toujours bien vite déçu, se rendant compte qu'il se faisait espérer tout seul. Stupide. Mais quand quelque chose lui tenait vraiment à cœur, Uther ne pouvait s'en empêcher. C'est d'ailleurs comme ça que ça se passait lorsque sa sœur était encore de ce monde ou encore lorsque ses parents étaient encore en vie. Il espérait toujours le meilleur pour eux. Par la suite, ça les a conduit à la mort. Il aurait peut-être du la fermer et laisser les choses se dérouler, au moins il n'aurait peut-être pas eu ce sentiment de culpabilité qui s'est ancrée dans son cœur et qui refusait catégoriquement de tailler sa route !
Uther secoua légèrement la tête afin de chasser toutes ses idées qui se succédaient sans qu'il puisse y faire quelque chose. Il tourna alors son regard vers Arwen qui était occupée à fermer la porte par laquelle il était entré dans la maison. Lorsqu'elle eut fini, elle l'invita à passer au salon. Là où ils seraient surement nettement plus à l'aise. Bien que même à l'aise, Uther avait toujours cette apparence de garçon torturé, comme s'il portait le monde sur ses épaules, surement du à toutes les épreuves qu'il a traversé jusqu'à présent. Uther s'installa sur le canapé moelleux, et regarda Arwen faire de même. En fait, le jeune homme la regardait pour tout et n'importe quoi ! On aurait dit un drogué, et Arwen serait sa drogue, bien entendu. Durant son adolescence, il avait essayé tout sorte de drogues, et voyant qu’elles avaient conduit sa sœur sous une pierre tombale, à six pieds sous terre, Uther avait immédiatement arrêté. Il devait l'avouer, Arwen était mille fois mieux que toutes les drogues qu'il avait pu ingurgiter pendant sa période 'rebelle'. Au moins avec ça, il n'en mourrait pas ! Pas tant que leur relation restait à se stade. Car, bien sur, Uther n'avait jamais eu de peines de cœur, aucun chagrin d'amour, qui aurait pu le conduire à la dérive. Le silence régnait, mais ça n'était pas comme si il était pesant, Uther et Arwen se connaissaient depuis bien trop longtemps pour que celui s'installe entre eux. Le jeune homme passa la main dans ses cheveux, ensuite, il tourna la tête vers la petite brune et plongea ses yeux dans les siens. Ça la troublait, il le savait. Il ressentait la même chose. A chaque fois qu'il le faisait, c'était comme si le monde arrêtait de tourner. Et cette sensation, elle valait tout l'or du monde aux yeux d'Uther.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (famille monaghan) if you don't wanna love me; arwen. Dim 3 Jan 2010 - 16:45



Uther était entré dans sa vie pour ne plus jamais en ressortir car, Arwen n'allait pas le laisser sortir. Elle avait besoin de cet ami dans sa vie, cet ami qui peut un jour devenir plus qu'un simple ami, mais il vaut mieux ne pas se précipiter car, chaque instant doit être vécu à fond et donc il est préférable de ne pas sauter d'étapes car souvent, on croit que certaines étapes ne sont pas importantes, mais dans une relation amicale ou amoureuse toutes les étapes sont importantes. Certaines plus que d'autres. Arwen ne voulait rien rater avec Uther car, celui-ci était sans doute une des rares personnes qui pouvaient comprendre Arwen, qui pouvait comprendre sa douleur. Quand celle-ci n'allait pas bien, Uther était une des premières personnes qu'elle appelait car, même si elle a d'autres amis, certaines même plus proches qu'Uther elle sait que celui-ci la comprendra sans même qu'elle ai à prononcer un quelconque mot. Après avoir fait entrer celui-ci, Uther commençait tout doucement à enlever sa veste et Arwen en perdait les mots car, cette soirée qui promettait d'être si banale et ennuyante pouvait tout d'un coup devenir une soirée inoubliable, une soirée où ils allaient être seuls tous les deux. Uther et Arwen, une maison entière pour eux. Ca promet d'être inoubliable en effet. Apparement Uther avait envie de voir Arwen, cette phrase pouvait vouloir dire de nombreuses choses, car après tout nous pouvons avoir envie d'aller voir quelqu'un car, cette personne nous manque ou alors parce qu'on n'avait rien de mieux à faire donc autant aller embêter une de nos amis. Enfin je ne suis pas en train de dire qu'Uther était en train d'embêter Arwen car, il ne l'était pas du tout. Son sourire, ses yeux et ses magnifiques cheveux donnaient envie à Arwen de faire plusieurs choses, mais comme toute fille qui se respecte et qui n'a pas ( apparement ) envie de brûler des étapes il est préférable que celle-ci contienne ses envies peu saines. « Bien sûr que je suis contente de te voir c'est une très bonne surprise car, j'avoue que je ne m'attendais pas du tout à avoir ta visite, mais vu que tu es là. J'en suis très heureuse » Arwen finit par le regarder avec un petit sourire aux lèvres, elle ne pouvait pas exprimer sa joie car, elle en débordait. J'avoue toute cette histoire c'est bien trop cliché car, la fille qui ne croit pas en l'amour tombe follement amoureuse d'un garçon qui a une âme torturée, plutôt ironique n'est-ce pas. Mais après tout, on ne choisit pas qu'on aime et puis vous ignorez absolument tout. Car, Arwen et Uther ils ne se connaissent pas depuis une petite semaine, c'est une longue histoire et chaque jour qu'ils passent ensemble cette histoire devient plus importante dans leurs vies car, à présent Uther fait partie de la vie d'Arwen et vice-versa. Quand Arwen se souvient du premier jour où ils se sont parlé elle ne peut s'empêcher de sourire. À l'époque, c'était une vraie rebelle qui ne pouvait pas s'empêcher d'envoyer Uther bouler et celui-ci et ben, il était peu sûr de lui pourtant il croyait avoir le coeur d'Arwen.

Arwen finit par entraîner Uther dans le salon, où elle s'était assise confortablement avant que celui-ci débarque. Elle s'apprêtait à regarder un petit film donc pourquoi ne pas entraîner Uther dans sa petite soirée cinéma. Et puis elle pourrait toujours lui tenir la main si le film est trop effrayant et s'il ne l'est pas, elle pourra toujours faire semblant. Une fois arrivés au salon, Uther finit par demander à Arwen si ses grands parents n'étaient pas à la maison. Des choses peu saines ont parcouru l'esprit d'arwen pendant quelques minutes elle s'est dit que peut-être ce soir, ils allaient passer une nuit peu saine, mais très agréable. Ahh' cette Arwen. « Non, ils ne sont pas la de la soirée. Apparement, ils sont allés diner chez un ami et bon tu les connais, quand ils commencent à parler plus rien ne les arrête ». C'est avec un grand sourire aux lèvres qu'Arwen termine sa phrase. Quelques secondes après, Arwen finit par s'asseoir sur le grand canapé qui se trouvait au salon. « Tu sais je comptais passer la soirée à regarder quelques films et manger du popcorn, puisque tu es là on pourrait regarder des films ensemble » Elle finit par le regarder droit dans les yeux et tous bas elle finit par dire « Ecoute, je n'ai pas envie de passer cette soirée toute seule, je hais être seule et puis la passer avec un ami sera sans doute plus marrant et intéressant qu'être toute seule. Tu ne trouves pas ? »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: (famille monaghan) if you don't wanna love me; arwen. Lun 4 Jan 2010 - 21:07

Comment expliquer la sensation qui naissait à l'intérieur d'Uther, le fait de la voir si proche de lui, lui donnait des petits frissons. Pour le jeune homme, ça n'était pas vraiment normal de ressentir ça. Enfin, il la connaissait depuis une éternité, et c'était maintenant qu'il avait ses sentiments. Uther ne comprenait pas surtout ! Pourquoi avait il une soudaine envie de l'embrasser, de la prendre contre lui et prier pour que ces moments continuent éternellement. C'était peut-être justement parce qu'il la connaissait depuis tellement longtemps qu'il n'arrivait plus à se 'contenir'. Runaway, sa sœur, lui disait souvent qu'il devait saisir sa chance lorsqu'elle pointait le bout de son nez. Elle avait raison, Uther était longtemps passé à côté de chance inestimable. L'une avait été un excellent acheteur qui aurait voulu lui acheter un grand nombres de toiles. Mais pour ça, il fallait qu'il aille à des kilomètres de là où il vivait avec sa sœur. Ne voulant pas se résoudre à l'abandonner, il avait refuser de ce faire connaitre, pour le bien de sa grande sœur. Il finit par sortir de ses pensées, puis il tourna vivement la tête vers Arwen, qui lui parlait. C'est un grand sourire qui poussa sur les lèvres d'Uther, lorsqu'elle lui dit qu'elle était heureuse de le voir. C'était le genre de phrase qui faisait plaisir à entendre. Elle enchaina ensuite en lui disant que ses grands-parents étaient effectivement absents. Les lèvres du jeune blond formèrent un sourire rayonnant qui voulait en dire long quant à son humeur. « Oh, donc tu es seule. Et tu allais rester seule toute la soirée ? Sans même m'appeler ? » Il prit une mine choquée comme il savait si bien le faire. Bien sur, le jeune homme plaisantait, sa présence devait peut-être parfois la déranger, elle voulait peut-être être en solitude. Uther comprenait parfaitement cette sensation, ce besoin de n'être qu'avec soi même.

Mais il eut la réponse qu'il espérait, lorsqu'elle lui avoua qu'elle ne voulait pas être seule, et qu'elle était sur le point de faire une soirée cinéma avec popo corn et tout le bazar. Uther, ravie, lui répondit le sourire aux lèvres; « Avec plaisir. Tu sais que c'est toujours une joie pour moi, d'être avec moi. » Il prit après conscience qu'il avait dit ça à voix haute. Déjà qu'il était déjà 'mal à l'aise' de ce qu'il pourrait ce passer ce soir puisqu'ils avaient la maison pour eux seuls, mais en plus il fallait qu'il la flatte. Il l'aimait, ô oui. Mais le lui avouer maintenant serait débile et surtout très niais. Il détestait la niaiserie. C'est l'une des choses qu'il ne supportait pas. « Tu as raison, c'est tellement chouette d'être entre... amis. » Il lui sourit. Un petite mèche des beaux cheveux d'Arwen était tombée devant ses yeux. Par réflexe, Uther la prit entre ses doigts, et la replaça derrière l'oreille de la jeune fille. Il ne quitta pas ses yeux. Il n'y parvenait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: (famille monaghan) if you don't wanna love me; arwen.

Revenir en haut Aller en bas
 

(famille monaghan) if you don't wanna love me; arwen.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Apple Road & Lemon Street-