Partagez
 

 just a girl trying to find her place in the world

Aller en bas 

Harper Edwards

messages : 33
name : Olivia
face + © : hlr (persona)
multinicks : aj, chad, emerson, jax, lydia, orlando, parker, zoya
points : 257
age : 23
♡ status : free as a bird
work : job hunting
home : @ the majestic for now

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : (open) vesper, scott

just a girl trying to find her place in the world Empty
Message· · Sujet: just a girl trying to find her place in the world just a girl trying to find her place in the world EmptySam 25 Mai - 9:34

SCOTT + HARPER
@Scott Danvers


Assise sur un banc dans le hall, Harper attendait. Elle s’agitait peut-être un peu trop pour avoir l’air de le faire patiemment, mais elle attendait. Elle triturait le bouton de son petit sac à main doré, se mordillant la lèvre, légèrement anxieuse. Chaque fois qu’un policier entrait dans le commissariat, pourtant, un sourire s’étalait sur ses lèvres et elle faisait un petit geste de la main à ceux qui lui jetaient un coup d’oeil. L’endroit semblait grouiller de beaux hommes et le coeur de papillon de la demoiselle s’enivrait de cette virilité éclatante. Comment ne pas se sentir en sécurité en voyant ces uniformes et ces badges étincelants, ces hautes statures et ces larges épaules ? Harper croisait les doigts pour que cette fois-ci soit la bonne, qu’on accepte de considérer son CV sans se soucier des quelques zones d’ombre. L’essentiel n’était-il pas de lui laisser une chance de prouver ce qu’elle valait ? Elle était quelqu’un de sérieux, de motivé, et dans cet environnement, elle en était sûre, elle apporterait sa petite touche de couleur. Ils ne le regretteraient pas. Elle n’avait pas peur d’évoluer dans un milieu essentiellement masculin, elle avait l’habitude des blagues vaseuses, de la brusquerie, parfois. Pourtant, elle semblait complètement aveugle et sourde aux bourdonnements car, tout à coup, les uniformes se faisaient plus nombreux, les passages plus fréquents et, à chaque fois, on posait sur elle un regard qu’elle jugeait amical mais qui, pour n’importe qui d’autre, aurait clairement été identifié comme interloqué et un peu moqueur. Certains avaient trouvé un prétexte pour revenir traîner près des bureaux d’accueil et chaque fois Harper les accueillait avec un sourire. Elle ne se dit pas que, peut-être, sa jupe en jean qui s’arrêtait à mi-cuisse quand elle était debout, était remontée un peu trop haut quand elle s’était assise sur la banquette, ni que son top troué qui laissait entrevoir son soutien-gorge rose puissent avoir créé des vibrations chez les jeunes recrues, et qu’un léger brouhaha n’avait pas tardé à traverser le vestiaire quand on avait repéré la gamine qui patientait dans le hall.
Finalement, au bout d’une vingtaine de minutes, une sorte de raideur vint mettre de l’ordre dans l’agitation et la plupart des jeunes hommes se volatilisèrent, à la grande déception de Harper. Les allées et venues se firent à nouveau irrégulières et, au bout d’une nouvelle dizaine de minutes, le monsieur derrière le comptoir l’interpella. Sautant sur ses pieds, agrandie par ses semelles compensées, Harper rejoignit le comptoir et y posa son sac à paillettes. Lorsque l’homme de l’ordre l’interrogea sur la raison de sa venue, Harper lui expliqua qu’elle cherchait un emploi et qu’elle était venue postuler spontanément. Elle sortit son CV avant qu’il puisse l’en dissuader et il le prit prudemment, comme s’il s’agissait d’une bombe à retardement. Harper l’observa tandis qu’il parcourait les lignes et quand il commença à secouer la tête, la mine de la demoiselle se fissura. Il fallait envoyer un e-mail, lui expliqua-t-il, en allant sur le site, elle trouverait l’adresse de contact. S’il y avait un poste libre et qu’elle était envisagée, elle serait contactée pour un entretien. Il lui rendit son CV et Harper le reprit, non sans s’exclamer, déçue :
- Mais je n’ai pas Internet. Ni même d’adresse e-mail...
Il lui assura que ce n’était pas très compliqué à créer et lui souhaita une bonne journée. Consciente qu’il ne servait à rien d’insister, Harper esquissa un sourire moins lumineux que ceux qu’elle avait offerts aux jeunes policiers auparavant, puis elle sortit du commissariat, les épaules alourdies par un nouvel échec. Elle avait presque envie de pleurer – mais seulement presque – et elle ravala son désarroi. Elle commençait à croire qu’elle avait postulé partout et qu’il n’y avait donc aucun endroit pour lui offrir un emploi mais elle n’avait pas fait tout ce chemin pour être écartée comme ça et elle persévérerait. En attendant, elle se dirigea vers un banc, à quelques mètres de l’entrée et s’y laissa tomber avec un soupir pour réfléchir à la suite de la journée et aux endroits qu’elle pourrait visiter. Elle aurait aimé pouvoir appeler quelqu’un, parler à un ami, se délester de ses doutes mais elle avait précisément tout abandonné dans son sillage et elle était donc tout à fait seule. Aussi lui fallait-il rebondir au plus vite et ne pas se laisser abattre. Elle porta le regard au loin et repéra le parking où elle avait débarqué deux semaines plus tôt, quand tout lui semblait encore possible, quand chaque enseigne lui paraissait lumineuse. À présent, elle pouvait dessiner mentalement une croix sur les magasins qui l’avaient rejetée. Peut-être qu’elle pourrait tenter au Mickey’s, les gens avaient eu l’air gentils, là-bas. Mais peut-être était-ce venu du fait qu’elle y était cliente, comment serait-elle accueillie avec son statut de demandeuse d’emploi ? Son regard balaya lentement le paysage, passa sur un grand brun pas loin, le dépassa puis revint sur lui. Il lui semblait l’avoir aperçu dans le commissariat, tout à l’heure et, aussitôt, un rayon de soleil vint à nouveau réchauffer son coeur en pleine désolation.
- Bonjour! lança-t-elle en levant la main, faisant cliqueter les bracelets en métal qui lui ornaient le poignet. Vous travaillez au Sheriff’s Office, n’est-ce pas ? Est-ce que vous savez s’il y a un poste administratif ouvert ? Ou même autre chose. Je peux m’adapter à tout. À part être policière. Ça, évidemment, je ne pourrais pas. Il faut avoir suivi des cours pour ça.
Comme s’il avait besoin qu’on le lui explique, songea-t-elle. Peut-être qu’elle devrait orienter ses démarches autrement, en commençant par aller à l’école, pour obtenir un diplôme. À coup sûr, ça faciliterait ses recherches ensuite. Mais elle n’avait jamais été très douée à l’école et n’était pas sûre d’avoir le courage d’étudier pendant un an. De toute façon, il lui faudrait un emploi si elle voulait pouvoir rester et elle ne voyait pas comment combiner un travail et des études alors elle était de retour à la case départ, abattue sur son banc, devant le commissariat de Windmont Bay.

_________________

I know that I'm talking too much and I'll get nowhere trying to do it at once but oh my god, I wanna be someone. So stay young with me, cause I hope that it's you that I'll break my pact trying to run home to. Just stay young.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
a mess of good intentions gone wrong.

Scott Danvers

messages : 1152
name : faustine.
face + © : cd ⋅ ©self, tumblr.
multinicks : sami ⋅ resen ⋅ amber ⋅ kate ⋅ kelley ⋅ billie ⋅ jimmy.
points : 2432
age : twenty nine.
♡ status : mingling.
work : wbso deputy.
home : with avery and trent on crescent lane.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : closed | lexi, mila, parker, shiloh, tomas, tommy, harper

just a girl trying to find her place in the world Empty
Message· · Sujet: Re: just a girl trying to find her place in the world just a girl trying to find her place in the world EmptyMer 5 Juin - 17:01

C'était l'amusement du jour. Scott n'avait pas tardé à entendre les murmures de couloirs au sujet d'une gamine à l'allure détonante entre les quatre murs du commissariat de Windmont, dont les couleurs ne semblaient pas à l'ordre du jour, en dehors des quelques-uns qui pouvaient se permettre de porter des vêtements civils à l'intérieur. Deux jeunes recrues avaient évoqué une demoiselle à la jupe un peu trop courte, au t-shirt aguicheur à leurs yeux – et leur libido en mal d'action –, et le débat semblait donc tourner autour du fait qu'elle en était consciente ou non, selon eux (des remarques de gamins, certes, mais qui parvenaient à attiser la curiosité de Danvers malgré tout). L'espace d'un instant, Scott tenta d'imaginer le denim remontant un peu trop haut, le soutien-gorge rose qui pointait le bout de son... nez au travers d'un tissu troué, des chaussures compensées et un sac brillant, et il se demanda quel genre de spécimen avait été repêché là, et par qui. Loin de lui de tirer des conclusions hâtives – pas son genre –, il laissa sa curiosité prendre le dessus et profita de sa petite pause-café improvisée pour se glisser à son tour dans le hall du Windmont Bay Sheriff Office, son regard ne tardant pas à trouver la demoiselle qui mettait en alerte les sens des garçons du commissariat. Son café à la main, il s'approcha de Jensen et échangea quelques mots avec lui, croisant à quelques reprises le regard de cette inconnue, qui lui adressa un sourire à chaque fois. Elle n'avait pas l'air bien méchante, au contraire, et sans doute un brin naïve sur les attentions ou les avis qui se posaient sur elle ; elle prenait avec le sourire chaque regard qui lui était adressé, même ceux qui n'étaient pas toujours totalement bienveillants, au grand dam de Scott. Même s'il n'acceptait pas certaines paroles à son égard, grossières et susceptibles d'être réprimandées par les policiers eux-même en dehors de la protection qu'offrait la délimitation du commissariat, il comprenait l'attrait et le fait qu'elle fasse parler d'elle alors que personne ne semblait savoir ne serait-ce que son prénom, et encore moins d'où elle sortait. Comme les autres, il s'était pris au jeu de se poser quelques questions à son sujet, voyant en elle à son tour la diversion de la journée parmi les affaires souvent un peu plus sordides sur lesquelles ils étaient chargés de s'épancher – du soupçon de vol de chat à une agression plus inquiétante qui avait eu lieu sur les pavés les moins bien fréquentés de la ville, l'éventail de questionnements se dressait devant eux. Quelques minutes s'écoulèrent avant qu'il ne soit renvoyé à son bureau, acceptant l'évidence de la nécessité de reprendre ses activités là où il les avait stoppées lorsque son indiscrétion avait frappé et l'avait mené dans le hall. Son café était déjà terminé, sa conversation avec Jensen s'était essoufflée, et Scott se laissa retourner à la réalité en reprenant en main le dossier dont il était chargé depuis quelques jours déjà, tentant de démêler le vrai du faux, et de mener à une piste exploitable. Ses quelques minutes de pause prises à la dérobée ayant réussi à passer suffisamment inaperçu, il se leva au bout d'un moment, glissant déjà une cigarette entre ses lèvres et faisait tourner son briquet entre ses doigts comme il le faisait aussi parfois avec son stylo comme pour s'aider à réfléchir, et traversa les couloirs jusqu'à arriver au hall, puis sur le devant du commissariat. À peine le pied mit dehors, la flamme dansa au bout de sa cigarette et une longue inspiration remplit ses poumons d'un mélange d'air et de goudron qu'il regretterait peut-être d'ici quelques années. Il expira après avoir gardé un bref instant la fumée dans sa poitrine, et laissa son regard glissé autour de lui en arquant un sourcil lorsqu'une main s'agita dans sa direction, attirant son attention grâce aux cliquetis qui s'en échappaient un peu au loin. Scott reconnu rapidement qui cherchait à l'interpeller, alors qu'il découvrait la silhouette dressée de l'inconnue qui avait provoqué, probablement sans même le savoir, un petit effet sur le personnel du bâtiment juste derrière lui. S'approchant d'elle alors qu'elle s'adressait à lui, il prit un bref instant pour se familiariser un peu à ses traits, penchant légèrement la tête sur le côté en la regardant. « Je suis désolé, j'en ai aucune idée, ça n'est pas les endroits où je bosse. » Peut-être cela lui donnait-il un air de prétentieux ou d'arrogant d'affirmer quelque chose comme ça, mais il ne se voyait pas mentir pour autant et lui dire ou ou non quand l'une des deux réponses était forcément fausse. « C'est pour ça que vous traîniez dans le hall tout à l'heure ? Qu'est-ce qu'ils vous ont dit à ce sujet ? » Il avait entendu d'une place qui devrait se libérer bientôt au niveau des standards, un départ en congés maternité d'une des femmes s'occupant de répondre au téléphone – entre autres –, mais n'étant toujours pas sûr des informations qu'il pourrait donner, il préféra se taire à nouveau sur ce point, la regardant plutôt de ce même air curieux qu'il avait eu un peu plus. « Sans vouloir vous froisser, vous n'avez pas tellement la dégaine du genre de personnes qui se pointe ici pour demander un emploi. Certains de mes collègues l'ont d'ailleurs eux-même relevé. » Il esquissa un petit sourire dans sa direction pour s'assurer qu'elle ne prenne pas mal ses propos, même si quelque chose lui disait qu'il serait difficile pour elle de les prendre ainsi.

_________________
[ he’s the kind of boy who hoards the stars in his mouth to give you a taste of heaven, even if it scorches his tongue. -- @tumblr ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Harper Edwards

messages : 33
name : Olivia
face + © : hlr (persona)
multinicks : aj, chad, emerson, jax, lydia, orlando, parker, zoya
points : 257
age : 23
♡ status : free as a bird
work : job hunting
home : @ the majestic for now

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : (open) vesper, scott

just a girl trying to find her place in the world Empty
Message· · Sujet: Re: just a girl trying to find her place in the world just a girl trying to find her place in the world EmptySam 22 Juin - 19:22

Elle y était allée une fois, dans un commissariat. Ça remontait à deux ans et elle s’était retrouvée derrière les barreaux pour une nuit. Par chance, le policier qui l’avait arrêtée avait fini par lui assurer que rien n’apparaîtrait sur son casier, ce pour quoi elle avait été reconnaissante. Elle l’avait remercié avec effusion, avait remarqué son embarras et avait fini par quitter les lieux. Elle avait fait ensuite fait en sorte de ne plus jamais revivre la même expérience. Non pas que le passage en cellule avait été désagréable, juste un peu ennuyeux, mais il valait mieux ne pas trop attirer ce genre d’attention et elle s’était évertuée à montrer patte blanche en tout occasion. Si son casier judiciaire avait été marqué à jamais, sans doute n’aurait-elle pas osé pousser la porte du Sheriff’s Office pour y chercher du boulot. Elle n’était pas si bête. Elle aurait toutefois été curieuse de voir l’envers du décor, comment se passaient les journées pour un poste de police, suivre une affaire passionnante en direct – heureusement, elle n’était pas encore à Windmont Bay lorsqu’il y avait eu la succession d’enlèvements mais elle en avait entendu parler, forcément, et elle trouvait l’histoire atroce – aider les gens qui en avaient besoin. Car elle savait, aussi, que le métier ne se résumait pas à arrêter les méchants pour les mettre en prison – pour dégriser ou pour un séjour plus prolongé – mais que les policiers intervenaient dans toutes sortes de situations. Harper n’en aurait malheureusement pas l’opportunité, comme elle avait pu le comprendre à la façon dont elle avait été congédiée. Elle ne nourrissait pas trop d’espoirs de ce côté-là, même si elle laissa penser le contraire en interrogeant l’homme devant le bâtiment. En réalité, toute occasion était bonne pour nouer la conversation avec de parfaits étrangers – qui sait, peut-être que l’un d’eux finirait par ne plus être un inconnu, il pourrait devenir une connaissance, voire un ami ! Harper n’en demandait pas davantage. Était-ce déjà trop ?
- Oh, d’accord, tant pis..., fit-elle avec un bref haussement d’épaules qui devait lui donner des airs de gamine déçue, mais elle se reprit bien vite, alors que son sourire s’accentuait. Vous travaillez à quels endroits?
Elle était curieuse, elle ne le cachait pas. Ça n’était tout de même pas impertinent de demander une chose pareille ? Et puis, cela lui paraissait naturel de s’engouffrer dans la brèche. S’il avait simplement répondu qu’il n’en savait rien, elle n’en aurait pas eu l’occasion. Elle joua distraitement avec ses bracelets en le considérant – elle n’allait pas mentir non plus, il était bel homme, ça n’était pas négligeable – et elle gloussa lorsqu’il l’interrogea à son tour et elle hocha la tête pour confirmer :
- Oui, je cherche un travail, je viens d’arriver en ville et j’aimerais pouvoir trouver un appartement.
Consciente que ce genre d’aveu pouvait également amener des questions plus personnelles – d’où venait-elle ? Pourquoi était-elle venue à Windmont Bay ? - elle se dit qu’elle répondrait de façon évasive, comme toujours, ou mentirait un peu – un tout petit peu. Elle ne voyait pas l’intérêt d’évoquer le passé, si elle avait fait le périple jusque dans l’Oregon, après tout, c’était parce qu’elle voulait rompre avec son passé et ne plus avoir à s’en soucier.
- Le monsieur à l’accueil m’a dit que je devais postuler via le site, apparemment, les candidatures spontanées, ce n’est pas trop à leur goût.
Elle songea bien qu’avec un ami à l’intérieur, elle aurait peut-être pu être pistonnée mais elle ne connaissait pas grand-monde en ville – en réalité, elle ne connaissait que Vesper, elle devait bien l’admettre, et encore, elle ne savait pas grand-chose de la belle sirène pleine de mystères – et elle savait dès lors ses chances minces pour arriver à ses fins. Pensive, Harper se mordillait la lèvre inférieure quand l’homme reprit la parole et elle leva vers lui ses yeux, où la naïveté était tapie. Elle dévisagea un instant le policier, n’étant pas certaine de comprendre ce qu’il sous-entendait avant de baisser les yeux sur sa tenue. Perplexe, elle fronça les sourcils et s’exclama en relevant le nez vers son interlocuteur :
- Oh… Je ne comptais pas venir tous les jours comme ça. J’ai des vêtements plus sérieux. J’aurais peut-être dû opter pour eux.
Harper eut une petite grimace embarrassée. Elle avait failli dire des vêtements plus ennuyeux – elle aimait les couleurs, les paillettes. Elle aurait dû y penser, évidemment. Elle eut un bref soupir de lassitude en réalisant que son manque de réflexion lui avait peut-être coûté une place, si pas ici, ailleurs, parce qu’elle s’était vêtue ainsi depuis son arrivée.
- Soyez honnête : vous croyez qu’il m’a remballée à cause des trous dans mon t-shirt ?
Il faudrait peut-être qu’elle revoie sa garde-robe entière, à ce stade. Pinçant les lèvres, elle réfléchit une seconde puis avoua, un peu dépitée :
- C’est la première fois que je dois chercher un emploi. Je fais sûrement toutes les erreurs de débutant possibles… Ne pas porter de haut troué, check ! dit-elle comme si elle notait l’information dans un bloc-note imaginaire.
Elle n’avait pas honte de son étourderie. Elle avait toujours été un peu maladroite, cette situation n’était donc qu’une énième à ajouter à la longue liste de ses erreurs passées. Elle avait fait pire, elle ferait plus attention la prochaine fois. En attendant, elle ne sut pas trop quoi faire ensuite. Ce nouvel échec ne lui donnait pas particulièrement envie d’aller au devant d’un autre rejet – à coup sûr, sa tenue gênerait un prochain employeur potentiel aussi – et elle n’avait pas envie de retourner au Majestic pour se changer. Pas immédiatement en tout cas. Elle soupira et reporta son attention sur le policier pour lui adresser un autre sourire :
- Vous avez toujours su que vous vouliez être policier? s’enquit-elle.
Après tout, pourquoi ne pas poursuivre la conversation puisqu’il semblait en pause et elle n’était pas pressée de quitter son banc.

_________________

I know that I'm talking too much and I'll get nowhere trying to do it at once but oh my god, I wanna be someone. So stay young with me, cause I hope that it's you that I'll break my pact trying to run home to. Just stay young.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




just a girl trying to find her place in the world Empty
Message· · Sujet: Re: just a girl trying to find her place in the world just a girl trying to find her place in the world Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
just a girl trying to find her place in the world
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Zeno Scamander • I'm gonna run and find a place where I can hide
» find a place inside where there's joy, and the joy will burn out the pain (cassie)
» Heartbreaker version girl [Finish]
» A sweet girl and two bad boys [Kity & Jack]
» 02. Wait a minute girl, can you show me to the party ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Crescent Lane :: sheriff's office-
Sauter vers: