Partagez
 

 Don't tell me you're sorry 'cause you're not

Aller en bas 

Tyler Wolfe

messages : 433
name : margot
face + © : zac efron; century sex
multinicks : finn - lucy - ali
points : 504
age : 28 yo
♡ status : single, not ready to mingle.
work : fire arms instructor
home : small house on Ocean Avenue with Beth, Charlie & Dorcas.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : (fr/en) poppy, iris, raphael, dorcas, charlie, billie, mila, desmond, jimmy, ezra, lilly / off

Don't tell me you're sorry 'cause you're not Empty
Message· · Sujet: Don't tell me you're sorry 'cause you're not Don't tell me you're sorry 'cause you're not EmptyJeu 30 Mai - 23:34

Don't tell me you're sorry 'cause you're not.
-----------------
@Poppy Abbott & @Tyler Wolfe
-----------------

Rares sont les fois où Tyler ressent le besoin d’être “comme les autres”. On lui a expliqué, il y a bien longtemps, que la normalité est une notion tout à fait subjective, qui peut dépendre d’une personne à l’autre, et qu’il ne doit pas s’inquiéter de ne pas être “normal”. C’est un peu paradoxal, pour une famille qui lui a essentiellement appris à comprendre les relations normées, et ne lui a jamais expliqué qu’une famille n’était pas toujours composé d’un papa et d’une maman, ni de deux personnes de couleur différentes. Il ne faut pourtant pas y voir une animosité quelconque envers les différences. C’est tout simplement une maladresse, une volonté d’expliquer les choses simples qui nous poussent à les expliquer comme on les vit, quand bien même la différence ne crée pas la complexité. Mais là n’est pas le sujet, revenons-en à nos moutons : Tyler, d’une manière générale, se moque royalement d’être considéré comme normal. Mais comme chaque règle a son exception, Tyler aimerait en cet instant être plus du genre à rentrer dans un moule. Il pourrait ignorer royalement la jeune femme blonde qui se trouvait devant lui, se contenter d’acheter les fleurs qu’il était venu chercher pour sa maman, la contourner, et rentrer chez lui. Mais il en est parfaitement incapable. Cela fait bien dix minutes maintenant qu’il se cache derrière cette plante verte, et qu’il attend qu’elle parte. Mais elle reste là, comme si elle attendait qu’il surgisse de sa planque, qu’il vienne la saluer comme si c’était la chose la plus naturelle au monde. Mais ça : il en est hors de question. Hors. De. Question. Tyler n’a aucune envie de parler à Poppy, il ne veut même pas faire preuve de politesse envers elle et lui accorder un “Salut, ça fait longtemps !” comme il aurait été capable de le faire s’il n’avait pas été ce qu’il était (un homme entier). Il veut qu’elle parte, maintenant. Elle est partie. Elle a quitté la ville. Elle a voulu faire sa vie ailleurs. Très bien, mais qu’elle le laisse faire sa vie à Windmont Bay alors. Qu’elle reste là-bas, si loin de lui, de leur amitié, et qu’elle vive sa vie comme elle l’entend. Il se fiche bien qu’elle soit de retour pour une heure (peu probable), pour une journée (un peu plus probable, mais pas franchement non plus), une semaine (probable), un mois (peu probable), ou la vie (impossible). Il ne veut pas la voir. Elle ne fait plus partie de son quotidien, et n’a plus le droit d’en faire partie. Tyler, il a dû tout réapprendre quand elle est partie. Ou presque. Il ne savait pas, ou plutôt ne se souvenait plus, de ce qu’étaient les samedis sans cinéma à partager des popcorns avec son amie, ni même ce que c’était  de n’avoir personne avec qui allait boire un chocolat chaud à la fin d’une journée difficile.
Et voilà qu’elle était de nouveau là, dans cette ville où elle était devenue persona non grata (aux yeux de Tyler uniquement, en réalité). Et tout ce que veut Tyler, c’est qu’elle parte, qu’il n’ait pas à saluer et que sa vie suive son cours normal (nous nous comprenons, normal pour Tyler). De plus, il ne sait pas vraiment si la plante contre laquelle il est plaqué est venimeuse ou pire carnivore et il souhaiterait vraiment pouvoir s’en éloigner avant de s’en rendre compte. Il hésita quelques secondes de plus, puis décida de faire le tour du magasin pour sortir - sans fleur pour Beth, tant pis. Ils fêteraient son anniversaire le lendemain, ce n’était pas si grave. Charlie et sa mère avaient passé assez de temps à lui répéter que ce n’était pas nécessaire.de leur souhaiter leur anniversaire pile à l’heure de leur naissance pour ne pas le lui reprocher - non pas qu’il ne les écoutait une seule fois. Il avait d’ailleurs toujours l’intention de réveiller Beth à 2H43 pour lui souhaiter un bon anniversaire, mais au lieu du bouquet de fleurs traditionnels, il y aurait finalement… autre chose. Il ne savait pas encore quoi exactement mais autre chose. Un gâteau peut-être ? A tous les coups, il pourrait convaincre Charlie d’en faire un pour lui. “Bah Tyler, tu ne trouves pas ton bonheur cette année ?” demanda River en le voyant prêt à franchir le pas de la porte. Faisant volte-face, Tyler colla violemment son doigt sur sa bouche pour lui faire signe de se taire. Les sourcils froncés, il pointa Poppy de sa main libre. Par chance, elle lui tournait le dos, mais cela n’aurait probablement rien changer à sa gestuelle. “Je repasse plus tard.” En réalité, il mima plus ses mots qu’il ne les prononça, avant de tourner les talons et de pousser la porte de sortie (marrant que tout le monde continue de l’appeler porte d’entrée, pour en sortir, mais Tyler n’était pas de ces gens-là). Malheureusement, il ne parvint pas à s’échapper assez vite. La voix douceâtre de celle qui avait été un jour son amie l’interpella. Et malgré tous ses efforts pour l’ignorer, il en était tout simplement incapable. “Poppy.” répondit-il, simplement, d’un ton monotone.

_________________

    
Don't think I fit in at this party. Everyone's got so much to say, yeah. I always feel like I'm nobody, mm. Who wants to fit in anyway?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Don't tell me you're sorry 'cause you're not
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Pioneer Oak :: rainy river flowers-
Sauter vers: