AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 i want to break free (m/f).

Aller en bas 
it’s just me myself and i

Mads Wellington

messages : 682
name : romane.
face + © : ( lili reinhart ) ⋅ hoodwink ⋅ olly murs.
multinicks : dulce ⋅ ester ⋅ sierra.
points : 317
age : twenty-two y.o.
♡ status : kinda married to giacomo.
work : working jobs to survive, currently mailwoman.
home : a dump on pioneer oak.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : orlando ⋅ norrie ⋅ gaelan ⋅ resen ⋅ ash ⋅ madden ⋅ emerson ⋅ giacomo ⋅ finn

i want to break free (m/f). Empty
Message· · Sujet: i want to break free (m/f). i want to break free (m/f). EmptyDim 26 Mai - 14:52

@Finn Prentis
--------------------

À la recherche d'un nouveau job, voilà que Mads se doit de donner son casier judiciaire à ses futurs employeurs. Elle sait qu'en lisant tous ses délits, aucun d'eux ne voudra d'elle, mais il semblerait qu'elle soit obligée de le fournir avec son CV puisque tout le monde le lui demande. La réputation des Wellington n'est plus à prouver dans cette ville et elle ne semble plus pouvoir y échapper, même pour trouver le plus pourri des jobs. Mais Mads, elle n'en peut plus de son rôle de factrice et ça se voit à sa façon de faire ; il y a quelques jours, voilà qu'elle s'est engueulée avec un habitant pour avoir l'habitude de larguer son courrier au passage, sans prendre la peine de s'arrêter pour glisser les lettres dans la boîte spécifiquement conçue pour ça. Ça prouve bien qu'elle n'en a que faire du métier qu'elle exerce et cette dispute lui a permis de comprendre qu'il était temps pour elle de se recycler dans un autre job. Elle enchaîne les petits boulots depuis ses seize ans et se fiche pas mal de ce qu'elle trouvera après ce poste de factrice tant qu'elle fait quelque chose qui paye ses factures, mieux que son salaire actuel elle l'espère. Mais avec tous ces employeurs qui demandent son casier judiciaire, elle est à peu près sûre qu'elle ne va recevoir aucune offre d'emploi - qui voudrait dans ses rangs une criminelle récidiviste ? Car même si Mads n'est pas une psychopathe, elle ne semble pas apprendre de ses erreurs ni se calmer sur les vols en tout genre qu'elle effectue depuis des années pour tenter de subvenir à ses besoins. Non, Mads ne vole pas pour le plaisir de voler, elle n'est pas ce que l'on appelle une cleptomane, mais bien pour sa survie. Elle vole de la nourriture principalement, des vêtements de temps en temps, mais ses motivations ne sont pas précisées sur son casier judiciaire. Elle pourrait très bien expliquer tout ça aux recruteurs mais elle déteste quémander, elle n'a jamais rien fait pour inspirer la pitié d'autrui et ce n'est pas aujourd'hui que ça va commencer.
Mais comme Mads souhaite absolument quitter son job actuel, elle ne semble pas vraiment avoir le choix. Elle a donc décidé de fournir son casier judiciaire, peut-être qu'une âme charitable finira par fermer les yeux sur ses crimes passés (si on lui demandait d'arrêter ses conneries elle accepterait sûrement mais ça ne durerait pas plus que quelques jours sûrement). C'est donc à la mairie que la belle se rend en cette matinée de mai pour récupérer son dossier, qu'elle a au préalable demandé au téléphone. Elle attend de longues minutes à l'accueil pour récupérer son petit bout de papier, dans un long couloir transformé en salle d'attente. Malgré la petite taille de Windmont Bay, l'attente administrative est toujours aussi longue, surtout quand on sait que les habitants d'ici ne sont pas très branchés internet et préfèrent largement faire affaire avec une vraie personne et des feuilles en papier - pas très écolo, tout ça. Quand enfin la belle est appelée pour récupérer son dossier, elle ne s'attarde pas et quitte rapidement les couloirs de la mairie. Flemmarde à force de faire du vélo toute la journée à travers la ville entière, Mads appelle l'ascenseur pour descendre les deux étages. Juste quand l'ascenseur arrive à son niveau, une rousse la rejoint à l'intérieur de la cabine. La blonde ne prend pas la peine de la saluer, l'impolitesse la connaît bien, mais rapidement les choses se compliquent quand l'ascenseur fait un drôle de bruit avant de sombrer dans l'obscurité et de s'arrêter brutalement. — Je rêve ou on vient de tomber en panne ? Ce n'est clairement pas le moment pour qu'une chose pareille lui tombe dessus, Mads a un entretien dans quelques minutes à l'autre bout de la ville. Elle va devoir leur donner son casier judiciaire, il faut en plus qu'elle arrive en retard ? Très bonne première impression... Alors la blonde se rapproche des boutons et appuie frénétiquement sur celui qui est censé donner l'alerte, quand une voix leur annonce que l'assistance ne va pas tarder à arriver. — On est dans une mairie, ils devraient s'en occuper rapidement. Dit-elle, plus pour elle-même que pour la petite rousse en face d'elle. Elle essaye de se rassurer et de se dire qu'elle sera libérée à temps pour honorer l'heure de son entretien.

_________________

— 'cause i've learned more from what's missing it's about me and not about you i know i made some bad decisions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
i'm a mess for your love

Finn Prentis

messages : 334
name : margot; chasinghearts
face + © : holland roden ; Kidd <3
multinicks : tyler; lucy
points : 220
age : 28 yo
♡ status : married (but don't tell anyone)
work : firefighter.
home : sharing a bed with Resen, sharing a flat with Marvin & Carter.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : (fr/eng) resen, marvin, carter, crys, mads, ester, marloes, madden, sören / off

i want to break free (m/f). Empty
Message· · Sujet: Re: i want to break free (m/f). i want to break free (m/f). EmptyMar 28 Mai - 22:57

Finn ne sait pas vraiment pourquoi le maire insisté auprès du capitaine de la caserne de la ville pour qu'il la prenne, mais elle lui est reconnaissante. Elle imagine que, d'une façon ou d'une autre, il connaît les gens de son ancienne caserne, mais puisqu'elle ne leur a pas demandé la moindre faveur, la jeune femme se demande comment ils ont pu savoir. Elle n'a dit à personne où elle allait, pas même à sa famille du feu, pour qui elle serait pourtant prête à bien plus que pour sa vraie famille. Elle s'est contentée de leur laisser un courrier dans lequel elle leur a demandé pardon de ne pas pouvoir leur donner plus d'explications ni leur dire où elle allait. Dans cette lettre manuscrite, elle a simplement promis de ne jamais les oublier et de leur donner des nouvelles de temps à autre. Finn ne sait pas comment elle fera (pour leur écrire, ni même pour survivre sans eux) mais elle trouvera bien une solution. Pour l'heure, cependant, elle tient à savoir à qui elle doit faire livrer un cadeau qui ne permettra de toute façon pas de montrer à quel point elle est reconnaissante. Par chance, le maire de la ville est bien plus accessible qu'elle ne le croyait, et la secrétaire lui a à peine donner son nom qu'il est venu saluer la rouquine pour lui proposer un café. Aussi intriguée que perplexe, Finn s'est contentée dans un premier temps d'écouter ce qu'elle avait à lui dire. D'abord, parce qu'elle ne s'attendait pas à ce que le maire soit une femme si âgée, mais aussi parce que Georgia Birdwell était une femme impressionnante. Puis, d'elle-même, Georgia en vint aux faits, expliquant que Finn avait sauvé sa petite fille, lors d'un séjour à Eagan et que la petite avait été tellement fascinée de voir une femme pompier qu'elle avait rabâchée sans cesse les oreilles de sa grand-mère jusqu'à le nom et le visage de Finn Prentis fassent partis de son quotidien. Flattée, et toujours touchée d'entendre ce genre d'histoires, la jeune femme ne dit rien, ses joues rosies parlant d'elle-même.
Ce ne fut qu'au bout d'un quart d'heure d'entretien que Finn eut enfin l'occasion d'en placer une et de remercier chaleureusement Mme Birdwell pour sa bienveillance. En temps normal, la jeune femme était bien plus loquace mais les circonstances étaient particulières. De plus, elle entendait bien faire excellente impression pour son arrivée dans la caserne. Après une poignée de main emplie de reconnaissance, Finn se dirigea vers l'ascenseur. Elle appuya sur le bouton qui lui permettrait de prendre l'ascenseur descendant et sourit lorsque les portes s'ouvrirent immédiatement. Elle salua la personne qui se trouvait à l'intérieur sans guère lui prêter attention et attrapa son téléphone – depuis qu'elle avait téléchargé Idle Miner, elle ne pouvait s'empêcher d'y jouer dès qu'elle avait un moment, convaincue qu'elle finirait par réussir à réaliser l'un des défis dans les temps. Pour l'instant, les échecs s'accumulaient mais elle était chaque fois plus prêt du but, ce qui ne l'incitait absolument pas à vouloir arrêter. Prise dans son jeu, Finn met une seconde à réaliser que les lumières se sont éteintes, et lorsqu'elle relève sa tête, la lumière de son téléphone éclaire discrètement le visage de sa comparse de fortune. Allumant l'option « lampe torche » de son téléphone, Finn commença à regarder rapidement autour d'elle. Instinctivement, son corps s'était redressé et elle sentait à l'adrénaline qui se propageait dans ses veines que c'était son côté professionnel qui prenait le dessus. « Ce n'est pas qu'ils arrivent qui prend du temps, mais de trouver la panne généralement. » ne put-elle s'empêcher de préciser un peu froidement. Finn avait bien repéré la trappe de sortie, mais elle ne savait pas si la panne était simple ou plus complexe et ne préférait pas gaspiller de l'énergie pour quelque chose qui ne durerait peut-être qu'un quart d'heure. Elle éclaira doucement la jeune femme et lui offrit un sourire bienveillant. « Ne vous inquiétez pas. Ils nous tiendront informés de tout ce qu'il se passe. » Son ton était légèrement plus chaleureux, Finn se rappelant que dans ce genre de situation, la première chose à faire était de s'assurer que la personne en fasse d'elle ne paniquerait pas. « Je ne doute pas que nous serons sortis bien avant que ce ne soit un problème, mais sachez que nous avons assez d'oxygène pour plusieurs heures. Il ne faut pas vous inquiéter. »

_________________

All of this silence and patience, pining and desperately waiting. My hands are shaking from holding back from you. Say my name and everything just stops, I don’t want you like a best friend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
it’s just me myself and i

Mads Wellington

messages : 682
name : romane.
face + © : ( lili reinhart ) ⋅ hoodwink ⋅ olly murs.
multinicks : dulce ⋅ ester ⋅ sierra.
points : 317
age : twenty-two y.o.
♡ status : kinda married to giacomo.
work : working jobs to survive, currently mailwoman.
home : a dump on pioneer oak.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : orlando ⋅ norrie ⋅ gaelan ⋅ resen ⋅ ash ⋅ madden ⋅ emerson ⋅ giacomo ⋅ finn

i want to break free (m/f). Empty
Message· · Sujet: Re: i want to break free (m/f). i want to break free (m/f). EmptyVen 7 Juin - 12:39

La belle n'a jamais été claustrophobe, elle a bien trop d'emmerdes dans la vie pour s'embêter de peurs inutiles, mais être bloquée dans un ascenseur ne lui est encore jamais arrivé et elle n'aime pas particulièrement la situation dans laquelle elle se trouve - sans compter que pour une fois elle doit se rendre à un endroit précis à une heure précise et qu'elle ne veut pas louper son rendez-vous, désireuse au possible d'arrêter le job de factrice qui lui permet de payer une partie de ses factures. Lorsque les lumières s'éteignent Mads ne réagit pas tout de suite, son regard rivé sur la luminosité de l'écran de l'autre personne qui illumine la cabine d'ascenseur. Elle est à deux doigts de croiser les bras sur sa poitrine dans l'attente que sa compagne d'infortune se rende compte de la situation dans laquelle elles se trouvent mais elle ne tarde pas, relevant enfin la tête. Elle a l'idée d'utiliser l'option lampe torche de son téléphone - un luxe que Mads ne peut pas se permettre puisque son téléphone n'a rien de ceux que l'on peut trouver aujourd'hui dans les mains de toute la société - et de lui mettre la forte lumière en pleine face. Mads grimace mais se mord la langue avant de lui sauter dessus ; elles sont confinées dans une cage à peine assez grande pour qu'elles puissent se mouvoir sans se toucher, autant ne pas s'en faire une ennemie dès le début ou leur captivité lui semblera bien plus longue qu'elle ne le sera réellement. — On est pas dans la merde. Soupire-t-elle dans sa barbe quand son interlocutrice lui partage son information ; Mads croit peu en l'efficacité de ceux qui travaillent dans le service aux autres, faisant elle-même partie de ce système bien que son rôle soit bien moins important que celui de ceux qui délivrent de pauvres âmes égarées dans les ascenseurs en panne.
— Je ne suis pas inquiète. Siffle-t-elle entre des dents serrées, sur la défensive ; elle a bien trop l'habitude de refuser de montrer quelconque signe de faiblesse, pourtant ici la rousse ne lui veut aucun mal et sa voix apaisante montre même qu'elle essaye de l'aider au cas où Mads déciderait de paniquer. La belle finit par soupirer au lieu de s'excuser à son interlocutrice, énervée par son propre comportement. Elle regarde autour d'elle, se met à bouger frénétiquement une jambe ; elle ne va pas tenir en place très longtemps. — Je me fiche pas mal de savoir si on a assez d'oxygène pour survivre. Explique-t-elle sur un ton un peu moins agressif, même si les mots choisis et la façon de les dire ne laissent pas penser qu'elle veut s'en faire une amie. — J'ai un entretien d'embauche, je ne peux pas me permettre de le louper. Elle se fait passer pour une fille ambitieuse quand en réalité sa seule motivation est de quitter son boulot actuel, pour un nouveau job qui sera sûrement tout aussi naze et la lassera au bout de quelques semaines. En tout cas, le facteur de l'oxygène l'inquiète si peu qu'elle n'y avait pas pensé - si sa vie devait s'achever dans un ascenseur, ce ne serait pas plus mal quand l'autre option était de continuer cette vie pourrie qui était la sienne.
Mads regarde alors autour d'elle puis au-dessus d'elle, vers la trappe. Elle a vu assez de films pour penser qu'elles peuvent s'échapper par là, mais son interlocutrice jouera-t-elle le jeu ? — Vous croyez qu'on peut ouvrir cette trappe et trouver une sortie de l'autre côté ? Hors de question de rester assise en attendant que quelqu'un d'autre trouve une solution, Mads n'a jamais laissé son destin entre les mains d'inconnus et elle n'a pas l'intention de commencer maintenant.

_________________

— 'cause i've learned more from what's missing it's about me and not about you i know i made some bad decisions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




i want to break free (m/f). Empty
Message· · Sujet: Re: i want to break free (m/f). i want to break free (m/f). Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
i want to break free (m/f).
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I want to break free!
» [FB 13 Janvier 1623] I Want To Break Free ♪
» Byeol Sun Joo + break free
» 10 eme hussard FREE !!!
» Break It Down [Swann Neige]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Crescent Lane-
Sauter vers: