AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 1588 LEMON STREET • goodbye.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Message(#) Sujet: 1588 LEMON STREET • goodbye. Jeu 21 Jan 2010 - 18:23

    « BOUM ! »
    Carter ne put rien dire de plus que la valise qu’elle avait dans la main dégringola les escaliers de la maison. Quel boucan, elle faisait ! Elle allait réveiller la petite si cela continuait. Elle descendit les escaliers au pas de course puis rangea la pauvre valise dans un coin. Reprenant son soufle, elle entreprit d’empaqueter le reste de ses affaires qui traînaient un peu partout dans la maison. Elle savait pertinemment qu’il lui restait beaucoup de choses à emporter mais elle n’avait plus envie de faire ça maintenant. D’ailleurs elle se sentait plutôt nostalgique. Déménager l’a toujours fait déprimer de toute façon et le fait qu’elle emménage avec un homme - que d’ailleurs, elle ne connait pas - lui fiche une peur bleue. De toute façon en acceptant la colocation, elle savait à quoi s’attendre. Aiden Lancaster s’appelait-il, c’était déjà un début. Bien sûr avant quoique ce soit, elle avait émit quelques conditions. Elle ne voulait pas devenir sa bonne, ni même sa mère à lui hurler dessus continuellement. Non, elle voulait juste vivre sa vie sans que ça implique quoique soit. Si ils deviennent amis, tant mieux sinon tant pis. Passant nerveusement une main dans ses cheveux, elle se décida à remonter à l’étage ou une quantité d’affaires n’étaient pas encore emballées. Elle s’approcha de sa commode et entreprit de ranger les cadres qui trônaient là. Elle s’arrêta net à la vue d’une photo qu’elle avait prise il y a deux semaines de ça. Il y avait elle et Lyann ainsi que Conner et Camille. Elle ne put s’empêcher d’esquisser un sourire. Elle avait l’air vraiment heureuse et épanouie sur cette photo. L’ambiance ici allait grandement lui manquer. Elle ne pourrait plus se lancer dans de grandes discussions avec Lyann, taquiner Conner. Cela semblait triste en un sens mais il fallait relativiser. Carter restait tout de même à Ocean Groove. Elle pourrait donc leur rendre visite souvent voilà tout.

    Découragée par la tonne de vêtements à ranger, elle s’asseyait un moment sur son lit. Depuis qu’elle était revenue à Ocean Groove, son passé n’avait pas fait surface. Personne ne la connaissait ici, personne ne la jugeait. Elle était encore une inconnue aux yeux des autres et elle aimait ça. C’était comme un nouveau départ. Maintenant qu’elle allait déménager, elle espérait faire de nouvelles connaissances. Elle s’était inscrite à la fac la semaine qui suivit son arrivée. Ayant déjà suivi un cursus de criminologie là ou elle était avant, elle n’hésita pas une seconde. La criminologie était ce qu’elle voulait faire de sa vie après tout. Soupirant bruyamment, elle se souleva à contre cœur avant de fouiller le reste des tiroirs. Elle en sortit un pull qui n’était définitivement pas à elle.« Lyann ? Tu peux venir voir s’il-te plaît ? » Un sourire s’étira sur les lèvres de Carter. Elle adorait piquer les fringues de Lyann.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Message(#) Sujet: Re: 1588 LEMON STREET • goodbye. Jeu 28 Jan 2010 - 16:33

GOODBYE.
FT. CARTER RICHARDS & LYANN E. ROOSEVELT

Le week-end chez les Matthews était d’une tranquillité surprenante, en ce moment, pour Lyann qui restait allongée sur son lit, malgré le fait qu’elle était réveillée depuis bien longtemps. Camille dormait encore – malgré leur avancé, Conner était parti au travail et Carter… bon, elle pouvait bien ce qu’elle voulait, Lyann n’était pas sa mère. D’ailleurs, elle n’avait rien eut à lui reprocher depuis son emménagement temporaire chez elle et Conner, sa cousine s’était montrée d’une gentillesse et d’une patience d’ange avec son amoureux et sa petite fille. D’ailleurs, à constater à quel point elle adorait taquiner son conjoint, Lyann avait cru comprendre que ces deux là s’appréciait bien. Et quant à Camille, elle adorait sa « cousine » tout autant que sa propre mère. À croire que c'était de famille, cette affection pour les Richards.

Regardant l’heure, Lyann décida qu’il était peut-être temps qu’elle se lève enfin : sachant les difficultés qu’elle aurait à se coucher tôt ce soir, pas question de faire la grâce matinée plus longtemps. À peine sortait-elle du lit qu’on énorme « BOUM ! » se fit entendre dans l’escalier, suivit par des bruits de pas énervés. Sur le coup, Lyann s’était inquiétée pour sa fille qui aurait pu faire une tel chute… mais lorsqu’elle se souvint de la date du jour, elle comprit que ce n’était que Carter qui faisait ses bagages en vue de son déménagement. Une lueur de tristesse assombrit momentanément le regard de Lyann. Se séparer de sa cousine allait être plutôt difficile, maintenant qu’elle s’était habituée, après plus d’un mois de cohabitation, à l’avoir près d’elle en tout temps. Leurs complicités égalaient presque celles de sœurs et elles se comportaient comme telle l’une envers l’autre, Lyann étant très maternelle et protectrice avec sa cadette – même si elle ne se l’avouait pas. Enfilant une robe de chambre par-dessus sons pyjama, ainsi que des pantoufles fort confortable, la jeune femme sortit de sa chambre, se dirigeant momentanément vers celle de sa fille, en diagonales de la sienne. Elle n’entrouvrit que légèrement le tout, afin de vérifier que sa petite puce dormait toujours, ce qui était le cas. Elle la couvrit d’un regard tendre, songeant oh combien elle était heureuse de l’avoir retrouvé, puis elle referma la porte pour aller à la rencontre de celle qui avait fait tout ce vacarme. À peine eut-elle le temps de faire demi-tour qu’elle entendit la voix de Carter qui l’appelait de la chambre d’invitée. « Lyann ? Tu peux venir voir s’il-te plaît ? » » S’imaginant quel genre de dilemme venait de rencontrer sa cousine adorée, Lyann s’avança vers la chambre, mais ne s’y aventura pas, préférant s’accouder au cadre de la porte. Il régnait un désordre épouvantable dans cette pièce et avec Carter qui s’afférait à faire ses valises, ce n’était pas étonnant. « Besoin d’un coup de main? Ça t’apprendra à me piquer mes fringues, Cat. D'ailleurs, ce ne serait pas mon pull, ça? », fit-elle en jetant un regard suspicieux à sa cadette. « Ça fait un petit moment que je le cherche... »
Revenir en haut Aller en bas
 

1588 LEMON STREET • goodbye.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: Apple Road & Lemon Street-