AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 my bones start breaking. (l/b)

Aller en bas 
the lucky ones died in the blast.

Billie Fairchild

messages : 364
name : faustine.
face + © : gh ⋅ ©self, lennon stella.
multinicks : sami ⋅ resen ⋅ amber ⋅ scott ⋅ kate ⋅ kelley.
points : 974
age : twenty six.
♡ status : leave her alone, thanks.
work : sorta kinda home helper.
home : a small flat on crescent lane.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : open | angel, sören, eason, luca, jax, tyler, xavi

my bones start breaking. (l/b) Empty
Message· · Sujet: my bones start breaking. (l/b) my bones start breaking. (l/b) EmptyMar 28 Mai - 22:42

@luca sandrini.
(20 mai 2019)
She wants to fight
Her eyes are tired, nobody's on her side
She wants to feel like she did before
She looks into her mirror
Wishing someone could hear her, so loud

Son regard se fronça lorsqu'elle vit l'appel en absence et le nom de Luca écrit juste à côté de la notification. Il glissa jusqu'au petit « 4 » indiqué, et son cœur rata un battement, l'espace d'une courte seconde. Que s'était-il passé pour qu'il tente de la joindre à plusieurs reprises, de la sorte ? Il ne l'aurait sans doute pas appelée pour rien. Elle le connaissait suffisamment, et réciproquement, pour savoir qu'il n'aurait pas cherché à troubler la solitude dans laquelle elle s'était possiblement terrée si ça n'était pas pour quelque chose qui devait avoir une certaine importance. Billie sentit presque une vague de panique se glisser en elle et la submerger, commençant à dessiner des scénarios et d'autres tout en appuyant sur le nom de l'avocat pour tenter de le joindre à son tour. Elle n'avait plus l'habitude d'avoir un téléphone sur elle ; c'était le genre d'automatisme rapidement perdu, quand bien même elle y était sensiblement accro avant de se retrouver derrière les barreaux. Ça ne lui semblait plus vital de le garder sur elle, et il lui arrivait régulièrement d'oublier que certaines personnes pourraient être susceptibles de vouloir la joindre à un moment donné, quand bien même l'idée lui semblait quelque peu saugrenue la plupart du temps. Mais apparemment, elle aurait mieux fait de ne pas le laisser sur son lit en partant de chez elle ce matin, et à cette idée ses dents se serrèrent un peu plus alors qu'elle tombait sur la messagerie de Sandrini. Pourquoi, après avoir essayé de la joindre quatre fois, n'était-il plus foutu de répondre à un simple appel qu'elle lui envoyait cette fois ? Elle secoua la tête, laissa l'appareil retomber sur son canapé à côté d'elle, tenta de laisser sa tête se vider par rapport à tout ça – si c'était vraiment d'une importance capitale, il savait qu'il pouvait la trouver chez Sören, après tout, non ? Oui. Elle essaya un bref instant de se rassurer comme ça, commença à se baisser pour retirer les lacets de ses baskets, avant de secouer la tête, d'attraper, cette fois, son portable pour le glisser dans la poche arrière de son jean, ses clefs, et de claquer la porte de l'appartement derrière elle – tant pis pour les grognements dont elle écoperait de la part des différents voisins, il y avait plus grande urgence dans l'esprit de Miss Fairchild que l'inquiétude d'un mauvais rapport avec les vieux de l'immeuble, ou ceux qui n'avaient rien de mieux à faire que de venir râler auprès d'elle –, avant de reprendre une nouvelle fois la direction d'Harbor Row, à bord de la voiture d'occasion qu'elle avait récupérée pour trois kopecks alors qu'elle s'apprêtait sans doute à partir à la caisse – au moins avait-elle encore la prétention de rouler, et c'était tout ce que la blonde pouvait bien lui demander, désormais. Devant le 1106, elle gara l'épave derrière le volant de laquelle elle était, et sans vraiment attendre, sortit, refermant la portière avec fracas (comment tenait-elle encore ? C'était un miracle qu'elle ne souhaitait pas remettre en question, merci), et abattu son poing à trois reprises contre la porte, sentant l'impatience jouer avec ses nerfs. Si quelque chose de grave était arrivé, si quelque chose devait la concerner, elle voulait tirer ça au clair au plus vite. Tapant du pied, les bras croisés contre sa poitrine alors que l'italien tardait à venir ouvrir – mais que faisait-il aujourd'hui, bordel –, elle soupirant quand enfin la porte s'ouvrit et laissa entrevoir son visage. « Pourquoi t'as essayé de me joindre quatre fois aujourd'hui ? Et puis, pourquoi tu répondais pas quand je t'ai appelé en rentrant ? » Elle ne s'encombra pas de salutations, parce qu'à quoi bon. À la place, elle secoua la tête et pénétra dans la maison, dans laquelle elle n'avait pas mis les pieds depuis ce qui lui semblait être un bon moment ; elle ne s'éternisait pas souvent chez lui, mal à l'aise entre des murs qui n'étaient pas les siens, quand bien même elle le connaissait suffisamment pour avoir confiance en lui. Elle détailla la pièce autour d'elle, rapidement, avant de poser à nouveau le regard sur Luca, le regardant avec un air presque ahuri. « Merde, tu pouvais pas me laisser un message ? C'est moi qui ai passé quatre ans sans téléphone, et c'est toi qui en oubli les fonctionnalités, merci l'ironie. » Elle soupira, roula des iris, et lui fit signe de la main pour qu'il lui explique, passablement énervée par la situation – ce qui, personne ne pouvait en douter, ne devait pas échapper à son avocat.

_________________

// Everything is f a l l i n g apart, slipping away. No way to fight it, I'll break, —— breakaway.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
my bones start breaking. (l/b)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bones...
» Test - Quel personnage de Breaking Bad êtes-vous ?
» The funny thing about a strong woman is that she doesn't need you... She wants you. And if you start slacking she'll be content without you. ~ Kanon.
» Breaking news Dany Tousen fe STROKE
» Mission Trip

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Harbor Row-
Sauter vers: