AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 ignorance is bliss

Aller en bas 

Lydia Winters

messages : 844
name : Olivia
face + © : purnell + © lunaeye + gifs, @tumblr
multinicks : aj, chad, emerson, harper, jax, orlando, parker, zoya
points : 573
age : seventeen
♡ status : lost faith in guys a long time ago
work : room maid @ the majestic
home : in her own apartment soon, she hopes. in the meantime, living with her siblings

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : (closed) carter, tommy, rufus, atticus, timmy, kate

ignorance is bliss Empty
Message· · Sujet: ignorance is bliss ignorance is bliss EmptyJeu 16 Mai - 9:23

TOMMY + LYDIA
@Tommy Winters

Il était un peu plus de midi quand Lydia retrouva le porche familier de la maison qui l'avait vue grandir. Sa matinée, elle l’avait passée à errer dans les couloirs et les chambres, la mine défaite, subissant une nausée qui ne voulait décidément pas passer ni même s’atténuer. Il y avait longtemps qu’elle ne s’était pas sentie aussi mal et l’insomnie qui l’avait tenue éveillée une bonne partie de la nuit ne devait pas y être étrangère. À force d’entendre Robin geindre, la veille, elle avait senti ses nerfs s’user et un grondement furieux lui broyer le ventre. Elle se sentait coupable d’éprouver une telle colère à l’encontre de sa fille qui n’avait même pas deux ans mais depuis que celle-ci était arrivée dans sa vie, tout était chamboulé et Lydia ne parvenait pas à reprendre pied. C’était donc d’une humeur maussade, toujours en proie à une sorte d’écœurement, qu’elle s’était rendue au Majestic. Son état n’y était pas passé inaperçu – non pas qu’elle ait cherché à faire bonne figure d’une quelconque manière – et quand elle avait déclaré ne pas se sentir bien, des sourires narquois étaient venu écarter les lèvres de deux de ses collègues. Elles n’avaient pas eu besoin de le dire tout haut pour savoir ce qu’elles pensaient : tu n’es pas bête au point de t’être faite mettre en cloque une seconde fois, quand même ? Elles n’avaient sans doute pas osé émettre le moindre commentaire, toutefois, car elles connaissaient le tempérament de l’adolescente qui avait rejoint leur équipe quelques mois plus tôt. Sa manager avait cependant fini par avoir pitié d’elle, visiblement, puisqu’elle l’avait renvoyée chez elle en suggérant qu’elle rattrape ses heures un autre jour, quand ça irait mieux. Lydia ne s’était pas fait prier, elle en avait marre des regards pleins de sous-entendus et de son estomac rebelle. Elle voulait juste s’effondrer dans son lit et dormir jusqu’à demain.
La première chose à laquelle elle songea en poussant la porte, c’était que la maison avait de grandes chances d’être vide. Oliver et Bethany devaient être à l’école, Chase au boulot, Tommy aussi, peut-être, à moins qu’il ne soit avec Sami, qui était enfin parti, maintenant qu’il avait à nouveau un toit au-dessus de sa tête qui n’implique pas de le partager avec une fratrie majoritairement composée d’adolescents – Chase compris, vu son degré de maturité. Lydia bénéficiait rarement de cet avantage d’avoir la maison pour elle seule et le fait que Robin soit pour une fois à la crèche lui permettrait peut-être d’arriver à trouver ce sommeil du juste qui lui faisait défaut depuis si longtemps.
Un tintement dans la cuisine fit toutefois éclater sa bulle rêveuse et la demoiselle soupira bruyamment en abandonnant son sac dans le couloir. Elle accrocha sa veste et réalisa que la voix qui provenait de la pièce du fond était celle de Tommy et qu’il n’était pas seul.
- Il n’y a donc jamais moyen d’avoir une minute tranquille, dans cette fichue baraque ? marmonna Lydia en s’avançant lentement vers la porte ouverte.
Sa curiosité naturelle la poussa à profiter de l’avantage de ne pas avoir été repérée pour évaluer la situation. Selon l’interlocuteur de Tommy, elle pourrait choisir de s’éclipser vers sa chambre sans avertir de son retour ou de prendre la poudre d’escampette, le cas échéant, si elle ne voulait vraiment pas voir quiconque. Silencieuse comme un chat, elle vint se glisser à la lisière de la porte et elle jeta un coup d’œil furtif dans la cuisine pour constater qu’en réalité Tommy était seul, au téléphone. Il lui tournait le dos, si bien qu’elle aurait pu passer rapidement pour rejoindre les escaliers et aller trouver refuge dans sa chambre mais quelque chose dans le ton de son frère la stoppa net et elle s’adossa au mur, l’oreille tendue, pour écouter le sujet de sa conversation.
Si, d’abord, ce fut la perplexité qui lui entailla le cœur, ce fut rapidement une colère sourde qui la gagna et alors que ses poings se refermaient et se serraient, que son muscle cardiaque partait au triple galop et qu’une boule se formait dans sa gorge, elle se mit à trembler de tout son corps. Incapable de rester silencieuse plus longtemps, elle se détacha du mur et se posta dans l’embrasure de la porte, sa nausée oubliée, pour lui donner des airs de furie.
- C’est une PUTAIN de blague, n’est-ce pas ? s’écria-t-elle soudainement, pour capter l’attention de Tommy.
Juste assez de temps pour le fusiller du regard et se gorger machinalement de l’effet de surprise. Elle aurait aimé pouvoir claquer la porte de la cuisine, juste pour donner encore plus d’effet à son explosion, mais le geste aurait été ridicule parce qu’il aurait fallu qu’elle s’avance dans la pièce pour la claquer sur elle. Alors, à la place, elle tourna les talons et monta les escaliers quatre à quatre, pour fermer brutalement la porte de sa chambre dans son sillage.
Elle avait à nouveau la nausée mais, cette fois, elle savait que ça n’avait rien à voir avec la fatigue d’une nuit d’insomnie.

_________________

Don't try to tell me what to do,
Don't try to tell me what to say.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
✽ if firefighting was easy, cops would do it.

Tommy Winters

messages : 2139
name : mrs.brightside (marine)
face + © : c.wood + midwinters + jb.
multinicks : mila ⋅ raph ⋅ anton ⋅ avery ⋅ owen ⋅ sören.
points : 2828
age : thirty y.o
♡ status : dating sami, falling more in love with him every day.
work : firefighter since 2014.
home : a crappy old house on pioneer oak (26).

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ●●● sami, ollie, lydia (beth)

ignorance is bliss Empty
Message· · Sujet: Re: ignorance is bliss ignorance is bliss EmptyJeu 23 Mai - 22:04

Posé devant les plaques électriques, Tommy prépara un plat de pâtes pour le repas du soir, qu'il ne partageait probablement avec personne vu l'ambiance actuelle à la maison. Ollie jouait au roi du silence depuis qu'il avait, enfin, pris son courage à deux mains pour lui avouer la vérité à leur sujet, et se refusait à adressé le moindre mot à son ainé. Père. Quelques jours plus tard, il avait pris soin d'en parler à Beth avant qu'elle ne l'apprenne autrement que de sa bouche, et la cadette avait assez mal pris la nouvelle - comme il avait pu s'en douter -, même si Tommy n'était pas certain de comprendre ses raisons. Quelles qu'elles soient, elles étaient probablement justifiées. Le pompier n'avait pas encore pris le temps d'en parler aux ainés, mais Lydia était rarement présente, quant à Chase, il n'avait jamais été son interlocuteur favori et se posait rarement à table avec eux pour diner. Chacun réchaufferait donc sa part indépendamment, avant de s'isoler. Tommy, lui, passerait sans doute la soirée chez Sami. Le pompier avait beau avoir conscience que sa présence à la maison était préférable en ce moment, il savait aussi qu'il ferait face à des portes de chambres fermées et les pièces de vie complètement vide - ce qui, pourtant, était un luxe chez les Winters. Un long soupire s'échappa de ses lèvres en observant le prénom de Kate s'afficher sur son téléphone, à la fois soulagé de pouvoir s'adresser à celle qu'il considérait comme son double, et dépité à l'idée de lui faire le topo de la situation.
Le téléphone calé entre son épaule et son oreille, Tommy commença par prendre des nouvelles d'elle et des bébés qu'elle s'apprêtait à accueillir - il ne s'était toujours pas fait à l'idée qu'elle serait maman dans quelques semaines, moins encore de jumelles -, gratta des informations sur sa nouvelle cohabitation avec le futur papa, avant d'en venir au bilan de sa propre situation. S'il savait qu'il était en tord de A à Z, qu'il avait bien trop tardé avant de se libérer de ce secret qui avait toute son importance pour Ollie, une partie de lui avait toujours espéré que ça ne changerait pas grand chose. Tomy l'avait élevé depuis le jour un - deux, en réalité -, et s'il s'était parfois dédouané de ses responsabilités face à cette ribambelle de gamins dont personne ne semblait se soucier, il n'en avait pas moins l'impression d'avoir fait son maximum. Tout du moins n'aurait-il pas mieux fait avec le titre de père, ayant toujours mis Oliver et Bethany à parts égales.
La voix perçante de l'ainée lui fit éloigner le téléphone de son oreille, tournant sur lui-même pour lui faire volte-face. Ses lèvres s'ouvrirent sur le coup de la surprise, sans parvenir à dire quoi que ce soit, voyant déjà Lydia quitter son champs de vision en furie. « Merde! Fais chier. » Tommy eut la sensation qu'un bloc de béton lui tombait sur l'estomac, se passa la main sur le visage en poussant un long soupire. « Kate, j'te rappelle. » Il raccrocha sans plus de détails, sans même penser au fait qu'il pouvait possiblement inquiéter Duggan au passage sur les raisons qui le poussait à couper court à leur conversation si brutalement. Il gravit les escaliers en une demi seconde à peine, marquant une pose devant la chambre de l'intéressée les yeux dirigés vers le ciel. Personne n'allait lui venir en aide, il le savait. Tommy n'avait d'ailleurs aucune croyance religieuse et ignorait d'où lui venait ce réflexe ridicule de s'en remettre aux cieux quand rien n'allait. Il frappa à la porte, n'attendit pas de réponse avant de l'entre-ouvrir pour passer sa tête. Le fait est qu'il n'avait aucune idée de quoi lui dire, maintenant qu'elle avait capté l'essentiel. « J'allais t'en parler, mais je voulais le faire en aparté. » Une légère moue pris place sur ses lèvres, avant d'entrer entière et refermer la porte derrière lui, restant appuyé contre celle-ci pour observer sa petite soeur. Il allait le faire. Rapidement. Seulement il ne s'était pas sentit d'enchaîner les révélations, pas après avoir encaissé les réactions d'Oliver, puis de Beth. Le fait qu'ils s'étaient à peine croisé avec Lydia avait suffit à le retarder, ce qui, il devait bien l'admettre, l'avait arrangé. « Ollie ne le sait que depuis quelques jours. » Il ajouta, comme si cela pouvait justifier ces quinze années de silence, les leçons de morales qu'il avait pu lui faire lorsqu'elle s'était retrouvée enceinte à quinze ans, ou le fait qu'elle soit l'une des dernières à le découvrir.

_________________
-- you're the medicine and the pain, the tattoo inside my brain, you say the word and i'll go anywhere blindly. any road you take, you know that you'll find me. i'm a sucker for all the subliminal things no one knows about you and you're making the typical me break my typical rules, it's true, i'm a sucker for you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
ignorance is bliss
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La leçon des pattes de lapins [suite à Bliss]
» Blow me one last kiss (Bliss)
» Bliss ✈ à la seule force d'une plume aiguisée et sarcastique
» Loge de Alexa Bliss
» Les officiels de la WWE seraient déçus par Alexa Bliss

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Pioneer Oak-
Sauter vers: