AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ENDED « Wake Up ! » [Conner M. & Chris G-M.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: ENDED « Wake Up ! » [Conner M. & Chris G-M.] Mer 20 Jan 2010 - 18:52

« La vie est un rêve,
c'est le réveil qui
nous tue. »

Virginia Woolf

      ►► Mois & Année Inconnus. Heure Inconnue. Lieux Inconnu.

      Scott était perdu. Il était dans le noir et il ne percevait rien au loin. Tout n'était que le néant. Aucun bruit, aucun sifflement. Il n'y avait que le silence et lui-même. C'était étrange comme sensation, surtout, qu'en plus, il avait beau lever les mains qu'il ne le voyait pas non plus. Les ombres avaient pris le pas sur la lumière. Il ne savait pas ce qu'il faisait ici, ni même pourquoi il voyait cela ou plutot pourquoi il ne voyait rien. Ce silence lui pesait lourdement, lui qui n'aimait pas la solitude. En cet instant il ne pouvait faire autrement. Il n'avait pas le choix. Puis la solution lui arriva comme par miracle. Il rêvait. Il faisait un rêve qui n'avait ni queue ni tête et dont il ne se souviendrait pas le lendemain matin. Le jeune Matthews fut soulagé et s'asseya sur un sol qu'il ne voyait pas. Il n'était même pas sûr d'être à terre. Il se pourrait même que Scotty lévitait. Les rêves sont vraiment étranges parfois. Cependant, il ne resta figer dans sa position : assis en tailleur. Il n'avait plus qu'à attendre qu'il se réveille pour pouvoir sortir d'ici. Une nuit ce n'est pas long ...


► Janvier 2011. 15H26. Baptist Hospital, Miami, USA.

En réalité, alors que Scotty croyait rêver tranquillement durant l'une de ses nuits, ce dernier était dans le coma depuis déjà plus d'un an. Et biensur, il n'en avait aucune idée. L'ignorance était sans doute la meilleure solution. Mais lorsque le jeune Matthews se réveillerait, les révélations de cette année passée aussi vite qu'une nuit pourrait bien lui faire un choc.

Dans la chambre où Scotty " dormait ", Conner et Chris étaient à ses côtés. Cependant, le comateux ne sentait pas leur présence. Il était un " légume ". Il ne réagissait plus, il ne s'activait plus. Il se laissait aller sans le vouloir. Cette balle dans son thorax avait donc fait bien plus de mal qu'il ne le croyait.


Dernière édition par Scott Matthews le Ven 2 Avr 2010 - 19:12, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: ENDED « Wake Up ! » [Conner M. & Chris G-M.] Ven 22 Jan 2010 - 14:31


    Chris et Conner étaient à l'hôpital, comme d'habitude. Depuis que Scott était dans le coma, les deux frères passaient leur temps dans cette chambre aseptisée, en espérant qu'une présence qu'ils estimaient rassurante pourrait aider Scott à aller mieux. Mais, petit à petit, il fallait bien avouer que cette rencontre tenait plus du réflexe que du véritable espoir. Les nouvelles étaient toujours mauvaises, les médecins les dissuadait, sans doute à juste titre, de trop y croire. Après tout, il y avait peu de chances, après tout ce temps, que l'ancien chef cuisinier puisse un jour s'adresser à eux à nouveau. Tous deux se soutenaient dans cette épreuve, Chris étant bien plus affecté qu'il ne voulait le laisser croire. Tout ce qu'ils pouvaient faire, c'était attendre, une situation on ne peut plus frustrante à laquelle le jeune homme s'était pourtant habitué. Et puis, il ne pouvait pas laisser tomber son autre frère, duquel il s'était beaucoup rapproché à cette occasion. Même lorsqu'il était endormi, Scott faisait en sorte de rapprocher les gens.


      ► Mars 2010. 9h30. Baptist Hospital, Miami, USA.

      Cela faisait maintenant deux semaines que Chris était sorti de prison, et donc un peu plus de deux mois que Scott avait décidé d'hiberner. Pour la troisième fois, Chris allait voir son frère à l'hopital. Les gens qui se targuaient de le connaître auraient été étonnés d'un tel comportement de la part du jeune étudiant. Pourtant d'habitude si égocentrique, il s'inquiétait beaucoup pour son frère. Plus le temps passait, plus les chances de réveil lui semblaient minces. Et puis, Chris s'en voulait d'avoir dû passer deux mois loin de l'hôpital durant son séjour en prison. Il avait raté tous les premiers moments de panique, les visites très régulières, les larmes, et les espoirs de tous ces visiteurs. Aujourd'hui, tout cela retombait lentement pour laisser place à une forme de résignation. Les médecins les avaient mis en garde, ils ne devaient plus trop fonder d'espoirs sur un éventuel rétablissement du malade. Néanmoins, Conner répondait toujours présent. A chaque fois qu'il venait, son frère le plus âgé était là aussi, dans ce même fauteuil, près du lit. L'ancien pompier semblait tendu et inquiet, il ne parvenait pas à s'apaiser, manifestement. Après quelques secondes de réflexion, le jeune homme se décida donc à entrer, après tout, la salle n'était pas réservée à Conner !

      Salut.

      'jour.


      L'ambiance semblait assez tendue. En fait, elle l'était toujours quand Conner et Chris se rencontraient dans la salle à l'époque, comme une rivalité pour savoir qui serait élu « frère de l'année ». Ainsi, Conner restait obstinément dos à l'étudiant, dans ce fauteuil qui semblait lui être maintenant réservé. Chris se demandait ce qu'il pouvait bien faire lorsqu'il était seul avec Scott. Peut être lui parlait il, une attitude qui serait bien étrange pour le frère, mais la situation était exceptionnelle et il semblait particulièrement chamboulé. Tout cela devait être bien difficile à gérer, d'autant plus que la situation pouvait durer bien longtemps. A l'époque, le jeune homme ne savait pas encore à quel point cette crainte était fondée. Enfin, après quelques minutes, Conner daigna enfin se tourner vers son frère, en lui demandant d'un ton las.

      Tu comptes venir souvent ?

      Euh.. oui, je pense.


      Chris était un peu décontenancé par cette question imprévue. Conner ne semblait pas ravi à l'idée d'être accompagné par son frère dans cette douloureuse épreuve. A vrai dire, le jeune homme s'attendait à une telle réaction de la part de son frère, qui ne prenait pas souvent la peine d'être aimable, et faisait encore moins son sensible pour ménager la susceptibilité des autres. En fait, cette question était presque anodine, et puisque Chris semblait décidé à occuper la chambre le temps qu'il faudrait, Conner accepta la situation plutôt vite, rendant les visites de l'étudiant bien plus agréables, et contribuant à rapprocher ces deux personnes qui avaient eu peu de temps pour faire connaissance auparavant.


► Janvier 2011. 15H26. Baptist Hospital, Miami, USA.

Cela faisait maintenant plus d'une heure que Chris était arrivé à l'hôpital. Bien sur, comme à son habitude, Conner était arrivé encore plus tôt. Chris se demandait bien comment il pouvait faire, ne dormait-il donc jamais ? Avec le temps, ils avaient tous les deux pris leurs petites habitudes, avec leur fauteuil, toujours dans le même coin de la pièce. Ils pouvaient rester là, à vaquer à leurs occupations ou juste réfléchir des heures durant. Une première infirmière était venu faire la toilette de Scott. Les deux frères commençaient à bien connaître le personnel de l'hôpital, toujours des mêmes personnes, les mêmes visages, et les mêmes gestes. Ils pouvaient même devenir familiers avec eux. Enfin, dans la mesure où Conner pouvait être familier bien sur. Son esprit un peu bougon, qui néanmoins s'ouvrait de jour en jour, ne lui permettait pas vraiment, aux yeux de Chris, de s'attacher vite aux gens qu'il venait de rencontrer. Néanmoins, la porte s'ouvrit à un horaire inhabituel, une grande femme blonde qui s'averra être une infirmière venait leur parler.

Je suis désolée de vous déranger monsieur Matthews, je voulais simplement vous rappeler que nous attendons votre paiement pour ce mois ci.

Conner lui répondit sans prononcer un mot, d'un geste de tête assez vif et impatient, puis elle disparut. Bien sur, Chris aurait voulu participer à l'entretien de ce corps sans vie qu'était devenu son frère, même s'il ne roulait pas sur l'or, un geste symbolique aurait peut être été le bienvenue. Mais Conner n'appréciait pas du tout que l'on mette ce sujet sur le tapis, il s'énervait à chaque fois et coupait court à la conversation, instaurant ainsi un climat glacial pour le reste de la journée. Il était vraiment que toute une partie de la famille Matthews était maintenant riche, suite à la mort du père. Même si Chris avait touché une partie de l'héritage de son père, en tant que fils, même illégitime, il se doutait bien que celui-ci s'était arrangé pour privilégier sa véritable famille, celle avec qui il vivait au quotidien. Chris ne s'en plaignait pas, mais maintenant, Conner semblait vouloir à tout prix dilapider cette fortune toute fraiche dans des frais médicaux. Quelle grandeur d'âme !

Si tu veux, je peux participer aux frais, hein, n'oublies pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: ENDED « Wake Up ! » [Conner M. & Chris G-M.] Sam 23 Jan 2010 - 1:02

« Wake Up ! »


    Six heures du matin.
    C'est à cette heure que Conner était entré dans l'hôpital. À l'accueil il y avait Marilyn, qui comme chaque jour, lui adressait ce petit sourire rassurant. Comme tous les Matthews, la jeune femme avait aussi de l'espoir que Scott se réveillerait un jour. Une personne des plus rare dans cet hôpital. Malgré ça, l'aîné gardait toujours espoirs, toujours prêt à faire la moral à ses frères et sœurs qui avaient tendance à se laisser abattre. Il tentait lui aussi de garder la tête haute, de montrer qu'il n'était pas touché par cette histoire. Or, Conner vivait de plus en plus mal l'état de son frère. Au départ il se disait que son frère se réveillerait bientôt, aujourd'hui, plus d'une année s'est écoulée, et comme un lâche, c'est lui qui se demande s'il ne commençe pas à vouloir baisser les bras en partant boire un verre dans un bar.


      ► Mars 2010. 11h13. Baptist Hospital, Miami, USA.

      Ce jour-là, Conner s'était rendu à l'hôpital pour voir son frère. Il était seul. C'était déjà le quatrième jours qu'il était seul avec son frère. Il ne pouvait pas demander mieux. Comme a son habitude, il était assit sur son fauteuil, regardant son jeune frère. Il a prié des millions de fois pour se réveiller à la place de Scott. Et pourtant, seul Dieu sait à quel point Conner en a rien à foutre de lui. Il ne croit pas du tout en ce Dieu et n'est pas prêt d'y croire. Mais toute cette histoire le démoralisait. L'assombrissait... Et l'obligeait à vouloir y croire.

      ~ Tu sais, depuis que tu es dans cet état je ne sais plus quoi faire. Je vis ma vie, mais elle ne se résume à rien. Je pourrais dire que je suis heureux auprès de Lyann et Camille, mais ce serait te mentir. Car il y a un trop gros manque. Tu es ce manque. Comme si tu étais la deuxième pille qui fait marcher une lampe torche, sans la deuxième, la première ne peut fonctionner. Sans toi, je ne sais plus avancer correctement.

      C'était le genre de choses que disait le grand frère à son frère, qui ne l'entendait peut-être pas. Chambouler, triste, sa vie ne se résumait à rien. Tout cela pourrait entraîner une trop grosse dépression, et retomber dans l'alcool. Mais il avait promis à son père de prendre toujours soin de la famille. C'est peut-être la seule promesse qu'il avait réussi à tenir. Et c'est surtout ce qui l'oblige à garder la tête sur les épaules


► Janvier 2011. 15H28. Baptist Hospital, Miami, USA.

Conner n'avait pratiquement pas quitté ce fauteuil de toute la matinée. Il s'était retirer seulement deux fois de la chambre, toujours pour aller se chercher un café. Effectivement, Conner n'avait pas dormi cette nuit. Il n'avait fait que se retourner dans son lit, et pour ne pas réveiller Lyann, il était partis se coucher dans le salon. Ou finalement, il a fait pendant plus d'une heure les cent pas. Il savait qu'un jour à venir, on lui demanderait encore une fois de laisser partir Scott. Qu'on devait laisser une place dans l'hôpital, qu'il n'y avait plus rien à faire pour lui. Bien sûr, Conner ne pouvait pas laisser faire ça. Et n'abandonnera jamais son frère pour les beaux yeux des médecins, ni pour quoi que ce soit d'autre.

~ Je suis désolée de vous déranger monsieur Matthews, je voulais simplement vous rappeler que nous attendons votre paiement pour ce mois ci.

Alors que Conner était plongé dans son rapport, l'infirmière le fit sortir totalement de là-dedans. Il hocha la tête et la jeune femme quitta la chambre. Mince... Ce paiement était carrément sortit de la tête de Conner. Ce dernier déposa ses affaires sur la table de chevet et posa son regard sur Chis qui prenait parole :

~ Si tu veux, je peux participer aux frais, hein, n'oublies pas. Conner se redressa du fauteuil. Il avait le don de casser « l'ambiance » ce Chris. Le regard de Conner avait totalement changé suite aux paroles de son frère. ~ Tu sais quoi Chris ? Tu me les gonfles ! Avait lâché le grand frère sur un ton plus grave. Déjà que je refuse que Cameron et Kristen mettent ne serait-ce qu'un centime, je ne vois pas pourquoi j'accepterais de l'argent de ta part ! Tu n'as même pas de fric et tu viens faire chier avec ça ! Merde quoi ! Et voilà, la journée risquerait de se passer sur cette atmosphère... Conner s'était encore une fois emporté pour un rien. Et cela était malheureusement de plus en plus fréquent.


Dernière édition par Conner D. Matthews le Sam 30 Jan 2010 - 22:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: ENDED « Wake Up ! » [Conner M. & Chris G-M.] Sam 23 Jan 2010 - 20:25



Chris savait à quoi il s'exposait en faisant cette proposition. Mais il ne pouvait pas s'en empêcher, peut être s'agissait-il un instinct masochiste refoulé qui refaisait surface. Néanmoins, suite à ces paroles, il regretta immédiatement de les avoir prononcées. Comme prévu, Conner s'énerva, on pouvait parler ici d'un rituel maintenant. L'attitude de l'ancien pompier changea du tout à tout, laissant éclater sa colère. Peut être n'avait il plus la force de cacher les apparences sous un ton calme. Ou bien c'était le moment de montrer qu'ils étaient suffisamment familiers pour ne plus prendre de pincettes. En tout cas, une atmosphère orageuse s'abattit subitement sur la pièce. Dans une telle intimité, Conner et Chris n'hésitaient pas à laisser échapper leurs sentiments. Peut être étaient-ce cela, des frères.

Tu sais quoi Chris ? Tu me les gonfles ! Avait lâché le grand frère sur un ton plus grave. Déjà que je refuse que Cameron et Kristen mettent ne serait-ce qu'un centime, je ne vois pas pourquoi j'accepterais de l'argent de ta part ! Tu n'as même pas de fric et tu viens faire chier avec ça ! Merde quoi !

Chris resta stoïque, dans un premier temps. Même si ces épisodes se déroulaient de plus en plus souvent, le jeune homme ne s'y ferait sans doute jamais. Conner et Chris s'était fortement rapprochés depuis quelques mois, et les paroles dures de son frère pouvaient maintenant le toucher. Le fait de s'attaquer à son statut de frère faisait partie de ces sujets sensibles. Bien sur, ils l'avaient plutôt bien intégré maintenant, mais le doute persistait toujours dans l'esprit du jeune Griffith. Il était toujours le dernier arrivé, celui qui vient en trop, le fils illégitime associé à la mort du père. Conner ne le savait sans doute pas, mais ce genre d'allusion faisait des dégâts dans l'esprit de Chris, même s'il ne le montrait pas. Conner avait pour habitude d'appuyer violemment sur ces sujets. Pourtant, ce n'était pas son genre de présenter des excuses ensuite, et Chris ne lui en tenait pas rigueur. Après tout, chacun subissait une pression considérable, et le frère le plus âgé semblait vouloir tout porter sur ses épaules. Chris ne savait d'ailleurs pas à quel point tout cela pouvait être compliqué, puisqu'il n'était pas au courant du fait que les médecins avaient cherché à libérer cette chambre. Conner ne les avait pas prévenu, sens doute pour les protéger d'une nouvelle émotion aussi vive. Tant que l'ancien cuisinier avait des soins, la famille gardait espoir. Bref, Chris supportait ces passages avec patience.

Les autres jours, Chris s'écrasait ensuite, prenant un regard désolé et tentant tant bien que mal de reprendre les discussions du début de la journée. Mais aujourd'hui, Chris en avait assez de ces sautes d'humeur intempestives. Il ne serait pas son punshing ball plus longtemps. En temps normal, le jeune étudiant aurait remis son interlocuteur à sa place en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Chris avait tenté d'être patient, compréhensif, mais là, c'était trop. Conner n'était visiblement pas le genre de personne qu'il fallait prendre dans le sens du poil pour obtenir quelque chose. Pas le genre de personne à s'apitoyer sur une personne trop gentille, il marchait plutôt au respect. Et puis, après tout, si chacun ne se contenait pas un petit peu, tout cela finirait pas un drame. Ainsi, Chris se leva brusquement de sa chaise pour se diriger, à l'aide de quelques pas vifs, vers son frère, de l'autre coté du lit. Il serrait un point contre son corps, non pas avec l'envie de l'utiliser, mais pour tenter de canaliser sa colère. C'était aujourd'hui que les choses allaient être réglée, et ce, d'une manière ou d'une autre. Sans réfléchir plus longtemps, Chris débita très vite ce qui lui venait à l'esprit depuis maintenant quelques mois, sans qu'il n'ose le dire auparavant. Il le regretterait sans doute plus tard, mais cela devait sortir. Maintenant.

Non mais, tu te prends pour qui ? Le sauveur ? Tu veux qu'on te décerne un prix ? Conner, le meilleur des frères ! Il lâcha un petit rire sarcastique. Tu ferais mieux de t'occuper un peu des autres au lieu d'essayer de te persuader tout seul que tu peux sauver Scott. Annonça-t-il gravement en montant progressivement le ton. Parce que tu ne peux pas ! Tu es FAIBLE, FAIBLE, FAIBLE !

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: ENDED « Wake Up ! » [Conner M. & Chris G-M.] Sam 23 Jan 2010 - 23:17

« La vie est un rêve,
c'est le réveil qui
nous tue. »

Virginia Woolf

      ►► Mois & Année Inconnus. Heure Inconnue. Lieux Inconnu.

      - Je... Je pense que je suis prêt à la quitter. Entendit Scott alors qu'il était toujours dans le néant le plus total. Il se redressa.
      - Je t'aime. Scotty venait de percevoir sa propre voix alors qu'il n'avait pas ouvert la bouche. Tout ceci était étrange.
      - Parce qu'on est une famille et que l'on est uni quoi qu'il puisse se produire. Prononça Conner.
      - Je t'aime... Ces mots touchèrent le jeune Matthews. Il ne les avait pas entendu depuis sa rupture avec Maât.
      - En clair, tu faisais ton hypocrite depuis que j'ai embrassé Tyler et tu me prenais pour un con pendant toutes ces années !! Tu devais bien te marrer à me voir comme ça !!
      - Bon. Lorsque j’étais à New York, avant de venir ici. Disons que les gens que je côtoyais feraient tache dans la petite banlieue. C’est un milieu totalement différent, les règles du jeux ne sont pas les mêmes. Avouait Chris à son frère Scott.
      - Je pense qu'on a essayé de me tuer Scott. Scotty ne comprenait plus rien. Des voix, venues de nulle part, faisaient leur apparition. Il était perturbé voire plus encore car il ne comprenait plus rien.
      - Alors, à quand notre combat de mecs virils ? Lui demanda Esteban.
      - Sache que je serais TOUJOURS là pour toi Scotty, que j'aille bien ou non, je serais toujours présent.
      - Où est Scott Matthews, bloody hell ?! Hurla Milla.
      Tu sais quoi Chris ? Tu me les gonfles ! Le ton commençait à monter. Les cris et les hurlements se déchainaient sans que Scott ne puisse les atténuer. Il était spectateur de tout ce que se déroulait ici. Cependant, cette voix paraissait différente des autres comme si elle n'était pas si lointaine que cela.
      - J'en ai marre, j'me barre d'ici !!
      - Je t'interdis de poser la main sur moi ! Cria Gabriel.
      - Parce que tu ne peux pas ! Tu es FAIBLE, FAIBLE, FAIBLE ! *Non, pas ça* Pensa le chef cuisinier. Il ne voulait plus entendre de cris. Ce qu'il voulait : se réveiller au plus vite.
      - DEGAGE DE CHEZ MOI ! SORS DE MA MAISON, SORS DE MA TÊTE ET SORS DE MA VIE ! DEGAGE ! Tout ceci était horrible. Il pleurait.


► Janvier 2011. 15H33. Baptist Hospital, Miami, USA.

Alors que Conner et Chris se disputaient devant un Scott comateux, l'oscilloscope de ce dernier s'accéléra. A la place d'avoir un "bip" toutes les secondes, il y en avait trois. Son coeur battait de plus en plus vite. Cette dispute l'atteignait puisqu'il l'entendait. Ses paupières bougèrent mais ne s'ouvrirent pas. Puis d'un coup plus rien. Plus de "bip" mais juste un long "biiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiip" . Plus de respiration. Il ne restait plus qu'un corps sans vie. Scotty faisait un arrêt cardiaque. Son coeur avait cessé de battre. La fin s'approchait de plus en plus de lui.

Deux infirmières suivies d'un médecin entrèrent alors en trombe dans la chambre avec un défibrillateur avec eux. Ils s'occupèrent rapidement de Scott, dégageant son torse pour pouvoir déposer les électrodes afin de faire rebattre son coeur.

- Chargez à 160 !! Le médecin envoya alors la décharge. Aucune réaction de la part du jeune Matthews. Le long "biiiiiiiiiip" résonnait toujours dans la pièce. 180 !! Il recommença une nouvelle fois son action. Toujours aucun signe de vie. Encore une fois !!

Le médecin refit ce qu'il avait fait depuis sa venue. Sauf que cette fois-ci, le "biiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiip" se changea en "bip, bip, bip". Le coeur de Scotty battait à nouveau à un rythme régulier. C'était un survivant. Mais ce qui était le plus miraculeux fut que le jeune Matthews venait d'ouvrirent légèrement ses paupières pour les refermer. Il recommança plusieurs fois ce mouvements.

- Ouch ... Lança-t-il dans un simple murmure.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: ENDED « Wake Up ! » [Conner M. & Chris G-M.] Dim 24 Jan 2010 - 17:30

« Wake Up ! »


Conner a énormément changé avec les événements de deux-mille dix. Il se comporte avec ses frères et soeurs comme il se comporte avec ses suspects, et ce, depuis qu'il est au courant de l'état comateux de son jeune frère. Il a trop la tête ailleurs, il le vit mal, a envie de boire. Conner est confronté a un stress continu, ce qui provoque son comportement et ses sautes d'humeur. Il tente parfois de garder son calme, ayant bien trop peur d'aller plus loin que de simple paroles méchantes.

~ Non mais, tu te prends pour qui ? Le sauveur ? Tu veux qu'on te décerne un prix ? Conner, le meilleur des frères ! Avait lâché Chris sur un ton grave suivi d'un petit rire sarcastique, tout en s'étant rapproché de Conner. Tu ferais mieux de t'occuper un peu des autres au lieu d'essayer de te persuader tout seul que tu peux sauver Scott.

Conner ne se voyait pas comme un sauveur. Au contraire. Il ne veut pas être « bien vu » par ses frères et soeurs. Ni même gagner de prix comme l'a énoncé Chris. Il prenait tout pour lui, assurant son rôle d'aîné et donc protéger ses petits frères et soeurs. Qu'ils le veuillent ou non. L'ancien pompier ne comprenait pas vraiment pourquoi Chris lui disait qu'il devait s'occuper des autres au lieu de lui. Ne comprend-il donc rien ? Si seulement il savait ce que ça fait de porter tout sur les épaules. De tenir cette promesse faite à un père défunt. Celle de les protéger à tout moment, celle de les épauler et d'être toujours présent dans des moments critiques. Celle d'afficher des sourires faux, dans le but de donner espoir aux autres, s'assurer que chaque membre de la famille tient toujours la route, qu'il va bien, qu'il encaisse, alors que soi-même on y parvient pas. Sait-il seulement à quel point le rôle d'aîné est compliqué ? Non, Chris ne doit probablement pas le savoir.

Chris a beau être arrivé en dernier, pour Conner il n'est pas le demi-frère. Mais le frère tout court. Conner l'aime non pas à moitié, mais entièrement. Chris aurait été dans le cas de Scott, cela aurait tout autant toucher Conner. Ce lien très sincère entre eux est certainement du au fait que Conner a toujours été au courant de l'existence de ce deuxième petit frère. L'inspecteur aurait pu le prendre mal, mais il était plutôt content de savoir que son père avait donné vie à un autre fils. Dans le cas contraire, si Conner aurait découvert ce frère seulement à l'enterrement de leur père. Il est sur et certain que son comportement envers Chris aurait été bien pire, et il ne l'aurait sans doute jamais accepté comme un Matthews. Comme quoi parfois savoir la vérité est peut-être mieux. Mais elle peut être aussi très blessante :

~ Parce que tu ne peux pas ! Tu es FAIBLE, FAIBLE, FAIBLE !Conner resta de marbre face à ces paroles. Et pourtant, Chris venait de trouver le point faible de son frère. Le visage de Conner était resté neutre, mais son poing droit quant à lui n'avait pu s'empêcher de se serrer. Il ne laissait rien transparaître, comme à son habitude, il ne montrera aucunes émotions. L'inspecteur n'avait pas peur de regarder son frère dans les yeux, sachant pertinemment qu'il ne pourrait y lire aucunes effervescences.

Alors que ce dernier s'apprêtait à riposter, Conner fut interpeler par les « bip » rapide de la machine. Son regard s'était posé sur l'oscilloscope pour se poser sur Scott. Lorsque le « bip » restait continu Conner n'eut même pas le temps de dire à Chris de demander de l'aide, qu'il venait de le faire. Médecins et infirmières entrèrent dans la chambre.

Conner s'était déjà placé dans un coin où il ne gênerait pas. De la terreur se lisait dans ses yeux. Il ne posait même pas son regard sur Chris sachant qu'il remarquerait ce tel regard. Mais l'étudiant en droit n'avait pas besoin de voir les yeux de son frère pour comprendre que Conner paniquait vu que ce dernier passait ses mains dans ses cheveux pour finir par les laisser dans sa nuque. Une fois, rien. Deux fois, encore rien. Conner angoissait encore plus. Il murmurait sans arrêt " Ce n'est pas ton heure. " La troisième fois fut la bonne. Une vague de soulagement s'empara de lui. Un léger sourire, s'était même dessiné sur ses lèvres. Mais lorsqu'il entendu son frère murmurer il n'en croyait pas ses oreilles. Il ne se gêna pas et s'incrusta entre les médecins, ou plutôt devrais-je dire, il n'hésita pas à pousser les médecins pour directement aller vers Scott et le serrer, délicatement contre lui. Conner était heureux, les larmes lui vint aux yeux, mais il était impossible pour lui de les laisser couler, et ce, depuis le jour où il s'était promis de ne plus jamais pleurer. Mais il faisait comprendre à Scott son attachement à lui.

~ Merci. Murmura le frère. Peut-être que Scott ne comprendrait pas le sens de ce mot. Mais Conner s'en contre foutait pas mal. L'important pour lui était que son frère était « en vie » bien qu'il l'avait toujours été, mais bon. Conner se détacha peu à peu de lui. Histoire de peut-être lui laisser le temps de reprendre ses esprits. Mais surtout pour laisser la place à Chris.


Dernière édition par Conner D. Matthews le Sam 30 Jan 2010 - 22:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: ENDED « Wake Up ! » [Conner M. & Chris G-M.] Sam 30 Jan 2010 - 20:18



    Chris était particulièrement énervé. Il reprenait doucement sa respiration pour se calmer tout en fixant son frère dans les yeux. Qu'il lui réponde, s'il l'ose ! Conner restait tendu, mais ne disait rien, ne bougeait pas, il ne manifestait aucune réaction claire. Finalement, Chris ne se trouvait pas étonné d'un telle réaction. Le policier gardait la plupart du temps son self control et laissez les autres s'énerver tout seul. Ce fut un long moment où les deux frères se jaugeaient, ne sachant pas lequel des deux devait parler en premier. Cette réaction de Conner n'étonnait pas Chris, il avait toujours été ainsi, même lorsqu'ils n'étaient pas encore vraiment frères.


      ► 1992. 15h30. Miami, USA.

      Ce jour là, Conner était venu chez Chris, comme il le faisait de temps en temps. Cela arrivait parfois, et le petit garçon de seulement cinq ans ne comprenait pas qu'il se trouvait face à son grand frère, qu'il n'était pas fils unique. Néanmoins, Conner, lui était au courant de toute l'histoire, mais devait garder le secret pour faire honneur à la confiance que son père avait mis en lui. A ce moment, Chris avait cinq ans, Conner en avait douze. Jouant avec son petit frère, le garçon trouva une voiture qui ne ressemblait pas aux autres.

      - Oh, tu as une nouvelle voiture ? Demanda-t-il, saisissant le jouet et le secourant sous le nez du petit garçon.
      - Non, non, je l'ai prise à Jordan.
      - Tu lui as demandé ? Répondit-il, en fronçant les sourcils.
      - Non. En haussant les épaules, pas vraiment choqué de son attitude.
      - Tu lui as volé ?
      - Bah... Oui.


      Conner fit les gros yeux, pointa un doigt accusateur vers sa poitrine, et associant cela à un regard réprobateur, il annonça d'un ton solennel, bombant le torse.

      - Quand tu viendras à la maison, tu ne voleras plus, je te surveillerai !




► Janvier 2011. 15H35. Baptist Hospital, Miami, USA.


Bip.Bip.Bip. Depuis tout ce temps, un son à cadence régulière faisait partie du fond sonore, ils ne le remarquaient même plus. Mais dans ce silence de plomb, les deux jeunes hommes se tournèrent vers l'oscilloscope. Chris ne savait pas vraiment quoi faire, mais lorsque d'un long bruit se fit entendre en continu, pris d'une poussée de panique qui venait d'on ne sait où, l'étudiant se rua sur l'interrupteur permettant d'appeler les infirmières et les médecins. Il appuya frénétiquement sur le bouton, tant pis s'il le cassait. De toute façon, Conner le repaierait, puisqu'il aimait tant dépenser son argent. En quelques secondes, le personnel hospitalier était entré en trombe dans la chambre.

C'est à ce moment que Chris ne put réellement faire un mouvement. Il était en plein dans le passage, devant le lit, et ce furent les médecins, avec une force impressionnante sans doute due aux circonstances, qui durent le pousser violemment contre le mur, pour qu'il soit un peu moins gênant. Le jeune homme ne pouvait faire un mouvement tant il était paniqué, regardait fixement Conner, cherchant du réconfort. Il ne pouvait pas regarder son plus jeune frère, tant les secousses dues à la réanimation étaient déjà violentes par le son, voir celui ci se convulser lui serait sans doute insupportable. Regardant Conner faire des gestes saccadés, un silence pesant s'installa ensuite dans la salle, même le Bip infernal s'était arrêté. Conner se dirigea directement vers Scott. Mais Chris était planté là, hagard, sans savoir quoi faire. Il était totalement sou le choc tant il ne réalisait pas ce qu'il venait de se passer. Trop d'adrénaline d'un coup, il avait l'impression qu'il était sur le point de se sentir vraiment mal.

Ouch …

Conner s'était propulsé telle une fusée vers son frère pour lui prodiguer une étreinte tant attendue. Pendant ce temps, Chris tentait de reprendre ses esprits, de ne plus être un corps sans vie, et peut être même ne pas avoir l'air trop bête. Depuis tout ce temps, le jeune homme avait pourtant eu le temps de penser à ce qu'il dirait à Scott s'il revenait. Un véritable discours d'investiture de président. Mais là, maintenant, non loin de Conner qui semblait lui céder la place, il sentait qu'il n'allait pas gérer toutes ces émotions. Il était heureux, choqué, bouleversé, avait envie de vomir, de sauter partout, de pleurer, de rire. Après quelques secondes, il s'approcha de l'ancien cuisiner pour tenter de prononcer quelques mots, pas certain que sa voix, à ce moment serait très audible, comme si les mots étaient coincés dans sa gorge par l'émotion. Après quelques mouvements de lèvre inutiles, il parvint à articuler :

Je... bienvenue parmi nous. Je...

Les médecins le prirent par les épaules, tant de tergiversations semblaient les irriter, surtout que l'état de Scott pouvait être encore critique, il devait subir une batterie de tests. Ainsi, ce fut tout ce que le jeune homme put entendre du discours de Chris.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: ENDED « Wake Up ! » [Conner M. & Chris G-M.] Sam 30 Jan 2010 - 22:18

« La vie est un rêve,
c'est le réveil qui
nous tue. »

Virginia Woolf

- Ouch ... Lança Scott dans un simple murmure.

Le jeune Matthews ne comprenait pas encore ce qu'il lui arrivait et ne savait pas où il était ce qu'il savait par contre, c'était qu'il venait de prononcer un mot sans vraiment l'avoir voulu. Ce "Ouch" était sorti tout seul. C'est alors qu'il sentit une présence autour de lui. Quelqu'un semblait l'enlacer. Il pendait encore être dans son rêve. Un rêve qui finalement devenait un peu plus réel à chaque minute. Mais biensur, ce n'était pas le cas. Scott n'avait pas encore conscience qu'il revenait d'un long périple et qu'il était à nouveau parmi les vivants.

- Merci.
- Maât ? Murmura-t-il.

Scotty était vraiment perdu. Son grand frère venait de prendre la parole et lui croyait avoir entendu Maât. Ces derniers souvenirs étaient en train de refaire surface. L'étreinte dans laquelle il se trouvait se dissipa peu à peu. Il aurait voulu retenir la personne qui était là avec lui. Mais aucun de ses membres n'osa bouger ni même se trembler. Il était comme paralyser bien que cette situation n'était dû qu'à son réveil. Cela faisait maintenant un peu plus d'un an que Scott était ici ,dans ce même lit dans cette même chambre de ce même hôpital. Une autre personne s'avança, le comateux la sentit.

- Je ... Bienvenue parmi nous. Je ...
- Maât ? C'est toi ? Prononça-t-il d'une voix très faible.

Scott finit par ouvrir ses yeux. Tout était flou autour de lui. Il ne comprenait toujours pas où il était. Il tenta une fois de lever ne serait-ce qu'un doigt. Mais il n'y arriva pas. Il devait tout d'abord reprendre quelques forces. Il ferma les yeux une nouvelle fois et s'endormit.


► Le lendemain. Janvier 2011. 12H29. Baptist Hospital, Miami, USA.

Scotty avait fini par reprendre des forces. Certes il était encore cloué au lit. Mais il pouvait désormais bouger ses bras, ses mains, ses jambes et ses pieds naturellement comme si rien ne s'était produit. Justement pour lui rien de cette année passée n'était arrivée. Pour le cuisinier, on était toujours en 2010. Le médecin qui était passé lors de sa visite n'avait rien dit. Pour Scott, cela faisait seulement quelques jours qu'il était à l'hôpital. Il avait très bien compris que plusieurs minutes et jours s'était déroulé depuis qu'il s'était fait tiré dessus. Cependant, il n'imaginait pas que ces minutes et jours se comptabilisaient sur une année entière.

L'heure du déjeuner arrivait. Alors que Scott sentait les plats de sa chambre, il fut surpris de vois ses deux frères entrer ensemble dans la chambre. Dans un simple "Salut !', il les accueilla, leur souriant. Il les regarda s'installer à ses côtés et fut surpris de constater que les gestes que les deux hommes venaient d'avoir sembler habituelles et presque normaux. Cependant, il ne leur avoua pas ce fait puisque l'infirmière de garde lui apporté enfin son plat sur un plateau. Scotty n'attendait que cela. Il avait faim, très faim et sans attendra il avala son entrée en quelques secondes seulement.

- Désolé mais moi je mange. J'ai vraiment faim. C'est comme si j'avais pas mangé depuis des années. Il rigola, amuser par ce qu'il venait de dire. Il continua alors à vider son plateau, ne faisant pas attention à Conner et Chris. La faim avait prit le dessus sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: ENDED « Wake Up ! » [Conner M. & Chris G-M.] Dim 31 Jan 2010 - 1:43

« Wake Up ! »


Conner n'a pas froid aux yeux. Il ose tout faire. Et si vous voulez tout savoir, Conner n'a pas peur de son petit frère. Déjà rien que par le fait que ce dernier ne fait en aucun cas le poids avec l'aîné. Oui Chris saurait peut-être lui coller un ou deux poings, mais pas le maîtrisé. Conner s'avère être dangereux lorsqu'il est hors de lui, mais il faut déjà réussir à le mettre dans cet état. Une seule personne y est parvenue, mais il y a bien des années. Conner a toujours osé affronter plus grand et plus gros que lui. Comme lorsqu'il était adolescent :


      ► Octobre 1996. 18h49. Lycée, Miami, USA.

      Comme chaque mercredis et vendredis, Conner avait entraînement de boxe. Et comme à son habitude, il arrivait en retard. De cinq à dix minutes, Conner n'a jamais été très ponctuel. Il doit ça à son père.
      ~ Conner ! Encore en retard ! Commença le coach.
      ~ C'est bon, putain tu ne vas pas me faire chier pour des retards !
      ~ Je ne te permet pas de me tutoyer, Matthews !
      ~ Et moi je ne te permet pas de m'appeler par mon nom!
      ~ TU SORS D'ICI! Conner jeta ses gants de boxe au visage de son entraîneur. Se dirigeant vers le mur où il avait laisser ses affaires. Il entendit des pas rapide se rapprocher de lui et pour finir, il sentit une force le plaqué contre le mur de la salle.
      ~ Maintenant tu vas t'excuser ! Menaça l'homme.
      ~ Va te foutre, connard ! Avait répondu Conner, ne lâchant pas le regard de son entraîneur. L'homme le gifla. Le lycéen n'acceptant pas d'être humilié de la sorte devant tout le monde, tenta de donner un coup. Le coach réussit à l'éviter et porta son regard vers Conner :
      ~ Oseras-tu retenter ton geste ou fais-tu parti de ces minables qui abandonnent ? Non seulement il le giflait, mais le traitait de minable. Conner sentit la colère monter en lui, il poussa le coach au sol, ce dernier basculant en arrière. L'élève retomba sur le professeur et n'hésita pas à lui donner un coup. La situation s'inversa, Conner se retrouvait à présent au sol, les poignets coller contre le parquet et le prof mit au-dessus de lui.
      ~ Tu crois pouvoir battre un champion de boxe ?
      ~ Tu n'es plus champion, et ce depuis deux ans ! Tu as préféré abandonner au lieu de te battre. Tu es le minable de l'histoire ! Commenta le lycéen, gardant son regard fixer dans celui de l'entraîneur. Conner pu lire dans le regard de ce dernier une petite lueur de peine, Conner osait frapper, mais osait s'attaquer au sujet qui font mal. Cet entraîneur était en réalité un ancien boxeur que Conner avait toujours admiré. Mais les temps changent...


► Le lendemain. Janvier 2011. 12H31. Baptist Hospital, Miami, USA.

Au réveil de Scott, Conner n'avait fait que le remercier. Alors que Chris lui souhait la bienvenue. Ils étaient vraiment lamentables tous les deux. N'importe quoi. De plus, ils ne purent dire que cela, Scott devant se reposer. Il avait mit toute une année à se « reposer », n'était-ce pas suffisant ?

Peu importe. L'important s'était que Scott soit réveillé. Que Chris et Conner puissent lui parler et retrouver enfin leur frère. Aujourd'hui, ils étaient arrivés ensemble. Enfin, Conner n'avait pas quitté l'hôpital, il était resté dans la salle d'attende. Il n’avait presque pas dormit sa nuit. Il n’a fait que les cents pas dans le couloir regardant sans arrêt si tout se passait bien.

Lorsque les deux frères entrèrent dans la chambre de Scott, Conner pu remarquer un frère presque rayonnant. Cela faisait tellement longtemps qu'il espérait voir un sourire de la part de son frère. L'ancien pompier était partit s'installer au côté de Scott. Bien qu'il ne resterait sans doute pas longtemps assit, étant bien trop nerveux pour pouvoir rester installer. Il ne disait rien, il était tellement content de voir son frère en « vie » qu'il ne voulait rien dire. Le pire fut de savoir que Scott n'était pas conscient qu'il était resté endormi plus d'une nuit. Lui annoncer allait être délicat, et ces sourires disparaîtraient.

~ Désolé mais moi je mange. J'ai vraiment faim. C'est comme si j'avais pas mangé depuis des années. Conner baissa son regard au sol suite aux paroles de l'ancien chef cuisinier. Lui annoncer allait être plus compliqué que ce qu'il avait pensé. Scott ne soupçonnait rien du tout. Et n'imaginait même pas une seule seconde qu'une année avait passé. Conner croisa ses mains et porta son regard sur le frérot.

~ Mange, tu en as bien besoin… Sa phrase laissait des sous-entendus. Genre : « Mange, car effectivement ça fait un bon moment que tu n'as pas mangé tes aliments en entier. Mange, car ce qu'on va te révéler risque de te perturber. » Conner ne savait pas comment annoncer la chose, Chris devait être dans la même situation que lui, et hors de question que ce soit un médecin qui le fasse...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: ENDED « Wake Up ! » [Conner M. & Chris G-M.] Ven 5 Fév 2010 - 20:23



Chris n'avait pas pu rester à l'hôpital cette nuit là. Depuis le début, Conner semblait plus attaché que lui au fait d'être toujours présent. Meme lorsque l'espoir de revoir Scott parler s'évanouissait, il restait bien accroché à cette chambre, sans relache, il reboostait tout le monde. Les autres n'étaient pas non plus absent, mais il y avait un véritable chef de file. La matinée suivante, devant se rendre au garage, le jeune homme n'avait pas pu tenir compagnie à son frère. Pendant tout ce temps, l'étudiant avait pourtant eu la tête ailleurs, se demandant ce qui pouvait bien arriver à Scott. Si quelque chose arrivait, Chris savait bien sur que l'ancien pompier l'avertirait dès que possible, sachant très bien qu'il ne rentrerait sans doute pas chez lui. Après avoir oublié quelques étapes dans ses réparations, après avoir fait semblant de faire son travail, il décida qu'il était temps de retourner à l'hôpital. Comme il l'attendait, Conner était bien présent, attendant patiemment qu'on l'invite à entrer dans la chambre. Les choses semblaient ne pas avoir empirées, ce qui était une bonne nouvelle.

Chris était arrivé juste au bon moment, une infirmière leur ouvrit la porte, un grand sourire accroché aux lèvres. Mais c'était plutôt la visage rayonnant de Scott dont Chris se souviendrait sans doute bien longtemps. L'étudiant s'attendait à voir son frère décomposé, fatigué, déprimé, bref, en très mauvais état. Au lieu de cela, il semblait plutôt s'être réveillé d'une bonne nuit de sommeil, regardant ses deux invités du jour surgir, comme si de rien n'était. Chris se souvenait parfaitement du fait qu'il n'avait pas tellement assuré au moment du réveil de l'ancien chef cuisinier. Un peu fébrile, surtout particulièrement choqué, les évènements lui donnaient le vertige, s'enchainant à une vitesse incroyable. Mais comment se préparer à ce genre d'évènement ? Et puis, et c'était tout à fait normal, Scott semblait vraiment dans le brouillard à ce moment, et ne se souviendrait sans doute pas de cela. Maintenant, il fallait assurer, par contre.

Conner semblait agité, perturbé, il ne tenait pas en place. Comme lorsque Scott était endormi, les jours passaient et ils avaient acquis des habitudes. C'est ainsi qu'ils prirent leurs aises par des mouvements automatiques, le porte manteau, les sièges, ces éléments leur étaient familiers maintenant. Le jeune homme alla s'installer près de deux autres Matthews. Décidément, il s'était bien mal préparé à tout cela, malgré l'année qui s'était écoulé, malgré le fait qu'il avait tourné la scène dans tous les sens durant ces longues heures de réflexion. On n'est jamais préparé à quelque chose d'aussi extrême, d'ailleurs, il ne réalisait toujours pas que les choses avaient changé, s'attendant à se réveiller d'un moment à l'autre.

- Désolé mais moi je mange. J'ai vraiment faim. C'est comme si j'avais pas mangé depuis des années.

Conner et Chris furent quelque peu gênés par la situation. Évidemment, c'était leur rôle de tout lui révéler, même si cela allait lui faire un choc. Il semblait étonnant que rien n'ait encore filtré, mais les médecins avaient gardés le secret, comme de vrais professionnels. Gardant pourtant son optimisme, le jeune homme espérait que la nouvelle allait passer en douceur.

- Mange, tu en as bien besoin…

Conner aussi semblait gêné. Par allusions, ils tentaient de mettre Scott sur la piste d'une vérité si difficile à avaler. Le jeune hospitalisé mangeait de bon cœur, cela faisait plaisir à voir. Difficile de croire que quelques heures auparavant, on lui administrait tout cela par intraveineuse. Tentant de faire avancer les choses, l'étudiant tenta donc une approche en douceur, si c'était possible.

- Mais... tu sais ce que tu vas faire, maintenant que tu es sur pied ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: ENDED « Wake Up ! » [Conner M. & Chris G-M.] Sam 6 Fév 2010 - 15:22

« La vie est un rêve,
c'est le réveil qui
nous tue. »

Virginia Woolf

- Désolé mais moi je mange. J'ai vraiment faim. C'est comme si j'avais pas mangé depuis des années.

Scotty s'acharna donc sur son plateau-repas. Il avait si faim qu'il aurait pu en manger bien plus. Il ne remarquait plus ses frères. Il était totalement concentré sur son repas. C'était une sensation étrange d'avoir aussi faim. Mais Scott ne fit aucune remarque croyant que les quelques jours passés dans cette hôpital aurait pu l'affamer vu qu'il était dans un coma superficielle d'après lui.

- Mange, tu en as bien besoin…

Le jeune Matthews ne s'attarda pas sur les paroles de son grand frère, ne comprenant pas les sous-entendus de cette phrase. Seul Conner et Chris pouvait comprendre. Scott n'était qu'innocent pour l'instant. Il ne connaissait pas encore toute la vérité. Il ne savait pas encore qu'une année s'était déroulé au lieu d'une semaine. Il ne savait pas que Maât n'était plus célibataire. Tout le monde avait changé mais lui restait le même qu'il y a un an.

- Mais... tu sais ce que tu vas faire, maintenant que tu es sur pied ? Demanda Chris alors que l'ancien comateux s'attaquait déjà à son dessert. Scotty s'arrêta dans son élan et tourna son regard bleuté vers son frère cadet.
- J'aimerais voir Maât. J'ai harcelé le médecin ce matin et il m'a dit qu'il était déjà sorti. Ces blessures ne devaient être que superficielles pour sortir en moins d'une semaine. Remarqua-t-il en regardant Chris puis Conner avant de revenir sur l'étudiant en droit. Il faut que je lui parle. J'ai quelque chose d'important à lui dire.

Le cuisinier retourna à son dessert, le dévorant en quelques secondes. Son repas était maintenant terminé. Il se servit simplement un verre d'eau qu'il but aussitot avant de s'en reservir un autre. Il n'avait pas encore remarqué le comportement étrange de ces deux frères. Il était tellement heureux de les voir tous les deux que ... Mais au fait, depuis quand étaient-ils aussi proche ?

- Qu'est-ce qui vous prend tous les deux ? Je croyais que vous ne vous supportiez pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: ENDED « Wake Up ! » [Conner M. & Chris G-M.] Lun 8 Fév 2010 - 20:34



Sur le coup, il ne l'avait pas remarqué, mais en y réfléchissant, Chris avait souligné un détail qui l'avait particulièrement troublé dans ces premières retrouvailles précipitées avec Scott. Dans son brouillard et ces premiers instants agités après le réveil. En effet, la première personne que Scott avait appelé n'était pas Conner, sa mère ou Cameron. Non, sa première pensée avait été pour Maat. Chris ne le connaissait pas bien et encore moins son actualité amoureuse. Mais il ne l'avait pas vu dans le coin à chacune de ses visites, ce qui signifiait qu'il ne passait sans doute pas son temps au chevet de son ancien amant, meme s'ils étaient entrés à l'hopital ensemble, meme si Chris ne connaissait pas le fin mot de l'histoire. La réplique de Scott vint confirmer ses craintes, rendant les choses bien plus compliquées.

- J'aimerais voir Maât. J'ai harcelé le médecin ce matin et il m'a dit qu'il était déjà sorti. Ces blessures ne devaient être que superficielles pour sortir en moins d'une semaine. Remarqua-t-il en regardant Chris puis Conner avant de revenir sur l'étudiant en droit. Il faut que je lui parle. J'ai quelque chose d'important à lui dire.

L'information devait passer, et vite. Son jeune frère se faisait des plans sans voir la réalité des choses, plus ils attendaient, plus Scott allait tomber de haut. Il semblait pourtant assez heureux, mangeant de bon coeur, c'était d'ailleurs assez étonnant à voir, sachant qu'il y a quelques heures, Scott n'apparaissait que comme un légume, le changement était stupéfiant ! Les secondes passaient, Conner et Chris observaient leur frère avec une certaine appréhension. Ils ne s'étaient pas mis d'accord en l'avance puisque l'étudiant venait d'arriver, mais une bonne discussion préliminaire n'aurait pas été du luxe, à ce niveau là.

- Qu'est-ce qui vous prend tous les deux ? Je croyais que vous ne vous supportiez pas ?

Encore une chose qui avait changé, depuis tout ce temps. Mais les longues explications à ce sujet n'étaient pas d'actualité, il y avait plus urgent. Scott aurait tout le temps de voir que le monde avait changé, que ses deux frères étaient plus proches que jamais. Cette relation avait sensiblement changé la vie de Chris, ce n'était donc pas négligeable, mais les explications à ce sujet viendraient plus tard. Chris jetait des regards de plus en plus désespérés à Conner qui semblait ne pas avoir de meilleure solution à lui proposer. Le jeune étudiant en droit avait pourtant espéré que son frère ait une plan tout préparé pour dénouer cette situation, que tout allait leur apparaître lumineux, que tout cela allait passer comme une lettre à la poste, sans drame ni traumatisme. Un peu d'optimisme dans un moment désespéré ne pouvait pas faire de mal après tout. Après quelques secondes, le jeune étudiant décida de reprendre la parole pour ne pas laisser les choses en suspend.

- Et bien, tu sais, les choses ont changées. Tu devras peut etre reconsidérer tout ça...

- Tu crois que tourner autour du pot arrangera les choses ? Active les choses tu veux ? Tu fais pire...


Conner lui avait coupé la parole d'une maniète tout à fait étonnante, il avait été bien trop abrupt. Comment voulait-il se sortir de ce pétrin ? Depuis le veille, Chris n'avait pas digéré la manière dont Conner avait pu lui parler. Ce comportement était habituel chez le frère ainé, mais Chris comptait bien lui faire payer maintenant. En plus, cela l'arrangeait bien de se défausser pour refiler le paquet à celui qui le méritait bien. Arranger les choses ne semblait pas etre son fort, et en cette situation, il n'avait pas pris les initiatives. Après tout, pourquoi Chris devait il prendre les choses en main ? Conner semblait penser qu'il s'en sortirait mieux, et Chris était tout à fait disposé à laisser sa place.

- Mais je t’en prie Conner, explique lui à ma place.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: ENDED « Wake Up ! » [Conner M. & Chris G-M.] Mer 10 Fév 2010 - 22:08

« Wake Up ! »


Conner avait envie de rester silencieux. De ne plus ouvrir la bouche de toute la journée. Evidement, il était heureux de voir son frère de nouveau parmi eux. Mais lorsque que l'on sait qu'une simple annonce viendrait gâcher tout, on donnerait tout à la vie pour être muet, sourd et aveugle à la fois, ou même dans un état comateux, dans l'espoir d'être au courant de rien.

Conner avait fini par ne plus regarder ses frères. Son regard était posé sur le sol blanc de l'hôpital avec ses mains croisées qui étaient déposées sur ses jambes. Conner avait espéré une année entière à ce que son frère se réveil, mais aujourd'hui, maintenant qu'il était présent, l'inspecteur ne savait plus quoi penser, ni quoi faire et encore moins savoir lui dire qu'une longue année s'était déroulée.

~Mais... tu sais ce que tu vas faire, maintenant que tu es sur pied ? Conner se pinça sa lèvre inférieure. « Maintenant que tu es sur pied ? » Non mais n'importe quoi. Scott était resté dans un état horrible pendant plus de trois cents soixante-cinq jours et Chris lui posait une question qui aurait pu être posée à une simple personne à la jambe cassée ou aux côtés fracturées. Cependant, l'inspecteur se tut. Il avait simplement relevé son visage qui était devenu froid dû aux paroles de son petit frère.

~ Il faut que je lui parle. J'ai quelque chose d'important à lui dire. L'aîné connaissait ses frères, davantage Scott, mais il ne fallait pas être con pour savoir ce que voulait Scott à son ex petit ami. Et c'est ce qui énervait un peu Conner. Il n'était pas jaloux de Maât, au contraire, mais il reprochait à l'ancien chef cuisinier de se faire du mal tout seul. L'aîné s'était fait un mal de chien à boire tous les jours. Il était donc mal placé pour lui dire de tourner la page, c'est la raison pour laquelle l'inspecteur faisait que le penser.

~ Qu'est-ce qui vous prend tous les deux ? Je croyais que vous ne vous supportiez pas ? Et voilà. L'instant fatidique arriva. Avant que Scott tombe dans le coma, il est vrai que par moment Chris et Conner ne s'appréciaient pas toujours. Du moins ils montraient à leur entourage cela. Alors que dans le fond ils s'adoraient plus que tout. Aujourd'hui les choses avaient bien changé. Ils s'étaient vraiment rapprochés. D'ailleurs Chris avait bien l'intention de le faire comprendre à Scott.

~ Et bien, tu sais, les choses ont changées. Tu devras peut etre reconsidérer tout ça...

~ Tu crois que tourner autour du pot arrangera les choses ? Active les choses tu veux ? Tu fais pire... Coupa l'inspecteur. Il n'avait pas envie de faire chier son monde. Mais s'aventurer dans un tout autre sujet ou vouloir y aller petit à petit ne servirait à rien. L'ancien pompier avait bien sûr vu le regard intriguer de Scott se posé sur lui, ensuite sur Chris pour revenir sur l'aîné. Conner avait regardé un court instant Scott pour finir par fixer l'étudiant en droit qui semblait vouloir reprendre parole.

~ Mais je t'en prie Conner, explique lui à ma place.

Conner zieuta l'étudiant dans les yeux. Conner voyait bien sûr que Chris prenait plaisir à lui refiler cette lourde tâche. L'envie de l'encastrer dans le mur lui vint à l'esprit, mais elle ne fit que lui traverser la tête. Il soupira légèrement, tentant de faire baisser la tension qui était montée en lui. Conner se leva, le silence régnait dans la pièce. Personne ne voulait prendre parole. Scott qui devait certainement se poser de nombreuses questions, ne disait rien, lui aussi. L'aîné marcha vers le fond de la pièce pour finalement revenir sur ses pas. Son regard qui était désemparé se posait sur Scott. Chris avait voulu se venger, on peu dire que sa technique était plutôt bonne et qu'il avait réussit. Car Conner ne savait pas comment lui expliquer tout ça. Du moins sans que ce soit trop brutal à encaisser.

~ Maât... est sortit il y a très longtemps. Je... Enfin tu... Euh... Comment t'expliquer ça... Il... On est en... Tu... En putain fait chier ! Conner tourna sa tête vers Chris. Ses yeux lançaient des éclairs. Sur le moment, Conner ne faisait que détester ce connard de l'avoir mis dans cette situation. Il s'était retrouvé à bégayer, à bloquer sur ses mots et à avoir la voix tremblante, cherchant chaque mot. Ce Griffith devait bien se marrer là, à voir son aîné ainsi. Ou alors au contraire. Conner avait terminé par une injure. Enervé il ne laissa même pas à ses frères de souffler qu'il reprit parole : ~ Tu n'es pas resté trois quatre jours à l'hôpital. Mais plus de trois cents soixante-cinq jours. Tu comprends ce que je veux dire ?! Tu es resté ici pendant une année ! Pendant des heures, des jours, des mois ! Tu étais dans ce putain de coma ! Un coma d'un an ! On n'est pas en deux mille dix, mais en deux mille onze !

Conner s'était tourné vers Scott en lui annonçant tout ça. Certes, s'était loin d'être doux, d'être gentil, mais cela avait été direct. Conner se sentit soulager de lui avoir fait part de la réalité, mais mal de lui avoir dit ainsi. Si froidement, si énervé. Il voyait son petit frère surpris, choquer, mal, toutes les émotions que peut ressentir un ancien comateux qui apprend que son état a duré de nombreuses nuits.

Il restait face à son frère, peut être que ce dernier viendrait lui coller son poing en pleine figure ? D'un côté peut-être que l'aîné le méritait ? L'inspecteur ignorait Chris. Non pas qu'il voulait lui cacher des émotions, qui de toute façon, n'étaient pas marquées sur son visage, aucunes, mais s'était surtout parce que Conner était énervé sur l'étudiant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: ENDED « Wake Up ! » [Conner M. & Chris G-M.] Ven 19 Fév 2010 - 13:43

« La vie est un rêve,
c'est le réveil qui
nous tue. »

Virginia Woolf

- Et bien, tu sais, les choses ont changées. Tu devras peut etre reconsidérer tout ça...
- Tu crois que tourner autour du pot arrangera les choses ? Active les choses tu veux ? Tu fais pire... Le regard bleuté de Scott se positionna directement sur son frère ainé. Il ne comprenait rien de ce que ses deux frères étaient en train de lui dire. C'était le flou le plus total et leur petite discorde n'arrangeait pas la compréhension des choses.
- Mais je t’en prie Conner, explique lui à ma place.

Le jeune Matthews resta silencieux, attendant impatiement la suite de l'histoire car en cet instant précis, il ne comprenait toujours pas où Conner et Chris voulaient finalement en venir. Ils agissaient étrangement ces deux-là. C'était bizarre et Scotty l'avait très bien remarqué. Mais il ne disait toujours rien. Il préférait se taire et écouter ce que ces deux frères avaient à lui dire de si important que même l'inspecteur ne s'était empêcher de critiquer la manière de faire de Chris. Le cuisinier resta figé sur son ainé. Ses yeux bleus le fixaient intensement, montrant également la confusion qui régnait en lui. Cependant, il ne tarderait pas à comprendre. Ces révélations allaient être difficiles et Scott ne pourrait que faire avec ...

- Maât... est sortit il y a très longtemps. Je... Enfin tu... Euh... Comment t'expliquer ça... Il... On est en... Tu... En putain fait chier ! L'ancien comateux sursauta face à la dernière ingure de son frère. Il ne comprenait toujours pas pourquoi Conner réagissait ainsi. D'accord Maât était sortit plus tôt que prévu. Mais cela voulait dire quoi ? Qu'il était sortit contre l'avis médical de son médecin ? Qu'il n'avait simplement pas été grièvement blessé ? Que voulait dire Conner ? Tu n'es pas resté trois quatre jours à l'hôpital. Mais plus de trois cents soixante-cinq jours. Tu comprends ce que je veux dire ?! Tu es resté ici pendant une année ! Pendant des heures, des jours, des mois ! Tu étais dans ce putain de coma ! Un coma d'un an ! On n'est pas en deux mille dix, mais en deux mille onze !

"Trois cents soixante-cinq jours", "coma", "deux mille onze". Scott assimilait rapidement tous ces faits et maintenant il comprenait. Il comprenait tout. Au moment où Conner lui révélait enfin la vérité, il avait baissé les yeux et lorsqu'il comprit enfin où son frère le menait, il le redressa et fixa son ainé dans les yeux alors que les siens devenaient rouges et s'humidifiaient de chagrin. Il avait les larmes aux yeux. Un an de coma... Comment cela a-t-il pu arriver ? Scotty serra alors les draps de son lit avant de lancer un regard noir à Conner.
.
- Si c'est une blague Conner, elle ne m'amuse pas. D'un mouvement rapide et brusque il retira les couvertures et déposa ses jambes du côté de son frère ainé. Il le regardait toujours avec cet air noir. Scotty était énervé contre lui. Pourtant il n'y avait pas de quoi car en le fixant, il avait très bien compris que tous ces aveux étaient bien réels et qu'une année s'était écoulé sans lui. Mais il ne pouvait faire autrement. Les émotions et les sentiments qu'il ressentait étaient bien trop fort pour lui qu'il lui fallait un coupable, une personne sur qui se défouler. Et l'ancien pompier était le mieux placé pour subir la colère et l'énervement de son frère. Le jeune Matthews s'appuya alors sur ces pieds et bascula tout son poids sur ses jambes. Il s'écroula dans les bras de son frère. Il n'avait pas marché depuis un an, ces muscles n'était pas encore prêt à supporter à nouveau son poids. Pourquoi tu m'as dit ça ? Dit-il en frappant de toutes ses forces sur le torse de Conner. Pourquoi ? Dis-le moi. Je... Je...

Finalement il serra fortement son frère qui avait toujours été présent pour lui et qui représentait toujours l'exemple à suivre. Il ne pensait plus à rien et restait simplement dans les bras de Conner qui avait toujours eut l'effet d'un grand réconfort. Lorsqu'il se sentit apaiser, il retourna avec l'aide de son frère sur son lit, remettant ses couvertures sur lui comme auparavant.

- Merci. Dit-il tranquillement. A tous les deux. Scott posa alors son regard sur Chris et lui souria bien que des larmes coulaient toujours sur ses joues.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: ENDED « Wake Up ! » [Conner M. & Chris G-M.] Ven 19 Fév 2010 - 18:02



- Mais je t'en prie Conner, explique lui à ma place.

Chris avait senti tous les reproches que Conner avait pu lui transmettre, en un regard. S'ils n'avaient été que tous les deux, et dans une situation un peu moins critique, Chris aurait véritablement eu du soucis à se faire pour son joli minois. Le jeune homme avait souvent vu son frère jeter ce genre de regard sur des étrangers, des personnes qui l'énervaient, mais pas tellement sur lui. Tant pis, les choses étaient faites, même si l'étudiant s'en voulait un peu. Un sentiment qui allait empirer tout le long de cette conversation, au point de totalement le ronger. Conner était en roue libre, il devait prendre en main la situation. Après tout, l'ancien pompier avait été le plus impliqué dans le coma de Scott, alors il lui semblait peut être plus à même de tout expliquer. Même si l'on ne peut jamais être préparer à délivrer une si mauvaise nouvelle, après un an à s'être tous les deux retournés ce moment dans la tête, ils n'avaient pas de solution et se trouvaient au pied du mur.

- Maât... est sortit il y a très longtemps. Je... Enfin tu... Euh... Comment t'expliquer ça... Il... On est en... Tu... En putain fait chier !

Finalement, le policier ne semblait pas plus doué que son cadet. Néanmoins, il s'énervait, ce qui soulignait bien cette différence de tempérament être les deux frères. A ce moment, Chris était mi amusé mi catastrophé. Une petite vengeance, voilà qui était tout à fait du ressort de l'étudiant, adepte régulier de cette pratique. D'ailleurs, il s'énervait tout seul, perdant ses mots et sa patience, déjà limitée à la base. Le jeune homme évitait soigneusement de regarder son frère ainé avec trop d'insistance, ne voulant pas subir de représailles violentes, attendant de voir comment les choses allaient évoluer, comment celui qui se croyait le plus malin allait bien pouvoir s'en sortir. La vérité devait éclater, l'ignorance était la pire des situation pour l'ancien chef cuisinier, ils le savaient. Encore fallait il trouver le meilleur angle pour l'annoncer avec tact, et l'étudiant ne voyait pas comment tout démêler.

- Tu n'es pas resté trois quatre jours à l'hôpital. Mais plus de trois cents soixante-cinq jours. Tu comprends ce que je veux dire ?! Tu es resté ici pendant une année ! Pendant des heures, des jours, des mois ! Tu étais dans ce putain de coma ! Un coma d'un an ! On n'est pas en deux mille dix, mais en deux mille onze !

Chris crut faire un arret cardiaque à ce moment précis. Ne contrôlant plus son corps, il ouvrit légèrement la bouche et fit les gros yeux, d'une expression étonnée. Conner avait tout déballé à une vitesse hallucinante, d'une manière que Chris aurait absolument voulu éviter. Quel choc cela devait il être pour le malade, en face d'eux ! Attendant une réaction de Scott, l'étudiant était anxieux, il lui fallait la suite, la réaction du principal intéressé allait être cruciale pour la suite des relations entre les hommes Matthews. Peut être allait il hurler, pleurer, s'évanouir, les frapper. Chris évitait de regarder son frère le plus âgé, se disant que ce n'était pas le moment de chercher du soutien de son coté, même s'il en avait bien besoin.

- Si c'est une blague Conner, elle ne m'amuse pas.

Chris restait totalement silencieux. A vrai dire, ce moment semblait plutôt centré sur ses deux interlocuteurs. Conner, toujours bloqué, ne disait plus rien. Manifestement, il attendait que son jeune frère avala la nouvelle pour ajouter quoi que ce soit. La réaction de Scott leur était inconnue pour l'instant. Une stupéfaction première à laquelle ils s'étaient attendus, mais ensuite ? L'étudiant sursauta lorsque son frère souleva brusquement les draps pour s'en extirper. Depuis tout ce temps, voir Scott en mouvement était déstabilisant pour Chris. C'est pourquoi tout le monde fut surpris lorsque les jambes de l'ancien comateux ployèrent sous son poids, n'étant plus habitués à servir à autre chose que d'élément décoratif qui remplissait les draps. En s'agrippant à Conner, Scott laissa Chris voir très distinctement son visage. Il semblait maintenant en colère, ce que l'étudiant avant redouté depuis le début. A ce moment, il fut bien heureux de ne pas être celui qui avait annoncé la nouvelle, une réaction tout à fait égoïste de sa part, mais on ne pouvait pas changer de nature si facilement, même au contact d'une nouvelle famille.

- Pourquoi tu m'as dit ça ?
Pourquoi ? Dis-le moi. Je... Je...


Ce n'est qu'à ce moment que Chris s'en voulu véritablement de laisser la situation s'aggraver ainsi, sans réagir. Conner allait très certainement lui en vouloir, peut être même le lui faire payer, et il ne l'aurait pas volé. Après avoir tenté d'ouvrir plusieurs fois la bouche pour intervenir, pour les aider à démêler cette situation, il abandonna, sentant ses forces l'abandonner, baissant les bras à l'idée seule de devoir arranger la situation. D'ailleurs, l'émotion de submergeait, le jeune homme se retenait de verser des larmes pour ne pas perdre la face devant ses frères, Scott étant le seul à avoir le droit à des larmes légitimes, vue la situation extrême qu'il traversait. Chris était resté de l'autre coté du lit, quelques pas en arrière, affichant une position de retrait assumée, pour tenter de laisser la situation de décanter et revenir lorsque son moment serait venu. Très vite, Scott se calma, sa respiration se fit plus régulière et profonde, la crise semblait passée. En revenant sur son lit, en repliant les draps sur son corps encore endolorit et engourdit, il posa enfin un regard sur son autre frère, qui était resté silencieux malgré lui face à cette situation qui le dépassait.

- Merci. A tous les deux

Face au sourire de Scott, Chris tenta de faire de même, comme pour rassurer tout le monde, les assurer que tout irait bien. Pendant quelques secondes, un silence pesant c'était installé dans la pièce, un calme effrayant après une telle tempête, un véritable déchainement d'émotions. Seuls quelques reniflements de l'ancien cuisinier vinrent troubler cette atmosphère post-apocalyptique. C'est à ce moment que le jeune homme se décida à enfin intervenir, apportant donc sa pierre à l'édifice du rétablissement de son frère, tant souhaité.

- Je suis désolé que ça te tombe dessus d'un coup. Chris lui fit un petit sourire rassurant, tout se passerait bien, ils feraient en sorte, tous ensemble, d'aider leur frère à reconstruire sa vie. Si tu veux qu'on appelle quelqu'un, ou plusieurs personnes, il suffit de demander. Ton réveil a été si soudain, tout le monde n'est pas forcément encore au courant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: ENDED « Wake Up ! » [Conner M. & Chris G-M.]

Revenir en haut Aller en bas
 

ENDED « Wake Up ! » [Conner M. & Chris G-M.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Miami - Alentours :: Baptist Hospital-