AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 my favorite entertainer. (d/k)

Aller en bas 
[half heaven, half hell]

Kelley Larkin

messages : 587
name : faustine.
face + © : db ⋅ ©lunaeye, wilde.
multinicks : sami ⋅ resen ⋅ amber ⋅ scott ⋅ kate ⋅ billie.
points : 6
age : twenty nine.
♡ status : away from the problems.
work : art dealer.
home : on ocean avenue at raphael's.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : open | avery, chad, dulce, poppy, romy. / s2: giacomo.

my favorite entertainer. (d/k) Empty
Message· · Sujet: my favorite entertainer. (d/k) my favorite entertainer. (d/k) EmptyDim 21 Avr - 0:40

Guess you didn’t know that you were my favorite entertainer
I watch you, and laugh and fuck with you
Don't you take me for a fool, in this game, I own the rules

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
@dulce lloyd - 10 avril 2019

Dans un soupir, Kelley fit tourner son téléphone entre ses doigts et le reposa sur le canapé dans un geste de lassitude, laissant sa nuque retomber contre le dossier alors qu'il ferma les yeux un instant. Les derniers jours défilèrent rapidement dans sa mémoire, alors qu'il gonflait ses joues pour traduire face à personne, pourtant, ce que lui inspirait la soirée à venir. Avery lui avait dit ce qu'elle avait découvert quelques jours plus tôt et en l'apprenant, il avait préféré garder ses distances quelque temps et prétendre à son absence prolongée à New York pour faire le point. Histoire de savoir où il en était, et comment prendre les choses, dans quel sens, dans quelle idée aussi. Par message, il avait essayé de savoir si elle allait lui mentir ou si elle était prête à lui dire la vérité sur ce qu'elle avait pu faire, de façon subtile et détournée ; beaucoup soulignaient l'hypocrisie anglaise, de ce qu'il avait entendu dire çà et là, et Kelley Larkin en avait été le meilleur exemple depuis qu'il avait appris la vérité, auprès de sa petite amie. Mais voyez-vous : il n'aimait pas être pris pour un con. Vraiment, c'était l'une des choses qui ne passaient pas, qu'importait la situation. Une blondinette croisée il y a quelques semaines de ça en avait fait les frais quand elle avait tenté de se jouer de lui avec la vente d'un tableau : à son tour, il s'était payé sa tête et s'était amusé au chat et à la souris, l'ego meurtri d'une certaine façon par le simple fait qu'elle lui avait volé quelque chose de son appartenance et qu'il ne pouvait accepter un geste de ce genre. Mais quelque chose lui soufflait depuis qu'il sut pour Dulce et cet autre avec qui sa sœur l'avait vue que ça n'était pas pareil cette fois. Il y avait une nette différence entre cette histoire de vol et celle d'être cocu, plus encore lorsqu'il s'agissait d'une personne en qui il avait eu confiance pendant de si longues années. S'il connaissait son tempérament, sa façon de faire les choses et de ne pas promettre aux hommes une fidélité automatique, il s'était laissé à croire que les années d'amitié qu'ils avaient derrière eux importaient suffisamment pour ne pas qu'elle agisse de la sorte avec lui et se paye sa tête en allant voir ailleurs quand ils commençaient pourtant à construire, pas à pas, une relation de couple. Il ne prêtait pas à leur histoire plus d'importance qu'elle n'en avait : lui-même ne la prenait pas réellement au sérieux, n'étant pas dans cette optique de se poser avec quelqu'un dans les semaines ou mois à venir, tant il aimait ses libertés de mouvement et cette absence d'attache romantique qui lui permettait de partir en voyage quand 1) bon lui semblait, 2) la nécessité se faisait entendre auprès de lui et de son travail. Mais malgré tout, en apprenant qu'elle était allé voir ailleurs, l'ego de Kelley Larkin en avait pris un coup à nouveau, et peut-être un peu plus que ça aussi. Perdre une petite amie n'avait jamais été le drame de son existence ; les quelques femmes qu'il avait fréquentées, s'il avait eu de l'affection et de l'estime pour elles, n'avaient jamais réussi à lui briser le cœur chaque fois qu'elles l'avaient quitté ensuite. Il n'était pas de ceux qui se morfondaient ainsi. Dans cette rupture pourtant, et plus encore à cause des conditions dans lesquelles les choses se passaient entre eux, Kelley perdait une amie proche, et là était son drame : ses amitiés comptaient bien plus que ses aventures, et il se connaissait suffisamment pour savoir que sa rancune serait tenace dans la trahison subie jusqu'à empiéter sur cette histoire d'amitié qu'ils avaient. Sans trop savoir combien de temps s'était écoulé, il se leva finalement du canapé en entendant la sonnette retentir et alla ouvrir la porte, découvrant sans surprise le visage de Dulce de l'autre côté. « Merci d'être venue. » Il mordit doucement l'intérieur de ses joues, arqua sensiblement un sourcil à ses propres paroles – quelle connerie de la remercier pour ça – et se décala pour la laisser entrer dans la maison de Raphaël, prit quelques secondes pour la détailler et attendit un instant. « Comment tu vas ? » Il demanda simplement, les mains dans les poches de son jean après avoir refermé la porte derrière elle.

_________________
[ never regret thy fall, O Icarus of the fearless flight, for the greatest tragedy of them all is never to feel the burning light ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shut up and dance with me

Dulce Lloyd

messages : 1036
name : romane.
face + © : ( charlize theron ) ⋅ mine ⋅ taylor swift.
multinicks : mads ⋅ ester ⋅ sierra.
points : 1256
age : forty-three y.o.
♡ status : flirting with kelley.
work : porn director, ex porn star.
home : a mansion on harbor row.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : dahlia ⋅ eason ⋅ ditta ⋅ kelley

my favorite entertainer. (d/k) Empty
Message· · Sujet: Re: my favorite entertainer. (d/k) my favorite entertainer. (d/k) EmptySam 18 Mai - 10:55

Le portable de Dulce vibre une nouvelle fois et son coeur loupe un battement dans sa poitrine. Elle lit les mots de Kelley, trois mots si innocents sur le papier et qui renferment pourtant la suite déterminante de leur relation. Tromper est une chose, mentir en est une autre, et Dulce n'a jamais compté lui dissimuler la vérité. Son petit ami étant en voyage, elle n'a eu d'autre choix que de devoir attendre son retour pour lui expliquer ce qu'il s'est passé entre Zachary et elle. Elle ne se sent pas coupable, ne regrette pas ce qu'elle a fait, seulement le mal qu'elle risque de causer en avouant la vérité. Ce qui la tracasse n'est pas la conversation inévitable qui s'est imposée à elle il y a quelques jours mais le fait que ce soit Kelley qui fasse le premier pas vers elle : est-il au courant ? Dulce ne comprend pas comment il peut l'être mais elle a un mauvais pressentiment quant aux messages qu'elle a reçu quelques minutes plus tôt.
Elle a des choses de prévues, aujourd'hui, mais c'est sans prévenir personne qu'elle décide de tout annuler pour se rendre chez son petit ami et ami de longue date, sur Ocean Avenue. Elle enfile une veste pour se protéger de la brise printanière et sort de chez elle, décidant de se rendre à pied jusque chez Kelley. La marche lui fera du bien, prendre l'air lui permettra de réfléchir à la situation et de mettre ses idées en place. La fin est inévitable, elle connaît assez bien Kelley pour savoir qu'il n'acceptera pas une telle trahison, mais elle aimerait limiter les dégâts et préserver leur amitié qui, elle le sait, sera de toute façon fragilisée.
Arrivée devant la demeure, Dulce inspire profondément avant de frapper à la porte. Elle n'a aucune envie d'avoir cette conversation déplaisante mais elle n'a surtout pas le droit de s'en plaindre, étant l'unique responsable dans cette histoire. Quand Kelley vient lui ouvrir la porte, Dulce ne prétend pas ignorer la raison de sa venue ici et ne s'avance pas vers lui pour déposer un baiser sur ses lèvres, comme elle en a pris l'habitude depuis quelques mois. Elle se rend compte que ce contact lui manque déjà, mais au lieu de montrer quoi que ce soit voilà qu'elle avance dans la maison, peut-être pour la dernière fois. — Je vais bien, merci. Elle ne lui fait pas l'affront de lui retourner la question, ce ne serait qu'ouvrir la boîte des emmerdes et lui permettre de lui en mettre plein la figure dès les premières secondes. — Ça te dérange si je me sers quelque chose à boire ? Elle n'attend sa réponse que par politesse et se dirige déjà vers la cuisine pour se servir un verre d'eau. Elle prend appui sur le plan de travail, face à Kelley qui l'a suivie. La tension est palpable, bien différente de la complicité qui les unit depuis des années. Elle déteste le regard qu'il pose sur elle, elle n'y est pas habituée, mais elle est consciente qu'elle l'a bien cherché. — J'ai quelque chose à te dire. Kelley ne réagit pas, les mains dans les poches, comme s'il était déjà résigné. — Mais je crois que tu es déjà au courant, non ? Pourquoi l'avoir appelée ici, sinon ? À moins qu'il ait lui aussi une confession à lui faire, mais Dulce devine à l'attitude de Kelley qu'il la blâme pour ce qui se passe alors ce n'est pas difficile de deviner les échos qu'il a pu avoir. Mais comment, là est toute la question.

_________________

[ — You make me so happy it turns back to sad there's nothing I hate more than what I can't have you are so gorgeous it makes me so mad you're gorgeous. — ]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 
my favorite entertainer. (d/k)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LE CHÂTEAU DE LA FAVORITE (RASTATT)
» Le boudoir d'une favorite officielle - Amy of Leeds
» Pour ma cousine blonde aux cheveux magiques favorite !
» Votre équipe favorite ?
» Pokemon,la favorite run (Saison 1)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Ocean Avenue-
Sauter vers: