hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS anonymes, plus personnels.
wb bulletin
No. 1 Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites et/ou faire un petit
tour dans notre pub bazzart.
No. 2 L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
No. 3 Les sujets de la première saison qui sont encore dans
la partie flashback et qui n'ont pas reçu de réponses depuis
un certain temps ont été archivés. Pour les autres, vous avez
encore un mois (jusqu'à la prochaine maintenance) pour les
clôturer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.

Partagez
 

 life is oh so funny

Aller en bas 
the world spins madly on

Finn Prentis

messages : 1043
name : margot; chasinghearts
face + © : holland roden ; pandamalin
multinicks : tyler; lucy; ali; nate; james
points : 206
age : 28 yo (11|05)
♡ status : desperately hoping the divorce paper have been signed ~ not denying her feelings anymore (only hiding them to other people)
work : firefighter.
home : ? currently staying on Mavis' couch.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : (fr/en) resen, marvin, crys, tori madden, sören, mavis, mikkel, carter, alyn (next: tomas, marloes) / off

life is oh so funny Empty
Message· · Sujet: life is oh so funny life is oh so funny EmptyJeu 30 Mai 2019 - 22:16

life is oh so funny
--------------
@Sören Westerberg & @Finn Prentis
--------------

Finn aurait adoré pouvoir faire une grasse matinée après avoir travaillé plus de quarante-huit heures d'affilée, mais Resen s'était réveillé à l'aube pour aller s'entraîner et elle avait été incapable de se rendormir. Ce n'était pourtant pas faute d'avoir essayé, ravie de pouvoir s'allonger en travers du lit sans que quiconque ne râle parce qu'elle prenait trop de place. Mais la jeune femme avait perdu depuis longtemps l'habitude de dormir seule. Elle finit donc par capituler, et s'extirpa du lit, avant d'attraper un pull de son ami pour se rendre dans le salon. Elle fut ravie de voir que l'appartement avait été déserté (une fois n'était pas coutume), et s'affala sur le canapé après s'être servi un café. Elle zappa entre les différentes chaînes pendant plusieurs heures sans jamais vraiment trouvé son bonheur. Finn passa ensuite un peu de temps sur son téléphone mais ayant supprimé tous les réseaux sociaux, il ne lui restait plus que pinterest... Elle adorait cette application et se faisait un plaisir de décorer sa future maison (ou plutôt ses futurs maisons vu le nombre de tableaux qu'elle avait) mais si elle commençait à se lancer là-dedans, elle ne ferait absolument rien de sa journée... Elle soupira, envoya un meme ridicule sur la conversation sms qu'elle avait avec Resen et Marvin et se remit en position assise. Qu'allait-elle faire de sa journée ? Son estomac répondit pour elle, ses grognements ne laissant aucun doute sur ce qu'il souhaitait qu'elle fasse. Elle se dirigea vers le frigo mais celui-ci était absolument vide... Finn n'avait absolument aucune envie de passer sa journée au supermarché, mais elle n'était pas certaine que d'attendre que l'un de ses colocataires se décide à faire les courses était la meilleur des stratégies...

A peine une heure plus tard, les cheveux humides, voilà Finn qui arpente le Bridgewater Bay, affamée et quelque peu désarçonnée devant le Greywin's Shop clos... Le fait que l'enseigne ne soit ouverte qu'en fin de journée lui avait totalement échappée et ne la mettait pas particulièrement de bonne humeur... Finn gagnait certes assez d'argent pour pouvoir s'offrir quelques extras mais elle n'aimait pas particulièrement l'idée de devoir dépenser plus de quelques dollars pour se nourrir quand il n'y avait pas d'occasion particulière à célébrer. Elle décida donc de faire demi-tour et de passer simplement à la boulangerie pour s'acheter quelque chose qui lui permettrait de tenir jusque seize heures. Particulièrement de mauvaise humeur (comme chaque fois qu'elle avait faim – cela passerait au premier morceau de pain avalé), elle pressa le pas pour finalement rejoindre Pioneer Oak. Il lui fallut une bonne quinzaine de minutes avant d'arriver à destination mais la rouquine ne savait que trop que cela vaudrait la peine : à ses yeux, il s'agissait de la meilleure boulangerie de la ville. Elle s'apprêtait à traverser la rue qui la séparait de la boulangerie quand elle constata qu'un homme en fauteuil roulant en faisait autant à côté d'elle – ou en tout cas, souhaitait en faire autant. Finn allait proposer son aide quand elle reconnût le malotru qui l'avait envoyé paître il y a quelques jours de ceux-là. Particulièrement rancunière, elle ne put s'empêcher d'afficher un sourire victorieux. « C'est pas un peu haut comme trottoir, à descendre en fauteuil ? » lança-t-elle sur un ton qui n'avait rien d'innocent. « Il vous faudrait pas... hm, comment ça s'appelle déjà... de l'aide ? »


Spoiler:
 

_________________


~ In another life ~ I would be your girl. We keep all our promises, be us against the world. In another life, I would make you stay so I don't have to say you were the one that got away ~ theonethatgotaway
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
turn the pain into power.

Sören Westerberg

messages : 1136
name : mrs.brightside / marine.
face + © : ncw + kidd
multinicks : tommy ⋅ mila ⋅ raph ⋅ anton ⋅ owen ⋅ avery ⋅ bliss.
points : 221
age : forty-seven.
♡ status : divorced.
work : wb campus director.
home : a house on harbor row, with his daughter, his niece and his carer.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ●●● billie, finn, tc, birdy. (jules, nate)

life is oh so funny Empty
Message· · Sujet: Re: life is oh so funny life is oh so funny EmptyDim 30 Juin 2019 - 1:33

Dans son quotidien, Sören s'était habitué - autant que possible - à vivre avec ce nouvel handicap et cette chaise roulante dans laquelle il était désormais coincé, privé de l'usage de ses jambes. Son nouveau logement avait été adapté, moyennant des frais considérables que son assurance ne prenait bien évidemment pas en charge, pour lui faciliter la vie et l'ancien alpiniste s'en sortait bien mieux qu'un an auparavant. Quand bien même cela ne lui plaisait guère de l'admettre, les médecins avait raison : on s'habituait à tout. Il n'était pas le premier à se retrouver privé d'un membre - plusieurs, dans son cas - et ne serait pas le dernier. En ville, c'était en revanche une autre chanson. Absolument rien n'était adapté aux personnes à mobilités réduite à Windmont Bay, de l'accès à la mairie aux marches des trottoir, l'obligeant bien souvent à être sur la route et prier qu'un chauffeur particulièrement rapide ne vienne pas finir le travail et l'abattre pour du bon. Réalisant bien après que Billie n'aie terminé sa journée qu'il avait oublié de passer récupérer les fleurs commandées pour Juliet, qui rentrait pour le weekend, Sören se décida à sortir faire quelques courses de lui-même, s'interdisant à déranger la jeune femme une nouvelle fois dans son temps libre, pour une broutille. La préparation, avant même de mettre un "pied" dehors, lui mangea près d'une demi heure, avant de finalement se lancer dans la traversée de la bourgade pour rejoindre pioneer oak. Le quarantenaire regrettait un peu de ne pas avoir pensé à tout lorsqu'il avait choisi sa nouvelle maison, notamment la proximité des magasins, favorisant un coin plus récent et huppé - autant qu'il puisse l'être, à Windmont Bay - et par définition mieux adapté.
C'est transpirant, sous ces vingt-cinq pauvres degrés qui ne marquaient que le début de l'été, qu'il parvint à rejoindre Pioneer Oak, regrettant un peu de ne pas avoir demandé une livraison à domicile tout simplement. Il s'était néanmoins forcé à ce bouger, malgré la fatigue musculaire ressentie dans les bras à se trainer jusque là, car Sören se savait de plus en plus fainéant depuis l'accident. Un rien l'épuisait, ce qui avait le don de le mettre de mauvaise humeur mais surtout de le frustrer, choisissant de ce fait bien trop souvent l'option de facilité, lui qui avait pourtant été un sportif professionnel, incapable de rester en place trop longtemps. Le quarantenaire regretta, sa décision pourtant presque arrivé à destination, alors qu'il observa la hauteur du trottoir qu'il n'avait d'autre choix que de franchir. Automatiquement, il releva la tête pour jeter un coup d'oeil à l'horizon à la recherche d'une âme charitable, souriant à la jeune femme qui s'était rapprochée de lui. Son sourire se fana néanmoins rapidement pour laissé place à des traits renfrognés, Sören hallucinant presque à la remarque de la rousse à ses côtés. « Ça semble bien vous amuser de voir quelqu'un en difficulté, ça en dit long sur le genre de personne que vous êtes. » Qui se moquait d'une personne en fauteuil, si ce n'était une garce? Son visage lui disait vaguement quelque chose, comme pratiquement tous les habitants de la bourgade, sans qu'il ne la replace précisément, ce qui l'énervait d'autant plus. « J'espère pour vous que vous n'aurez jamais besoin de cette aide. » Il le pensa sincèrement, ne souhaitant sa situation à personne, bien que son ton trahissait son agacement face à la provocation gratuite de la gamine.

_________________
-- i'm feeling far away, i'm feeling right there. deep in my heart, deep in my mind, take me away. all i believe, is it a dream that comes crashing down on me? all that i own, is it just smoke and mirrors?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
the world spins madly on

Finn Prentis

messages : 1043
name : margot; chasinghearts
face + © : holland roden ; pandamalin
multinicks : tyler; lucy; ali; nate; james
points : 206
age : 28 yo (11|05)
♡ status : desperately hoping the divorce paper have been signed ~ not denying her feelings anymore (only hiding them to other people)
work : firefighter.
home : ? currently staying on Mavis' couch.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : (fr/en) resen, marvin, crys, tori madden, sören, mavis, mikkel, carter, alyn (next: tomas, marloes) / off

life is oh so funny Empty
Message· · Sujet: Re: life is oh so funny life is oh so funny EmptyLun 8 Juil 2019 - 23:10

Finn savait qu’elle se montrait particulièrement désagréable et qu’elle n’aurait pas dû laisser de tels mots s’échapper de sa bouche. Pourtant, dire qu’elle regrettait de l’avoir fait, serait exagéré. Car s’il était vrai que le sort de la personne devant elle n’avait rien d’enviable, cela n’était pas non plus un passe-droit pour qu’il se comporte comme bon lui semblait. Les mots qu’il avait adressé à Finn étaient blessants, et si la jeune femme n’était plus tout à fait certaine des circonstances qui l’avaient poussé à se conduire de la sorte, elle était certaine de ne pas avoir provoqué l'handicapé. Bien que Finn ne soit pas au dessus d’une provocation gratuite de temps en temps, elle n’était pas non plus du genre à aller chercher à s’embrouiller avec un parfait inconnu. De son interlocuteur, cependant, elle n’était pas certaine de pouvoir en dire autant. Les circonstances de leur rencontre étaient relativement floues mais la rouquine se souvenait surtout d’être fait insultée, sans que l’usage de gros mots soit requis, alors qu’elle n’avait rien fait de particulier. Elle s’était défendue puis les choses avaient empiré sans que Finn ne comprenne vraiment pourquoi et comment, mais une chose était certaine : l’homme en fauteuil avait complètement dépassé les bornes. C’était d’ailleurs la seule raison pour laquelle elle osait se comporter ainsi : contrairement à ce que le cinquantenaire sous-entendait, elle n’était pas une si mauvaise personne (non qu’elle se targue d’en être une bonne pour autant, d’ailleurs). “Je pense que c’est plutôt le fait que vous vous ne souveniez clairement pas de moi qui en dit long sur la personne que vous êtes, cher Monsieur.” lança-t-elle d’un ton cassant, insistant volontairement sur le cher Monsieur. Finn avait ses défauts mais elle avait au moins le mérite de reconnaître les gens contre qui elle avait pu s’énerver, même gratuitement. Les bras croisés contre sa poitrine, elle le toisa un moment mais fut surprise de la phrase qui sortit ensuite de sa bouche. Elle témoignait d’un désarroi qui la surprit, même si, pour se comporter comme il s’était comporté la dernière fois, il était évident qu’il ne devait pas être la plus heureuse des personnes sur Terre. Elle soupira, bruyamment, n’ayant plus d’autres choix que de l’aider, désormais. Elle n’avait jamais vraiment eu l’intention de le laisser en plan - Finn avait un minimum de valeurs et d’éducation, mais elle n’avait pas non plus envie de faire ami ami avec cet homme, ou de lui donner ce qu’il attendait (et aurait, de toute façon) aussi facilement. “Merci, mais ça n’excuse pas votre attitude de la dernière fois.” Un chouilla moins agressive qu’auparavant, elle resta à ses côtés sur le bord de la route sans esquisser un geste pour l’aider. “Ce n’est pas parce que vous êtes en fauteuil, que je dois subir vos sautes d’humeur.” Si les mots qu’elle utilisait semblaient tout à fait juste, son ton était dur, peut-être un peu plus qu’elle n’aurait du se le permettre avec un homme de son âge, et de son handicap. Mais peu importait : Finn n’avait de toute façon jamais été du genre à laisser de passe droit à qui que ce soit. “Je vais bien sûr vous aider à grimper ce trottoir - et on pourra même débattre des problèmes d’accessibilité de la ville - mais j’aimerai que vous me présentiez vos excuses d’abord.

_________________


~ In another life ~ I would be your girl. We keep all our promises, be us against the world. In another life, I would make you stay so I don't have to say you were the one that got away ~ theonethatgotaway
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
turn the pain into power.

Sören Westerberg

messages : 1136
name : mrs.brightside / marine.
face + © : ncw + kidd
multinicks : tommy ⋅ mila ⋅ raph ⋅ anton ⋅ owen ⋅ avery ⋅ bliss.
points : 221
age : forty-seven.
♡ status : divorced.
work : wb campus director.
home : a house on harbor row, with his daughter, his niece and his carer.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ●●● billie, finn, tc, birdy. (jules, nate)

life is oh so funny Empty
Message· · Sujet: Re: life is oh so funny life is oh so funny EmptyVen 2 Aoû 2019 - 11:22

La rousse fasse à lui ne lui disait pas grand chose, son visage, pourtant familier, ne lui invoquant rien en particulier. Peut-être l'avait-il déjà croisée à plusieurs reprises au détour d'une ruelle, ou avait-elle simplement un visage "passe-partout" qui pouvait donner cette impression de déjà-vu. Il roula des yeux à sa nouvelle réflexion, comprenant qu'il l'a connaissait sans doute dans "son autre vie", celle qu'il avait rangé dans un placard sans savoir s'il serait un jour capable de la ressortir ou s'il en avait vraiment envie. Plissant des yeux, Sören l'observa néanmoins attentivement, dans l'attente d'un flash quelconque qui lui permette de la replacer dans ses souvenirs, mais c'était le vide total. Haussant finalement les épaules pour marquer son abandon, il soupira et releva les yeux vers la jeune femme qui se tenait, bras croisés, à quelques centimètres de lui. « Je ne me souviens pas de ma propre fille, inutile de dramatiser. Quelque chose me dit que vous m'êtes totalement insignifiante. » Il n'arrangeait pas son cas, Sören. Ne cherchait pas forcément à le faire, quitte à attendre le prochain passant pour un coup de main. Le quarantenaire n'était pas certain de ce qu'il avançait, de l'importance qu'avait pu ou non avoir la jeune femme dans son existence, mais la manière dont elle lui parlait suffisait à déduire qu'ils n'étaient pas proches.
Sourcils froncés lorsqu'elle mentionna son attitude, la pièce tomba finalement, le directeur replaçant immédiatement le lieu et les circonstances de leur rencontre, qui n'impliquait en aucun cas sa perte de mémoire. Elle n'était pas la première inconnue avec qui il s'était pris le chou, ne serait sans doute pas la dernière non plus, bien qu'il savait avoir été particulièrement désagréable ce jour là. « Et vos excuses, à vous, pour m'avoir bousculé et dépassé par dessus le marché? » Peut-être ne l'avait-elle pas remarqué, certes. Dans la file du supermarché pour rejoindre la caisse, la jeune femme lui était passé devant avant de le bousculer maladroitement et Sören ne lui avait laissé aucune chance de s'excuser. Bousculé pour la troisième fois en moins de dix minutes, d'une humeur massacrante, et énervé que la rousse puisse se placer devant lui sans remord aucun, c'était elle qui avait pris pour les deux autres. « Si vous étiez un peu plus attentive au monde qui vous entoure, rien de tout ça ne serait arriver. Mais je suis désolé de m'être emporté. » Il serra les dents, loin d'être ravi de devoir lui présenter des excuses - qui, soyons honnêtes, relevaient plus d'une obligation que d'une réelle envie de les présenter. Ça lui écorchait la gorge, tout en sachant qu'il avait réagi bien trop agressivement ce jour là. Poussant un long soupire, Sören regarda autour d'eux avant de reporter son attention sur la rousse. « Je passais une très mauvaise journée et vous n'étiez pas la première à me déranger. Désolé. » Toujours un peu froid, Sôren prononça ces mots avec un peu plus de sincérité, se retenant tout de même d'ajouter un " satisfaite? ", qu'il pensa si fort qu'elle pouvait sans doute le deviner. « Vous comptez m'aider avant que je ne me fasse faucher par une voiture, ou vous attendiez juste des excuses? » Il ne put s'empêcher d'ajouter, sarcastique mais sur un ton plus plaisant qu'en debut de conversation, cherchant à la presser un peu avant l'arrivée d'un nouveau drame. Ou peut-être serait-ce la libération, qui sait.

_________________
-- i'm feeling far away, i'm feeling right there. deep in my heart, deep in my mind, take me away. all i believe, is it a dream that comes crashing down on me? all that i own, is it just smoke and mirrors?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
the world spins madly on

Finn Prentis

messages : 1043
name : margot; chasinghearts
face + © : holland roden ; pandamalin
multinicks : tyler; lucy; ali; nate; james
points : 206
age : 28 yo (11|05)
♡ status : desperately hoping the divorce paper have been signed ~ not denying her feelings anymore (only hiding them to other people)
work : firefighter.
home : ? currently staying on Mavis' couch.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : (fr/en) resen, marvin, crys, tori madden, sören, mavis, mikkel, carter, alyn (next: tomas, marloes) / off

life is oh so funny Empty
Message· · Sujet: Re: life is oh so funny life is oh so funny EmptySam 10 Aoû 2019 - 19:31

Le sourire qui s'étirait sur les lèvres de Finn était tout sauf sympathique. Elle n'avait aucune intention de se montrer plus agréable avec l'homme en face d'elle simplement parce qu'il était en fauteuil. Quoiqu'il lui soit arrivée, Finn en était sincèrement désolée pour lui mais cela n'excusait pas tout, et certainement pas de s'en prendre à de parfaits inconnus. Si la rouquine ne se montrait que rarement rancunière avec ses proches, il en était tout à fait différent des inconnus, comme si elle préférait conserver son quota de patience pour des gens qui en valaient vraiment le coup. Le regard planté vers le cinquantenaire, tandis que ses bras sur sa poitrine permettrait sans aucun doute à quiconque de devenir que leur conversation n'était pas plaisante, Finn ne put s'empêcher de laisser un rire jaune s'échapper de ses lèvres quand l'handicapé lui dit qu'elle lui était insignifiante. Elle leva les yeux au ciel, ne comprenant pas vraiment ce qu'il voulait dire lorsqu'il indiquait ne pas se souvenir de sa propre fille, et ne chercha même pas à retenir la vacherie qui s'échappait de ses lèvres : "Si insignifiante que sans moi, je ne sais pas trop qui va vous aider à grimper sur ce trottoir." Elle regarda autour d'elle comme pour chercher quelqu'un qui pourrait l'aider, mais les passants semblaient se faire rares. "Je vous laisse attendre le prochain passant sur le bord de la route, peut-être ?" Finn prit ensuite le soin de lui rappeler où ils s'étaient rencontrés. Elle aurait d'ordinaire été la première à s'excuser de l'avoir bousculé, mais avant même que le moindre son ne puisse sortir de sa bouche, l'homme qui se trouvait désormais devant elle lui avait aboyé dessus, sur un ton encore moins agréable que celui qu'il employait à l'heure actuelle. Le toisant du regard lorsqu'il lui demanda où étaient ses excuses. Finn étira ses lèvres d'un air concupiscent et se retint de se baisser légèrement pour lui préciser où il pouvait s'attendre à trouver ses excuses. Elle le laissa cependant continuer sa tirade, dans laquelle il lui rejetait la faute puis faisait mine de s'excuser. Il ne fallait pas être fin psychologue pour se rendre compte qu'il n'était pas vraiment sincère et Finn ne cilla d'ailleurs pas jusqu'à ce qu'il ouvre à nouveau la bouche. Elle perdit légèrement patience lorsqu'il soupira et lui asséna un "Très convaincant." avant de se détendre légèrement en remarquant qu'il prenait un peu plus sur lui pour s'excuser. Elle soupira à son tour, se doutant qu'elle n'obtiendrait pas grand-chose de plus – et qui était déjà bien plus que ce à quoi elle s'attendait pour être tout à fait honnête. "Et vous ne m'avez pas laissé le temps de m'excuser, sinon je l'aurai très probablement fait." Elle n'eut pas le temps d'ajouter quoique ce soit, que déjà il lui rappela qu'elle devait l'aider à monter sur le trottoir, d'une façon… qui lui était propre. "C'est tentant, mais en tant que pompier, je suis à peu près sûre de m'être engagée à venir en aide aux personnes en détresse…" Elle se plaça ensuite derrière lui et posa ses mains sur les poignées de son siège : "Le trottoir est un peu plus bas à quelques mètres, laissez-vous faire". Elle le fit ensuite rouler jusqu'à l'endroit qu'elle avait en tête et appuya sur les poignées de sorte à faire pression pour que les roues avant se soulèvent, et lui permettent de grimper sur le trottoir. Elle grimaça légèrement – même avec de l'entraînement, ce n'était pas nécessairement chose aisée à faire, mais elle y arriva en mettant un peu de cœur à l'ouvrage, puis poussa le fauteuil de manière à ce qu'il se retrouve entièrement sur le trottoir. Finn le poussa encore un peu, de sorte à ce le fauteuil ne risque pas de repartir en arrière. "Vous savez où vous allez ? C'est plus accessible ?" ne put-elle s'empêcher de demander, même si elle n'avait pas forcément envie de jouer les bonne samaritaines avec cet énergumène.

_________________


~ In another life ~ I would be your girl. We keep all our promises, be us against the world. In another life, I would make you stay so I don't have to say you were the one that got away ~ theonethatgotaway
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




life is oh so funny Empty
Message· · Sujet: Re: life is oh so funny life is oh so funny Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
life is oh so funny
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Life in UCLA
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» The funny thing about a strong woman is that she doesn't need you... She wants you. And if you start slacking she'll be content without you. ~ Kanon.
» Ethanael Osborne or how to be clever & funny
» Prime Of Life ←

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Pioneer Oak-
Sauter vers: