AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 express yourself (mads)

Aller en bas 

Madden Dempsie

messages : 163
name : fernweh ; célia.
face + © : o'connell ; old money.
points : 209
age : twenty six.
♡ status : asshole.
work : ink master.
home : 'home is where the heart is' well, go fuck yourself

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : (mads - scar)

express yourself (mads) Empty
Message· · Sujet: express yourself (mads) express yourself (mads) EmptyDim 12 Mai - 23:04


L’âpreur de la nicotine, soigneusement coupée à l’herbe, lui brûle la trachée. Une douleur foutrement salvatrice dont l’enfant terrible ne peut désormais plus se passer. Lorsqu’une cendre, encore incandescente, dévale le long de son avant-bras, Madd' ne réagit pas. Pas même un soubresaut ne vient animer sa léthargique carcasse. Ses pensées divaguent. Son esprit, lui, ère dans les méandres d’un fantasme qu’il ne peut malheureusement plus caresser de la pulpe de ses doigts. C’est le bordel dans sa tête. Ça l’a toujours été … et ça le sera sûrement toujours. À l’extérieur, le vent souffle. Tempête. Les bourrasques emportent les feuilles mortes et autres résidus qui jonchent le sol. Ça tournoie dans le ciel avant de retomber violemment sur le pavé. Le manège se poursuit, durant d’interminables minutes. Vingt pour être précis. Pendant ce temps, les opales du môme sont rivées sur ce chaotique spectacle. Et à la manière d’un putain de rapace, il ne lâche rien. Il observe, détaille, épie. Les atomes qui s’élèvent - tourbillonnent - pour venir mourir contre la fenêtre de sa boutique. Triste sort, à l’image de sa propre destinée. Windmont Bay ou comment reculer pour mieux sauter. Pourtant, au beau milieu de cette valse confuse, la tachycardie du tatoueur s’apaise. Le calme avant le cataclysme, la plénitude avant l’anarchie. Son palpitant lui joue des tours, ce n’est pas nouveau. Mais cette ironie le ferait presque marrer - une pagaille extrême pour un peu de quiétude volée. Cher payé non ?  
Madden débloque. Il part dans ses réflexions à la con, ronge son frein, peste contre le monde et ses affres. L’échine courbée sous le poids des remords, il écrase nonchalamment son joint dans le cendrier et quitte finalement son fauteuil. Vingt-deux heures, comme si quelqu’un allait se pointer pour se faire piquer à l’encre colorée … Client régulier des nuits paisibles de cette foutue bourgade, l’enfant terrible passe un blouson de cuir et verrouille la porte de son atelier. La tempête s’apaise. Un souffle tiède s’engouffre dans les ruelles de son nouveau quartier. 
La rue se réveille, la clarté des néons l’oblige à plisser les yeux. Le texan longe les murs - désireux de se faire oublier, pour ce soir - il accélère la cadence, pour finalement tomber nez à nez sur elle. Mads, l'ingénue à l'épiderme meurtri, l'ange blond aux yeux rieurs.
Le caïd, interdit, la toise, avant de se rendre compte de sa connerie. « Je t'avais presque oublié blondie ... Allez viens. » Soirée avortée.
Il fait volte-face, remonte l'allée tout en cherchant la clé de sa boutique au fond de ses poches. « Comment tu te sens ? Pas de réaction sur le premier dessin ? »
@Mads Wellington

_________________
wherever we stand, wherever we fall, won't matter at all because i will be forever yours. from this moment until the day the curtains close, wherever this goes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
it’s just me myself and i

Mads Wellington

messages : 628
name : romane.
face + © : ( lili reinhart ) ⋅ mine ⋅ lady antebellum.
multinicks : dulce ⋅ ester ⋅ sierra.
points : 165
age : twenty-two y.o.
♡ status : kinda married to giacomo.
work : working jobs to survive, currently mailwoman.
home : a dump on pioneer oak.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : richie ⋅ orlando ⋅ norrie ⋅ gaelan ⋅ resen ⋅ ash ⋅ madden ⋅ emerson ⋅ giacomo ⋅ finn

express yourself (mads) Empty
Message· · Sujet: Re: express yourself (mads) express yourself (mads) EmptyMer 22 Mai - 19:27

Aujourd'hui, elle a rendez-vous au salon de tatouage pour continuer l'oeuvre qu'elle a entamée il y a quelques semaines avec Madden. Un beau jour, alors qu'il pleuvait des cordes dehors, elle a pointé le bout de son nez à son salon sans grande idée de ce qu'elle voulait s'encrer dans la peau - sa seule conviction était qu'elle voulait à tout prix cacher les cicatrices présentes dans son dos depuis son accident de voiture, quelques mois auparavant. Ils se sont assis pour en discuter, bien sûr il l'a avertie que recouvrir l'énorme cicatrice qui lui prend tout le dos serait un travail de plusieurs séances, qu'ils feraient mieux de commencer par une petite partie pour qu'elle évalue sa réaction à l'encre, elle qui n'était encore jamais tatouée. Finalement, ils se sont décidés sur une composition florale en noir et blanc, des fleurs aussi belles que tragiques, comme elle.
Madden, il ne connaît pas son histoire, elle ne lui a pas raconté sa vie et surtout pas son accident de voiture - qui est, pourtant, la partie la moins personnelle de son histoire puisqu'il ne s'agissait que de ça, d'un accident. Le brainstorming autour du tatouage a été la seule fois où ils se sont vraiment adressés la parole, car pendant la première séance de tatouage l'homme n'a posé aucune question à sa cliente. La belle a apprécié ce calme, ce respect de sa vie privée, et c'est bien pour ça qu'elle a décidé d'y retourner. Elle apprécie mais elle est intriguée, aussi. Car si l'homme ne la presse pas pour la faire parler, cela veut-il dire qu'il la comprend ? Que lui aussi, n'a pas eu la vie facile ? Comprend-il sa solitude, voit-il son désarroi face à ce monde dans lequel elle ne trouve pas sa place ?
Ce soir encore, le temps fait des siennes. En chemin pour retrouver Madden, Mads ne peut s'empêcher de sourire en repensant à cette première fois où elle est entrée trempée et frigorifiée dans son salon. Un beau clin d'oeil pour cette deuxième session d'encre. Plongée dans ses pensées, la tête baissée, elle manque de se faire renversée par l'imposante carrure qui arrive en face d'elle. — Madden, bonsoir ! S'exclame-t-elle, encore sous le coup de la surprise, tandis que l'homme fait demi-tour pour la guider jusqu'au salon. Une fois devant, le voilà qui tente de faire la conversation le temps de trouver ses clés pour les faire entrer et les protéger du mauvais temps. D'habitude, cette manie de combler les blancs l'insupporte. Avec Madden, ça ne la dérange pas. — Non, il a très bien cicatrisé. Enfin, je crois. Oui, car elle n'y connaît rien en tatouage. Mais elle a fait tout ce qu'il lui a dit de faire, a bien hydraté son tatouge, et aujourd'hui la sensation de tiraillement qu'elle a pu ressentir les premiers jours ainsi que la sècheresse associée à la cicatrisation ont complètement disparu. Comme si rien n'avait été fait.
Ce n'est qu'une fois à l'intérieur, alors qu'elle ôte son manteau, qu'elle se fait la remarque que Madden prenait le chemin inverse du salon quand ils se sont rencontrés. — Si tu avais autre chose de prévu ce soir, on peut décaler. Je ne suis pas à quelques jours près. Dit-elle, les sourcils froncés. Il l'a oubliée, il l'a dit lui-même, et Mads ne veut pas s'imposer ; après tout, sa cicatrice sera toujours là dans quelques jours, rien ne presse.

_________________
[ — I run my life or is it running me run from my past I run too fast or too slow it seems. — ]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
express yourself (mads)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PEKIN EXPRESS 2009
» You're about to board the Sue Sylvester Express ! Destination ? HORROR ▬ Full
» [UploadHero] L'Express du colonel Von Ryan [DVDRiP]
» VIVA PORTUGAL MEDIA
» Inscriptions - Partie 58 Express

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Crescent Lane-
Sauter vers: